Sur le Fil
du Rasoir
de Nat

Le Péché Divin
de seb

Merry Christmas
de Nanis


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Sur le Fil du Rasoir ☆ Evénement #88
Une mission de Balthazar Graves - Ouverture : 22 novembre 2017
« Serez vous prêt à venir flotter en bas avec notre Clown ? »

Partagez | .
 

 Evénément Divin #6 {18} : Les Petits Secrets d'Hippolyte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant
AuteurMessage

Melody Blackstorm


« Murmure leur
qu'ils floodent trop ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Kristen Stewart

Ѽ Conte(s) : La Petite Sirène 2
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Melody, the only one

☞ Surnom : Natoune



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6186
✯ Les étoiles : 734




Actuellement dans : « Murmure leurqu'ils floodent trop ! »


________________________________________ Dim 15 Fév 2015 - 20:31


I'm the best damn thing that your eyes have ever seen

I'm beautiful and you're not.

J'étais assoupie tout au fond de l'eau. Il m'avait demandée d'attendre, mais ce n'était pas mon fort. J'en avais assez de tourner en rond comme un poisson dans un bocal. Je voulais de l'action. Pourquoi me laisser en seconde ligne ? Ca servait à quoi ? J'aurais été bien plus utile à la surface.

Au début, j'avais laissé les bulles d'oxygène s'échapper de ma bouche et les avais regardé lentement remonter. Puis, lassée, mes branchies internes avaient pris le relais et je m'étais endormie dans les bras des flots.

Brusquement, un tremblement parcourut l'onde, m'éveillant en sursauts. Qui osait perturber mon repos ? Je savais que ce n'était pas lui. Il n'aimait pas venir ici. Trop mouillé pour Monsieur.

Je remuai à peine, plissant des yeux pour apercevoir ce qui se passait à la surface. Je voyais trop trouble. Il fallait que je remonte. Une impulsion sur mes nageoires et j'ondulai à vive allure. Je ne sortis pas tout de suite de l'eau, restant à un bon mètre en dessous. A présent, je la voyais. La malpolie, l'idiote... Elle avait plongé les pieds dans mon eau. Elle la polluait.

"Enlève tes sales pattes de mon bassin." dis-je dans un grognement.

Ma voix, amplifiée par l'écho de la salle et des flots, résonna étrangement. La femme se recula aussitôt, sans doute plus étonnée qu'inquiète. Ne t'en fais pas, tu auras tout le temps pour avoir peur...

Lentement, je sortis la tête de l'eau, la fixant d'un oeil noir. Mes cheveux avaient pris la teinte des ténèbres. Je nageai tranquillement jusqu'au bord du bassin pour m'y accouder, la jaugeant d'un air condescendant.

"Alors c'est ça une déesse. Je les imaginais plus... belles."

Un sourire sans joie, presque moqueur, étira mes lèvres tandis que je l'observais avec davantage d'intensité.

"Tu n'es pas Aphrodite." dis-je d'un ton déçu. "Dommage..."

J'aurais tant aimé la rencontrer. Après tout, je lui devais tant. Et cela n'avait rien à voir avec le petit contentieux que je devais régler avec elle. Un rictus secoua mes frêles épaules avant que je ne lève de nouveau la tête vers la déesse. Je savais qui elle était. Même si je vivais recluse pour l'instant, on m'avait mise au parfum.

"Artemis." raillai-je. "La chasseresse qui a troqué son arc pour le Trident."

Je m'approchai davantage et me hissai brusquement sur le rebord pour sortir de l'eau. J'attrapai la serviette de bains qui se trouvait là et m'enroulai dedans. Quelques secondes passèrent et mes nageoires disparurent, remplacées par des jambes. Comme si de rien n'était, je sautai sur mes pieds et tournant autour d'Artemis, je poursuivis d'un ton obsédant :

"Je le sens en toi... Il vibre... Il vibre mais..."

Je me stoppai brutalement pour la fixer, désormais face à elle. Alors, le visage impassible, j'achevai :

"... Tu ne sais même pas t'en servir !"

Je plaquai une main sur ma bouche, m'esclaffant sans retenue. Quelle parodie de guerrière elle faisait ! Je la voyais s'énerver à vue d'oeil. C'était encore plus drôle !

"Tu devrais le donner à quelqu'un qui saurait y faire."
fis-je en haussant les épaules. "Cherche, je suis sure que tu peux trouver toute seule !"

Je tapotai son front par deux fois avant de sauter en arrière pour plonger dans l'eau dans un grand éclat de rire. J'éclaboussai une bonne partie du sol mais je m'en moquais. Je n'avais pas l'intention de sortir d'ici. J'étais sage, je faisais ce que l'on me disait. Et puis... nous étions si près du but.

Je fendis la surface pour me stopper et dire, au milieu des mini-vagues tout en faisant apparaitre le bout de mes nageoires :

"Dis à ta soeur que je la salue de toutes mes écailles !"

Un sourire torve arqua mes lèvres. Je lui fis un petit signe de la main avant de plonger et de disparaitre par le tunnel. Je nageai aussi vite que je le pouvais. Je n'avais pas peur, mais mon coeur tambourinait dans ma poitrine. Mon premier face à face avec une déesse. Elle n'était pas si puissante que ça. Un nouveau sourire se dessina sur mon visage, plus doux, plus confiant. On allait y arriver.

Je me stoppai au bout du tunnel, me plaquant contre la paroi, mes nageoires aux éclats dorés battant doucement dans l'onde. Peu à peu, elles prirent une teinte bleutée tandis que mes cheveux s'éclaircissaient. J'avais confiance. On était plus fort. On était unis. Olympe nous ouvrirait bientot les portes.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

★ I know you I walked with you once upon a dream ★
But if I know you, I know what you'll do. You'll love me at once, the way you did once upon a dream.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28746-en-eaux-troubles-melody-s-adventures

Diane Moon


« On flotte tous en bas ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Claire Holt & Kate Winslet + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

☞ Surnom : Didi ça ira plus vite :uh:



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10662
✯ Les étoiles : 18125




Actuellement dans : « On flotte tous en bas ! »


________________________________________ Lun 16 Fév 2015 - 18:19

Les petits secrets d'Hippolyte
If you want. Honnestly i don't care


Je, ne sais, combien, de temps, je suis resté, là, assise, sur le rebord, les pieds dans l'eau. J'étais, tranquille, dans ma bulle, j'avais mit mes émotions, et mon empathie, en stand by. Mais, évidement, ça ne pouvait durer. Une voix, me fit sursauter, aussi enlevais-je immédiatement, mes pieds, de l'eau et me reculais surprise.

C'est ainsi que je me retrouvais, face à face avec une sirène, je n'aimais pas spécialement, son petit air condescendant, mais décidait de passer outre. Ses piques, sur ce qu'était une déesse, et sur notre prétendue beauté (ou plutôt la mienne en l’occurrence) n'eurent absolument aucun effet. Ce, n'était, pas comme si j'attachais, énormément, d'importance, à l'avis des autres, concernant, mon physique. Je plaisais, à Pitch, pour moi, c'était l'essentiel. Aussi, me contentais-je, d'hausser, un sourcils, sans rien répondre, toujours stoïque :

"Tu n'es pas Aphrodite...Dommage"

Brillante déduction Sherlock, qu'est qu'il lui avait mis la puce à l'oreille ? La taille, peut-être, Aphrodite était un peu plus petite que moi, ou la tête peut-être, j'étais beaucoup moins accessible que ma sœur c'était vrai.

Je fis taire, mes sarcasme, bien évidement, je les gardais, pour moi. Pas question, d'entrer dans son jeu, si elle cherchait à me provoquer, elle s'était trompé de déesse, je ne démarrais, pas facilement, au quart de tour. Généralement, je me contentais d'un air quasi condescendant. En gros, celui que j'affichais, actuellement, j'étais très doué au jeu de la condescendance, je le pratiquais, de puis de très, très longues années.

Néanmoins, la remarque sur le trident me fit tiquer, et froncer les sourcils, comment se pouvait-il qu'elle soit au courant ? Hormis, un nombre restreint de membre de ma famille, et ma meilleur amie, personne n'était au courant, pas même Pitch. Il, ne m'avait vu qu'avec mon arc, je n'avais pas mentionné le trident. D'un côté, lors de notre première rencontre, je n'aurais jamais pensé, que je pourrais un jour tomber amoureuse, de lui par dessus le marché. Je venais, de perdre Aphrodite, j'étais au plus mal, et il avait un peu essayé de me tuer aussi.

Un sourire, en coin, naquit à l'évocation de se souvenir, je débutais ma première relation, d'une drôle de manière, il fallait le dire.

Elle s'approcha du rebord, se hissant dessus, sa queue de poisson disparut, laissant place à des jambes. Elle continua son discours, sur le trident, et finit par ricaner, en disant que je ne savais pas m'en servir et que je ferais mieux de le laisser à quelqu'un qui saurait le faire. Comme quoi, les informations, avaient du mal à circuler. J'avais appris, à maitriser, cette arme, après être véritablement, partis d'Olympe. Diana, m'avait aidé. La contrôler, avec, ne fut pas la meilleure partie de l'apprentissage, mais, je l'ai fait, même si cela me laissait un arrière goût amère. Quoi, qu'il en soit, je m'imposais de rester, calme, je m'énervais, tout doucement, et il en était hors de question, aussi, mon visage reprit-il son air impassible.

La sirène tapota mon front deux fois, mais avant, que je n'ai la moindre ré action, pour lui faire enlever sa main, elle avait déjà replongé, éclaboussant, une bonne partis de la salle. Heureusement, que je m'étais reculé vers le côté, au dernier moment, sans cela, je pense que j'y aurais aussi eu droit

"Dis à ta sœur que je la salue de toutes mes écailles ! "


Oui, j'y manquerais pas. Je lui dirais, « Ah au fait, Aphrodite, j'ai vu une sirène, qui rêvait manifestement, de te rencontrer elle te salue même ». Si, elle voulait que je salue ma sœur, de sa part, un nom n'aurait pas été de trop. Enfin, pas question, de trop me prendre la tête avec cette histoire. Je me dirigeais, vers le banc, où mes bottes m'attendais, et les remis, puis m'approchant, à nouveau du bassin, je pu sentir, rien qu'en frôlant la surface avec ma main, l'eau. C'était comme, si son énergie, pulsait dans chacune de mes veines.

Un sourire moqueur apparût, sur mon visage, si certains pensaient que je ne maitrisais, toujours pas l'arme divine en ma possession, ils risquaient d'avoir une sacrée surprise. Je, ne faisais plus qu'un avec l'eau à présent, j'avais définitivement, adopté cet élément.

Tournant les talons, je pris, la direction, de la sortie de la salle, sans jeter un seule regard, en arrière, et repartis, en direction, de ma chambre. Les échos de voix, du côté d'Hippolyte, semblaient avoir, cessé, quoi qu'il en soit, encore une fois, je ne m'en préoccupais, pas, et entrait directement, dans ma chambre me changer. Je, n'avais pas encore, eu le temps, de commencer, le livre que je m'étais, acheté, avant de partir. J'avais, tout le reste de la nuit pour le faire, autant en profiter


made by pandora.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Stay wild moon child
With moon dust in your lungs, stars in your eyes, you are child of the cosmos, a ruler of the skies

Robyn W. Candy


« On flotte tous en bas !
Viens flotter avec nous ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux

☞ Surnom : Even



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2293
✯ Les étoiles : 14615




Actuellement dans : « On flotte tous en bas !Viens flotter avec nous ! »


________________________________________ Mar 17 Fév 2015 - 1:46





Y a du rapprochement dans l'air...

J'en avais un peu marre d'être considérée comme une simple mortelle. Dans leur bouche, c'était limite irrespectueux. Et je déteste qu'on m'insulte. Je n'étais pas une fille lambda, j'étais Vanellope Von Schweetz, la princesse de Sugar Rush ! D'accord, j'avais perdu mon titre et on m'avait banni de mon royaume. Mais quand même. Faut pas faire chier non plus. C'était peut être pas mes histoires, mais je ne voulais pas rentrer. Storybrooke ? Je suis entrain d'y creuser ma tombe. Je n'avais même pas eu le temps d'aller visiter Londres, donc miss Univers, elle va se calmer.

- Moi je suis d'accord avec Louise. Hors de question qu'on rentre à Storybrooke. Je suis pas votre amie perso, mais jusqu'à présent, je trouve qu'on s'est très bien débrouillées. On est pas mortes, à ce que je sache. Et on est des grandes filles. Je refuse de rentrer, et essayez même pas de me droguer ou quoi que ce soit.

J'avais plissé les paupières pour leur faire un regard qui disait que je les avais à l’œil et j'étais montée dans ma chambre. Vu qu’apparemment elles voulaient nous jarter, je voyais pas pourquoi rester. En plus j'avais super mal aux pieds, je voulais être tranquille et me balader pieds nus.

Une fois la porte refermée, je me jetai sur le lit, à plat ventre, et restais sans bouger pendant plusieurs minutes. Louise m'avait en partie guérie, mais je commençais à avoir des courbatures. J'avais déjà de la chance de ne pas être défigurée à vie. Ça m'aurait moyennement plu de devoir porter un masque pour cacher mon horrible gueule pleines de cicatrices...

Je me redressais et allais fouiller dans mon sac, à la recherche d'un truc à grignoter. On avait pas mangé depuis ce matin hein. Qu'on ne pense pas que je pense tout le temps à bouffer. Je récupérais quelques restes d'Oréos, qui ressemblaient plus à de la bouillie avec de la crème qui collait aux doigts. Il fallait qu'on fasse le plein dans un magasin. Ou que je retourne dans la cuisine et vole quelques biscuits. J'avais l'impression d'avoir un kit de survie quand j'emmenais avec moi de quoi manger. Et puis ça me rappelait le boulot. La seule et unique chose bien dans ma vie. Avec ma voiture chérie. Quand je rentrerais, il faudrait que je la chouchoute à fond pour la remettre du lourd traumatisme qu'elle avait subit, la pauvre.

Je sursautais quand j'entendis Lily derrière moi. Merde, elle aurait au moins pu frapper ! Je me dépêchais d'expédier le sac sous mon lit, histoire qu'elle n'essaie pas de me voler en sachant que je me baladais avec de la bouffe. J'avais des gâteaux fourrés au beurre de cacahuète en plus. Vu combien elle aimait les cacahuètes, il ne fallait pas prendre de risques.

- Que ce qu'il y a ? Tu est traumatisée ? Faut te calmer !

Elle m'avait attrapé par le bras pour me retourner vers elle, et j'avais poussé un petit cri indigné. Qui fut vite étouffé, vu le baiser qu'elle me donna. C'était pas du tout un petit bisous, comme tout à l'heure. Non mais là, c'était limite un roulage de pelle. Il lui prenait quoi là ? J'avais gardé les yeux grands ouverts, et carrément arrêté de respirer. Venant de sa part, c'était plus que surprenant.

Quand elle se recula et qu'elle se mit à dire pleins de choses, je restais là, à la regarder, les yeux toujours très grands ouverts. Ma bouche était très légèrement entrouverte, et je ne bougeais pas du tout. Ok. D'accord. Je l'avais embrassé tout à l'heure, ça n'était pas le fait de l'embrasser qui me gênait. Plutôt qu'elle n'arrête pas de dire qu'elle aimait bien ça, et que c'était « trop bien » selon elle.

Toujours assise sur mon lit, alors qu'elle s'excitait toute seule, je fini par cligner des yeux en tournant la tête, et passais la langue sur mes lèvres. Merde. Ça faisait un petit bout de temps qu'on ne m'avait pas embrassé comme ça. C'était la première fois avec une fille, vu que j'étais plutôt branchée mecs. Mais bon vu mon entourage masculin, j'étais un peu seule pour le moment. Y avait bien le cocker que je voyais tout le temps, mais rien que me dire qu'un jour je pourrais avoir une histoire avec me donnait envie de vomir mes tripes. Alors que là... J'avais bien aimé n'empêche. Enfin, je découvrais qu'elle était douée dans quelque chose.

Je me relevais et fis un sourire, en m'approchant de Lily. Que ça soit bien clair, elle m'insupportait toujours, avec sa manie de parler tout le temps pour rien. Mais pour le coup, une fois, rien qu'un soir avec elle, ça ne me gênait pas. Elle avait l'air vachement emballée en plus.

- C'est toujours un plaisir de pouvoir aider les gens.

Seulement quand c'était intéressant. Et là, j'étais même prête à aimer les cours de langues. Elle devait être pas trop douée dans cette matière en plus. À force de parler, ça avait dû la muscler.

- Si tu es prête pour plus, moi aussi ça me tente bien. J'ai jamais testé avec une fille, mais bon, j'ai l'impression que ça peut être top. Si tout le reste est aussi top que ton baiser...

Mon sourire s'était encore plus agrandie. Faire ça avec une fille, ça devait presque être mieux qu'avec un mec. Je sais pas. Ce voyage à Londres devenait de plus en plus intéressant. Je retirais mon t-shirt et mon pantalon, pour seulement me retrouver en sous-vêtements sportifs noirs. J'étais plutôt bien foutue, même pour quelqu'un qui passait son temps à manger. J'avais pas encore des abdos en mode tablettes de chocolat, mais quand même. Je me rapprochais de nouveau de Lily qui avait l'air un peu bizarre tout à coup, et je me mis à jouer avec une mèche de mes cheveux.

- Si c'est ton copain qui te pose problème, t'inquiètes, je lui dirais rien. Et puis, c'est pas comme si tu le trompais, vu que que je suis pas un mec. Et si le fait de se déshabiller qui te gêne, rappelle toi que je t'ai vu intégralement nue tout à l'heure. Ça te gênait pas de me coller bizarrement...

Limite j'aurai pu croire qu'elle l'avait fait exprès. C'était peut être pour ça qu'on se retrouvait tout le temps coincées ensemble. Elle cherchait à me dire quelque chose ? Bon, il était hors de question que je fasse amie-amie avec elle ou qu'on se voit régulièrement. Ce soir, c'était juste une expérience, et je refusais de l'avoir à ma charge avec sa môme. Et puis même. Lily a petite dose, ça passait encore. Mais plus, je finirais par me tirer une balle dans la tête. Là, j'étais prête à la supporter, donc il fallait en profiter.

- Attends, y a quelqu'un qui vient faire chier... Reste là.

Quelqu'un avait frappé à la porte. Je fronçais les sourcils et insultais mentalement ce fauteur de troubles. J'avais contourné Lily pour aller jusqu'à la porte, que j'ouvris. Le couloir était plongé dans le noir dans cette partie du manoir, je n'y voyais rien. Je sorti de la chambre pour regarder de chaque côté, histoire d'être sûre que personne ne se cachait pour « faire peur ». Si ça avait été le cas, peu importe qui s'était, je lui en aurais collé une. Mais il n'y avait personne. Une bonne chose déjà. Mais demain, ils allaient m'entendre.

Je me retournais pour rentrer dans la chambre... et je me retrouvais nez à nez avec la porte. Fermée. Je tournais la poignée, mais elle était bloquée. Pourquoi elle était fermée à clé ? Je tapotais sur la surface en bois, en attendant que Lily m'entende et m'ouvre. J'étais encore en sous-vêtements. Ça ne me gênait pas trop, mais j'avais un peu froid, il y avait des courants d'air. Et puis, même tombé sur pleins de monde alors qu'on est à moitié à poil, c'est moyen. Je n'avais pas pensé à ça bien entendu quand j'avais ouvert la porte. J'étais tellement à fond que j'avais pas rebranché totalement mes neurones. Je surchauffais aussi...

- Lily ! Ouvre s'il te plaît ! Merde Lily ! Ouvre ! Tout de suite ! Tu fous quoi !

Je tapais plus violemment, en serrant les dents avec tout autant de violence. Que ce qu'elle foutait ? Elle s'était enfermée dans ma chambre et j'étais en sous-vêtement dans un couloir où je risquais de croiser n'importe quoi, bien entendu. Ouais, bien entendu... Il me fallait un bélier pour défoncer cette porte. Tout de suite.

BY .SOULMATES



Robyn: 85 % mais entrain de surchauffer

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Should I Stay or Should I Go ?
I you say that you are, I'll be here until the end of time. So you got to let know. Should I stay or should I go ? This indecision's bugging me. Exactly who I'm supposed to be ? Come on and let me know.
En ligne

Louise Hollen


« Murmure leur
qu'ils floodent trop ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Rachel Mcadams

Ѽ Conte(s) : Les douze fréres / Les cygnes sauvages
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Elisa : la soeur

☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6072
✯ Les étoiles : 931




Actuellement dans : « Murmure leurqu'ils floodent trop ! »


________________________________________ Mar 17 Fév 2015 - 10:26

Les petits secrets d'Hippolyte



Elle avait elle aussi retiré ses chaussures pour plonger ses pieds dans l'eau, et bougeait tranquillement les jambes, créant de petites vaguelettes, totalement perdu dans ses pensées. Elle fixait d'un œil vide la bestiole qui se mouvait au loin. Elle c'était penchée, et était quasiment sure qu'il s'agisse d'une anguille. Certes elle n'en avait jamais vu, mais si une anguille devait ressembler a quelque chose, ce serait a ca. Malheureusement, celle ci c'était rapidement éloignée. Alors la princesse était restée là, en compagnie du demi-dieux.

C'était bizarre quand même cette histoire. Surtout les dossiers. Et cette histoire de passage secrets. Malgré tout, elle commençait a sentir une petite pointe de sympathie pour Aaron. Il était amusant, bien que ce soit un crétin fini. Mais il était marrant. « Excuse moi pour ton nez. » Lâcha elle au bout d'un moment. « Tu n'avait pas a m'embrasser mais j'aurai du réagir moins violemment. ». Bon, ca c'était fait. Elle était comme ca, toujours a s'excuser au final. Si Clovis la voyait, il lui aurait certainement passé un savon. Elle eut un sourire doux en pensant a son frère. Il avait toujours été plus impulsif, l'avait poussé a être plus sure d'elle.

Soudain, elle se releva, essuya ses pieds et remis ses chaussures. Ce n'était pas le moment d'être nostalgique que diable. « Tu viens ? » Fit elle a Aaron en laçant ses chaussures. Avec un grand sourire ils se prépara son tour. Euuuh il croit quoi la ? Que je vais lui sauter dessus dans un coin sombre ou quoi ? A peine eut elle pensé cela qu'une image s'imposa a son esprit. Rougissante comme une folle, elle se mit une claque mentale, puis s’élança dans le couloir, le jeune homme la suivant, les mains dans les poches. Pour un peu il aurait siffloté un petit air joyeux.

Arrivé au bas de l’escalier, la jeune femme hésita un instant puis se dirigea vers le couloir aux hippocampes. Elle s'attendait a ce que Aaron l’empêche d'y aller ou lui interdise l’accès mais non. Il la suivit simplement, fredonnant un petit air. Discrètement, elle lui jeta un coup d’œil. Ils n’avaient vraiment rien a cacher ? Ils étaient vraiment leurs alliés ? Elle commençait a le croire...

Ils avancèrent, toujours éclairés par cette étrange lumière bleu-verte. La roche était un peu mieux taillée, et le sol recouvert de dalles sur lesquelles leurs pas résonnaient doucement. Ils marchèrent un moment pour finalement tomber sur... un mur. Intriguée, Louise s'approcha et posa une main sur les pierre grises, parfaitement emboîtée. Rien. Seulement un mur. Un simple mur.

La jeune femme se tourna vers Aaron, sa question lisible sur son visage. « En travaux! » Fit il avec un grand sourire en se balançant légèrement. Elle haussa un sourcil. « Non parce que si y avait eut le truc, t'aurais pas pu venir. ». Louise fronça les sourcils. « Le truc ? Quel truc ? ». « Bah le truc quoi ! Tu sais ! ». De quoi parlait il ? Légèrement impatient, elle se tourna complètement vers lui en soupirant. « Aaron, de quoi tu parles exactement ? ». Le jeune homme eut un grand sourire et fit un pas vers elle. « Tu m'a appelé par mon prénom ... Tu vois que tu m'aimes !». Louise leva les yeux au ciel et préféra ignorer la remarque, se tournant a nouveau vers le mur. «  Alors ? ». Elle lui jeta un coup d’œil. Il avait l'air un peu gêné et soupira. « Bah j'ai demandé a Egeon, mais il m'a dit ''C'est pas le moment''. Du coup j'en sais rien. Mais je faisait croire que oui. Pour t’impressionner. »

Misère. La princesse se donna un petit coup de tête sur le mur. Aie. Pourquoi il était comme ca ? Elle ne l'avait pas drogué aux dernières nouvelles ! « T'imagines ? Un Starbuck ? Comme ca on aura un endroit pour prendre un café ensemble ! Et pas que …  ». Ajouta il avec un air suggestif.

De désespoir, Louise ferma les yeux et hésita a remettre un coup de tête au mur. Mais pourquoi ? Etait elle maudite ? Normalement ca aurai du la flatter qu'il lui cour après comme ca non ? Là … ca l'ennuyait. C'était tout. Et elle ne voulait pas le blesser. Et puis il fallait VRAIMENT le calmer. Elle hésita a lui mentir, avant de lâcher. « Écoute, j'ai déjà quelqu'un, désolée. Qui est a Storybrook. ». Bah bravo ! Bravo ! Vas y ment ! Fichu dieu du mensonge. Depuis qu'elle le connaissait, elle avait une sacré tendance a mentir plus que nécessaire. Mais ce n'est qu'un demis mensonge. Légalement, je suis toujours mariée a Joshua. Louise, tu sais très bien que tu ne pensais pas a ca. Ou a lui. Je sais. La ferme.

Ils firent a nouveau demis tour. Il n'y avait rien a voir de plus. Mais soudain, ils se trouvèrent face a une femme, qui les fixait, trempée, simplement vêtue d'une serviette de bain qui ne cachait quasiment rien. Elle n'était pas laide, au contraire. Un peu trop fine peut être, et on avait l'impression qu'elle ne savait pas sourire en voyant son visage, encadré par de longs cheveux noirs. « Kess tu regardes ? ». L’amabilité incarnée cette fille … « Euuuh... salut ? ». Fit elle avec un petit signe de la main. Je viens en paix ?



Code by ©Elle


Louise 75%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I won't just survive
Oh, you will see me thrive
Can't write my story

I'm beyond the archetype, I won't just conform
No matter how you shake my core... Cause my roots, they run deep
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13704-louise-hollen-en-cour http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13932-amis-et-enemis-de-lou http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t16326-la-vie-trepidante-ou-pas-de-louise-hollen#159259

Egéon Blackstorm


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Paul Wesley

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine ღ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Un demi dieu

☞ Surnom : seb ❧

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 97
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 17 Fév 2015 - 12:54



You and me ?



    "Quoi ?" avais-je dit à Aaron en ouvrant la porte de ma chambre. Ce manoir était vraiment gigantesque et je possèdais une dizaines de chambres. Toutes les portes se ressemblaient et j'espérais que Aaron avait confondu ma porte avec la sienne, mais non, il voulait bel et bien me voir.

    "Qu'est ce qu'elle a encore fait ?"

    Je savais qu'il était question d'elle, car il était toujours question d'elle. Que ce soit par le passé ou maintenant. Il fallait toujours qu'elle en fasse qu'à sa tête, même quand on lui disait de se tenir tranquille et de quitter le manoir pour le moment. Car c'était bien trop risqué pour nous tous.

    "Je vais venir, laisse moi quelques minutes."

    Aaron était partit et j'avais fermé la porte. J'avais passé une main dans mes cheveux, tout en me penchant aux abords du lit pour récupérer mon tshirt et l'enfiler. J'avais récupéré ma chemise un peu plus loin que j'avais aboutonné petit à petit tout en regardant vers le lit. C'était un petit sourire qui se dessinait sur mon visage ? Peut-être bien que oui, peut-être bien que non.

    J'en avais profité pour ramasser la serviette de bain de Hippolyte et la poser sur le bord du lit. Quand elle se réveillerait, elle aura toujours quelque chose à mettre le temps de chercher ses habits. D'ailleurs, elle commençait déjà à remuer. Je m'étais tourné vers le radio réveil, il était déjà sept heures. Ca allait encore être une dure journée, je le sentais. Même si elle avait très bien commencée.

    En longeant le couloir, j'étais passé devant quelque chose qui gisait au sol. C'était quoi ça ? Aaron se tenait un peu plus loin, revenant sans doute me voir une seconde fois. Je lui avais indiqué la chose par terre et il avait haussé les sourcils. Puis, une jeune femme avait ouvert la porte de la chambre où était appuyée le cadavre en petite tenue. Cette dernière avait roulée par terre avant de se lever d'un bond et de prendre une posture de combattante de karaté. J'avais tendu les mains en avant.

    "Doucement, doucement... Robyn, c'est ça ? Tu pourrais me dire ce que tu fais en petite tenue en plein milieu du couloir ?"

    J'avais jeté un petit coup d'oeil en direction de Lily, qui semblait toute fraîche et déjà prête à aller prendre son petit dej. Elle s'était contentée de faire une petite tape sur l'épaule de Robyn avant de passer devant nous et de quitter ce couloir.

    "Wouah ! Mais c'est dingue, on trouve tous l'amour ce soir ! Ca valait le coup de venir les filles !" avait dit Aaron en levant le pouce en direction de Robyn.

    "Quoi ? Tu as écouté à la porte de la chambre de Hippolyte, cette nuit ?" avais-je grogné à l'intention de Aaron, qui ne semblait pas comprendre.

    "Oh punaise, toi aussi mec ? Trop la classe ! En plus Hippolyte elle est sexy ! Mais pas autant que Loulou méga sexe bombe !"

    J'avais pris un air écoeuré, avant de faire demi tour pour rejoindre la chambre de Hippolyte. Elle était debout et je lui avais fait un petit sourire tout en récupérant mon pantalon. Ben oui... Tshirt, chemise, mais j'avais oublié le bas ! -_-

    "Ils nous attendent en bas, mais faut que je fasse un détour par le bassin. Un petit soucis à régler. Tu peux prendre le temps de reprendre une douche si tu veux. On s'attend en bas."

    Je m'étais mis en route pour quitter la chambre, juste avant de jeter un dernier coup d'oeil en direction vers Hippolyte.

    "Tu sais... tu devrais garder la mode serviette de bain, ça te va à ravis !"

    Elle la portait à nouveau. Je lui aurais bien retirée une nouvelle fois, mais il fallait y aller et je venais de quitter la chambre.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



৩ Sometimes I wish we could be strangers ৩


Actuellement dans : Le  Testament de Poséidon


Diane Moon


« On flotte tous en bas ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Claire Holt & Kate Winslet + Mia Talerico pour Le Berceau de la vie

Ѽ Conte(s) : Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Artémis la déesse de la chasse et de la lune herself (même si je viens du monde réel)

☞ Surnom : Didi ça ira plus vite :uh:



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 10662
✯ Les étoiles : 18125




Actuellement dans : « On flotte tous en bas ! »


________________________________________ Mar 17 Fév 2015 - 21:34

Les petits secrets d'Hippolyte
I Honestly think it was my worst nightmare


Le soleil était levé, et moi je devais avoir une mine affreuse. Me décidant finalement, à me lever, et à arrêter de tergiverser, je me dirigeais, droit vers la salle de bain, histoire de m'arranger un peu. Arrivée, devant le lavabo, je fusillais, la maudite tasse de thé, j'étais sure et certaine que tout ceci était de sa faute, quelqu'un avait dût la droguer, il n'y avait pas d'autres explications, et avec un nouveau genre de drogue, auxquelles les dieux étaient sensibles.

Pour comprendre, ce qu'il s'était passé, revenons quelques heures en arrière, après avoir commencé, mon livre, j'avais subitement, eu envie d'une tasse de thé, aussi étais-je descendu à la cuisine m'en faire une, et m'était réinstallé, dans mon lit, sauf qu'après en avoir bu quelques gorgée, j'ai eu la pire vision d'horreur de toute ma très longue vie. Hadès, complètement nu. Et si encore, ce n'était pas assez traumatisant comme expérience, il a fallut par la suite, que ce soit remplacé par Aphrodite et Bodhi, là encore rien de trop grave jusqu'à ce qu'ils ne se mettent à danser la Karioka. Et encore, si ça avait pu s'arrêter mais non. Parce que voir Pitch, prendre le thé en compagnie de tout un tas de peluche, était ou extrêmement comique ou extrêmement traumatisant, j'avoue que je ne savais, pas très bien.

De retour à la réalité, un frisson d'horreur me parcourut l'échine, ainsi qu'un haut le cœur, c'était écœurant, en particulier la première partie. J'espérais, ne plus jamais voir une telle horreur de toute ma vie. Ce, qui expliquait probablement, la salle tête que je tirais. Autant, dire, que le reste du contenu de la tasse, avait prit un allé simple vers les égouts.

Quoi, qu'il en soit, je devais m'arranger, un peu, alors une fois ma douche prise, décidais-je pour une fois, d'utiliser, du maquillage, et mon fer pour les boucles, elles ne ressemblaient à rien, et je n'avais pas le temps de les faire reprendre du volume et une forme acceptable naturellement. Aussi, après m'être séché les cheveux, m'employais-je à utiliser l'appareil, me permettant, de les rendre telles qu'elles étaient à l'origine, ensuite un peu de fard à paupière et l'eyeliner, et je ne ressemblais déjà, plus à un mort vivant, tout droit sortie de son cercueil.

Poussant, un soupire de contentement, fasse au travail effectué, je me décidais, finalement, à descendre en bas, arrivé, dans le couloir, je croisais, Aaron, qui ne semblait pas comme d'habitude. Disons, qu'il avait la tête de quelqu'un qui cachait quelque chose. Et, j'étais bien, décidé, à lui faire sortire les vers du nez. Je, ne savais pas utiliser mon « charme » comme Aphrodite, non je n'étais pas aussi subtile que ma soeur. En revanche, j'étais très doué, pour les menaces sous entendu, aussi était-ce la technique que je me décidais à utiliser

- Tu sais, ça serait dommage, que tu nous cache quelque chose, et que cela concerne Egéon. Parce que tu vois, ça blesserait Hippolyte, et il se trouve, que je tiens beaucoup à Hippolyte. Donc, si elle est blessé, je ne vais pas aimer non plus, et il vaut mieux, je pense pour le bien de tout le monde, éviter que cela n'arrive

Le demi dieu ne sut pas tenir sa langue, et m'avoua finalement, que le fils de Poséidon, avait l'intention, de nous faire tous partir, pour aller affronter seule Briarée. N'ayant toujours aucune confiance, en mon neveu, je me décidais à rester méfiante :

- Tu vois, ce n'était pas si compliqué dis-je en faisant mon plus beau sourire à Aaron, et en lui tapotant la joue comme s'il s'agissait d'un enfant

Sans un mot de plus, je me décidais, à descendre dans la grande salle, j'en connaissais un qui allait m'entendre. L'éclaire de colère qui passa un bref instant dans mes yeux, une fois retourné, n'annonçait rien de bon. Et tant qu'à faire, j'allais aussi, lui demander pour l'histoire de la sirène. Elle, se déplaçait comment, par la tuyauterie ? Et surtout, qu'est qu'une sirène faisait ici ?

Je secouais la tête, j'avais un peu trop lu ce livre, quel était son nom déjà ? Ah oui, Harry Potter. C'était un cadeau de Noël. J'avais, été surprise. Ce, n'était pas comme si nous fêtions réellement, Noël. Mais, quoi qu'il en soit, l'attention m'avait touché.

Première chose à faire, ramener les mortelles à Storybrooke, peu importe qu'elles soient d'accord, ou non ou qu'elles disent qu'elles étaient à présent impliqué. Un demi dieu, psychotique, cela n'avait rien à voir, avec s'acharner sur la tête d'une harpie à coup de batte de baseball



made by pandora.



Artémis : 95% et totalement traumatisé

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Stay wild moon child
With moon dust in your lungs, stars in your eyes, you are child of the cosmos, a ruler of the skies

Hippolyte Sherman


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Shelley Hennig

Ѽ Conte(s) : Inventé
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : la fille d'Arès.

☞ Surnom : Julie

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1419
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Mer 18 Fév 2015 - 17:57




Les Petits Secrets d'Hippolyte

Lily, Aryana, Diane, Louise, Robyn, Egéon && Hippolyte


Le bruit de la porte de la chambre réveilla Hippolyte. Mais elle resta fourrée dans sa couette, les yeux fermés, profitant des dernières minutes de tranquillité qui lui restait. En repensant à sa nuit, Hippolyte ne put s’empêcher d’avoir un léger sourire. Mais ce dernier s’en alla rapidement lorsqu’elle prit conscience de ce qu’elle venait faire. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Hippolyte ouvrit brusquement les yeux. Egéon était déjà parti de la chambre mais elle remarqua rapidement qu’il y avait toujours son pantalon au sol. Il reviendrait donc tôt ou tard le récupérer. La jeune femme s’étira doucement. Elle se mit dans une position assise, gardant la couette à une bonne hauteur pour cacher sa poitrine nue. Heureusement la serviette n’était pas loin. Hippolyte s’étira une nouvelle fois puis se leva en prenant rapidement la serviette pour l’entourer autour d’elle. Il fallait qu’elle se douche, car sa douche de la veille n’avait pas servi à grand-chose au final. C’est au moment où elle comptait se diriger vers la salle de bain qu’Egéon fit son retour dans la chambre. La demi-déesse haussa un sourcil lorsqu’il lui expliqua qu’il fallait qu’il règle un souci dans le bassin. De quoi parlait-il ? Hippolyte n’en n’avait aucune idée. De toute façon, Egéon restait un garçon plein de mystère…peut-être même trop. Mais qu’importe, Hippolyte ne préférait pas y penser. Elle préférait garder cette agréable nuit en mémoire pour le moment. « D’accord. Oui, je comptais prendre une douche. C’est préférable. » Déjà rien que pour être totalement réveillée ! Hippolyte allait tourner les talons pour aller dans la salle de bain lorsqu’Egéon fit une remarque sur sa tenue. La jeune femme baissa la tête pour regarder sa serviette puis adressa un léger sourire au fils de Poséïdon. « Je prends note ! » Puis Hippolyte se dirigea vers la salle de bain où elle prit une rapide douche. Une fois coiffé et habillé, Hip décida de faire son sac. Cela lui permettrait de gagner du temps. Mais au moment de le prendre, quelque chose bougea dans son sac, faisant un bruit étrange. Surprise, et légèrement effrayé car elle ne s’y attendait pas, Hippolyte lâcha lourdement le sac qui tomba sur son lit. La moitié de ses affaires furent renversée sur le lit. Mais le sac bougeait encore en faisait toujours le même bruit. La demi-déesse regarda autour d’elle, cherchant une arme de secours. Eh oui, sa lance – sous sa forme de bâton – était à l’intérieur de sac. Alors il fallait faire sens. Hippolyte prit la lampe de chevet qu’elle tint fermement d’une main. Avec sa main libre elle prit la lanière du sac pour le renverser complètement. A ce moment-là, un énorme rat sorti du sac. Eurk ! La jeune femme ne put s’empêcher de laisser sortir un petit cri qu’elle étouffa en mettant sa main devant sa bouche. Elle donna un gros coup de lampe sur le pauvre rongeur. Ce dernier avait réussi à l’éviter, se réfugiant dans les draps. Remise de ses émotions, Hippolyte se ressaisit puis donna un violent coup dans les draps. La bestiole s’était stoppé, certainement car elle avait été réduite en poussière. Afin d’en avoir la confirmation, la jeune femme souleva les draps. En voyant l’horrible scène, Hip remit le drap blanc sur le cadavre aplati et ensanglanté de rongeur. « Bon, il va falloir que j’avertisse qu’il faut absolument changer les draps. » Paix à l’âme du rat. Hippolyte reposa tranquillement la lampe sur la table de chevet puis reprit ses affaires qu’elle enfourna dans son sac. Il ne fallait pas lui faire peur de si bon matin. Les prochains rats seraient avertis ! Mais comment cela se faisait-il qu’un rat se soit trouvé dans son sac ? Une mauvaise blague ou bien est-ce que c’était juste un coup de pas de chance. Il fallait dire que la demeure était plutôt ancienne alors qu’il y ait un ou deux rats qui trainent ne surprenaient pas vraiment Hippolyte. Après cette légère mésaventure matinale, Hip descendit avec son sac sur une épaule. Une de ses tantes était déjà là. Et heureusement pour Hip, c’était celle qu’elle préférait et non pas Aryana. Elle déposa son sac sur un fauteuil et adressa un franc sourire à Diane. « Salut Diane ! Bien dormi ? » Hippolyte allait limite coller un bisou sur la joue de sa tante. Mais au vu des tensions de la veille, et de la façade plutôt froide qu’elle affichait, Hippolyte se retint. De toute façon, cela ne lui ressemblait pas du tout de montrer au grand public son affection. Peut-être était-ce sa nuit qui l’avait rendu aussi agréable de si bon matin ? Car il fallait avouer que c’était plutôt rare !


love.disaster


Hippolyte : 95% et plutôt très fraîche

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Come back from heaven ?

La vie humaine est semblable à un chemin dont l'issue est fatale. On nous en avertit dès le premier pas, mais la loi de la nature nous dicte d'avancer toujours.© belzébuth
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11035-hippo-killing-doesn-t http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t15550-hippo-cest-trop-banal-detre-sentimentale http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12214-les-aventures-d-une-demi-deesse

Melody Blackstorm


« Murmure leur
qu'ils floodent trop ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Kristen Stewart

Ѽ Conte(s) : La Petite Sirène 2
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Melody, the only one

☞ Surnom : Natoune



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6186
✯ Les étoiles : 734




Actuellement dans : « Murmure leurqu'ils floodent trop ! »


________________________________________ Jeu 19 Fév 2015 - 1:02


I'm the best damn thing that your eyes have ever seen

What are you looking at?

J'avais décidé de faire une petite promenade. C'était contraire aux "ordres", bien entendu, mais je n'allais pas me laisser diriger à la baguette. Quel mal y avait-il à se balader dans le manoir ? Ce n'était pas comme si j'allais commettre un crime. Egéon se prenait trop la tête, parfois... A force de stresser, il allait avoir de l'urticaire.

Je parcourais la galerie souterraine, mes pieds nus clapotant contre le sol humide. Je ressentais à peine le froid, même si je portais en tout et pour tout une serviette de bain blanche qui ne couvrait pas grand-chose. Je n'avais rien à cacher puisque de toutes façons, personne ne me verrait.

Soudain, je me retrouvai nez à nez avec une fille et Aaron. Oups. J'avais mis le crustacé avant le coquillage, sur ce coup-là. Ca m'apprendrait à être trop sure de moi. Je toisai la fille d'un oeil hautain à travers une mèche de cheveux mouillée.

"Kess tu regardes ?" la harponnai-je d'un ton provocant.

Le thon, c'est pas moi dans l'histoire. Je l'observai sans aucune sympathie alors qu'elle tentait de m'amadouer avec un signe de la main. Vraiment commune, celle-là. Aucune chance que ça soit une déesse. Je fis un pas vers elle, la fixant avec un brusque intérêt.

"Oh, mais Aaron, on dirait que tu as pêché un gros poisson..."
fis-je sans lâcher la truite des yeux. (d'ailleurs, cette dernière me regardait avec des yeux de merlan frits).

Je m'avançai encore un peu, me mettant sur la pointe des pieds pour la jauger d'un oeil supérieur. Sans prévenir, je l'agrippai par le cou et la plaquai violemment contre la paroi humide du tunnel. A coté de nous, Aaron laissa échapper un couinement.

"Si je la tue, on pourrait faire croire qu'un des sbires de Briarée s'est infiltré dans le manoir !"
proposai-je d'un ton mielleux.

"Tu sais qu'Egéon n'aimerait pas." riposta l'idiot, mal à l'aise. "Allez, reste cool."

"J'en ai marre d'obéir sagement à Monsieur Egéon." fis-je d'un ton sarcastique.

Avec délectation, je resserrai ma poigne contre la gorge de la jeune femme. Je la voyais étouffer. La peur dévorait ses yeux. Je laissai échapper un rictus amusé.

"Et puis... qui lui dirait ce que j'ai fait ? Toi, Aaron ?" ajoutai-je avec une moue enjôleuse.

"Il saurait que c'est toi. Et... je veux pas que tu abimes Loulou."

Je passai la langue sur mes lèvres, hésitai un instant, puis relachai la truite qui glissa le long de la paroi en plaquant les mains sur son cou douloureux.

"Tu as raison. J'agis trop à l'instinct. Il faudrait que j'améliore mon style."

Je fis mine de réfléchir alors que j'avais toute mon idée en tête. Brusquement, je pris la main de "Loulou" et la serrai intensément dans la mienne, au point de l'entendre presque craquer.

"Je te laisse un petit quelque chose pour que tu te souviennes de moi. J'aimerais tellement qu'on devienne super copines, toutes les deux." dis-je en jubilant presque de la voir souffrir.

Je lâchai enfin sa main. Sur le dessus, une marque noire venait d'apparaitre. Puis, elle s'estompa pour se fondre dans sa peau. Je lui lançai un regard énigmatique avant de déclarer :

"Ne t'en fais pas, dans quelques secondes, tu ne sentiras plus rien. C'est rien de bien méchant.
Mais lui ne t'oubliera pas."

J'avais murmuré mes dernières paroles, sachant très bien qu'elle les entendrait. J'avais envie de l'effrayer. L'encre était entrée dans sa peau. Elle était vraiment mal barrée. Je jetai un coup d'oeil à Aaron qui serrait des poings. Il mourrait d'envie de me donner une raclée. J'avais tellement envie de le provoquer. C'était un mec cool, pourtant. Mais quand une fille lui plaisait, il devenait carrément lourdaud.

Inutile de faire trop de vagues. J'allais lui ficher la paix.

"Amuse-toi bien avec elle, tant que tu le peux." lui lançai-je d'un ton moqueur.

Je voyais que Loulou était en rogne. Je lui fis un petit geste de la main pour la saluer, le même qu'elle m'avait fait en me voyant, avant de ricaner et de disparaitre derrière un passage secret dans le mur. Je m'empressai de le bloquer afin qu'elle ne puisse pas me suivre, puis rejoignis ma chambre pour m'y reposer un peu, étant donné qu'une déesse avait perturbé mon sommeil dans mon bassin.

Et après on allait me faire passer pour la méchante, alors qu'on me dérangeait sans cesse ! C'était le monde à l'envers.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

★ I know you I walked with you once upon a dream ★
But if I know you, I know what you'll do. You'll love me at once, the way you did once upon a dream.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28746-en-eaux-troubles-melody-s-adventures

Louise Hollen


« Murmure leur
qu'ils floodent trop ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Rachel Mcadams

Ѽ Conte(s) : Les douze fréres / Les cygnes sauvages
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Elisa : la soeur

☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6072
✯ Les étoiles : 931




Actuellement dans : « Murmure leurqu'ils floodent trop ! »


________________________________________ Jeu 19 Fév 2015 - 21:01

Les petits secrets d'Hippolyte


Voila, elle était face a une fille a moitié nue, qui la fixait l'oeil mauvais.
"Oh, mais Aaron, on dirait que tu as pêché un gros poisson...". La princesse se renfrogna. Elle n'aimait pas la façon dont cette fille parlait d'elle. Pourquoi tout le monde voulait il la mettre avec lui ? C'était une obsession ou quoi ? Soudain, la fille l’agrippa par la gorge et la plaqua au mur, avec une force qu'elle ne semblait a première vue, pas posséder.

Louise suffoquait, ses mains essayant désespérément de libérer sa gorge, tendis que les deux autres discutaient de sa survie. Très efficacement, il fallait le dire. La jeune femme sentait la peur s'insinuer en elle au fur et a mesure que l'air lui manquait. Elle luttait de toutes ses forces, mais rien a faire. La fille ne la lâchait pas. Et Louise craignait de mourir.

Mais soudain, sa gorge se libéra et elle glissa a terre, toussant, essayant de respirer, les mains autour de son cou. Sa gorge lui faisait mal et ses poumons étaient en feu tandis qu'elle avalait goulûment l’oxygene dont elle avait été si brutalement privée. Soudain elle sentit qu'on lui attrapait la min et qu'on la serrait. Elle serra les dents. Hors de question de lui montrer. Pensa elle en essayant de résister a la douleur. Elle ne lui ferait pas ce plaisir.

La fille la lâcha, et Louise pu voir une tache sombre se fondre dans sa peau. "Mais lui ne t'oubliera pas.".Qu'est ce qu'elle m'a fait ? Elle frissonna. Les paroles de l'inconnue n'étaient absolument pas rassurantes. En fait elles étaient même terriblement inquiétantes. Et puis cette file avait quelque chose d’inquiétant.

La princesse retira vivement sa main, le regard sombre. Non mais pour qui elle se prends ? Mais avant qu'elle ai pu dire quoi que ce soit, la fille c'était dirigée vers un mur, avait ouvert une porte secrète et avait disparue. La princesse mit quelques secondes avant de se décider a bouger. Enfin elle se leva et se dirigea vers le mur, furieuse. Elle allait retrouver cette exhibitionniste et lui faire voir son point de vue ! Sauf qu'il semblait qu'elle ait bloquée la porte. Tssss..... Elle se tourna alors vers la seule personne qui restait, et s’avança vers lui. La voix un peu enrouée, elle interrogea Aaron, ses yeux lançant des éclaires.

Ce n'était pas tant la fille qui l'avait énervée – même si elle avait réussi – mais le fait qu'elle se rende compte que le petit groupe d'Egeon leur cache encore des informations. Et dire qu'elle était prete a leur faire confiance ! Quelle naïveté, quel stupidité ! Tout cela venait de voler en fumé.

Penchée vers Aaron, elle lui mit un petit coup dur le torse.
« Qui est cette fille ? » Commença elle, peu aimable. "C'est... Euh... Enfin c'est pas vraiment une fille. Mais y'a rien entre nous ! o_O" Elle leva les yeux au ciel. Quand comprendrait il ? Mais ce n'était pas le moment. Pourquoi ne leur avaient ils pas dit ? Après tout, ils avaient bien rencontré Agénor et Alexis, qui c'étaient avérés êtres des traîtres.

Avec cette fille ce n'était même pas la peine de se poser la question « pourquoi vous nous avez pas dit avant qu'elle était la ? » "Parce qu'elle ne l'était sûrement pas. Elle a dû venir entre temps. Mais faut pas la compter avec, elle ne sort pas de son bassin d'habitude. Egéon aime pas quand elle vient nous voir." Tu m'étonne ... Il la prenait pour une idiote ? Ca ce voyait pourtant qu'elle le connaissait ! Et puis vue sa tenue – ou son manque de tenue en l’occurrence - elle n'était certainement pas arrivé durant la journée.

« Pourquoi elle a voulu me tuer ? »
Ca aussi ca l’intriguait. Elle ne la connaissait pas et la psychopathe – ca sonnait étrangement bien – avait voulu l'étrangler. Sérieusement. Elle l'avait vu, elle aurait pu réellement la tuer. Et ce n'était apparemment pas l'envie qui lui manquait. "Je pense qu'elle est jalouse. Sûrement parce qu'elle a vue qu'on était ensemble. Tu sais, j'ai essayé de sortir avec elle par le passé, mais c'est trop difficile. Elle n'est pas totalement construite. o_O"

Louise se passa une main sur le visage, perdue et fatiguée. « Un bassin ? Construite ? de quoi tu parle exactement ? C'est … une créature ? » demanda elle en soupirant. "Je ne peux pas te le dire. Mais c'est rien de grave, ne t'en fais pas. Elle est flippant Mel, mais elle est plutôt cool.". Eh bien au moins elle savait qu'elle s'appelait Mel – ca sonnait moins bien que ''la psychopathe'' mais on ne pouvait pas tout avoir dans la vie – un diminutif certainement. Et puis ''flippante mais plus tot cool'' ? Il fallait vraiment qu'elle lui donne un dictionnaire.

Louise regarda sa main, cherchant une quelconque trace d'encre. « Qu'est ce qu'elle a fait a ma main ? » fit elle finalement, inquiète malgré tout. "Attends, montre !" Aaron lui attrapa la main, et la scruta un instant. Mais rien n'était visible, aucunes traces de la couleur de tout a l'heure. "Ben je ne sais pas. o_O Mais c'est partit, donc ça va. Au pire, on a du détachant en haut !". La princesse le fixa une seconde, le regard vide. Puis elle décida de passer aux choses sérieuses.

Après tout, il fallait le confronter a ses découvertes, voir ses réactions. Elle devait comprendre. C'était important. Se plaçant face à lui, les bras croisés, elle lâcha finalement d'une voix glaciale en le fusillant des yeux :« Pourquoi vous aviez des dossiers sur diane et Arya ? Qu'est ce que vous nous cachez ? ». "Euh... Je ne vois pas de quoi tu parles. Mais si tu m'embrasses je veux bien te répondre ! ". Elle leva les yeux au ciel. Il commençait réellement à l'agacer. Ignorant sa remarque – elle n'allait pas obéir non plus ! - elle reprit, laissant un peu de sa colère filtrer. « Donc tu connais la réponse. Tu m'explique maintenant. Les dossiers qui étaient dans le bureau. Pourquoi vous les aviez ? Qu'est ce que vous voulez ? ». "Attends, Loulou, détends toi. C'est rien de bien grave." Le jeune homme s'approcha et posa es mains sur les épaules de la princesse. "C'est pas important. Ce qui compte c'est qu'on se soit rencontré grâce à votre venue, non ?" « Pardon ? » D'un geste vif elle se dégagea. Non mais pour qui se prenait il ? « Non ! c'est important ! Tu me fais confiance ou pas ? ».

Bon. C'était de la triche. Elle utilisait un peu l'attirance qu'il semblait avoir pour elle. Mais après tout, elle lui avait dit de cesser. Et puis ils étaient sensés être alliés, et donc se faire confiance non ? "C'est... c'est..." Tout a coup, un bruit se fit entendre, faisant s'interrompre le jeune homme. "Je te dirai tout ça demain. Là faut dormir, il est tard.". Louise s'éloigna une seconde, pour voir l'origine du bruit. Il ne manquerait plus qu'on les espionne …

Elle aperçut un énorme rat, qui la fixait avec de petits yeux rouges malveillants, qui n'avait apparemment qu'une envie : la dévorer vive. OK …. lentement elle recula, prête a fuir. Téméraire mais pas suicidaire. Même la harpie lui inspirait moins de dégoût que cette créature qu'elle avait souvent côtoyer dans le cachot de Joshua.

Mais en revenant a l'endroit ou aurait du l'attendre Aaron ... elle ne trouva personne. Oh non, ca ne va pas se passer comme ca ! Pensa elle en remontant les marches quatre a quatre. Rapidement, elle traversa les différents couloirs, cherchant la chambre du garçon. Qu'elle ne trouva qu'après de longues et fastidieuses recherches.

La jeune femme frappa énergiquement a la porte,, sur laquelle un petit écriteau ou était inscrit « Aaron » était installé. Allez savoir ce qui lui avait indiquer que c'était bien sa chambre. Il y eut du bruit de l'autre coté de la porte et soudain, le demi-dieu ouvrit, un sourire immense se dessinant sur ses lèvres en voyant sa bien aimée. « Enfin tu te décide a franchir le cap ! J'espère que tu a apporté mon petit cadeau de la dernière fois ! ». Louise haussa un sourcil. Il parlait du porte jarretelle ? « Ne rêve pas. Je t'ai déjà dit, c'est définitivement non. ».

Mais il ne semblait pas écouter. D'un geste, il lui attrapa le poignet et la tira dans sa chambre, refermant la porte derrière lui. Oh. Louise venait de se rendre compte de la situation. Si il pétait a nouveau un câble, elle serait seule, dans sa chambre, dans une partie un peu éloignée des autres chambres. Zut. Mais pourquoi j'y ai pas pensé avant ?

Heureusement pour elle, il semblait … calme ce soir la. D'un geste, il lui montra son bureau, sur lequel reposait deux boites en fer et un gros album, ouvert. « J'étais en train de ranger ma collection de timbre ! ». Louise soupira. Elle n'était pas la pour voir ça bon sang … Mais il ne la laissa pas l'interrompre. « Alors tu vois, » fit il en l’entraînant vers le bureau, « Je les classe d'abord par pays, puis par date. En suite c'est par prix et après par thèmes, puis par taille. C'est compliqué quand même ! Mais regarde ! » Il attrapa l'un es nombreux albums qui étaient soigneusement rangés dans l'armoire et en ouvrit un. « Tu vois, celui la je le trouve superbe ! Et lui aussi il a la classe ! ».

Louise eut un sourire. C'était mignon la passion avec laquelle il parlait de ses timbres. Mais soudain, il rangea l'album, un petit sourire aux lèvres. « Mais tu n'es pas venue là pour ca ce soir non ? » Fit il en s'approchant dangereusement. Oups. Prenant l'air le plus neutre possible – et remerciant encore une fois ses talents d'actrice – elle déclara d'une voix calme et posé. « Non, effectivement. Je veux savoir pourquoi vous aviez ces dossiers. » Aaron soupira, déçu, et ses épaules s’affaissèrent. « Tu es sure que tu veux ca et pas autre chose ? » fit il d'une petite voix. « Oui. ».

"C'était pour vous connaître. Savoir qui vous êtes. Tiens, regarde."
Se redressant le jeune homme se dirigea vers sa table de nuit et en sortit un bout de papier qu'il tendit a la princesse. Il s'agissait d'une photo d'elle. "Mais c'est pas méchant, c'était juste pour être sûr." o_O "Tu sais que t'es beaucoup plus jolie en vrai que sur la photo ? Et puis tes cheveux, je suis sûr qu'ils sont tout doux." Lentement il tendit la main et lui attrapa une mèche de cheveux, la caressant doucement, avant de la laisser retomber, un sourire aux lèves.
"Egéon ne me dit pas toujours tout. Il est très discret. C'est surtout à Alexis qu'il disait tout vue qu'ils sortaient ensemble. Enfin maintenant plus, vue qu'elle est morte. C'est triste d'ailleurs."
« Oui ... Je suis désolée. » lâcha elle dans un souffle. Elle se sentait mal. Les images de la matinée, qu'elle avait volontairement occulté, lui revinrent en mémoire avec force. Et puis Aaron devait être son ami non ? Et elle était morte...

Le jeune homme alla a son lit et tira un paquet d'Arlequins de sous son oreiller. "Tiens, je voulais t'offrir ça. Je l'ai acheté cet après midi quand Egéon voulait être seul au manoir". Sans résister, la princesse éclata de rire et attrapa le paquet, avant de s’arrêter net. « Qu'est ce que tu as dit ? » « Que je te l'avais acheter ? ». Elle balaya la phrase d'une main. « Non, avant. Egeon a voulu être seul au manoir ? Qu'est ce que ca veux dire ? Qu'est ce que vous avez faits cette après midi ? Vous ne vous êtes pas battu contre Biarée ? ».

Aaron prit un air gêné. « Euuuh … On verra ca demain Loulou, t'inquiète ! Mais si tu veux, tu peux dormir avec moi ! Le lit est assez grand tu sais … » continua il plein d'espoir. Louise soupira. Elle était fatiguiée et n'avait plus la force de l'interroger. Elle reprendrai le lendemain. « Bonne nuit Aaron » fit elle en quittant la chambre. Elle avait un mal de crane impossible. Rapidement, armée de son paquets de bonbons, elle regagna sa chambre. Demain. Demain elle aurait les réponses. Rapidement, elle se glissa sous les couvertures et s'endormit rapidement, exténuée.

Lorsqu'elle se réveilla le lendemain, la princesse se prépara rapidement et descendit a la cuisine, a moitié dans les vapes. Rapidement, elle salua les personnes présentes et se laissa tomber sur sa chaise, devant un chocolat chaud en réprimant un bâillement. « Bon, c'est quoi le programme aujourd’hui ? » fit elle en attrapant une chocolatine, essayant par la de faire comprendre aux déesses qu'elle ne comptait pas partir le moins du monde.

Elle grignota sa viennoiserie, se réveillant doucement et préparant sa petite surprise, qui n'allait sûrement pas plaire. « Au fait, au cas ou ca vous intéresse, il y a une fille qui se balade dans les sous sols de la maison, a moitié nue. » Elle passa sous silence le fait qu'elle avait faillit la tuer. Elle ne voulait pas donner a ses amies une raison de plus de vouloir l'expulsée. « Oh. Et Egeon est resté tout l'après midi au manoir hier. Seul. ».




Code by ©Elle


Louise 100%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

I won't just survive
Oh, you will see me thrive
Can't write my story

I'm beyond the archetype, I won't just conform
No matter how you shake my core... Cause my roots, they run deep
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13704-louise-hollen-en-cour http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13932-amis-et-enemis-de-lou http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t16326-la-vie-trepidante-ou-pas-de-louise-hollen#159259

Robyn W. Candy


« On flotte tous en bas !
Viens flotter avec nous ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux

☞ Surnom : Even



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2293
✯ Les étoiles : 14615




Actuellement dans : « On flotte tous en bas !Viens flotter avec nous ! »


________________________________________ Sam 21 Fév 2015 - 1:28





ça part en vrille...

Je m'étais endormie. D'épuisement, je crois bien. J'avais passé une bonne partie de la nuit à trouver un moyen de rentrer dans la chambre. Forcer la serrure, frapper la porte avec une chaise, menacer Lily... Rien à faire. Je l'avais juste entendue ronfler. Cette espèce de garce dormait dans ma propre chambre quoi ! Alors qu'elle était venue pour me chauffer comme pas possible, et bam ! Je me retrouvais dans un couloir en soutif et petite culotte, à trembloter à cause des courants d'air. J'allais être beaucoup moins sympa, bizarrement.

C'était le fait de tomber qui m'avait réveillé. L'autre pervers en profitait pour me mâter alors que je dormais ? Je m'étais relevé d'un coup, en me mettant en mode combattante super douée en Kung Fu. J'étais encore toute embrumée à cause du sommeil, mais il était hors de question que je me laisse peloter sans rien faire, non mais ! J'avais les réflexes de survie, peu importe où j'étais et que je venais de me lever.

- Je t'en pose des questions ?

Je lui avais un regard de la mort qui tue... qui s'était transformé en celui d'un lapin pris dans les phares d'une voiture quand Lily passa tranquillement devant moi, en me tapotant l'épaule comme si de rien n'était. Je la regardais partir, la bouche entrouverte. Mais.. non mais...

- J'aurai pas dû venir, plutôt...

J'avais grogné entre mes dents pour répondre à la question d'Aaron. On était pas dans les Feux de l'Amour, fallait qu'il arrête de s'exciter. Je détestais de plus en plus cet endroit. Et décidé, la prochaine fois qu'une fille viendrait pour me rouler joyeusement des pelles, je la foutrais direct dehors.

Je m'étais précipité pour rentrer dans ma chambre, en continuant à grommeler. Mais en entendant la petite réplique d'Egéon, je m'étais arrêté et j'avais passé la tête dans le couloir. Ohhhh... Je comprenais mieux pourquoi monsieur se baladait en caleçon. Il avait renoué avec son ex, sympa. Tout le monde s'envoyait l'air, comme c'était mignon. Bien sûre, ceux sont toujours les même qui ont pas de chance.

Je retournais dans ma chambre pendant que les autres partaient aussi, et je refermais la porte d'un coup de pied. Le lit était défait, et mon sac était ouvert. Je me précipitais pour tout examiner. Putain ! J'en étais sûre ! Elle avait mangé mes gâteaux au beurre de cacahuète ! Je serrais encore plus fort les dents, que je pouvais presque entendre grincer. J'avais envie de hurler. Personne n'avait le droit de toucher à mes réserves. Personne.

Je me dépêchais de m'habiller, et descendis dans la salle à manger, où il y avait déjà un peu de monde. Je les saluais rapidement, et plutôt en grognant, avant de m'asseoir et de prendre un bol de lait au chocolat accompagné d'un beignet. Au chocolat lui aussi. J'avais une folle envie de bouffer.

- C'est moi ou tout le monde aime bien se balader à poil, dans ce manoir ?

Ça allait finir en orgie, c'était pas possible. En tout cas, j'étais sûre que cette fille, ça n'était pas moi. J'étais pas somnambule, donc je m'en serais souvenu, si je me baladais dans les sous-sols. Je découpais quelques morceaux de beignet avec les doigts, en les mangeant un par un. J'attendais d'atteindre le chocolat fondu pour le manger directement.

- Alors il a menti... Je savais qu'on ne pouvait pas lui faire confiance. Il a l'air trop louche. Qu'il vienne te rendre une petite visite cette nuit, Hippolyte, c'était peut être juste un moyen d'être sûre de t'avoir de son côté. Vous savez, le genre « Tu vois on couche, ça veut dire que je suis gentil ! »

Elle retombait rapidement dans les bras de ses ex, quand même. Je l'imaginais pas du genre fille facile. D'un côté, vu que j'étais tombé sur un cas moi-même... D'ailleurs, quand on parle du loup... Lily entra dans la salle à manger, avec son air frais et bien reposé. Je sentie quelque chose de gluant sur ma main, et je vis que le chocolat du beignet que j'avais en main avait dégouliné un peu partout, tellement je l'avais serré fort.

- Alors Lily, bien dormi ? Avoir laissé dehors une personne que tu venais tout juste de draguer alors qu'elle est à peine habillée, ça t'as pas empêché de trouver le sommeil ?

Si mes yeux avaient été des rayons lasers, elle serait morte et enterrée direct. Ma voix aussi, d'ailleurs. Je me mis à lui lancer dessus des bouts de beignets, même si c'était incroyablement gamin et totalement pas sérieux. Mais bon, je suis gamine et j'ai jamais été sérieuse, alors ça me gêne pas.

BY .SOULMATES



Robyn: 85 % mais entrain de surchauffer

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Should I Stay or Should I Go ?
I you say that you are, I'll be here until the end of time. So you got to let know. Should I stay or should I go ? This indecision's bugging me. Exactly who I'm supposed to be ? Come on and let me know.
En ligne

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 9 sur 12
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8, 9, 10, 11, 12  Suivant

Evénément Divin #6 {18} : Les Petits Secrets d'Hippolyte





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ L'Europe