« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)



Partagez
 

 ⋆ Celestia Mistletoe ⋆ (terminer)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Leo Lionstar



«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


Leo Lionstar


╰☆╮ Avatar : Rob Raco

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Loke ★ (Leo du Lion , L esprit céleste )

✓ Métier : Étudiant Universitaire en arts , astrologie et mythologie + Artiste (musicien, acteur , mannequin pour la marque Agreste)
⋆ Celestia Mistletoe ⋆ (terminer) 36a9

☞ Surnom : Le Prince du Love★ le Pantin dévoué★ Roleo
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2156
✓ Disponibilité : A mon rythme (santé tres fragile)

⋆ Celestia Mistletoe ⋆ (terminer) _


Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Lun 2 Déc 2019 - 15:23



Le Gui Celeste
Ft. Bebe Monsters
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆
Noël dernier, sous le gui je lui  avais  donné mon cœur  mais dès le jour suivant, elle l'avait abandonné. Cette année, pour me protéger des larmes.Je le donnerais a quelqu'un de spécial. C'était peut-être l'une entre elles ! Mais  j'y crois pas .. car..  d'  une morsure et deux écarts. Je garderais contre ma volonté, mes distances mais tu captais  toujours mon attention. Dis moi bébé monsters, c'était le surnom , que je cicatrisais sur mon coeur pour etre marquer de ta personne.  Est ce que tu me reconnaissais   ?   


Sans doute que la réponse serait positive, car sans consentement de notre part ,  nos âmes avaient procrées et  une attraction astrale était née . Convaincu que tu étais ce quelqu'un spécial.  On s'était revu a plusieurs reprises, mais pourquoi a  ce noel  on se revoyait ?,car je devais te souhaiter.. Joyeux Noël !  je l'ai enveloppé , avec une note disant "Je t'aime", ça t'était destinée mais maintenant je sais ce que c'était d'être un imbécile, car , dans le doute  je n'avais pas  envoyé. Ayant trouver ton adresse pour un colis..Mais que comportait ce cadeau? 


 Pourtant ,je ne voulais  pas beaucoup de choses pour Noël.  Il y avait seulement une chose dont j'avais besoin. Je me fichais  des cadeaux sous le grand sapin de la Guilde. Je te voulais juste pour moi tout seul,  plus que tu ne pourrais le penser.Fais que mon vœu se réalise, car je ne désirais  que toi pour Noel.. seulement toi, car je n'ai pas besoin de pendre une mes  chaussettes là sur la cheminée, car le  Roi polaire  ne me rendra pas heureux, pour noel avec un jouet.  Et je ne réclamerai pas beaucoup pour ce Noël , je n’espérerai même pas la neige.


 Donc je  vais seulement continuer d'attendre sous le gui.  Je ne ferai pas de liste que j'enverrai au pôle Nord pour le Père Noël.  Je ne resterai même pas éveillé pour entendre ces magiques clochettes de rennes ,car je ne voulais  que toi ici pour ce soir . Que puis je faire de plus  Bébé Monsters ?  Je ne souhaitais  que toi pour Noël.


Malgré toutes les lumières qui  brillaient si ardemment, partout. Et les rires d'enfants  qui remplissaient  l'air . Et tout le monde qui chantait   J'entendais cette clochette sonner.   Père noël, ne m'apporterais-tu pas le seul cadeau  dont j'ai réellement besoin ...Ne m'amènerais-tu pas l' amour ?  


Raison. Toujours en bonne compagnie pour le temps des fêtes.  Mais ses demoiselles étaient que de passage..car chaque année, je cherchais en vain la fille des etoiles.  Chaque veille de noel, je franchisais la porte, pour y rencontrer cette fille qui voudrait surfer dans ma voie lactée avec moi.  Mais je sortais qu'avec une groupie..une amie a mon bras. Parfois j'avais l'impression que Karen me punissait .. de tenter d'avancer, car même ma fiction était le fruit de mon imagination.  Mais toi soit ma réalité.. 


Visages. Quel ton chiffre ? Quelle est ta lettre ? Peu importe..Sur mon visage s'illuminait de plusieurs expressions, dépendant des visages familiers que je croisais.  


Intrigué de voir l'une de mes bonnes amies, Violette moi qu'il croyait qu'elle aillait tenter sa chance . Qu'elle avait jeté son dévolu sur  le garcon du bar , car la soirée de son anniversaire , elle m'avait largué mais laisser en compagnie de sa meilleure amie. Donc je ne m'avais pas a me plaindre car Lagertha était charmante. Amusante. Et nous avions eu du plaisir a danser,a se bourrer et discuter.  Étonné, moi qu'il avait toujours cru qu'elle n'était pas brancher garcons. Même si je désirais qu'une chose , la voir casser pour lui prouver, qu'elle n'avait pas tous a nous étiqueter , que même idiot un garcon, n'était pas forcément un petit con. Croyant qu'elle préférait passer sa carrière, en priorité, avant les sentiments. Alors, au moment, ou je me retrouvais devant mon amie, on se posait que des questions pour peaufiner notre amitié. Mais on savait qu'entre nous, il n'avait aucune affinités possible et intime..Elle était qu'une soeur de coeur.  Mais je n'avais pas l'encercler, pour la revoir pour un rencard . Même si physiquement, elle était très belle a regarder.. Je n'allais pas mentir sa copine était plus mon style.  


Fier, de mon bébé constellation. Plue était là ! En train de devenir  un grand garcon. Il ouvrait son coeur a la maturité et a la procréation de notre espèce. Espérant que ce soir, tu pourrais faire plumb ..plumb en belle compagnie. 


 Envie de rouler sur le plancher, et me tordre de rire. Mais je me retenais , pour ne pas attirer tes hélices. Ni de me faire étrangler par une guirlande . Je tenais a ma tête. Et la décapitation et la pendaison, ce n'était pas la mort que je me souhaitais. Préférant le melodrame, a l'horreur. Ben offre moi une mort skaspearienne, digne des romances légendaires. Mais en te voyant, un rictus joyeux était imprimé sur mon visage, creusant meme des fossettes dans mes joues, car je trouvais la situation amusante, parce que tu n'étais plus dans ta zone de confort. Et je pouvais en profiter et me moquer amicalement. Parce qu'entre nous, il avait cette tension amour brutale. On appréciait se taper mutuellement sur les nerfs. On appréciait se taquiner avec des vacheries et se salir les mains pour se  torturer l'un et l autre,  comme avec son fameux costume bleu.. qui manquait de style.  Essayant toujours de te convaincre d'y coudre des écussons. Mais tu etais pour moi le père que je n'avais jamais eu. Tu étais mon Roi Terreste !  Mais j'étais content, malgré que tu étais la contre ton gré,  que notre princesse  t'ai piégée.. quand je te disais que je voyais le reflet d'une mini- Lucy, comme elle ne voulait pas que tu restes figer a l'époque de ton passé. Elle voulait pansemer tes plaies, sans que tu oublies. Elle voulait sécher tes larmes..  Donc te voir assit et converser avec cette dame, réchauffait mon coeur. Une femme que je n'avais pas eu l'occassion de questionner, mais physiquement elle était plus ton type que le mien.  Espérant que tu l'encercleras, au moins pour faire plaisir a Sally. 


Mais qui voila ? Le Renne..enfin l'Étalon de Noel . Celui, qui allait gagner le grand prix.  Celui qui allait sans doute terminer,  sa soirée avec plus qu'une demoiselle a son bonnet.  L'expression de mon minois était aucunement curieux et même surpris.  Le cheval était a sa place. Tant qu'il n'était pas cocher..par ma dulcinée. Mais je n'avais pas a m'inquiéter, il était accompagnée d'une sublime rousse.. et qu est-ce qu'on racontait sur ce style de femmes, qu'elle savait distraite et bien s'occuper d'un homme. Donc mon ami serait comblé. Enfin espérons le pour lui.. 


Jetant des regards vadrouille , il ne connaissait pas les autres lutins et lutines présents.


Formulaire. La personne responsable, me demandait de m'identifier. Te souvenais tu de mon nom ? Leo Lionstar. Leo l'étoile du lion. Leo du Lion. Leo c'était simple a retenir. Mais avec le temps, tu me trouveras des surnoms personnalisés rien qu'a nous . Sinon tu feras comme mes soeurs et frères, tu me nommeras Loki ou Loke. Même si j'avais une préférence pour Loke. Mais tu découvriras peut-etre ce détail de prénoms au fil de notre conversation, ou meme liaison. Mais je t'en suppli ne vocabulise plus le mot ''Ducon''. Ce mot m'irritait ! Mais contrairement a moi, qui se déshabillait pour toi . Toi tu préservais du mystère. Tu m'aguichais avec cette sensualité de retirer qu'un morceau a la fois de ton être a lumière de paille. Tu étais la femme au masque, qui se la jouait a la Cendrillon. Et moi je devais découvrir .. qui tu étais Celestiel ? Alors quoi de mieux qu'un evenement comme celui-ci pour te connaitre.  Même si j'aurais préféré un bal de noel, pour vivre le rêve de tous les contes de fées.  Danser sous les etoiles jusqu'a sonne minuit. Tu m'aurais accorder un dernier noel..avant d abandonner mon coeur le jour suivant. 


La personne responsable, nous tendait une tablette de bois. D'une attache, une feuille était sous l'emprise de notre crayon et notre plume. Femmes devait annoter des chiffres. Hommes devait annoter des lettres. Et a tour de rôle, on devait jouer a la chaise musicale, en entendant la clochette. Ce bruit qu'il nous indiquait que le temps avec cette personne en face a nous, s'était écoulé au fil des questions qu'on se posait pour apprendre un peu a se connaitre.  Gentlemens, s'étaient les hommes qui transféraient de fauteuils en fauteuils.  Le but était qu'encercler un seul chiffre.. qu'une seule lettre.. Cette méthode de fonctionner était vintage. Aujourd'hui, tu avais une application , des sites de rencontres.. pour trouver ton âme coeur de Noel.  Mais dans un mood d'antan, moi aussi j'avais apporter une formule de critières . Que je sortais de la poche de mon veston pour brocher a sa copine.  


De filles en filles, De questions en questions, j'analysais, me fiait toujours sur les particularités de la femme parfaite.  Mais aucune n'avait potentiellement le bon profil de ce quelqu'un spécial.  Tout simplement, parce qu'elles n'étaient pas toi. De ma mine de crayon j'encerclais uniquement ta lettre '' J ''. Coïncidence ? C'était la lettre des mots que je n'avais jamais osé.. t'envoyer..pourtant j'avais essayé.  Mais toi seras-tu assez honnête de me dévoiler tes choix ? 


Apparences. Primordial. J'y portais une attention particulière pour moi et pour toi. Et tu avais su le comprendre avec l'épisode , du ruinage d'une de mes chemises de marque fendi. Cette marque italienne que je venerais autant que le Roi des esprits.  Toujours élégamment vêtu.  Hesitation. Toujours indécis, je ne savais jamais comment habiller peu importe le moment de ma vie. Heureusement..j'avais cette benediction des astres. Celle de passer d'un fringue a un autre. Tu en avais vu un apercu.. Mais pour cette soirée drague et pour me mettre dans l'ambiance de noel.  Je portais des couleurs et des textures qui pourrait te plaire. Pantalon en flanelle. Chemise légère de soie et semi transparente, qui ne dévoilait un corps que je te laisserais juger. Pour me couvrir, de ce froid hivernale, un veston d'un rouge passionnel.  Orné comme un sapin, toujours accompagné de mes accessoires et mes bijoux habituels. Et si , tu étais dévouée ma beauté. Tu reconnaîtrais ses objets ayant une valeur sentimentale pour moi.  Prudent cette fois, j'avais pris la précaution de chausser mes pieds avec mes bottes de mage. Pour protéger mes orteils, mais surtout pour ne pas handicapé la soirée. 
Bam. Bam. C'était le bruit des palpitations de mon coeur . Le temps ne m'a jamais semblé etre aussi court .Je ne peux rester debout et je ne peux tomber . J'ai perdu tellement de temps . Parceque il y a toi et moi et tous ces gens dont on se moque . Nous n'avons rien à perdre . Et il y a toi et moi et le reste du monde . Et je ne sais pas pourquoi mais je ne peux cesser de te regarder. Mais toutes les choses que je veux dire ne sorte pas correctement. J'écorche mes mots. 


Devant toi,  forcé de m’asseoir sur cette chaise inconfortable. Tete légèrement sur le coté. Sourire léger et gêné. Ce rictus qui creusent mes joues. Regard fuyant. Difficulté a gérer mon malaise devant cette beauté éblouissante. Doigt qui pince ma levre inférieure.. Je cherchais un moyen de t'aborder , mais sans mot.  Page blanche . Ébloui par ton apparence. Cette chevelure parfaitement soignée qui tombait en cascade sur ton épaule. Maquillage lumineux et léger qui mettait en valeur ton style celeste.  Ton corps couvert d'un tissus  bleu des cieux . Amoureux de cette brillance. Et scellé par une boucle qui me donnait qu'une envie defaire la boucle de ma ceinture.  Tu avais l'apparence d'un cadeau que je voulais déballer. Mais je n'arrivais pas a a t exprimer le traineau de mes pensées. Parce que tu étais trop belle pour ce noel.  Mais  ce silence de ma part rendait l ambiance hivernale, pourtant je transpirais de chaleur. Mais pour réchauffer cette atmosphère, tu me percutais d un glacon pour qu'on entame ce moment ensemble .. après tout nos minutes étaient comptées. tiens... Ducon t'es la ? me verbalisais -tu , pour ensuite me sourire. Provoquante.  


Innoncente. Tu le faisais exprès, avec toi j'en arrache  ''je te taquine... Leo c'est ça ?" Soulagé. Elle baissait son voile de méchanceté.  Parce que la cruauté gratuite , je n'appréciais pas..Surtout envers ma personne. 


Oui c'est ça Celestiel.  Oui j'avais retenue ton prénom , parce que celui-ci me hantait et me titillait l'esprit depuis un moment.  J'aurais pu continuer a te jaser de tout et de rien comme je l'avais accomplit comme avec mon amie Violette. Mais angoisser par la situation. Je prenais une carte du paquet.. pour débuter le jeu. Malchanceux ! Je venais de piger une carte qui pourrait ruiner plus que ma chemise.. mais ma chance avec toi.  Comment définis tu tes relations précédentes ? Je n'avais pas envie d'entendre parler de ces hommes, pour qui tu avais craquée , ni de remuer des plaies du passé. Je ne voulais pas savoir qui aurait pu fragmenter ton coeur, pour résister a la tentation de les punir, mais aussi pour les remercier,  car grace a eux, je pourrais peut-etre avoir la possibilité de me construire l avenir qui leurs étaient destinés avec toi . Non je ne voulais pas que la question me revienne non plus. Restreint a  marier nos passés  ensemble. Pas très ouvert a te devoiler mes véritables amours. Et les groupies..on en parlerait même pas. Tu savais deja que j'étais un homme que les femmes appréciaient, un peu trop. Et tu ne comprendrais peut-etre ma manière de faire mon deuil, non tu ne comprenais pas, car souvient toi tu avais refusé me rendre heureux, en réalisant mon fantasme, quand je t'avais fait venir a l'hotel pour porter cette perruque. Parce qu'a ce moment là, je voulais m'assurer que je serais capable d'y renoncer..ou meme renoncer a toi.. 


Faisant tournoyer cette question entre mes doigts avec style. Je m'abstenait  a te la montrer..et à te la poser. D'un mouvement de pouce discret, je touchais la bague d'or a mon majeur. Spontanément la carte s'illmuninait d'une lumière vif.. avant de se réduire en poussières étoilés.. et de s'évaporer dans la pièce. Puis d'une voix confiante, prenant un air hautain. Ma bouche laissait échappée une phrase qui j'espèrais allait entamer un pas d'avancement pour nous :  - Tu dois etre intriguée mais tout ce que j'ai a te dire,i je n'ai pas besoin de connaître ton passé. Seulement ton présent pour savoir si j'aurais une chance d avoir un avenir avec toi. 


Avalant ma salive avec difficulté apres cette phrase, craignant ta réaction. Acceptes-tu ma reponse ? Acceptes tu ce joker ?  Pour détendre la tension, je retirais discrètement une chaussure, car tu étais trop loin pour je te t'atteigne pour glisser une main baladeuse, donc tu avais le droit au pied.  Et personne ne verrait notre contact sous la nappe.  Rapprochant ce pied de toi..dangereusement, je me faufilais sous ta robe pour que tu sentes ma chaussette t'effleurer la cheville, puis te froler en montant sur le bas de ta jambe. Puis pour te caresser  la cuisse de mes orteils. Mais je ne m'aventurais pas aux frontières de l'interdit pour te toucher..te frotter..parce que ronronner de plaisir n'était pas ninja du tout.  


Très expressive du visage, tu me dévisageais avec un air snoble. Tu devais sans doute trouver mon attitude dès plus étrange. Mais pour moi , nous avons franchis trois étages. La provocation.  Le deni  et maintenant la domination.  Haussant les sourcils, de ton regard me parlait, :  t'es serieux ?  Bien sûr. Il était l'heure de te soumettre. Que je te démontre que je pouvais être un homme, avec lequel tu pourrais t'assurer a un futur. Et non un bébé a materner. Et je n'apprécierais pas que tu sois plus royal que moi. Prenant une voix différente, comme j'avais l'habitude de prendre , quand je pénétrais la peau du séducteur . Sourire charmeur.  De mon majeur, s'agrippait ma paire de lunettes pour la descendre sur la point de mon nez. Ce nez que tu avais déflorer de ton doigt , la derniere fois.  Chuchotant : Oui je suis sérieux.  Bébé monstre  veux-tu être mon cadeau de noel ce soir ? 


Succube. Tu me tricotais une écharpe pour je sois ta possession. Tu t'amusais avec ma dépendance a toi. Expression déterminée. Lèvres qui prononcaient ses mots avec lenteur et profondeur.  Mais derrière ton air sérieuse, ta bouche souriait. Mais je pouvais lire en toi que tu rêvais qu'on s'aventure.. qu'on pimente le jeu.  T'es sérieux Leo, ton cadeau de Noel ?   À ce moment la, mes orteils désobéisaient pour te faire comprendre ma volonté. Et qu'un mouvement pénétrait le seuil.. cédait a la tentation.  D'un regard coquin, tu fais ta coquette.  Alors vient chercher ton cadeau !


Une phrase, tu n'avais pas besoin de me repeter a plusieurs repris car ce n'est pas ce que je ressentais  dans mon cœur, dans ma tête. Dans mon cerveau, dans rien d'autre. C'était juste ma façon de déchaîner mes sentiments enfouis à l'intérieur de moi. Cette étincelle de noire que tu sembles aimer. Nous pouvons avoir un peu de folie juste pour le fun, justepour le fun .N'essaye même pas de me retenir. Laisse toi aller . Attache moi et prends moi jusqu'à que tu sois fait, Jusqu'à que je sois fait . Tu me rends dingue et je suis prêt à explosé. Fais monter mon corps, enfonce tes dents dans ma chair .Déshabille moi, goûte ma chair .Mords moi plus fort, enfonce tes dents dans ma peau. Je te tiendrais contre le mur du fond jusqu' a  tu m'en donnes jusqu'à que je prie, donne m'en plus . Fais moi saigner, j'aime ta brutalité.  Tiens mes mains au dessus de m a tête. Quand je hurlerais, rends moi muet.  Met ta bouche sur mon cou et ressens les pulsations battre. C'est comme une détente, pret a tirer.  Si tu veux lutter avec moi bébé  Voici un avant goût, un petit aperçu . Tu peux dominer le jeu car je suis difficile, mais ne joue pas souvent autour de ca , quand je le fais, je suis un monstre. 


Donc tu ferais mieux de le croire j'aime quand c est brutal.  Maintiens moi et fais moi hurler. Pose moi sur le sol Excite moi et prends moi. Fais que je prie pour en avoir plus. Mords moi plus fort, enfonce tes dents dans ma chair. J'aurais pu bondir l'autre coté de la table, mais non... C'était un scenario. C'était un plan d'une dimension parallèle. 


Viens en dessous avec moi sous la table . Battement de cils légers. Prunelles désireuses et intriguées. Tu  semblais vouloir plus de précisions : Toi et moi sous la table  ?. En effet l'invitation était que pour toi .  Tu voyais des groupies autour de moi ? Tu  voulais que je fasse une démonstration public en me levant sur la table, pour inviter tout le monde présent a faire une partouze géante sous la nappe. Mon but n'était pas que Ben finisse a l'asile pour fous, ou prenne part a mes histoires de doigts.  Tu étais rigolote ! Mais non.  Je n'avais jamais encore eu des délires a plusieurs, même avec mes groupies. Et au Père Noel, j'ai souhaité que toi.  - Il aura que moi, toi , ce cadeau . Fouillant dans mon veston, je sortais une surprise.. Une offrande qui venait de la boutique ''les diamants de Leo''.  Ne me demande pas , comment  j'avais obtenu ce présent. Secret !  Mais devant toi,  je déposais sur la table, un soulier diamanté a ta pointure. - C'est pour me briser encore une orteil mais avec style , cette fois. Mais pour te le chausser, je dois aller sous la table.  Sinon avec nous.. il aura aussi  Monsieur le Gui.  Dans ma crinière de lion, camoufflé derrière mon oreille. Je détachais quelques mèches pour te le montrer.  Mais tout en te dévoilant , je te faisais un clin d'oeil.  Tu savais maintenant que je voulais un baiser, mais j'en faisais peut-etre un peu trop pour te séduire ? Mais pour ce quelqu un de spécial, j'étais pret a lui offrir l'univers.. une planete.. un soleil.. la lune .. On va commencé par un baiser.  Impatient de connaître sa reaction, sa reponse. Un rictus timide se dessinait sur sa bouche. - Alors ce magnifique sourire, veut dire oui ? un possible ... oui ? Changement faciale. Elle se mordillait la babine du bas. Et ses yeux étaient aguicheurs. 




Une expression qui allait me trahir. Passant ma langue entre mes dents, pour lècher mes lèvres.  Mes oreilles de minous apparaissaient et se dressaient  dans ma chevelure. Oups!  Tu venais de découvrir.. que j'étais particulier. Que je n'étais pas seulement mortel. Mais que j'étais un esprit céleste. Traitresses, ses oreillons de chaton se manifestaient toujours quand je ressentais des émotions fortes.  Ne me regarde pas comme ca, tu vas me rendre dingue.  Instinctivement, je jouais nerveusement avec les anneaux de mon oreille humaine droite. Mains sur les joues.. bouche ronde.. yeux écartelés .  A la fois surprise..mais aussi en train de craquer devant tant de mignonnerie. 


Enlevant mon pied de sur toi. Prenant d'une main le soulier.  J'avais besoin d'une reponse là toute suite, pour nous préparer un nid d amour sous cette nappe.  Je te laisse prendre ta decision de me rejoindre en dessous pour qu'on se connaissent plus intimement a ton tour.. Poussant le paquet de cartes vers toi, pour que tu en prennes une. Puis de ma main de libre, je capturais pour le paquet de cartes pour l apporter avec moi dans les abimes du secret car sous la nappe on ne pourrait pas nous voir fricotter, fusionner ensemble. En dessous , il s en passe des choses pas net ! Mais il suffisait.. qu'un imbécile tire sur le drap pour qu'on se fasse surprendre.. car tous les garcons sont des imbéciles avec les filles, surtout les constellations.  Dans une dernière parole , ses quelques minutes s'éternissaient : Hummm j'arrive.


Je laissais mes fesses glissées sur le siege et mon corps suivre la course. Pour me retrouver sous la table, enveloppé par la confidentalité et le drapé.  Assis. Jambes écartées. Il avait une place qui t attendait entre celles-ci.  Et pas de la facon que vous penser.  Pour le moment, je voulais que te coller contre moi. Et nous couvrir de mon manteau pour les petites indiscrétions, si tu en désirais. Accrochant le gui, sous nos têtes. Déposant le soulier a mes cotés. D'un rayon arc en ciel, qui le percutait pour diffusionner ma lumière et nous creer une ambiance romantique.  Il manquait que toi pour notre rencard débute, car j'avais encerclé que toi.. J'avais gagné ton coeur a prendre. 
 



code by bat'phanie
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81908-la-vraie-force-est-un http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84196-le-zodiaque-amical En ligne

Dewenty Maanteekor



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Dewenty Maanteekor


╰☆╮ Avatar : Impératrice Aishwarya Rai <3

Ѽ Conte(s) : Folklore & Mythes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Manticore

✓ Métier : Couturière le jour et expérimente des poisons la nuit
⋆ Celestia Mistletoe ⋆ (terminer) 36a9

☞ Surnom : Dewen, Le dragon...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 380
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

⋆ Celestia Mistletoe ⋆ (terminer) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 16 Déc 2019 - 1:40

Celestia MistletoeDewenty & Leo

Qu’est ce que Dewenty avait fait au noel dernier ? oh.. pas grand chose, elle était rester simplement à SB, et ses parents étaient venu lui rendre visite. Cela avait enchanté presque Dewenty, si ses parents n’étaient pas séparés, elle ne leur reprochait pas ça non… simplement le fait que ses parents aient eu la même idées avait finalement déclencher un malaise. Et qui était venu aussi pour niquer l’ambiance ? son jumeau, ouai on vous en a pas parler ? normal l’histoire concernait Dewenty et pas son cher jumeau. Qui généralement ne venait jamais dans le coin. Comment il s’appellait ? Veer . Sacré petit con d’ailleurs, il était beaucoup plus grand d’ailleurs. La manticore généralement le rayait de sa carte. Chacun de toute façon avait une part de territoire à proprement parler. Leur espace vital pour se tolérer. On va pas dire qu’elle n’aimait pas ses parents. Elles les apprécient beaucoup, mais à petite dose. Pendant la malédiction ça avait été presque plus facile à gérer, maintenant, ça devenait catastrophique. Du coup le repas de noel avait été un peu trop mouvements entre les 4 personnes de la même famille. Jusqu’au moment ou Dew a craquer et les a mit à la porte. la 25 décemment à 0h05. Et depuis, ils n’était pas revenu, bien qu’ils se parlaient au téléphone. Heureusement que cette prouesse existaient. M’enfin, Veer avait bien essayé de revenir pour gratter un peu de terrain, mais elle ne l'acceptent pas et la manticore défendait de ses griffes son territoire. Non franchement les noëls s’étaient la merde, mais vraiment… Peut-être qu’elle retournerait en France juste pour voir son père qui était un peu plus tolérant. Elle dit bien peut-être.

Ce qui l’avait mené ici ? Elle n’en savait rien du tout, pourtant elle ne cherchait même pas à rencontrer des personnes, peut-être un paris qui avait mal tourné ? Ou peut-être chercher d'éventuellement personne à empoisonner ? Nan en fait elle a passait la porte suite à un petit mot lui stipulent de venir à cet endroit à une heure précise, quel surprise quand elle a vu que c’était un speed dating. De qui était le mot ? aucune idée, elle aurait pensé que c’était un client potentiel. Et bah non. De toute les personnes qu’elle avait rencontrés, les mots qui étaient, les plus souvent employé “Empoisonné” ou “étrangler” “moche”, “pas interessante”. On pouvait donc dire que c’était assez varié comme choix, si les personnes voyaient le résultat, ils prendraient peur. De toute façon son excuse s’était, manticore. En revanche pour elle, le résultat était tout autre, elle plaisait beaucoup, mais ils sentaient qu’elle n’était pas forcément receptive à cela. Elle n’avait pas vraiment compris l'intérêt qu’avaient les humains pour ce genre de chose. Pour trouver l’amour, il n’y avait pas plus simple ? Les manticores n’étaient pas aussi compliqués, un territoire, deux manticores, un combat, si le mâle l’emporte, il peut féconder la femelle puis, il reste avec cette dernière jusqu'à la naissance du petit. Tout en veillant sur la femelle pendant la grossesse. Rien de bien dure, même pas besoin d’alchimie. Sauf que, comme Dew pouvait le constater sa part humaine réfléchissait beaucoup trop et était vraiment difficile. Aucun de faisait l’affaire.

Elle commençait à désespérer visiblement. Ahhh finalement, elle était plutôt contente d'être ici ? Hmm... faut voir le bon côté de la chose ça la diverti, quand elle ne tire pas la gueule à son binôme bien sur. Ou qu’elle montre son exaspération au vu des profil qui pouvait bien défiler. Elle portait une robe bleu ciel, on aurait dit un flocon de neige qui se posait doucement sur la neige. Elle avait l’air presque angélique avec cette robe. Qui ne montrait qu’un aspect positif, sauf quand elle se mettait à parler on avait une harpie. Un démon sous les traits d’un ange. Au niveau de sa taille elle avait un noeud comme si elle représentait un présent pour noel, vive la cadeau, on vous prévient elle était pas douce la bête. Un maquillage plutôt léger qui mettait ses yeux en valeur, d’un bleu vert magnifique. A dire vrai la manticore n’avait même pas remarqué Ducon pour le coup, elle ne l’appréciait pas ? si bien sur, elle le tolérait dans son champs de vision. C’était bien non ? Il pouvait être autre chose qu’un enfant capricieux, quelques choses lui plaisait en lui, du moins son côté “féroce” C’était déjà pas mal venant d’elle on va dire. Il ne l’a laissait donc pas de marbre qu’est ce que c’était étonnant. Par elle ne sait qu’elle raison son regard avait parcouru la salle. Surement parce que son dating était ennuyeux à mourir, elle finit par apercevoir Ducon. Il était donc en charmante compagnie, pour changer ? Bien entendu, elle leva les yeux au ciel, il était irrécupérable. Heureusement qu’elle le connaissait un minimum au vu des fois, ou ils se sont croisés. Ou du moins discuter sans qu’elle ne l’étrangle au bout d’une heure.

Dewenty était la personne la plus parfaite au monde, elle était tolérante. Donc du coin de l’oeil, la manticore était en train de regarder le lion discutait avec la femelle. Jalouse ? pas vraiment non, il faisait bien ce qu’il voulait non ? Elle n’était pas sa mère et heureusement me direz vous, avoir un fils pareil… non merci. Par contre la fille méritait bien de finir empoisonné. Hmm… pas jalouse hein ? Ahh non du tout… - Mouai - Ou du moins elle ressentait un truc étrange, mais pas explicable. Elle reporta son attention sur son rencard, en le toisant de la tête au pied, elle n’allait surement pas mettre de chiffre pour lui faire plaisir et de toute évidence, il avait lorgner sur sa poitrine chose qu’elle n’appréciait guère, surtout quand ses yeux se trouvaient beaucoup plus haut. Elle fronça donc les sourcils, s’il continuait à la regarder de la sorte cet homme allait se prendre son talon dans la bouche. On ne regardait pas une femme comme ça, encore moins une manticore. l’heure avec donc sonné et elle changea de partenaire, salut le lourd…

En y repensant, qu’est-ce que Dew voudrait pour noël ? un corps humain a disséqué seule un peu comme Docteur maboule ? non… Un trésor inestimable ? Hmmm peut-être, une charmante compagnie pour noel ? Hmmm faut voir qui après. De toute façon, elle n’aimait pas donné son corps était une chose qu’elle ne faisait pas. Elle ne sait pour quelle raison l’image de Leo lui était apparu, la jeune femme secoua rapidement la tête. Que pouvait faire Ducon dans sa perspective de noel ? aucune idée.

Un petit message pour ce charmant Leo qui espère avoir Dew pour noel, c’est pas impossible mec, tu peux le faire, il te faudra pas mal de chance mais, tu peux être sur la bonne voie. La manticore ne te mangera pas au réveillon de noël. Vu qu’elle n’est pas comme son frère jumeau. C’est qu’il sacrément un veinard, sauf que ce n’est pas un criquet. Le père Noël pourrait gâter pas mal de monde c’est vrai, seulement ce qui on été sage n’est-ce pas ? Donc Dew elle aura pas de cadeau ? Bwarf tant pis, elle aura du charbon de la part du père fouettard et c’est bien pour réchauffer les cheminées donc elle sera doublement méchante. Oh et attendre sous le gui ? ça peut-être sacrément long, si on esperait un baisé de sa belle qui ne venait pas si on ne le prochain pas. Parfois le destin était vraiment un con avec les gens. Surtout en période de fête, ou alors c’est peut être le Karma ? la justice divine qui paie les pot cassé ? ou alors le miroir brisé de tante Jeanne ? Ah bah nan… je connais pas de Jeanne et j’ai pas de tante non plus. Et d’abord qui nous dit que le père noël habite au pôle Nord hein ? si ça se trouve il se trouve en Laponie avec les rennes. Cette mani de lui donner un lieu fixe, alors que peut-être il fait le tour du monde dans sa caravane. et qu’il s’appelle probablement pas Noël… et qu’il est pas papa ? Bon on va arrêter la avec les suppositions… Sinon on en a encore pour la vie des rats. ce qu’il pouvait faire de plus ? Hmm… lui mordre la cuisse ? Quoi ? on sait pas sur un malentendu ça peut-être fonctionner.

Et Beh… on te souhaite du courage de trouver une fille étoile. Genre elle doit être sacrément perché du coup. Parce que lui il a la tête dans les étoiles et nous on a les pieds dans la merde, mais c’est juste une question de point de vue personnel. La fille des étoiles, n’était peut-être pas si loin ? A droite ? A gauche ? devant ou même derrière ? Bha non elle était à la diagonal… Dew avait une robe qui brillait presque comme une boule à facette, mais en moins pétant. Bah nan on était pas dans les vampires de Twilight non plus hein ? et il n’y avait pas de lumière qui filtrait non plus pour faire la boule disco. Ahhhh la, la groupie c’est une très mauvaise idée, un mauvais point monsieur ! Dewenty n'apprécierait pas ce procédé. Les groupies… ça devrait pas exister à maudire. Mais bon, nous n’étions pas là pour parler de meurtres. C’était un Speed Dating quelques chose de presque conviviale à partager avec les autres. Le rendez vous, ou il ne faut pas tuer les personnes surtout.

En ce qui concerne les chiffres et les lettres, elle n’avait rien retenu enfin si, le sien un “J”. Le reste ça ne l’a concernait pas le moins du monde. On va pas se mentir à ce rendez vous la miss ne connaissait personne, aucune âme n’avait troublé son repos. Elle était pour ainsi dire livré à elle même dans cette fausse. De toute façon elle ne ferait qu’une bouchée de chaque personne. Hormi Leo, elle ne connaissait pas le visage des autres. Le temps s’était écoulé et finalement Dew s’était donc trouvé à la même table que Leo. Qu’elle chance dis donc… La manticore avait donc placé un sourire sur les lèvres.

“Tiens salut Ducon, toi ici ?” dit-elle avec un fin sourire sur les lèvres en voyant son visage, elle avait fait mouche. “Je te taquine Leo c’est ça ?”

Ce n’était pas la première fois qu’elle le voyait, mais ça l’amusait toujours de le taquiner. a chaque fois, un pique par-ci un pique par-là. La jeune femme était en train de regarder, il fallait avouer qu’il avait fait des efforts sur son apparence. Une chemise transparente ou elle pouvait voir les trait fin de sa musculature. Elle a des yeux c’est bien pour regarder non ? Elle était peut-être une manticore, mais, elle avait une part humaine. Pour une fois, elle n’allait pas renverser quelques choses sur lui. Les meubles étaient sauvé, et elle n’aurait pas à écouter la crise du lion. Dire qu’elle lui avait menti sur son identité… Celestiel… Elle y était allé un peu fort la dessus. Il faudrait peut-être qu’elle lui avoue son véritable prénom… Hmm… Bon allez autant lui dire la vérité.

“Hmm… d’ailleurs à ce propos… Je ne m’appelle pas Celestiel… Mon nom c’est Dewenty…” dit-elle, en souriant doucement, au moins, c’était dit.

Elle était en train de regarder faire, piocher dans une petite corbeille ou il y avait plein de petit papier blanc avec des questions… quel drôle de jeu. Les humains sont parfois étrange. Et bien heureusement qu’elle ne lit pas dans les pensées, elle n’aurait peut-être pas aimé de ses précédentes relations. En ce qui concernait Victor… et même Sloan. ça restait compliqué, elle ne voulait remuer un couteau dans son coeur. Elle les avait aimé… mais, elle devait oublier. Et la dernière fois, elle n’avait pas apprécié que Leo, lui demande de porter une perruque… verte en plus. Un deuil étrange pour une demoiselle, elle l’avait envoyé chier direct et elle était parti. Dew fronça doucement les sourcils, en le voyant faire tournoyer cette maudite carte au lieu de formuler cette question. Et voilà que cette carte parti en fumé. Bravo Nils. Elle fut étonné qu’il s’adressait à elle avec un air hautain.

“Mon passé de toute façon ne te regarde pas, c’est juste une autre que j’aimerais… oublier parfois. Le présent peut réserver des surprise, une chance d’un avenir avec moi ? Hmm… je ne sais pas, les cartes sont entre tes mains Leo. Mais dois-je en déduire que la question n’était pas la bonne ? Je pense que oui…”


Dewenty affichait un air étrange sur son visage, l’air de dire “Tu joue à quoi là ?” Elle sentait son pied le pied du Lion frôler son mollet. Ila vait retirer ses chaussures là ? Mais, il était en train de faire quoi ? c’est quoi cette technique de drague débile ?
“T’es sérieux ?” dit-elle avec étonnement.

Visiblement, il l’était au vu de son regard, il ne manquait pas de courage ce jeune homme. Elle ne connaissait pas tout de sa vie donc elle ne savait pas qu’il était plus âgé qu’elle en réalité. Et en plus un sourire charmeur, elle se retenait de rire pour voir de quoi il pouvait être capable. Alors la, elle ne s’y était pas attendu du tout. Elle se mordit la lèvre pour ne pas exploser de rire.

“T’es sérieux Leo ? Ton cadeau de noel ?”
dit-elle avec un sourire sentent maintenant ses orteils remonter sa jambe. Elle affichait un petit sourire se prétend au jeu. Lui lançant par la même occasion un sourire coquin, et d’un mouvement de l’index l’invitant à venir. “Viens le chercher ton cadeau alors ?~”
Elle avait aperçu son regard qui en disait assez long sur son envie. Et maintenant aller sous la table. Quel jeu amusant. Avec un battement de cils en plus, comment elle pouvait refuser une telle invitation aussi folle ?

“Toi et moi, sous la table ?”

Elle, lui et un cadeau ? Elle allait avoir un cadeau ? ce n’était pas souvent qu’on lui offrait des cadeaux. Donc, elle n’allait pas se faire prier. Oh ! un soulier avec des diamants, il brillait ! Dew n’allait pas mentir, elle appréciait les belles choses surtout ce qui pouvait briller. Ses doigts passèrent doucement sur le soulier. Elle l’écoutait tout de même tout en étant captivé par ce soulier. Du gui ? Elle redressa la tête pour regarder, il était sérieux, du gui… pour de vrai. Il voulait un baiser ? Il manquait pas de souffle. Un fin petit sourire ourla ses lèvre, plutôt timide, autant commencer à l’oublier après tout… Il n’était plus pour elle. Elle se mordilla la lèvre inférieure. Et un regard aguicheur avait fait son apparition. Il était peut-êtr sa rédemption. Il ne manquait pas de l’impressionner, il remontait dans son estime cet homme. Son regard s’était porter sur ses lèvres et sa langue qui passait sur ses babines. Attirer par ce geste ? Oui. Keske !? Des oreilles, que c’était amusant, il n’était donc pas humain, un plus pour son cas donc, Dewenty trouvait cette situation plus que drôle finalement. Bien qu’elle avait été plus que surprise de voir des oreilles de félins apparaître.

Leo était vraiment une personnes vraiment étrange, bien sur qu’elle allait venir avec lui sous cette table, juste pour voir de quoi, il pouvait être capable, joueuse ? Bien entendu ! Elle regardait et pris finalement une carte avec elle pour aller le rejoindre par la suite sous la table. Regardant manifestement la question à poser… étrange mais, ça répondait un peu à ce qu’elle désirait au fond d’elle.

“Hmmm J’arrive…”

Dewenty prit place discrètement sous la table aussi, prenant par la même occasion les autres cartes pour continuer leurs jeu sous la table et non à la vue des autres. Le coeur de Dewenty était en train de battre rapidement. Elle ne contrôlait pas du tout la situation et tout lui échappait littéralement. Il était tout de même parti avec Sa chaussure. Regardant le gui dans ses cheveux, la jeune femme déplaça sa main manucuré sur sa cravate de couleur rouge avec un touché satin. Pour l'empoigne et l’attirer à elle pour déposer ses lèvres sur les siennes. Embrasser quelqu’un d’autre était étrange et pourtant, elle ne regrettait pas. Pendant que leur lèvres étaient collé. Puis, elle retira ses lèvres et relâcha la cravate par la même occasion. Dewenty, trouvait cette ambiance ce qu’on pourrait appeler Romantique, les humains avaient de drôle de façon de faire les choses, mais ça ne lui déplaisait pas pour autant c’était ce qu’on peut appeler “Mignon” La jeune femme était en train de regarder sa petite carte qu’elle avait fait tourner dans sa main. Elle était peut-être déplacer pour l’heure actuelle mais, autant jouer le jeu non ?

“Leo...Tu préfèrerais avoir une fille ou un garçon pour enfant ?” dit-elle en le regardant dans les yeux.

Quoiqu’il en soit pour elle, ça n’avait pas d'importance. Du moment qu’elle avait un enfant, les manticore m’était du temps à avoir des enfants. Alors, quand cela arrivait s’était plus que la joie. Dewenty, vivait pour avoir un enfant, la dernière fois à cette malédiction, elle était en période de reproduction. La jeune femme était en train de regarder le lion en face d’elle. Voyant ses oreilles etre dressée, elle rit légèrement.

:copyright: 2981 12289 0


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
La Vengeance est un plat qui se mange chaud...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83288-comme-les-roses-j-ai- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83325-tu-es-a-croquer-vient-approche-toi-que-je-te-devore#1142269 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83324-avec-qui-vais-je-jouer-aujourdhui#1142256

Leo Lionstar



«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


Leo Lionstar


╰☆╮ Avatar : Rob Raco

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Loke ★ (Leo du Lion , L esprit céleste )

✓ Métier : Étudiant Universitaire en arts , astrologie et mythologie + Artiste (musicien, acteur , mannequin pour la marque Agreste)
⋆ Celestia Mistletoe ⋆ (terminer) 36a9

☞ Surnom : Le Prince du Love★ le Pantin dévoué★ Roleo
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2156
✓ Disponibilité : A mon rythme (santé tres fragile)

⋆ Celestia Mistletoe ⋆ (terminer) _


Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Sam 28 Déc 2019 - 7:01



Le Gui Celeste
Ft. Bebe Monsters
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆



(N hesite pas si tu as besoin de quelques changements  ⋆ Celestia Mistletoe ⋆ (terminer) 1412354410 notre autre rp arrive dans la journee parce que je dois dormir au moins mon petit 4 heures cette nuit . Bisous lapin et n hesite pas a faire un retour sur ce que tu penses du post )

Toi Celestiel ou peut importe ton prenom , cela n'avait pas d'importance pour moi. Même si un prénom s'était essentiel , car c'était comme le titre d'une couverture de romans. Même si notre romance, ne portera pas le titre de nos prénoms mais un autre prénom qui réflétait nos péripéties..Notre histoire a travers le temps ,  nous serons les deux héros de notre conte , Poison Céleste. Et notre récit sera peut-etre aussi mythique que le Rêve Bleu. Avec un peu de chance, nous laisserons un héritage derrière nous, a notre descendance après tout ma question était.. Enfin si j'étais capable de creer la vie !  Mais ce que je voulais penser a propos des prénoms, était que malgré ce détail. Même si tu ne portais plus ce prénom magnifiquement étoilé. Un prénom qui me plaisait gravement.  Ton véritable prénom, me faisait  encore rêvasser d'avantage. Dewenty ce mot, qui faisait chamboulait mon âme , celui ci était charmé par le symbole qui réfletait. Rosée, couleur de ma trace. Rosée teinte de la marque de mon âme soeur. Rosée du matin, moment des premières lueurs du jour. Moment ou je te dirais ces mots que toutes les femmes veulent entendre d'un homme.  Un jour.. Un jour.. 


Mais peut-etre pas ce soir , car il était trop tot.  Je ne t'en voulais aucunement pour ton mensonge, après tout, moi je possédais plusieurs prénoms. Et mes  préférés étaient Loke et Reo. Mais pour toi , j'étais véritablement moi, Leo du Lion. Mais peut-être avec le temps, tu me trouveras un surnom. Autre que Ducon. Donc pour moi,  ta menterie était seulement le masque de la Princesse qui venait tombée..Tu étais cette Cendrillon dont j'avais chausser le pied pour y découvrir la véritable identité.  Mais peu importe ton prénom..pour moi tu étais mon bébé monstre ! En toi je voyais la destinée.. Parce que malgré nos rencontres légèrement fourreuses. On se recroisait encore.. toujours et peut-etre a jamais.  Et il ne fallait jamais défier la destiné, car elle était là a choisir nos chemins. 


Mon passé de toute façon ne te regarde pas, c’est juste une autre que j’aimerais… oublier parfois. Le présent peut réserver des surprises, une chance d’un avenir avec moi ? Hmm… je ne sais pas, les cartes sont entre tes mains Leo.   Cette phrase était dites brusquement. Manquant de chaleur. Signe de feu. Symbole de feu.  Cette froideur me plaisait guère, et me donnait des frissons dans le long de la colonne. Emplacement sensible. J'aurais apprécié plus de délicatesse surtout que moi je m'ouvrais comme une fleur a toi. Je me dévoilais et toi tu te réservais. Mais j'espérais qu'un jour , je serais la clé de la serrure de ton être que ce passé que  tu voulais oublier. Que cette personne que tu avais été, je serais savoir..Savoir pourquoi tu l as fuis ? Toi aussi tu avais commis des atrocités dans ta vie antérieure ?Toi aussi tu voulais une rédemption ? Moi j en voulais une pour avoir été le responsable de la mort de Karen, car malgré le pansement de Lucy . Je pensais encore a elle. Et c'était a cause d'elle que je m'étais attachée si rapidement a toi. Que je devenais dépendant a ta personne, comme on le devient d un philtre d amour. Je voudrais  peut-etre aussi un pardon  pour tout ce mystere de ma vie d'Antan car les constellations malgré leur soixante dix neuf années lumières de la terre, selon les écrits humains , nous étions nés pour eux , il y a deux milles quarante et un an..Mais selon moi nous étions beaucoup plus vieux que la vie terrestre.. Mais est-ce que tu voudrais partager avec moi autant d'années ? C'était pour la raison, qu'à cet instant je n avais pas besoin savoir ton passé,  ton origine.. savoir que tu étais une démone perse. Savoir que tu étais une manticore car pour moi que tu sois  la femme qui me plaisait était suffisant.  Les cartes étaient entre mes mains, tu disais mais ce n'était pas un jeu de cartes c'était la destinée. 


Ce fatum nous menait sous la table, pour écrire le prochain de chapitre de notre histoire. T'attendant avec impatience, sous la nappe. Assis dans un coin, sous un décor improvisé, mais romantique pour moi. Ambiance feutrée a cause du reflet de la lumière de la chaussure. Gui qui veillait sur nous . Et rideau drapé pour posséder une intimité. Même si , faire rayonner mon amour pour ta personne en public, ne m'effrayait pas. Fier de partager des sentiments qui semblaient réciproque. Je désirais rugir tout le bonheur que tu me procurais.. car t avoir avec sous cette table était une victoire. C'était un rencard réussit ! 


A mes cotés. Plutôt en face de moi. A quelques centimètres de moi. Ta beauté m'était réservée. Et il avait que moi pour l'admirer avec des yeux de coeur. Main entrepreneuse et manucurée. Une main qui donnait envie que la sentir, la ressentir prendre possession d'un corps qui se mourrait sous ses pensées perverses a ton égard. Je voulais que cette main se balade sur ma masculinité entière. Mordillant ma langue, car t’apercevoir, effleurer même caresser le satin de tissus. Nourrissait mon instinct animalier. Mais  durant nos rencontres , j'avais compris et appris que la perte de controle de la situation, te rendait inconfortable. Mais contradictoire a ta personne, tu voulais un homme qui dominait. Tu voulais un Alpha.  Pourquoi ?  Pour la suite..  C'était pour cette raison que je te laissais m'allumer..m'offrir ton consentement durant ce rituel, car pour le moment seule toi le savait.. Tu agissais comme les félines. Tu aguichais ton mâle reproducteur.. et me disait dans ton langage bestiale et gestuel, va y apprivoise moi. Mais c'était une parade nuptiale. Mais ta technique d'approchement, tactique de drague comme penserait l'humain , fonctionnait.  J'étais sous ton emprise.. Mais que pour le temps d'un baiser. 


Honorant ou non la plante aux priorités magiques. Tu en avais peut-etre seulement envie. Je me laissais entraîner dans ta direction, car tu avais empoignée ma cravate..ma laisse, car a cet instant j'espérais qu'être le toutou, le minou de tes fantasmes a réaliser. Légérement étouffé. Souffle coupé. Tu voulais oxygéner mon esprit déséquilibré, chambouler par cette spontanée et cette sauvagerie. D un réflexe rapide, l'une de mes mains attrapait mon veston. Que je ne portais plus.. Pour le lancer avec précision a l'endroit ou ton corps serait destiné a s'allonger. A quatre pattes, devant toi . Nos lèvres étaient collées. Nos envies connectées et nos âmes fusionnées. Goutant au parfum de tes babines. Imprimant la couleur de celles-ci sur les miennes. Mes mains se positionnaient naturellement sur tes joues pour capturer. Kidnappé ton visage, car je ne voulais pas que lécher la sauveur. Je voulais savourer, déguster. Aguicher mes papilles. Connaitre le gout de ta salive. Partager la mienne. D'un prolongement , j’incrustais ma langue dans ta bouche, pour mener la valse. Une danse de langues..mais surtout m'attarder sur ton percing pour te donner des sensations supplémentaires. 
Au moment ou tu abandonnais la cravate me libérait. Et que tu rompais le bisous approbateur. Je comprenais que tu étais vulnérable.. docile. Que je pouvais contrôler l'alea .Dominer ta personne et  marionnetter la situation a  ma guise. Tu étais a moi ! Tu étais soumise. Au moment, je sentais la pointe de ma cravate happer ma chemise. Une de mes mains se positionnait sous la tête. Et l'autre poussait fermement contre le bas de ton épaule.  Plus précisément entre ton épaule et l'un de tes seins. De ma volonté tu étais ma poupée, je t'allongeais dans un mouvement ralenti pour que le décor se fige. Reste imprégner dans tes pensées. D'une douceur de velours, je te posais sur mon veston. Pour t envelopper d'une semence de roses.  Suivant ta course,  je me penchais vers toi. Nichant mon nez entre dans ton décoleté. Reniflait l'odeur de bougie parfumée, vanille et cannelle. Dans un murmure , je te disais 

-





code by bat'phanie
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81908-la-vraie-force-est-un http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84196-le-zodiaque-amical En ligne

Dewenty Maanteekor



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Dewenty Maanteekor


╰☆╮ Avatar : Impératrice Aishwarya Rai <3

Ѽ Conte(s) : Folklore & Mythes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Manticore

✓ Métier : Couturière le jour et expérimente des poisons la nuit
⋆ Celestia Mistletoe ⋆ (terminer) 36a9

☞ Surnom : Dewen, Le dragon...
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 380
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

⋆ Celestia Mistletoe ⋆ (terminer) _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 16 Jan 2020 - 0:28

Celestia Mistletoe Dewenty & Leo

On ne va se mentir hein ? Elle ne lui faisait pas totalement confiance à ce moment-là, cet homme était vraiment étrange, non c’est vrai déjà qu’il savait pas comment l’aborder alors, il s’est imaginé un scénario bancale pour accoster la demoiselle ! Comment ? en lui faisant limite un caca nerveux pour une chemise qu’il pouvait se payer 36 fois et la changer en claquant des doigts. Non Vraiment Leo, y était allé un peu fort quand et après c'était le coup de la panne avec le dépanneur qui venait même pas. Donc bon y avait d’autre moyen pour aborder une femme non ? On va devoir lui offrir un petit livre qui s'intitule “Comment accoster une femme pour les nuls” Edition spécial Leo bien sûr. Comme le titre d’un roman ? On espère que ce roman finit bien et pas comme Tristan et Yseulte ou Roméo et Juliette hein ? PArce que c’est bien beau mais, Dew ne compte pas mourir. Hmm rêve bleu ? la chanson en moins alors ? Parce que même si Dewenty à une magnifique voix, elle n’ira pas chanter une musique pour son histoire d’amour. Elle avait finalement opté pour la franchise en disant son véritable prénom. Elle espérait en soie qu’elle n’aurait pas fait de connerie en dévoilant son nom. De toute façon la manticore n’attendait pas de sa part entendre les mots.

Il était probablement trop tôt pour dire quoi que ce soit de toute manière. Mais enfin, Ducon était un surnom très bien et qui pouvait lui aller à merveille. Ca le représentait si bien, Kot pourrait même approuver totalement ce surnom si poétique. Dew allait s’en doute lui accorder cette faveur pour Leo et l’appeler autrement.

Le passé est une chose difficile, on peut soit le fuire sois tout en apprendre au contraire. La manticore n’avait de toute façon pas réellement le choix que de vivre avec son passé. Et elle s’en sortait plutôt bien. Et le passé des autres ne l'intéressait pas, elle avait déjà à faire avec le sien et s’était déjà une grosse merde. Le présent reserve des surprise ? C’était pas plutôt futur ? Parce que finalement le moment présent on sait ce qu’il se passe vu qu’on le vie. Un avenir avec lui ? Hmm faut voir ce que peuvent dire les cartes. La manticore avait toujours tendance à brusquer les personnes pour les faire réagir parfois ça manquait de saveur mais, c’était justement pour que ça pète qu’elle agissait ainsi. Le lion qu’elle était voulait toujours mettre le feu au poudre pour que tout explose. Son regard était toujours poser sur cet énergumène. Ahh la délicatesse s’était pour les faibles voyons, ou les personnes qu’elle jugeait bon d’être avec elle. Dewenty était rempli de secret encore pire que les kinder surprise de l’avent. Elle se réservait pas mal, la jeune femme aimait le mystère. Effectivement, elle avait commis beaucoup d’atrocité dans sa vie d’avant, est-ce qu’elle regrettait ? non. Une rédemption ? nullement vu qu’elle ne regrettait pas ses actes. S’il y avait peut-être un moyen qu’elle redevienne ce qu’elle était autrefois, elle l’aurait surement saisie, Etre une manticore était tellement plus agréable que d’être dans le corps d’un vulgaire humain. Pour le moment, elle ne pouvait pas grand chose. Elle était simplement Dewenty Maanteekor, n’ayant que de la manticore le charme et les poisons. Peut-être que seul les êtres humains pouvaient regretter leur actes ? ce qui pouvait les rendre faible ? Elle serait curieuse de ressentir de nouvelle émotions. Penser aux ex s’était mal… pourquoi ? c’était souffrir inutilement, Dew était en train de changer d’aller dans une autre direction, oublier qui elle avait aimé. Ce Dragon faisait parti de son passé. Même si à dire vrai elle était sûrement vouer à le côtoyer toute son existence, mais, elle n’allait plus éprouver de l’attirance amoureuse… juste un désire de le servir. Une manticore ne brisait pas ses chaînes aussi facilement, elle devait donc trouver un moyen de supprimer cette entrave. La manticore n’avait simplement rien fait pour avoir autant d’attention de la part de roux. Elle le trouvait amusant et plutôt divertissant.

Elle devait le suivre sous la table, c’était une idée vraiment peu commune venant de la part de quelqu’un. Généralement on continuait les conversations au dessus. Pour pimenter la chose, elle avait finalement décidé de le suivre. Autant continuer le jeu non ? Sous la table il faisait plutôt sombre. Il était vraiment ce qu’on pourrait appeler une créature étrange. Avec du gui, les humains utilisait ça pour s’embrasser selon la légende qui tournait de noël en noël. Dewenty jouait donc le jeu, il n’était pas totalement débile dans son esprit, quelques chose l'attirait chez elle. Dewenty s’était laisser vaguer à ses émotions et l’avoir embrasser. Au lieu de ça, la manticore avait continué son petit jeu qui s’était révélé d’allumer le lion en face d’elle. Pour se reproduire elle avait besoin d’un homme capable de les défendres. La jeune femme aimait bien tirer sur cet objet qu’on appelait cravate. S’était tellement sensuelle et délicat que la créature avait déjà expérimenté. Frissonnant légèrement en sentant ce corps étranger rentrer dans sa bouche, elle avait volontairement laissé entrer. Pour savourer ses lèvres plus en profondeur. Visiblement, il avait découvert la petite surprise qui trônait sur sa langue , un piercing était incrusté, un bijou qui lui plaisait bien pour ajouter un peu plus de sensation. La main de la manticore lâcha lentement la cravate et ainsi rompant le baiser doucement. La jeune femme était devenu un peu plus docile pour le moment. ça n'empêchait pas qu’elle pouvait avoir du mordant. Sans s’en rendre compte, elle avait senti la main de Leo sur elle pour la forcer à s’allonger. Le sentent s’approcher, s’allonger au dessus d’elle. Reniflant son parfum.


:copyright: 2981 12289 0

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
La Vengeance est un plat qui se mange chaud...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83288-comme-les-roses-j-ai- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83325-tu-es-a-croquer-vient-approche-toi-que-je-te-devore#1142269 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t83324-avec-qui-vais-je-jouer-aujourdhui#1142256

Leo Lionstar



«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


Leo Lionstar


╰☆╮ Avatar : Rob Raco

Ѽ Conte(s) : Fairy Tail
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Loke ★ (Leo du Lion , L esprit céleste )

✓ Métier : Étudiant Universitaire en arts , astrologie et mythologie + Artiste (musicien, acteur , mannequin pour la marque Agreste)
⋆ Celestia Mistletoe ⋆ (terminer) 36a9

☞ Surnom : Le Prince du Love★ le Pantin dévoué★ Roleo
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2156
✓ Disponibilité : A mon rythme (santé tres fragile)

⋆ Celestia Mistletoe ⋆ (terminer) _


Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Sam 11 Juil 2020 - 20:41



Le Gui Celeste
Ft. Bebe Monsters
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆



Possèdais-tu un don spécial , pour me cerner ? Tu n'avais pas tort ! Tes pensées qui résumait nos péripéties, étaient la une vérité vraie.   Mais pardonne-moi . Donne moi une seconde chance. Ou pleins de chances, je vais en avoir besoin.  En ta présence, je perdais le contrôle de mon être.  Maladroit, très maladroit . J'agissais comme un imbécile. Mais c'était ma façon de te dévoiler que tu étais a mon gôut. Tu étais plus même plus qu'a mon gout.  Que je me projetais déja avec toi. Le coup de talon, avait été pour moi , ma flèche de Cupidon. Ton soulier avait été aussi magique, que celui de Cendrillon.  Il fallait juste que tu réalises que cette maladresse , était un signal.  Mais tu avais raison , je devrais lire ce bouquin pour les nuls . Pourtant sans me vanter , avec mes autres conquêtes , je n avais aucune difficulté pour les aborder, avec toi c'était différent tu m'intimidais . Image de femme fatale. Tu reflétais l'image de la femme inaccessible.  Qu' involontaire , je gaffais les moindres détails de nos rencontres . Mais malgré ce fait , j' allais être persévérant et réussir a te charmer .  J'étais disponible , a me prendre des rateaux, vents.  Tout ce que je souhaitais que tu ne briserais  pas mon coeur.. Et pour l'instant tout se passait pour le mieux. La tournure de la situation me faisait rêvasser. Et que je n'avais du mal a croire que c'était la réalité.  Surtout que tu ne m'avais pas surnommer avec ce surnom, ducon, horrible et frustrant. Mais j'espèrais qu'au fil  du temps, si nous deux ça fonctionnait tu allais me trouver un surnom d'amour. Moi je t en trouverais tous pleins, comme Bébé Monstre, mon Dragon et mon Lapin. Et peut-etre que le destin voudrait que tu portes mon nom , en temps et en lieu.  Mais le bon endroit était sous la table..


En cet instant ,  entre nous , le courant passait .  Nos pulsions parlaient pour nous. En ce instant , j'avais déconnecté de la réalité . Il avait que toi et moi , sous ce drap. Mais toi , tu te reservais. Tu te bloquais pour le petit peuple.  Mais moi , je voulais te prendre la , maintenant. Toute suite.  Je voulais t'offrir ce qu'une femme avait réussis a me dérober dans cette vie.  Ma virginité.Ne l’est tu pas déjà ivre ? Dévorer mon corps ? méfie toi je pourrais le prendre au pied de la lettre ?”  Ivre, je ne buvais jamais a cette heure. Et je ne pouvais pas ivre. Enfin quelques minutes, sans plus, a cause de ma magie.  Mais je n'étais pas fermé a l'idée de prendre un verre après cet événement. Siroter une boisson pour faire plus ta connaissance.  Siroter , pour terminer dans ton lit.  Mais pas dans un bar, mais pourquoi pas chez toi. Chez moi , nous serons pas tranquille, parce que je vivais en colocation avec ma famille .  Et on te dévisagerait , en pensant que tu étais qu une autre femme passagère.  Et sur toi , je veux qu'on pose ce regard, que tu étais la femme de ma vie .  Donc ton existence , je la garderais secrète , jusqu' a nous deux , ca soit concrétiser. Que tu m'ai dis oui..  Dans une voix presque silencieuse. Un murmure , pour garder notre intimité. -  Ivre non , mais je ne suis pas contre un verre avec toi après.  Je ne veux pas te dévorer, pour te manger. Mais je veux découvrir ton corps et le graver dans ma mémoire. Je veux savourer chaque détail.  Mais je ne suis pas contre de prendre une croquée , pour marquer que je te veux. Et que je veux qu aucun autre homme vienne te prendre a moi.    Oui comme toi j etais très territorial.  Possessif. 


L'instant suivant, avec mes gestes, mes paroles et ma présence. Je pouvais etre fier de moi de te faire ressentir des sensations que tu n avais pas ressentis la première fois qu'on s etait vu. Tu me donnais ma seconde chance.Tes expressions. Tes bruits. Et tes mouvements étaient pour moi , ta maniere de m'exprimer que j'étais en train de reussir a te charmer, que tu etais en train de craquer pour moi. La magie du soulier magique avait fait son effet. Et avec un peu de chance , avec le temps peut-etre que tu apprendras  a m'aimer.  Mais la, on était au stade de la séduction.  Et si tu me donnais ma chance, je te prouverais que le mariage, ce n'était pas une bétise. Mais un lien aussi puissant que celui que j entretenais avec ma maitresse et Karen. Et que notre histoire ne  finierait pas comme celle ,  tes parents.  Si c'était cela ta crainte.  Qu'on partagera et qu on conquérira nos territoires ensemble . Et non séparé.  Reine de la terre . Roi du ciel .  Pour serons un jour.   Pourquoi je brulais les cartes ?  Parce que pour moi , c"était des informations que j'avais mémoriser, sur ta personne , car  je voulais tout connaitre de toi.  Je voulais etre la clé de ton journal. 

Hmm.. Je n’ai pas peur...Un jeu humain ? tu sais que j’ai déjà pratiqué cet art là ? Je connais un peu.


On parlait comme deux êtres qui ne venait pas de ce monde. Mais qui devait vivre en harmonie avec les humains.  A ce moment la, j avais un pincement au coeur. Parce que ca confirmait que tu avais eu des relations intimes avec d autres.  Moi aussi , mais pour une raison différente. Avant toi je ne cherchais pas l'amour.  C'était que des conquêtes pour oublier l'amour.  Parce que l'amour peut mourir..Avec toi , je voulais me donner une chance , lui faire confiance .  Au moins tu n avais pas peur de mon dragage, de mon approche, je souriais sans repondre. Surtout que j'avais un peu de mal a me concentrer, par des gemissements , par ci et la . Et mon envie de toi grandissait.    En érection juste pour toi. Il fallait que je te prenne. Et tes reactions sexuelles, ne m'aidait vraiment pas a penser a autre chose que baiser.  Surtout que tu m'avais ensorcelée avec ta question sur l'avenir. Sur les enfants.  Ca y est , je veux un bébé . Enfin tu me donnais vraiment le gout d en avoir .   Ca y est plus jamais, tu pourrais déloger cette idee de mon esprit. T'es foutue ! 


Étonné par le chiffre. Treize c'était abusé je te l'accorde. Mais j'avais toujours été habitué a avoir une grande famille étoilé. Une grande famille qu'était la Guilde. Mais si tu etais incapable de me donner autant d'enfants. Ce n etait pas grave. Pas de petit zodiaque pour Léo du Lion.  Je ne voulais pas mettre ta vie et celle d un bebe en danger.  Donc un serait suffisant !  Oui le sexe du bebe était negociable. Mais un garcon me plairait  . Un garcon a mon image. Que quand tu le prendrais dans tes bras, il te fera penser a moi. Mais une fille pourrait être autant interressant comme expérience de vie.  On verra ce que le destin nous réservera. A moins que notre bebe est le don de changer de sexe a volonté comme les certaines espèces de sirene.  Novice sur le sujet des bébés, tu me disais que les bébés ne se fabriquait pas devant une série televisée.. Alors apprend moi a faire des bébés.. Parce que faire un bebe devait etre une série d aventures.  Rire nerveux.


- Oui Treize j'abuse peut-être , mais je suis habitué a une grande famille. Oui le sexe peu etre negociable.  On verra ce que ca donne au moment venu. 

Cette discussion de bébés, nous rapprochais . Qu'on parlait deja un couple formé, qui était en train de se construire un avenir ensemble.  Sous une nappe c'était étrange ! Mais un bel anecdote a raconter.  Reculant, tu t'écartais les cuisses .  Ca y est tu avais oublié qu'il avait du monde au dessus de la nappe. Et que le bip sonore allait bientot sonner pour qu on change de partenaire.  Envie l'un de l'autre, je crois qu'on devrait s'éclipser ailleurs. Surtout qu on pourrait s attirer de grave ennuis. Dans ce monde moderne, faire l amour en public et se faire prendre était un délit.   J'avais toujours l'aider d'aller faire l'amour sur le bureau du maire.  Mais peut-etre que tu serais mieux chez toi.. Surtout pour notre première fois. Et ma premiere fois. Perdre sa virginité. Faire un bebe sur le bureau du maire c'était trop farfelu.   Me penchant de nouveau vers toi. 


- Je crois qu'on devrait partir, je pense que tu comprends pourquoi.  Sourire gené. - Pense très fort a chez toi.  Accroche toi bien a mon cou.  Attrapant le soulier de cendrillon d un geste rapide. Ton soulier symbolique du début de notre relation.  De mon autre main, j 'attrapais le drap de la nappe pour le tirer , car le spectacle etait terminé.  Et personne n avait rien vu.  La tablette de bois avec tous les candicats tombaient sur le sol.. Et nous , on etait encerclé d une lumiere brillante.  Puis on s'éclipsait grace a ma magie évocatrice.   Ou ? Sans doute chez toi.  Sur le sol , les autres participants du speeddating pouvait voir ma feuille, ou c 'était ecrit : - J'ai trouvé la femme de ma vie. 

FIN 

code by bat'phanie
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81908-la-vraie-force-est-un http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t84196-le-zodiaque-amical En ligne

Contenu sponsorisé








⋆ Celestia Mistletoe ⋆ (terminer) _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

⋆ Celestia Mistletoe ⋆ (terminer)





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville :: ➹ La Mairie