LE COFFRE
A JOUETS

AOUT 2019
de Fanny


PRACTICALLY
IMPERFECT

JUILLET 2019
de REGINA


AMAZONBIE
JUILLET 2019
de ANYA



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Coffre à Jouets ☆ Evénement #114
Une mission de Fanny - Depuis le 21 août 2019
Vers l'Infini et au-delà !

Partagez
 

 [FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage

Serena Ronsmal


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Serena Ronsmal


╰☆╮ Avatar : Zooey Deschanel

Ѽ Conte(s) : Princesse Sarah
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Sarah

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 54

[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 3 Fév 2016 - 10:22

Oui, j'aime les potins, j'aime la presse à scandales et j'aime tout savoir sur tout ! Mais cela ne vous empêche pas d'être mon amie ? Comment ça je parle trop ? Oui, et ? Bon ok, je me tais !
Attrapez-les tous !
Serena § Co
Qu'est-ce que cela pouvait piailler ! Bon, je dois vous avouer que je ne suivais pas tout, bien trop occupée à prendre des tas de photos. D'ailleurs, les menaces à l'encontre de mon appareil-photo me firent lever un sourcil, tandis que je lançais tranquillement, à la demoiselle habillée comme ... comme quoi d'ailleurs ? C'était pas une robe de princesse ça ! Je suis une ancienne princesse, et je sais très bien qu'on ne s'habille pas de cette façon-là ... Bref, je lui lançais:

"Si j'étais toi, je m'occuperais de ma tenue plutôt que de l'appareil d'une autre personne. Mais bon, ce n'est qu'un conseil. Car si je devais faire une rubrique mode, tu serais de suite OUT."

Conclus-je en faisant un léger sourire, presque moqueur. Oui, je pouvais être dur parfois, mais là, elle n'avait qu'à pas vouloir s'en prendre à mon appareil photo. Pendant ce temps-là, l'un d'entre eux ne semblait pas fort ouvert à l'aventure. Je peux le comprendre, car je ne suis pas de ce genre-là, mais je ne crois pas que nous avons le choix. Pendant que l'une semble faire un strip-tease, je ne peux m'empêcher de laisser mon appareil pendre au cou, après quelques clichés de la jeune femme, pour courir après celui qui semble aller plutôt mal.

"Eh ! Reviens ! Tu sais, je n'ai pas plus envie que toi d'être là, mais je crois qu'on a pas le choix. Et c'est pas en t'éloignant seul que tu vas rentrer à Story Brooke. Tu ne connais pas les lieux."

L'attrapant par le bras, je le ramène près de la bande, qui semble ... occupée avec un arbre ? Eh ben ! Je pars trente secondes et voilà dans quel bazar ils se fichent ! Bien sûr, je prends deux-trois clichés, et, regardant le petit rouquin qui m'a l'air d'être l'un des plus sensés de la bande:

"Tu veux dire qu'on est dans un rêve ? Tous dans le même ?"

C'est alors qu'un blondinet se ramène ... avec ce que je reconnais être comme un pikachu.

"Il est trop mignon ! Tourne-toi !"

Et clac, clac ... Quelques photos ! Je suis totalement gaga.

"Il est totalement photogénique ! Oups pardon ... elle !"

Voyant l'air du Pikachu, j'ai compris que je faisais erreur dans l'usage du pronom personnel. Les filles descendent enfin sur terre, aidées par le blondinet. Bien sûr, j'ai tout pris en photo. Ce reportage va être superbissime ! Un sac ... des pokemons ....

"Non ... Pas à moi ..."

Oula ... Ils semblent agressifs ces pokemons ! Ni une, ni deux, je sors une pokeball du sac et, reproduisant ce que j'entends dans les dessins animés:

"Pokeball go ! Ahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh il est trop mignon !!!! C'est quoi déjà ?"

Le rouquin vient de sortir un drôle d'appareil, et une voix résonne alors:

" Evoli. Pokemon de type normal. Un Pokémon rare qui s'adapte aux environnements les plus hostiles en variant ses formes évolutives. Ce Pokémon peut évoluer grâce aux radiations de diverses pierres. Ses attaques sont Jet de Sable, Charge et Mimi-queue."
"Euh ... Ben charge alors !"

On peut pas vraiment dire que j'ai mis beaucoup de conviction dans cet ordre, et, immédiatement, le pauvre Evoli se prend une attaque l'empêchant d'attaquer à son tour. Ohlala ... Euh ...

"Attaque jet de sable !"

Un peu plus sûre de moi, je vois le pokemon faire de même et envoyer du sable dans les yeux du rattata.

"Bien joué, Evoli ! Attention ! Charge vite !"

Trop tard, il vient encore de se prendre un coup et il semble un peu faible.

"Relève-toi ! Attention ! Mimi-queue !"

Le rattata est bien trop rapide et, une nouvelle fois, attaque mon Evoli. Je décide de vraiment motiver mon Pokemon.

"On va y arriver mon petit Evoli ! Allez, fais attention, lance ton jet de sable ! Vas-y, maintenant !"

Et bim ! En plein dans le mille ! Je crois que ma magnifique boule de poils est fière d'elle.

"Maintenant qu'il est un peu perturbé, charge ! Super ! Relâche pas ! Un dernier coup ! Ouais !!!!!!!"

Et un rattata de moins, un !



100% // EVOLI : 55% de vie - Niveau 11 – Barre d'expérience : 75%


Invité


Invité


Anonymous



[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 _


Actuellement dans :

________________________________________ Jeu 4 Fév 2016 - 10:48

Je dois bien vous avouer que je me sentais un peu perdu parmi toutes ses personnes, à dire vrai en ce moment, je me sens un peu perdue avec tout le monde. Enfin bref, je ne disais rien et les laissait faire, lorsque l’une des jeunes femmes se retrouva en culotte après qu’elle ait ôté ses vêtements pour les donner à la blonde déguisée en barbie, j’eu un léger sourire, bah au moins la jeune femme à la culotte n’avait pas peur du ridicule. En fait, je ne comprenais toujours pas où on se trouvait mais bon, les choses allèrent tellement vite que je suivis le mouvement sans rien dire. Les filles brunes avaient quasiment péter un câble et rapidement elles se retrouvèrent coincées dans un arbre, si si DANS l’arbre, je vous jure !

Je suivis donc les autres avant de les rejoindre et un jeune homme blond nous rejoins avec une pikachu. J’avais déjà vu Pokémon à la télévision mais je n’avais jamais pensé faire face à un pokémon pour de vrai. Je me tourne vers la brune à l’appareil photo « Je crois pas qu’on soit dans un rêve parce que sinon, c’est vraiment qu’on a tous un soucis...», je me tourne vers le blond tandis qu’il se fait attaquer par un pokémon et tandis que je pose le regard sur un sac derrière nous, la brune à l’appareil photo prends une pokéball et fait sortir un pokémon vraiment mignon. Je regarde la scène avec une certaine fascination, en même temps, c’est pas sous terre que je pourrais voir ce genre de chose.

Bon, déjà les filles dans l’arbre n’y étais plus et un roucool venait de me faire face « Non…je…moi aussi ? », je respira longuement et m’approcha du sac contenant les pokéballs avant d’en prendre une dans ma main « Et après je fais quoi ? », je prends bien la pokéball dans ma main et regarde les autres avant de faire la même chose que Serena « Pokéball go !!! », un poney sort de la pokéball avec des flammes en guise de crinière et de queue « Ouah, stylé ! J’ai Ponyta, je regardais Pokémon à l’orphelinat. Je crois que ses attaques sont euh… C’est quoi ses attaques déjà ? » dis-je en me tournant vers le rouquin, ce dernier sort une machine couleur rouge avec marqué Pokédex dessus et une voix en sort avant de dire « Ponyta, pokémon feu de type normal. Ses attaques sont charge, rugissement et flamèche. », alors que la voix continuait, je referma la machine d’un mouvement de main et m’approcha du pokémon.

« Euhm…Ponyta, charge ! »

Bon euh…C’était pas l’effet escompté parce qu’elle venait tout simplement de louper son attaque mais au moins, le pokémon inverse aussi.

« Attaque charge Ponyta ! »

J’avais mis un peu plus de conviction et donc le pokémon adverse fut touché et un sourire se dessina sur mon visage mais ce n’était pas encore fini vu que Ponyta ne réussis pas à éviter l’attaque du Roucool sauvage, je me mordis la lèvre et réfléchis avant de finalement m’approcher :

« Allez Ponyta, tu vas y arriver ! Utilise Flamèche »

Bingo ! Le pokémon adverse fut touchée et était quelque peu destabilisé et son attaque raté confirma mes dires. Je fixa le pokémon adverse avant de reprendre, en y mettant une immense conviction :

« Allez Ponyta ! Utilise charge ! »

Sans doute, pas assez de convictions vu qu’elle venait de se rater et elle ne réussis pas à éviter l’attaque du Roucool adverse. Mince ! Bon, il fallait que je me débarrasse de ce pokémon sauvage ! Je réfléchis quelques instants avant de finalement reprendre :

« Charge Ponyta ! »

Le pokémon feu lança son attaque et mis K.O le pokémon adverse.

« Oui ! Bien joué Ponyta ! » dis-je avec un grand sourire. Et un roucool de moins, un !

Madison: 100% enfin je crois [FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 3392629739
Ponyta: 70%
Expérience: 25%

Jezabel Chapman


« Toon pour un
et un pour toons ! »


Jezabel Chapman


╰☆╮ Avatar : Marie Avgeropoulos.

Ѽ Conte(s) : La Légende de Manolo.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Celle qui est faite de délicieuses sucreries, qui veille sur le royaume des Âmes Chéries. J'ai nommée La Muerte.

[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 1523198007-wonder-woman

☞ Surnom : June.
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3458

[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 _


Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Jeu 4 Fév 2016 - 15:01





▬ « Je peu nous sortir de là ! Ehooo ! Arrête d'hurler tu viole mes pauvres oreilles ! » Non mais c'est pas vrai, je vois pas pourquoi elle hurlait de la sorte ! On était juste coincé dans un arbre, rien de grave ca m'arrive souvent avec les poteaux de Storybrooke ! Oui bon, la dernière fois j'essayais juste de fuir Robyn la furie et ca batte de base ball flippante. Mais c'était comme ca que j'étais tombée sur Anatole ! Alors que je ne l'entendais plus hurler, je tournais la tête vers les autres qui venait. Pourquoi elle me mitraillait elle ? Mes fesses allait passer sur le journal ? Non mais faut le dire hein, cette culotte, ne cachait pas tout non plus. M'en fiche, j'ai le physique parfaite d'une mannequin ! C'est celui que j'utilisais souvent pour me rendre dans le royaume des mortels même. Alors que le rouquin ce mettait à rire de la situation – ce qui me fit esquisser un sourire amusée- mon regard ce porta sur un grand blond qui venait d'arriver. Oh mais c'est...C'est … C'est Pikachu !

Mais si, la sourie jaune qui est plus doué que l'electricien de l'appartement ! Je le fixais avec des yeux brilliant, sentant mon cœurs exercer des coups dans ma poitrine. J'avais pas encore fais attention ou on était d'ailleurs ...je levais la tête, comme ci c'était la première fois que mes yeux scrutait ce monde. Oh la vache, ces couleurs ! Elles explosent les pupilles ! Ca voulait dire qu'on était dans pokemon ? Mais genre, de vrai de vrai ? Mais c'est genial ! Je me sentais trembler d'excitations. Si y'a bien un jeu auquel je joue souvent après les sim's, c'était bien pokemon ! Bénnit soit tu le rouquin ! J'avais envie de l'embrasser sous le coup de la joie extrême. Sauf que j'étais toujours coincé en fait. "Allez, si Pikachu monte, elle vos envois une décharge et c'est beaucoup moins agréable." Quoi ?

▬ «  Ahhhh bah les pattes ! » M'ecriais-je en remuant et en voyant la tête de Pikachu juste devant mon nez. «  Non mais vous inquiétez pas ca va le faire, je dois juste me concentrer ! » Reprit-je en suite d'un air assurer. Alors Jamie il me disait quoi déjà ? '' Bon sang Jezabel, ferme la porte à clé !'' Ah non c'était pas ca attendez quelque seconde. Je devais me concentrer un maximum et fermer les yeux. Quand ca arrivait généralement ca marchait plutôt bien ! Je sentis alors mon corps remuer et quitter l’écorce de l'arbre. Je rouvris les yeux quand la brune ce rattrapa mal et tomba par terre. Je laissais un rire m'échapper. Cette cascade mon dieu ...j'espère que la clichette l'avait pas louper ! Mais si clichette, celle qui prend des clicher, vous avez pigé ?

Je tendis ma mains à la brune en l'aidant à ce relever, avant de me tourner vers les autres qui semblait toujours aussi
choqué. Je lachais un soupire en relevant un sourcil, fallait qu'il s'en remette hein ! Le blond nous expliqua alors que le centre n'était pas très loin. Centre...le centre pokemon ? Moi aussi je peu avoir un pokemon ? Et gagner la ligue ? Et un légendaire ? Je me voyais bien avec un Gardevoir, ou un Luxray ! Oh, pourquoi Elecsprint ? J'adore ce pokemon ! Pendant un instant j'ai vraiment cru que ce mec était Sacha. Mais si, le gamin au Pikachu ! Sauf qu'il avait rien d'un gamin en fait, et Sacha était brun, pas blond. D'ailleurs, Sacha était toujours accompagner de filles et de mecs, lui il était carrément tout seul. Attendez une seconde ...Chen, comme le professeur Chen là ? Le cinglé au pokemon ?

▬ « On est dans la première version ! » Déclarais-je avec un immense sourire, ma voix dépassant un peu la barrière de l'hystérisme. Ouuuuh punaise ! Régis pointa alors un sacs du doigt, en nous demandant si il était à nous. Je baissais la tête vers le miens, constatant qu'il était toujours autour de moi. Ah beh nan, celui là il était pas à moi ! Alors qu'il fit un pas pour l'attraper, soudainement des Ratata et des roucool arrivèrent en trombe. «  Oh la vache ! » Je reculais subitement face à l'un deux qui semblait m'avoir grogner dessus, tout en le dévisageant. « Eh, il va ce calmer le hamster ? » Lançais en le fixant. Non mais oh, c'est pas un hamster qui va me faire peur à moi ! Bon par contre, je dois avouer que le roucool était trop canon. Un ratata c'est moche et c'est nul, mais par contre unh roucool, ca m'interessait plus ! Le pikachu ce mit en face de Régis et lança une attaque sur son adversaire. «  Ahhhhhh bordel comment c'est trop bon ! » Vous voyez la fille qui bondis sur place avec les mains enrouler l'une autour de l'autre et les yeux qui bave des étoiles ? Oui oui ca c'est moi. Je sentais même plus rien autour de moi tellement l'excitation traduisait mes mouvements. Alors quand il nous tendit le sac, c'était tout naturellement que je me précipitais vers lui à toute vitesse. Ma mains plongea à l'intérieur, accompagner des autres avant qu'une sphère ronde n'entre en contacte avec mes doigts. Je l'attrapais, sortant une pokeball rouge et blanche. La sphère possèdait le ligne noir qui la caractérisait bien, séparant parfaitement le rouge et le blanc. Et le bouton était également présent.

▬ « C'est comme dans le jeux ! Je vais avoir un Salamèche alors ? Ou un Carapuce ou un bulbizar ! » Pitié, donner moi un salamèche, parce que faut avouer qu'un Dracaufeu c'est tellement de classe. Surtout la mega evolution, dans le dernier ! Clichette sortit alors un évoli de sa pokeball. Ehn, mais c'est pas mal non plus ca un évoli ! Les évolutions sont quand même méga top aussi. Le combat fut un peu harde, mais elle c'était super bien débrouillé aussi ! L'autre grande brune, elle sortit un Ponyta. Ahhh je sentais mon esprit geek remuer là. Il était trop mignon, pis Galopa c'est tellement une évolution gracieuse ! Je savais pas ou donner de la tête, c'était trop pour moi j'allais pleurer tellement c'était beau. Un pokemon. Rien que pour moi. Un univer de Pokemon ...bénie soit les soirées ou j'ai passée toutes mes heures sur la nintendo à battre la ligue ! Même Jamieme forçait à me coucher parce qu'il voulait pas que je passe ma nuit dessus. Il disait que j'étais assez hyper active comme ca, pas besoin de rajouter la cafeine au reveil parce que j'avais mal dormis. Tsss. C'était l'un de mes rêves qui devenait réalité quoi. Qui n'a jamais jouer à Pokemon dans la cours d'ecole sérieux ? Je fixais la pokeball dans ma mains, alors que le ponyta venait de finir son combat. « Ah mon tour ! Vous allez morfler ! » Lançais-je d'un ton orgueilleux. Mon doigts entra en contacte avec le bouton, et la sphère quitta le creux de ma paume pour venir virevolter dans les airs. Un jet de lumière rouge en sortit, avant de venir ce positionner sur le sol. Mes yeux pendait à mes lèvres dans l'attente qui me rongeait de découvrir mon pokemon.

« Evoliiiiiiiiiii ! » Le cris ne venait pas de celui de clichette non ...Mais du mien ! En effet, un petit renard au longue oreille et à la queue touffu venait d'apparaître.

▬ « Encore un ? » Ne pus-je m'empêcher de dire en fixant l'evoli en face de moi.

« Evoli Evoli ! » S'écria t-il en effectuant des petits bonds sur le sol. Eh ! Moi aussi je faisais ca ! Il était trop classe, je l'aimais déjà. Lui et la possibilité d'avoir l’évolution que je souhaitais. Il effectua un tour sur lui même avant de s'approcher de moi. Je m'accroupie pour lui toucher le museau, alors qu'il semblait faire quelque chose qui ressemblait à un ronronnement. Un rire s'échappa, de ma gorge, alors que je me relevais. Le rouquin avait le pokedex dans les mains, et la voix du dessin animé sortit de l'engin mecanique. " Evoli. Pokemon de type normal. Un Pokémon rare qui s'adapte aux environnements les plus hostiles en variant ses formes évolutives. Ce Pokémon peut évoluer grâce aux radiations de diverses pierres. Ses attaques sont Jet de Sable, Charge et Mimi-queue."

▬ « Yeah ! Allez Evoli en avant ! On va leur montrer ce qu'on sait faire ! » Le pokemon répondit en prononçant son prénom et sauta face à moi. Il contracta son corps en ce mettant dans une positionn d'attaque. Ses traits c'était durcis, et sa grosse queue c'était levé vers le haut. Un roucool ce plaça face à nous, poussant des cris sauvage. Ah, il va morfler ! J'ai toujours été une bonne dresseuse moi, c'est la nintendo qui l'a dit ! « Evoli, attaque charge ! » Hurlais-je dans son dos. Evoli hocha la tête, avant de tourner ses oreilles vers le Roucool. Il s'élança vers Roucool, ses pattes frappant le sol avec force, avant que la vitesse ne l'emporte et qu'un tourbillons de lumière n'enveloppe son corps. Je me suis mise à pousser des cris d'excitation en désignant le pokemon du doigt. Mais le rouquin semblait profondément envouter par son pokedex. Je me plaçais devant lui et le secouais à toute vitesse. «  Regarde ! Regarde regarde regarde REGARDE !!! » Mes mots sortait de ma bouche comme une furie pendant que je le secouais toujours, avant de me rendre compte que j'avais encore perdu la boule. Je le lachais d'un air désolé, avant de reprendre ma place en quelque seconde. Le bec de Roucool s'illumina et il fonça à son tour vers Evoli.

« Evo Evo Evo Evoliiiiiiiiiiiiiii ! » Le pokemon fonça à toute allure dans le roucool, avant qu'un choc s'en suive. Il tomba sur le sol complètement désarçonner, et Evoli ce plaça de nouveau devant moi.

▬ « Ouai ! Dans sa trombine ! Bien jouer Evoli ! » Le félicitais-je. Le pokemon ce tourna vers moi en prononçant son nom avec un sourire. Le Roucool ce releva et s'eleva dans les airs, battant des ailes à vive allure. «  Tenace ! » Commentais-je. Il battit fortement des ailes, et celle ci prirent une teinte argenté. Et merde, c'est pas l'attaque cru aile ca ? « Attention Evoli, évite l'attaque et aveugle le avec jet de sable ! » Evoli hocha la tête, et s'elança vers Roucool. Je me mordais les doigts, m'inquiétant soudainement. Sois gentil pokemon oiseau, tue pas Evoli d'accord ? Ahhhh pourquoi ses ailes s'illumine de plus en plus ? Ah non, trop, de tension je veux pas voir ca ! Eh si. Les ailes percutèrent douloureusement Evoli qui ne pu évité l'attaque. La force projeta le pokemon sur le sol face à moi. «  Evoli ! Eh, tu m'entend ptit gars ? » Mon cœur venait d'exploser ma poitrine, alors que je dévisageais longuement le roucool. Evoli trembait de tout ses membres, mais il ce redressa avec peine, fixant de nouveau son adversaire avec détermination. Il ce tourna vers moi en prononçant comme d'habitude son prénom. «  Quoi tu veux y retourner ? » Fis-je décontenancé, pas très sur de comprendre ce qu'il me demandait. Il poussa un « Evoli » et ce tourna vers le Roucool. Ah, ca c'était mon pokemon ! Je me remit derrière lui, la joie bouffant mon estomac. « On va lui faire sa fête ! » Fis-je déterminé. Evoli surenchérit également. Quel brave petit gars.je le comprenais, il voulait combattre son adversaire et prouver qu'il n'était pas faible. Jusqu'au bout. Je me sentais fière de lui, même si il ne m'appartenait pas vraiment.

▬ « Alors on y va ! Attaque Jet de Sable pour l'aveugler et en suite charge pour le mettre K.O ! J'ai confiance en toi, achève le ! » Mon poing frappa l'air alors qu'un immense sourire animait mon visage. Evoli sourit malicieusement en poussant un cris, alors que le roucool fit de nouveau briller ses ailes et s'elançait déjà vers Evoli. Celui ci fit claquer ses pattes sur le sol, qui soulevait des grins de sables. Il emportait tout le sable qu'il pouvait avec lui, alors que Roucool s'approcha dangereusement. Je me sentais nerveuse subitement. Je fixais la scène en me rongeant les ongles. Attendez, je me souvenais pas avoir de si beau ongle ... « AH ! » le visage de la grande brune prit un eclat de colère quand je relechais sa mains. « Manucure à domicile ? » Proposais-je honteuse. « Attenton, un ratata sauvage apparaît ! » La prévenais-je théâtralement. Elle ce tourna pour le fixer et je profitais de cette distraction pour m'éloigner d'elle. Bah quoi ? Je tenais encore à ma vie moi ! Evoli bondit du sol en emmenant du sable avec lui. Son adversaire vint frapper la fumé qui s'elevait, avant d'être complétement perdu. Il n'avait pas atteint sa cible.Le sable s'eleva à une vitesse folle pour venir ce loger dans ses yeux. Il ferma soudainement les paupières, remuant la tête et poussant des cris, battant l'air avec confusion. «  YES ! Evoli achève le ! » Lui criais-je, effectuant moi aussi des bonds sur le sol en tapant des mains. Evoli attérrit derrière le pokémon oiseau. Une lueur de malice passa dans on regard alors qu'un cris entendu confirmait qu'il était prêt. Il chargea de nouveau dans l'air, un globe lumineux l'enveloppant entièrement. La vitesse qu'il prenait était hallucinante. Je veux faire une course avec lui sérieux. Il bondit de nouveau en effectuant des pirouettes aérienne et vint percuter le roucool. Une gerbe de lumière explosa et l'oiseau perdit toute connaissance. Il plongea vertigineusement sur le sol, et fut envelopper de fumé qui planait autour de son corps.

▬ « ON A GAGNEEEER ! » j'hurlais comme une folle en courant vers mon Pokemon. Evoli vint à moi et me sauta dans les bras.

« Evoli ! » je lui caressait la tête en me redressant, le pokemon dans mes bras. Il posa ses petits pattes sur ma poitrine pour coller son museau contre ma joue.

▬ « Ta été genial ! Ah je t'aime déjà, je peu le garder ? S'il vous plaaaaaaaaaaaaaaaait ! » Suppliais-je. Evoli prit un air triste, offrant de magnifique yeux globuleux et brillant pour confirmez mes propos. Ils me fixaient tous, parce que je venais de faire un combat pokémon en culotte. « Roh vous allez pas en faire un drame ! Attendez... » Puisque c'est comme ca on va tous être égale ! Je posais Evoli qui fit un tour sur lui même avant de s'asseoir, la queue enrouler autour des pattes. « Tu veux voir un truc marrant ? » Lui dis-je, avant qu'il hoche la tête en disant son prénom. « Regarde bien. » La seconde suivante, je disparu tel un coup de vent pour tourner à toute vitesse autour de la fille à l'appareil photo. En une seconde, elle fut la première à avoir un habits en moins sur elle. Je fit de même en passant devant la grande brune, autant un truc en plus. Avant qu'elle ne ce rende compte de ce qu'il venait de ce passer, je tournais autour de l'autre brune qui c'était retrouver dans l'arbre avec moi, hautant un nouvel habits. Je passais au rouquin, retirant encore un habits, et me dirigeais vers le brun sexy. Mes doigts agrippèrent son tee-shirt et je m'arrêtais à coté d'Evoli qui semblait amusé. Seule la blonde avait été épargner, vue que tout le monde c'était moqué d'elle il n'a pas de raison qu'elle leur rende l'appareil.

▬ « Eh mais punaise, ta des abdos super sexy ! » déclarais-je au brun. Je fixais les autres avec un sourire, tenant à chacun l'un de leur vêtement en otage. «  Voilà comme ca on est tous égaux !  C'est t-il pas beau ? » Fis-je avec un sourire amusé. Eh attendez, l'autre aussi avait été epargné ...je me dirigeais tel un courant d'air vers lui, retirant l'un de ces habits aussi. «  Et voilà ! Maintenant vous pouvez tous vous contemplez avec vos yeux d’écureuil écrasé ! » Et arrêter de me regarder aussi. Je chopais l'appareil photo de la brune et la prit en photo avec son habits en moins. «  Voilà, Je suis sur que votre boss sera interessé par ce clicher ! » Fis-je d'un clin d'oeil avant de lui rendre en le lançant sans ménagement. Puis, je m'asseyais à coté d'Evoli, fixant à tous leur visage choqué avec un sourire.
Jez : 100%
Expérience : 0%
Evoli : 85% Niveau 12

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



LES LAMENTATIONS DES VIVANTS SONT UN CHANT POUR LES MORTSAnd breaking down I feel my time is running out The fire in my heart will burn me to the ground I did my part, I tried my best, the things I'm fighting to protect always shatter into pieces in the end i'm broken and i'm barely breathing i'm falling 'cause my heart stopped beating if this is how it all goes down tonight, if this is how you bring me back to life(c) crackle bones


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45540-bring-me-back-to-life-jezabel#429596

Emily Lame-Duck


« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


Emily Lame-Duck


╰☆╮ Avatar : Britt Robertson

Ѽ Conte(s) : Le vilain petit canard
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le vilain petit canard

[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 07ok

☞ Surnom : Lou / Loulou / Pollen / Coin-coin
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2443

[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 _


Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Ven 5 Fév 2016 - 12:24



Laissez moi me mettre une balle, pitié ...
Attrapez les tous !



Elle avait attrapé la vêtements que lui avait tendue la fille, la fixant les yeux ronds, a se demander si elle était barge ou si il s'agissait d'une psychopathe en puissance. Non parce que se retrouver couverte de sang comme ça ... c'était hyper flippant, même si il recouvrait sa blouse et non ses vêtements. Elle en connaissait un qui aurait crisé en la voyant. Et puis cette fille était montée sur piles, c'était dingue ! Emily passa une main sur son visage et se massa l’arrête du nez. Ça promettait d'être une journée particulièrement ... longue. Entre elle, Figue, l'hystérique a l'appareil photos, le mec qui braillait et compagnie ... elle se sentait soudain particulièrement fatiguée. Elle s'éloigna rapidement et se dissimula derrière des buissons pour retirer l'immonde chose rose et passer le pantalon et la veste de Jezabel par dessus ses sous vêtements. Elle ne comprenait pas comment elle avait bien pu faire pour se déshabiller comme ça devant tout le monde, sans afficher la moindre trace de gène.

"Merci."

Emily soupira et abandonna sa robe sur place, hors de question de se traîner cette barbe papa géante, avant de voir que le groupe c'était éloigné pour visiblement suivre l'hystérique et Figue. Et voila ! Elle la laissait deux secondes toute seule et elle faisait des bêtises. Ceci dit, peut etre que ce ne serait pas plus mal de la laisser la au moins elle ne piquerai plus ses gâteaux.

Elle jeta un regard aux autres participants. Poil de Carotte avait l'air ... bavard. Super. Super. Quel chance, elle n'en avait pas assez d'un abrutie a supporter, elle devait maintenant se farcir des gens qu'elle n'aimait pas. Elle ne les connaissait pas mais en soit les raisons étaient simple :
- Elle n'aimait personne
- Elle ne comptait pas changer ce point de sa vie
- Elle avait l'impression qu'elle allait avoir la tête qui allait exploser.

Tout un tas de raisons qui la poussaient a essayer de se tenir loin d'eux. Si elle avait pu, elle les aurait laisser se débrouiller avec leurs fichus arbres et compagnie. Mais il y avait Figue, et elle se doutait que si elle disait a Franck : "Ah, Figue ? Désolée je l'ai abandonné a son triste destin dans une Pokéball magique." il apprécie réellement. Quoi qu'avec un peu de chance, il voudrait la rejoindre ou la rejoindre ou la récupérer et il se retrouverai coincé la bas pour toujours lui aussi ! Ça méritait qu'on creuse la question.

Ils se firent interrompre par un mec et une sourie jaune a laquelle Emily jeta un regard méfiant. Mouaiiiiiis ... heureusement pour lui, c'était pas un chat. La jeune femme observa blondinet faire mumuse avec les filles - sérieusement, il existait d'autres façons de draguer non ? - jusqu’à ce qu'elles daignent descendre. Régis ( puisque c'était son nom ) leur montra un sac dans laquelle des tas de babales rouges et blanches se trouvaient. Oh, ils allaient pouvoir rentrer ? Avisant qu'il n'y avait que six pokéballs elle fit un rapide calcule avant de décider que .. ouais, abandonner le rouquin dans ce monde ne serait pas une mauvaise idée. Dommage pour lui, c'était pas de chance, mais elle était sure qu'il se débrouillerai comme un chef.

"Vous préférez compter les papillusions ou m'aider?"


"T'en fais pas on va pas rester. "
fit elle avant de voir les autres se précipiter sur le sac.

Franchement ils prenaient ce voyage avec une sacré dose de philosophie. Parce que elle trouvait la situation particulièrement étrange pour le coup..

"Rhaaa mais ils sont obligés de brailler comme des hystériques a chaque fois qu'ils en sortent un ?"
demanda elle a qui voulait l'entendre avant de croiser les bras l'air peu aimable sur le visage.

En tournant la tête, elle s'aperçut que le grand brun lui avait jeté un regard rapide. Il avait entendu ? Allez savoir .. La jeune femme s'appuya contre un arbre et observa la scène, l'air blasé. Elle voulait rentrer et se pelotonner dans son pieu devant une bonne vielle comédie romantique. Bon sang pourquoi ça ne lui était pas arrivé a un autre moment ? Pour une fois qu'elle avait l'appart pour elle .. tout ça c'était la faute de Fifi. La prochaine fois elle la laisserai gratter sur la porte jusqu’à ce que mort s'en suive. Poil de Carotte avait finalement sorti ce qui semblait être une tablette du sac a dos, et donnait des infos a tout le monde. Elle soupira quand tout a coup, une tête brune apparut a quelques centimètres de son visage.

"WAOUH ! Punaise Figue ARRETE CA ! Bon sang mais ça va pas ? "


Sauf que visiblement la brune était décidée a lui faire avoir un pokémon, et que la connaissant ... soit c'était une ruse pour qu'elle puisse sauter sur le roux, soit elle la menaçait vraiment ! Emily soupira et s'approcha d'Antropy avant de lui jeter un regard plus que méfiant. Tout en attrapant Figue par le col pour l’empêcher de se jeter sur le roux pendant qu'elle lui parlait.

"Non Figue ! Vilain chat ! Et toi, tu t'appelles comment ?"
lâcha elle avant de zieuter dans le sac et d'attraper une pokéball dans chaque main. Elle les soupesa puis se tourna vers le brun a qui elle en lança une qu'il attrapa par réflexe alors qu'elle lui faisait un sourire victorieux. Quand on était dans la panade et que quelqu'un était en passe de s'en sortir ( de préférence une personne qui avait au moins aussi ravie que vous d'être dan la situation dans laquelle vous vous trouviez coincés ) la moindre des choses était de le tirer vers le fond avec vous. La solidarité, tout ça ...

"Emily"
fit elle en guise de présentation. "Et vue que tu as l'air au moins aussi ravi que moi d'être ici ... " Elle laissa sa phrase en suspends. C'était de bonne guerre non ? Mais on pouvait la terminer par : Je me suis dis que je n'allais pas te laisser t'en sortir sans moi.

C'est ce moment que choisit Jezabel pour visiblement dessaper tout le monde. Haussant un sourcil, Emily soupira en se demandant si ce n'était pas mieux de faire comme l'autre avait eut l'idée au début. S'allonger dans l'herbe et faire le mort jusqu'a ce que l'univers oublie son existence.

Jusqu’à ce qu'un énorme rat violet ne se place devant elle en montrant les dents, prêt a attaquer. La jeune femme haussa un sourcil et passa une main dans son dos, la ou se trouvait son arme ... pour se souvenir qu'elle ne l'avait plus.

"Et m**** ..."
marmonna elle avant de baisser les yeux sur sa pokéball, puis de remonter sur le rat pour revenir sur le machin rouge et blanc. Elle soupira. Non, elle n'allait pas faire ça, déjà la convention Star Wars avait été ... pénible a vivre, alors si elle se retrouvait a nouveau mêlée a des trucs de geeks ... Ceci dit, elle n'avait visiblement pas le choix. Poussant un long soupir résigné, elle lança ( ou plus tôt laissa tomber sa pokéball sur le sol ) et déclara, avec autant de conviction qu'un condamné a mort :

"Machintruc goooo ..."

Un éclaire de lumière apparut devant elle, laissant voir un poisson rouge. Elle haussa un sourcil. Ah, ouais, un poiscail. Super. Super. Pourquoi elle n'avait pas une sorte de renard comme les deux brunes ?

Magicarpe, pokémon poisson de type eau. Autrefois, il était beaucoup plus puissant que cette créature minablement faible. Ses attaques sont Trempettes ... et c'est tout.


Un long silence suivit cette déclaration.

"Euuuuuh ... ouais ? C'est tout ? Non mais c'est sérieux ? Attendez mais j'en veux pas de ce truc moi !"


Elle baissa les yeux sur le poisson rouge. Non mais ... Pourquoi elle. La jeune femme observa sa main en se demandant si sa malchance allait disparaitre si elle se la coupait. Mais le Rattatac ne semblait pas vouloir la laisser tranquille et se mit a courir vers elle.

"Bon, Magitruc ! Fais Trempette la !"

Le magicarpe la regarda, la fixa avant de se tourner vers le Rattatac, de se replier sur lui même et de se déplier plusieurs fois .. sans qu'il ne se passe rien. Le rat violet le frappa et l'envoya voler en arriere jusqu'a ce qu'il atterisse dans l'herbe un peu plus loin.

"...... C'est une blague ?"


Non, et rapidement elle recula vue que la bestiole devenait e plus en plus menacante. Rapidement Emily se retourna et attrapa son Magicarpe par la queue avant de l'utiliser comme une batte de base ball pour frapper le rat qui venait de lui sauter a la gorge. Il y eut un "CHBONG" et le Rattatac alla s'exploser avec violence contre un tronc d'arbre au pieds duquel il s’effondra, KO. De son coté, le vilain petit canard leva son pokémon jusqu'a ce qu'il soit a hauteur d'yeux et l'observa pendant de longues secondes avant que son regard ne dévie vers Antropy puis sur Regis. Bon, chaque chose en son temps.

"Régis c'est ca ? Ou est ce qu'on est ? Ou plus tot : Comment on fait pour partir d'ici ? Tu connais un moyen ? "


Puis elle s'approcha d'Antropy.

"Tiens, cadeau je te le donne !"
fit elle en s'approchant. "T'as pas de Pokémon, se balader sans c'est dangereux ici, tout ca .. je peux me défendre toute seule moi . Allez prends le ! Prends le je te dis ! Tu vas le prendre oui ? "

Visiblement il ne voulait pa. Et Zut...

"Personne veut échanger ? Non mais il est super ce pokémon je suis sure ! Mais je suis pas douée avec les animaux de compagnie tout ca ... et puis je dois déja surveiller Figue Et vous ne voulez pas la mort de ce poisson sur la conscience. Alors ?"
demanda elle, au cas ou quelqu'un serait assez stupide pour dire oui. Qui savait ? Apres tout la brune hystérique dirai surement oui ! Ou pas. Zut. Triple zut. Elle poussa un long soupire de résignation avant de renvoyer son Pokémon dans sa pokéball et de lever les yeux vers Darshkan.

"Pourquoi moi ?"

Elle détestait sa vie et l'univers. Ceci dit, avec un peu de chance ils pourraient le vendre en ville ! A un gamin crédule ou une petite vielle qui savait ?

"Allez, on vas vers la ville qu'il y a la bas, si ca se trouve quelqu'un arrivera a nous trouver un moyen de rentrer. Et des fringues correcte, sans vouloir t'offencer ... toi.."
ajouta elle a l'intention de Jezabel.

'Je m'appelle Emily et la petite brune la bas, c'est Figue. "
lacha elle au final. Même si elle ne voulait pas se faire d'amis, c'était plus simple de se présenter que de s'appeler éternellement la brune, Mr Sourcils ou Poil de Carotte.


[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 645006pkmn04EMILY
Emily : 100 % mais déja psychologiquement épuisée [FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 2852471132
Expérience : 50%
Niveau : 11

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Looks like a Girl but she’s a Flame

Everybody stands as she goes by
Cause they can see the flame that’s in her eyes
Watch her when she’s lighting up the night
Nobody knows that she’s a lonely girl
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t50590-coin-coin-pres http://imghttp://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t52209-rps-du-vilain-petit-canard-emily-lame-duckahttp://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t52209-rps-du-vilain-petit-canard-emily-lame-duck15.hostingpics.net/pics/951307Emily.png

Darshkan V. Nestar


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Darshkan V. Nestar


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1249

[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Ven 5 Fév 2016 - 21:05


Attrapez les tous !

pour qu'on les jette dans un volcan, qu'ils crament en enfer, qu'on les torture et les découpe en morceaux que je puisse danser dessus avec joie et bonne humeur... enfin sauf Caninos.


« Genre je me suis carrément battu contre des animatronics ! Je ne veux plus jamais voir d'ours, de lapins, de renards ou de canards. JAMAIS ! »

Mais c'est vrai quoi ! Je voulais juste régler « à l'amiable » un petit problème relationnel avec l'autre folle aux grandes dents, pour au final me retrouver coincé sur un terrain de lave face à des espèces de robots dégueulasses et flippants qui voulaient nous tuer sans aucune raison. Merde !
Je pousse un soupir façon cheval, et enfonce mes mains dans les poches de mon manteau, essayant autant que possible de garder mon calme. Je n'exploserai pas. Je n'ai absolument aucune envie de laisser la situation me surpasser. Pas comme à chaque fois. À chaque fois c'est moi qui gueule et qui m'en prend plein la gueule. Cette fois, je vais laisser couler et rester à l'arrière, les regarder faire et les suivre dès qu'on aura une porte pour rentrer à la maison. Voilà. Zen, Darsh. Zen. Tout va bien se passer.
Ma main se crispe autour du bouchon de ma bouteille d'eau, tandis que je m'amuse à gratter le plastique avec mon ongle ; une pensée fugace me vient, l'image d'une jolie caisse verte avec de jolies bouteilles en verre qui scintille, tandis que le tintement qu'elles produisent en s'entrechoquant murmure mon prénom… Oh, doux vin blanc, une goutte, juste une goutte…
Les cris du rouquin bruyant me tirent de ma rêverie, et j'hausse un sourcil, cherchant la cause de tout ce tintamarre et cette histoire d'héritage ; ah mais oui c'est vrai, on a une strip-teaseuse dans nos rangs…
Nouveau soupir.
C'est pas que la vue est mauvaise, c'est juste que je suis pas d'humeur à m'extasier devant de jolis paysages.

« Mais tu vas me lâcher oui ? J'ai changé de monde un bon paquet de fois, donc où qu'on soit, je vais de toute façon finir en garde-manger, comme à chaque fois ! »

J'arrache rageusement mon bras des mains de la brune aux yeux de glace, après qu'elle m'est traînée à proximité des autres à nouveau. Non mais j'lui ai demandé de s'occuper de moi ?!
Apparemment les arbres ont eu l'air du même avis que moi en ce qui concerne les jolis paysages, puisqu'ils ont décidé de rhabiller la femme en culotte illico… Je souris. La Nature, ça a toujours été mon pote. Mesquin, mais mon pote quand même. Le genre de pote qui te fout un poing dans la gueule mais qui te paye la tournée juste après. De quoi j'ai pas des potes normaux ? C'est pas comme si j'en avais tout court, alors qu'ils soient des connards ou pas, hein, tant qu'on me paye la tournée, tout le monde c'est mon pote…
Sauf que je peux plus boire de tournées.
Je surprends mes ongles en train de se crisper sur le plastique de ma bouteille comme on malaxe une balle antistress ; relâchant la pression tout en continuant de rester à l'écart, je croise les bras, nonchalant, affichant une mine à la fois indifférente et agacée, me dandinant d'un pied sur l'autre tant j'en ai ma claque de ce bordel. Non mais sans blague, cinq boulets et la princesse Peach en cadeau, c'est pas exactement une équipe qui gagne…
J'ouvre grand les yeux en voyant le rouquin péter une durite en faisant des gestes vers ses oreilles ; bon, il pétait pas de durite mais ça se traduisait comme ça dans mon cerveau, surtout que j'entends rien de ce qu'il me dit, et puis qu'est-ce qu'il a à s'agiter comme ça ce…
Oh. Les boules quiès.
Au revoir, St-Graal.
Je les retire avec la discrétion d'un poisson mort -la ferme, j'ai jamais été doué en métaphore- après bien trente secondes à essayer de comprendre ce qu'il me voulait, cet abruti fini ; oui, j'avais sincèrement pas compris, et je vous em…turlupine.
Soupir n°188.
Je les glisse dans ma poche, et sort ma bouteille d'eau histoire de me rafraîchir un peu ; ce genre de situation me donne une soif d'enfer, une soif que l'eau n'étanchera jamais mais faut bien essayer… Et c'est ce moment que choisis le blond d'apparaître par surprise, me faisant m'étouffer à moitié dans mon breuvage. J'aurais été un cheval que je lui aurait balancé mon sabot dans la tronche, mais pour le coup, je viens de tremper mon manteau à la place… et mon expression change de l'agacement à l'exaspération.

« Génial, encore une tête à claques… qu'est-ce qu'on s'amuuuuuuse… Y'a pas quelqu'un qui a un linge sur lui ? »

Je me parlais à moi-même, et de toute manière c'est pas comme si quelqu'un allait vraiment sortir un linge comme ça, au milieu du monde qui ressemble à My Little Pony 2.0… C'est mon talent à moi ça, sortir des trucs improbables de mes poches au moment où on s'y attend pas !
Bon, vu que tout le monde est occupé, j'en profite pour enlever une couche ; il commence à faire chaud par là ! Posant le manteau sur le sol, je m'assied dessus comme si nous étions sur le point de faire un pique-nique, profondément indifférent à l'excitation générale face aux lots de conneries en train de se dérouler devant nous ; oui, oui, je reste assis là même lorsque les rattatacs et les roucools nous rendent une petite visite. COUCOU LES AMIS ! Au point où j'en suis, venez, on va faire la fête, et je vais crever bouffé par des rats et des putains de hibous après avoir survécu à des hyènes et des robots tueurs ! Aaah les aléas de la vie…

« OLEEEE ! »

J'applaudis le plus sarcastiquement du monde en voyant le premier combat entre Regis et les roucools ; eh, j'avais bien dit qu'il était hors de question que je m'intègre à ces conneries ! J'en ai marre de ce syndrome du héros, merde, je suis un neutre jusqu'au bout des ongles, alors je vais rester assis sur ce manteau et ne rien faire d'autre qu'appuyer ma tête sur ma main et mon coude sur ma jambe avec l'air du type qui s'ennuie ferme. Ils auront qu'à m'éviter si jamais ça sent le roussis de mon côté. Ils sont débrouillards, après tout, non ? Je lève les yeux au ciel lorsque la brune aux yeux de glace pointe son appareil vers moi ; non mais gêne toi pas, grognasse, est-ce que j'ai l'air photogénique ?! Je vais jusqu'à carrément me mettre à l'aise tranquillement, retirant cette fois mon pull pour me retrouver en t-shirt, alors que la brunasse lâche enfin son appareil pour chopper une pokéball.

« Et un pain dans la tronche, un ! »

Le petit machin à fourrure brune d'Oeil de Glace venait de se prendre un pain, comme je l'ai si joliment souligné ; mais la demoiselle se rattrape assez vite, envoyant son Evoli se faire… ah bah non, il vient de s'en reprendre une. Aïe. J'ai quand même mal pour lui là. Je reste silencieux, espérant secrètement et malgré moi que les deux tournent la situation à leur avantage ; et je lève un point victorieux pour elle lorsqu'elle réussit à vaincre le rattata, avant de me reprendre en jetant un coup d'oeil fiévreux autour de moi ; ok c'est bon, personne m'a vu…
Apparemment, les pokémons attaquaient comme les gardes dans Assassin's Creed : chacun leur tour. Logique. Non mais c'est cool hein, comme ça la brune aux airs de squelette a pu prendre une pokéball à son tour, faisant apparaître le meilleur pokémon du monde : UN PONYTA !

« YEAH GO LES PONEYS ! »

Hum, j'étais un peu trop enthousiaste là. Un peu comme si j'étais en train de me prendre au jeu… Je toussote. Faut vraiment que je laisse mon patriotisme espécifique -du mot « espèce »- de côté de temps en temps. Mais bon quand tu passes ta vie à te faire marcher sur les pieds par des lions… t'apprends à être fier de tes origines. Enfin, aussi fier qu'un bourrin blasé comme moi en est capable.
Je n'ai pas le temps de finaliser ma pensée que Ponyta et sa nouvelle propriétaire assurent comme des bêtes de cirque ; bon bah ça m'arrange moi, tant qu'on a pas besoin de moi, je suis satisfait ! Tellement satisfait que je m'appuie en arrière sur mes avants-bras, continuant d'observer la scène avec un retour expressif à l'indifférence. Je resterai spectateur, je resterai spectateur, je resterai spectateur…
Ah ! Au tour de la strip-teaseuse. Ouuuuh la copieuse, elle a le même pokémon qu'Oeil de Glace !

« Et la complicité est à son maximum, Evoli semble se dé… ah non, il vient de se prendre un coup d'aile dans la face… C'est ce qu'on appelle y laisser des plumes ! Mais rien n'est joué puisque le Evoli se relève… OLEEEE ! »

Une nouvelle victoire pour le club des cinq ! Je me lève en levant aussi mes bras, toujours le plus sarcastiquement du monde, même si je suis à la fois content et jaloux que tout le monde prenne la situation aussi bien, et que tout le monde fait copain copain avec des pitits animos tou minions. Mais c'est qu'ils me soûlent avec ce dégoulinement de bons sentiments ! Je jette un regard rapide vers l'ex-princesse Peach, amusé par sa remarque ; au moins quelqu'un qui doit en avoir aussi marre que moi de toutes ces conneries. Sauf que cette fourbe, visiblement elle-même emmerdée par une des brunes hyperactives, décide de me jeter une pokéball, à croire que m'intégrer dans cette galère va la faire se sentir mieux… aaaaah tu m'auras pas comme ça.

« Darshkan, et non merci. »

Je m'apprête à lancer la pokéball sans l'activer dans l'autre direction, mais je me fige en plein geste après avoir ressenti comme un coup de vent ; et je commence à avoir froid tout d'un coup moi. Je pose mes mains sur mon torse…
Putain. Elle a mon putain de t-shirt -arraché- dans sa main, et nous observe d'un air victorieux, apparemment vachement contente de son petit jeu, avant de me balancer un commentaire sur mes abdominaux. Est-ce que j'ai fais un commentaire sur tes pokéballs ?! Non, alors tu la fermes !

« Eeeeh mais donne moi mon t-shirt, j'ai rien demandé putain ! »

Et vasy qu'elle me fait un clin d'oeil. Je lève les yeux au ciel, abandonnant la partie, avant de me pencher pour chopper mon pull et mon manteau, remettant les deux couches ; m'en fous, j'y tiens pas spécialement à ce t-shirt, c'est un vieux machin que j'ai mis vite fait ce matin pour aller travailler dans la forêt de toute façon. Et puis bon, je suis ni subtil, ni sympa, ni du genre à flirter avec la première gourdasse venue, alors elle va me foutre la paix illico.
Heureusement, mon attention est détournée par la blonde, qui a l'air de galérer avec un poisson mort -tiens, comme quoi mes métaphores ont des pouvoirs prémonitoires-, et je ne peux m'empêcher de lui lancer un regard malicieux en haussant les sourcils, l'air de dire « à chacun ses galères, ma grande, bon courage avec la poiscaille ». Et c'est par un éclat de rire difficilement contenu que je la vois démolir le rattata à grands coups de magicarpe ; ok, d'accord, elle a de la ressource ! J'aurais pas fait mieux. Oh, rien que pour ça je veux une poiscaille, on va pouvoir taper des trucs avec, ça va me défouler ! J'hausse les épaules devant son désespoir après que tout le monde refuse un échange.

« Qu'est-ce que tu veux que je te dise ? Je me pose la même question tu sais. Au moins tu lui as trouvé une utilité, à ton machin rouge… ou comment transformer un poisson en arme de destruction massive. »

Je n'ai rien le temps d'ajouter que l'ironie du sort se jette sur moi ; apparemment c'est mon tour, parce qu'un roucool fonce droit dans ma direction. Roh mais non !

« Eh, ya quelqu'un qui veut pas m'aider ? J'ai vraiment la flemme là… et puis j'ai rien demandé ! »

Personne ne réagit ; bande d'enfoirés… même si j'aurais fait pareil au final.
Je baisse les yeux, ayant toujours une pokéball entre les doigts. Bon bah apparemment j'ai pas le choix… Je la jette au sol sans dire le moindre mot, me contentant d'appuyer sur le petit bouton ; elle s'active et une lumière rouge envahi son périmètre immédiat.

« Ah bah vous voyez qu'il y a pas besoin de gueuler pour faire sortir son pokémon ! »

Une partie de moi est impatiente de découvrir de quoi il s'agit…
Et la déception fut grande. Je soupire, me frottant les sourcils.

« C'est quoi ce machin... »

Un chiot, roux comme l'autre truc qui tenait la machine remplie d'informations, mais avec des rayures noires et une espèce de crinière tirant sur blanc. Non mais sans déconner, l'anti-prédateurs que je suis, et surtout l'anti-gros chats, se prend le seul machin qui est le résultat d'un mauvais mélange entre un tigre, un chien et un PUTAIN DE LION ?!

« Caninos. Pokémon Chiot de type Feu. Obéissant, zélé et de compagnie agréable. Il éloigne ses ennemis en aboyant ou en mordant. Ses attaques sont Morsure, Flammèche et Groz'Yeux. »

Éloigne ses ennemis en aboyant et mordant… Je suis sûre que c'est ma mère qui a ajouté cette description au pokédex avec moi en tête. Pff.

« Oooh Krystal tu me portes malheur même à travers les mondes, j'y crois pas… »

Je m'effondre sur les fesses, avant de me souvenir qu'en fait, je suis en train de me faire attaquer par un roucool. Soudain stressé, j'observe le caninos qui me regarde de ses gros yeux mignons, tout en jappant joyeusement. Aaaah j'ai déjà assez de trucs mignons à la maison avec Spiky, laisse moi tranquiiiiille, personne ne doit découvrir mon faible pour les trucs mignons…

« Euuuh… je sais pas moi… Canimachin, attaque ! »

Le petit Caninos, soudain attention, lève les oreilles, puis se tourne vers le roucool, l'air déterminé, se prépare à prendre son élan, et…

« AAAAH MAIS PAS MOI, LE ROUCOOL, ABRUTI ! »

Caninos venait de se jeter sur moi avec un jappement énergique, percutant mon torse et me faisant basculer en arrière, avant de m'arroser le visage de salive en me léchouillant avec une force insoupçonnée. Paniqué, je jette un œil au roucool, mais il est trop tard ; l'oiseau se jette sur Caninos, le faisant basculer sur le côté avec un cri plaintif.
Mais c'est dégueulasse !
Me relevant, je saisis la pokéball et la jette d'un air agacé sur roucool, qui se la prend dans la tempe, le sonnant quelques secondes.

« Espèce de salaud, on attaque pas à la déloyal comme ça ! Caninos, bouffe le, bon sang ! Morsure, MORSURE ! »

Caninos se remet sur pied rapidement, avant de grogner et d'aboyer ; il se jette en direction de roucool et lui saisit l'aile gauche, faisant basculer son ennemi en direction du sol. Malgré moi, je pousse un petit cri de victoire, tandis que Caninos revient se positionner entre moi et l'adversaire. Finalement, c'est plutôt cool ces combats, tant qu'on touche pas à mon Caninos !
Oui, je m'attache vite, chut.

« Allez, crame le ! Attaque flammèche ! »

Caninos semble à la fois sourire et grogner, vu la forme qu'à pris sa mâchoire ; puis, il inspire profondément, et lâche une gerbe de flammes en direction du roucool encore sonné. Je me mords la lèvre ; ça doit quand même faire mal… Bah oui, quand on vient des grandes plaines de l'Ouest et qu'on a failli ne pas survivre un méga-incendie, on évite le feu à tout prix. Je vais me contenter de Morsure pour la suite, à moins d'avoir vraiment besoin de brûler quelque chose…
Le roucool, surpassé, se remet pourtant rapidement de ses émotions ; il reprend son envol, carrément en colère, et fonce droit sur Caninos qui tente une esquive et une Morsure en même temps ; raté car il se prend un sacré coup d'aile dans la tronche...

« Merde ! »

Je m'assure que Caninos va bien ; il se remet rapidement sur pied, à nouveau prêt au combat. Je l'aime bien ce petit ; on a beau essayer de le tuer, il se relève encore et encore !

« Encore un petit coup et on l'a cet emplumé ! Attaque Morsure ! »

Caninos me lance un regard approbateur, et ça me laisse muet de surprise ; même Spiky a pas une compréhension aussi rapide. Bon Spiky fait sûrement exprès parce qu'il aime bien me tourner en bourrique… Mais je n'ai pas le temps réagir car Caninos se jette sur roucool lui donnant le coup final ; l'oiseau s'effondre sur le sol, KO.
Je retiens cette fois un cri de victoire, et laisse à la place Caninos courir dans ma direction et me ressauter dans les bras ; je tombe sur les fesses sous son poids, mais l'accueil avec joie, avant de me rendre compte que je suis en train de le cajôler sous les regards divers de mon entourage.

« Okok, t'es mignon, desceeeeeend... »

Caninos m'obéit, mais pas tout de suite ; il me fait une dernière léchouille avant de s'asseoir à mes pieds avec la tête d'un chiot innocent. Pour ma part, je me relève, reprenant un air renfrogné, les bras croisés.

« C'est ça, c'est ça, assis. »

Je détourne le regard vers le village, n'ayant pas envie d'affronter ceux des autres ; tiens c'est vrai que c'est joli là-bas hein… huhuhu… Je-ne-suis-pas-crédible bonjour...


Code by Fremione.



Darshkan : 100%
Caninos [Expérience] : 0% (niveau 10) + 225% = 25% (niveau 12)
Caninos [Énergie] : 100%-15%-10%-15% = 60%
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8768-i-had-a-dream-of-the-w http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t53626-the-story-of-my-lives-2-0

Figue A. Row


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Figue A. Row


╰☆╮ Avatar : Crystal Reed :love:

Ѽ Conte(s) : Le descendant de Cyrano de Bergerac, vous savez, celui qui a le nez qui pousse dès qu'il dit un mesonge. :uh:
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le plus beau, l'unique, le meilleur... Figaro, bien sur. :uh:

☞ Surnom : Fifi (brin d'acier :boulet:)
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1199

[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Ven 5 Fév 2016 - 23:33



Bulby, en avant !



J’étais fixé sur le roux qui venait de nous amener ici, les yeux plein d’étoiles. Une voix ronchonne et énervé me sortie de ma rêverie. Une menace de mort ? Je me retournais vers elle, un air méfiant sur le visage. Attention, un chat, c’est pas si inoffensif que ça en a l’air. Si je sortais les griffes, je pouvais me défendre. Et puis, elle m’aimait trop pour me tuer. Qu’est-ce qu’elle ferait si elle était définitivement seule avec mon frère ? Sans soutiens de ma part ? Non, j’étais définitivement indispensable pour elle. Même si elle ne s’en rendait pas compte. Je regardais sa tenue avec, de nouveau, un grand sourire amusé sur le visage. Je trouvais que le ridicule lui allait plutôt bien. Elle savait le porter et le mettre en scène. Joignant mes deux mains en prenant une mine toute mignonne et angélique, je papillonnais des yeux.

- Mais non, tu m’aimes trop pour ça. L’amour est proche de la haine… Ca veut dire que tu m’adores ça ! Et puis ça te va bien la tenue, fait pas ta mauvaise tête ! Tu devrais mettre des froufrous plus souvent. On retournera faire les magasins dès qu’on sera de nouveau à Storybrook !


Non ? Comment ça, non ? La jeune femme m’attrapa par le col, comme Gepetto faisait quand j’étais encore un chaton et que j’avais fait une bêtise. Je détestais cette sensation. Qu’elle idée de chopper un pauvre petit minous tout mignon par la peau du coup ? Bande de bourreaux ! Elle me dégagea du roux que je regardais s’éloigner, les mains tendus vers lui en laissant échapper un non long et désespéré… Avant de me débattre dans tout les sens pour qu’elle me lâche et de retomber sur les fesses.

Elle discutait avec le roux, ce que je voyais d’un très mauvais œil. J’étais sûre que derrière son mauvais caractère et son narcissisme, elle aimait pokemon. Elle voulait peut être même me voler la pokeball que je convoitais. Fusillant du regard la blonde, je me relevais pour me lancer sur son dos en braillant.

- TU ME VOLES PAS MA POKEBALL J’ETAIS PREM’S A LE DIRE ELLE EST A MOI !!

Non mais c’est vrai quoi ! Si dès qu’on disait un truc, les autres s’entêtaient à faire la même chose, on n’allait pas y arriver. Premier à le dire, premier servis. Interdiction de voler. Sinon je griffe. Et très fort. La jeune femme m’éjecta avec sa douceur et sa force de déménageur, ce qui, combiné à mon poids plume (SI JE SUIS UN POIDS PLUME ) me fit atterrir quelques mètres plus loin. Je m’apprêtais à crier de nouveau quand la jeune femme gifla le roux. Consternée, je me relevais pour retourner vers Emily.

- Tu comprends maintenant pourquoi tu es toute seule ? T’es pas aimable ! On gifle pas quelqu’un qu’on vient à peine de rencontrer ! Et puis regarde, il a presque une tête d’ange, ce qui contraste totalement avec la tienne, les opposés s’attirent et…

Le roux se défendit, braillant qu’il était gay… Et qu’il vérifiait bien que ses seins étaient des vrais. Quoi ? Il était fétichiste des poitrines en étant gay ? Mon œil, c’était encore un garçon qui se faisait passer pour un homosexuel pour pouvoir voir les filles se changer devant eux. On me la fait pas à moi. Je suis Figue, pas Emily. Attendant que la blonde ronchonne s’éloigne, je glissais au garçon avec un regard et un sourire en coin.

- T’inquiète ton secret est bien gardé avec moi. Ils tombent un peu ceux d’Emily mais je t’assure que c’est de la bonne qualité, j’te la vends pour pas cher, on fait un marché ? Et puis, honnêtement, si tu la regardes de dos… Bon d’accord, pas avec sa robe de princesse mais quand elle s’habille avec ses vêtements sacs poubelle, elle ressemble à un garçon. Du coup, ta couverture est sauve ! Marché conclu ?

C’était une affaire en or ! Commençant à sentir le regard noir d’Emily, je m’éclipsais aussi discrètement qu’il puisse paraître. Avant de me rappeler la cause pour laquelle j’étais venu le voir. Faisant de nouveau volte face, je revenais d’un pas énergique vers le roux, ce qui avait l’air de lui ficher la trouille. Un chaton, ça peut faire peur, la preuve !

- Pour la pokeball ! On s’arrange comment ? J’te donne Emily en échange, c’est un super lot ! Je veux la pokeball, s’il te plait s’il te plait, s’il te plait ! N’importe laquelle si tu en as plusieurs et…


Alors que je négociais fermement pour avoir le petit objet rond, une tornade brune passa, me la volant sous le nez. Prise d’une rage inégalable, je ne supportais pas qu’on me pique mes idées et qu’on me pique, en plus de ça, l’objet que je convoitais. Sortant tout un lot d’insultes toutes plus imagées les unes que les autres, je me ruais vers elle. Non mais elle allait apprendre à me piquer la pokeball ! Courant le plus rapidement possible, je sautais sur son dos, tapant fermement sous toutes les parties de son corps que j’atteignais, de sa caboche vide à son dos en passant par ses bras voleur. Chaque coup était ponctué d’un mot.

- ON. ME. VOLE. PAS. CE. QUE. JE. CONVOITE. VOLEUSE. COPIEUSE. USURPATRICE.

La jeune femme se débattit un temps avant de s’arrêter. Bah alors ? Elle me la rendait cette pokeball ? J’étais fermement accroché à elle et je ne comptais pas m’arrêter tant qu’elle ne me l’aurait pas rendu. Plutôt mourir ! Elle prit la parole, ce qui me fit légèrement rire. M’accroché ? T’inquiète pas ma p’tite, quand je veux quelque chose, je l’obtiens. Soudain elle se mit à courir, mais courir… Plus vite qu’un chat ! Si, je vous assure, c’est possible ! L’air tamponna mon visage alors que le paysage devenait flou autour de nous. M’agrippant à elle au début, je finis par lâcher une main pour la mettre en l’air en hurlant.

- WOUHOUUUUUUUUUUUUUUUUUU !!!!!!! J’AI TROUVE UN MANEGE REGARDE EMILYYYYYY !

Soudain, la course se stoppa. Quelque chose me bloquait, je n’arrivais pas à bouger correctement. D’un air déçu, je regardais le paysage autour de moi en soupirant.

- Le manège est cassé… Faut le réparer !

Soupirant, je me sentais comme… Engoncé. Et… Inclinant la tête, je finis par me rendre compte que le monde était soudain beaucoup plus penché que d’habitude. J’avais la tête qui avait autant tourné que ça ? Ou c’était Emily qui m’avait mis quelque chose dans mon chocolat chaud. Quel remerciement pour essayer de lui trouver l’impossible. Commençant à gigoter dans tout les sens, je paniquais, soudain claustrophobe. Ma voix s’éleva dans l’espoir que la blonde ne soit pas loin.

- Emily !! EMILYYYYYYYY !!! JE SUIS COINCEEEEEEE !!! VIENS M’AIDER J’AI PEUUUUUUR ! EMILYYYYEUUUUUUUHHHHHHH !!

Je braillais comme une enfant alors que des petites larmes de panique glissaient le long de mes joues. Elle allait venir me chercher hein ? Elle m’aimait ? Mais oui elle m’aimait, j’étais indispensable. Elle DEVAIT venir me chercher. Des mouvements me firent tourner la tête. Je n’étais pas seule ! Quelqu’un ! Mes yeux s’emplirent d’espoir… Jusqu’à ce qu’une musique se fasse entendre et que la brune entame une danse provocante… En culotte ! Mon dieu ! Mon cauchemar ne faisait qu’empirer.

- EMILYYYYYY !!! VIENS ME CHERCHER JE VEUX RENTRER A LA MAISOOOONNN ! ET PUIS Y’A UNE STRIPTEASEUSE QUI FAIT SA DANSE JUSTE A COTE DE MOI J’AIME PAS CAAAAAAA !!! ET EN PLUS ELLE PARLE DE VIOLLLL ELLE VEUT ME VIOLER AU SECOUUURS !!!


Braillant les yeux fermer le plus fort que je pouvais, un petit bruit d’animal me fit ouvrir les yeux, me stoppant net. Je me retrouvais face à face avec une souris jaune, toute mignonne. Louchant sur son nez bien trop proche à mon goût, je fronçais les sourcils. Les chats, ça chasse les souris. J’vais m’en faire mon casse croute si…

- OH IL EST JAUNE !! ET IL A DES RAYURES… Pikachu ?!

Si j’avais eu mes bras à ce moment là, j’aurais sauté sur la petite bête pour la câliner. Malheureusement, miss stripteaseuse m’avait définitivement coincé dans cet arbre. Je voulais une belle pierre tombale ! Avec quelque chose de classe dessus. Figue était une personne belle, intelligente, géniale, et chat restera dans nos cœurs. Plutôt pas mal non ? En plus, il y avait une petite référence à mon passé de chaton.

A force de brailler, la brune s’était enfin mise en tête de nous libérer. Ce qu’elle fit, de manière une nouvelle fois très impolie. Soudain, mon corps se détacha de l’arbre, ne me laissant pas le temps de calculer ma réception. Un cours cri m’échappa durant ma chute. Heureusement, les chats retombaient presque toujours sur leur patte. Je me réceptionnais maladroitement sur mes mains et mes pieds, dans une position plus que douteuse. Mon regard passa directement sur le pikachu qu’était en train de présenter le dit Regis Chen.

- Pikachuuuuu ! Ton maître est juste jaloux de pas être une fille, c’est tout.

Je me jetais sur la petite boule de poil pour la serrer dans mes bras. Bon, pas trop longtemps, sinon, j’avais quand même furieusement peur de me prendre une décharge électrique. Si je vole son pokemon tout de suite, est-ce que ça fait de moi un membre de la team rocket ? Non parce que c’est différent, j’aurais peut être l’occasion qu’une seule fois dans ma vie de voir et d’avoir un pikachu. Mon regard rempli de malice se leva vers le nouveau garçon venu. C’était un garçon ? Qui aimait les filles cette fois ? Sans fétichisme bizarre. Peut être que…

Sautant sur mes pieds, je fis face à Regis avec un grand sourire, levant la main pour lui serrer.

- Enchantée ! Figue ! T’es célibataire ? Quoi ? C’est un peu rapide ? Mais non, t’inquiète pas, je vais pas te sauter dessus. C’est pas pour moi ! Quoi que… Non ! C’est pas pour moi, j’ai déjà assez à faire. Tu vois la blonde la ? Elle est mignonne ? Emily ? EMILY ! Souris s’il te plait, c’est pas avec cette tête que tu vas pécho !

Râlant dans ma barbe, je fis signe d’attendre deux secondes au garçon avant de foncé vers Emily et de faire remonter avec mes doigts les deux extrémité de ses lèvres. Aaaah ! Voilà qui était mieux. Quoi que ? Si je baissais un sourcils là peut être que ce serait mieux… M’envoyant pour la énième fois valser, je soupirais en retournant vers Regis.

- Bon, j’te jure, d’habitude elle est plus aimable. Enfin aimable est un bien grand mot. Elle est moins pire. Mais ça se voit pas j’te jure ! Alors ? Intéressé ?

Malheureusement, cette idée ne pu que me traverser l’esprit puisque le dresseur partait déjà affronter d’autres pokemon…. D’autre pokemon ? Toute excitée, j’accourais pour voir ceux sortant des hautes herbes. Des ratata et des roucouls ? Oh mais non…

- Oh non, ils sont moches ceux là… Ils auraient pas pu nous donner des classes ?

Un des ratata regarda furieusement dans ma direction ce qui me fit faire quelques pas en arrière pour partir me cacher derrière Emily. Non, non, je ne m’en servais absolument pas comme bouclier, c’est faux.

- Ok, ok ! Pardon ! Tapez là elle, elle a de quoi amortir. Et puis c’est elle qui est de mauvaise humeur tout le temps, moi je suis un rayon de soleil.

Ce fut le bras de la jeune femme qui m’attrapait une nouvelle fois par le col qui me fit fuir. Partant plus vite qu’un chat ayant aperçus un doberman, je filais me cacher derrière l’autre homme brun. Il était grand, il était fort, il devait protéger les jeunes demoiselles en détresse. Non ? Vu son amabilité au moins aussi développer que celle de celle d’Emily, je doutais sérieusement de ça. Lui aussi, m’envoya valser.

- Mais c’est pas possible ! Qui c’est qui me protège alors ? Bande de lâche !

Ronchonnant, je m’approchais du blond alors que le combat venait de se terminer. C’était impressionnant, il gérait bien le truc ! Enfin pas aussi bien que moi, mais c’était pas mal quoi. Avec toutes les heures sur ce jeu et devant la série, je suis sûre que j’avais déjà le potentiel d’une championne d’arène, j’allais tous les ratatiner.

Ce combat gagnait nous laissait accéder à un sac… Remplis de pokeball. Surexcitée, je fonçais vers le sac prête à fourrer ma tête dedans. En me retournant, je vis Emily, immobile. Sérieusement ? Une pokeball avec un pokemon ne lui donnait pas envie ?! Soupirant, je devais tout faire à sa place. Faisant marche arrière, je me posais devant la brune qui sursauta. Alors là, elle allait me vexer, je ne faisais quand même pas peur à voir, si ?

- Il FAUT que tu prennes une pokeball ! Vite avant que les meilleurs soient pris ! Dépèche toiiiiii ! Tu feras ta mauvaise tête plus tard !

Attrapant son bras, je la tirais de force jusqu’au sac avant de fourrer mes mains dedans. Discrètement j’en sortis une, puis deux, puis finalement trois, essayant de les cacher sous mon pull. La voix d’Emily tonna derrière moi, me faisant faire la grimace en rentrant la tête dans les épaules.

- Maiiiis…

Elle reprit de plus belle, toujours aussi ronchonne.

- Pas de mais !

Ronchonnant à voix basse, je reposais les pokeball dans le sac, prenant soin de garder la plus jolie. Même si elles étaient toutes pareilles. Je fixais le petit objet, les yeux pétillants. Un pokemon, enfin. J’étais sûre que je pourrais tater la matière d’une pokeball un jour. Je le pensais plus possible dans mes rêves, mais en vrai, c’est encore mieux ! Quoi que… Et si on était dans un rêve ? Avant de lancer la pokeball, je pinçais ma peau en grimaçant après la douleur. Mais… J’étais peut être très profondément endormie. Comme quand je finissais la brique de lait et les gateau d’Emily et Franck et que je m’affalais dans le canapé. M’approchant l’air de rien d’Emily, je lui pinçais le bras avant de faire un bon en arrière, en posture défensive.

- Alors ? Tu t’es réveillée ?


Non… On dirait que non. J’étais bien dans la réalité ! Trop génial ! Lançant enfin la pokeball face à moi, j’entonnais mélodieusement un petit « pokeball go » comme tout le monde. La pokeball s’ouvrit, laissant place à un.. Bulbizarre ? Mais c’était génial ! Enfin, à ce stade, tout les Pokémons m’auraient fait cet effet ! Mais c’était quand même super cool ! Me baissant, je caressais la tête du petit Pokémon en me présentant.

- Moi c’est Figue ! Heureuse de te rencontrer Bulbizarre ! Je te présenterais tout le monde quand l’agitation sera passée ! Mais t’es tombé sur la meilleure dresseuse !

Un ratata s’approcha de nous, l’air menaçant. M’entendant d’un regard avec le Pokémon, j’entendais résonner plus loin le son de ce qui semblait être un pokedex. Le coupant en plein dans sa phrase, je fis un signe de main pour le faire taire.

- Ouais, ouais, je sais ! J’suis calé ! Type plante, attaque Charge, fouet liane et Vampigraine ! Le reste sert à rien ! On va lui botter ses fesses de rat pas beau ! J’aime pas les rats en plus ! Je les chassais autrefois !

Me positionnant face à lui alors que bulbizarre se mettait devant moi, je mis un pied devant avant de brandir mon bras comme dans les films pour viser le Pokémon en entamant.

- Bulby attaque charge !

Mon petit bulby fonça sur le ratata, de plus en plus vite alors qu’un halo de lumière se formait devant lui, promettant de la puissance de son acte. Le Pokémon le percuta de plein fouet, envoyant valser le ratata quelques mètres plus loin. Sautillant et tournant sur moi même, je félicitais bulby, criant peut être un peu vite victoire.

- Bravo Bulby ! T’es trop fort ! Et… ATTENTION !

De justesse Bulby évita l’attaque sournoise du ratata qui avait essayé de le charger. De nouveau totalement concentré, je lançais de nouveau une attaque, choisissant cette fois fouet liane pour que le Pokémon soit plus efficace. Malheureusement, il semblait que ce soit la première fois que ses lianes sortaient de la fleur puisqu’il s’emmêla les pinceaux, arrivant à se frapper lui même. Le ratata en profita pour le charger, mais cette fois, Bulby était trop occupé à défaire les nœuds de ses lianes, j’eu beau hurler, il se fit toucher de plein fouet.

- BULBY !!

Accourant vers lui, je le relevais… Du mieux que je pouvais puisqu’il pesait tout de même assez lourd. Il se releva, faisant face de nouveau à son adversaire. Il était courageux, il était voué à devenir un grand Pokémon. Brandissant une nouvelle fois mon bras, j’entamais de le faire attaquer charge, laissant les lianes pour plus tard. Une nouvelle fois, le Pokémon réussit avec succès son attaque, envoyant valser le Pokémon plus loin. A ce moment là, un ratata passa devant moi tel une balle de baseball. Je vis Emily, à l’autre bout, qui venait de tirer sur le ratata avec son magicarpe.

- EEEEHHHH !! Y’a triche on utilise pas son Pokémon comme batte de baseball !

Réalisant tout à coup le Pokémon qu’elle avait dans les mains, un éclat de rire m’échappa. Magicarpe ! Magicarpe ! Elle avait hérité d’un magicarpe ! Le doigt tendu vers elle, je continuais de me moquer.

- C’est le karma ça ! C’est parce que t’as pas été gentille avec moi !

Alors que je continuais à rire silencieusement en la regardant, un bruit sourd venant de mon combat attira mon attention. Mon Bulby venait de se faire attaquer par le ratata ! On attaquait pas par derrière c’était vicieux ! Mais c’était un rat. Un rat était toujours vicieux. Emily avait peut être été un rat dans le monde des contes ? Il fallait que je pense à lui demander. Reprenant vite mes esprits, je repris mon souffle, tentant le tout pour le tout.

- Bulby réessaye fouet liane ! Sans t’emmêler les pinceaux s’il te plait !

Deux lianes sortirent droites comme des « I », puissantes et rapides. Elles attrapèrent le Pokémon adversaire, le faisant tournoyer dans les airs, parfois en le tapant contre des arbres avant de l’envoyer violemment à terre. Le Pokémon était plus que sonné ! C’était parfait ! Profitant de cette occasion, je demandais de nouveau rapidement à Bulby de faire charge pour achever son adversaire. Malheureusement, ce dernier oublia de rentrer ses lianes et s’emmêla les pieds dedans et fut rapidement stoppé. Accourant pour l’aider à se dépatouiller, je râlais légèrement.

- Roooh mais t’es un bébé Pokémon ? Tu sais pas encore te servir de tes lianes ? C’est pratique pourtant !

Je fis rapidement un bon en arrière lorsque le ratata fonça vers nous. Plus rapide, j’ordonnais à Bulby de le charger lui aussi en croisant les doigts pour qu’il soit plus fort. La collision fit trembler le sol, mais vu la tête de Bulby, il avait été moins amoché que le ratata ! Le félicitant une nouvelle fois, je me souvins d’une capacité. Une que j’aurais du utiliser plus tôt. Profitant de ce temps où le ratata était sonné, j’ordonnais rapidement à Bulby.

- Vampigraine !

Des petites graines partirent frapper le ratata dans ses points vitaux. Cette dernière attaque le mis chaos, mais ce ne fut pas tout. Des petites bulles brillantes s’échappèrent du Pokémon chaos pour venir sur Bulby qui reprit quelques couleurs. Ca marchait ! Ca lui rendait de la vie ! C’était absolument génial ! Je me baissais pour sauter sur mon Pokémon pour le câliner. J’avais eu le meilleur ! C’était sûr ! Bon, un peu maladroit, mais on pouvait dire que ça allait plutôt bien avec sa dresseuse. En me relevant, je le présentais mon point avant d’articuler.

- Check ! Partenaire !

Bulbu hésita puis sortis sa liane pour la taper contre mon point. Trop génial ! Ses lianes pouvaient faire office de mains. Et de bras ! Bien plus long que les miens. C’était super pratique ces machins là. C’était même… Un regard en coin s’afficha sur mon visage alors que je faisais un petit sourire, annonceur de conneries. Alors là, j’allais pouvoir m’amuser. M’amuser grandement.

Je me tournais vers les autres, analysant les Pokémons qu’ils avaient. Mes yeux se posèrent sur ponyta, mon Pokémon préféré lorsque j’étais petite. Génial ! Pratique en plus, si on était amené à marcher, elle allait pouvoir lui monter dessus !

- Trop bien ton Pokémon ! Diiiis ? Je pourrais monter dessus aussi juste pour essayer ? Enfin sans me cramer les fesses hein, j’y tiens un peu.

Je posais ensuite mes yeux sur les deux evolis. Très originaux, les deux mêmes. M’enfin, au moins, ils avaient des évolutions différentes. J’aurai aimé en prendre un… Juste pour avoir l’évolution Mentali ! Elle était trop cool cette évolution ! C’était la classe, il était rose ! Et il ressemblait à un chat ! Et il avait des attaques psy. Les attaques psy ça aurait été le pied. Surtout si je pouvais les utiliser sur les autres… Un bon moyen pour rendre Emily plus aimable. C’était décidé.. Je ne rentrerais pas TANT que je n’aurais pas trouvé un Pokémon psy, il pouvait m’être trop utile.

Mon regard se posa ensuite sur caninos, le célèbre canidé enflammé. C’était trop la classe ! Qu’elle chance ! J’aurai adoré l’avoir moi aussi ! Même si je ne laisserais Bulby pour rien au monde maintenant. Mais moi j’avais un starteur au moins, je pourrais surement attraper les autres, alors qu’eux ne pourraient jamais avoir un bulbizarre. Et puis Emily, avec son Magicarpe. Lui faisant un grand sourire, je désignais son Pokémon.

- J’veux bien le prendre dès que tu l’auras fais évoluer ! Tu verras, son évolution elle est encore moins bien et puis elle est super encombrante, je t’en débarrasserais. J’suis gentille, hein ?

Me tournant vers le roux et le nouveau blond, je sautillais d’impatience. J’avais envie de connaître la suite des évènements, tout cela ne pouvait être que prometteur. Je plissais les yeux pour regarder sous toutes les coutures les deux dresseurs.

- Alors on fait quoi ensuite ?! Et… Vous auriez pas d’autres pokeball sur vous ? Des pleines ou des vides, je prends tout ! Et elles sont… A MOI !


Figue : 100%
Expérience : 0%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Au combat des héroïnes, il n'en restera... Qu'une seule !
Et c'est moi, si t'avais pas compris, parce que je suis carrément meilleure que toi sur tous les points. Et je suis plus aimée de tout le monde. Et je suis un vrai chat, et paf, dans ta face ! × by lizzou.

Antropy Tiger


« Tic tac,
sonne le glas. »


Antropy Tiger


╰☆╮ Avatar : Ed Sheerαn.

Ѽ Conte(s) : Winnie l'ourson.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tigrou.

[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 697293clubwab

☞ Surnom : Davy
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2920

[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 _


Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Sam 6 Fév 2016 - 18:37




Puisqu'il le faut... En avant !


« Pardon, mais il n'y a que six pokeball, tu vas devoir regarder toi, tu tiendras le sac si tu tiens vraiment a faire quelque chose au pire. » Je fixai le sac, puis le blond, puis le sac et… Et puis bah rien. Il venait de me confier une mission non ? Tel un agent secret en haute sécurité, je me devais de la remplir ! C’était mon devoir ! Mon contrat ! Il avait apposé sa signature en dessous du papier et je m’étais empressé de le saisir pour me repentir de cette tâche dont je semblais être le seul à pouvoir en assumer les conséquences !

Et pas touche au sac ou je mordais, Mary Margaret en avait fait les frais le mois dernier. Si, je mordais. J’avais les dents aiguisés et l’appétit d’un tigre alors, veillez à ne pas me donner envie de me rassasier… La viande humaine n’avait pas si bon goût que ça quand on y repensait : à manger toutes nos cochonneries, je préférais encore un hamburger avec des frites qu’une main amicale servie sur son lit de tendons finement découpés. Brr, rien que d’y penser je fus parcouru d’un frisson et me contentai de songer à la situation actuelle. Des rats. Des oiseaux…

« Mais normalement, les oiseaux ça mange les rongeurs, non ? »

Le grand cycle de la vie, les prédateurs et les proies, toussa toussa. Bon apparemment Darwin pouvait aller se rhabiller car les bestioles colorées avaient décidé de s’allier envers et contre nous. Chouette, premier pas dans le paranormal et c’était speedy gonzalez qui nous prouvait que même les souris pouvaient un jour dominer le monde.

Une main curieuse vint saisir l’une des pokeballs dans le sac pour la lancer, envers et contre tout. Elle avait touché le sac, non ? Elle l’avait touché ? Où était son poignet que je la croque à pleines dents ? Oh mon dieu c’était adorable… Une sorte de chat avec pleins de poils et un air aussi niais que dans les dessins-animés !

« Trop cool un Evoli ! Tu sais que les Evoli sont les seuls à avoir plu… Oh mais c’est quoi ça ?! Un pokedex ? J’ai trouvé un POKEDEX ! »

Je venais d’extraire un petit boîtier rouge assez lourd pour le mettre face à moi. Le soupesant, mon pouce frôla visiblement le bouton central puisque le machin se mit à scanner les environs et à nous donner la description du pokemon ! J’ouvrai de grands yeux ébahis alors qu’un sourire s’étirait sur mon visage devant une telle trouvaille. Ce truc était trop cool ! C’était un vrai ? Un vrai de vrai ? Pas comme ceux qu’ils vendaient dans les magasins de jouets et qui se pétaient une fois sur deux quand on les manipulait ? Pourtant c’était interdit au moins de 3 ans, ça devait quand même bien tenir le choc… Je n’avais jamais compris pourquoi ils faisaient des jouets mais pas pour les enfants. C’était d’un illogisme probant. Ma lettre de réclamation n’avait jamais eut de réponse malgré mes relances ; c’était comme interdire les kinder surprise aux Etats-Unis, quand est-ce qu’on allait arrêter de voir une tentative de génocide multinational à travers des morceaux de chocolat et un gadget à l’intérieur ? Les pochettes surprises étaient bien autorisées, comme les gâteaux chinois qui vous étouffaient si vous aviez le malheur d’avaler le papier avec.

Je sursautai quand on me rappela à l’ordre, remarquant qu’un immense poney avec des flammes venait de faire son apparition au milieu de la forêt… Levant l’index comme pour parler, je ne pus retenir une certaine crainte face à une telle idée.

« On va peut-être éviter de créer un incendie qui risquerait de détruire la faune et la flore de ce monde et nous donnerait responsable de la disparition de nombreuses espèces et… Et non mais faites comme si je ne disais rien, ce n’est pas grave, c’est parfaitement normal de lancer un jet de flammes sur un oiseau. Un OISEAU. Ca VOLE un oiseau. Ca bouge. Si vous vous ratez on va tout faire crâmer ! En mode burning in Hell et four à combustion puissance 4000, 2,21 gigowatt avec la tête complètement dans les nuages… »

Je commençais à être en rade de métaphore alors je m’arrêtai dans mon élan, constatant que le cheval avait préféré mettre des coups de têtes au Roucool plutôt que de se servir de son briquet. Une méthode comme une autre, personne ne semblait franchement réagir alors je décidai de ne pas faire de parallèle avec des matchs de foot. On était là pour jouer, alors jouons !

« A qui le tour ? Elles sont belles mes pokeballs, elles sont pratiques, servez-vous, servez vouuuus ! Mais restez en vie. »

Savait-on jamais, que l’un d’eux est la mauvaise idée de se faire écraser par un mini-rat sous ectasy.

Je lançai une pokeball à la fille en culotte d’un air victorien, levant mon pouce en l’air devant son air assuré et complètement passionné. Y’en avait au moins une qui s’amusait quand d’autres préféraient pique-niquer… Bon ça allait qu’il avait l’air sexy mais ses grands sourcils étaient un peu effrayants à la longue. Si je trouvais une pince à épiler je pourrais lui régler ce problème. Quoi ? Ce n’est pas parce qu’on est roux qu’on ne sait pas se servir de ce genre de trucs, faut savoir avancer et évoluer dans la vie. Révélez votre côté féminin !

Laissant le pokedex dicter ses instructions, je penchai la tête en voyant le second Evoli pointer le bout de son nez. Est-ce qu’on allait avoir droit à toute la collection ? C’était au cas où on en perdait un, ça passerait crème pour faire croire qu’on en prenait soin ? Ou bien c’était pour un tour de magie ? Ah oui peut-être, la magie c’est sympathique ; je me cassai souvent la tête à tenter de trouver les astuces mais je n’y parvenais quasiment jamais. Y’en a qui sont doués avec leurs doigts et d’autres avec leurs yeux, comme on dit… Je vous laisse deviner dans quelle catégorie je me trouvais. « Tu veux voir un truc marrant ? Regarde bien… » Je penchai la tête quand la fille en culotte… Disparue soudainement ! Ou plutôt, elle devint floue. Si, si, floue. Qu’est-ce que c’était que ça ? Où j’avais mis mes lunettes déjà ? Non parce qu’un tigre à une excellente vue, mais quand il s’agissait de…

« MON TEE-SHIRT !! »

M’exclamai-je en voyant mon magnifique teeshirt noir à l’effigie d’Iron Maiden faire l’école buissonière ! Refermant ma chemise bleuté pour éviter d’attraper un rhume d’abdos, je ne pus empêcher mon regard de dévier en direction du ronchon quand on parla de lui. Ah oui, effectivement, y’avait du muscle de compet’ là…

« Parfois, y’a pas d’justice. »

Soupirai-je en levant les yeux au ciel. Bon tant qu’à faire, autant se rincer un peu l’œil hein… J’le dirais à personne.

WHAT pourquoi elle m’attaquait encore la brune là ? Elle voulait le beurre, l’argent du beurre, la crémière et le tablier ou quoi ? J’avais déjà donné un tee-shirt, une chose à la fois merci ! Heureusement qu’Emily l’intercepta avant qu’elle ne pose ses pattes griffues sur moi, je pus pousser un soupir de soulagement.

« Antropy ! Mais tu peux m’appeler Opy, Antropy ça fait bien trop sérieux… Emily c’est mignon ! Et Figue ça donne faim. C’est pour ça qu’elle à l’air aussi affamé ? Tu crois qu’elle mange les gens dans leur dos ? Oh my god… Non mais… Mais me laisse pas tout seul avec elle ! Emily !! »

L’hystérie, ce genre de choses, un mystère bien entier. Emily venait de partir combattre vaillemment, m’abandonnant seul à mon sort. Jetant un coup d’œil à Figue, je me décalai d’un pas de sûreté histoire d’être hors de portée de bras. Là, distance de sécurité, bulle personnelle, sphère privée. Elle avait essayé de me vendre sa copine quand même ! No way. Never. Forever. Je préférais encore rouler un patin au gars blond que de toucher encore une seule poitrine de ce genre ! Comprende ?

« One Shot ! »

Ne pus-je m’empêcher de m’exclamer devant le style employé par la princesse Peach pour se débarrasser de la vermine alentour !

« Pas très réglementaire et sans doute le meilleur moyen de te mettre à dos la Ligue de Défense pour les Pokemon mais… Oh vraiment ? Oh mais, ça ira, j’ai déjà un sac à m’occuper ! Mon furby voudra jamais d’un copain, il réclame un peu trop d’attention pour que je puisse en donner ailleurs, et il est même jaloux d’un pot de fleur ! Pourtant elle est mignonne la plante, elle brille dans la nuit et tout ! Non mais, tu devrais le garder. Si, si, promis, tu devrais. Vous… Allez tellement bien ensemble. »

Je faisais des petits hochements de tête pour appuyer mes propos. Qu’elle me fasse un peu confiance, si si, c’était possible ! Un dernier sourire avant de la voir se détourner en maugréant, me retenant de m’élancer à sa poursuite pour lui dire la vérité. C’était bien plus drôle, et puis même le pokedex n’avait rien précisé !

« Un chien tigré !!! C’est un chien tigré, c’est trop classe ! Les tigres sont les meilleurs, de loin, et surtout devant les lions ! Et puis… Et puis woaw mais… AH NON MAIS TOI AUSSI TU VEUX NOUS TRANSFORMER EN BARBECUE GEANT ?! »

Je me dépêchai d’esquiver la flammèche qu’avait lancé le chien, moi au moins je savais ce que ça voulait dire contrairement au Roucool qui prenait une jolie teinte charbon. Nouvelle tendance de l’hiver ? Bientôt dans vos magazines.

« Ca c’est bon pour un article ! »

Lançai-je à la jeune femme à l’appareil photo, ne manquant pas de remarquer qu’elle avait capturé le moment où Darshkan c’était fait attaquer et léchouiller par son nouvel animal de compagnie. Tellement adorable. Comme dans la pub Adopte un mec ! en fait. Ca se trouve il était dedans ? Mince faudrait que je la regarde un peu plus attentivement la prochaine fois… Me mettant à siffler l’air d’un air nonchalant, je refermai le sac après avoir constaté qu’il n’existait strictement plus rien de visible à l’intérieur. Le passant sur mon épaule, le Pokedex toujours en main, je le refermai en constatant que Figue savait visiblement très bien ce qu’elle faisait. Parfait, mission accomplie ! Je me tournai vers Régis, tendant la main pour ma récompense. Bah oui, j’avais accompli dignement ma mission, je pouvais être félicité ! Des bonbons ? Une barbe-à-papa ? Un autre pokemon planqué dans sa ceinture ? (Qui a eu l’esprit mal placé ? [FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 2724229657 Levez la main, coupables !)

« Alors on fait quoi ensuite ?! Et… Vous auriez pas d’autres pokeball sur vous ? Des pleines ou des vides, je prends tout ! Et elles sont… A MOI ! » ET non mais oh, c’était moi qui attendait ma paye de mission là, d’où elle squattait en essayant d’attirer ses faveurs ? Si, me dite pas qu’une fille qui s’agite devant un mec comme lui n’est pas du genre à l’aguicher pour se faire bien voir ! Elle avait aussi voulu lui vendre la blonde plus loin, mais visiblement l’optique avait changé. Elle déclarait la guerre ou bien ? Elle avait de la chance que je n’ai pas de hache sur moi, je l’aurais plantée juste là, entre nous, pour bien marquer ma position et qu’on puisse ensuite la déterrer en bonne et due forme ! Je m’apprêtai à demander si quelqu’un n’avait pas, au pire, un couteau quand le blondinet nous interrompit.

« Cet evoli est mal en point…  » Il désigna le pokemon de la journaliste, laquelle l’avait ramassée en voyant qu’il ne pouvait même plus tenir sur ses pattes. Il posa sa main sur la tête de la bestiole, avant de fouiller dans son propre sac et d’en sortir une fiole ; il aspergea l’Evoli avec et ce dernier sembla reprendre un peu conscience. « C’est de la super potion, il va aller un peu mieux. Tu devrais le remettre dans sa pokeball, ça évitera de l’épuiser plus que de raison. » Aussitôt dit, il joignit le geste à la parole et le petit fennec disparu de notre vue pour se réfugier à l’abri. Regis fixa la pokeball quelques instants avant de la rendre à la jeune femme et de nous regarder tous, tour à tour. Quoi ? On avait quelque chose sur le visage peut-être ? Un truc bizarre ? Des rides ?

Je me tournai vers la femme qui avait fait apparâitre un Ponyta… Bah elle n’avait pas tant de rides que ça alors, pas la peine d’en faire un scandale ou de prendre une tête d’enterrement hein. On ne pouvait pas être parfaits. « On devrait aller voir mon grand-père, le professeur Chen… Il pourra le remettre sur pattes et vous expliquer un peu mieux comment ne pas confondre des hautes herbes avec un terrain miné.  » Il n’attendit pas vraiment de réponses, s’engageant en direction d’un petit chemin qui traversait la forêt, sa pikachu sur les talons. « A moins que vous ne préfériez rester là à attendre qu’un truc plus gros ne vous trouve ? »

« J’en suis ! Le professeur Chen est trop cool, il sait tout ! Il doit même savoir comment on est arrivés ici… Vous avez pleins de pokemons ? Tu est dresseur depuis longtemps ? Comment ça se fait qu’on a toujours que 6 pokeballs ? Vous avez pas des ceintures plus grandes ou des doubles ? C’est pas pratique d’avoir que 6 pokemons quand même… Je croyais que c’était parce que l’écran était pas assez grand pour plus, mais je me rend compte qu’en fait c’est plus un soucis ethnique que réellement des pixels. »

J’étais tout à ma recherche à voix haute lorsque nous arrivâmes en haut d’une colline. En dessous de nous s’étendait alors une petite ville aux maisons blanches et…

« La meeeeeer ! C’est la mer !!! Trop bien y’a la meeeer ! On va pouvoir pêcher des pokemons eau !! Qui a une canne à pâche ?! »

Je bondis sur place, ignorant le regard blasé que m’adressa notre hôte avant de se mettre à descendre en direction de la ville. Le petit chemin dallé était semblable à ceux du dessin animé, c’était vraiment trop adorable ! Nous passâmes à côté d’un panneau indiquant : LITTORELLA, ce qui tombait sous le sens vu la vue qu’elle offrait à nos yeux curieux. Une étendue turquoise, limpide sous un soleil de plomb. Il faisait beau et chaud en fait ici, un temps idéal !

« Finalement, t’as bien fait de nous déshabiller… »

Je ne pensais pas le dire un jour à une demoiselle mais, tout pouvait décidément arriver dans ce monde. Régis s’avança dans les ruelles, nous faisant passer devant un grand bâtiment au toit rouge orné d’une pokeball immense. « C’est un centre pokemon. Comme un hôpital. Si vos pokemons ne vont pas bien, allez les faire soigner. Demandez Joëlle, elle est très gentille. » Je collai mon visage aux vitres pour observer l’intérieur, découvrant tout un petit univers de blanc et de couleurs face aux personnes apportant leurs pokemons malades. Un nidorino à la corne brisée était en train de se faire faire un pansement ! Sur la gauche, des écrans tactiles semblaient permettre aux gens de déposer des pokeballs sous des tubes et de les échanger contre d’autres. Si je mettais mon sac, ils allaient me le remplir ? Je voulu essayer et me dirigeai vers l’entrée lorsqu’une main m’attrapa pour me tirer en arrière. « Pas par là, le laboratoire est juste à côté. Mon grand-père s’occupera de vous pour cette fois. » Oh ! Je pris une mine déçu et consentit à le suivre en donnant un coup de pied dans un petit caillou sur le sol. Quelle ne fut pas ma surprise de voir se petit caillou s’animer et rejoindre un caillou plus gros muni de… deux poings. Oups ! Je déguerpis rapidement pour rejoindre les autres avant de me faire taper dessus. On n’attaque pas un dresseur sans pokemon !

Le laboratoire était immense, sur au moins deux ou trois étages. Ma main en visière au-dessus de mes yeux, je devais reconnaître que c’était carrément plus grand que ma chambre. C’était pas difficile en même temps… Regis pénétra à l’intérieur sans aucune gène, s’arrêtant au niveau de la secrétaire à l’entrée.

« Bonjour, je viens voir mon grand-père.
- Votre grand père ?
- Le professeur Chen.
- Il a un petit fils ?! 
Forcément puisque je suis là...
- Excusez-moi, je viens juste de commencer à travailler ici… Vous permettez que je vérifie deux ou trois choses avant ? 
J’ai vraiment le choix ? J’suis assez pressé.
- Si vous êtes pressé, appuyez sur B pour accélérer le rythme de parole.
... »

Je me penchai sur le comptoir, l’air intrigué, appuyant alors sur l’un des gros boutons proposés devant la secrétaire. Cela eut au moins le mérite de lui faire ouvrir la bouche pour commencer à parler, mais sans qu’elle ne puisse terminer ses phrases !

« C’est encore pire que l’administration américaine… Mais ce truc est génial ! Faudrait qu’on l’installe à la mairie pour voir ! »

Elle finit par nous adresser un grand sourire en secouant la tête de gauche à droite. « Navrée. Le Professeur Chen est parti à Charbourg pour une affaire urgente… Voulez-vous l’attendre ici ou aller le chercher ? »

« On va le chercher ! C’est comme dans le jeu mais en mieux ! » je me tournai vers les autres, joignant mes mains entre elles pour les regarder, l’air désespéré. « S’il vous plaiiiiit… On pourra chasser des pokemons dans les hautes herbes comme ça ! »

Je jetai un coup d’œil à Figue, espérant clairement qu’elle allait me montrer un soutien sans faille. Promis, je lui filerais une pokeball si j’en trouvais une pour la remercier de son aide. Jezabel aussi semblait être de la partie, c’était un point supplémentaire ! Restait à convaincre Grumpy Boy et Grumpy Girl pour s’assurer d’avoir la majorité absolue. Regis poussa un soupir à côté de moi. « Je dois vous laisser. Si vous allez le chercher, prenez le pokedex… » Il désigna l’appareil que je tenais toujours en main et je l’éloignais de lui quand il voulu me le piquer ! Le type blond marmonna quelque chose avant de m’obliger à le tendre devant moi. « Vous avez un mode carte. Le point clignotant c’est le Professeur Chen, c’est lui qui a inventé les pokedex. Il a l’air d’être… A Charbourg. Bon courage ! » Et sans nous laisser le temps de dire quoi que ce soit, il ressorti du laboratoire et disparu dans la rue.

Il y eut un silence. Un long silence.
Puis : « Pour vous rendre à Charbourg, prenez à droite après le Centre pokemon. »

« Capitaine, nous avons un cap ! »

Let’s go, pokemon !

* * * * *


Antropy : 100% [FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 4049562214
Expérience : 0% 


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


'CAUSE I DON'T CARE WHEN I'M WITH YOU
You know I love you, did I ever tell you? ☽ I'm at a party I don't wanna be at and I don't ever wear a suit and tie. Wonderin' if I could sneak out the back. Nobody's even lookin' me in my eyes. Then you take my hand. Finish my drink, say, "Shall we dance?" Hell, yeah. You know I love you, did I ever tell you? You make it better like that...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t22925-fini-i-see-fire-antro

Invité


Invité


Anonymous



[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 _


Actuellement dans :

________________________________________ Dim 7 Fév 2016 - 1:32

[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 Soutien-gorge-90d-3324321[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 Db5eaee2876950f2199b3b87e9705d5b566addb6_hq

ATTRAPEZ LES TOUS !


Ponyta avait été la meilleure, je lui avais fait un calin en faisant attention de ne pas me brûler bien sûr, d’ailleurs faudrait vraiment que je fasse gaffe, on sait jamais avec ces genres de bêtes, c’est rare qu’on voit des chevaux avec une crinière et une queue en feu non ? Après avoir réussi mon combat, j’observa les autres avant de voir un deuxième évoli, la tarée à la culotte avait aussi eu un évoli, c’était une sacré copiteuse de la folle à l’appareil photo. Mais alors que je m’y attendais pas du tout, je sentis un léger coup de froid, je compris très vite en baissant mon regard qu’il me manquait quelque chose d’essentiel et vu la teinte de rouge de mon soutif, je savais que mon chemisier était sans doute dans la main de la folle à la culotte « NON MAIS T’ES FELEE TOI ! RENDS MOI MON CHEMISIER TOUT DE SUITE ! » 

M’approchant dangereusement de la tarée à la culotte et voleuse en prime qui devrais me donner son prénom, histoire que je sache un peu le nom de la folle qui a osée me voler mon chemisier qui m’a coûté mon croissant d’hier (si si, je paye des trucs en croissant ouech [FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 2852471132), je lui fais les gros yeux avant de reprendre mon chemisier et de tourner les talons (oui parce que j’ai pas dit mais j’ai perdu mon manteau quand je me suis fait embarqué dans tout ce bordel sans nom donc voilà, j’avais juste mon chemisier et mon pantalon [FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 2852471132) « Merci ! » dis-je en tournant les talons et renfila rapidement mon chemisier avant de le reboutonner, sachant pertinemment qu’ils avaient tous vu mon soutif mais j’en avais rien à faire, puis au pire, c’est pas comme si j’avais fini à poil, y’avais au moins mon soutif, enfin bref, arrêtons de parler de soutif voulez-vous. 

La brune tarée de tout à l’heure -ouai y’en a plusieurs- en gros la brune qui fait un peu gamine sur les bords vint me voir avant de finalement me demander si elle pourrait monter Ponyta et un sourire se dessina sur mon visage « Je sais pas, faut que tu lui demandes à elle. Et au fait, je m’appelle Madison. » bah au moins, tout le monde avait entendue puis je pense que c’était plus simple que tout s’appelait Machin, Truc, la folle à la culotte, la poupée barbie ou encore le vieux ronchon… Bon une fois que les combat furent terminés, on se rendit tous dans une ville non loin de là et écoutant à moitié, je marchais derrière les autres, Ponyta à mes côtés qui de temps à autre me donnait des coups de tête pour avoir une caresse. Enfin bref, je regardais autour de moi, n’en revenant toujours pas d’être réellement dans l’univers de Pokémon, tout s’ensuivit très vite, et je compris qu’on partait donc tous mis à part le blond, enfin Régis je crois que c’est son petit nom à la recherche du Professeur Chen. 

Bon vu qu’il faut prendre à droite, je commence à marcher avant de me tourner « Ben vous faites quoi ? On a pas toute la nuit, bougez vous, je veux pas rester là cent milles ans ! » dis-je avant de le voir enfin se bouger. Alors que je marchais devant, sur la route de droite, avant d’arriver sur un chemin qui suit les collines. « Y’a une ville là bas ! C’est sûrement celle qu’on cherche. » dis-je avant de commencer à marcher mais en voyant les fleurs qui nous faisait face, un léger sourire se dessina sur mon visage avant que je n’aille droit dans les fleurs et ne tombe sur une pokéball avant de la brandir en l’air « Trooooooop bien !! J’ai trouvé une pokéball !!! » et en voyant le regard que me lançais la brune au visage de gamine, je me recula avant de le tenir dans mon dos tandis que l’autre folle me foncer droit dessus avant que je ne me pousse sur la droite et qu’elle s’étale sur le sol avant que je ne souris « Eh oui mon chaton, elle est à moi celle là et tu me l’as piquera pas ! » dis-je avant de la ranger et de continuer le chemin. 

Je sors du champ de fleur et on arrive en ville mais je constate très vite que sur le panneau c’est pas écrit CHERBOURG mais FELICITE. Je regarda autour de moi, c’est dingue le nombre de bâtiment qu’il pouvait y avoir dans une si petite ville. La voix du pokédex retentie avant de dire « Felicité, ville qui abrite beaucoup de bâtiments importants tel que le centre pokémon central, l’école des dresseurs et également une chaîne de télévision », la voix se tue avant que je ne respire longuement « Sympa la ville. » Finalement, on avance et on fait rapidement face à *lis le panneau parce qu’est complètement paumée* le MONT COURONNE qui s’avère d’après ce qui est écris innacessible car les parois se sont effondrées. Donc vu que la mer est à gauche, bah on va prendre le chemin de droite hein ! la route menant à CHARBOURG passe par un tunnel, quelque peu méfiante, je m’y aventure tout de même et me retrouve rapidement dans le noir et le silence plat « J’aime pas ça… » et PAN ! Un pokémon me tombe dessus, une sorte de chauve souris, un euh…Un Nosferapti si je me souviens bien. Bon, il fallait que j’attaque, caressant le museau de Ponyta, je l’a fis se mettre en place avant de fixer le pokémon sauvage « PONYTA CHARGE ! », aussitôt dit, aussitôt fait, dans un henissement, Ponyta se rua sur le pokémon adverse et lui fila un coup de tête qui sans doute doit vraiment faire mal vu qu’il était quelque peu sonné. Pony’ revint vers moi avant que je ne souris « Bien joué ma belle ! » et lorsque Nosferapti tenta de s’en prendre à mon pokémon, il rata son attaque « Et toq ! » fis-je à l’encontre du pokémon même si il ne pouvait sans doute pas me comprendre. 

« Utilise flamèche Ponyta ! », ma jolie Ponyta usa de cette attaque mais la rata et l’a renvoya à elle-même, me faisant me mordre la lèvre, il est vrai qu’elle est encore petite, sans doute qu’elle ne sait pas utiliser parfaitement ses facultés, je retins un cri lorsque le pokémon adverse lança une attaque sur mon pokémon « Non mais t’es taré sale chauve souris pas belle ! » dis-je avant de regarder Ponyta « Utilise charge ma belle ! », ce qu’elle fis mais encore une fois, elle rata son attaque et semblait allait de plus en plus mal et la foutue chauve souris en avait encore profiter pour l’attaquer. « Il est hors de question qu’on se laisse faire ! PONYTA ATTAQUE FLAMMECHE ! » et cette fois ci, l’attaque fonctionna vu que le pokémon adverse venait de se prendre une bonne dose de flammes en pleine tronche « ET BIM dans ta face de chauve souris malplumée ! » dis-je simplement avant de voir la chauve souris tenté quelque chose mais se rater, sans doute encore sonnée de l’attaque de ma Ponyta. 


Le Pokémon n’étais pas KO, on devait se battre encore « Attaque charge ma belle ! », Ponyta se rua sur le pokémon adverse et le sonna quelque peu mais alors qu’elle revenait vers moi, elle se pris une attaque de plein fouet, la faisant tomber sur le côté, elle n’était pas très en forme « Non mais c’est pas correct de taper par derrière ! », caressant ma Ponyta, je me résigna à ne pas poursuivre, elle était pas dans un bon état, il fallait mieux qu’on s’en aille. Je l’a fis entrer dans sa pokéball pour qu’elle se repose et m’éloigna quelque peu mais pas assez parce que Nosferapti fonça sur moi avant de me mordre à l’avant bras vu que ça avait été mon seul moyen de défense pour qu’il ne me morde pas au visage. « Aïe ! Sale bestiole ! » dis-je en me reculant et en arrivant sur un chemin, la route serait encore longue et ma Ponyta n’était pas au mieux de sa forme… 


Madison: 90% [FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 4114364782 

Ponyta: 10% [FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 4114364782 

Expérience: 25% 

Figue A. Row


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Figue A. Row


╰☆╮ Avatar : Crystal Reed :love:

Ѽ Conte(s) : Le descendant de Cyrano de Bergerac, vous savez, celui qui a le nez qui pousse dès qu'il dit un mesonge. :uh:
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le plus beau, l'unique, le meilleur... Figaro, bien sur. :uh:

☞ Surnom : Fifi (brin d'acier :boulet:)
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1199

[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Lun 8 Fév 2016 - 0:36

J’étais fixé sur le petit nouveau, toujours aussi blond. Oui, bizarrement, ça n’avait pas changé depuis la dernière fois où je l’avais regardé. Lorsqu’un courant d’air me glaça le sang. Frissonnant, je trouvais que l’atmosphère s’était plutôt refroidie depuis quelques secondes. Puis, devant moi, les autres perdirent un à un un vêtement. Baissant les yeux, je m’aperçu bien rapidement le courant d’air avait l’air plus froid puisqu’il fouettait ma peau et non un morceau de tissus. Levant les yeux, dépité, je regardais autour de moins en rabattant violemment mes bras sur ma poitrine.

- Mon… MON… MON TEE SHIRT !!! Rendez moi mon tee shirt !

Le rouge me montant aux joues, je déplaçait Emily pour la mettre devant moi et me cacher derrière sa carrure de camionneur, lançant des regards noir à tout ceux qui tentait de mater. J’avais un corps de rêve, certes, mais il ne fallait pas trop en profiter. Et puis j’étais pudique. Oui, oui, même si vous avez du mal à y croire , j’ai toujours eu du mal avec la nudité, tout ça… Ca me mettait mal à l’aise. Je n’avais plus de poil pour me couvrir. C’était bien embêtant parfois. Fixant la stripteaseuse, je l’interpellais en tendant une main déterminée vers elle.

- Eeeeeeeh ! On est pas tous stripteauseur on a pas envie de finir en petite tenue ! Rend moi mon tee shirt !!

La brune me fixa quelques instants alors qu’un sourire amusé se formait sur ses lèvres alors qu’elle agitait mon tee shirt à quelques mètres de moi, d’un air de défis. Hors de question que je me montre comme ça. C’était déjà assez difficile de rester derrière Emily qui bougeait toute les trente secondes et qui essayait de me dégager avec son bras.

- Vous êtes pas cool !

Pour la première fois de ma vie, en retrait, je marchais discrètement en arrière, avisant le premier qui se retournerait. Une baffe est très vite arrivée. Et puis, c’était carrément injuste, j’étais la seule qui n’avait plus rien pour se couvrir. Non mais je vous jure. Que des égoïstes. Personne pour me prêter quelque chose.

Ils parlaient de centre pokemon, ce qui n’était pas plus mal, je pourrais surement soigner mon petit Bulby. Je baissais les yeux vers lui en souriant légèrement. Ses petites lianes étaient sorties et il jouait plus ou moins avec, ce qui ne me facilitait pas la tâche puisque je devais les éviter en marchant histoire de ne pas me ridiculiser plus que nécessaire.

Déviant mon regard, je vis un panneau indiquant « LITTORELLA », ville inconnue au bataillon. Par contre, l’eau turquoise me donnait une furieuse envie de plonger. J’étais déjà presque en tenue après tout. Mais la fraicheur de l’air me retins bien assez. Le blond continuait de nous faire visiter la ville, ce qui m’exaspérait au plus haut point. Il avait oublié qu’on était… Ou du moins que J’ETAIS presque nue ? En soutiens gorge ? Les passants me regardaient avec un drôle d’air. Un gamin avec une pokeball s’arrêta même de discuter avec son pote pour me regarder passer. Eeeeeh… Une pokeball ! Sans tee shirt, je devais faire pitié… Peut être assez pour me faire offrir une pokeball !

Bifurquant, je tentais de laisser les autres pour trouver une proie à mon goût. Malheureusement, la poigne de fer d’Emily me retins et me força à rester sur place, avec eux. Ronchonnant en me plaignant du voyage qui commençait à être sérieusement long et que j’allais surement chopper un rhume de poitrine, j’entrais à la suite des autres dans un laboratoire. Soudain légèrement plus intéressée, je relevais la tête, prête à trouver de quoi créer une explosion ou n’importe quoi d’autre. On pouvait essayer ? On pouvait faire des expériences ?

Essayant de me faire plus discrète, j’analysais les différents matériaux qui se trouvaient en face de moi, prête à tout essayer. Je m’approchais d’une machine qui avait l’air d’être… Bah je n’en savais rien, mais elle avait l’air sacrément chouette ! Levant la main pour appuyer sur le gros bouton rouge au milieu, les paroles de la femme me stoppèrent.

- On ne touche à rien ! S’il vous plait.

Rentrant la tête dans les épaules, je pris un air boudeur avant de me rapprocher des autres, les épaules basses. Je levais les yeux vers Opy qui proposait d’aller chasser les pokemons dans les hautes herbes. Dans les hautes herbes ? Attraper des pokemons ? Avec Bulby, mais qu’elle excellente idée ! Tournant la tête vers moi, surement en se remémorant ma passion pour l’attrapage de pokemon, je me remis à sautiller sur place en tirant la veste d’Emily.

- On y va, on y va ! On part à l’aventure ! Vite c’est parti ! Dépêche toi avant qu’elle change d’avis.

Ou qu’elle exprime son avis tout court. Fonçant vers la sortie, j’attrapais Emily avec moi, ne lui laissant pas le choix. J’étais sûre qu’elle aurait encore fait sa mauvaise tête et sa rabat joie. Attrapant deux pokedex au passage, j’en fourrais un dans ma poche de pantalon…Et attention, personne n’y touche à celui là. Manquerait plus que je me retrouve en culotte. Si j’avais une culotte.

Glissant celui d’Emily dans sa poche, je retournais à l’extérieur, prête à mettre mon plan diabolique en action. Je lâchais Emily quelques mètres après la sortie pour me diriger vers une première personne. J’avais une stratégie toute pensée pour ma première cible. Prenant un air triste et croisant les bras sur ma poitrine, j’arrivais en tremblotant vers la première femme. Levant les yeux vers elle, je pris une rapide mine désespéré avant d’ouvrir la bouche.

- Bonjour… Excusez moi, vous n’auriez pas un tee shirt ? Ou quelque chose pour me couvrir ? Ma grande sœur, là bas, m’a piqué mon tee shirt et elle refuse de me le rendre tant que je ne la bats pas avec un de mes pokemons… Mais je n’ai pas de pokemons… Vous en avez vous ? Vous pensez que vous pourriez m’aider à en attraper un ? Je vous rembourserai la pokeball dès que j’aurai un peu d’argent…

Tremblant, je désignais rapidement du doigt Emily pour la faire passer pour la grande sœur sadique. Ce rôle lui allait à merveille, surtout avec cette expression faciale renfrogné et effrayante. Bon… Heureusement qu’elle n’avait plus sa robe, sinon, mon plan serait tombé à l’eau. La jeune femme me regarda, attristé avant de me répondre.

- Désolée, je n’ai pas de pokeball ni de vestes… Mais j’ai un foulard si vous voulez ?

Déçue, mon regard s’illumina tout de même légèrement lorsqu’elle me tendit un foulard assez grand pour l’enfiler autour de moi et me balader autrement qu’en soutiens gorge. Acceptant volontiers, je le pris en souriant grandement à la femme.

- Oh oui, merci beaucoup ! Ca fera l’affaire… Je vais voir si quelqu’un d’autre en a, encore merci !

Nouant maladroitement mon foulard autour de ma poitrine, ce dernier restait tout de même outrageusement transparent. Forcément, mettre des sous vêtements de couleur, c’était moyen. Et le foulard étant blanc à la limite du transparent… Il ne cachait pour ainsi dire, pas grand chose. Mais au moins, j’avais légèrement moins froid. Continuant mes recherches, je finis par voir un homme, un macchoppeur à ses côtés, en train de traficoter je ne sais quoi. Un dresseur ! C’était forcément un dresseur ! Il avait un pokemon ! Manquait plus qu’il ait une pokeball et le tour était joué ! Ebouriffant mes cheveux, j’avais une toute nouvelle idée d’excuse.

- Bonjour ? Je suis désolé de vous déranger… J’aurai aimé savoir si vous pouviez m’aider… Je me suis faite attaqué par un pokemon dans les hautes herbes qui a réduit mon tee shirt en cendre avant que je ne m’enfuie… La gentille dame là bas a bien voulu me prêter son foulard. J’ai eu terriblement peur et j’aimerai que quelqu’un m’aide à trouver et capturer un pokemon pour ne plus jamais revivre ça…

Jouant sur l’aspect de la faiblesse et de la vulnérabilité, je regardais l’homme avec de grands yeux innocents. Son torse se bomba légèrement, ce qui me laissait croire que je venais de gagner mon pari. Le coup de la jeune femme en détresse sur un macho, ça marchait à tout les coups. Même si dans cette tenue… Ca me mettait légèrement mal à l’aise. Ses grosses paluches se posèrent sur mes épaules alors que je retenais un mouvement de dégoût.

- Je vais vous accompagnez, vous allez voir, tout les deux on va faire un malheur. Les meilleurs duos commencent avec un situation désespérée, n’est-ce pas ?

Un tout petit peu méfiante, lorsqu’il me proposa de m’emmener m’attraper un pokemon, je sautais sur l’occasion pour acquiescer en lui faisant un doux sourire. Toute contente, je lui sautais au cou pour embrasser sa joue en guise de remerciement. Enfin quelqu’un d’altruiste dans ce monde de rustre ! Et j’allais avoir mon deuxième pokemon. Il s’arrête à quelques pas des hautes herbes pour me regarder avec un sourire… Bizarre.

- Avant ça, j’aimerai bien tester tes pokeballs. Les deux que tu as avec toi.

Un sourire en coin, il me fixe. Je fronce les sourcils, en retournant mes poches pour lui montrer que je n’en ai aucune. Il est pas un peu aveugle celui là ? Son expression faciale m’inquiète de plus en plus alors que je lui répond en secouant la tête.

- Mais je n’ai pas de… EEEEEEEHHHHHH !!!

Ses mains viennent se poser sur ma poitrine alors qu’un sourire béat se forme sur ses lèvres. Mais il est malade celui là ?! Ne retenant pas la grande gifle qui lui laissa une jolie marque sur la joue, je remontais violemment le genou pour lui enfoncer entre les jambes avant de faire volte face et de m’enfuir en hurlant. Quand il s’agissait de fuir, je pouvais devenir une fusée.

- EMILYYYYYYY !!!!! LE MONDE DES POKEMONS EST DEVENU UN MONDE DE PERVERS JE VAIS ME FAIRE VIOLER AU SECOUUUUUUUUUUURRRRRRS !!!!!

Mais Pokemon, mon enfance, ma vie, ma passion… Pourquoi ils étaient tous pervers ? C’était horrible, un massacre, une désillusion… Une calomnie ! Fonçant vers Emily, je l’attrapais, sautant sur elle et m’accrochant comme un koala sur elle. Mes bras étaient fermement refermés, ainsi que mes jambes, malgré ses mouvements violents pour me dégager.

- MAIS J’AI FAILLI ME FAIRE VIOLER ! J’AI PEUR ! PROTEGE MOIII !

Tenant bon encore quelques secondes, elle réussit à dégager ses bras pour me décoller d’elle. Ayant la furieuse impression d’être soudainement vulnérable, je fonçais m’abriter derrière le roux…. Ce qui était foncièrement une mauvaise idée. Vu sa carrure et son air aussi impressionnant qu’un bébé moineau. Jetant un coup d’œil sur ma droite, je vis le brun bourru, toujours à l’écart.

- C’est pas pour te vexer, mais j’suis sûre que j’ai plus de force que toi… T’es pas un bon bouclier !

Fonçant de nouveau vers le brun, m’abritant derrière sa carrure bien plus conséquente que celle d’Opy. Il baissa les yeux pour me regarder, accroupis derrière ses jambes. Je lui fis un petit sourire avant d’articuler rapidement.

- Si un gros monsieur à tête pervers avec un macchoppeur te demande si je suis là, dis lui que j’ai ping-pong, merci. Et si tu veux lui en coller une, tu auras ma reconnaissance éternelle.

Mais décidément, il n’y en avait aucun pour me protéger ? Ils étaient tous aussi sans cœur les uns que les autres. Il y avait seulement le roux, qui n’avait pas eu l’air de m’envoyer valser. Dommage qu’il est la carrure d’une mouche. La nature… Soit fort et méchant, soit têtard et gentils. Ils auraient pu faire mieux les choses. Ah si je pouvais moi aussi avoir un Pokémon énorme… Comme Ronflex ! Ouais… Sauf qu’il dormait tout le temps.. Mais il faisait peur non ? Pour ça… Il fallait encore que je trouve une pokeball. Et je n’allais pas m’arrêter pour si peu !

Me remettant sur pied, je continuais ma route l’air de rien. Trop vieux, trop radin, trop jeu, trop pervers, trop effrayant, trop… Oh ! Je venais de trouver la personne parfaite ! Un garçon… Je m’en serai passé… Mais aussi fin qu’une crevette, pas autant qu’Opy mais presque, boutonneux et avec un attirail de pêche. Parfait ! Absolument magnifique ! Reprenant mon jeu d’actrice hollywoodienne, je m’avançais vers lui, tentant d’inventer un rapide mensonge.

- Bonjour… Désolé de vous déranger… J’aurai aimé savoir si vous aviez une pokeball sur vous… ? Mes parents ont une phobie des Pokémons… Et ils refusent que je parte à l’aventure, même s’ils savent que j’ai le potentiel de devenir une grande dresseuse… Malheureusement, ils refusent de m’aider… Je n’ai pas d’argent ni de Pokémon pour en capturer un autre… Vous pourriez m’aider ?

Le garçon me regarda, opinant gentiment avant de farfouiller dans son sac. Enfin quelqu’un de généreux ! Qui allait m’aider. La route vers la pokéball était presque finie, j’allais enfin en avoir une, une toute belle et toute vide juste pour moi. Cela promettait un beau pokemon à la clé ! Mais lequel allais-je choisir ? L’homme… Enfin l’adolescent sortie une pokeball bleue et blanche de son sac pour me la tendre. Une superball ?! JE n’en demandais pas tant.

- Oh merci ! Merci beaucoup ! Je vais pouvoir capturer un Pokémon !

Il me sourit légèrement avant de me répondre.

- Si vous avez une canne à pêche, vous devriez parvenir à en trouver dans les étendues d’eau ! Je n’aime pas particulièrement la pêche, encore moins avec les Pokémons, ça met du temps et c’est souvent fastidieux… Mais si ça peut vous aider… Bon courage !

Attends ? Attends, comment ça une canne à pêche ? Comment ça des étendues d’eau ? Le garçon s’éloignait déjà, surement pressé. Ce n’était pas une superball ? Fixant la petite sphère, un long soupir m’échappa. Une aquaball ! Mais non ! Pourquoi moi ? Les pokeballs étaient donc devenue si rare à Kanto ? Jamais je n’allais y arriver… Jamais !

Mais je n’allais pas abandonner. J’étais forte, déterminée et têtue. Surtout têtue. Alors je continuais ma route. Entonnant pour me motivé le générique de Pokémon tout en analysant chaque passant.

- Un jour je serais la meilleure dresseuse ! Je me bâterais sans répits ! Je ferai tout pour avoir une pokeball… Et gagner des pokemooooooon ! Attrapez les tous ! Rieeeeeen ne m’arrêtera, c’est moi qui triompheraiiiiit !

Mon regard se posa sur une femme… D’une trentaine d’année je dirais, avec l’air plutôt ouvert. Elle était assise sur un banc, et regardait dans le vide. Je m’arrêtais aussitôt de chanter, prenant un air plus grave et sombre. Espérons que cette fois soit la bonne. Seule mauvaise nouvelle, je ne voyais pas de Pokémon autour d’elle. J’espérais tout de même qu’elle ait des pokeballs ou des Pokémons sur elle. Je m’approchais doucement, lui souriant légèrement. A cours de mensonge, je devais avouer que celui là ne payait pas de mine.

- Bonjour… Excusez moi… J’aurai aimé savoir si vous auriez vus des garçons passer en courant avec un Bulbizar dans les bras, ou une pokeball… Je viens de me faire voler mon Pokémon et j’ai besoin de les retrouver… Mais aussi d’attraper un nouveau pour pouvoir les affronter… Sinon, ils ne me le rendront jamais.


Triste, je laissais échappé un petit soupir désespéré. La femme me regarda quelque secondes avant de froncer les sourcils. Une expression étonnée se forma sur mon visage, je ne m’attendais pas du tout à cela. Je m’apprêtais à rebrousser chemin, me demandant ce qui lui passait par la tête. Elle me stoppa juste avant, me retenant par le bras avant de prendre la parole.

- Je vous ai entendu parler avec une dame quelques minutes plus tôt, vous ne parliez pas de votre soi disant sœur qui vous avait volé votre Pokémon.

Et zut ! Il fallait bien que ça arrive. Mais je n’allais pas me démonter pour autant. Il en fallait plus pour m’impressionner. Fronçant les sourcils, je relevais la tête en croisant les bras, prenant un air bien plus assuré que je ne l’étais réellement. Dans ces moments là, il faut en faire des caisses.

- Si vous ne voulez pas m’aider, il suffit de le dire. C’est ma sœur, qui a envoyé ces garçons là. Mais puisque vous le prenez comme ça, je trouvais bien quelqu’un de moins aigri que vous.

Ne lui laissant pas le temps de répondre quoi que ce soit, je me dépêchais de déserter, l’air fâché. Décidément, je commençais à désespérer. Jamais je n’aurais une fichue pokeball. Je n’avais pas d’argent, je n’avais pas de quoi avoir de l’argent… J’étais fauché et cette aventure commençait finalement à me casser les pieds. Je me dirigeais vers le champ de fleure avant de m’arrêter m’asseoir sur un banc où était aussi assise une vieile dame. Les larmes aux yeux, je fixais le sol, rageusement et frustrée.

- Qu’est-ce qui ne va pas, mon enfant ?

Je levais la tête vers la vieille femme qui venait de m’interpeller. Sortant Bulby de sa pokeball, je commençais à en avoir marre de m’inventer des vies toutes plus catastrophiques les unes que les autres. Finalement, la mienne n’était pas si belle que ça. Elle pouvait même être pire que celles que j’avais conté.

- Tout.. Rien ne va. Je viens d’arriver et je rêve de pouvoir attraper un pokemon. Vous savez, ce frisson que la toute première fois peut procurer. J’aimerai le faire seule, comme une grande. Mais je n’ai pas de pokeball… Même si j’adorerais en avoir une et que je ferais tout pour en acquérir une… Je me suis dis qu’en racontant des mensonges, j’aurais plus de chance d’en avoir… Mais tout ce que j’ai réussis à gagner, c’est un vieux pervers qui m’a ploté les seins… C’est absolument génial… Tout est génial.

Soupirant, je levais les yeux vers Opy et Emily qui avait l’air de s’approcher, se demandant de quoi je pouvais bien parler avec cette femme d’apparence perchée. Elle ne devait rien en avoir à faire de mes histoires. Je ne voyais même pas pourquoi je lui racontais. Les épaules basses, les yeux dans le vague, je mordillais l’intérieur de ma lèvre en retenant des larmes de frustration. J’étais nulle, je n’arrivais même pas à trouver quelque chose de commun dans un monde comme celui ci.

- Mais encore ? Vous avez pourtant l’air d’une jeune fille pleine de ressources… Pourquoi ne pas essayer par vous même ?

Je levais les yeux vers elle, légèrement intriguée. Essayé par moi même ? Ce n’était pas ce que j’avais fais jusqu’à maintenant ? Poussant un léger soupire, je désignais Bulby qui se frottait légèrement contre ma main pour me réconforter en me fixant de ses yeux marrons foncés. J’aurai presque cru qu’il souriait.

- Parce que mon Pokémon n’a plus que la moitié de sa vie… Et puis sans pokéball, cela me paraît difficile…

Mes doigts glissèrent sur une petite égratignure sur la tête de Bulby qui devait le gêner. Elle était le témoignage du passage du Ratata précédemment. Il ne devait pas être au meilleur de a forme, c’était sûre. Je ne pouvais pas tenter de combattre avec lui, je risquais de le blesser encore plus et de le mettre chaos. Et puis, avec un ratata en face de moi, sans pokemon, je ne suis pas sûre que je m’en sorte très bien.

- Vous avez essayé le bouche à bouche ?

Mes muscles se raidirent alors que je m’écartais violemment de la vieille femme, prenant un peu trop d’élan ce qui me fit glisser du banc. Je la regardais, d’un air méfiant et dégouté. Mais c’est pas possible, ils sont tous devenu pervers dans cet univers ? Comment j’allais m’en sortir moi, s’ils ne voulaient que des choses de ce genre ?

- Avec vous ?! Vous êtes comme l’homme ! Mais c’est pas possible dans c’pays ! Vous pensez qu’à ça !

La mamie sourit légèrement en me regardant, secouant la tête. Elle avait l’air amusé par ma remarque. Pourtant, personnellement, cette situation ne m’amusait pas le moins du monde. Elle reprit, d’un air plus pausé en m’invitant à me rassoir à côté d’elle.

- Mais non, pas avec moi, avec votre Pokémon ! Ca aide parfois…

Un de mes deux sourcils se leva, alors que je fixais la vieille femme qui devenait de plus en plus étrange. Faire du bouche à bouche ? A un Pokémon ? Mais c’était… Contre ma religion ! Et la zoophilie alors, c’était pas proscrit ici ? La… Pokemonophilie ou je ne sais pas quoi, ils la pratiquaient régulièrement ? Mais c’était horrible ! Ignoble ! Mon enfance, mon enfance en prenait de nouveau un sacré coup !

- Mais… Le bouche à bouche ? Vraiment ? Mais… Je ne vais pas… Je ne sais même pas si c’est une fille ou un garçon ! Et puis je n’embrasse pas au premier rendez-vous ! C’est contre mes principes… Et avec les animaux.. Même si c’est un Pokémon… Brrrrr… Non ! Impossible ! Et puis je n’ai pas de Pokeball..

- Les Pokémons peuvent être pleins de surprises. Regardez par exemple…


La vieille dame me montra son joliflor à côté d’elle en lui caressant légèrement la tête. Elle lui fit un bisou sur l’une de ses petites fleurs, ce qui avait l’air de ravir le Pokémon. Il se mit à rougir tout en ronronnant puis… Il disparu dans les fleurs du champs. Quelques secondes s’écoulèrent, silencieuse, comme si nous étions dans l’attente de quelque chose. Les fleurs bougèrent de nouveau, et le Pokémon revint avec un œuf. Mes yeux s’agrandirent alors que je regardais le Pokémon avec enthousiaste, recommençant à me sentir surexcitée.

- Mais qu’est-ce que… ? Elle… Elle pond des œufs ? Comme une autruche ? Y’a un bébé Pokémon à l’intérieur ?

Me retenant difficilement de sauter sur le pokemon pour analyser l’œuf sous toutes les coutures, je fixais la vieille dame en trépignant. Un œuf… Un bébé pokémon ! C’était absolument génial ! Il fallait que je voie ça. Il allait éclore bientôt ? Ca mettait combien de temps ? S’il fallait, je pouvais… Souffler dessus ! Ou briser la coquille moi même ! La vieille dame s’approcha de l’œuf avant de le prendre. Elle tapota sur ce dernier en le regardant. Intriguée et émerveillée, je m’approchais de plus en plus jusqu’à avoir le nez collé à la coquille. La vieille dame me lança un regard légèrement moralisateur ce qui me fit me reculer de quelques centimètres… Pas trop, je ne voulais pas rater une naissance.

- Surement… Il faut marcher pour les faire éclore, mais je suis une vieille femme assez fatiguée…

La mamie laissa sa phrase en suspens quelques secondes, ce qui me permis de sauter sur l’occasion. Me levant précipitamment, je mimais des pas devant la vieille dame pour lui prouver mon enthousiasme et ma motivation. Souriant grandement, j’oubliais totalement ces histoires de pokéballs.

- Marcher ? Marcher je sais faire ! Je peux marcher longtemps ! Vous voulez que je tourne autour de vous jusqu’à ce qu’il éclose ?

J’étais prête à marcher jour et nuit, qu’il vente, qu’il neige ou qu’il grêle. Rien ne pourrait m’arrêter dans ma quête. Une responsabilité ! J’allais pouvoir prouver à Franck et à Emily que j’étais plus responsable qu’ils ne le pensaient. Je pourrais presque être la maman du petit pokemon qui allait sortir de l’œuf. La vieille dame repris, se massant les lombaires.

- Hélas ma petite, cela prend bien plus de tems que cela, tu en aurais pour des jours à me tourner autour. Alors, non pas que je n’aime pas ton joli minois mais…. Cet œuf à besoin de grands espaces et de marche. Donc… Si toi ou un de tes amis veut le prendre… ?

Mes yeux s’émerveillèrent de nouveau, soudain très intéressée par ses propos. Mais oui, je le voulais ! Je voulais ! Je le ferai s’éclore ! Je le ferai grandir et je lui montrerai à quel point je m’en suis bien occupé. Avec Bulby, on ferait des parents de chocs. Lui, il lui enseignerait la partie pokémon, et moi, tout le reste ! Il aurait même une grand mère, Emily ! Avec son grand âge, et son caractère elle serait parfaite. Enfin, ce ne serait pas la mamie gâteau, mais ce serait la mamie… Avec un fouet.

- Des jours ?! Je veux bien ! Avec grand plaisir ! Je marcherais tous les jours ! Des kilomètres, partout ! Et si je peux vous retrouver, je vous montrerai son évolution !

La vieille dame me sourit, puis son regard se dirigea vers quelqu’un derrière moi. Je me tournais vers cette personne, trouvant Opy, un léger sourire sur le visage. La vieille femme se décala pour avancer jusqu’à lui et lui tendre l’œuf. Mon cœur se serra alors que je regardais cette scène, impuissante.

- Ca aurait été avec plaisir… Mais le jeune homme là bas n’a pas l’air d’avoir de pokéballs…

Une larme, suivis de dizaines d’autres roulèrent sur mes jours alors qu’Opy prenait l’œuf. La vieille femme se retourna, repartant avec son joliflore pour ceuillir des fleurs ou faire je ne sais quoi d’autre. Encore plus déçue, frustrée et triste qu’avant, je m’asseyais sur le banc, essuyant les larmes qui sillonnaient mes joues. Décidément, j’avais beau faire tous les efforts que je voulais, je n’arriverai à rien. Je ne voyais même pas pourquoi j’essayais encore. Une ombre passa au dessus de moi, me faisant lever la tête. Reniflant discrètement, je vis Opy, l’œuf tendu vers moi.

- Tiens, partenaire. Si j’ai ton soutien, tu as le mien ! J’ai un sac pour le porter si tu veux, mais je te le laisse. Je préfère finir mon bouquet de fleurs.

Ebahis, j’attrape l’œuf, encore incertaine de ce qu’il vient de se passer. Je reste la bouche ouverte, quelques secondes, en le fixant. Je palpe l’œuf, pour être bien sur que je ne rêve pas. Je me pince discrètement la peau du bras, par réflexe. Mais vraiment pour être sûre. Est-ce que c’est réellement en train d’arriver ? Une fois la pilule passée, je me levais pour m’élancer dans les bras du roux pour le remercier de sa gentillesse. Je n’en croyais toujours pas mes yeux.

- Merci beaucoup ! Je te promets que je vais en prendre soin ! Et je te prêterai mon pokemon dès que tu en auras besoin ! Merci beaucoup, beaucoup ! Désormais, je passe tout le temps que j’ai à marcher !

Reprenant la route, je me dirige vers la ville qui s’élève au delà du champ de fleurs, non sans faire des zigzags pour rallonger le nombre de pas. Emily me regarde, d’un air désespéré. Je tente de garder mon foulard transparent intact et surtout bien positionné, tout en essayant de glisser l’œuf dedans pour ne pas l’abimer. Je relève ensuite les yeux vers la blonde, un grand sourire sur les lèvres.

- Tu as vu ?! Je suis maman !

- Eh beh… On est pas dans la merde avec ça…


Je laisse échappé un léger éclat de rire. Je suis sûre qu’elle dit ça pour rigoler. Je suis la meilleure mère qui existe. Et cet enfant… Enfin ce pokémon, sera le plus heureux du monde. Et il écorera vite, parce que je vais marcher le plus possible. Suivant les autres en trottinant et en zigzaguant, nous arrivons enfin dans la ville suivant. Un petit panneau indique « LITTORELLA ». La première chose qui me saute aux yeux est le centre pokémon. Merveilleux ! De quoi soigner mon petit Bulby. M’élançant vers ce dernier je cris aux autres sans me retourner.

- Je vais soigner Bulby ! Qui m’aime me suive ! Et vous bousculez pas tous !

J’entre dans le centre pokémon en sautillant et en trottinant vers l’infirmière Joëlle. Je sors ma pokéball pour y faire rentrer Bulby avant de lui tendre tout en lui montrant mon œuf.

- Bonjour ! Vous pourriez soigner Bulby s’il vous plait ? Vous avez vu ?! On m’a donné un œuf ! C’est génial non ? Enfin.. Vous devez en voir tous les jours, mais moi je trouve ça super génial !

L’infirmière sourit en me regardant puis prend la pokéball que je lui tend pour l’insérer dans la célèbre machine pour soigner les pokéballs. La petite musique résonne, témoignant de son fonctionnement. J’entame un petit Tine, tine, tinetinetine joyeux en même temps que la machine. Elle me tend de nouveau ma pokéball en souriant.

- Félicitation pour votre œuf, faites y bien attention… Et voici votre pokémon soigné ! Passez une bonne journée.

Hésitant quelques secondes, je reprends rapidement avant de faire marche arrière. Après tout, qui ne tente rien n’a rien. Il faut bien que je trouve quelque chose pour m’habiller, je ne vais pas rester indéfiniment comme ça. Surtout que j’ai froid. Et je n’aime pas les regards que l’on pose sur moi.

- Dites, vous n’auriez pas un tee shirt ou quelque chose comme ça ? Je me suis fais voler le miens…

L’infirmière farfouille dans un placard avant d’en sortir une blouse blanche d’infirmière. Eh ! Mais c’est génial ! Elle est jolie en plus de ça. Et puis, dans le dessin animé, Pierre fantasme toujours sur les infirmières. Avec cette tenue, je vais en faire tomber plus d’un. Je devrais peut être en prendre une pour Emily. Oh, et puis ! Je ne vais pas abuser de sa gentillesse.

- Merci beaucoup mademoiselle ! Là au moins, je serais aussi sexy que vous !

J’enfile la blouse, posant l’œuf et le foulard sur la table. Je suis enfin habillé ! Pas trop tôt ! Je traficote le foulard pour pouvoir en faire une écharpe enrobant et sécurisant l’œuf pour ne pas qu’il se casse. Je fais ensuite marche arrière, sortant Bulby de sa pokéball. Voyant une femme avec un de ses pokémons, je me dirige l’air de rien vers elle pour lui demander une pokéball. Les négociations n’ont même pas eu le temps de se mettre en place que l’infirmière Joëlle me stoppe.

- S’il vous plait mademoiselle, les patients sont là pour faire soigner leur pokémon et non se faire importuné.

La jeune femme que je venais d’accoster me fait un léger sourire gêné alors que je reste choquée du changement de comportement de l’infirmière. Bah dis donc, elle devrait se sortir quelques balai celle là, ça ne lui ferai pas de mal. Lançant un regard à l’infirmière, je me contente de sortir, restant muette. L’amabilité ne lui a été donné qu’en petit quantité pour que son comportement change à ce point ? Elle était peut être schizophrène, je ne pouvais pas lui en vouloir.

Alors que je sors juste du centre pokémon, un hurlement me fait sursauter. Sans perdre une minute de plus, je lance un regard à Bulby pour lui faire signe de me suivre. Nous accourons vers l’origine du cris en vitesse. Je découvre Madison et son Ponyta, par terre mal en point. Elle, saigne et n’a vraiment pas l’air dans son meilleur état. Inquiète, je me baisse pour l’aider à se relever.

- Mais qu’elle idée de partir à l’aventure sans faire soigner son Ponyta ! C’est du suicide ! Le centre pokémon n’est pas loin il faut que tu y ailles ! Je ne t’accompagne pas, je n’ai pas l’impression d’être dans les bonnes grâces de l’infirmière. Attention, elle est lunatique, ça peut faire peur !

Je lui tends sa pokéball pour qu’elle fasse revenir Ponyta dedans. Elle a intérêt à se dépêcher d’y aller, sinon, la route risque d’être plus fastidieuse. J’espère juste qu’elle n’est pas trop mal en point. Sa morsure n’a pas l’air très jolie, mais ils sauront surement quoi faire au centre Pokémon. Plus que n’importe qui ici, du moins, sauf si l’un d’entre eux était chirurgien, mais cela m’aurait étonné.

Mon regard se pose ensuite sur un petit panneau, surmonté d’une flèche en direction de la grotte. Dessus est indiqué CHARBOURG, ce qui semble être notre destination. J’avise Opy et Emily pour qu’ils restent auprès de moi… ainsi que tout les autres ayant soigné leurs Pokémons, avant de regarder la grotte. On pouvait avancer non ? Elle était droite, ceux qui n’étaient plus avec nous nous retrouverait forcément, non ? On pouvait avancé un peu. Sortant mon portable de ma poche, je pris l’application flash pour éclairer et y voir un peu plus clair. A gauche, une paroi et à droite… Un ravin, autant continuer tout droit, ça vaut mieux pour nous.

Je continue mon chemin, pour finalement apercevoir une lueur au fond du tunnel. Eh ! Ce n’était pas si long ! Je jette un coup d’œil aux autres avant de me diriger vers cette lumière. Après quelques pas, je finis par tomber sur un dresseur, bien décidé à ce battre.

- Eh bien, ma p’tite dame ! Qu’est-ce que vous faites dans cette grotte ? Vous cherchez quelqu’un pour vous battre ? C’est parti ! Je suis un des meilleurs moi, montagnard Roger !


Un sourire sur les lèvres, je relève le défi avec plaisir. Il envoie un premier pokémon, un racaillou. Génial ! Un type roche contre un type plante, c’est donc moi qui ai l’avantage ! J’envoie donc Bulby au combat, avec un petit cri victorieux.

- Bulby, attaque fouet liane !

Les lianes jaillissent de la petite fleure dans le dos de Bulby pour aller violemment attraper le racaillou. Les lianes le font voltiger avant de l’envoyer s’écraser contre l’une des parois du mur. J’allais féliciter mon Pokémon, mais le dresseur n’avait pas dit son dernier mot puisqu’il envoya l’attaque charge qui percuta de plein fouet Bulby, l’envoyant quelques mètres plus loin. Cela avait l’air de l’avoir légèrement étourdis. Craignant pour sa vie, je lui ordonnais de lancer Vampigraine, mais le pokémon était encore sonné par le choc et rata sa cible. Mon poing se serra. Et zut ! Le racaillou lui, ne se fit pas prier pour répliquer tout de même puisqu’il lança une nouvelle fois charge, le touchant, moins fort, mais tout de même assez durement.

Le racaillou attaqua une nouvelle fois éclate roche. Il frappa violemment Bulby qui fut projeter à quelques mètres, une nouvelle fois. Mais là, le pokemon commençait à avoir du mal à se relever. Serrant les dents, je le motivais le plus possible. Tentant une nouvelle fois, j’ordonnais à Bulby de lancer Vampigraine. Cette fois-ci, le pokémon se ressaisit et attaqua brutalement l’adversaire. Cela le toucha de plein fouet, ramenant la totalité de sa vie à Bulby. Génial !

Les deux pokémons commençaient à être peut être légèrement fatigué puisqu’ils ratèrent tout les deux leur attaque suivante. Plus rapide, j’ordonnais à Bulby de lancer fouet liane sur son adversaire. Il le fit voltiger une nouvelle fois dans la grotte, lui assénant le coup fatal.

- Yes ! bravo Bulby !

Je prenais le pokémon dans mes bras en lui caressant la tête affectueusement pour le remercier de ce beau combat. Mais le montagnard ne me laissa pas le temps de souffler puisqu’il envoya de nouveau un pokémon. Un caratroc… Pokemon immonde et croisement entre un ver et une tortue. Laissant échapper un cri de dégoût, je me reculais légèrement, laissant Bulby régler cette affaire. Sautant tout de suite sur l’occasion, j’ordonnais à Bulby de lancer fouet liane une nouvelle fois. Le pokémon adverse, surement étonné, se laissa entrainé et le coup fut très violent pour lui puisqu’il resta quelques secondes allongé par terre.

Attendant impatiemment, je me demandais si j’avais réussis à le mettre chaos en un seul coup. Criant victoire trop vite, le pokémon lança charge, ne laissant pas le temps à Bulby de l’éviter. Mon petit pokémon se releva tant bien que mal. C’était la dernière ligne droite, il était presque chaos !

- Bulby ! Attaque fouet liane vite !

Avant que l’adversaire n’ait pu faire quoi que ce soit, Bulby lança une dernière fois ses lianes pour fracasser le pokémon qui fut chaos immédiatement après le choc. Sautillant sur place, je venais de battre mon premier dresseur avec un seul pokémon. Gratouillant la tête de Bulby en le félicitant, je relevais les yeux vers le montagnard qui me tenait des billets et une capsule étrange.

- J’ai 50 pokédollars et une capsule spéciale… Ca t’ira ?

Aquiescant, je n’allais pas demander beaucoup plus puisque j’étais moi même pauvre et que je n’aurai rien eu à lui donner. Je me relevais en souriant tout en fourrant l’argent dans ma poche. De quoi m’acheter peut être quelque pokéballs… Génial ! C’était absolument parfait. Durant le combat, les autres nous avaient rejoint. Je me tournais vers Opy qui me regardait en souriant. Je lui envoyais la capsule en souriant.

- Tiens, je te la confie ! Si jamais ça peut être utile !

Me tournant vers le montagnard, je lui sers la main, encore sous l’adrénaline que m’avait procurée le combat. Avant de repartir, je reprends.

- Merci beaucoup pour ce magnifique combat ! Mon tout premier ! Je m’en rappellerai ! Vous m’avez fait faire ma première fois de combat ! Est-ce que vous sauriez où est la sortie ?

- Ravie de cela mademoiselle ! Et elle se trouve par là, vous continuez tout droit. Il y a une vingtaine de mètre au bord du ravin, il faut juste faire attention !

- Très bien, merci !

Je m’engage joyeusement sur la route qui va nous menez à notre prochaine destination. Passant au bord du ravin, je prendre Bulby dans sa pokéball pour être sûre qu’il ne glisse pas. Après être passé, plus ou moins difficilement, je jette un regard aux autres en leur lançant.

- Attention, ça glisse ! Un accident est vite arrivé !

Laissant les autres me rejoindre, je sors de la grotte. Une fois à la lumière du jour, la ville de Cherbourg se dessine devant mes yeux. Un panneau un peu plus loin m’indique qu’il s’agit d’une ville minière. L’atmosphère est grisâtre, plutôt morose et pas vraiment accueillante. Mon regard se porte tout de suite sur une boutique. Des pokéballs ! Je fonce alors à l’intérieur pour regarder le prix de ces dernières. Avec 50 pokédollars, je devrais pouvoir au moins m’en acheter 4 ou 5, non ?

- Quoi ? Non ! C’est pas possible ! 100 pokédollars LA pokéball ? Non vraiment ?!

L’homme me regarde, surement surpris par ma remarque. Mais c’est vrai quoi, je viens de faire un combat éprouvant et je n’ai gagné que 50 pokédollars. La moitié d’une pokéball ! Il allait falloir que je trouve un moyen d’avoir un rabais. Je m’approche alors du vendeur, en souriant.

- Dites, il y aurait moyen d’avoir un rabais s’il vous plait ? Un prix d’amis…

Un jolie sourire, un minois d’ange, il ne devrait pas pouvoir résister, non ? Il me regarde, quelques secondes sans rien dire. Il a un air lubrique qui me donne froid dans le dos. Mais au cas où, je n’ai qu’à sortir et appeler au secours, en espérant qu’Emily soit encore dehors. Il finit par sourire, continuant de mâcher son chewing gum en parlant.

- Le seul rabais qu’on accepte, c’est contre des faveurs… Si tu vois c’que j’veux dire…

Ah d’accord. Génial. Mais c’est pas possible, ils ont décidés de ruiner mon enfance et ma vision chaste de Pokémon. Qui aurait cru que ce monde serait remplis d’homme à l’esprit mal placé ? Soufflant, je reste catégorique.

- Non, hors de question… Autre chose ?

- Un petit souvenir de notre agréable rencontre ? Vous savez en dentelle. Quelque chose où on pourrait mettre comme… Deux pokéballs plus ou moins grosses. J’vous donne deux pokéballs contre ça.

Quoi ?! Deux pokéballs contre mon soutien gorge ?! Mais il vaut bien plus que ça, c’est une honte. Pourtant, je n’ai pas l’impression que je pourrais en tirer plus. Mais seulement deux pokéballs. C’est triste non ? Sauf si je trouve un autre soutien gorge. Un large sourire se dessina sur mon visage alors que je fis signe au vendeur d’attendre deux petites minutes. Sortant Bulby de sa pokéball, je me baisse pour lui parler, juste avant de sortir du magasin.

- Ok Bulby ! On va faire un truc ! Je vais aller voir Emily, dès que tu vois que j’ai descendu la fermeture éclair de son blouson, tu lances fouet liane pour la ligoter et moi je récupère son soutien gorge… D’accord ?! C’est pour la bonne cause, tu auras d’autres copains.

Bulby me répondit positivement… Du moins, je devais l’espérer. Il me suivit à l’extérieur. Je finis par trouver Emily, sans trop de difficulté. La blonde avait toujours cet air morose et fâché de ses mauvais jours. Je m’approchais d’elle en souriant, tout en fixant un petit point sur son pull.

- Eh Em, tu t’es tâché sur ton blouson ? C’est quoi cette trace marron ?

La jeune femme eu juste le temps de baisser le regard que je descendais d’un coup sec la fermeture éclair. Bulby, fidèle au poste, ligota la jeune femme, me laissant libre cours pour lui enlever son soutien gorge. Bon, ce n’était pas très fairplay, mais je lui donnerai une pokéball ensuite.

- Un peu a droite ! Plus bas ! A gauche… C’est bon je l’ai ! Bulby tiens là jusqu’à ce que j’ai les pokéball !

Prenant tout de même gare que personne ne voit sa poitrine, je refermais son blouson avant de m’élancer vers la boutique, le soutien gorge à la main. Sur le passage, j’enlevais aussi le miens, histoire qu’Emily ne soit pas seule. Et puis avec la blouse, c’était ni vu ni connu.

Je lançais les deux soutiens gorges au garçon qui m’envoya les quatre pokéballs avec un petit merci, étonné. On ne devait pas lui faire ça souvent. Je ressortais aussi vite de la boutique pour retrouver Emily, proférant des insultes et des menaces de mort. Faisant un petit signe de tête à Bulby, il desserra ses liens pour la libérer. Pendant ce temps, j’envoyais une pokéball à Opy pour le remercier.

- Tiens ! Je me suis dis que ça pourrait te servir pour avoir un pokémon ! Tu prendras Bulby pour en attraper… AAAHHHHH !!

Emily venait de se lancer à ma poursuite, menaçant ma vie et celle de toute ma famille. Prenant la fuite, je détalais autour des autres. Le point positif , avec tout ces pas, l’œuf ne tarderait pas à éclore, mais quand même, je n’allais pas passer tout le reste de l’aventure comme ça !

- Eeeeeh calme toi Emily ! Regarde ! Grâce à ça, j’ai pu avoir 4 pokéballs ! J’en ai donné une à Opy et tiens ! Une pour toi et je te laisserai prendre Bulby pour attraper un autre pokémon !

Je lançais la pokéball à la jeune femme qui s’en servit aussitôt comme catapulte pour viser ma tête. La rattrapant au passage, je la fourrais dans ma poche. Si elle n’en voulait pas, moi, je n’allais pas dire non. Continuant de courir pour la semer, je regardais les autres d’un air désespéré.

- De l’aide ?? S’il vous plait ??!

Je devais encore aller soigner mes pokémons après ça moi !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Au combat des héroïnes, il n'en restera... Qu'une seule !
Et c'est moi, si t'avais pas compris, parce que je suis carrément meilleure que toi sur tous les points. Et je suis plus aimée de tout le monde. Et je suis un vrai chat, et paf, dans ta face ! × by lizzou.

Emily Lame-Duck


« Pas de main,
pas d'arlequin ! »


Emily Lame-Duck


╰☆╮ Avatar : Britt Robertson

Ѽ Conte(s) : Le vilain petit canard
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le vilain petit canard

[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 07ok

☞ Surnom : Lou / Loulou / Pollen / Coin-coin
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2443

[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 _


Actuellement dans : « Pas de main,pas d'arlequin ! »


________________________________________ Lun 8 Fév 2016 - 20:16



Laissez moi me mettre une balle, pitié ...
Attrapez les tous !


Il y avait des gens dans ce monde qui étaient capables de tuer. Emily faisait parti de cette catégorie. Et juste avant de voir Figue lui sauter dessus en hurlant, elle se demanda si elle allait sauter le pas. Pas avec la brune mais avec l'homme qu'elle avait vu la toucher. Non. Il ne le méritait pas et puis en soit ce n'était pas très important.
La bonne blague. La jeune femme se débarrassa de Figue qui avait décidé de lui pourrir les oreilles en hurlant, avant de se planquer derrière Poil de Carotte puis sourcil-man. Emily lui jeta un regard, un peu inquiète sans le montrer, le visage n'affichant que son éternelle expression courroucée. Elle attendit que la jeune brune s'éloigne avant de se craquer les doigts et de s'étirer la nuque avec un sourire mauvais. Emily n'était pas un héros, elle ne voulait pas être vue ou adulée comme tel.

"- Partez devant, je vous rejoins, gardez un oeil sur elle s'il vous plais. J'en ai pour une minute. "
fit elle avant de s'avancer dans l'allée pour trouver un homme avec une magnifique trace de gifle sur la joue, son matchopeur a ses cotés. Brave petite.

"- Alors c'est toi le montagnard ?"
fit elle calmement alors qu'il lui jetait un regard intrigué.

"- Ouaip, pourquoi ma p'tite dame ?"


"- Oh, pour rien."
Et elle lui enfonça son poing en plein visage, frappant au niveau du nez pour être sure de lui faire bien mal, alors qu'il reculait brusquement en se mettant les mains devant le visage. D'un geste brusque elle l'attrapa par le col, furieuse. "Personne ne touche a Fifi, y a que moi qui ai le droit de la maltraiter c'est pigé ?"

Pour qui se prenait il pour oser poser un doigt sur elle ? Certes elle était infernale, invivable et carrément peste parfois mais ... c'était Figue. on ne touchait pas a Fifi, sauf si c'était pour la remettre a sa place. Elle se sentit soudain attraper par l’arrière et éloignée de l'homme. Se tournant le cou, elle aperçut soudain le matchopeur qui la maintenait pour l’empêcher de s'en prendre a son dresseur.

"- Hey ! Lache moi tout se suite toi !"
fit elle en essayant de se débattre et en battant des pieds alors qu'ils ne touchaient même pas le sol. "Rhaaa mais ... oh même pas en rêve, tu recules illico et tu ranges ces mains ..."

Non mais ils avaient fumés dans ce jeu ? Pourquoi ils étaient aussi dévergondés ? Si ce type posait un demi doigt sur elle, elle allait le tuer, clairement. Non, non non .... Elle avait fermé les yeux en se crispant quand tout a coup un coup de sifflet retentit, arrêtant immédiatement la scène et lui faisant lever les paupières. Une femme aux cheveux bleus et en tenue de police venait d’arrêter son vélo juste devant eux pour s'approcher d'un pas vif, ses yeux lançant des éclaires.

"- Non mais je peux savoir ce qu'il se passe ici ?"


"- Il a peloter ma soeur et essaie de faire pareille avec moi !"
Lacha Emily, en devançant l'homme. Même si en soit elle se demandait ce qu'il avait voulu faire vue les mensurations de Figue. ( ca t'apprendra a dire qu'Emily a une silhouette de camionneur [FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 920691004 ) "Et je n'ai même pas de pokémon pour me défendre !"

Voila, autant en rajouté une couche tiens. Bizarrement le pokémon relâcha la jeune blonde qui épousseta a veste en lancant un regard meurtrier a la créature. La policière jeta un regard furieux a l'homme avant de sortir un calepin.

" - Vous allez avoir une sacré amende croyez moi !"


"- Quoi ? Mais c'était pas grand chose j'ai juste ..."

"- Vous contestez en plus ? "
D'un geste brusque elle aplatit son poing sur le crane du matchopeur qui s’aplatit immédiatement sous le regard satisfait du canard. Puis l'agent de police attrapa le montagnard par l'oreille et le traîna a sa suite en direction du poste. Avisant une sacoche qu'il avait oublié, Emily se pencha pour la récupérer, alors que le montagnard se mettait a se débattre en tendant la main vers elle. Mais 'agent prenant ca pour de l’insubordination le traîna sans ménagement derrière elle en ignorant ses jérémiades. Emily soupira en penchant la tête en arrière pour observer le ciel, comme lorsqu'elle était un canard, qu'elle pouvait voler ... ce que ca lui manquait. puis elle baissa les yeux sur le sac, et sans vouloir prendre le moindre risque, le vida sur le sol. Tiques de caisse, chaussettes sales, caleçon ... elle ne voulait même pas savoir, un guide de survie en montagne et ... Oh. Ca c'était un peu plus intéressant. Rentrant la main dans sa manche, Emily s’accroupit et tendit la main pour attraper une pokéball. Pleine d’après son poids ( bon sang ca pesait ces machins !) Avec un peu de chance, elle allait avoir un nouveau pokémon, quelque chose qui lui permettrai de botter des fesses a foison ! Elle ne savait pas quoi mais elle voulait au moins une bestiole capable de la défendre en cas de besoin.

Se relevant, elle jeta la pokéball devant elle, laissant voir le fameux rayon de lumière rouge qui lui montra ....

"- ENCORE ????"


Un poisson rouge s'agitait sur le sol près d'elle. "Magicarpe ! Magicarpe !"

"- Je suis maudite."
constata elle le visage vide d'expression en se disant que la haut, le ciel devait bien se moquer d'elle. La jeune femme attrapa sa seconde pokéball ( ou la première au choix ) et fit sortir le pokémon. "Magicarpe, voici Magicarpe. Dis bonjour." Sauf que la créature ne semblait pas vouloir réagir. Elle le poussa du doigt. Il était mort ? Non, visiblement pas. "Allez sérieux, faut être poli quand on accueil quelqu'un dans la famille. Si toi tu connais pas, je peux t’assurer que moi si. Alors dis bonjour. Fais Trempette au moins, pour lui montrer que t'es pas mort ?"

Non, toujours pas. Elle soupira et baissa la tête dans ses bras appuyés sur ses genoux. Elle détestait cette vie. Tout a coup, une petite main se posa sur son épaule pour attirer son attention. Un petit garçon avec un chapeau de paille et un filet a papillon la regardait avec de grands yeux.

"- Tu pleure ?"


"- J'ai l'air de pleurer ? "
répliqua elle un peu sèchement en se redressant, les mains sur les hanches. "Non, c'est juste ces poiscailles a la noix qui refusent d'obéir."

Le garçon observa les magicarpes. "Magicarpe, attaque trempette !" L'un des deux poisson se mit a faire trempette, ce qui ne servit strictement a rien mais au moins on avait l'impression qu'il était toujours en vie. "Je peux voir tes Pokéballs ?" demanda il avant qu'elle ne les lui donne. "OOOh ! je vois ! En fait c'est simple ! Regarde, tu lui as donné un nom ! Magitruc ... c'est ... euuuh ... original ... tu ne dois pas beaucoup l'aimer le pauvre. Mais regarde c'est écrit sur la pokéball. Si tu veux qu'il t'obéisse il faudra que tu l'appelle comme ca !"

"- Non, sérieux ? C'est une blague ?"
Visiblement non puisque le nom était réellement écrit sur la pokéball."Put**n ... pourquoi ca tombe TOUJOURS sur moi ?"

En soupirant, elle rangea le pokémon dans sa pokéball et la glissa dans sa poche avec son autre pokémon. Elle fit demis tour, salua le gamin et, la mine renfrognée, se remit en quete du groupe. Non mais sérieusement, pourquoi se trouvait elle embarqué la dedans ? Y avait il quelque part sur ce monde une personne avec une chance insolente qui lui piquait la sienne ? Non parce que la y en avait marre ! Elle les aperçut un peu plus loin, non loin de Figue qui pleurait misère sur un banc. Se placant a coté de Darshkan ( c'était fou comme le fait de faire la tronche et de croiser les bras ca pouvait rapprocher deux personnes ) elle écouta avec attention l'échange qui avait lieu. Un oeuf. Ils lui filaient un oeuf. Ah non, heureusement, c'était a Poil de Carrote. Peut etre ?

"- T'avais l'air de bien t’amuser tout a l'heure."
fit elle simplement a l'intention de Darshkan sans quitter Figue et Antropy du regard. "Et ton Pokémon a l'air de bien t'aimer. "
Qu'est ce qu'elle faisait la ? elle essayait d'engager la conversation ? Non, hors de question. La jeune femme se mura soudainement dans le silence, avant que Figue n'arrive vers elle pour lui annoncer la "bonne nouvelle".

"- Tu as vu ?! Je suis maman ! "


"- Eh beh… On est pas dans la merde avec ça… "


The Walking Dead pouvait aller se rhabiller, Figue mère c'était trois fois pire que la fin du monde.

Une grotte. Une put**n de grotte. Pourquoi ? POURQUOI ???? Elle avait beau renâclé, râler, pester ... ( sans jamais dire qu'elle détestait les endroits clos, fallait pas abuser quand même ) non, ils devaient passer par la. Obligatoirement. Prenant sur elle ( et c'était vraiment difficile ) elle pénétra dans la grotte a leur suite, manquant de se casser la figure a plusieurs reprises. Évidement, Figue pris tout de même le temps de faire mumuse avec un montagnard alors qu'elle se concentrait sur la lueur qui indiquait la sortie. Lorsqu'enfin elle fut dehors elle se pencha en avant, les mains sur les genoux, a se forcer a respirer calmement avant de se redresser enfin pour regarder autour d'elle, un rythme cardiaque normal.

Ils pénétrèrent dans la ville et tranquillement, Emily s'adossant a un arbre en attendant que Figue ai finit es achats, fusillant l'univers du regard..

"- Eh Em, tu t’es tâché sur ton blouson ? C’est quoi cette trace marron ? "


"Hein ? Bon sang Figue ! Figue lache moi tout de suite !! "
Les lianes de Bulbizarre c'étaient enroulées autour d'elle. "Figue ! Je vais te tuer, je te jure que je vais te tuer ! Tu vas me le payer ! FIGUE REVIENS ICI RENDS MOI CA !!!"

Mais la jeune brune s'éloigna rapidement, trop vite , pour qu'Emily puisse la poursuivre. Se tournant ver Bulbizarre elle tenta de lui mettre des coups de pieds mais le Pokémon la sur éleva un peu pour rester hors de portée. Jusqu'a ce que Figue ne revienne, sans son sous vêtement et que sa sale bestiole ne la lache, la faisant tomber sur les fesses. Aussitôt libre, elle se mit en devoir de poursuivre la soeur de son colocataire. Attrapant la Pokéball qu'elle lui avait lancé en gage de paix, Emily la lui renvoya en pleine tête, en continuant de lui promettre milles morts. Enfin, elle lui sauta dessus. Assise sur son dos, le vilain petit canard fit mine de ne pas entendre ses supplications. Elle avait beau essayer de griffer, de mordre, de ramper, rien n'y faisait, il était hors de question de la laisser filer. Attrapant une poignée d'herbe et de terre, elle la lui fourra de force dans la bouche et la força a refermer la mâchoire plusieurs fois.

"Voila ! La, continue ... et ne pense même pas a appeler ton bestiau ou je le fait cuire a la broche. "
Enfin elle la relâcha, lui jetant un regard si noire qu'elle fila se planquer derrière Serena et Madison. Et lui tirer la langue qui était pleine de brin d'herbe. "Bon, maintenant que c'est réglé, on va a l'office du tourisme. Si le professeur Chen est ici, ils devraient savoir ou le trouver." Et le premier qui faisait un commentaire,elle le trucidait sur place.

Pénétrant dans la boutique, après avoir fermement ordonné a Figue de rester assise, par terre sans bouger.

"Le Professeur Chen ? Allez plus tot voir a l'arrène !"

Pestant et maugréant, elle attrapant un plan de la ville elle l'observa quelques instants avant de voir ou était l’arène vers laquelle elle guida le groupe pour se rendre compte qu'elle était ... fermée ? Les fenetres et les portes étaient barricadée et on voyait presque des toiles d'araignées partout. Yerk. Elle baissa les yeux pour voir un petit homme avec un sourire digne du Jocker posté devant l'arène.

« Vous désirez ?! »


"Bonjour. Je suis a la recherche du professeur Chen, on m'a dit de venir ici pour me renseigner.... ? "
Sous entendu : c'est vous qui devez me renseigner ?

" Vous êtes à l’endroit parfait, je suis celui qui vous renseigne ! Quel renseignement voulez-vous ? Des grands, des petits, des rumeurs, des exclusifs… »


"Oh misère encore un excité de la vie ... Ou est le professeur Chen ?"


"Vous souhaitez quelle sorte de renseignement ? Grand, petit, rumeur, exclusif ? "

"Le grand "
fit elle en le fusillant du regard.

"Grand ! Alors le professeur chen est… A Kanto ! C’est une GRANDE région pour un GRAND homme comme lui !"


Emily inspira profondément, se retenant de lui envoyer son poing dans la figure. On se calme. Surtout ne pas le regarder sourire comme si de rien était, ils étaient tous chtarbés ici de toute facons ...

"Et l'excusif ? "


"Exclusif ! Le professeur Chen est… Exclusivement présent dans notre ville ! A l’arène de la ville, qui est exclusivement fermée pour aujourd’hui
!

"Et la rumeur ?"


"Rumeur ! Il paraîtrait que le seul capable d’ouvrir l’arène au professeur Chen… soit Pierre. Notre champion ! Mais il paraîtrait qu’il se trouve à la mine de Charbourg… Ce n’est qu’une rumeur !


"Bon bah tant qu'on y est ... et le petit ? "


" Petit ! Petit indice… Le professeur Chen aime les petites choses. Les petits détails. Les petits chemins… Et les petites pièces. Comme Pierre.


"Ok merci mon gars !"
lui tapota l'épaule en guise de remerciement et se tourna vers le groupe. "Bon bah c'est foutu, le champion d'arrene est dans la mine et doit ouvrir l'arrene a Chen. Sauf qu'il est dans la mine. c'est petit, sombre, étroit et .... bref, dommage pour nous, on peut pas y aller ."

Et ce n'était pas parce qu'elle détestait les mines. Ou un peu quand même. Mais il était hors de question qu'elle pose un orteil la dedans.Elle s'éloigna de la mine, faisant bien comprendre qu'il était hors de question qu'elle y pose un orteil quand ...

"AAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!!!!!"


Le sol venait de se dérrober sous ses pieds, la faisant glisser et rouler sur les pierres jusqu'a atterrir dans une vielle galerie, sur quelque chose de mou. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, des égratignures partout sur le corps et le visage, elle regarda rapidement autour d'elle en marmonnant un ... "Non mais pas ENCORE ???"

Elle entendit comme du sable qui tombait et leva les yeux pour voir le trou au dessus de sa tête qui s'agrandissait, s'agrandissait ... Et voir tous ses compagnons de voyage traverser le plancher a leur tour. et foncer vers les profondeurs en braillant. Elle avait enfoncé le visage dans la terre en se protégeant la tête avec les mains, vaant de les ouvrir a nouveau quand elle entendit les gérémiades des autres. Figue était toujours en vie ? Zut ... La jeune feme releva la tête pour se rendre compte qu'elle était allongée sur quelqu'un. Un jeune homme aux cheveux bruns et a la peau halée avec une veste verte.

"Oh. Euuuh désolée."
elle recula précipitamment, le laissant se redresser tout en passant une main sur son front pour essuyer le sang qui coulait sur son visage. Tss .... ca faisait mal nom d'un chien !

Antropy bondit sur ses pieds pour lui agiter le pokédextre sous le nez, lui apprenant que le jeune homme était Pierre; avant que d'un geste agacé, elle ne mette la main sur son visage pour le repousser.

"Ok ok c'est bon merci !"
Elle souffla avant de regarder a nouveau le garçon tout en plaquant ses bras contre elle, peu rassurée de se trouer ... dans un endroit aussi clos. Heureusement que le toit dans le mur était la, même si il était hors de portée, ca donnait l’illusion d'une sortire

"Parfais ! On te cherchais justement. On dois voir le professeur chen, il devait venir a l'arene aujourd'hui non ? On aurai besoin que tu l'ouvres r pour qu'on puisse le voir. Steuplais."


« Je n’ouvre mon arène que pour les situations exceptionnelles.. Bon là, ça l’est assez. Impressionnant ! »
Il la dévorait littéralement des yeux, et mit un moment avant de se tourner vers les autres personnes. '"Chen ? Chez moi Bah ça alors ! C’est sans doute pour… Très bien. Je n’ouvre mon arène que pour combattre, êtes vous des dresseurs ?! »

" Euuuh plus ou moins ouais..."


« Je veux bien ouvrir tout ce que tu veux pour tes beaux yeux ! »
reprit il avec un sourire charmeur malgré la suie et la terre qui maculaient son visage avec son casque a lampe qui lui avait certainement sauvé la vie.

"Euuuuh merci ? Tu pourrai nous ramener vers la sortie aussi ?
" Autant dire qu'elle avait un peu de mal a réagir pour le coup.

« Of course ! Enfin… »
Il constata l’énorme trou qu'ils avaient provoqué en chutant dans la mine. « … C’est vous qui avez fait ça ? Toute seule ?!"

"NON ! C'est pas MA faute j'ai marché au mauvais endroit !!! Et les autres sont tombés apres, j'y suis pour rien "
non parce que connaissant Figue, elle n'était pas tirée d'affaire si l'autre insinuait qu'elle pesait aussi lourd qu'un elephant. Elle se tourna d'ailleurs vers la derniere et la menaca du doigt. "Un mot et je te fais manger les caillasses qu'il y a ici ..."

De son coté Pierre avait mis la main sous son menton et semblait réfléchir a vitesse grand V, avait de se frapper la paume avec l'air d'avoir eut une illumination.

« Magnifique ! Il nous manquait une aération de toute manière ! »


Heureux les simples d'esprits ...
Emily lui tendit la main pour la serrer. "On a un accord, on te suis ". Mais il en profita et déposa rapidement ses lèvres sur le dos de la main de la jeune femme qui la retira vivement, avant de la mettre au fond de la poche de sa veste.

« Vous avez des mains extrêmement douce… Et votre parfum… Une saveur que je ne connais pas. C’est superbe ! Ah mais je vous met de la terre de partout ! Escusez-moi ! »


Il avait tendu la main vers elle pour l'épousseter mais en rajoutait visiblement bien plus qu'il n'en enlevait, et en quelques instant, Emily du réagit. Contact physique non autorisé. Calmement mais fermement, elle repoussa la main de Pierre, les sourcils froncés. Ce n'était pas un méchant garçons mais ... Mais elle n'aimait pas qu'on la touche, tout simplement, a mois que ce ne soit des personnes qu'elle appréciait particulierement.

"Merci mais ca ira. On peut y aller ?"
Elle se pencha pour murmurer rapidement "Je ne me sent pas très a l'aise dans les endroits clos".

« … Je peux vous assurer que je connais un endroit clos où vous serez à l’aise ! »
Il se retourna, fit quelques pas puis reviens « … Vous savez où est la sortie ? »

"Ahem. Non, la seule entrée qu'on ai vue c'est celle qu'on a créé "
Surtout faire comme si il n'avait rien dit, faire comme si de rien n'était. Elle recula quand même de quelques pas des fois qu'il veuille lui prendre la main. Pierre s'arreta, fit le tour du couloir et revint, l'air soucieux.

" … Je crains que vous ne l’ayez…. détruite. »


"Pardon ?"
La jeune femme se fit un facepalm, déséspérée. Quand est ce que ca malchance allait arrété de la saouler ? "On peut utiliser un pokémon pour remonter vers l'extérieur non ? "

« Bien sûr ! Que ferais sans vous avoir rencontré… »
Il lèva le nez vers les autres. « Attention là dessus !!! » sécria il avant de jeter une Pokéball qui fit apparaitre un Onyx qui fit trembler toute la mine.

"ca c'est cool ..."


C'était ca qu'elle voulait a la place de son poisson. Sans perdre une seconde, elle grimpa dessus, sans même faire attention a si les autres suivaient le mouvement, poussée par son envie de sortir plus que tout.

« ACCROCHEZ VOUS LA DEDANS !! »


Elle ferma les yeux en s'accrochant a la gigantesque créature. Elle sentit son dos trembler, le sol bouger, de la poussiere et de pierres qui lui tombaient dessus et puis enfin ... la lumière du soleil, la douceur du vent et l'horizon a perte de vue.

Rapidement, elle descendit du dos d'Onyx et se laissa tomber sur le sol, essuyant son visage poussiéreux du revers de sa manche. Avant de se rendre compte que la gigantesque créature ... couinait et pleurait. o_O
[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 645006pkmn04EMILY
Emily : 90 % mais déja psychologiquement épuisée [FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 2852471132
Expérience Magitruc : 0%
Niveau Magitruc : 12

Expérience Magicarpe : 50%
Niveau Magicarpe : 5

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Looks like a Girl but she’s a Flame

Everybody stands as she goes by
Cause they can see the flame that’s in her eyes
Watch her when she’s lighting up the night
Nobody knows that she’s a lonely girl
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t50590-coin-coin-pres http://imghttp://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t52209-rps-du-vilain-petit-canard-emily-lame-duckahttp://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t52209-rps-du-vilain-petit-canard-emily-lame-duck15.hostingpics.net/pics/951307Emily.png

Contenu sponsorisé







[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59 - Page 2 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

[FE] Attrapez-les Tous - Evenement #59





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Les autres mondes