Gravity
FALLS !

de Dyson

Miroir
Magique
de Anastasia

L'Héritage
Perdu !
de seb


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Miroir Magique au Mur ☆ Evénement #98
Une mission de Anastasia Romanov - Ouverture : août 2018
« Miroir miroir, qui est la plus belle ? »

Partagez | .
 

 [Fe] Les Jeux sont Faits - Evénement #37

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage

Melody Blackstorm


« Le plus beau
c'est GASTON ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Kristen Stewart

Ѽ Conte(s) : La Petite Sirène 2
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Melody, the only one



☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9712
✯ Les étoiles : 28631




Actuellement dans : « Le plus beauc'est GASTON ! »


________________________________________ Mer 24 Juin 2015 - 14:01


Les Jeux sont Faits

So I wanna know... What's the name of the game? Does it mean anything to you?

"Vous n'êtes pas l'homme d'hier. Ou alors vous êtes vraiment bon en magie..."

Je lançai un regard indifférent au minet qui venait de m'adresser la parole. On se connait ? Non, je crois pas, alors t'es gentil et tu vas miauler ailleurs. J'aurais pu lui répondre quelque chose dans ce goût-là mais j'avais plutôt décidé de l'ignorer. Si je ne lui accordais aucune forme d'intérêt, il allait finir par passer son chemin. Malgré tout, sa question restait en suspens dans mon esprit. L'homme d'hier... de qui parlait-il ? Etait-ce une nouvelle façon de draguer ? Mon pauvre, fallait vraiment t'y prendre autrement.

« Salut ! Moi je m’appelle Jezabel. A toi aussi on te fait une blague ? »

Je levai les yeux vers la pimbêche qui venait d'arriver. Apparemment, elle connaissait le minet. D'accord, j'avais à faire à deux amoureux prêts à s'envoler quelque part. J'émis un soupir désabusé et tournai à quatre vingt dix degrés autour du drapeau pour leur tourner le dos, toujours appuyée contre la barre en métal. Je sortis brièvement mon téléphone pour vérifier si Aaron ne m'avait pas laissé de message. Rien. Je me mordis une nouvelle fois les ongles.

Une nouvelle nana surgit comme une fleur. Elle semblait connaître les deux tourtereaux. Splendide... ils allaient pourrir encore longtemps mon espace ? Bon sang, il y avait tout un champ à leur disposition et il fallait qu'ils poireautent sous MON drapeau ! La nouvelle venue se planta devant moi avec un sourire tellement gentil qu'une envie de lui donner un coup de poing me traversa l'esprit.

« Je m’appelle Tara et toi ? Je suppose qu’on a tous reçu une carte ? Je suis rassurée de ne pas être la seule… Vous savez pourquoi Aaron nous a envoyé ça ? »

"D'où tu connais Aaron, toi ?"
aboyai-je presque.

Les mots avaient franchi mes lèvres avant même que je réfléchisse. Cette fois, c'en était trop. Ca voulait dire quoi, que tous ces gens mal assortis avaient été rassemblé ici par... mon ami ? Une douleur acide piqua brusquement mon coeur. Je croyais qu'il avait préparé cette journée uniquement pour lui et moi. J'avais mal cru, comme toujours.

Je croisai les bras et me détournai d'eux une fois de plus, en proie au doute le plus total. C'est alors qu'une chaleur commença à chauffer mon bras appuyé contre le poteau. Surprise, je hoquetai et m'éloignai vivement. De la fumée s'échappa du sol tout autour de nous avant qu'une explosion n'ébranle le drapeau. Puis, peu à peu, un écriteau apparut, dévoilant la destination. Cachant mon émerveillement, j'émis un soupir avant de me retourner en entendant la voix d'Aaron. Il avait définitivement changé de look pour arborer un jean ainsi qu'une veste de costume super classe.

Il déambula entre tout le monde, avec un petit tour de magie en prime. Je gardai les bras croisés, plissant des yeux en le voyant faire un baise-main Tara la nana. Enfin, il m'accorda un peu d'attention. J'avais été à deux doigts de partir, de m'isoler quelque part pour fondre en larmes. Je tentai de rester impassible alors que la rage me rongeait le ventre. Les deux seules personnes à qui j'avais accordé ma confiance me laissaient de côté. Tiens, tu parles d'Egéon. C'est de circonstance, en effet. Vous vous valez bien, tous les deux.

Je ne répondis rien à sa réflexion, ravalant ma rancune et mon chagrin. Il savait mieux que quiconque par où j'étais passée. Je ne lui avais jamais tout raconté sur ma vie, mais il en savait bien plus que mon frère, pour qui je voulais garder une part de mystère et de légèreté. Il savait à quel point je rencontrais des difficultés à me lier aux autres, et il m'imposait un voyage organisé. C'était comme une mort lente. Le pire, c'est que ça venait de lui. Il me faisait du mal, comme tous les hommes avant lui.

"Prête pour le grand spectacle ? Direction Las Vegas comme le montre si bien le drapeau et comme..."

Son regard plein d'étoiles me donnait presque la nausée. Comment pouvait-il être si naïf et si sadique à la fois ? J'aurais voulu lui dire que je rentrais, que je n'avais pas envie de tout ça tout compte fait, mais un grand bruit provenant du hangar me fit tout oublier un instant.

Un avion en sortit avec bien des difficultés. D'accord, ça me donnait encore moins envie de m'envoler pour Las Vegas. Enfin, le pilote parvint à stopper son appareil et nous apparut. Il avait tout de la petite frappe latino qui s'empresserait de voler nos porte-feuilles. Je serrai machinalement la lanière de mon petit sac à dos. Essaie un peu et je t'envoie dire bonjour à Kraky. Il me serra la main comme à tout le monde en se présentant. Muerte.

"Un nom parfait pour qualifier l'échéance de notre voyage."
marmonnai-je en lui adressant un grand faux sourire.

Cela ne fut pas du goût de la pimbêche surexcitée qui clama qu'elle était la Muerte. J'écarquillai les yeux en tournant discrètement mon doigt autour de ma tempe. Il y en a qui devraient consulter plus souvent. En plus de son délire verbal, elle lui colla une baffe qui brûla une bonne partie de la joue et des poils de barbe du dénommé Muerte. Ce dernier couina un peu et s'engagea ensuite dans l'avion en laissant dernière lui une odeur de cochon grillé. Absolument exquis...

La surexcitée n'en resta pas là. Elle devait avoir des liens de parenté avec Flash car elle disparut subitement avec le minet et Tara. Je clignai des yeux et soupirai avant d'entrer à mon tour dans l'avion. Aaron était à l'intérieur et je devais lui dire que je ne souhaitais pas rester. Une fois dedans, je m'aperçus avec étonnement du luxe. Comment avait-il fait pour dépenser autant d'argent ? La magie a toujours un prix, j'avais lu ça quelque part.

L'hystérique utilisait sa super vitesse pour explorer les moindres recoins du jet, avant qu'elle ne disparaisse dans le cockpit. Merveilleux.

De mauvaise grâce, je jetai mon sac à dos sur le canapé couleur crème et me précipitai vers Aaron, profitant du fait qu'il soit un peu à l'écart. Il ne m'accorda pas un regard. Il s'amusait avec un jeu de cartes, apparemment très absorbé. Agacée, je lui donnai une tape sur les mains et toutes les cartes tombèrent au sol. Il me dévisagea, surpris.

Je l'attrapai énergiquement par le bras pour l'enfermer dans les toilettes en ma compagnie. Après quoi je le lâchai, le regard plein d'amertume.

"Ca rime à quoi cette sortie scolaire ?"
chuchotai-je en lui donnant un petit coup dans le ventre. "Oui, je parle de sortie scolaire parce que désolée de te le dire, tes amis ne sont qu'une bande de gamins ! D'ailleurs, depuis quand tu as des amis ? Depuis quand tu fais de la magie ? Et depuis quand tu... t'habilles comme un homme ?"

Je le jaugeai de bas en haut avant de le fixer d'un oeil volcanique.

"On a regardé Aquamarine ensemble la semaine dernière et d'un seul coup tu te prends pour David Copperfield ! Y a un peu trop de changements ! Qu'est-ce qu'il y a ? C'est à cause de ton père ? De la Ceinture de la déesse des connes ? Tu peux me parler si ça va pas, mais en tous cas, la prochaine fois que tu veux faire un voyage organisé avec les Teletubbies, tu m'oublies, ok ?"

J'étais sérieuse. Ultra sérieuse. Puis, brusquement, je m'aperçus que je le collais vraiment beaucoup. Ma cuisse nue touchait sa jambe. Il faut dire qu'on était très serré à cause de l’exiguïté de la pièce. Je m'écartai de lui en me plaquant contre le lavabo et ouvris la porte en plastique.

"Maintenant, je m'en vais. Va faire le joli coeur à Vegas. Je m'en moque."
fis-je d'un ton dédaigneux.

Je sortis d'un pas rapide et repris mon sac à dos, le balançant sur mes épaules, puis me dirigeai vers la porte. C'est alors qu'un à-coup ébranla l'appareil.

"Oh non... Il va pas décoller ? Je veux sortir d'abord !"
m'écriai-je, furieuse.

Je perdis l'équilibre et tombai sur le minet qui me reçut dans ses bras en avalant une bonne partie de mes cheveux au passage. Super, de la bave en guise de laque...

Je gesticulai pour me défaire de son étreinte involontaire mais l'avion bougeait tellement que je parvenais juste à l'écraser davantage.

"C'est nor-normal que ça re-remue au-autant ?"
bégayai-je à cause des vibrations.

Je ne savais pas trop ce qu'essayait de faire le minet, en revanche je sentis très bien sa main s'égarer sur mon sein. Oubliant momentanément notre situation critique, je fis volte-face, me retrouvant à califourchon sur lui, et lui collai une gifle mal ciblée qui termina sa course sur le dossier du fauteuil. Qu'importe, il avait quand même eu ce qu'il méritait.

"T-tu t-te cr-crois où ?"
bégayai-je en lui jetant un regard sévère et terrorisé.

On allait tous mourir et cet idiot en profitait. Non mais je rêve ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

★ You get ready you get all dressed up ★
To go nowhere in particular. The world is yours and you can't refuse it. Seen so much, you could get the blues but that don't mean that you should abuse it.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28746-en-eaux-troubles-melody-s-adventures

Aaron McAdams


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ



☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 128
✯ Les étoiles : 3088




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 25 Juin 2015 - 10:29



Les Jeux sont Faits


    "Non mais Muerté, tu fais quoi là?" dis-je en regardant l'homme se diriger vers nous. Je lui avais demandé de piloter l'avion, pas de détruire tout sur son passage. L'agence m'avait certifié que c'était un pilote chevronné. J'espérais juste qu'il n'était pas saoul ou drogué.

    « Scusie ! Scusie ! Désolé ! Ca va allez, pas de problèmes, l'avion est prêt. Allez, montez. »

    J'étais pas si confiant que ça. A dire vrai, je n'étais jamais monté dans un avion, ça allait être la première fois. Egéon m'avait autorisé à prendre l'avion familiale et vue le regard de Melody, je me disais qu'elle aussi n'était sans doute jamais montée dans un avion, d'où le fait qu'elle ignorait surement que son frère en avait un.

    "Ne t'en fais pas Tara, tout va bien se passer. Et il n'y a pas d'arbres à l'intérieur, tu ne risques pas de me tuer cette fois. C'est sans risques autant pour toi que pour moi." lui dis-je avec un petit sourire avant de la pousser gentiment à l'intérieur.

    "Doucement! S'il te plaît, on a besoin de lui pour piloter!"

    J'avais pris la main de Jezabel pour l'empêcher de taper une nouvelle fois Muerté. Il fallait nous le laisser intact pour la suite, car sinon cet avion décollera jamais. J'aurai dû penser à inviter un dieu avec nous, comme ça on aurait pu y aller par la simple force de la pensée. Judah aurait surement accepté de nous rejoindre, mais bon, je voulais un truc détente et sans divins. Après tout, Egéon ne m'aurait jamais prêté son avion si un divin était venu avec nous. Bien que justement, on aurait pas eu besoin de l'avion... Rooh, pourquoi je n'y avais pas songé plus tôt ? Non, non, non ! C'était parfait comme ça, on allait vivre une grande aventure.

    "Dit, quand tu parles de la mort, tu parles de la mort, mort, ou de la mort ? Judah a dit que tu l'étais, mais tu l'es vraiment ou tu es plus une version dérivée, de la sous marque ? Enfin, non pas de la sous marque! Je ne veux pas dire que tu es inférieure à la mort, mais tu es la mort ou la mort ?"

    J'avais un mal fou à m'expliquer et avant d'avoir pu ajouter quoi que ce soit, Melody m'avait entraînée avec elle dans les... toilettes?

    "Attends! On ne peut pas laisser nos hôtes tout seul, ça ne se fait pas!"

    Elle commençait à me rouspéter dessus en me disant que c'était tous des gamins et qu'elle ne voulait pas faire partie de cette sortie scolaire, tandis que j'avais baissé la tête pour voir ce qui se frottait contre moi. C'était sa cuisse nue qui touchait ma jambe, rien de bien grave. J'avais relevé les yeux vers elle et elle s'était reculée, sans doute gênée par cette proximité.

    "Tu ne peux pas partir! On va bientôt décoller, et ça ne serait pas pareil sans toi, Mel."

    Mais elle était décidée et en quittant les toilettes, fort heureusement, l'avion commençait à décoller. Ce qui n'était pas rassurant, c'était tous ces accoues. Je m'étais dirigé vers la cabine de pilotage tandis que Mel rejoignait le restant de l'équipe.

    "Euh... Muerté ? Vous êtes sûr que ça va aller ? Vous ne voulez pas qu'on attende un autre pilote ?"

    Mais trop tard, il avait décollé... Je m'étais vite assis et j'avais attaché ma ceinture. Mieux valait être prudent. Il lui avait fallu plusieurs minutes pour réussir à stabiliser l'avion à une bonne hauteur et ouf... on n'était pas - encore - mort. Je m'étais détaché pour rejoindre le reste du groupe. Il y avait Mel sur les genoux de Glène, Glène avec la joue rouge comme si on l'avait frappé... Elle avait encore frappée quelqu'un ? Et Tara et Jez assissent également. Je m'étais approché de Tara et Jez, histoire de laisser le couple qui venait de se former. J'étais heureux pour Mel qu'elle trouve enfin quelqu'un en dehors de son frère et en même temps, j'avais comme une boule au ventre.

    "On a du champagne si vous voulez les filles, et on a aussi des fraises et des chips. Et..."

    Je m'étais stoppé, fouillant dans mes poches. Y'avait un peu de tout, dont des cartes, un dé à coudre, un briquet, un mouchoir et... Ah les voilà. Je les avais sortit de ma poche et j'en avais tendu aux filles.

    "Un Arlequin ?"


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« C'est moi ou ce mec est bizarre ?! »
« Euh... ben toi aussi en fait... ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327

Tara Duncan


« Le Brocoli
c'est exquis ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emilia Clarke

Ѽ Conte(s) : Tara Duncan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tara, la blonde à la mèche blanche qui fait tout exploser à son passage !

☞ Surnom : Tara, tout simplement !
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6473
✯ Les étoiles : 15305




Actuellement dans : « Le Brocolic'est exquis ! »


________________________________________ Jeu 25 Juin 2015 - 22:30

J’ouvris des yeux perplexes devant la brune qui avait ignoré les autres avant de m’aboyer dessus. Fronçant les sourcils, je répondis simplement. « On s’est rencontré y’a pas longtemps dans la forêt, il m’a fait visiter quelques endroits… » Soupirant, je me retournais vers Aaron après son impressionnante arrivée. Distribuant quelques coups de coude à Glène et à Jezabel en leur faisant les gros yeux, je me sentais encore plus mal à l’aise. Un trou de souris, s’il vous plait ? Les deux jeunes gens s’amusaient à pouffer tandis que je levais les yeux au ciel, tout de même amusée par leur comportement. Chuchotant à leur égard, je souris. « Vous payez rien pour attendre… Ma vengeance sera terrible. » Les laissant sur ses mots, je suivis le petit groupe. Me dirigeant vers l’avion, j’avais fait la moue en entendant la remarque de Jez sur mes cheveux. Si j’avais encore un doute sur le fait de ma catastrophe capillaire, je savais maintenant que le tout était encore pire que ce que j’avais imaginé. Sans avoir le temps de m’attarder sur sa réflexion, l’avion s’avançait de manière très chaotique vers nous. Devenant livide, je regardais l’homme louche en sortir. Il n’avait pas l’air… Normal. Mais vraiment pas. Il devait avoir une ou plusieurs cases en moins, c’est pas possible. Et puis, il allait avoir notre vie entre les mains… Il était hors de question que je monte avec lui.

Après la présentation du drôle de bonhomme, Jezabel le gifla violemment, lui brulant une partie de son visage. Laissant échapper un cri de surprise je la regardais ahuris. Sérieusement ? Elle venait de le blesser et de le bruler… Pour un nom ? Rejoignant l’avis d’Aaron, je la regardais anxieusement. « Déjà qu’il a pas l’air très doué, alors si tu l’abime… On risque de pas aller bien loin… » La surprise passé, je restais campé sur mes positions. Hors de question que je mette un pied là-dedans. Je regardais Aaron, l’air amusé. « Détrompe toi, l’arbre, c’était juste la surprise. Alors si je panique, tu crois vraiment que je vais attendre d’avoir un arbre à viser… Je vais faire exploser l’avion… Je te préviens… Dans ces moments-là… Ça part tout seul. » Aussi amusant que cela puisse paraitre, j’étais très sérieuse. Si ma magie commençait à faire des siennes, la situation risquait d’empirer grièvement. Après avoir exprimé une nouvelle fois mon désaccord… En fait, je n’avais pas l’impression de l’avoir assez exprimé puisque je me fis… Transporter ? A l’intérieur de l’avion.

J’allais me mettre à râler lorsque j’aperçu la classe de l’intérieur. Je restais émerveillé devant tant de luxe. Finalement, un avion comme ça, ça se pilote tout seul, non ? J’espère. Regardant Jez sauter partout en riant, j’inspectais les lieux étonné. Je glissais à l’attention de Glène, qui comme moi, n’avait pas du tout eu envie de monter. « T’inquiète, j’suis sûre qu’un avion aussi luxueux, ça se pilote tout seul. Non ? » Après cela, je me suis glissé dans l’un des fauteuils, essayant de garder mon calme. Pour l’instant, nous étions proches du sol, tout allait bien. Mais quand ce dernier allait s’éloigner… Ça allait être une autre histoire. Regardant Glène ramener Jezabel par la peau du cou, je lui souris amusé. « Moi je suis plutôt d’accord, entre le pilote et elle, je ne suis pas sûre qu’il y ai une grande différence… Maiiis, je ne tenterai pas le coup non plus. » Connaître notre date de mort ? Génial, c’était rassurant tout ça. Mais s’il y avait bien une chose que je ne voulais pas savoir, c’était bien ça. Surtout si cette date était proche. Quoi que… Je pourrais peut être l’éviter ? Toujours anxieuse, j’occupais mes mains en tentant de m’aérer l’esprit quand un bras se glissa devant moi par surprise, y déposant une coupe de champagne. Surprise et à vif, je sursautais, laissant échapper un jet de magie bleu venant faire exploser le verre. Ouvrant les yeux un peu plus grands, je levais mes mains pleines de champagne. « Je suis… Je suis désolé ! Vraiment ! Je ne.. Vous m’avez surprise ! » Jaugeant les débris de verre, je lançais un regard désolé vers la Muerté qui partait déjà s’installer dans la cabine. Me levant pour me diriger vers les toilettes, je fus doublé par la jeune femme aux cheveux bruns qui entrainait Aaron dans les toilettes. Ecarquillant les yeux, je me tournais vers Glène et Jez, surprise. « Dites, je viens de rêver ou ils se sont déjà enfermé dans les toilettes ? » Sous les regards approbateurs des deux jeunes gens, je fronçais les sourcils. « Mais on a même pas décollé… ! Le vol va être long je sens… Vous avisez pas de faire la même chose, ou je fais exploser l’avion. » Souriant malicieusement, je finis par me rassoir et nettoyer mes dégâts avec quelques mouchoirs et une bouteille d’eau.

Alors que je me dirigeais vers la poubelle pour faire disparaître la fin de ma bêtise, la jeune femme brune ressortis en furie des toilettes. Curieuse, je la regardais passer en fronçant les sourcils. C’était pas un peu rapide… ? Une secousse, témoignant du démarrage de l’avion, me surpris et m’interrompis dans mes pensées. Sentant ma magie commencer à affluer dans mes veines, je pus rapidement la calmée en regardant le spectacle devant nos yeux. Glène, tombé sur la brune, Melody, si je me rappelais bien, tentait de se dégager de cette dernière maladroitement. Me tenant à l’une des tables, je ne pouvais m’empêcher de sourire, tentant d’éloigner le fou rire qui commençait à me gagner. Lorsque sa main s’égara sur sa poitrine et qu’elle lui colla une baffe, j’oscillais entre exploser une bonne fois de rire ou partir au secours de mon ami. L’avion bougeait bien trop pour que je puisse bouger, je me contentais de lancer un regard à Jezabel, échangeant les rôles en lui donnant un coup de coude. « Relaxe, tu vas devenir tellement rouge que tu vas finir par exploser ! J’suis déjà assez un danger comme ça pour que tu fasses la même chose ! » La regardant d’un air amusée, je lançais un regard vers Glène qui venait enfin de sortir de l’étreinte de Melody.

Le fou rire passé, j’étais assise sur un siège, regardant mes mains avec insistance. Pitié, restez sages pendant le voyage. De nature bornée… Oui oui, j’ai des mains bornées, ne vous en étonnez pas. Ces dernières crépitaient légèrement au rythme des secousses de l’avion. Peut-être que… Soufflant légèrement dessus en solution désespéré, la fraicheur n’avait rien l’air d’y faire. Lorsque Jez et Aaron vinrent s’asseoir avec moi, je planquais mes mains sous la table, essayant d’ignorer la chaleur qu’elle dégageait. Je n’avais pas besoin de les sentir anxieux en voyant mes mains, cela aggraverait la situation et je risquais de paniquer encore plus. S’il ne regrettait pas encore de m’avoir emmené, ils le regretteraient bientôt. Souriant aux propositions d’Aaron, j’amorçais un mouvement vers lui. « Je veux bien un Arlequin ! » Petite tête de nature, je me stoppais rapidement en me rappelant pourquoi j’avais bloqué mes mains sous la table. Souriant, gênée, je secouais légèrement la tête en répondant. « Finalement… Ça va aller… Je ne savais pas que tu étais magicien… Tu as d’autres tours en réserve à nous montrer ? » Je souriais, tentant de passer les minutes qui s’écoulaient à m’occuper pour faire baisser la pression. Finalement, le décollage avait été un peu chaotique, mais dans les airs, tout allait mieux.

Regrettant rapidement d’avoir parlé aussi vite, au bout d’une dizaine de minute de vol, les secousses reprirent, plus affirmées. « Oh non mais c’est pas possible ! C’est quoi ce conducteur en carton ?! » Recommençant à stresser, mes mains s’illuminèrent de nouveau, plus nettement. Sortant rapidement de ma place, je me dirigeais vers la cabine de pilotage d’un pas pressé. J’espérai que personne n’avait remarqué la lueur bleue, mais cette fois, il fallait vraiment que je fasse quelque chose. Sur le pas de la cabine, je commençais à ouvrir la porte. « Mais qu’est-ce que vous faites à la fin ?! Ca arrête pas de tanguer ! Vous savez pas tenir un guidon droit ?! Même un enfant de deux ans pourrait le faire ! » M’apprêtant à rentrer, la porte opposa une ferme résistance. Impossible de l’ouvrir de plus de quelques centimètres. Je sentais clairement que le pilote bloquait volontairement la porte pour m’empêcher de rentrer. « Mais qu’est-ce que vous faites là-de… » M’interrompant, j’entendis vaguement la Muerté prendre la parole. « Scuzie ! Tout va bien ! Tout tout va bien ! Retourne asseoir ! » Que je retourne m’assoir ? Non mais sérieusement, il rigolait là ? Je n’irai pas m’assoir tant qu’il n’aura pas repris une conduite normale. M’apprêtant à râler de nouveau, j’entendis des bruits suspects à l’intérieur de la cabine. « Mmmh… MMMMHHH.. Mmmhhh.. » Ecarquillant les yeux, mon cœur rata un battement. « Y’a quel… » N’ayant pas le temps une nouvelle fois de finir ma phrase, il me coupa pour répondre. « C'est le chat ! Asseoir, asseoir ! Ca va bouger ! » L’avion tangua une nouvelle fois violemment, me déséquilibrant pour m’envoyer valser quelques mètres plus loin. Définitivement paniqué, un nouveau jet de magie s’échappa de mes doigts pour se figer dans un coussin, le faisant bruler au ralenti. « Oh non merde ! » Attrapant le coussin en soufflant dessus, j’essayais d’éteindre ma nouvelle catastrophe. Après l’avoir tapé plusieurs fois au sol, le feu s’était éteint, laissant une grosse trace de brûler. « Je suis désolé… » Souriais-je gênée.

Me rapprochant d’un pas incertain vers la cabine, j’écoutais une nouvelle fois à travers la porte, sans succès. Je me tournais vers les autres, la mine déconfite. « Dit Aaron, tu l’as trouvé où ce pilote là ? » Repensant aux bruits venant de l’avion, je regardais les autres anxieuses. « Non parce qu’il y a des bruits bizarres dans la cabine, j’arrive pas à rentrer. » Déglutissant une dernière fois avant de répondre, je lançais un regard vers la cabine. « On dirait qu’il n’est pas seul dedans… Et on dirait que la personne est bâillonné ou un truc comme ça. » Fronçant les sourcils, je reportais mon attention sur Aaron. « C’est pas un ex tolard au moins ? Parce que, si on ne meurt pas dans un crash, j’ai pas non plus envie de me faire tuer par un psychopathe… » Livide, mon espérance de vie se rétrécissait à vue d’œil. Vive Las Vegas hein ? Bizarrement, le voyage me paraissait de moins en moins amusant.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Techniquement, on est des princesses ?
Bah oui, t'es la princesse d'Arendelle, et on est dans un pays qui y ressemble, donc...


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34564-tara-duncan-un-monde- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34884-tara-duncan-mes-amis-mes-amours-et-surtout-mes-emmerdes http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t35902-ne-reve-pas-ta-vie-vie-tes-reves-tara

Jezabel Chapman


« You Are Not Alone »


avatar


╰☆╮ Avatar : Marie Avgeropoulos.

Ѽ Conte(s) : La Légende de Manolo.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Celle qui est faite de délicieuses sucreries, qui veille sur le royaume des Âmes Chéries. J'ai nommée La Muerte.



☞ Surnom : June.
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3530
✯ Les étoiles : 14166




Actuellement dans : « You Are Not Alone »


________________________________________ Ven 26 Juin 2015 - 1:44


The game is made
Welcome to Las Vegas ..
.



Ah, c'était Glène qui m'avait tiré en arrière ? Pourquoi ça ne m'avait pas étonnée ? Moi, je voulais juste conduire l'avion hein. Je les regardais avec un regard suppliant, les yeux brillants d'excitation. Mais voyant la tête qu'ils faisaient tous, je n'étais pas sûr que c'est une bonne idée. Je ravalais mon sourire et mon brin d'excitation, la mine boudeuse. Pas juste ! Moi aussi, je voulais jouer, moi aussi, je voulais piloter ! « Moi, je suis plutôt d’accord, entre le pilote et elle, je ne suis pas sûre qu’il y ait une grande différence… Maiiis, je ne tenterai pas le coup on plus. » Eh ce n'est pas gentil ça ! J'étais sur à deux cents pour-cent que ça se conduisait comme une voiture. Je possédais une voiture d'ailleurs, bien que la plupart du temps, j'utilisasse ma super vitesse pour me déplacer. Mais si l'avion se pilotait bien comme dans mon jeu vidéo alors… Oui, je suis une geek de la gamme boy et alors ? Bon, après je possède juste la Xbox, la Xbox One, la PS3, la Nintendo, une tablette, un ordi… Mais ce n'est rien tout ça. J'adorais jouer surtout au Sim's. Je vous ai dit que j'avais mis Glène en Sim's ? Il est tout rouquin. Ce n'est pas de ma faute, dans les jeux, il s'est fait une teinture ratée comme Tara et apparemment, ce serait permanent. Ah moins que Tara c'était volontairement fait cette teinture… Aïe ! Je sursautais quand Glène laissa tomber ça coupe du champagne, qui se fracassa au sol. Ah bah bravo tiens ! Ce n'est pas toi qui payes la bouteille ! Oh pire, on s'en fout, c'est offert par la maison. Je regardais la tâche s’incruster dans la moquette, alors que tous les yeux se posèrent sur moi par ma réflexion. Je fus mal à l'aise que tout le monde me regarde, et c'est Glène qui prit la parole aussi surpris que les autres sur le sujet dont je m'attendais.

Jézabel, tu as dit quoi à propos de la mort ? Une mort ? Quelles morts ? Ah, moi ? Oh merde. Je lui avais jamais dit que j'étais la mort, je venais de m'en rendre compte. Je venais de faire une méga boulette, et ce n'était pas bon. Même Callio ne le savait pas. Il faudrait que je songe à lui dire… Mais remarque entre son chat bavard et ces fantômes imaginaires, il lui manquerait plus que ça, une meilleure amie morte ! Je me pinçais les lèvres, ne sachant pas trop quoi répondre à Glène. Devais-je lui dire ? Il allait partir en courant et ne plus vouloir me revoir après ça. Mais Aaron enchaina sur le sujet, me faisant encore plus paniquer. "Dit, quand tu parles de la mort, tu parles de la mort, mort, ou de la mort ? Judah a dit que tu l'étais, mais tu l'es vraiment ou tu es plus une version dérivée, de du sou marque. Enfin, non pas de le sou marqué ! Je ne veux pas dire que tu es inférieure à la mort, mais tu es la mort ou la mort ?" Ce serait mesquin et méchant de hurler un énorme "' Bouh ! " Histoire de rigoler ? Je crois oui. Moi, un dérivé ? Tu m'as pris pour un produit de consommation ou pour un spin off de série ? Et bizarrement le fait que Judah revienne dans cette histoire ne m'étonnait pas. Il devait drôlement m’apprécier pour qu'il se mette à parler de moi et qu'il réfléchisse à qu'elle genre de mort j'étais. Tara fit aussi exploser son verre. Mince alors, c'était une mode ? Le champagne il était bon pourtant, je vois pas à quoi se servait de le faire exploser, dommage !

▬ « Euh… Surprise ? » Fis-je à Glène, peu sur de moi. Il allait complètement tomber à la renverse après ça. Mes yeux passèrent de Glène à Aaron, une moue moqueuse illuminait mes lèvres. « Tu serais déçu si je te disais sous marque ? Oui, je suis la mort. La mort du Mexique plus ou moins, parce que mon royaume a toujours été là bas. Je me suis jamais étendu plus loin. Mais rassurez-vous, je ne mords pas ! Enfin, je crois ... » Déclarais-je en leur adressant un clin d'oeil. Un sourire moqueur me prit, et je décidais de me lever pour aller rejoindre Tara, quand la brune nous dépassa vivement et emporta Aaron dans les toilettes. Oh, le spectacle commence déjà ? Sérieux, dans une cabine d'avion il n'y a rien de plus étroits ! Croyez moi, je sais de quoi je parle ! Oups, je n'aurais pas dû le dire ça… « Dites, je viens de rêver ou ils se sont déjà enfermés dans les toilettes ? » Un rire s'échappa de mes lèvres. Même pas encore décoller et c'était la fiesta dans les toilettes. Hors de question que je les utilise après leur passage qui sera… Mouvementé ? Haha ! « Mais on n'a même pas décollé… ! Le vol va être long, je sens… Vous n'avisez pas de faire la même chose, ou je fais exploser l’avion. » Que ... hein ? Avec qui ? Je tournais une tête ahurie vers Glène, avant de dévisager Tara.

▬ « Aucune chance ! » Décrétais-je. Je ne me rappelais pas être en couple avec qui que ce soit. je croisais les bras sur ma poitrine, adoptant un style ignorant. J'abandonnais Tara à ses idées coquines de Glène et moi pour m'installer sur un siège. Mais une secousse me fit sursauter de mon siège, et mes mains se cramponnèrent au poignet. La brune s'étala de tout son long sur Glène, ce qui eut vite fait d'attirer mon attention. Mon visage grimaça, sentant un sentiment venir me picoter de l'intérieur. Qu'est-ce qu'elle fait à Cali fourchons sur Glène elle ? Sur MON Glène ? Remarque, ça ne me regarde pas, il fait du dada sur qui il veut. Je ne vois pas en quoi ça me concerne franchement. Mes doigts tapotèrent sur la poignée tandis qu'une moue serrait mes lèvres, mécontentes. Mon regard tueur scrutait la peinture blanche du siège. Je jetais un énième regard vers les deux, remarquant la main de Glène sur la poitrine de la brune. « Relaxe, tu vas devenir tellement rouge que tu vas finir par exploser ! J'suis déjà assez un danger comme ça pour que tu fasses la même chose ! » La voix de Tara me sortit de ma furieuse contemplation.

▬ « N'importe quoi ! Il joue à la vachette avec qui il veut ... » Vachette avait été utilisé pour désigner la brune. Ça lui allait bien, vachette. Depuis qu'elle était partie, elle était super mauvaise. Et les vachettes, c'est mauvais. Remarque-moi aussi, j'étais mauvaise en ce moment même. Je bouillonnais sur place, j'avais tellement la main qui me démangeait. Mais j'en voulais à la fois à vachette et à Glène. Elle lui donna une baffe théâtrale, qu'il se prit avant de tomber contre l'un des sièges. Je croisais les bras, finalement, je ne sais pas si ce voyage allait autant me plaire que je le pensais. Heureusement que Tara était là. Pendant que je ruminais dans mon coin, j'aperçus un alot au niveau ses mains. Il me semble que quand elle était stressée, elle faisait tout exploser ? Oh, au pire, elle pouvait le faire exploser cet avion, je m'en fichais. Moi, je planerais dans les airs et je survivrais. Bon d'accord, je ne le pensais pas vraiment, c'était plus la colère et la jalousie qui parlait à ma place. Je pris une grande aspiration, me contentant de regarder par la fenêtre. On était tellement haut dans le ciel, que cela m'arracha quand même sourire d'émerveillement.

"On a du champagne si vous voulez les filles, et on a aussi des fraises et des chips. Et..." Je tournais la tête vers Aaron. Il y a à manger ? Ah, mais moi, je suis toujours partante quand y a mangé ! "un Arlequin ?'' Oh oui ! J'adore ça, les Arlequins ! J'en pris un que je fourrais aussitôt dans ma bouche. Le goût exquis de ces petites choses me picotait les papilles tellement c'était génial. Tara accepta avant de vite se raviser. Et je devinais assez facilement pourquoi, elle tentait de garder son calme pour ne pas faire exploser l'avion. Elle demanda ensuite à Aaron de nous faire des tours de magie. Mais il n'eut pas le temps de montrer quoique se soit que les secousses reprirent de plus belle. Je sautillais encore sur ma chaise, mes fesses se fracassaient sur les sièges à chaque secousse. Il était nul, ce pilote ! Laissez-moi les commandes, j'ai ma licence de jeux vidéo ! Tara ce leva, et alla gueuler à la porte du coque pite. Mais apparemment cette porte semblait fermer, et des bruits étranges se firent entendre. Ça suffit ! Je me levais de ma place, écartant Tara du passage.

▬ « Je vais la faire exploser moi, cette porte ... » M'exclamais-je, une boule de feu ce formant dans ma main. Mais une nouvelle secousse reprit, et je me sentis voler à travers l'avion. Ma tête cogna l'un des sièges, m'arrachant un gémissement. Je rentrais ensuite dans Tara, toutes les deux éparpiller sur le sol. Je relevais la tête, analysant la situation du regard. On était en train de se faire kidnapper par un pilote fou où ça se passait comment ? Moi, je dis, trop géniale ! Oui bon, je ne devrais pas être aussi contente que la situation prenne autant d'ampleur, mais bon… Je me relevais pour me stabiliser. Trop paniquer par la situation, Tara laissa échapper de la magie de ses mains et le coussin prit feu. Oh oh… Elle frappa le coussin au sol, créant des marques en plus des tâches de champagnes.

▬ « Finalement vous aurez dû me laisser l’abîmer, ce pilote ! » Dis-je cyniquement, tandis que Tara éteignait le feu. Bon, je dois vous avouer que moi aussi, je commençais drôlement à être inquiète par la suite. Puis ce fou qui a fermé la porte à double tour là. Je suis sûr qu'il avait peur que je prenne les commandes de l'avion ! Tara finit par se reprendre, mais se mit à émettre des hypothèses de dingue tout droit sortie de film. D'accord, en plus, elle était parano, tout allait bien dans le meilleure des mondes ! Je sentis Glène m'approcher, mais trop en colère contre lui, je lui mis un vent magistral en bougeant de ma place. Et si on balançait la vachette contre la porte, ça s'ouvrirait ? « ce n'est pas un ex tolars au moins. Parce que, si on ne meurt pas dans un crash, je n'ai pas non plus envie de me faire tuer par un psychopathe… » Mais non qu'on ne va pas mourir dans un crash ! Enfin pas moi en tout cas… Quoi, comment ça, je me sens invincible alors que je ne le suis pas ? Oh zut, je vous enquiquine !

▬ « Je vais m'en occuper moi ... » Marmonnais-je en passant entre Tara et Aaron, me creusant un chemin jusqu'aux coques pite.

▬ « Écoute-moi bien le voleur d'identité ! Que t'essayons de nous crasher, je peux comprendre. Que tu aimes faire des montagnes russes dans les airs, ça passe aussi. Mais que tu ne me laisses pas piloter ? Ça, ça ne va pas du tout ! » M'écriais-je. Tout était normal, on allait peu être se crasher et mon seul problème était qu'il ne me laisse pas piloter. Je pointais un doigt vers la porte, tandis que des bruits de bâillonnements se faisaient toujours entendre. Je reculais de quelques pas, fit apparaître une superbe boule de feu entre mes mains, et la lança droit sur la porte du coque pite. Une explosion s'ensuivit, avec une énorme fumée qui s'échappa de la porte.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



LES LAMENTATIONS DES VIVANTS SONT UN CHANT POUR LES MORTSAnd breaking down I feel my time is running out The fire in my heart will burn me to the ground I did my part, I tried my best, the things I'm fighting to protect always shatter into pieces in the end i'm broken and i'm barely breathing i'm falling 'cause my heart stopped beating if this is how it all goes down tonight, if this is how you bring me back to life(c) crackle bones


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45540-bring-me-back-to-life-jezabel#429596

Muerte la Mort


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 120
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 26 Juin 2015 - 14:32

    "AHHHHHHHHHH ! MALADE !!! PSYCOPATHE !!! PITI VOYOUS !!! Vous auriez pu blesser une poule !" dis-je en tentant de remettre les poules dans leur bac juste à côté du siège du co pilote, avant de redresser l'avion qui était déjà en train de pencher à nouveau sur le côté. Règle numéro 1 : ne jamais lâcher les commandes.

    J'avais pris la bombe posée sur le siège du co pilote et je m'étais tourné vers la porte d'où émanait la fumée. Après avoir activé la dite bombe, je l'avais lancée à travers ce qu'il restait de la porte et je m'étais à nouveau tourné pour que l'avion se repositionne correctement. C'était pas si difficile de diriger un avion, même après seulement 3 heures de leçons.

    "Muerté ! Ahahaha ! Je suis la mort !! Ne l'oubliez jamais !! Pitits voyous !!!"

    Manque de bol, la bombe n'explosait toujours pas. J'aurai pas dû prendre le modèle made in china. J'avais regardé autour de moi, voyant qu'une autre bombe se trouvait sur le siège du co pilote. Qu'est ce que je leur avais balancé ? J'avais bien entendu le bruit d'une femme se prenant la bombe sur la tête pourtant...

    "Mon DEO !!! Rendez moi mon DEO !!!" hurlais-je avant de voir la bombe... enfin le déo revenir vers moi et ne pouvant l'éviter, je le vis même de très très près.

    "Gracia !" dis-je en me frottant la tête à l'endroit exact où le déo avait atteris. Puis, je m'étais saisi de la véritable bombe. Mais avant de la lancer, j'avais à nouveau tenté de redresser l'avion. C'est fou... Si vous n'êtes pas devant tout le temps, il penche sur le côté. C'est surement du made in china aussi !

    "Ahah ! Cette fois ci vous allez tous mourir ! Préparez vous à rencontrer la mort !"

    La fille avait déjà rencontrée la mort à ce qu'elle disait, elle allait la re rencontrer ! Mouahaha ! J'avais jeté la bombe à travers la porte d'où il y avait toujours un peu de fumé, juste avant de redresser l'avion une nouvelle fois - de me pencher pour récupérer la jeune femme ligotée et bâillonnée - de prendre le parachute et de... de... de me tourner dans tous les sens avant de me rendre compte qu'il n'y avait pas de porte dans le cockpit.

    "Pinaise! Où est la porte ? Que passa ? Pourquoi y'en a pas ?"

    J'avais tout prévu ! Absolument tout prévu ! Sauf... cette fichue porte. Il fallait rester zen, calme et... Pourquoi la bombe n'avait pas explosée ? Ca n'était pas du déo cette fois ci. Qu'est ce qu'il y avait de noté ? Prendre la bombe, appuyer sur le bouton, jeter la bombe... Le bouton...

    "Dites ? Quelqu'un peut appuyer sur le bouton s'il vous plaît ? Le rouge sur la bombe. Prego !"

    J'avais toujours la jeune femme debout, reposant contre un mur, toute bâillonnée, ligotée... La panoplie parfaite pour la femme kidnappée. Et j'avais sortit mon couteau. Petit, minuscule, mais bien tranchant ! Il ne me restait plus que la porte de sortie et cette bombe qui n'explosait pas.

    "Alors ??? Vous appuyez sur le bouton ?"

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



La mort peut frapper tout le monde ! A n'importe quel moment !!!



Glène Hope


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Tyler Posey

Ѽ Conte(s) : Les jumeaux maudits/Le jardin gelé
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Glène

☞ Surnom : Cyr'
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 838
✯ Les étoiles : 80328




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Sam 27 Juin 2015 - 9:15





special trip to Las Vegas...

the closer you look, the less you see...



Euh... surprise ?

Glène regarda Jéz avec des yeux ronds, alors que celle-ci s'empressa d'arrêter la discussion en parlant avec Aaron. Il ne répliqua pas, mais continuait de la fixer encore quelques secondes.
Quelque peu choqué, il retourna s'assoir, sans faire attention de nouveau à ce qui se passer. Il crut entendre une dispute dans les toilettes, mais Glène ne l'écouta pas plus que ça, et se contentait de regarder le champagne de sa coupe qu'il avait fait tomber se faire éponger par la moquette, quand il fut "réveillé" par une secousse. Effrayé il releva la tête violemment vers les hublots, se cramponnant au siège, pour voir qu'ils décollaient.

Déjà que Glène était effrayé et avait du mal à maintenir sa respiration, il fallait qu'on lui tombe dessus. La fille qui devait se faire bruler la gorge si elle était polie s'écroula sur lui, manquant de le faire étouffer avec ses cheveux.
La respiration de Glène s'accéléra. Il voulait juste être bien assis pour s'accrocher correctement dans cet avion manifestement conduit par le fils de Satan.

Il faut que tu sorte, haleta Glène qui avait de plus en plus de mal à respirer, et qui n'allait pas tarder à faire de l'hyperventilation.

Il se débattit pour que la déesse de l'impolitesse sorte de là et le laisse tranquille avec ses angoisses, mais celle-ci ne fit que l'écraser davantage. Glène se débattit plus fort, sans calculer où il posait les mains. Il voulait juste qu'elle s'en aille, c'était pas bien difficile à comprendre ?
Tout d'un coup, elle bougea. Glène allait soupirer de soulagement, quand celle-ci se mit à califourchon sur lui. Il la regarda avec des gros yeux, mais se prit finalement une raclée et pas des moindres, qui fit valser sa tête sur le fauteuil.


Par la neige de Génevria, toi et ta tête remplie d'eau vous allez me laisser tranquille, espèce de folle ?! Hurla Glène bien plus fort qu'il ne l'imaginait.

Animé par un regain de colère, il empoigna Melody par les épaules et la poussa le plus loin possible du fauteuil, sans regarder où est-ce qu'elle tombait.

Enfin débarrassé du sac vulgaire qui avait manifestement tenté de l'assassiner, il put de nouveau s'accrocher au siège, et reprendre le contrôle de sa respiration.

Il observa Tara se plaindre au fils de Satan, mais ce qu'il entendit ne le rassura guère. Quand elle parla de quelqu'un de bâillonnée et de se faire tuer par un psychopathe dans un crash, Glène se sentit perdre le fil de sa respiration de nouveau. Merci Tara, tu trouve toujours les bons mots, c'est pile ce qu'il faut dire devant un phobique.

Il tourna la tête vers une lueur qui venait d'apparaitre dans l'avion. Il crut mourir quand il vit du feu au creux de la main de Jézabel.

Jéz, tu vas tous nous tuer, on est dans un avion, c'est... JÉZ NON !


Boum

Glène, respiration définitivement saccadée, rouvrit les yeux, et distingua un trou dans la porte qui menait au cockpit. L'avion n'était pas troué, fort heureusement.

Il entendit Muerte hurler à la mort -tiens, c'est ironique ça- et parler de... poule ? D'accord, Glène allait mourir en compagnie du pilote le plus pourri du monde.

Glène s'accrocha à un mur tandis que l'avion penchait un peu. Mais qu'est-ce qu'il faisait, bon sang ? Sans comprendre, il vit quelque chose atterir sur la tête de Tara avant de tomber par terre, qu'il ramassa.


Muerté ! Ahahaha ! Je suis la mort !! Ne l'oubliez jamais !! Pitits voyous !!!

Glène haussa un sourcil. Hein ?

Vous voulez nous tuer avec votre odeur ? Parce que votre conduite semble déjà bien pratique, dit-il en regardant le déodorant dans ses mains.

Mon DEO !!! Rendez moi mon DEO !!!

Le glacier leva les yeux au ciel, puis le jeta a travers le trou de la porte de toutes ses forces, marmonnant un Boulet !, agacé, espérant blesser le pilote.

Depuis le cockpit, Muerte leur cria de nouveau qu'ils allaient tous mourir, après avoir redressé l'avion qui penchait de nouveau.
Quelque chose, noir, sortit du cockpit pour tomber au pied de la porte. À cause de la fumée, on ne pouvait pas bien voir ce que c'était, mais les prochaines paroles du pilote s'empressèrent de leur en informer.

Une bombe ?

Glène recula machinalement, affolé.

Par la neige de Génévria, une bombe. Tara, tu peux menacer ce cinglé avec ta magie pour le faire sortir de là, qu'on reste un peu plus en vie ?

Voyant les mains de celle-ci s'illuminer, satisfait, il se retourna vers Jéz.

Bon quand il sortira, j'imagine que tu vas pouvoir nous montrer tes talents en jeux vidéos ?

Jéz détourna le regard. Que... Pourquoi ? Elle était fâchée ? C'est Glène qui devrait l'être, elle lui a caché quelque chose d'assez important tout de même ! Pourquoi elle ne le regardait plus. Il fallait qu'elle le regarde, parce que... Zut, il le fallait, c'est tout.

La voix du pilote l'arracha à ses pensées.

J'ai la fille ! Tentez rien ou je la tue avec un couteau !

La fille ? Oh non...
Il fit signe à Tara de ne pas utiliser la magie, on ne sait pas ce que pouvait faire ce psychopathe.

Il baissa le regard vers ladite bombe, avant de remarquer quelque chose d'étrange. Il y avait quelque chose inscrit dessus. Comme si...

Hé mais on dirait...

Il ramassa le pot de crème à raser qui avait été jeté comme bombe, répétant Quel boulet... dans sa barbe.

Il marmonna à Aaron :

Tu peux pas utiliser tes dons de magiciens pour le désarmer ?

Mais celui-ci ne trouva rien d'autre à répondre que Euh calmez-vous monsieur ! Il faut rester calme face à l'adversité !

Glène le regarda bizarrement. Merci beaucoup , dit-il ironiquement.

Mais qui c'est ça ? C'est Genson ? Demanda Muerte.

Glène fronça les sourcils.

C'est qui Genson ?

Mais si, Genson ! Le pitit, frisé !

Il se retourna vers Genson en question.

Il s'appelle Aaron, vous mélangez avec Glène. Raaa mais c'est pas le moment là, dit-il en regardant de tous les côtés une solution pour sortir ce fou sans tuer la mystérieuse fille.




codage by jacks ღ gifs from tumblr


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Rosalie, Mara, Flavie, Regina, le parc, Cendrillon & le psychopathe du cimetière

Je fête Thanksgiving avec les rebelles ici
Je suis au parc d'attraction avec Mara ici
Je ruine mon rencard avec Flavie en sauvant Cendrillon ici
Je fuis un psychopathe au cimetière avec Rosalie ici
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45051-let-s-have-fun-let-s-try

Melody Blackstorm


« Le plus beau
c'est GASTON ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Kristen Stewart

Ѽ Conte(s) : La Petite Sirène 2
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Melody, the only one



☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9712
✯ Les étoiles : 28631




Actuellement dans : « Le plus beauc'est GASTON ! »


________________________________________ Sam 27 Juin 2015 - 12:38


Les Jeux sont Faits

So I wanna know... What's the name of the game? Does it mean anything to you?

"Par la neige de Génevria, toi et ta tête remplie d'eau vous allez me laisser tranquille, espèce de folle ?!"

Il sortait d'où ce taré ? Je n'eus pas le temps de poser la question qu'il m'attrapa par les épaules pour me repousser violemment. Je perdis l'équilibre et tombai du fauteuil. Mon dos heurta brusquement le sol. Je grimaçai en sentant une douleur vive enflammer mes reins. Sale minet... je lui décochai un regard incendiaire. Il ne perdait rien pour attendre, celui-là.

J'en avais oublié l'avion qui était en train de décoller. Je rampai vers un fauteuil et me cramponnai au dossier tandis que les turbulences étaient de plus en plus fortes. Je fermai les yeux, maudissant Aaron et tous ces gens qui me faisaient vivre un véritable enfer.

Enfin, l'avion sembla se stabiliser. Je mis un certain temps à me décrisper. Aaron avait proposé des rafraichissements, des fraises et des Arlequin aux filles, comme si de rien n'était. Je plantai mon regard assassin entre ses omoplates. Je tremblai comme une feuille dans mon coin et j'avais bien du mal à me calmer. Le truc, c'était de ne pas regarder à travers un hublot. Ne pas voir l'altitude, ne pas penser que l'océan était bien trop loin et inaccessible. Ne pas faire de crise d'angoisse, ne pas...

J'enfonçai mes ongles dans les accoudoirs du fauteuil sur lequel je m'étais assise, mon regard hanté fixant un point dans le vide.

A chaque fois que j'étais contrainte de prendre l'avion, je me blindais de somnifères pour roupiller durant tout le trajet. De ce fait, je ne ressentais aucune pression. Mais là, hors de question de dormir en compagnie d'une bande de dégénérés. En plus, je n'avais plus aucune confiance en Aaron. Il avait le cerveau totalement anesthésié.

Je me concentrai sur ma respiration. Inspire. Expire. Tout doucement. Voilà. C'est bien...

Les secousses reprirent brusquement, à un degré si élevé que Tara se leva de son siège pour aller voir ce qui se passait dans le cockpit. Tétanisée, je préférais rester à ma place et regarder de loin ce qui se passait. Apparemment, elle ne parvenait pas à ouvrir la porte. Muerte la bloquait. Soudain, un truc magique s'échappa de la main de Tara pour venir brûler le coussin qui se trouvait juste à côté de moi. Je sursautai et lui lançai un regard outré.

"En plus t'es un danger public ! On pourrait l'éjecter ?"
demandai-je à Aaron.

Mais Jezabel ne valait pas mieux qu'elle. Apparemment, elle s'amusait avec des boules de feu DANS un avion pressurisé. Pour le coup, j'étais d'accord avec le minet. Ce n'était vraiment pas une bonne idée.

Retrouvant la liberté de mes mouvements, j'eus le réflexe de renverser le fauteuil et de me cacher derrière, sentant venir la catastrophe... qui ne tarda pas. Une explosion retentit. Je poussai un cri et plaquai mes mains contre mon crâne, me recroquevillant au maximum. Faites qu'il n'y ait pas un trou dans la coque, faites qu'on ne meurt pas asphyxié en chutant dans le vide... Père, pitié...

Implorer le dieu des océans à huit mille mètres d'altitude, c'était plutôt ridicule, mais je préférais mourir plutôt que d'invoquer quelqu'un d'autre.

Un choc me fit relever la tête et regarder par-dessus le fauteuil renversé. Jezabel et Tara avaient été projeté à l'autre bout de la pièce. La brune surexcitée se releva et retourna vers la porte fermée, bien décidée à l'exploser. Ce qu'elle fit avec une seconde boule de feu.

"Faut vraiment te faire interner !"
m'écriai-je en me relevant d'un bond. "Tu aurais pu tous nous tuer en faisant ton intéressante ! Si t'as tellement le feu aux fesses, éclate-toi dans ton coin, ne risque pas la vie des autres !"

Elle avait quand même réussi à créer un trou aux rebords noircis dans la porte, nous dévoilant Muerte qui était occupé à... ranger une poule affolée dans une cage. Il nous lança ensuite un déodorant qui roula jusqu'à mes pieds. Je fronçai les sourcils. En attendant, l'avion piquait du nez dès qu'il s'éloignait des commandes. J'avais juste envie de tuer cet incapable. Glène ramassa le déo et le renvoya à l'expéditeur. De la mousse à raser arriva jusqu'à nous. Muerte avait l'air persuadé qu'il s'agissait d'une bombe, cette fois. Je levai les yeux au ciel, avant de me cramponner à une poignée sur le mur pour m'empêcher de tomber face à la nouvelle secousse.

A travers le trou dans la porte, j'aperçus Muerte se saisir d'une jeune femme bâillonnée et la menacer avec un petit canif sale. De mieux en mieux. On avait à faire à un kidnappeur. Je l'avais dit qu'il avait une tête louche. Pour tenter de le calmer, Aaron ne trouva rien de mieux que de sortir une fadaise. Je levai de nouveau les yeux au ciel, entrouvrant la bouche d'un air excédé. Si personne ne se bougeait les miches, on allait tous mourir, car bien entendu, plus personne ne dirigeait l'avion.

Je pris sur moi pour me détacher du mur et me diriger en zigzag jusqu'au trou dans la porte, poussant Aaron et Jezabel sans ménagement. Je ne savais pas encore ce que j'allais faire, mais en tous cas j'allais le faire. De toutes façons, c'était ça ou crever en silence. Je me cramponnai aux rebords du trou et me penchai pour mieux y voir. Muerte émit un petit cri en me voyant -quoi, je faisais si peur que ça ?- et appuya davantage le canif contre la gorge de la jeune femme. Je plissai des yeux puis les écarquillai en la reconnaissant.

"Mais c'est Louise !"
laissai-je échapper, perplexe.

Louise Hollen, cette idiote qui avait séduit Aaron avec des Arlequin et son sourire niais au possible, avant de le jeter comme une vieille chaussette en faisant sa blasée.

Muerte se redressa et perdit quelques instants son assurance.

"Vous vous connaissez ?" s'étonna-t-il.

"Ouais, mais c'est bon, vous pouvez l'achever. Elle ne manquera à personne." fis-je d'un ton désabusé.

Je vis Aaron faire un pas -il était passé en mode chevalier servant- mais je l'arrêtai en posant ma main sur son torse, puis lui fis comprendre d'un regard : "Laisse-moi faire." Après quoi je me tournai de nouveau vers Muerte.

"Que passa ? C'est sérieux ?"
insista-t-il, déstabilisé.

"Pourquoi je mentirais ?" poursuivis-je d'un ton indifférent. "Vous n'avez qu'à vérifier par vous-mêmes : je lui ai apposée la Marque Noire sur la main. Dès que j'en ai envie, Kraky se ramène et la dévore. J'ai pris les devants si un jour elle m'agace trop."

Sceptique, Muerte attrapa la main de Louise avec bien des difficultés comme elle était ligotée comme un gigot et lorsqu'il vit la protubérance noire sur le dessus, il s'écarta d'elle dans un couinement. La pauvre tomba raide sur le sol dans un claquement. Puis Muerte se mit à cracher copieusement par terre tout en faisant des gestes bizarres avec son couteau et en tournant sur lui-même, comme s'il tentait de s'en protéger. Je haussai un sourcil. Wouah... je ne pensais pas qu'il serait aussi choqué par la Marque Noire.

En attendant, comme il ne regardait pas vers nous, j'en profitai pour passer la main à travers le trou et chercher à tâtons le loquet qui fermait la porte. Je l'enlevai et la porte s'ouvrit d'elle-même sans un bruit.

"Allez, Joli Coeur, va secourir ta bien aimée..."
soupirai-je en m'effaçant de devant la porte pour laisser passer Aaron.

Il s'y engouffra aussitôt pour se précipiter vers Louise. Je secouai lentement la tête et m'engageai à mon tour. Profitant du cirque de Muerte, je me saisis de son canif et le retournai contre lui pour le presser contre sa gorge, mon autre main bloquant ses bras. Pouah... il sentait la transpiration et le cuir moisi.

"Maintenant tu vas redresser l'avion en vitesse sinon je te marque aussi."

Je le forçai à s'asseoir face aux commandes et l'observai d'un oeil perçant tandis qu'il s'activait. Je m'accordai ensuite un bref répit, surtout en remarquant le regard affligé de Tara fixé sur Aaron qui aidait Louise.

"Aaron est un vrai Don Juan. Tu ne le savais pas, quand vous avez batifolé dans les bois ?"
lui lançai-je d'un ton acerbe, un sourire torve arquant ma bouche mince.

Pour tout dire, je l'ignorais aussi, mais je n'allais pas m'en vanter. Il n'y avait vraiment pas de quoi.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

★ You get ready you get all dressed up ★
To go nowhere in particular. The world is yours and you can't refuse it. Seen so much, you could get the blues but that don't mean that you should abuse it.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28746-en-eaux-troubles-melody-s-adventures

Aaron McAdams


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Jesse Eisenberg ♥

Ѽ Conte(s) : Hercule ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ



☞ Surnom : seb ☮
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 128
✯ Les étoiles : 3088




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 28 Juin 2015 - 8:26



Les Jeux sont Faits


    "Loulou ? LOULOU ?"

    J'étais d'abord surpris, puis ensuite outré que ce soit Louise qui était dans cette cabine, prise au piège par ce malade. Dire que la compagnie me l'avait chaudement recommandé ! Je leur enverrai une lettre bien sallée pour leur faire part de tout mon mécontentement ! De même à cette enseigne qui avait crée ce déodorant. Car quand Muerté nous l'avait envoyé et qu'on avait vue qu'il s'agissait de ça, j'en avais aspergé pour être sûr que ce n'était pas une bombe. Résultat : ça ne sentait pas bon et je ne rêvais que d'une seule chose : prendre une douche !

    "Tu vas lâcher..."

    Je n'avais pas pu finir ma phrase que Melody avait dit à Muerté d'achever Louise. C'était peut être une bonne idée. Pas dans le sens où il devait véritablement le faire, mais dans le sens que s'il pensait qu'elle ne comptait pas pour nous, on pourrait sans doute la sauver. J'avais tout de même fait un pas pour être au plus près de Muerté au cas où.

    Quand Mel avait parlée de la Marque Noire, Muerté s'était mis à exécuter un rituel de décontamination. o_O On en avait profité pour entrer dans la cabine et je m'étais précipité sur Louise, lui ôtant ce qu'elle avait autour de la bouche pour lui laisser la possibilité de parler. C'était de la folie de l'avoir attaché ! Cette lettre allait véritablement être très très salée !!

    "Attends, j'ai ce qu'il te faut pour aller mieux, ne t'en fais pas !" dis-je en reposant Louise contre le bord du cockpit et en sortant un Arlequin de ma poche. Je l'avais ouvert, retirant le papier et je lui avais mis en bouche comme on mettrait un médicament à un malade qui ne pouvait pas le prendre par lui même.

    "Ca ira bientôt mieux, tu vas voir. Ce sont des Arlequins."

    Puis, je m'étais mis à tenter de défaire ses liens, mais fallait bien laisser un truc à Muerté, il était plutôt doué. Tout à coup, l'avion fut à nouveau basculé sur le côté et Muerté tenta tant bien que mal de se précipiter hors de la cabine, mais face à lui, la porte était déjà bien bloquée par Tara, Jezabel et Glène.

    "Scuzie ! Scuzie ! Lissi moi passé !!! Bande de petits voyous !"

    Mais qu'est ce qui ne tournait pas rond chez lui ? o_O Il avait été pris au coup par l'un des membres du groupe, qui l'avait tourné vers nous. On allait pouvoir l'interroger.

    "Pourquoi tu as Louise avec toi dans la cabine et pourquoi cot cot ?"

    J'avais répété machinalement le bruit que j'entendais autour de moi avant de remarquer qu'il y avait... une poule à proximité. Pourquoi il y avait une poule enfermée dans une petite cage dans cette cabine ?

    "Co pilote ! Ne jamais partir sans une poule dans un avion ! C'est prouvé !"

    "Qu'est ce qui est prouvé ?"

    Je ne comprenais pas du tout ce qu'il voulait dire par là. La poule savait piloter ?

    "Prego. Moi montrer à vous." dit-il en tentant de se défaire de la personne qui le tenait, mais sans réel succès.

    "Vous ni pouvez pas laissé Muerté attaché ! Je suis la mort !!! Ne l'oubliez jamais petits... Aïe!"

    Jez venait de lui faire mal. Pas surprenant, elle avait bien insisté sur le fait qu'elle était la mort. Qu'est ce qu'ils avaient tous à vouloir être la mort ?

    "Bon, ça suffit ! On va rentrer, déposer ce fou et on repartira en voiture cette fois ci !"

    Mais à peine avais je dit ça que Muerté avait réussi à glisser sa main dans son pantalon et à en sortir quelque chose qu'il avait jeté sur le sol. Un petit bruit s'en était échappé. J'avais regardé les restes du petit pétard, puis Muerté. Il avait voulu faire quoi ?

    "Scuzie ! Mauvaise poche."

    Avant de pouvoir faire quoi que ce soit, il avait sortit un autre objet de son autre poche et il l'avait une nouvelle fois jeté dessus avant que de la fumée se propage dans tout le cockpit. Qu'est ce que c'était que ce truc ? Voilà qu'on se mettait tous à tousser et que je sentais que l'avion partait sur l'avant. D'ailleurs, j'avais un mal fou à me tenir debout.

    "Faut redresser l'avion et vite !"

    Je m'étais tourné et j'avais pris le manche en main pour l'avancer vers moi en entendant Mel crier.

    "Oh pardon Mel !" dis-je en voyant que le manche avait la texture de la peau et qu'à dire vrai, il s'agissait du bras de Mel. Fallait trouver le véritable manche et pendant qu'on faisait cela, j'entendais quelqu'un courir dans l'avion. Sans doute Muerté qui tentait de fuir, mais il n'ira pas bien loin.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« C'est moi ou ce mec est bizarre ?! »
« Euh... ben toi aussi en fait... ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327

Jezabel Chapman


« You Are Not Alone »


avatar


╰☆╮ Avatar : Marie Avgeropoulos.

Ѽ Conte(s) : La Légende de Manolo.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Celle qui est faite de délicieuses sucreries, qui veille sur le royaume des Âmes Chéries. J'ai nommée La Muerte.



☞ Surnom : June.
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3530
✯ Les étoiles : 14166




Actuellement dans : « You Are Not Alone »


________________________________________ Dim 28 Juin 2015 - 10:29


The game is made
Welcome to Las Vegas ..
.



Jéz, tu vas tous nous tuer, on est dans un avion, c'est... JÉZ NON ! la voix tranchante de Glène avait résonné derrière moi pendant que la boule de feu explosait la porte. Mais pourquoi est-ce qu'il crie ? C'est bon, c'est un petit de feu. Le genre petit qui n'allait pas vraiment faire de trou dans la coque. Il suffisait juste de savoir viser ! Je balançais bien des boules de feux dans la tête de Xilbalba et il m'engueulait pas pour autant ! Je reculais face à la fumée qui prenait place. La vachette se cacha derrière un fauteuil de l'avion. Je tournais la tête vers en en relevant un sourcil perplexe. Pourquoi elle ce cache ? L'avion va pas exploser ! Rah, mais faut apprendre à se détendre les gens ! Faut avoir confiance. Enfin vous me, direz avec cette situation aussi … Ma boule de feu avait laissé entre voir un énorme trou. On pouvait y voir Muerte, entre trains de gigoter dans tous les sens. Je plissais les yeux, intriguée et soudainement inquiète de ce qu'il nous préparait. Il prit quelque chose entre ses mains et nous l'envoya de bonne grâce dans le trou. Je reculais d'un mouvement sec, évitant la chose de très peu. Glène regarda de plus près et tourna un regard blasé vers Muerte. Du déodorant ? Je laissais échapper un petit ricanement. Je crois que plus bête, on ne peut pas faire mieux franchement. J'entendis Melody venir m'engueuler à propos de l'avion. ''"T'aurais pu pu tous nous tuer en faisant ton intéressante ! Si tu'as tellement le feu aux fesses, éclates-toi dans ton coin, ne risque pas la vie des autres !" "' Oh, ça va ! T'avais bien le feu aux fesses toi aussi à monter sur Glène là ! Un second objet volait à travers le trou. De la mousse a rasé. Oh cette fois, c'était mesquin quand même. Je m'en saisis et lui balançai en pleine tête en l'entendant clamée encore une fois être La muerte.

▬ « Ouuuuuh non mais ta vue ta tête ? Je crois que tu en as plus besoin que nous ! » Répondis-je. Mais la partie devint soudainement sérieuse quand il menaça une fille avec un couteau. Ah oui, il voulait vraiment jouer ? Cependant, c'était insupportable de regarder cette scène impuissante. C'était juste un trou que j'avais fait. Ouvrir la porte risquerait de faire exploser l'avion et je crois qu'on n'avait pas besoin de ça. Melody m'écarta soudainement du trou, je me retins de tomber sur la table en me rattrapant au mur. Eh, on ce calme la vachette ! Je lui lançais un regard tueur, tandis qu'elle reconnut la fille enlevée. Louise ? Je ne connaissais pas Louise moi. Enfin, je n'en avais pas le souvenir en tout cas. ''"Ouais, mais c'est bon, vous pouvez l'achever. Elle ne manquera à personne." Oh, ça, c'est méchant. Mais bon, je compris son stratagème, qui n'était vraiment pas bête. Je me tournais vers Tara qui regardait aussi le spectacle, aussi choquée que moi. Enfin, choquée de la situation bien entendue. On voulait embarquer pour Las vegas et on se retrouvait à bord d'un avion qui allait se crasher d'une minute à l'autre. Avec un pilote qui ne tenait plus les commandes et qui avaient enlevé quelqu'un. Franchement il y avait de quoi paniquer.

▬ « Elle est utile, quand elle n'est pas méchante ! » Déclarais-je à voix haute à Tara, histoire que Melody l'entende aussi. ''"Vous n'avez qu'à vérifier par vous-mêmes : je lui ai apposé la marque noire sur la main. Dès que j'en ai envie, Kraky se ramène et la dévore. J'ai pris les devants si un jour elle m'agace trop.'' Ah oui quand même. Elle pouvait faire venir une bébête de l'océan sans pression et tuer ainsi les gens qu'elle détestait. Faudrait que je fasse gaffe moi à l'avenir. Soudain, Melody et Aaron eurent un visage choqué. Je me pressais de les rejoindre, me demandant si il lui avait ouvert la jugulaire ou si ce fou faisait encore quelque chose de pas net. Et après, c'est moi qui faut interner ? Je n'ai pas pu contenir mes rires en le voyant faire tout et n'importe quoi au sol. Sérieux, je crois que je n'ai jamais été autant amusée de ma vie. Il commençait à me plaire ce voyage, bien que la partie pilotage m'inquiétât fortement. Personne n'était aux commandes et l'avion plongeait dans une chute vertigineuse. Melody ouvrit la porte en passant par mon petit trou. Vous voyez, qu'il a servi !

▬ « Eh bien vous voyez, si je n'aurais pas fait ce trou, on n'aurait rien fait et cette fille serait morte à l'heure qu'il est. » Leur fils-je remarquer. Je ne voulais pas des mérites, mais justes qu'ils disent que sur ce coup-là que mon trou avait quand même bien servi. Une fois la porte ouverte, je m'empressais de rentrer avec les autres. La manette de pilotage bougeait toute seule, comme un magnétisme enclenché. Aaron alla détacher Louise en lui proposant un arlequin. J'arquais un sourcil. Elle venait de se faire kidnapper et il lui proposait des arlequins ? Faut qu'on m'explique parce que je ne comprends pas grand-chose à cette histoire-là. Ah, mais si ça se trouve, c'était des bonbons magiques. En tout cas dommage Tara, Aaron était déjà pris apparemment… Melody plaqua Muerte sur son siège, qui se mit à gigoter. Il clama de nouveau être la mort. Je levais les yeux au ciel et m'approchais de lui. Mes mains agrippèrent sauvagement ce qui lui restait de cheveux et… Je soulevais sa tête et la claquais d'un coup dans son volant, lui arrachant un gémissement.

▬ « C'est moi La muerte, tu le captes ou tu le captes pas ça ? » M'énervais-je, mauvaise. Aaron demanda ce que venait faire une poule dans cette histoire. Je tournais la tête, en effet, il y avait une poule. Peu était qu'il allait la manger vivante, ça aussi ça lui ressemblait. Mais non, il dit simplement que c'était son Co pilote. Une poule ? Je lui lançais un regard dans le genre " Tu es sérieux ? ''

▬ « Mais qu'est-ce qui se passe ? Ta mère ta pas donnée assez de bonbons quand tu étais petit, c'est ça ? T'as vraiment dû avoir une enfance misérable ! » Parlons en mon ami. Comment tu te sens ? Qu'est-ce que tu en penses ? Qu'est-ce qui fait que tout sa est arrivé ? Muerte fourra sa main dans son pantalon, ce qui eut vite fait de me faire reculer les yeux écarquiller. Oui bon, pas la peine de se taper un petit délire sexuel non plus hein ! Oh, mais qu'est-ce que je raconte moi ? Un objet rouge retentit sur le sol et explosa non loin de moi. Le bruit me fit sursauter. J'eus par le temps de voir le deuxième objet débarquer, qu'une fumée enveloppa ma vue et me brûlait les poumons. Je me suis mis à tousser, quand je perdis subitement l'équilibre et entraînais Glène dans ma lancer. Ma tête se claqua contre le sol, une douleur me déchirait les tempes. Aïe ? Je cherchais Glène du regard, voir s'il n'avait pas trop eu mal. Mais mon regard s'attarda sur les commandes. Il n'y avait plus personne.

Scusie ! Scuzie ! Scuzie ! 

Je l'entendais, mais je ne le voyais pas. L'avion se mit à vibrer, tandis que l’étrange sentiment de piquer vers le sol m'arrachait les tripes. Je me relevais en entendant Aaron hurler que quelqu'un se déplace aux commandes. J'ai ma licence de jeux vidéo d'avion, c'est assez comme diplôme chef ? Mais j'aperçus Muerte qui tenait fermement Louise et qui avait réussi à sortir du coque pite. Je les désignais du regard, paniqué à ce qui peut lui faire.

▬ « Il l'emmène ! » Hurlais-je aux autres. Je courrais dans leur direction, mais la fumée était trop horrible, je ne m'arrêtais pas de tousser. Enfin, elle finit par se dissiper peu à peu, laissant ma vision redevenir de nouveaux net. De loin, à l'autre bout de l'avion, Muerte tenait Louise fermement entre ses mains. Il saisit une télécommande et appuya sur un bouton qui résonna en un clic !

"Héhéhé ! Je vous i bien eu ! Je suis Muerté !!! La mort !!! Oui, la mort !!! Ne l'oubliez jamais ! Car c'est Muerté qui vous aura tous tuer !" 

Il n'allait pas faire ce que je pense ? Une porte s'ouvrit non loin de lui, je me suis mis soudainement à courir avec ma super vitesse pour essayer des rejoindre. Mais trop tard, j'arrivais la seconde d'après pour apercevoir Muerte dans le ciel avec Louise, il venait de faire apparaître un parachute. Et de là où j'étais, je pouvais apercevoir notre trajectoire : on allait frapper les champs dans peu de temps. Soudainement alerté, je revins aux coques pite et me saisis de la manette qui servait à relever l'avion. Je pris place sur la coque pite et tirais de toutes mes forces. Je plaçais mes pieds sur le tableau de bord, et tirais. L'avion vibrait, tandis que je sentais ma force diminuer petit à petit, je soufflais sous l'effort, je voyais le nez de l'avion se relever légèrement, mais toujours plonger autant. Mes mains devinrent blanches tellement je serrais le manche. Je continuais de tirer dans mon sens, et peu à peu, je sentais que la manette revenait vers moi. Sous un nouvel effort, le nez de l'avion remonta encore un peu. Les champs étaient justes là. On allait les frapper dans une minute. Il fallait juste redresser l'avion avant ! Je jetais un coup d'œil aux autres.

▬ « Un coup de main serait le bienvenu ! » Dis-je entre deux souffles. Ils se dirigèrent vers moi et tout en ensemble, on tirait autant qu'on le pouvait. Je sentais la manette revenir. L'avion se redressait et percuta le champ. Un soubresaut me fit décoller mes fesses du siège. On était en train de foncer dans l'herbe. J'aperçus une vache devant nous, mais trop tard. Elle se prit l'avion de plein fouet et une nouvelle secousse me fit encore décoller de mon siège. Enfin, l'avion ralenti peu à peu, tandis que mon cœur secouait tellement ma poitrine que je croyais qu'il allait ressortir sur le pare-brise. On appelle ça un pare-brise, pour un avion ? J'aperçus un arbre juste en face-nous. On fonçait dedans.

▬ « Tous à couvert ! » Hurlais-je en sautant de mon siège pour aller me réfugier à l'autre bout de la pièce. Une secousse énorme retentit et je me suis senti propulsé contre la porte. L'avion eut une décharge de secousse, avec un brouhaha et un boucan pas possible. Puis plus rien. Je n'entendais plus que les battements de mon cœur qui filtrait à travers moi. Mes mains tremblaient sous la panique, sous la peur qui que j'avais contenu jusqu'ici. Je me relevais, essayant d'effectuer un pas correctement devant l'autre. Mon souffle était court, j'étais à bout de ma respiration. Je pris la direction de la porte, et sautais à l'extérieur de l'avion. Bon, d'accord, j'avais sauté dans la boue sans le savoir aussi. Elle me recouvrait les pieds à présent. Je tendais les mains vers le ciel, la tête relevée.


▬ « On n'est pas mooooooooort ! » Hurlais-je, ne pouvant plus contenir ma joie de revoir le sol à nouveau. Je tournais la tête vers les autres avec un gros sourire. Je me dirigeais à toute vitesse vers Glène pour le prendre dans mes bras, sautillant sur mes pieds.

▬ « On n'est pas mort ! » Dis-je de nouveau, avant d'arriver à la seconde d'après devant Tara et de lui tenir les épaules avec excitation.

▬ « Ta vue ! Ta une deuxième chance pour ta teinture ! » M'écriais-je. Je disparut encore dans la seconde d'après pour aller au-devant de l'avion, là où on avait percuté l'arbre.

▬ « Il y tenait à son avion, ton frère ? » Demandais-je à Melody. Oui parce que là, c'était sûr qu'il ne pourrait pas le récupérer.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



LES LAMENTATIONS DES VIVANTS SONT UN CHANT POUR LES MORTSAnd breaking down I feel my time is running out The fire in my heart will burn me to the ground I did my part, I tried my best, the things I'm fighting to protect always shatter into pieces in the end i'm broken and i'm barely breathing i'm falling 'cause my heart stopped beating if this is how it all goes down tonight, if this is how you bring me back to life(c) crackle bones


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45540-bring-me-back-to-life-jezabel#429596

Glène Hope


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Tyler Posey

Ѽ Conte(s) : Les jumeaux maudits/Le jardin gelé
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Glène

☞ Surnom : Cyr'
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 838
✯ Les étoiles : 80328




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Dim 28 Juin 2015 - 19:02





special trip to Las Vegas...

the closer you look, the less you see...



Glène écarquilla les yeux quand il sentit l'avion piquer violemment. Ils avaient pu rentrer dans le cockpit, mais la situation ne s'arrangeait guère. Melody et Aaron connaissait la fille. Aaron avait l'air de beaucoup tenir à elle d'ailleurs. À cette constatation, Glène avait jeté un regard discret à Tara pour voir comment elle réagissait, elle aussi ayant eu l'air de tenir à lui.

Mais le dingue qui leur avait servi de pilote avait plus d'un tour dans son sac. Laissant les commandes de l'avion sans personne, il se libéra en enfumant tout le cockpit.
Lorsque l'avion prit de la vitesse, et semblait vraiment chuter, au vue des pieds de Glène qui se décollait du sol, celui-ci fut prit d'un grande angoisse, et se retrouva vite hyperventilé de nouveau. Ses doigts étaient tellement cramponnés pour s'accrocher qu'il en avait mal. Il entendit vaguement crier Jézabel. Tara et lui étaient restés à l'entrée du cockpit, ils allaient pouvoir intercepter Muerte et sa détenue Louise. Mais, n'y voyant rien, et totalement désarmés de leurs équilibre, ils durent rester impuissants lorsqu'ils sentirent "la Mort" les pousser pour passer. Aussitôt un coup de vent passa sur le visage de Glène, qui vit des petites lueurs dorées. Jézabel était passée en super vitesse, mais il aurait surtout préféré que quelqu'un prenne les commandes de l'avion pour éviter qu'il se crache.

Glène se retourna, pour observer ce qu'il se passait dans la cabine. Une nouvelle vague d'effroi passa en lui lorsqu'il vit la porte de l'avion s'ouvrir pour avaler Muerte et sa prisonnière, toujours ligotée. La porte ouverte avait chassé la fumée, mais faisait tout voltiger. Ils manquèrent de peu de se prendre un bout tranchant du verre de champagne brisé.
Il jeta un regard dans le pare-brise de l'avion pour voir qu'ils fonçaient droit dans un champs. Il fut soulagé de voir Jézabel s'assoir aux commandes pour tenter de relever l'avion, mais se précipita pour l'aider, accompagné des autres, lorsqu'il constata qu'elle avait du mal. Alors qu'ils approchaient le sol dangereusement, Glène ferma les yeux, de moins en moins maitre de sa respiration.

Boum (encore)


Tout se stabilisa enfin. Le seul bruit qui se faisait entendre, était la respiration saccadée de Glène qui était encore sous le choc, totalement bouleversé.
Jézabel sortit, et sauta de l'appareil, sans même attendre qu'Aaron ouvre les toboggans aux sorties. Le reste du groupe glissèrent donc pour sortir -restant au propre, sans risquer de prendre la boue-. Glène fit quelque pas, s'appuya sur un arbre. Il avait l'impression que tous ses organes s'étaient retournés en lui. Et Jézabel crut bon d'essayer de les remettre en place en le serrant, toute excitée, et en le secouant davantage -le tachant au passage de sa boue, c'était trop dommage de rester propre-.

Tandis que les autres se soulageaient d'être en vie bien qu'au milieu de nul part, lui tentait de redevenir propriétaire de ses poumons et son coeur qui avaient décidés de faire la fête comme Jéz. Il leva la tête, et ce qu'il vit dans le ciel l'horrifia, lui donnant encore moins de raison de sourire.

Il devait avertir les autres, mais aucun mot ne sortit, encore tout essoufflé. Il essaya de faire des grands gestes. Jézabel continuait de sautiller partout et de crier. Il la prit par les épaules et marmonna quelques paroles.


St'euplait... chut... Là-haut... Dans le ciel... Louise et...

Il ne réussit pas à en dire davantage. Il devait d'abord reprendre sa respiration.
Heureusement, les autres se retournèrent pour regarder ce qu'il tentait de dire à propos de Louise et du ciel.

Ils purent alors voir ce qu'il se passait. Là-haut, le parachute de Muerte s'était envolé -sans Muerte dedans bien sur- et il était en pleine chute libre. Ayant lâché Louise un peu plus tôt, celle-ci tombait avec quelques mètres d'avance.

Il fallait la récupérer, mais réceptionner quelqu'un qui tombait d'aussi haut était mortel.
Et, comme si un dieu là haut l'entendait penser, un parachute s'ouvrit sur le dos de Louise, ce qui ralentit considérablement sa chute.

Elle est toujours ligotée, il faut l'aider, elle va se faire mal en atterrissant ! S'écria Glène lorsqu'il reprit son souffle.

Le groupe accourut donc vers le point de chute de la jeune femme, juste à temps, Glène la réceptionnant de justesse. Ils roulèrent pèle mêle, mais il avait encaissé assez de choc pour en conclure que Louise ne l'avait pas atteint trop violemment.

Je connais quelqu'un qui va se remettre à me faire la tête si on arrange pas laa situation, dit-il à Louise allongée sur lui.

Il l'aida à se relever et laissèrent les autres défaire ses liens, distrait par des gémissement qui provenaient du ciel. Il leva la tête et vit leur pilote, avec un nouveau parachute tomber lentement au loin. Décidément, il avait combien de dos pour supporter tous ces parachutes ? Et en plissant les yeux il vit un énorme dessin dessus. Il ne connaissait pas ce personnage, mais c'était assez criard pour deviner qu'il s'agissait d'un personnage de petite fille.


Plus il se rapprochait du sol, plus Glène pouvait l'entendre.


Ji souis Muerte ! Ji vi vous touais !

Il finit sa course plus le loin dans les arbres. Les Aïe, aïe, aïe ! que Glène l'entendait hurler achevèrent de mettre fin à ses spéculations.




codage by jacks ღ gifs from tumblr


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Rosalie, Mara, Flavie, Regina, le parc, Cendrillon & le psychopathe du cimetière

Je fête Thanksgiving avec les rebelles ici
Je suis au parc d'attraction avec Mara ici
Je ruine mon rencard avec Flavie en sauvant Cendrillon ici
Je fuis un psychopathe au cimetière avec Rosalie ici
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45051-let-s-have-fun-let-s-try

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 9
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

[Fe] Les Jeux sont Faits - Evénement #37





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Les Etats Unis