LE COFFRE
A JOUETS

AOUT 2019
de Fanny


PRACTICALLY
IMPERFECT

JUILLET 2019
de REGINA


AMAZONBIE
JUILLET 2019
de ANYA



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Coffre à Jouets ☆ Evénement #114
Une mission de Fanny - Depuis le 21 août 2019
Vers l'Infini et au-delà !

Partagez
 

 Evénement #84 : La quête du gland [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage

Aster Spleaster


« Don't be Evil »


Aster Spleaster


╰☆╮ Avatar : Hugh Jackman

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Lapin de Pâques

✓ Métier : Chocolatier
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 413

Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 _


Actuellement dans : « Don't be Evil »


________________________________________ Jeu 5 Oct 2017 - 0:49


La Quête du Gland

Eh ben on est pas sortie de l'auberge c'est moi qui te le dis
Faire diversion, il voulait bien que quelqu'un s'en charge mais quelque chose lui disait que bizarrement avec Figue, les choses allaient rapidement mal tourner et qu'elle allait se retrouver dans une situation périlleuse. Comme à peu prêt les trois quart des situations dans lesquelles ils s'étaient retrouvés depuis le début de cette aventure en fait. En attendant, ils allaient pas tous rester planter là à compter les flocons de neige comme une bande d'idiot :

- J'pars en éclaireur se dévoua finalement Aster. Le mieux est encore de voir s'il y a pas d'autres personnes de l'équipage à bord

Et à peine eut-il finit sa phrase qu'il s'approcha du bateau, remarquant que si de loin il leur avait parut en bois, il était en réalité fait de carcasse d'anciens navires assemblés dans de la glace. Avisant une petite rambarde pour grimper, l'ex lapin s'y engagea avec précaution. Le tout était d'éviter de passer par dessus bord. Il n'avait pas spécialement envie de prendre un bain d'eau de mer gelée. Très peu pour lui.

Arrivé sur le pont, Aster ne croisa personne. Il pu cependant remarquer que le sol entier était fait de glace. Autrement dit, s'ils avaient espéré tenter faire chanter les pirates en les menaçant de mettre le feu au bateau c'était râpé. Un coup d'oeil lui permit de remarquer un gouvernail, ainsi que des cordes, des sceau et tout un tas d'autres trucs de marin trainant sur le pont. Mais ce qui retint vraiment son attention, ce fût la trappe dans un coin. Il avait dit qu'il partait en éclaireur non ? Autant commencer par là. Aussi, se dirigea-t-il vers la dite trappe, qu'il ouvrit afin de descendre.

Dans un premier temps, il ne vit rien hormis du noir. Ses yeux n'étaient clairement pas habitués à l'obscurité. De plus, les bruits de frottement et de ronflement qu'il entendait n'étaient pas pour le tranquilliser. En résumé, il restait sur ses gardes, méfiant comme pas deux, prêt à lancer son boomerang sur la première personne qu'il croiserait. Si les bruits continuèrent, ils semblèrent néanmoins localisé dans un endroit en particulier. En tout cas d'après son ouïe. Et généralement, ce sens là ne le trahissait jamais. Il attendit néanmoins quelques instants le temps de s'habituer à la pénombre et remarqua ainsi qu'il se trouvait dans un couloir débouchant sur une grande salle, dans laquelle se trouvait un singe passant la serpillière, ainsi qu'un éléphant de mer en train de ronfler le tout séparé par une porte avec un hublot. Il n'alla pas plus loin dans son observation puisqu'un "clang" derrière lui, le fit se retourner. Il pu nettement distinguer ce qui ressemblait à une batte de baseball mais en un peu plus rustique.

Fronçant ses sourcils, Bunny attrapa prudemment la batte. Non parce que les cadeaux de sortie de nul part, il avait une légère tendance à s'en méfier. Mais apparemment, il ne semblait pas y avoir d'arnaque. Toujours avec prudence, il se décida à passer la porte quand le singe fût de dos. Il était après tout venu pour faire un état des lieux. A bord, il ne semblait y avoir que ces deux là. En revanche, il remarqua une pièce verrouillé au fond par un gros cadenas. Et évidemment, le trousseau de clé se trouvait suspendu au pantalon du singe. Même avec sa batte, pas question de jouer à Rambo encore moins tout seule. Le mieux était encore de revenir en parler aux autres. Aussi, rebroussa-t-il chemin, évitant de se prendre le pied dans un sceau ou un cordage. Le mieux était de discuter de tout ça avec les autres ce qu'il ne tarda pas à faire :

Il y a rien d'exceptionnel, juste deux membres d'équipage et une porte verrouillé. Seul soucis, le trousseau de clés est attaché au pantalon d'un des deux membres de l'équipage restant. Une idée de comment on s'y prends ?

Oui parce que ce serait peut-être mieux avec un plan


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Our own iconic duo
I could be Joey, you could be Chandler. You tell the jokes, and I will straight man you. Maybe that was not always the plan ? But so what ? If you wanna love, I'll love you forever. If you wanna run, let's run together. When you go high, I will go low, I'll harmonize while you solo. Yeah, you and I. We could be our own iconic duo

Adam Pendragon


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Adam Pendragon


╰☆╮ Avatar : Chαrlie Hunnαm.

Ѽ Conte(s) : Lα Belle & lα Bête ϟ Légendes Arthuriennes.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Lα Bête ϟ Arthur.

Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 1515184294-gif-adam1

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 543

Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Ven 6 Oct 2017 - 0:22


La quête du gland.. et des emmerdes.


Mais qu’est-ce qu’elle faisait encore celle-là ? Resté à l’extérieur du navire, Adam observait Figue tenter de faire diversion ou bien de draguer un équipage d’animaux tous plus loufoques les uns que les autres. Il tourna la tête quand Aster profita de la diversion, rapidement suivi par Morrigan, pour se diriger et monter à bord du navire. Fort bien, c’était une bonne idée en soit. Ça aurait pu marcher.

Sauf que c’était sur les épaules de Figue que reposait cette diversion.
Et l’intégralité de leur survie.

Oui, survie.
Vous suivez ?

Qui avait pu songer que ce soit une bonne idée, sérieusement ? N’avait-elle pas suffisamment montré ses frasques pour lui accorder d’un seul coup une confiance aveugle ? Etaient-ils tombés sur la tête ou bien l’explosion leur avait retournés quelques neurones ? Le roi leva les yeux au ciel et décida de rester sur place au cas où ça dégénèrerait. Ce qui ne tarda pas à arriver, ô étrange hasard, bien que la jeune fille continue à bouger en ondulant des hanches et des épaules comme un volatile en parade nuptial. Elle comptait draguer qui exactement ?

« Vous aimez les bouées alors ? Moi j’adore ça ! »

Cette discussion était-elle toujours aussi innocente qu’à ses débuts ? Il eut un sérieux doute, plissant le regard pour essayer d’entendre la réponse des autochtones. Sans grand succès mais la voix de Figue ne tarda pas à prendre des décibels quand l’un des pirates – une espèce de gros lapins aux jambes immenses – tenta de l’attraper pour visiblement l’embarquer à leur suite.

« MAIS NON !! J’M’EN FOU DE VOTRE BATEAU !! JE VEUX JUSTE DISCUTER SUR LE PORT, JE M’EN FICHE DE VOTRE GROS GOUVERNAIL Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 2724229657 »

Très bien, ça devenait extrêmement bizarre comme conversation. Et comme situation. Il savait qu’elle en pinçait pour un paresseux puant et pas très futé, mais ce n’était pas la peine de se ruer sur tout ce qui avait des poils et une tronche en biais… Elle finirait par le retrouver, lui et son petit cœur d’artichaut, et s’ils avaient un peu de chance elle resterait avec lui et ne viendrait plus leur étaler sa science Figueste à longueur de temps. L’espoir fait vivre. Bien vivre. L’inconscience en revanche…

Adam fit quelque chose de prodigieusement stupide à ce moment-là, hésitant très sincèrement à la laisser se débrouiller seule, mais il fini par sortir de sa cachette pour s’avancer à découvert. Il attrapa le poignet du lapin, tordant sa prise jusqu’à ce qu’il ne consente à la lâcher une fois pour toute.

« Elle a dit qu’elle s’en fichait. »

« Capitaine ! » Hurla l’animal quand il le relâcha, dégainant une lance d’on ne savait où. « Un intrus tente de toucher à votre proie et de la rallier à sa cause ! »

Adam leva les paumes devant lui en signe d’innocence, reculant d’un pas pour éviter de se prendre un coup dans le crâne. Il avait assez donné avec les menaces jusque-là… Alors pourquoi être intervenu ? Il venait de troquer la possibilité de se débarrasser pour de bon de la gamine bruyante pour de nouvelles péripéties qui n’allaient sûrement pas lui plaire. Mais au moins, sa conscience professionnelle serait saine et sauve. C’était déjà ça. C’était sûrement ça.

« C’est pas une proie c’est un chaton un peu stupide. » Déclara-t-il, espérant leur faire comprendre qu’elle ne valait pas la peine d’être kidnappée. « Elle vous fera couler avant d’avoir atteint votre bateau. Croyez-moi, il vaut mieux qu’elle reste à quai. »

Comme il s’en doutait, ça ne plu pas au dit chaton.

« COMMENT CA JE SUIS UN PEU STUPIDE ??!! TU VEUX QUE JE RELEVE TON QI TOI ?! MEME LES MOULES FERAIENT MIEUX !! »

C’était certain, même les moules percuteraient plus vite et auraient au moins la présence d’esprit de se taire quand on essayait de leur sauver la peau des fesses. Le roi ne pu pas vraiment lui dire le fond de sa pensée, se contentant de lui lancer un regard noir tandis qu’elle se remettait à bouder. Bien. Très mature.

Le capitaine haussa les épaules en toisant des pieds à la tête les deux protagonistes.

« J’comptais pas la prendre pendant le trajet, quoi que pour savonner le sol, elle ne serait pas si mal..»

Même pas sûre qu'elle sache le faire correctement...

« TU VEUX QUE JE TE SAVONNE LA TETE POUR VOIR ?! GOUJAT ! »

Mais ne se taisait-elle jamais ?! Sur ces paroles pleines de non-sens, elle fit volte-face et commença à s’éloigner. Fort bien, mission accompli, elle restait en vie pour les cinq prochaines minutes. Jusqu’à ce qu’un papillon ne passe ou qu’une flaque n’apparaisse pour qu’elle puisse reporter son attention dessus et ne les propulse dans d’autres âneries… Ou pas. Le singe au chapeau l’observa filer et Adam ne pu que hausser les épaules d’un air désolé à leur encontre.

«  Je vous avais prévenu. Elle tape un peu trop sur le système pour être efficace. »

Le capitaine eu un instant de silence avant de finalement se tourner vers son équipage :

« On rentre au bateau, il n’y a plus rien d’intéressant ici. »

Mince. Par les culottes de Saint-Mathieu, ce n’était pas vraiment ce qu’il fallait faire ! Le roi n’avait pas vu les autres redescendre du bateau et comme il n’y avait pas de bruit de canons ou de coups de feu, il déduisait que leur couverture était toujours effective… Si les pirates remontaient à bord, ils risquaient d’être coincés à l’intérieur et eux de ne plus avoir de moyen de transport. Passant des animaux au navire et vice-versa, Adam du prendre une décision qui n’allait pas l’enchanter mais qui leur ferait gagner quelques précieuses minutes.

« Figue ! » Appela-t-il en l’observant par-dessus son épaule. «  Ils ont dit que tu ressemblais à un pingouin asthmatique allergique aux chatons. »

Ca avait marché avec les dodos, peut-être que…

« QUOI ?! QU’EST-CE QUE VOUS AVEZ DIT ?!! VIENS ME LE DIRE EN FACE ESPECE DE BABOUIN A LA GUEULE ECRASEE !! »

C’était toujours aussi efficace. Le regard meurtrier comme un chat qui venait d’apercevoir un cafard à dépecer, Figue se précipita vers eux et sauta littéralement à la gorge du grand singe ! Le roi n’eu qu’à se décaler d’un pas pour éviter que le boulet de canon ne le percute au passage, espérant que cette nouvelle diversion fera gagner un peu de temps supplémentaire au reste du groupe à l’intérieur. Et au pire, s’ils entendaient les cris de la furie brune, peut-être qu’ils percuteraient que les choses étaient en train de se gâter ? Parce qu’elle s’était remise à pousser des hurlements hystériques tout autant que le capitaine complètement dépassé par ce qui lui arrivait.

« ÔTEZ CETTE CHOSE DE MOI ! » Ordonna-t-il, paniqué, à son équipage qui était resté pantois devant un tel spectacle.

Figue bougeait dans tous les sens, griffant et mordant comme les petits singes qu’on pouvait voir en Inde ; vous savez, les chapardeurs et pièges à touristes qui les dépossédaient de leurs effets personnels de la pire des manière ? Bah pareil.

« PARLE MOI MEILLEUR !!! »

Quand il vit les autres tenter de l’attraper, Adam déduisit qu’il était quand même temps de s’éclipser. Il avait tenté la manière pacifique puis le bourrin de compétition, maintenant restait à voir si la fuite fonctionnait toujours autant. Il attrapa Figue par la taille juste avant que le léopard ne referme sa mâchoire sur elle et commença à reculer.

« Navré mais, tu devras en faire ton déjeuner plus tard… ! »

« LÂCHE MOI JE VAIS ME L’FAIRE J’VAIS M’L’FAIRE !! » Continua d’hurler la gamine tandis qu’il reculait en continuant de la tenir dans ses bras.

Le grand singe, barré de griffures et la figure aussi rouge qu’une tomate, leur adressa un regard si sombre qu’ils aurait pu tomber dedans… Le souffle court, la colère lui montant au nez comme la moutarde ou la mayonnaise, il les désigna :

« Vous vous êtes fait des ennemis. Et pas n’importe lesquels. Attrapez-les. MAINTENANT. »

En même temps que l’équipage se ruait dans leur direction, Adam balança Figue sur son épaule et parti en courant. Il courait apparemment plus vite qu’eux et, grâce à son avance, ne tarda pas à les distancer de plusieurs mètres. Pourtant, à risquer un coup d’œil par-dessus son épaule libre, il constata que le capitaine repartait en direction du navire malgré tout. Mince. Ils en avaient éloignés la majorité mais le problème persistait… Freinant des quatre fers, le roi reposa la gamine sur le sol en reprenant son souffle. C’est qu’elle était loin d’être aussi légère qu’elle le prétendait et, après tout, elle avait des jambes pour courir elle aussi !

« Tu sais viser ? »

« J’suis parfaite, je sais tout faire ! »

Okay, donc la réponse était non. Mais ils s’en contenteraient.

« Si tu essayais de viser le singe qui t’as insulté ? Tu arriverais à l’atteindre d’ici ? »

« OUI ! Mais avec quoi ?! Pas une de tes crottes de nez, c’est sale, je suis une princesse, je m’abaisse pas à ça Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 2852471132 »

Ne pouvait-elle jamais parler sérieusement, même pendant trente secondes ? Adam lui adressa un regard blasé avant de lui tendre le sac à dos qu’il portait toujours à l’épaule. Il y avait bien quelque chose là-dedans qui pourrait lui servir ? Figue le prit, le soupesa et… Le jeta avec toute l’efficacité dont elle était capable ! C’est à dire à un mètre d’eux, voire deux, soyons généreux. Adam se demanda pourquoi est-ce qu’il lui avait proposé en fait. Même un nain paraplégique aurait fait mieux.

« C’est nul ton truc ! »

Bien sûr, c’était la faute du sac.

« Bravo miss maligne, qu’est-ce que tu comptes lui lancer dessus maintenant ? »

Mais ils n’eurent pas vraiment le temps de tergiverser sur le bien fondé ou non d’avoir jeté le sac entier en pâture, ce serait un débat qu’ils auraient plus tard (ou pas) car les pirates venaient de les rattraper. Et sans autre forme de procès, ils se ruèrent sur eux dans le but évident de les réduire en charpie.

C’est sûr qu’ils n’allaient pas leur proposer de boire le thé, ça aurait été trop simple.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

The beast within
At the edge of our hope, at the end of our time...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79350-from-nothing-c

Lucy Wright


« Tu aimes les cacahuètes?
On aime tous les cacahuètes! »


Lucy Wright


╰☆╮ Avatar : Jessica badass Chastain

Ѽ Conte(s) : La Famille Pirate
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Lucile MacBernik

✓ Métier : Avocate ✗ Dirige une maison de poker illégale au dessus de son bureau mais chut.
Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 Tumblr_ozlywfW9211vv5ly8o6_400

☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1928

Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 _


Actuellement dans : « Tu aimes les cacahuètes?On aime tous les cacahuètes! »


________________________________________ Ven 6 Oct 2017 - 18:22



La Quête du Gland
Un gland pour les gouverner tous
Qui aurait pu croire que je sois aussi…idiote que ça ? C’est peut-être les cheveux roux. Où c’est très certainement cette fichue aventure qui commence à me taper sur le système. Alors qu’Adam et Figue était dans une mauvaise posture et que je me trouvais sur le pont du bateau vu que j’étais montée à la suite d’Aster, je leva les yeux vers le ciel « Roi des Glands, si t'as un minimum de savoir vivre, Est-ce-que tu peux me permettre de trouver quelque chose d'autre que des feuilles à me mettre sur le dos ? Et s'il te plait...Pas des poils hein. Je veux tenter de trouver ton gland mais pour ça, faut faire amie amie avec les pirates et actuellement, je n'en ai pas vraiment l'allure. » En soit c’était vrai, je ressemblais plus à la femme de tarzan qu’à une pirate pour le coup.

Le bateau se mets soudainement dangereusement à tanguer. « Oh lé.. » Sérieusement ? Quelque chose vibre sous mes pieds. Rien. Neni. Nada. Je pousse un soupir et regarde le sol. Et si il y avait quelque chose en dessous ? Je commence à marcher, espérant trouver une trappe ou quelque chose qui puisse me permettre de descendre et finit par la trouver, la dite trappe. Descendant, je me retrouve dans un petit couloir face à une porte. Regardant par le hublot, je pose mon regard sur un singe avec une serpillière -qui fait énormément penser à Seb’ et c’est la joueuse qui parle là- et un éléphant de mer endormi « Il doit y avoir un autre chemin… » J’ouvre doucement la porte et me faufile dans la pièce, espérant ne pas me faire remarquer.

Posant mon regard sur une porte en bois au fond de la salle, je ne tarde pas à parvenir à sa hauteur et l’ouvre avant de m’emparer d’une dague et réussis par chance sans doute à me retrouver entière à l’extérieur de la pièce. Je commence à gratter la glace, espérant créer un passage mais c’est comme grater une pierre. Un tout petit trou. Et je commençais sérieusement à fatiguer. Poussant un soupir, je me laisse glisser le long du mur et me laisse asseoir sur le sol « J’en ai marre et en plus…j’ai froid. » Levant le regard et tendant l’oreille, je ne tarde pas à comprendre qu’il se passe quelque chose non loin du bateau, l’équipage semble vouloir revenir. Suicidairement sans doute, je remonte sur le pont avant de faire signe au Capitaine « Et Capitaine, il est sympa votre navire. Je suis sûre qu'entre pirates, on devrait bien s'entendre vous croyez pas ? Laissez mes amis tranquilles et venez donc discuter avec moi. » Bien Lucile et maintenant ? Tu comptes faire quoi ? Et voilà, t’as vu, maintenant le Capitaine semble être énervé. Oops… « SUR LE BATEAU, TOUT DE SUITE ! »

Bon au moins, Figue et Adam étaient tranquilles mais ce n’était clairement pas mon cas… Les pirates foncent vers le navire avec le Capitaine avant de tout bonnement me sauter dessus. Me frappant un grand coup pour que je tombe sur le sol, je tente de me débattre mais ils réussissent à m’attacher « MAIS LACHEZ MOI BANDE DE BABOUINS POURRIS, ABRUTIS, INCOMPETENTS, IGNORANTS ! ON VOUS A JAMAIS DIT DE PAS FRAPPER UNE FEMME ! JE SUIS UNE PIRATE ! », et dire que je pensais que ça les feraient réagir… Ils me soulèvent comme un vulgaire sac à patates et m’attache au mat du bateau. Bien joué Lucile, la prochaine fois, ferme la. Le capitaine monte à bord du navire. « Un pirate ne s’abaisse pas à un sexe, ni à hurler comme un petit singe de seulement quelques mois. Mais vous ferez un très bon gibier pour les requins. » Réfléchis Lucile…Que ferait Victor ? Réfléchis Lucile, réfléchis… « Si vous me jetez au requins capitaine, vous ne serez jamais où est mon trésor. »

Donc oui, je suis censée avoir un trésor mais…bah j’en ai pas en fait. Gagne du temps…Gagne du temps. Joue-là pirate jusqu’au bout ! Le capitaine semble intéressé en plus. « Votre trésor, tiens, tiens ? Vous avez un trésor ? », non j’ai pas de trésor chéri mais ça, je suis pas censée te le dire. Un sourire né sur mon visage « Oui j'ai un trésor, un trésor précieux et très coûteux. ça vous intéresse ? » « Votre trésor contre votre vie ? Intéressant. ». Jouons le tout pour le tout « Si vous me libérez et que vous nous aidez mes amis et moi, je vous donnerais tout mon trésor. Des pièces d'or par milliers, des diamants, des rubis et j'en passe. Vous voyez ? », cours toujours Lucile. « Rappelez vous que VOUS êtes en position de faiblesse, à votre place, je me dépêcherais de m’indiquer votre trésor, si vous ne voulez pas finir en charpie. » dit-il en se moquant. Y’a des claques qui se perdent hein ! « Il s'avère être clair que je suis actuellement en position de faiblesse mais comme tout bon pirate le sait, quand on cache un trésor, on crée une carte pour le retrouver. Il s'avère que j'ai besoin de cette dite carte et si je suis attachée, ce sera un peu compliquée. Je sais exactement où trouver la carte. Rendez-vous compte très cher Capitaine, si vous nous aidez, nous, pauvres gens, en échange, vous avez le moyen de mettre la main sur mon trésor, rien que pour vous. C'est équitable vous ne croyez pas ? » Et je commence doucement à être à court de jus et d’idées là… « Eh bien dites nous où se trouve la carte Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 4049562214 » « Là où ce que l'on recherche est caché. Dans un endroit secret dont mes camarades et moi possédons la clé. Libérez moi et je vous dirais tout ce que vous voulez. » Et voilà que je commence à faire comme le Père Fouras…

Et c’est que ça commence à l’exaspérer en plus… « Vous me prenez vraiment pour un débutant ? Ridicule. » « La carte est dans une grotte non loin, emmenez nous là-bas et elle sera à vous. De pirate à pirate, c'est un bon procédé non ? Ou sinon, on peut se battre à l'épée si vous préférez ? » Lucile, mais tais-toi ! « Très marrant. Il y a des grottes sur la moitié du continent. » Continue à faire diversion Lucile, continue, sinon c’est perdu ! « Je vous propose un combat à l'épée. Si je gagne, vous me laissez partir et vous nous aider à trouver ce que l'on cherche. Et si je perds, je vous donnerais la carte, son emplacement exact et ce que vous voudrez. » J’étais pas prévenue que tu étais suicidaire… « J’ai une meilleure idée. » Il se rapproche et pointe un couteau sur ma gorge. « Vous allez vite nous menez jusqu’à la carte, et nous donner votre trésor, si vous ne voulez pas mourir. Je commence à perdre patience, avec vos discours incohérents. S’il n’y a pas de trésor, vous sympathiserez avec nos amis les requins. » Incohérents…oui pour le coup c’était le mot. Je commençais tout bonnement à m’enrouler les pinceaux et je n’aimais pas ça…

« D'accord, tout doux, on se calme. Soyons un minimum civilisé. » « Un pirate civilisé ? De mieux en mieux. » Il va appuyer un peu plus le couteau sur ma gorge. « Le trésor ? La carte ? OU ? » Je respire longuement mais ne dis rien, levant les yeux vers le ciel, priant pour que le Roi des Glands me vienne en aide. On peut tout tenter non ? Mon regard se pose sur Aster et Figue qui passent discrètement avec des scaphandres, me faisant signe de continuer pour qu’ils puissent emmener les scaphandres dans un endroit sûr. J’espérais juste qu’ils n’allaient pas me laisser là. Ça me fit d’ailleurs penser à la dague que j’avais pu planquer dans mes « vêtements » juste avant qu’ils ne m’approchent, je pourrais sans doute m’en servir… « Capitaine, vous voulez savoir où est la carte ? » Je lui fais un grand sourire et mets un coup de genou dans les "trucs" du singe ! Après tout, c’est un homme non ? Le Capitaine me regarde « Assez de mascarade, je veux des informations, MAINTENANT. » Putain mais il n’est pas humain lui ? Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 2724229657 « Non mais vous êtes bouchée ou quoi ? Là où se trouve la carte, je dois y accéder alors tant que je serais attachée, je ne pourrais pas vous y conduire. La grotte où je l'ai mise est trop étroite pour que vous puissiez passer, sans vouloir vous offenser ceci-dit. Je suis la seule qui puisse passer. » Je crois que là, j’avais littéralement poussé un peu loin la chose… « Bâillonnez là, elle nous mène en bateau Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 2852471132 »

Eh merde…
code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Lucy Wright
My past, my present, my future ! It's my choice, pirate !

Ulysse Travel


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Ulysse Travel


╰☆╮ Avatar : Sam Claflin

Ѽ Conte(s) : Inventé
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Ulysse, pirate, explorateur, mais rien à voir avec le grec

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 305

Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 6 Oct 2017 - 23:02



C'est... particulier.

Je devais admettre, un large sourire s'était dessiné sur mon visage. Voir un navire pirate, pas commun, qui plus est. Tant de souvenirs m'étaient revenus. Des souvenirs que je tenais de conquêtes établies avec un capitaine perfide qui méritait la misère qu'il devait certainement connaitre aujourd'hui, mais ça restait des souvenirs malgré tout.
Bien sûr, plusieurs choses étaient différentes. Tout, à vrai dire, était différent. La situation, le contexte, le monde, les... personnages de cette histoire. Et l'affrontement. Cela n'avait rien d'un face à face typiques de pirates. Mais ça restait un combat.

Je commençais à m'élancer vers le bateau, observant Lucile qui n'avait pas du tout réussi sa mission, mais on m'attrapa par le bras, m'empêchant d'aller plus loin. Je me retournai, pour observer Figue qui me retenait avec détermination.
On a les combinaisons pour aller dans l'espace et trouver la planète du gland !! Faut juste la libérer !
Insista-t-elle en parlant de Lucile.
Je fronçais le sourcils, étonné. Ils avaient déjà eu le temps de trouver... autant de choses, rien qu'en provoquant des animaux marins guidés par un babouin ?
A cela, je n'eus qu'un air amusé, toujours guidé par la flamme excitante de la quête qui se présentait à moi. Quelle aventure !

Je levais les yeux vers Lucile, entourée de ces pirates. Je n'avais pas ma propre épée, tenter une attaque directe serait aussi inefficace que stupide. Il me fallait jouer sur la discrétion. En jetant un coup d'oeil à Figue, j'en conclus qu'il nous fallait ma discrétion, mais tout l'inverse de sa part, si je voulais parvenir à libérer Lucile. Heureusement pour nous, notre amie était devenue une sacré experte dans le domaine.

Très bien, et je suis sûr que tu peux m'aider et les distraire une seconde fois ? Tu as l'air plutôt douée !
Oh merci ! Peut être qu'avec un peu plus de compliment...
Je souriai de nouveau, amusé mais pas réticent. Je connaissais Figue désormais, je sais comme elle fonctionnait.

Ecrire fut l'un de mes nombreux passe-temps, l'un de mes préférés, en tant que marin. Si j'avais le temps, je pourrai écrire tout un éloge sur ta personne, ta beauté, ta vivacité, ton courage et ta force.
J'Y VAIS ! Figue était partie aussitôt, assez vite, ne me voyant donc pas rigoler.
Vous êtes la meilleure, milady.

Je m'étais reculé, me cachant de la vue des pirates le temps que Figue puisse faire la diversion demandée. Ce qui fut bref, simple et efficace : au bout d'une dizaine de secondes, je pouvais entendre une série de cris hystériques qui portaient leur fruit : les animaux lachaient Lucile pour se rapprocher d'elle.
A l'abordage, fis-je, doucement, pour moi-même, décidant que le moment était venu pour passer à l'action.
Je grimpais donc dans le navire de glace, notant à quel point il était encore plus majestueux lorsqu'on montait à bord, n'ayant malheureusement pas le temps et le luxe de pouvoir admirer plus que ça, il se dirigea, discret, vers Lucile, défaisant le bâillon qu'elle avait. Je pus ainsi rapidement trouver un couteau qu'elle gardait sur eux. Ces pseudos-pirates avaient assez peu d'intelligence pour vider les poches de celui que l'on garde captif. Couteau en main, je ne mis que quelques secondes avant de pouvoir la libérer. A votre service.

Mais il restait toujours un problème : la diversion avait pu guider l'équipage loin de Lucile, maintenant il fallait l'éloigner de Figue. Et faire une diversion serait inutile, cela ne résoudrait pas la situation. Mon regard se posa alors sur le gouvernail, quand un sourire apparut sur mon visage, peu après que l'idée m'était venu. Demandant de l'aide à Lucile, je préparais le bateau à partir : remontant l'encre, diriger le bateau vers la haute mer, le soumettre aux brises du vent. Un pirate n'est rien sans son navire. Allons vérifier cela ?

J’entraînais Lucile en dehors du bateau à toute vitesse, regagnant la terre ferme, alors que le vaisseau commençait déjà à partir plus loin. Mon regard se tourna alors vers ceux qui avaient toute l'attention concentrée sur Figue.
HEY ! Soit vous vous en prenez à mon amie, soit vous arrêter votre bateau !

Les pirates s'étaient immédiatement retournés, hésitant en premier sur la démarche à suivre. Mais l'hésitation fut brève, puisque quelques secondes après, les voilà détalant vers leur navire pour ne pas le perdre.
Je m'étais donc rapproché d'elle. Elle méritait quelques félicitions, et c'était aux félicitations que Figue fonctionnait.

Je pense qu'à la fin de cette aventure je ne retournerai pas à Storybrooke. Alors tu chercheras dans la chambre 3 au Granny's, j'y avais laissé des affaires avant de partir. Je veux que tu utilises l'argent que tu y trouveras pour aller dans la boutique de cet homme, fis-je en pointant Aster du doigt. Je crois que tu as mérité ta dose de chocolat.

Je ne lui offrais pas grand chose, juste ma dernière semaine de salaire que je n'avais pas pris avec moi lorsque j'avais quitté la ville. Mais cela suffit à remplir la jeune femme de bonheur, puisqu'elle me sauta littéralement dessus, me serrant assez fort, sans me lâcher, même un peu. Ses bras, et même ses jambes, étaient autour de moi, figée comme ceci.

Tu parlais donc de combinaisons et de planètes ? Allons-y, lui indiquais-je, espérant qu'elle pourrait me libérer de son emprise. Ce qu'elle ne fit pas.
Je pus en revanche poser mes yeux sur ces fameuses combinaisons. C'était des scaphandriers, équipement que je connaissais très bien. Ce qui veut dire que nous nous rapprochons du but. Comment l'expliquer à Figue cependant ? C'est l'ennemie numéro 1 de l'eau.

Oh Figue, je dois te dire quelque chose.

Elle leva la tête vers moi, alors que je plongeais un regard rassurant dans le sien. L'eau c'est terrible, horrible, tu le sais ? Tu as raison. Il faut rester loin d'elle, surtout si tu veux pouvoir manger les chocolats que je t'offre. Et bien ces combinaisons, en fait, te permettent de te protéger de l'eau et être plus forte qu'elle ! Une fois que tu seras dedans, c'est l'eau qui aura peur de toi ! La planète des glands est sous l'eau, mais si tu enfiles ça, alors tu deviendras si puissante, plus puissante que tu ne l'es déjà, que l'eau va te craindre et ne pourra plus te faire de mal.

Je commençais vraiment à m'y faire, au fonctionnement de Figue. J'eus de l'espoir, lorsqu'elle me fit un grand sourire... qui s'évanouit aussitôt. Mais nooon !
Regarde à quel point tu as été une experte avec ces pirates, tu es plus forte que tout ! Rien dans cet univers ne pourra nous faire croire que tu es faible, tu ne l'es pas du tout ! Voilà l'outil pour même faire peur à l'eau, pour lui montrer, pour lui faire comprendre à quel point tu es la meilleure, et pas elle. Tu es une héroïne Figue, à toi de jouer !

Encore une fois, ce fut les mots qu'elle voulut entendre, puisqu'elle accepta enfin d'enfiler son scaphandrier. Pendant qu'elle essaya de mettre son équipement, je remarquai que notre équipe n'était pas complète : le lapin venait de disparaître. Hors, s'il connait la position exacte de la grotte qu'il nous fallait, on ne pouvait pas le laisser fuir. Le lapin, il faut le trouver, ou on avancer.

Finalement, il n'était pas caché plus que ça, puisque nous l'avions trouvé après 10 minutes de recherche, notre future viande se terrer, caché de tous.
Vous êtes encore vivants ?!
Oui, nous avons survécu aux pirates dont vous étiez si convaincu de la force. Alors je pense que cela suffit pour que vous veniez avec nous pour le reste. Où est la grotte ?
Très bien, fit-il finalement en prenant un scaphandre.

C'est ainsi que nous nous élancions dans l'eau, malgré la phobie de Figue. Nous descendions beaucoup, très profondément dans la mer. C'était inhabituel, je préférais voguer sur l'eau, mais je n'avais pas pour habitude de travers l'océan à la verticale. Une large variété de poissons était passée devant nous, pour les merveilles de nos yeux. La vie sous-marine était véritablement magnifique. Plus que ne le sera n'importe quelle citée humaine.

Mais l’émerveillement ne dura que de courte durée, lorsque je commençais à sentir qu'il y avait de moins en moins d'air. Logique, la réserve était limitée dans le temps, on ne pouvait pas y respirer indéfiniment.
C'est en ressentant tout ceci, que nous vîmes au loin une silhouette d'une colline. D'une colline... ou d'une porte ? Cela importait peu, pour le moment, j'étais en train de douter sur nos capacités à rejoindre cet endroit avec nos respiration...



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'd follow you
to the great unknown
We're walking the tightrope

Olorìn Shakespeare


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Olorìn Shakespeare


Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 378254admin

╰☆╮ Avatar : Robert De Niro

Ѽ Conte(s) : Légendes Arthuriennes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Merlin

✓ Métier : Fleuriste
☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 117

Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 7 Oct 2017 - 14:37


La quête du gland



Finalement, se débarrasser des pirates avait été plus facile que prévu. Après quelques ennuis, Ulysse avait réussi à les éloigner d'eux. Ce mec ne portait clairement pas son nom pour rien et venait d'agir d'une façon que l'Ulysse originel n'aurait sans doute pas renier. Enfin, si ce héros avait existé bien sûr... Quoiqu'il en soit, cette partie-là réglée, il y en avait une autre, plus compliquée, à gérer : convaincre Figue d'enfiler un scaphandre et à venir avec eux sous l'eau. Une fois encore, ce fut Ulysse qui régla la question. Ceci dit, une fois qu'ils furent tous sous l'eau, la sorcière resta près de Figue.

Il était hors de question de laisser le chaton tout seul sous l'eau. Et grand bien lui en pris, parce que lorsque Figue croisa la route d'un poisson, elle se mit à paniquer, faisant des gestes désordonnés, reculant presque. Bref, autant dire que c'était la catastrophe. Morrigan agit donc le plus rapidement possible en attrapant la main de Figue. D'une simple pression, la brune essaya de lui faire comprendre qu'elle n'était pas seule et qu'il ne fallait pas paniquer. Morrigan se mit donc à guider Figue, même si leur progression était ralentie puisqu'elles se tenaient la main. Mais tant pis !

Le groupe parvint finalement à passer l'entrée de la grotte. Ils suivirent un tunnel qui remontait et les fit arriver dans une entrée immense. Seul problème : le rebord était trop haut. Morrigan essaya tout de même de se hisser jusqu'en haut, mais il n'y avait rien à faire : le scaphandre était bien trop lourd. Soupirant intérieurement, la sorcière fit une petite prière à la déesse Morrigan puis utilisa sa magie. Son but était simplement de faire monter l'eau pour qu'ils n'aient qu'à s'installer sur le rebord, mais au lieu de cela, une vague se forma et les envoya valser contre les parois de la grotte. Ils étaient sur le sol au moins maintenant... Mais complètement sonnés.

Une fois qu'elle eut repris ses esprits, la fleuriste se releva difficilement et entreprit de se défaire de tout cet attirail. Elle devenait claustrophobe à force de porter ce truc. Une fois cela fait, elle observa l'entrée de la grotte. Il y avait trois tunnels qui partaient chacun dans une direction différente. La sorcière prit le tunnel du milieu. Mais elle n'avait pas encore fait dix pas qu'un bruit la poussa à regarder en arrière. Figue était entrain de pleurer. Et Morrigan ne pouvait pas le supporter. Faisant demi-tour, la brune retira le casque de la tête du chaton et entreprit de l'aider.

- Allez viens Chaton, on va quitter cette eau et ce costume horrible... Dit-elle doucement.

"J'EN AI MARRE JE VEUX PLUS ÊTRE UNE HÉROÏNE." Cria le chaton.

Morrigan tâcha de lui faire un câlin pour la calmer un peu. Elle comprenait Figue, ça n'était jamais simple de faire face à ses peurs les plus profondes... La fleuriste parvint à faire sortir Figue du scaphandre et celle-ci s'accrocha aussitôt à elle en pleurant. La sorcière la berça un peu puis tâcha de se relever en prenant le chaton dans ses bras. Si elle l'avait pu, elle l'aurait transformé en véritable chaton le temps du transport, mais bon, sa magie était trop instable... Au lieu de quoi, Morrigan tâcha de trouver la meilleure position pour porter Figue tandis que celle-ci se mettait à ronronner en cachant sa tête dans son coup. Elle avait vraiment l'air d'une enfant là...

Une fois cela réglé, Morrigan prit la tête du groupe et prit le tunnel du milieu, son choix initial. Au fur et à mesure qu'ils avançaient, le couloir se faisait de plus en plus sombre. En regardant bien, la fleuriste remarqua que des pierres jaillissaient du sol. Merde, ça allait vite devenir compliqué là...

- Quelqu'un à de quoi faire une torche ? Le couloir a l'air d'avoir des pierres qui ressortent du sol, mais je suis pas certaine qu'on va pouvoir les éviter sans lumière... Demanda-t-elle aux autres.

Malheureusement, personne n'avait de quoi éclairer convenablement le coin. Dommage.

- Faites attention où vous marchez, ça va faire mal... Prévient-elle les autres. Roi des Glands, ça serait pas mal de nous aider si tu veux qu'on te récupère ton gland ! Ça serait bête de nous voir échouer maintenant non ?!

Peut-être l'écouta-t-elle... Parce que le tunnel se mit à trembler légèrement, sans qu'elle ne constate de réel changement. Bon... Il ne semblait pas avoir compris que la carte ne serait plus disponible s'il envoyait un autre groupe... Tant pis. La sorcière se remit en marche après avoir remarqué des coins qui semblaient plus sûrs que d'autres. Finalement, tout le groupe arriva devant un cul de sac. Merde ! Morrigan était épuisée, tant physiquement que moralement et tout ceci était entrain de la gonfler plus que de raison !

En regardant bien la pierre, Morrigan remarqua qu'elle semblait découper. Il y avait une porte là ! Faisant signe aux autres, elle le leur montra puis se mit à passer sa main en suivant la ligne de découpe pour trouver un mécanisme, mais rien. Haussant les épaules parce qu'elle était découragée, la fleuriste alla s'asseoir sur l'une des six pierres qui étaient là. Elle avait besoin de se poser quelques instants, parce que Figue s'était endormie et qu'elle commençait à peser un peu...

Une flèche rouge passa au-dessus de sa tête et Morrigan ne mit pas longtemps avant de se lever et de la suivre. La flèche se planta dans le mur et la sorcière remarqua qu'il y avait un message. La fleuriste parvint à attraper celui-ci avant qu'il ne s'embrasse, se brûlant un peu à cause de la chaleur au passage. Sur le papier, il n'y avait qu'un chiffre : le 3. Ce qui pouvait être la troisième pierre. Puisqu'elles étaient les seules à être un multiple de trois... Morrigan compta donc et toucha la troisième pierre. Mais rien. Enfin si, des flèches lumineuses en force de chiffre de 2 à 6... Pas très utile. La brune recommença encore et encore, jusqu'à tomber sur une pierre qui n'activa aucune flèche. Elle entendit juste un "clic", signe caractéristique d'une ouverture en général... Mais la porte restait obstinément fermée.

- Des idées ? Demanda-t-elle aux autres, perdue.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Pas en minéral ni en végétal !

Figue A. Row


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Figue A. Row


╰☆╮ Avatar : Crystal Reed :love:

Ѽ Conte(s) : Le descendant de Cyrano de Bergerac, vous savez, celui qui a le nez qui pousse dès qu'il dit un mesonge. :uh:
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le plus beau, l'unique, le meilleur... Figaro, bien sur. :uh:

☞ Surnom : Fifi (brin d'acier :boulet:)
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1199

Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Dim 8 Oct 2017 - 16:15








La quête du gland, version longue !

« L'amour est enfant de bohème.. »


C’est décidé, j’prend ma retraite. Non mais si, si, j’ai assez exercé dans le métier d’héroïne, celui là, je le veux plus. Une demi heure dans ce rôle là, j’en ai ma claque. Pourquoi les héroïnes sont SUICIDAIRES ?! Pourquoi elles veulent à tout prix mourir en faisant genre « je suis très courageuse » pour se jeter dans une mort certaine ?! Ouais certaine ! Parce que moi, si j’ai survécu, c’est parce que je suis bien mieux qu’une héroïne. Et mon agilité et ma chance naturelle ont réussis à rattraper le paté, mais sinon, j’étais FICHUE ! Fichue vous dis-je ! Imaginez le drame national, si je perds la vie ?! Qu’est-ce que je dis.. Imaginez le drame mondial si je perds ma vie ! Le monde entier en deuil, pendant des années et des années ! Des pleurs, des cris de tristitude.. Imaginez vous ! Je ne peux pas déclencher ça, il faut que je reste en vie. Que j’honore tous mes fans et que je rentre saine et sauve de cette aventure !

Alors quel ne fut pas ma réaction lorsque j’ai su qu’il fallait que je risque cette vie si précieuse dans l’eau. MAIS ARRETEZ A LA FIN DE VOULOIR ME FAIRE ALLER DANS L’EAU ! J’ai dis non vous êtes lourd ! C’est encore pire que les kékés des plages, au moins eux après un bourre pif, ils comprennent, POURQUOI VOUS VOULEZ PAS COMPRENDRE ! Mais je suis une femme faible sous certains points. Je ne suis pas égoïste, je vis pour mon peuple, alors après les supplications d’Ulysse, j’étais OBLIGEE de les suivre ! Ils ne sont rien sans moi, que des petites âmes esseulées.. Aaah.. Mais pourquoi suis-je si bonne ? Je me bats et je me mets en danger pour mon peuple...

C’est comme ça que je me suis retrouvée dans un scaphandrier... SI SEULEMENT J’AVAIS SU QUE C’ETAIT PAS UNE COMBINAISON DE L’ESPACE ! J’l’aurais laissé dans le placard à balais, m’en fiche moi de ça, je veux plus aller sous l’eau ! Laissez moi tranquille. Mais je dois avouer que cette combinaison est quand même trop cool. Déjà, l’eau peut pas me toucher ! Et puis je peux faire des saltos avant sous l’eau au ralenti ! Non mais croyez pas que j’apprécie d’être en terre ennemis, mais c’est juste un peu cool. Mais seulement parce que j’ai la classe, sinon, ce serait pas cool. Regardez les autres, j’suis sûre qu’ils peuvent pas le faire.

Le désespoir me rejoignit rapidement lorsque l’eau, méchante, nous propulsa hors d’elle, nous sonnant au passage. ET EN PLUS CETTE COMBINAISON PRESQUE COOL PESE UN ANE MORT !! Heureusement que Morrigan est là pour me sauver, sinon, je serais morte enterrée et écrasée sous cette combinaison, c’est pas le summum de la tristitude ça ?! Et puis je veux une mort classe. Pas Figue s’est faite écrasé par une combinaison alliée avec son ennemi de toujours : l’eau. C’est pas classe. J’veux un truc qui reflète ma gentillesse, ma parfaititude, et tout. Genre : Figue meurt à cause de son degré de parfaititude trop haut.

Bref, alors que je me remets doucement de mes émotions, tout en faisant des câlins, parce que dans mon monde à moi, les câlins seront obligatoires. Sauf pour les gens qui puent. Eux ils seront pas obligés. Après on pue aussi et puis ils collent, c’est pas cool. Je m’assoie par terre quand les choses commencent à tourner au vinaigre. Genre très peu pour moi, merci, je ne veux pas finir embrasée comme une torche, ou touchée par une flèche entre les deux yeux. C’est ridicule. Mais une fois que Morrigan se trouve à court d’idée, je suis obligée d’aider mon peuple avec mon cerveau ultra développé.

- Attendez, laissez moi faire, mon intelligence surpasse tout.

Je m’aligne donc face à ces pierres qui ont toutes un numéro. Eh c’est cool ça, moi aussi, j’ai un numéro vous croyez ? Bon, je suis forcément le numéro un, comme je suis la meilleure partout, mais pour les autres, vous croyez qu’ils ont quoi comme numéro ? Aster et Morrigan se disputent la première place.. Forcément, entre chocolat et caresse, c’est trop dur de choisir. Et puis y’a Ulysse aussi, il est très honnête et m’a très bien jugé, il est toujours à vanter mes mérites, c’est sympa. Puis y’a... Lucile ? Elle est gentille mais bon, voilà. Et puis Adam, qui a essayé de me tuer, et qui est toujours méchant avec moi. MAIS C’EST CA !!

- J’suis sûre qu’on doit tous s’asseoir sur une pierre ! Genre je suis la numéro 1, donc je m’assois sur la numéro un ! Morrigan et Aster... Vous vous décidez qui est numéro deux, et ainsi de suite, non ?!

Mon génie encore en action. Je suis hyper intelligente, je m’éblouis moi même. Mais ils vont se disputez.. Ils vont tous vouloir être deuxième, pour être le plus proche de moi ! Oouuuh c’est pas bon ça ! Je veux pas déclarer de guerre sur qui gagnera mon cœur, je ne veux pas de blesser ! Je fais déjà assez de ravages avec ma beauté, sans qu’on est besoin de guerre pour mon cœur !

- Sinon j’ai appris un truc très scientifique y’a pas longtemps ! Regardez, écoutez, admirez ! Si vous comprenez pas, c’est normal, j’ai mis du temps à comprendre aussi.

Ne surtout pas trop être réducteur. Si je ne peux pas allégée ma beauté, je peux au moins allégée ma parole, c’est le minimum. Je m’approche, la tête baissée parce que je suis quand même réfléchie, au cas où un nouveau piège s’active..

- 1...

Un petit clic se déclenche, ne libérant aucune boule de feu, ni hache pleine de sang, ni flèche enflammée. Ouh j’ai trouvé ! J’suis sûre que je suis super intelligente ! Je m’approche de la deuxième, ayant le numéro deux, avant de poser le pied dessus.

- 2...

OUUH CA MARCHE ENCORE ! Je reproduis le même processus pour les autres numéros, continuant mon décompte, tout en développant ma fierté à chaque nouveau clic sonore.

- 3... 4... Et ensuite 6 ? Non attendez, il manque un truc. Zut... C’est pas facile, j’vous avais dis, faut réflexionner très fort ! Mais j’suis intelligente attendez... 1, 2 3 nous irons aux bois, 4, 5 !!! 6 cueillir des cerises ! C’est 5 ! Eh ouais, moyen mnémotechnique, tu peux pas test ! Et 6 !

Un énorme grondement se fit entendre, puis la grotte craqua, nous laissant avoir une petite touuute petite frayeur. Enfin sauf moi, j’ai peur de rien, j’suis courageuse. Hein ? Pourquoi je me suis planquée dans les pieds de Morrigan ? Mais pour la protéger d’abord ! Qu’est-ce que t’insinues ?! Je protège mon peuple, espèce de nullos.

Et puis la porte en pierre s’ouvrit, nous laissant un passage magnifique sur des kilos et des kilos de richesses. Cette richesse, tout le monde la veut, donc ça doit être tellement beau, tellement génial.. C’EST FORCEMENT..

- De l’or ?! Quoi ?! QUOI ?!! Mais il est où le CHOCOLAT ?! ON S’EN BATS LES REINS DES PIECES A PART SI C’EST DU CHOCOLAT !!

Je me ruais dans la salle, brillante et pleine de trésor. Bon.. D’accord, c’est cool quand même, j’vais pouvoir m’acheter du chocolat avec mais pourquoi pas faire tout d’un coup ! Laissez juste le chocolat, et pas devoir aller l’acheter avec ces pièces ?! OOOH ! Mais y’a des bijoux qui brillent, c’est magnifique ! J’en ramasse quelques un, mettant une couronne de rubis sur ma tête, un collier en saphir autour de mon cou, des dizaines de bracelet d’émeraude, de diamant et de saphir sur mes poignets, sans compter... Ah !

- AAAAAAH ALERTE !! ALERTE LAVE ALERTE LAVE !!

Pourquoi j’ai baissé les yeux vers mes pieds ?! Le sol était ouvert sur certains passages, laissant quand même une grille pour empêchez les gros de tomber. Vous avez pas pensez aux maigres ?! Aux gens bien foutus ?! Quelle honte ! Et sous ce grillage, de la lave ! EN FUSION ! Ca veut dire ça alors chaud comme la braise.. Mmh, je savais pas. La lave c’est plus chaud, je propose qu’on renomme l’expression en chaud comme la lave ! Mais c’est quand même pas pratique toute cette chaleur émanant de ces grilles, ça fait devenir l’air tout bizarre, tout bouge et tout deviens flou... Mais les autres s’en fiche de ma peur. Alors je vais me montrer courageuse juste pour leurs montrer que j’ai pas besoin d’eux. En plus j’suis trop intelligente, REGARDEZ ce que je viens de trouver ! Un petit truc marron ! C’EST LE GLAND !! Le gland suprème qu’on cherche !

Il est au dessus de la grille, nous séparant de la lave en dessous... Mais je m’en fiche, je suis une fille courageuse ! Je vais sauver mon peuple pour qu’ils me vouent un culte encore plus éternel qu’avant ! Je m’avance, tout doucement, et attrape le gland..

- AAAH !! AH C’EST CHAUD !! C’EST CHAUD CA BRUUULEUUUH !!

Je lâche le gland précipitamment en soufflant sur la paume de ma main, légèrement brûlée. Le gland de malheur ricoche sur la grille, avant de finir sa chute de l’autre côté, et de plonger dans la lave. Ne prenant pas attention à cela, je secoue ma main en éclatant en sanglot.

- J’AI MAL A LA MAIIIIINNNN !


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Au combat des héroïnes, il n'en restera... Qu'une seule !
Et c'est moi, si t'avais pas compris, parce que je suis carrément meilleure que toi sur tous les points. Et je suis plus aimée de tout le monde. Et je suis un vrai chat, et paf, dans ta face ! × by lizzou.

Aster Spleaster


« Don't be Evil »


Aster Spleaster


╰☆╮ Avatar : Hugh Jackman

Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Lapin de Pâques

✓ Métier : Chocolatier
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 413

Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 _


Actuellement dans : « Don't be Evil »


________________________________________ Lun 9 Oct 2017 - 1:22


La Quête du Gland

Eh ben on est pas sortie de l'auberge c'est moi qui te le dis
Il s'en était fallut d'un cheveux, ou plutôt d'une main cramée pour qu'ils réussissent à mettre définitivement la main sur ce maudit gland. Et c'est sans émotion, qu'Aster le regarda s'enfoncer dans la lave. Il n'arrivait pas à mettre un nom sur ce qu'il ressentait. Pour l'instant il se sentait juste vide. Leur seule chance de repartir venait sans doute d'être réduite en un tas de cendre. Pour autant...Il se voyait mal blâmer Figue. Elle avait essayé, et elle s'était sans doute fait très mal à l'entendre pleurer. Ce n'était pas dans ses habitudes d’accabler quelqu'un qui n'allait pas bien. Alors, il se contenta de s'accroupir à côté d'elle et de lui tapoter la tête. Il était pas très doué pour consoler les gens. Sans doute son côté bourru, qui faisait que.

- Allez fillette, courage c'est qu'un mauvais moment à passer

Apparemment, une carrière de bouée de sauvetage s'offrait à lui, puisque Figue semblait le confondre avec, étant donné sa manière de s'accrocher à lui tout en continuant de pleurnicher. C'est également sans doute également pour ça, qu'il ne pouvait pas lui en vouloir pour ce qu'il s'était passé :

"Je veux rentrer à la maisooooooooooooon"


Bon là, on avait atteint un autre stade, elle avait carrément ouvert les vannes. Il voulait bien la consoler, mais le tout était de choisir les bons mots. Et pour ça, mieux valait laisser parler le gardien qu'il était. Cela éviterait qu'il ne vienne avec ses gros sabots et ne manque de tact. Son truc à lui, c'était l'espoir. Quand tout semblait perdu, cétait la dernière chose à laquelle se raccrocher. Et de l'espoir, Bunny en avait à revendre

- On va trouver un moyen lui assura-t-il. Gland ou pas gland on rentrera chez nous

Ce n'était pas juste pour la consoler, puisque cela se serait apparenté à un mensonge pour lui -Et dieu sait à quel point il détestait ça- mais quelque chose qu'il pensait vraiment. Tout le monde commençait à sérieusement saturer de cette histoire. Alors en mettant leurs ras-le-bol commun au service de quelque chose de constructif peut-être pourraient-ils tous trouver un moyen de le faire. C'était soit ça, soit resté ici à se morfondre. Hors se morfondre n'avait jamais fait partit des habitudes d'Aster. De toute façon, Figue ne semblait pas l'écouter, trop occupé à s'accrocher à lui, malheureuse comme les pierre. Sans doute, que la douleur n'aidait pas non plus à aller mieux. Alors, il lui tapota à nouveau la tête avant de tendre sa main, l'invitant à faire de même afin de regarder l'étendue des dégâts. C'était pas beau à voir. La peau était rougie à l'intérieur, et pas qu'un peu. Aucun doute possible, elle s'était bien brûlé.

Arrachant l'autre manche de son costume ridicule, il l'utilisa pour bander la main de Figue. S'il avait eu plus de matériel adéquat, nul doute qu'il aurait fait mieux, mais en attendant, ça servirait au moins à ne pas garder la blessure à vif :

- Ce serait mieux avec de l'eau ou de la pommade pour soulager mais en attendant, on va déjà faire en sorte que la blessure ne soit plus exposée l'informa-t-il en finissant son travail

Figue renifla et esquissa un petit sourire semblant chasser son chagrin :

"Merci beaucoup"
dit-elle

A nouveau il lui tapota gentiment la tête, pour lui signifier que c'était normal. Puis, il resta pensif pendant un petit moment, mettant les rouages de son esprit en route afin de commencer à réfléchir sur la suite des opérations. Si déjà, lui se mettait à le faire, ça avancerait déjà un peu plus vite :

- On a peut-être plus de gland, mais rien ne nous empêche de retrouver ce fichu roi des glands et de tenter de marchander avec lui

C'est vrai, un gland ça devrait se trouver rapidement chez eux. Suffisait, juste de convaincre l'autre imbécile que les faire venir ici pour lui en chercher un était complètement débile, et qu'il aurait mieux fait, de le leur faire chercher directement dans leur monde, pour le lui ramener après. Mais bon, d'après ce qu'il avait pu voir, ce type était loin d'être une lumière...Et puis de toute façon, son attention fût dévié par la gamine qui s'éloignait un peu l'air mal à l'aise ce qui lui fit froncer les sourcils :

- Ça va pas fillette ? Demanda-t-il

"Euh si, si..."

Ben voyons, et c'est pour ça qu'elle évitait son regard tiens. Il 2tait pas bête, il voyait bien qu'il y avait quelque chose qui la dérangeait. Pas besoin d'être expert en psychologie pour cela.

- J'vais pas te crier dessus tu sais, si tu vas pas bien

Autant la mettre en confiance, et poser les choses de suite. Il avait fait le choix de ne pas l'enfoncer et il allait se tenir à cette résolution, quoi qu'il puisse arriver. Ce n'était pas vraiment son genre, de retourner sa veste en cour de route.

"Pas...Crier du tout ?"


- Pas du tout je te le promet

Croix de bois, croix de fer s'il mentait il allait en enfer et autre trucs du genre. Fallait-il qu'il lève la main droite en disant "je le jure" pour donner plus de poids au truc ? Bon en revanche, il avait pas de bible sur laquelle prêter serment, donc ça on oublierait. Mais quoi qu'il en soit, non il n'avait pas l'intention de lui crier dessus, elle pouvait se rassurer là-dessus

"C'était bien cette aventure non ?"

Oui...Disons qu'ils avaient clairement quelques petites divergences d'opinions là-dessus mais bon, dans le fond ça lui avait permit de bouger à nouveau un peu, de revenir sur le terrain en quelque sorte. Et ça, ce serait mentir de dire qu'il n'avait pas apprécié. Même si franchement, le roi des glands, sa quête, et ses merveilleuses idées, il s'en serait volontiers passé. Disons qu'il avait passé plus de temps à se payer leur tête qu'à vraiment les aider :

Ouais...On peu dire ça comme ça. Dison qu'il y a certains détails dont me je serais passé mais dans le fond, on va dire que ça m'a rappelé ma vie d'avant

De très loin en fait. Mais, il essayait de la rassurer et en même temps, qu'elle lui dise clairement, ce qui n'allait pas. Donc, c'était pas franchement le moment pour ça. Inutile de la braquer hormis lui faire comprendre qu'il avait perdu la main. Certes il n'était pas le meilleur qui soit concernant le tact m'enfin quand ça concernait tout ce qui touchait aux enfants -ou à ceux lui faisant penser) d'une manière général c'était son rayon, et il s'en sortait sans trop de soucis. Alors, il allait continuer sur c chemin là, et éviter de dévier.

"Ah donc tu regrette pas de l'avoir fait ?"


Ne pas regretter....C'était vite dit quand même :

- On va dire que c'était pas si terrible que ça.


Voilà, c'était encore la meilleure manière de résumer ce voyage "c'était pas si terrible que ça"

Donc si jamais tu apprenais qu'on aurait pu l'éviter tu aurais pas voulu ?

Heu, disons que si on avait pu lui épargner le fait d'être tatoué dans la nuque, de devoir sécher le travail et de partir dans un monde inconnu tout ça pour chercher un foutu gland, il aurait pas refusé quoi

- Disons qu'on aurait pu me demander mon avis avant mais je vais pas en faire une maladie. Pourquoi ?


"Tu vas tomber malade ?"

- Non c'est qu'une expression

"Aaaah...Ça veut dire quoi ?"

....Est-ce qu'il était un dico ambulant ? Non mais il se posait VRAIMENT la question en fait. Parce que déjà qu'il avait dût expliquer à une blondinette venu dans sa boutique, ce que voulait dire "banque de donné" voilà, à présent qu'il allait devoir expliquer l'expression "je ne vais pas en faire une maladie" à croire qu'il avait loupé sa vocation

- Ça veut dire, que je ne vais pas me plaindre ou m'énerver traduisit-il

"Ah...C'est bien alors"

Elle hésita un peu, et leva timidement les yeux vers lui. Puis, elle s'avança, pour lui dire quelque chose à l'oreille. Surement pour pas que les autres entendent. Accédant à sa requête, il se baissa légèrement, pour qu'elle puisse le faire :

"Il se pourrait que...Quand on soit arrivé....J'ai trouvé quelque chose qui ressemblait à un caillou...Enfin sauf que c'était marron...Et rond"


Les révélations furent suivit d'un gros blanc. Disons qu'Aster n'avait pas encore totalement réalisé ce que tout ça impliquait. Il lui fallait le temps de bien assimiler. Ce qu'il était d'ailleurs en train de faire. Sans doute, dans un autre cas. Se serait-il énervé. Et sans doute qu'il était un peu énervé, mais c'était surtout contre le roi des glands en fait. Vu qu'il semblait épié leurs moindres faits et gestes, il aurait pas pu le remarquer plus tôt ? Non bien évidemment que non. Enfin de compte, il se contenta de pousser un énorme soupire :

- Tu sais que si tu l'avais dit plus tôt, ça t'aurais évité d'aller dans l'eau et de quasiment perdre une main ?


Oui bah autant qu'elle se rende compte ne serait-ce qu'un minimum des choses qui auraient pu être évité

"Mais oui, mais j'ai trop de choses à penser aussi, alors...J'ai oublié"

Il ne pouvait pas vraiment lui en vouloir pour ça, et puis une promesse était une promesse : Il ne crierait pas. De toute façon il était pas certains d'avoir la foi pour ça. Alors, il se contenta à nouveau de lui tapoter gentiment la tête en souriant pour lui montrer que ça ne faisait rien, il ne lui en voulait pas :

- Bon tu sais quoi, l'important c'est qu'on puisse rentrer. Alors, c'est pas grave si tu as "oublié" le mieux, c'est qu'on ramène son gland à l'autre roi de pacotille

Et le plus tôt serait le mieux, si l'on voulait son avis.

"Merci" répondit Figue en lui faisant un câlin

Une dernière tape sur la tête, et elle sortie le gland de sa poche pour le lui donner. Aster l’attrapa, près à dire aux autres que ça y est ils avaient ENFIN ce qu'ils avaient été forcé -appelons un chat un chat- d'aller chercher quand Figue le coupa :

"Mais j'en fais quoi moi maintenant ?"

Bonne question, il réfléchit quelques instants. La plupart de ses "coéquipiers" s'étaient adressé au roi des glands en personne, pour essayer de faire bouger les choses, peut-être qu'à présent, avec le gland qu'il convoitait en leur possession il serait plus enclin à écouter leurs demandes. Aussi, brandit-il l'objet tant convoité de manière à ce qu'il soit bien visible :

- Hey on a votre gland ! Maintenant un petit coup de pouce pour vous le rapporter ce serait pas mal

Il n'y eu pas de réponses, du moins pas de réponses verbales. A la place, le sol de la grotte se mit à trembler de plus en plus tandis-que des roches se mettaient à se fissurer au dessus de leur tête, laissant s'échapper de l'eau avec une pression énorme. Ils allaient finir noyer à coup sur ! L'ex lapin jura puis cria à l'intention du groupe :

- Mais c'est pas vrai ! Il a vraiment du vide dans la tête cet abruti ! Il faut qu'on se tire d'ici et en vitesse !"


Sauf que le temps semblait jouer contre eux, à peine eut-il finit sa phrase, que la grotte céda, et l'eau s'infiltra violemment à l'intérieur. Mais, rapidement, le liquide se sépara en deux. Sauf qu'évidemment, il y avait une grosse quantité qui leur tombait dessus les trempant bien par la même occasion. Heureusement, ou malheureusement, il y en avait également en contact avec la lave. Le mélange des deux, créa un énorme nuage de fumé. Ce dernier se condensa pendant quelques secondes, et s'arrêta à côté d'eux. Il lui semblait plutôt grand d'ailleurs, une vingtaine de mètre carré à peu près à vu de nez. De toute façon, c'était pas ça le plus important. Des petits nuages de fumée se formèrent, tout à coup, attendant vraisemblablement qu'ils montent. Ce qu'il fit, rapidement imité par les autres. Dès que tout le monde eu pris place, le nuage monta d'un coup très rapidement sur plusieurs centaines de mètres. Et ils arrivèrent devant de les grandes portes d'un machin faisant penser au paradis.

Le gland s'envola devant lui, sans qu'il n'ai pu rien faire pour l'en empêcher et voleta à travers le portail qui s'ouvrit d'ailleurs à leur approche. Quant au gland, il supposait qu'il fallait le suivre vu sa manière de tracer sa route tranquillement


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Our own iconic duo
I could be Joey, you could be Chandler. You tell the jokes, and I will straight man you. Maybe that was not always the plan ? But so what ? If you wanna love, I'll love you forever. If you wanna run, let's run together. When you go high, I will go low, I'll harmonize while you solo. Yeah, you and I. We could be our own iconic duo

Adam Pendragon


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Adam Pendragon


╰☆╮ Avatar : Chαrlie Hunnαm.

Ѽ Conte(s) : Lα Belle & lα Bête ϟ Légendes Arthuriennes.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Lα Bête ϟ Arthur.

Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 1515184294-gif-adam1

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 543

Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 9 Oct 2017 - 23:58


La quête du gland.. et des emmerdes.


Adam avait très sérieusement songé à tuer Figue sur place. Comme ça, un coup bref derrière la nuque puis un abandon pur et simple de sa dépouille dans la lave pour qu’elle s’y noie à tout jamais. Ça aurait sans doute fait des vacances à tout le monde et réglé bien des problèmes en devenir… Il se pinça l’arrête du nez si fort pour retenir la claque qui mourrait d’envie de finir à l’arrière du crâne brun de l’imbécile qu’il mit quelques instants avant de revenir. Un nuage. Rien que ça. Un nuage sur lequel ils durent grimper et qui les fit arriver dans une sorte de paradis. S’ils venaient de mourir par la faute de la gamine, il promettait de s’assurer qu’elle subisse mille tortures jusqu’à la fin des temps… Et il tiendrait cette promesse.

Le paradis avait quand même l’air un peu sous champignons hallucinogènes un soir de bad trip ; le roi n’en avait jamais consommé mais il avait déjà pu constater des ravages de ce genre de substances. L’opium rendait les choses tout aussi psychédéliques à son époque mais il ne se rappelait pas en avoir consommé alors… Il emboita le pas du reste du groupe lorsqu’ils décidèrent que suivre le gland qui flottait dans les airs était la meilleure des idées. On n’était plus à une stupidité près de toute manière alors, autant se jeter dans la gueule du loup. Ou plutôt, du palais de marbre blanc gigantesque qui se dressait devant eux : colonnades et autres jetées d’escaliers pour les accueillir, l’intérieur ruisselait d’or et de couleurs sompteuses à l’œil nu. Un regard plus aguerri remarquerai subtilement le nombre incalculable de glands disséminés ça et là dans les statues, les gravures des colonnes, les tableaux, les rambardes… Adam pencha la tête en découvrant des espèces de statues d’écureuils dans diverses positions, comme en train de faire des pointes ou de mimer un plongeon tandis que de l’eau s’écoulait comme des fontaines.

Ça aurait pu être somptueux. C’était surtout malsain.

« Hmm… » Le roi ne savait pas s’ils devaient fuir ou s’y sentir en sécurité. Il était habitué aux luxueuses demeures mais celle-ci était presque un peu trop remplie. Il existait quelqu’un avce lus d’ego que lui, la preuve. « Roi des glands ? »

Il se sentait particulièrement stupide de parler à voix haute. Carrément. Le pire aurait été que rien ne lui réponde mais, fort heureusement, une voix très grave et lente résonna au milieu du hall immense et désert :

« En… Haut. »

Le petit gland flottant se remit en route, comme si un panneau de signalisation venait d’apparaître pour lui, et se dirigea tranquillement vers les escaliers. Adam soupira mais fini par s’engager dans les marches ; il avait l’habitude de gravir des étages entiers avec les tours qui constituaient son château, mais il devait avouer que ceux-ci paraissaient interminables. Un étage, puis un second, puis encore un… Et lorsqu’il levait la tête, il pouvait apercevoir une multitude d’escaliers tournant autour de l’axe central sans parvenir à en apercevoir le bout. Etait-ce une illusion d’optique ou bien les faisait-on encore tourner en bourrique ?

Ils venaient d’entamer la montée pour le quatrième étage lorsque Figue – qui ne s’était pas faite entendre jusque là, un miracle ! – décida de trébucher et de s’étaler de tout son long sur le tapis rouge.

« J’en peux pluuus ! Continuer sans moi, je n’ai plus les forces de vous suivre… Je vais… Mourir ! »

Elle tendit un bras au-dessus de sa tête, l’autre main posée sur le cœur, et fit mine de perdre connaissance dans un geignement exagéré. Un ange passa, lent et tranquille dans son innocence, puis Adam se tourna pour reprendre son ascension. Il n’avait pas l’intention de céder à un caprice de plus ; quand on apprenait qu’ils avaient subit toute cette aventure alors qu’elle possédait la clef de leur liberté depuis le départ, ça vous empêchait d’exprimer la moindre once de compassion. Déjà qu’il n’en avait pas beaucoup à l’état naturel…

« MAIIIIS !! C’est le moment où tu me viens en aide, vous allez pas me laisser là, toute seule ? Sans personne ? Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 4114364782 »

Le petit gland continuait sa route et lui se contenta d’adresser un coup d’œil à Aster et Morrigan. Ils s’étaient proclamés comme les babysitter en chef de la gamine, ils n’avaient qu’à rester avec elle ou bien la supporter. Lui, il voulait quitter cet endroit le plus rapidement possible et ça incluait parfois quelques petits sacrifices mineurs… Comme se débarrasser de la gamine pénible par exemple. Ou presque.

A force de l’entendre se lamenter il fini par soupirer et par reprendre la parole :

« Roi des Glands… Un chemin plus rapide à nous proposer ? »

Parce qu’à ce rythme, même ses oreilles allaient demander grâce avant d’atteindre le sommet. Comme s’il avait été entendu une échelle apparue tranquillement au milieu des escaliers sans aucun autre mot prononcé de la part de leur mystérieux hôte. Il observa les autres, au cas où l’un d’eux aurait invoqué un moyen de monter encore plus… étrange, mais visiblement ils étaient tous aussi déroutés que lui. Figue, qui s’était tout de même retournée pour observer ce qu’il se passait, clignait des yeux en attendant de savoir si elle devait fondre sur place ou reprendre sa route.

« Tu peux grimper là-dessus ? » Demanda Adam en désignant l’échelle.

« Mais c’est dur l’escalaaaaade… »

« C’est pas de l’escalade. » Corrigea-t-il par réflexe. « Soit tu restes ici, soit tu grimpes. »

Le roi s’engagea sur les premiers barreaux pour se hisser. Tirant sur ses bras, il sentit soudain un poids mort grimper dans son dos et s’agripper comme un koala à son arbre : la brune.

« J’ai une meilleure idée… Là, c’est parfait. »

Est-ce qu’il avait une tête de porteur chinois ? Il lui lança un regard noir, hésitant un instant à la faire descendre immédiatement de son dos… Avant de finalement opter pour le silence. Plus vite ils atteindraient le sommet, plus vite il serait débarrassé de cette aventure et pourrait espérer retrouver une vie normale – ou pas. Il commença à grimper, sentant l’échelle trembler lorsqu’une autre personne monta dessus mais sans céder, et se lança dans l’ascension avec la gamine accroché dans le dos.

« T’es plus gentils que t’en a l’air, tu sais. »

Okay, elle avait fumé quoi exactement ? Elle devait même pas avoir l’âge de consommer quoi que ce soit ! Quelques secondes plus tard il entendit ronfler bruyamment et cela lui fit rouler les yeux dans les orbites. Il n’y avait pas une minute pour rattraper l’autre, sérieusement… Plusieurs dizaines mètres plus haut, les bras douloureux d’avoir forcé dessus, Adam parvint finalement à rejoindre un semblant de sol et se hissa de tout son poids. Il se redressa, reprenant son souffle en époussetant son pantalon et tendis même la main pour aider Morrigan qui arrivait juste derrière lui. Figue, toujours agrippée à son cou, ne sembla même pas se réveiller et il la laissa en mode veille ; au moins ne leur causait-elle pas d’ennuis pour le moment.

La décoration de la pièce valait celle de l’entrée : richissime. Diamants et autres pierres précieuses côtoyaient de l’or et de la manufacture délicate, des fontaines écureuils – le retour – décoraient le moindre emplacement de libre et au centre, un immense tapis rouge qui les guidait à travers la salle. Adam s’y engagea jusqu’à trouver au fond, tout au fond, un écureuil gris face à une espèce de tableau de bord avec un écran géant orange.

Qu’est-ce que c’était… que « ça » ?

« Sérieusement ? » Ne put s’empêcher Adam.

La bestiole avait l’air encore plus bête que le paresseux du départ ! Est-ce que c’était vraiment ce truc qui régentait leurs faits et gestes depuis le départ ?! Non ce ne pouvait… ça ne devait… Le roi eu envie de se tirer une balle en pleine tête tant la situation lui paraissait grotesque. Il claqua sa langue contre son palais, se pinçant l’arrête du nez comme si cela pouvait lui permettre de se réveiller. Un mauvais rêve. Ce devait être un mauvais songe, rien de plus ! Ils attendirent. Aussi étonnant que cela puisse paraître, il ne se passa rien de particulier ; l’une des filles tenta bien d’attirer l’attention de l’écureuil mais celui semblait résolument fixer un point invisible dans le vague. Fort bien, plus qu’à attendre… Quoi ?

Que le gland n’arrive. Ce petit truc avait du emprunter toute la route des escaliers puisqu’il se pointa plusieurs minutes plus tard, voletant nonchalamment et passant au-dessus de leurs têtes pour s’approcher de la bestiole. Aussitôt, ses yeux s’ouvrir dans des étoiles émerveillées et il s’élança dessus avec tout l’amour qu’il semblait être pourvu. Volant littéralement à sa rencontre, l’écureuil tandis les bras et attrapa le précieux sésame avant de retomber et de le serrer de toutes ses forces contre lui avec un air prodigieusement serein. Adam ne se souvenait pas avoir vu quelqu’un aussi heureux depuis longtemps O_o Passé les premières secondes d’extase, la bestiole se mit à pousser des petits cris stridents et à s’agiter dans tous les sens en leur faisant des grands signes. Est-ce qu’il tentait de communiquer avec eux ? C’était mal parti.

Voyant que le système de communication n’était pas au point, il bondit sur la console et pianota sur le tableau de bord ; sans lâcher son gland qu’il câlinait comme la chose la plus précieuse au monde.

« Merci, humain, pour votre aide. » Il n'y avait pas de quoi, vraiment, ce fut un réel plaisir... Non mais, sans déconner ? « Avant de retourner chez vous, je vous donne la possibilité de me demander une chose. N’importe quoi du moment qu’il n’influe pas sur un autre humain, ou sur une magie d’autre part. »

Adam croisa les bras. Enfin. Enfin cette histoire se terminait, pas trop tôt ! Le machin avait l’air profondément heureux et… Et Figue sembla bouger dans son dos. Tournant la tête, il vit qu’elle n’avait probablement rien manqué de la proposition de l’écureuil car elle semblait plongée dans la plus intense réflexion envieuse. Sa façon de mordre sa lèvre inférieure était un signe évident de sa gourmandise… L’appel du gain, toujours.

« Etonnant. » Commenta-t-il, mais elle l’ignora.

Laissant les autres dire leurs souhaits avant lui, Adam réfléchi à la proposition. Il n’avait pas vraiment d’idée, il voulait simplement retourner dans leur ville et pouvoir reprendre ses habitudes qu’il avait mis si longtemps à acquérir… De toute manière, il ne pouvait pas lui demander de briser sa propre malédiction : déjà parce qu’il leur avait explicitement demandé de ne pas interférer avec de la magie, ensuite parce qu’il pouvait probablement comprendre la demande de travers et il n’avait pas envie de se retrouver changé en dinosaure. Aussi se contenta-t-il d’une demande simple et concise :

« Laissez moi rentrer chez moi et enlevez moi ce truc sur le front. »

Il désigna le tatouage en forme de gland et poussa un soupir de soulagement quand il sentit une petite chaleur caractéristique à cet endroit ; un hochement de tête d’Ulysse lui confirma qu’il n’avait absolument plus rien sur la tête. Pas trop tôt ! Son gland toujours à la main (bon sang, heureusement que vous suivez le contexte de cette phrase), l’écureuil leur désigna ensuite un endroit derrière la console : une luge, minuscule, se trouvait là.

« Pour rentrer chez vous, montez tous sur cette petite luge. Elle vous téléportera jusqu’à votre ville. »

Adam leva les paumes pour essayer d’évaluer la taille de leur moyen de transport…A tout casser, elle pouvait contenir trois adultes les uns derrière les autres. Mais vraiment en se serrant au maximum. Le roi des glands portait bien son nom pour le coup.

« … C’est prévu pour petits gabarits. » Commenta-t-il. « On ne rentrera pas tous. »

« Il va falloir. »

Le roi était partagé entre la prodigieuse envie d’éclater la bestiole contre son tableau de bord pour leur avoir fait subir une quête aussi stupide que celle-ci... et la profonde lassitude que jamais rien de normal ne se passe dans toute cette histoire. La tentation était grande.

« On vous a ramené votre gland à pieds pour vous éviter des déplacements, vous pourriez au moins faire l’effort de nous donner un moyen de retour décent. »

« Je n’ai que ça, mais si vous préférez rester à l’âge de glace, libre à vous, je retourne rattraper le temps avec mon gland. »

Comme pour éviter toute discussion, une bulle opaque se forma alors autour de lui et de la console ! Non mais quel… ! Adam du inspirer et expirer plusieurs fois pour calmer l’agacement qui fourmillait dans ses mains, avant de lancer un regard aride à Figue et de s’installer à l’arrière de la luge. Tout le monde tenta de s’y mettre un peu comme il pouvait, se serrant les uns les autres jusqu’à déborder de partout mais au moins tenir dans un seul et même bloc. Lucile et Morrigan à l’avant, Ulysse dans les bras d’Aster et Figue… Figue qui n’avait pas de meilleure idée que de rester campée sur ses pieds pour exposer son derrière à la vue d’Adam. Si elle pouvait tomber pendant le trajet, si seulement… !

La luge s’activa soudain et se mit à glisser. Glisser de plus en plus vite dans une espèce de descente à pic interminable. Elle prit de plus en plus de vitesse et le vent froid produit l’obligea à fermer les yeux, craignant le pire… Jusqu’à ce que la pente cesse et que la luge ne file plus que sur du plat, plus lentement. Puis le choc, rude, vif. Qui les expulsa tous hors du véhicule et les fit rouler sur la glace chaucn de leur côté !

Adam mit quelques secondes à comprendre ce qu’il venait de se passer, se redressant au milieu des patineurs qui les fixaient avec de grands yeux ronds. Quoi, ils n’avaient jamais vu de luges de leur vie ? Se massant le crâne il chercha un indice sur le lieu où ils venaient d’atterrir… un panneau suspendu au milieu de l’arène gelée lui répondit : Patinoire de Storybrooke ! Parfait, ils venaient enfin de rentrer ! Pas trop tôt !! Bon, il faisait tout aussi froid que l’endroit d’où ils venaient mais au moins les gens avaient bien moins de poils et n’avaient pas tous l’air idiot. Ou presque. Il grogna en frissonnant, avisant soudain de la brune en train d’essayer de partir l’air de rien.

« Halte là. Toi. Tu viens au poste de police avec moi. » L’interpella-t-il en l’attrapant par le col.

Si elle croyait qu’il avait oublié l’histoire de la glace, puis du tatoueur… Elle se fourrait le doigt dans l’œil jusqu’au coude – et ça devait faire sacrément mal ça. Même si une journée s’était écoulée depuis, il avait des comptes à régler avec elle.

« QUOI ?! Même pas en rêve ! » S’indigna Figue.

Elle tenta de s’enfuir en battant des jambes et des pieds sur la glace mais ne parvint qu’à perdre l’équilibre et déraper lamentablement. Avisant un patineur qui passait à portée, elle tendit les bras pour l’attraper et espérer se raccrocher à lui pour fuir en sa compagnie ; pas de chance, Adam la tint fermement et il la souleva du sol en faisant fis de ses cris d’indignation.

« Police de Storybrooke. Ne vous inquiétez pas, je m’en charge. »

Précisa-t-il au patineur traumatisé qui tentait de ne pas trembler en serrant sa parka de toutes ses forces. Nul doute qu’il avait cru sa dernière heure arriver, qui ne l’aurait pas vu venir à l’approche d’une telle furie ! Et elle avait beau clamer son innocence à qui voulait l’entendre, prétexter mille raisons sauf sa propre culpabilité et se plaindre d’une telle injustice… Elle n’eut d’autre choix que de se faire traîner par la peau du cou jusqu’à l’extérieur du bâtiment.

C’était l’heure des comptes et, dans son cas, l’addition allait être sacrément salée.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

The beast within
At the edge of our hope, at the end of our time...

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t79350-from-nothing-c

Lucy Wright


« Tu aimes les cacahuètes?
On aime tous les cacahuètes! »


Lucy Wright


╰☆╮ Avatar : Jessica badass Chastain

Ѽ Conte(s) : La Famille Pirate
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Lucile MacBernik

✓ Métier : Avocate ✗ Dirige une maison de poker illégale au dessus de son bureau mais chut.
Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 Tumblr_ozlywfW9211vv5ly8o6_400

☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1928

Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 _


Actuellement dans : « Tu aimes les cacahuètes?On aime tous les cacahuètes! »


________________________________________ Mar 10 Oct 2017 - 21:46



La Quête du Gland
Un gland pour les gouverner tous
Je vous passerais toutes les infos peu utiles que vous avez pu lire dans les posts précédents -note de la joueuse : je suis crevée donc c’est comme ça et puis c’est tout-, enfin je vais quand même faire l’effort de vous résumer à peu de choses près ce qui s’est passé, v’voyez, je suis pas si méchante que ça en fin de compte. Donc tout à commencé par un foutu tatouage de gland en plein milieu du front, s’est ensuivi un petit voyage non désiré à l’Age de Glace où on a rencontré Diego, Mémé, Sid’ et d’autres créatures assez…particulières. Ouai voilà c’est le terme.

Puis y’a eu le parc d’atraction, l’inondiation, la grotte, le vol en bestiole, la tortue bizarre, la rencontre avec le lapin qui aime ses pattes, les pirates -qui sont des gros fils de bip au passage- et puis après y’a eu l’eau et puis y’a eu la vague et puis y’a eu…le gland. Un foutu gland que la gamine avait dans sa poche depuis le début de l’aventure. Sur le coup, j’ai rien dit, je me suis contentait de suivre le groupe jusqu’au paradis. Enfin, ça ressemblait au paradis. Quoi que je peux pas véritablement savoir en fait vu que je n’y suis jamais allée…

Enfin bref, tout ça pour dire qu’on a finalement rencontré le Roi des Glands. « Un écureuil ? Sérieusement ? », je me suis pas retenue et j’ai poussé un profond soupir. Au final, il nous offrais quelque chose, on pouvait lui demander ce qu’on voulait ? Quand ce fut à mon tour, je pris une respiration et pris enfin la parole « J’aimerais que vous me rendiez mes vêtements, que vous me donniez le moyen de rentrer chez moi et que surtout, vous fassiez disparaître ce tatouage. » Il appuie sur un bouton et je me retrouve à nouveau habillée avec mes vêtements « ça fait du bien ! », sa voix grave résonne « Le reste se solutionnera en montant dans cette luge. » « Ok et cette fois, évitez de perdre votre gland. » « Aucun risque ! » et le voilà qui fait mumuse.

Je monte tant bien que mal dans la luge, derrière Morrigan et devant Figue sur le dessus vu que c’est nous qui avons les moins grosses fesses -je ne vise personne- et la luge s’active. Et v’la qu’elle commence une descente à pic vers le vide… « Euh… » On prends soudainement beaucoup de vitesse et le froid me fait fermer les yeux, le froid était vraiment très froid. Soudainement, la luge se mets à ralentir et se mets à glisser tout droit avant que je ne me retrouve étaler par terre après qu’on se soit pris un rebord. Je me relève et lève la tête. Nous étions à la patinoire de Storybrooke. Enfin à la maison. Les gens nous regardent bizarrement « Quoi ? Vous avez jamais vu des gens faire de la luge ? » Plus de gland sur le front. Passant machinalement ma main dans ma chevelure rousse, je remarque le léger gland tatouyé sur le majeur, tout petit, rikiki. Sur le côté droit, première phalange. Tant qu’y se voit pas.

Je me saisis de mon téléphone et compose le numéro d’Eliza « Eliza c’est moi, prépare Telline, je viens la récupérer. », cette aventure était enfin terminée…
code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Lucy Wright
My past, my present, my future ! It's my choice, pirate !

Olorìn Shakespeare


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Olorìn Shakespeare


Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 378254admin

╰☆╮ Avatar : Robert De Niro

Ѽ Conte(s) : Légendes Arthuriennes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Merlin

✓ Métier : Fleuriste
☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 117

Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 11 Oct 2017 - 19:36


La quête du gland



Non elle n'allait pas exploser et non elle n'allait pas s'en prendre à Figue. Le chaton s'était brûlée la main et c'était déjà une assez bonne punition pour toute cette aventure pourrie. Le principal, c'était qu'ils avaient un gland à présent. Cela allait contenter le Roi des Glands et ils allaient pouvoir rentrer chez eux et se débarrasser de ce tatouage. C'était parfait. La sorcière décida de se contenter de ceci et aida plutôt Figue à grimper les marches du pseudo paradis. Du moins allait-elle essayer parce que le chaton parvint à trouver un véhicule non consentant. Qu'importe. Adam serait totalement en mesure de grimper l'échelle avec Figue sur le dos.

Une fois en haut, la fleuriste appuya la demande d'Adam : elle non plus ne voulait pas d'un cadeau de cet écureuil complètement abruti. Rentrée chez elle et ne plus avoir le tatouage sur le front, c'était tout ce qu'elle voulait. Pour une fois, la sorcière n'allait pas chercher à en avoir plus... La brune se mit ensuite sur la luge, sur le devant et quand ils dégringolèrent, elle manqua un instant de rendre le peu de ce qu'elle avait mangé des heures voire des jours plutôt... Elle avait un peu perdu la notion du temps avec tout ceci... Quoi qu'il en soit, quand ils arrivèrent et se réceptionnèrent après une belle chute dans la neige, la sorcière put constater qu'ils étaient rendus à Storybrooke. Parfait !

- Eh bien... Commença-t-elle avant d'être interrompue par les cris de Figue parce qu'Adam voulait l'arrêter.

Morrigan soupira et regarda le duo s'élancer sur la glace. Figue ne mit pas longtemps avant d'être rattrapée et traînée vers l'extérieur par Adam. La sorcière les regarda un instant s'éloigner avant de saluer les autres et de suivre le duo infernal.

- Vous savez, ce n'est pas très royal que de s'en prendre à une personne blessée... Lança-t-elle alors en s'approchant d'eux. Puis elle bouscula Adam pour le surprendre et saisit Figue par le bras. C'était un plaisir !

Sur ces mots plein d'ironie, Morrigan se téléporta dans un tourbillon de fumée noire. Emportant Figue avec elle. Tant pis pour Adam ! Quand elle réapparut dans sa boutique, la fleuriste avait un grand sourire aux lèvres. Maintenant qu'elle était de retour à Storybrooke, sa maîtrise de ses pouvoirs était de nouveau parfaite.

- Petit cadeau pour fêter la fin de l'aventure. Dit-elle tout en soignant la brûlure de Figue. Viens ici quand tu veux... Et n'oublie pas d'aller réclamer ton chocolat à Aster Chaton. Fit-elle en souriant.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Pas en minéral ni en végétal !

Contenu sponsorisé







Evénement #84 : La quête du gland [Fe] - Page 8 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 8 sur 9
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Evénement #84 : La quête du gland [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Les autres mondes