Le Testament
Par Anastasia

13 mai 2020


Songes d'la Neige
Par Olaf

29 avril 2020


Double Je
Par Mabel

19 avril 2020





« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment :
Code promo Nike : 30% de réduction sur TOUT le ...
Voir le deal
Le Deal du moment : -14%
Apple AirPods Pro
Voir le deal
239 €




« Gilead est loin d'être un Paradis et n'a de morale que la théorie.
Oserez-vous rejoindre les femmes de l'ombre prête à faire tomber la cité ?
Serez-vous de celles qui écrivent sans doute l'Apocalypse selon Sainte Lydia ? »


Partagez
 

 The World Is Not Enough ✗ Violette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Peter Pan



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Peter Pan


╰☆╮ Avatar : Thomas Brodie-Sangster

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Il ne peut y avoir qu'un seul Pan.

The World Is Not Enough ✗ Violette 280213team

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 584
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

The World Is Not Enough ✗ Violette _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 20 Avr 2020 - 19:43


The World Is Not Enough
But it is such a perfect place to start, my love.

Il y a des jours comme ça, où on a envie de faire rendre gorge au monde entier. Dans mon cas, le monde n'aurait pas suffi. J'étais dans un tel état de rage que j'aurais pu écraser plusieurs planètes dans mes mains, du moins si j'en avais été capable. Par moments, j'entrais dans de telles colères que le sol de Neverland en tremblait. Dans ces moments-là, les Enfants Perdus savaient qu'il ne fallait pas me parler. Les Fées restaient perchées tout en haut de leur montagne, les Sirènes dans les profondeurs de l'océan comme elles savaient si bien le faire. Les Indiens avaient tenté de me faire fumer le calumet de la paix, une fois. Ca avait fonctionné. Encore fallait-il avoir un Indien sous la main au moment opportun, ainsi qu'un calumet.

Aujourd'hui, ça n'était pas le cas, puisque je ne me trouvais pas à Neverland mais dans le monde fichtrement réel.

J'étais venu voler quelques trucs à Storybrooke et comme ils étaient plutôt volumineux, j'avais décidé de prendre le Bateau Nuage. Au moment de lever l'ancre, j'avais remarqué que cette dernière refusait de bouger. J'avais forcé le gouvernail de toutes mes forces, mais rien à faire. J'insistai tant et si bien qu'il émit un bruit grinçant. Finalement, je m'étais envolé et avais inspecté le Bateau Nuage sous tous les angles, jusqu'à remarquer une substance molle collée à la coque en cumulus. Ca ressemblait à un énorme chewing-gum rose, et c'est ce qui empêchait le bâtiment de s'élever dans les airs. Je m'acharnai sur le bubble-gum -qui avait ma taille- un moment en le bombardant de poussière de fée, de coups de poings et de pieds, mais rien n'y fit.

La colère m'envahit tout entier et je poussai un hurlement furieux en levant les mains vers le ciel. Au loin, un chien répondit à mon cri.

Mon regard oblique se dirigea vers le centre ville de Storybrooke. Pas difficile de deviner qui était derrière tout ça. Depuis quelques temps, dès que j'avais le malheur de croiser les sbires cornus d'Hadès, ils me répétaient que je devais réclamer la double nationalité. A chaque fois, je leur répondais d'aller se faire voir. J'étais Neverlandien avant tout. D'ailleurs, j'incarnais Neverland à moi tout seul !

Hadès avait trouvé un moyen de me nuire. Il allait me le payer cher. On n'immobilise pas le Bateau Nuage de Peter Pan impunément !

Je m'envolai brusquement, fendant les airs, cherchant la mairie de mon regard scrutateur. Je ne mis pas longtemps à la trouver grâce au plan simplifié que m'avait offert Hadès quelques mois plus tôt (au cas où j'aurais besoin de me repérer, m'avait-il dit). J'appréciais assez à quel point tout allait bientôt se retourner contre lui. Il avait fait une grosse croix là où se situait sa maison -même si je l'avais trouvée sans difficulté- et une autre là où se trouvait sa mairie. Il avait dit que c'était ses deux endroits de prédilection. J'ignorais ce que 'prédilection" voulait dire, mais ça me semblait être un mot important.

Je repliai le bout de papier et le remis dans ma poche, avant de descendre en piqué vers la bâtisse. J'atterris souplement sur mes pieds et entrai dans la mairie en faisant claquer la porte. J'avais envie qu'on perçoive toute ma rage. Je voulais démolir Hadès de mes (petites) mains.

"MONTRE-TOI !" m'écriai-je.

Ma phrase se perdit en écho dans les méandres du bâtiment. Les poings serrés, je pivotai sur moi-même en percevant du bruit sur ma droite. J'étais prêt à en découdre avec les minotaures s'il le fallait. Je dégainai mon couteau et le brandis vers la source sonore, mais stoppai brusquement.

"Violette ?"

Interdit, je la dévisageai. J'agitai mollement mon petit couteau dans le vide avant de réaliser que mon geste pouvait paraître agressif. Je baissai le bras.

"Ah, c'est vrai que tu travailles pour lui."

Mon regard s'assombrit davantage. Sans aucune gêne, je la détaillai de haute en bas. Elle était vêtue comme une grande personne. Elle avait l'odeur d'une adulte : celle de la paperasse et du temps perdu. Je fronçai le nez. Avant, elle sentait tellement bon... Un parfum de fleur sauvage juste après une tempête.

"T'as encore vieilli." estimai-je avec une moue déçue.

La revoir me faisait me souvenir de beaucoup de choses que j'aurais aimé continuer d'oublier. A Neverland, c'est si facile de ne plus penser. On est toujours occupé à vivre des tas d'aventures. Dans la réalité, le Temps est comme suspendu par moments. Et pourtant, il file à toute vitesse. C'est trop paradoxal pour quelqu'un d'aussi entier que moi.

La jeune fille était là, et ma mémoire venait de se rouvrir. Je me rappelais cette nuit de novembre, la dernière fois que nous nous étions vus... La déception que j'avais ressentie quand elle avait refusé mon cadeau : un aller simple pour Neverland. L'émotion collante et désagréable dont j'avais mis des mois à me débarrasser, un mélange de chagrin, de douleur et de chaleur, me revint avec l'effet d'un boomerang en plein visage. Je reniflai et redressai la tête pour me donner une contenance. J'étais plus fort que n'importe quel sentiment, ou que n'importe quoi d'autre.

"Il est où ?"
grognai-je tout en observant le couloir derrière elle. "Il se cache, c'est ça ? Il a peur de moi ?"

J'étais certain qu'Hadès était un trouillard fini. La fois où je l'avais provoqué en duel dans sa chambre, il m'avait amadoué avec de la brioche et du chocolat chaud. Au final, nous n'avions pas combattu mais très bien mangé. Cette fois-ci, il ne m'aurait pas. J'allais le démolir.

En revanche, si Violette continuait de faire barrage, ça risquait d'augmenter la difficulté.

code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Don't count me out just 'cause I'm down. Girls, I've been down before. Fate has a way of playing games and I've been keeping score. They tried to tell me I was lost in the forest like a cub with no mother when I actually was where I wanted.
- And run for your life

Violette Parr



« Béni soit le fruit »


Violette Parr


The World Is Not Enough ✗ Violette Fatl

╰☆╮ Avatar : Danielle Campbell

Ѽ Conte(s) : Les Indestructibles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette Parr

✓ Métier : Ancienne policière en formation ; désormais assistante & secrétaire de Mr le Maire
The World Is Not Enough ✗ Violette Maire210

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5228
✓ Disponibilité : Présente, chef !

The World Is Not Enough ✗ Violette _


Actuellement dans : « Béni soit le fruit »


________________________________________ Ven 1 Mai 2020 - 19:41

The World Is Not Enough
ft. Peter Pan


C’était fou à quel point le mois d’Avril était interminable. Violette avait l’impression qu’elle avait vécu plus de choses en un mois que durant toute sa vie. Et évidemment, il y avait dans les événements récents des choses qu’elle aurait préféré ne pas vivre. Mais la vie continuait malgré tout. Et même si Violette avait vécu des épreuves assez traumatisantes, elle ne voulait pas se laisser abattre. Aussi, peu de temps après la mésaventure qu’elle avait vécu avec Chris Brooke, le shérif, Violette avait pris la décision de retourner au travail. De toute façon, il fallait bien qu’elle travaille afin de gagner un minimum d’argent et pouvoir prendre son indépendance. Violette avait réussi à trouver une colocation dans laquelle vivre. Mais si elle commençait à rater des jours de boulot à tout bout de champ, elle ne pourrait jamais payer le loyer.

Violette se trouvait donc dans la mairie, dans sa salle de classe aménagée en bureau. Un minotaure venait tout juste de sortir. Il avait déposé du courrier à Violette. Et dans ce courrier, il y avait le fameux bulletin de salaire. 150 dollars. A la lecture de ce petit nombre, les pupilles de Violette se dilatèrent. Elle releva rapidement la tête afin de vérifier si ce n’était pas une caméra cachée. Mais à première vue, le 1er Avril étant passé depuis bien longtemps, il ne s’agissait pas d’une blague. Elle avait envie de froisser ce bulletin de salaire. Elle avait envie de le déchirer en millier de petits bout et de les faire manger à Hadès. Hadès. Il fallait absolument qu’elle le voit. Qu’elle lui demande des explications. Et s’il ne réglait pas cette histoire, Violette mettrait au point sa vengeance.

Perdue dans des sombres pensées, elle en fut rapidement sortie par le vacarme qu’il y avait dans le hall de l’école. Qui criait ainsi dans le vent ? Ca tombait bien. Violette devait se rendre à la photocopieuse pour faire une copie de ce bulletin de salaire médiocre pour sa potentielle vengeance. Aussi. La brune décida de sortir de sa classe et de rejoindre le hall, non loin d’elle. C’est là qu’elle le vu. Peter.

Un tourbillon d’émotion virevolta autour de Violette. Un mélange entre la colère, l’incompréhension et bizarrement une envie de renouer avec lui, de repartir sur de meilleures bases, de repartager des moments innocents avec lui. Bien que cette dernière émotion, Violette la ressentait faiblement. Pour l’instant, c’était plutôt la colère qui prenait le dessus. D’abord parce qu’il la menaçait avec un couteau – bien qu’il l’avait baissé lorsqu’il avait remarqué la présence de Violette – et surtout parce qu’il avait encore un comportement condescendant avec elle. Il venait quand même de lui mettre un taquet sur la vieillesse. Et ça c’était vraiment pas sympa.

Violette ne pouvait s’empêcher de froncer les sourcils, peu heureuse de sa remarque. Et bien déterminée à lui renvoyer l’ascenseur.

« Toi tu n’as pas changé. Toujours aussi agréable. »

Evidemment, c’était du sarcasme. Mais peut-être n’était-il pas assez intelligent pour le comprendre ? Trop immature pour faire la différence entre le 1er et le 2nd degré ? Aussi, Violette préférait le rajouter, au cas où.

« C’est du sarcasme, hein. Tu es loin d’être agréable. »


Peter semblait remonter, contre quelqu’un. Et ce n’était pas bien dur de comprendre qu’il parlait d’Hadès, de son…fils en quelque sorte. Violette arqua un sourcil. A qui pensait-il faire peur avec son couteau là ?

« Tu devrais pas jouer avec ça. Tu risquerais de te blesser. »

Et comme pour appuyer ses propos, Violette laissa l’énergie s’emmagasiner en elle puis laissa s’échapper un champ de force qui atteignit Peter. Et avant même qu’il ne le remarque, il s’était retrouvé les fesses au sol. Qu’est-ce que ça faisait du bien ! Et il avait de la chance, car elle aurait pu lui faire pire : le frapper par exemple. Mais Violette n’était pas pour la violence gratuite. Là, elle ne l’avait pas touché…pas directement en tout cas !

« Ça c’est pour m’avoir banni de Nerverland comme une vieille chaussette. »

Violette posa sa fiche sur un comptoir de l’accueil avant de se retourner vers Peter, tout en croisant ses bras contre sa poitrine.

« Pourquoi tu es là ? Tu commences à t’ennuyer sans moi à Neverland ? Et pourquoi tu cherches Hadès ? C’est moi qui dois lui faire sa fête avant ! »

Finalement, Peter et Violette avaient un objectif commun, demander des comptes à Hadès et sans doute se venger s’il ne faisait rien pour améliorer la situation. Néanmoins, Violette ne comptait pas en rester là avec Peter. Elle attendait des excuses venant de sa part. C’était donc pour cela qu’elle continuait à le regarder, de haut, toujours les bras croisés. Mais bizarrement, lorsque Violette était en présence de Peter, elle avait envie de retourner en enfance et de faire des blagues douteuses. Là, la victime serait Peter lui-même.

Avec un sourire malicieux, Violette tendit son bras vers le garçon, prête à lui offrir son aide s’il la voulait et à faire la paix. Du moins en apparence…Car Violette semblait avoir une idée en tête. Mais ce que Violette n’avait pas remarqué c’est qu’en tendant son bras, la manche de son pull s’était retroussé, rendant visible son poignet blessé.

☾ ANESIDORA


Petit dé facultatif:
 

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Time to forget you
I keep forgetting. That I don't need you now. It slips my mind. That's I'm the one who said we were so differents. But it's all liars.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi

Peter Pan



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Peter Pan


╰☆╮ Avatar : Thomas Brodie-Sangster

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Il ne peut y avoir qu'un seul Pan.

The World Is Not Enough ✗ Violette 280213team

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 584
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

The World Is Not Enough ✗ Violette _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 7 Mai 2020 - 11:23


The World Is Not Enough
But it is such a perfect place to start, my love.

C'est intéressant de constater que le comportement des gens ne change plus quand ils grandissent, comme si le fait de devenir adulte les emprisonne à jamais dans le même schéma. Violette était toujours aussi susceptible, ce qui me poussait à me montrer encore plus narquois avec elle. Elle n'avait pas digéré le fait que je l'ai bannie de Neverland. Tant mieux. Au moins, j'avais la preuve que ça importait pour elle. Ca me rendait d'autant plus satisfait.

Cueilli par l'onde de choc, je n'avais eu le temps de rien faire. Une fois à terre, j'avais seulement récupéré mon couteau (que j'avais lâché pendant ma chute) et l'avais rangé à ma ceinture, tout en ignorant superbement les questions de la jeune fille. Je n'étais pas énervé. Pas du tout. Après tout, la vengeance est un plat qui se mange froid.

Quand elle me tendit la main, je fronçai les sourcils. Bizarre. Pourquoi se montrait-elle aussi gentille après avoir été aussi sèche ? Ca cachait quelque chose. J'entrevis une possibilité de la battre à son propre jeu.

Gardant une apparente sérénité, je saisis sa main, mais l'entraînai brusquement vers moi pour lui faire perdre l'équilibre. Pendant ce court laps de temps, j'utilisai son poids pour faire bascule et me relevai.

Peut-être aurais-je pu la rattraper avant qu'elle ne tombe, mais comme elle m'avait envoyé une onde de choc, je n'étais pas d'humeur à me montrer sympathique. Malgré tout, une once de bonté me traversa tandis que je jetai quelques grammes de Poussière de Fée sur le sol, de sorte à créer un petit amortisseur qui s'apparentait à la sensation de heurter un matelas gonflable.

Je refermai le petit sac en tissu accroché à ma ceinture pendant que Violette se remettait de ses émotions.

"Ecoute, j'ai une idée : on devrait mettre nos différends de côté le temps de choper Hadès." proposai-je. "On s'occupe de lui ensemble et ensuite on pourra se tirer dans les pattes à nouveau. Deal ?"

Ca me semblait être un bon compromis. Qui plus est, à l'idée de débusquer Hadès en compagnie de Violette, un frémissement euphorique me parcourut. J'adorais jouer avec elle, inutile de le nier. Je plongeai mon regard pétillant dans le sien et ce fut à mon tour de lui tendre la main pour l'aider à se relever. Je prenais le risque qu'elle me fasse un coup bas, mais que serait la vie sans risque ?

A l'instant où elle tendit le bras, je saisis sa main et de l'autre, soulevai la manche de son pull. Je fronçai les sourcils de plus belle en remarquant les marques sur son poignet. C'était un mélange de brûlure et d'ecchymose. Quelque chose de moche s'était passé.

"Qu'est-ce qui t'est arrivé ?" m'enquis-je.

Subitement, je sentis des émotions diverses m'envahir : l'anxiété, la compassion et surtout la colère, prédominant sur le reste. J'étais furieux à l'idée que quelqu'un lui ait fait du mal. Quand je la taquinais, ça n'était jamais au point de la blesser physiquement. Je ne voulais pas être profondément méchant avec elle. Et je ne tolérais pas que quelqu'un puisse l'être.

"C'est relativement récent." estimai-je tout en observant davantage la blessure. "Ca a été provoqué par des liens très serrés."

Je m'y connaissais assez bien pour avoir ligoté pas mal d'indiens, de pirates et de cannibales un peu ballots, à Neverland.

Tout en parlant, je touchai doucement l'avant-bras de Violette en prenant garde de ne pas appuyer sur la plaie. Avait-elle les mêmes marques sur l'autre poignet ? Je pouvais deviner que oui. Si elle avait été attaché, c'était logique.

"Qui a fait ça ?"
demandai-je brusquement.

Je levai les yeux vers elle, à la fois farouche et implacable. Je venais de changer de cible.

"Hadès peut attendre. Quelqu'un d'autre va mordre la poussière, aujourd'hui."
dis-je d'un ton déterminé.

Encore une preuve que ce monde était dangereux et décevant : à Neverland, elle aurait été en sécurité. J'aurais pu veiller sur elle. Ici, elle était à la merci de n'importe quel fou furieux. Peut-être qu'un jour, elle se rendrait compte de la chance que je lui offrais. Peut-être qu'un jour, elle... changerait d'avis.

code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Don't count me out just 'cause I'm down. Girls, I've been down before. Fate has a way of playing games and I've been keeping score. They tried to tell me I was lost in the forest like a cub with no mother when I actually was where I wanted.
- And run for your life

Violette Parr



« Béni soit le fruit »


Violette Parr


The World Is Not Enough ✗ Violette Fatl

╰☆╮ Avatar : Danielle Campbell

Ѽ Conte(s) : Les Indestructibles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette Parr

✓ Métier : Ancienne policière en formation ; désormais assistante & secrétaire de Mr le Maire
The World Is Not Enough ✗ Violette Maire210

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5228
✓ Disponibilité : Présente, chef !

The World Is Not Enough ✗ Violette _


Actuellement dans : « Béni soit le fruit »


________________________________________ Ven 15 Mai 2020 - 16:12

The World Is Not Enough
ft. Peter Pan


Finalement, Peter n’était pas si méchant que ça. Certes, il avait été méchant d’envoyer Violette au sol. Mais ce dernier avait tout de même crée un support confortable pour amortir la chute. C’était une attention que Violette avait remarqué et qui, mine de rien, lui faisait plaisir. Cela montrait qu’il n’avait pas envie de lui faire de mal. Et ça en ce moment, Violette en avait besoin. Elle côtoyait trop de personne voulant la nuire, des personnes qu’elles ne connaissaient pas mais qui lui voulait du mal.

Alors Violette ne pouvait pas en vouloir à Peter d’être rentré dans son jeu et de l’avoir gagné. Après tout, c’était lui l’enfant éternel. Se mettant assise en tailleur, la jeune femme écouta la proposition de Peter. S’allier avec lui pour en faire voir de toutes les couleurs était une excellente idée. D’abord, ça lui permettrait de se venger du salaire de misère qu’Hadès lui donnait mais ça lui permettrait aussi de mettre de côtés tous les problèmes de sa vie et s’évader le temps d’un instant avec Peter. C’était incroyable ce don qu’il avait auprès de Violette. Il était comme un second souffle d’oxygène, une parenthèse d’enfance et de liberté sans tous les à côté de la vie. Même s’il était très souvent pénible dans ses propos et ses gestes, Violette n’arrivait pas à se défaire de l’attraction qu’il exerçait sans même le savoir.

Miss Indestructible afficha un large sourire sur ses lèvres tout en hochant la tête face à la proposition de Peter. Elle était d’accord pour s’allier avec lui afin d’en faire baver Hadès. Prête à se relever, la brune tendit sa main dont le poignet était visible puisque Peter venait de soulever la manche du pull. Violette se releva, l’air toute gênée. Et Peter semblait s’en préoccuper, à la plus grande surprise de Violette.

« Je… »

Peter inspectait son poignet comme un médecin examinant son patient. Et apparemment, Peter semblait être un très bon médecin puisqu’il avait réussi à deviner ce qui était arrivée à Violette. Enfin pas en détail, mais plutôt les raisons de ses marques sur les poignets. Lorsque Peter toucha le poignet de la jeune femme, cette dernière frissonna. Etait-ce à cause de ce contact physique avec Peter ? Ou bien parce qu’elle stressait de devoir raconter ce qu’elle avait vécu. Violette n’en n’avait aucune idée mais elle fixait dans le vide son poignet. La question de Peter faisait écho dans son esprit.

Incapable de répondre, elle était partie dans ses pensées, revivant la nuit d’horreur quand Chris l’avait sauvé. Puis ses pensées avaient dérivés sur Peter. Pourquoi se préoccupait-il autant de Violette alors qu’il s’était montré odieux avec elle en la bannissant de Neverland ? La jeune femme sortit brusquement de ses pensées lorsque Peter affirma qu’Hadès pouvait attendre, qu’il ferait mordre la poussière à quelque d’autre.

Violette posa maladroitement sa main sur le bras de Peter, quelque peu gênée.

« Non. Surtout pas. »

Dis comme ça, cela pouvait paraître louche, comme si Violette avait peur des représailles. Mais il n’en n’était rien. Seulement, Violette n’avait pas envie de ressasser le passé. Elle avait envie d’aller de l’avant, comme elle le faisait à chaque fois. Et elle espérait que Peter l’aiderait plus facilement à aller de l’avant. Avec lui, ça avait l’air tellement plus simple de s’amuser, de penser à des choses plus heureuses, plus légère. Actuellement, Violette avait besoin de ça. Mais il y avait certainement une autre raison derrière tout ça.

« Je…ne veux pas qu’il t’arrive du mal. »

C’était tellement étrange de l’avouer. Mais finalement, malgré tous ces vains essais d’oublier Peter, il fallait se rendre à l’évidence. Elle n’y arrivait pas et elle tenait sincèrement à lui. Pourquoi ? C’était une question à laquelle elle n’avait aucune réponse. Et elle n’avait clairement pas envie de chercher les raisons de son attachement pour Peter. Alors Violette cacha son poignet en replaçant correctement sa manche de pull, enlevant par la même occasion sa main du bras de Peter. Puis elle tenta d’afficher un sourire quelque peu taquin.

« Pour quelqu’un qui m’a banni de Neverland, je te trouve très préoccupé par mon sort. »

Violette observa les alentours, plus précisément en direction du bureau d’Hadès. Il était peut-être temps de revenir au sujet principal, un sujet plus gai si on pouvait dire ça comme ça.

« S’occuper d’Hadès et le faire tourner en bourrique…ou lui faire mordre la poussière comme tu préfères…c’est notre priorité. Et puis, ça sera forcément amusant avec toi ! »

Violette baissa son regard sur ses poignets qu’elle tenait désormais vers le bas.

« Et puis, comme tu peux l’imaginer, c’est de l’amusement que je cherche en ce moment. Bien que je souhaite aussi me venger d’Hadès et de ce salaire si misérable qu’il me donne. »

Elle releva la tête vers Peter en lui gratifiant un léger sourire, toujours taquin.

« Et puis après, on pourra de nouveau se tirer dans les pattes. Attends-toi à mordre la poussière à ton tour. »

Clairement, Violette n’était pas prête à le laisser revenir dans sa vie comme une fleur.

« Sinon, pour revenir à notre deal, Hadès n’est pas dans son bureau. Je n’ai aucune idée de l’endroit où il est. Mais peut-être que toi oui. Après tout, c’est…ton fils ! »

C’était tellement étrange que le Maire, le Dieu des Enfers soit le fils de Peter Pan. C’était quelque chose que Violette avait tellement de mal à intégrer…surtout vu ce qu’elle semblait ressentir pour lui. Pourquoi fallait-il toujours que Violette aille dans le compliqué ? Puis soudain, un minotaure imposant, arriva à leur hauteur. Il tendit un papier à Violette avant de compter.

« Mais qu’est-ce que c’est que ça ? Qu’est-ce que tu fais ? »

Violette observa le papier. Il était signé de la main d’Hadès. Il stipulait que Violette et Peter ne devaient pas rester à moins de 50 pas l’un de l’autre. C’était donc ça que le minotaure faisait. Il était en train de compter les pas. Et évidemment, il y avait bien moins de 50 pas entre les deux. Alors lorsqu’il arriva à 5, le minotaure commença à pousser physiquement Peter. Sans doute pour qu’il recule et laisse le nombre de pas que venait de requérir Hadès. Mais pour qui se prenait-il ?

☾ ANESIDORA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Time to forget you
I keep forgetting. That I don't need you now. It slips my mind. That's I'm the one who said we were so differents. But it's all liars.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi

Peter Pan



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Peter Pan


╰☆╮ Avatar : Thomas Brodie-Sangster

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Il ne peut y avoir qu'un seul Pan.

The World Is Not Enough ✗ Violette 280213team

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 584
✓ Disponibilité : Présent chef *-*

The World Is Not Enough ✗ Violette _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Dim 17 Mai 2020 - 10:46


The World Is Not Enough
But it is such a perfect place to start, my love.

Que cherchait-elle en restant évasive sur ce qui lui était arrivé ? Voulait-elle me... protéger ? C'était absurde. Je ne craignais pas grand-chose. Peu importe l'ampleur de l'ennemi, j'aurais su faire face. Ses paroles me crispèrent, car j'avais l'impression qu'elle me sous-estimait. Me croyait-elle incapable de la défendre ?

A ses yeux, je n'étais qu'une source de divertissement. Le souci, c'est que je n'avais plus envie de m'amuser, pour l'instant. Pas tant que je n'en saurais pas davantage sur ce qui lui était arrivé. Pensait-elle que j'avais le cerveau creux au point d'oublier que j'avais vu ces marques sur son poignet ?

Je roulai des yeux au mot "salaire", terme tellement terre-à-terre qui aurait pu me donner de l'urticaire. Elle se créait des problèmes là où il n'y en avait pas. En revanche, quand elle lança qu'Hadès était mon fils, je grimaçai à outrance comme si elle venait de dire une abomination.

"C'est le fils de l'Autre. Pas le mien." grommelai-je. "Je suis Peter Pan. Je ne grandis pas. Comment pourrais-je avoir un enfant ?"

Le reste de mes paroles fut prononcé d'une manière beaucoup plus détachée. En fin de compte, je ne préférai pas m'attarder sur tout ceci. Ca ne me concernait pas vraiment. Cela faisait partie de la vie de l'ancien Pan, duquel je n'avais aucun souvenir. Je préférais faire comme si ça n'était pas mon problème.

"Si j'avais un radar pour repérer Hadès, tu crois que je serais venu ici en lui criant de se montrer ?"
fis-je, goguenard.

Les filles, ça ne réfléchit pas correctement. Un petit soupir m'échappa tout en me grattant la tête. A cet instant, un minotaure surgit à côté de nous et tendit une feuille à Violette. Puis, il se mit à compter. Fronçant les sourcils, je l'observai faire.

Bientôt, il commença à me pousser. Je manquai de perdre l'équilibre et me campai plus fermement sur mes pieds. Hélas, ça ne suffit pas à le dissuader : avec une facilité déconcertante, la créature me fit glisser sur mes pieds comme si j'avais enfilé des patins à glace. Malgré mes résistances, je me retrouvai à plusieurs mètres de Violette, et le minotaure ne semblait pas décidé à s'arrêter.

"Ok, assez joué."

Ca n'était pas mon genre de prononcer ce genre de phrases. On ne joue jamais assez. Cependant, certains jeux ne sont pas suffisamment cools pour s'éterniser. C'était le cas avec celui-ci.

Aussi j'agrippai le minotaure par les biceps et pris mon élan afin de lui rendre la monnaie de sa pièce. J'y mis toutes mes forces et laissai même échapper un petit grognement.

"Qu'est-ce que tu fais ?" demanda la créature massive d'un ton balourd et indécis.

"Je veux te faire voler !" répondis-je tout en redoublant d'efforts.

Il restait désespérément planté sur le sol. Il était tellement lourd ! Fallait-il que je vide tout mon sac de Poussière de Fée sur lui ? Ca serait du gâchis.

"Ah. D'accord."

Il ferma les yeux et grimaça en poussant très fort sur ses pieds. Je lançai un regard anxieux à Violette. Je craignais qu'il ne lâche un pet monumental auquel nous succomberions tous les deux.

"Et toi, tu fais quoi, là ?"
fis-je d'un ton prudent en le lâchant aussitôt.

"Je..." il eut l'air hésitant. "Je pense à un bon rôti."

Je réprimai un soupir.

"C'est loin d'être suffisant comme pensée agréable." dis-je, agacé. "Casse-toi. T'es trop nul."

"C'est que... le Seigneur Hadès veut 50 pas entre vous. Je dois vous éloigner avant. Si vous refusez de respecter la distanciation sociale, je serais obligé de vous écraser."

C'était problématique, car je n'avais aucune envie de partir. Plaçant les mains sur mes hanches, je rétorquai :

"T'es sûr qu'il ne veut pas plutôt que je sois à moins de 50 pas de Violette ?"

Le minotaure eut l'air égaré. Il se rapprocha de Violette et lut la feuille par-dessus son épaule.

"Je sais plus." bafouilla-t-il. "C'est pas très clair sur le papier."

"Je suis sûr que c'est moins de 50 pas. Du coup, je suis pile poil où il faut." déclarai-je avec un sourire espiègle. "Tu peux disposer."

"Oh, merci !" fit-il, ravi.

Et il s'éloigna à grands pas. L'imbicilité de ces créatures atteignait un sacré niveau. J'aurais pu lui demander où se trouvait Hadès, mais j'avais plus important à faire.

Pivotant vers Violette, je lançai :

"Tu veux jouer ? J'ai une idée, mais il me faut un accessoire. Je reviens."

Mystérieux, je m'éloignai d'elle pour me rendre dans le premier bureau venu. Je me mis à fouiller les différents tiroirs et étagères, et trouvai rapidement ce que je cherchais. J'avais toujours eu beaucoup de chance. Quand on voit le monde tel qui pourrait être et non tel qu'il est, on a de plus grandes facilités à obtenir ce que l'on souhaite.

Je revins donc vers la jeune fille avec une bobine de ficelle dans les mains. Tandis que je la déroulai, je déclarai :

"Donne-moi tes poignets."

Le visage fermé, je posai les yeux sur elle.

"Vu que ça n'a pas l'air de te déranger de te faire attacher, on va jouer au chasseur et à la proie."

Je cherchai à la provoquer afin qu'elle me raconte ce qu'elle avait enduré. J'avais besoin d'un nom. Juste d'un nom. J'étais capable de faire le reste.

"Ca m'a passé de vouloir chercher des noises à Hadès." repris-je en haussant les épaules. "Les gosses, ça change souvent d'avis, tu sais."

Ironique, j'affichai un petit rictus. Elle voulait que je l'amuse ? Très bien, mais je n'étais pas certain qu'elle apprécie tous mes jeux...

code by bat'phanie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Don't count me out just 'cause I'm down. Girls, I've been down before. Fate has a way of playing games and I've been keeping score. They tried to tell me I was lost in the forest like a cub with no mother when I actually was where I wanted.
- And run for your life

Violette Parr



« Béni soit le fruit »


Violette Parr


The World Is Not Enough ✗ Violette Fatl

╰☆╮ Avatar : Danielle Campbell

Ѽ Conte(s) : Les Indestructibles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette Parr

✓ Métier : Ancienne policière en formation ; désormais assistante & secrétaire de Mr le Maire
The World Is Not Enough ✗ Violette Maire210

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5228
✓ Disponibilité : Présente, chef !

The World Is Not Enough ✗ Violette _


Actuellement dans : « Béni soit le fruit »


________________________________________ Dim 24 Mai 2020 - 21:07

The World Is Not Enough
ft. Peter Pan


« Ouais bah il semblerait qu’à un moment de ta vie, tu as changé d’avis et tu as grandi. J’ai parfaitement vu ta version adulte et toi aussi d’ailleurs. »

D’abord à Volsunga puis à Neverland…ou dans un souvenir à Neverland. Impossible de savoir réellement. Mais qu’il le veuille ou non, Hadès était bien son fils et Peter Pan était bien Pan…en plus jeune. Cette histoire était tellement compliqué qu’y penser un petit peu lui donnait mal à la tête. Et parfois, Violette aurait préféré que tout ceci soit beaucoup moins compliqué, qu’il soit juste Peter Pan. Quoi que…même là, c’était particulièrement étrange puisqu’elle s’était entichée d’un garçon qui ne grandissait pas…bien qu’il soit forcément plus âgée qu’elle. Encore quelque chose de compliqué, dans tous les cas. Avec ou sans Hadès. Avec ou sans Galatée.

« C’est déjà un exploit que tu aies réussi à trouver l’endroit où il bosse. Vu que tu ne viens pas d’ici, tu as forcément une carte ou un truc de ce genre. Je me trompe ? »

Violette observa Peter en plissant des yeux. A première vue, il ne semblait pas avoir de carte. Pas dans ses mains en tout cas. Peut-être l’avait-il rangé à quelque part dans sa tenue pour le moins non conventionnel ?

Puis le minotaure débarqua. Bien trop choquée de ce qu’Hadès tentait de faire, Violette ne parvint pas à réagir. Elle regarda sans vraiment regarder la scène qui se déroulait sous ses yeux et la chamaillerie entre le Minotaure et Peter Pan. Cependant. Violette fut surprise lorsqu’il osa dire qu’il avait assez joué. Peter Pan, assez joué, c’était possible ça ? La jeune fille arqua un sourcil mais resta sans bouger, observant Peter tenter de faire voler le Minotaure. Ah bah, c’était pas le même poids que Violette ! Ils n’allaient pas réussir à s’en débarrasser aussi facilement.

Du moins…ce que pensa Violette. Jusqu’au moment où Peter retourna le cerveau du minotaure. Il était assez bête pour se faire avoir. Néanmoins, il fallait avouer que c’était bien penser. Violette observa, bouche bée, le minotaure partir.

« C’est incroyable à quel point ils sont bêtes. Mais bien joué Peter ! »

Il fallait le reconnaître, Peter pouvait être intelligent. Ou malin. A voir quel adjectif lui irait le mieux. Et lorsque Peter lui demanda si elle voulait jouer, le sourire taquin de Violette s’agrandit. Elle fronça les sourcils d’interrogation lorsqu’il lui indiqua qu’il avait besoin d’un accessoire. Tout ceci n’était pas très rassurant.

Et Violette avait parfaitement raison d’avoir peur. Puis Peter venait de revenir avec une bobine de ficelle. Au début, Violette s’était rapidement fait des films sur les différentes façons de s’amuser avec de la ficelle mais la demande de Peter la glaça sur place.

« Quoi ?! »


Avait-elle bien entendue ? Instinctivement, Violette fit un pas en arrière. Comme si la confiance qu’elle avait pour Peter commençait à s’envoler. La suite de sa déclaration eut l’effet d’une bombe pour Violette. Elle qui était restée relativement calme depuis le début sentit le sang bouillir en elle.

« T’es con ou tu le fais exprès ? »

Elle lui lança un regard noir. Il avait qu’à essayer pour voir ! Elle ne le laisserait pas faire.

« Tu m’étonnes que l’envie de t’en prendre à Hadès t’ai passé. Tel père, tel fils. Pourquoi t’en prendre à quelqu’un qui te ressemble. Deux gros boulets. »

Oh, les méchancetés fusaient. Mais là Violette n’arrivait pas à se calmer. Elle était déçue du comportement de Peter et elle comptait bien lui faire comprendre.

« On évoque à l’instant mes blessures et tu aimerais m’en faire de nouvelle. Mais ça tourne pas rond chez toi ! »

Clairement, il n’était pas venu pour faire la paix. Il n’apportait rien de bon.

« Tant mieux pour toi si tu ne veux plus t’attaquer à Hadès. Mais moi, c’est toujours mon cas. Hors de question que je retourne dans cette forêt et ce QG de drogué pour une quelconque vengeance. »

Finalement, il avait réussi à obtenir ce qu’il voulait à la mettant sur ses grands chevaux. Mais ça, Violette ne le savait pas. Et sans prévenir Peter, la jeune femme se colla à lui, tapotant son corps avant de trouver ce qu’elle cherchait à son tour : la fameuse carte.

« J’en étais sûr ! »

Violette recula de quelque pas et ouvrit la carte, la fixant en détail.

« Qu’importe ce que tu veux faire. C’est pas toi qui décide. Retourne dans ton cher Neverland et laisse-moi m’occuper d’Hadès puisque tu changes d’avis si vite. J’ai pas besoin de toi de toute façon. Je trouverais bien une façon amusante et drôle de me venger de lui, sans ton aide. »

Refermant la carte, Violette la glissa dans sa poche puis tourna les talons…prête à partir en direction de cette deuxième croix. Sans aucun doute là où se trouvait Hadès en ce moment-même.

☾ ANESIDORA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Time to forget you
I keep forgetting. That I don't need you now. It slips my mind. That's I'm the one who said we were so differents. But it's all liars.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81777-chaque-personne-fait-partie-d-un-groupe-relationnel http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85481-la-trepidante-vie-de-violette-parr-miss-indestructible http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi

Contenu sponsorisé








The World Is Not Enough ✗ Violette _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 1 sur 1

The World Is Not Enough ✗ Violette





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville :: ➹ La Mairie