« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le deal à ne pas rater :
Trottinette électrique pliable 100MAX Urbanglide 10 » 350W à ...
249.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Evénement #33 : All You Need is Love [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
+9
Yzma Popochimalt
Aaron McAdams
Aryana Cloud-Sandman
Elsa White
Horace Grimes
Adam B. Parker
Anna D'Arendelle
Jack Overland
Hippolyte Sherman
13 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage


Anna D'Arendelle
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Anna D'Arendelle

| Avatar : Soso Turner :love:

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 3uge

HERE WE GO AGAIN

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 CAFL

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 Anna_m10


| Conte : La Reine des Neiges
| Dans le monde des contes, je suis : : Anna

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 480751anna

| Cadavres : 802



Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 _



________________________________________ Ven 22 Mai 2015 - 1:16

Anna ∞ Plein de gens
Cause for the first time in forever I will be right here
Mais qu'est qu'elle lui trouvait » ? C'était la pensée, qui m'animait en cet instant, et non, elle n'était pas destiné à ma sœur, comme on pourrait le croire, mais plutôt à Aryana, qui semblait avoir envie, d'improviser une séance photographie avec Jack. Lui, je me retenais, de l'étrangler d'ailleurs, le «mon canari en sucre » n'était pas très bien passé, je ne supportais pas les surnoms stupides, probablement, parce quand j'étais petite, le personnel, du château, avait essayé de m'en trouver un, comme si « Anna », c'était pas déjà assez court comme nom. Quoi qu'il en soit, je me tournais, vers cet Horace, qu'il me donne les réponses, que j'attendais. Apparemment, il sembla plutôt, coopératif, ce qui était une bonne chose, enfin jusqu'au moment, où il prononça mon nom, faisant le lien avec Elsa, et m’appela sa...futur belle sœur ? Pourquoi, avais-je soudainement, l'image d'un écran d'ordinateur avec écrit « fatal error » qui s'imprimait dans mon esprit ? Probablement, parce que la tête que je tirais, devait clairement, définir mon avis sur la question.

Je, levais un sourcil sceptique, lorsqu'il me parla de son « sex appeal » et que c'était ce qui faisait, qu'Elsa l'embrassait plus facilement que moi, heinhein. Est-ce que ça se voyait que j'étais pas du tout convaincu par son histoire ? On parlait d'Elsa là, celle qui vous dit « on n'épouse pas un homme que l'on connait à peine ». Bon, sur ce coup là, j'admettais, qu'elle avait eu raison. Hans, était clairement, un enfoiré. M'enfin bon, il était sur qu'on parlait bien de la même personne ? Parce que à moins, que ces vingt huit années je ne sais trop où, ne l'ait radicalement, changé, ma sœur, n'aurait jamais, spontanément, embrassé un homme.

Je secouais la tête, atterrée, quant il me demanda ce qu'était ce « truc » en désignant Jack :

- Oh ça, c'est juste Jack répondis-je

Oui, « juste » Jack, parce qu'on pouvait pas franchement, dire, qu'il soit plus que ça, hormis un idiot, un enquiquineur, un débile profond ? D'accord, je commençais à devenir méchante là. On, va se contenter de dire, qu'il était juste profondément, agaçant, et juste profondément, lourd, ça suffira, inutile d'être méchante. Quant à ce qui se passa, par la suite, je dirais, que c'était tout à fait normal. Non, vraiment, vu tout ce qu'il passait, aujourd'hui, je crois que plus rien, ne pouvait encore me surprendre. Même une attaque de météorite sur Storybrooke, et ses alentours, ne me surprendrait pas. Bon, en revanche, j'admettais, m'enfoncer, dans le scepticisme, lorsqu'il continua à me parler d'Elsa, : blonde, sexy, un tempérament de feu....Pour être honnête, je n'avais jamais, réellement, vu ma sœur en colère. Je, l'avais surtout, vu, effrayée par ses pouvoirs. Mais, je, savais qu'au fond, elle avait un sacré caractère. C'était d'ailleurs, pour ça, que ça m'étonnerait, franchement, qu'elle ai décidé, d'elle même de l'embrasser.

Je retins, de justesse le « ben voyons », qui avait très envie de sortir, lorsqu'il affirma, qu'elle en « pinçait pour lui ». Franchement, j'allais, devoir, avoir, une sérieuse, discussion, avec ma sœur, et le plus tôt serait le mieux.

Sans, que j'ai le temps d'ajouter, quoi que ce soit, il s'évanouit, laissant, la boule qu'il avait en main, parterre. Je voulus, m'en éloigner par mesure de prudence -ma dernière expérience, avec la glace, m'avait presque couté la vie-, mais elle se mit à grandir, pour prendre la forme de ma sœur. Mais, comment était-ce possible ? Comment avait-il pu la faire venir ? Et, surtout, pourquoi était-elle, comme ça ? Il, y avait un millier, de questions, que je me posais, mais je les fis taires. Elsa, semblait complètement, chamboulée, et, j'avais déjà vu ce que donnait, ma sœur, dans ces cas là, et mieux, valait, éviter, que ça se reproduise. Elle venait, déjà, de faire jaillir, de la glace de sa main, et semblait pour le moment, avoir son attention, concentré dessus :

- Ne vous approchez pas et laissez moi faire ordonnais-je aux autres

J'espérais, qu'ils ne le prendraient pas mal, mais je souhaitais, la rassurer, si tout le monde, se jetait, sur elle, pour l'attaquer, elle paniquerait, et utiliserait sa magie, au risque de blesser, involontairement, quelqu'un, et là, je crois qu'on était repartis, pour encore un bon bout de temps de « je suis un monstre ».

Doucement, sans geste brusque je m'approchais d'elle :

- Elsa, tu ne dois pas avoir peur, c'est moi Anna, ta sœur

Elle cessa subitement, de regarder sa main, pour fixer son regard sur moi, bien, on semblait, progresser, enfin, je l'espérais. Tout doucement, je continuais d'avancer vers elle, pour ne pas l'effrayer encore plus :

- Personne, ne vas te faire de mal, Elsa, tout va bien, rassure toi

Elle me fixa, encore un instant, avant de faire jaillir, de la glace, en direction, de mon cœur, touchée, je chancelais. Non, pas encore, pas cette fois-ci. Anxieuse, j’attrapais, une mèche de cheveux, aucune ne semblait blanche, c'était peut-être finalement, une bonne chose, que j'ai décidé de teindre à nouveau ma mèche en roux. Mais, si je me souvenais bien, les cheveux, n'avaient pas blanchit tout de suite, c'était un peu après, que l'on soit sortit, du château de glace avec Kristoff, et Olaf.

Mais déjà, Elsa, -ou peu importe ce que c'était- se mit à attaquer, les autres, je voyais la glace, jaillir, de ses mains, et j'avais l'impression, de revivre, cette nuit là, quant elle s'était enfuie, et que j'étais, partis à sa recherche.

Me relevant, je vis les autres, prêt à répliquer, non, ils ne devaient pas le faire, ils, ne devaient, pas l'attaquer, les choses seraient pires :

- Ne lui faites pas de mal ! Si elle agit, comme ma sœur, alors, c'est qu'elle a peur, si vous, l'attaquez, non seulement, elle aura encore plus peur, mais, elle sera totalement, paniquée. Elsa, a du mal, avec ses pouvoirs, parce qu'elle en a peur, ils la terrorisent, si vous l'attaquez, ça n'arrangera pas les choses, elle risque de vous geler le cœur, et il n'y a qu'un seule et unique remède : l'amour sincère.

Je crois, que c'est à ce moment, que je fis vraiment, le rapprochement, je n'y avais jamais réellement, pensé auparavant, mais c'était Kristoff qui m'avait dégelé le cœur, cela voulait donc, dire que Kristoff m'aimait, et moi qui avait arrêté, de le chercher, par dépit, je l'avais, pendant, tout ce temps laissé croire qu'une éventuel fin heureuse, pour lui signifiait que nous soyons, un couple. Je, n'étais pas vraiment mieux qu'Hans au final, à bien y réfléchir.

code by Silver Lungs


Anna : 90% surveille un quelconque blanchissement de sa chevelure Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 1139808870

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Dark Knights Rises

KoalaVolant


Hippolyte Sherman
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Hippolyte Sherman

| Avatar : Shelley Hennig

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 4tez
Arrête de t'en faire. Je suis là maintenant, ok ?

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 3401
Tu m'as vraiment manqué Peg !


| Conte : Inventé
| Dans le monde des contes, je suis : : la fille d'Arès.

| Cadavres : 812



Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 _



________________________________________ Sam 23 Mai 2015 - 16:36




All you need is love

Jack & Aphrodite & Anna & Aaron & Hippolyte


L’attention d’Aryana vis-à-vis d’Hippolyte la rendait toute chose. Elle souriait bêtement pendant que la déesse lui passait le mouchoir sur le visage. Mais Aphrodite arrêta assez rapidement, laissant Hippolyte continuer toute seule. Dommage. La demi-déesse aimait bien qu’elle prenne soin d’elle comme cela. Hip continua de se débarbouiller tout en écoutant la conversation téléphonique. Si les cadeaux lui avaient plu ? Si on oubliait la peluche assez moche et qui venait d’exploser, oui. Elle trouvait le pendentif magnifique. Sinon elle ne l’aurait jamais mis autour de son cou et l’aurait plutôt offert à la rouquine qui n’arrêtait pas de la regarder mal. Hippolyte ne l’avait vu qu’une fois, et la seule chose dont elle se souvenait d’elle c’était qu’elle avait un problème avec sa grande sœur, Elsa. Pourquoi la regardait-elle aussi mal ? Qu’est-ce qu’Hippolyte avait fait ? Enfin bon, cela importait peu au final. Hip s’en fichait ! La seule personne qui comptait à cet instant c’était Aryana. Et cette dernière discutait encore avec le psychopathe. Apparemment elle le connaissait ! Horace ? Une créature divine ? Encore une. Mais cet Horace était plutôt intéressant puisqu’il pouvait copier des pouvoirs temporairement ! Et Aryana voulait le coincer. Hippolyte était pour. BASTON ! Ainsi, elle posa la première sa main sur celle d’Aryana, rien que pour pouvoir sentir le contact de sa peau. Le groupe fut téléporté dans un salon design et plutôt spacieux. Cet Horace se mettait bien dis donc ! Et Hippolyte ne fut pas très surprise de voir qu’Horace connaissait Elsa le glaçon. Le monde était petit chez les divins. Par contre, Horace semblait aussi connaître Hippolyte. Comment savait-il que c’était elle ? Comment savait-il qu’elle était la fille d’Arès ? C’était quoi cette histoire de frère et sœur ? Hippolyte haussa un sourcil, prête à lui répondre pour lui demander des explications. Mais la situation dérapa lorsque Jack, le fournisseur officiel de glace d’Hippolyte, commença à se montrer trop dragueur avec Aryana. Hippolyte ne fit plus du tout attention à Horace, ni même aux autres. Là, elle n’avait que Jack dans le viseur. La demi-déesse avait envie de le détruire, de lui exploser sa face de blondinet dragueur ! D’ailleurs c’est ce qu’elle allait faire. Mais heureusement pour lui, Aaron prit la main d’Hippolyte pour la retenir. De toute façon il était en train de se faire régler son compte par Horace. Il montait dans son estime ! « Va-y ! Dégomme-le ! » Ou elle le ferait elle-même. De toute façon, un proverbe disait bien « on est jamais mieux servi que par soi-même ! ». Et ce proverbe était tellement vrai. En effet, Horace ne faisait rien. Il semblait être pris d’un élan de joie. C’était quoi ce bordel ? Ça ne devait pas se passer comme ça ! Il fallait que Jack se fasse frapper, qu’il saigne, qu’il soit puni d’avoir dragué Aryana ! La demi-déesse plissa les yeux, lançant un regard froid à la créature divine. Il redescendait dans son estime ! Il n’avait rien dans le pantalon ! Par contre, dans sa main il avait une boule de glace dans la main. Une boule qui disparut rapidement. Génial ! Bon, et ensuite ? Qu’est-ce qu’ils foutaient encore là ? Horace ne servait à rien. Il n’était pas le fou que le groupe recherchait. « Bon Aryana. On peut partir ? On a plus rien à fai… » FAUX ! Horace venait de tomber au sol, inconscient, en laissant une petite boule de glace par terre. Pourquoi cette boule ne disparaissait pas ? Pourquoi Anna reculait ? Ok. En voyant la boule de glace se transformait en Elsa, Hippolyte comprenait la situation. Le glaçon humain semblait déboussolé, comme la dernière fois où elle l’avait vu. Et cet état l’avait fait apparaître un monstre de glace complètement incontrôlable ! C’était mauvais. Très mauvais. L’apparition de la glace dans une de ses mains en était la preuve. Anna essayait de régler les choses à l’amiable ! Mais c’était inutile. La parole ne servait à rien. Il fallait des actes, il fallait la sonner, la mettre KO sans la tuer évidemment. Mais il ne fallait surtout pas rester sans rien faire. Anna en paya les frais. En effet, Elsa lança de la glace en direction du cœur d’Anna. Outch ! Ça devait faire vraiment mal ! Et au lieu de lui en vouloir, Anna essayait de protéger sa sœur. C’était vraiment débile l’amour fraternel. La demi-déesse était bien contente de ne pas avoir de frère ou de sœur ! « Blablabla...Tu crois sérieusement qu’on va se laisser attaquer en la regardant faire ou même en dansant la danse de la joie ? Du genre comme ça ? » Hippolyte se mit à faire quelques pas de danse, complètement débile, mais qui semblait montrer une joie. C’était assez compliqué puisqu’elle était tout sauf joyeuse à cet instant précis. Mais de toute façon sa danse fut écourtée. En effet, Hippolyte n’arrivait plus à bouger les pieds. Quoi ? La jeune femme baissa les yeux pour regarder la raison de cette incapacité. Et là ce fut le choc ! Ses pieds étaient prisonniers d’une légère glace ! « T’es sérieuse là ? Attends que je me libère, tu vas le regretter ! » Elle en avait marre qu’on s’en prenne à elle pour rien ! Elle avait juste dansé. Bref la demi-déesse allait se venger, c’était sûr. Mais pour le moment Hippolyte devait essayer de se sortir de là. Et il fallait avouer que la glace était assez dure ! La jeune femme avait beau mettre des coups de poing pour briser la glace, ça ne détruisait pas grand-chose. « Aaron, va chercher un sèche-cheveux ou une source de chaleur ! » C’était la seule solution qu’elle avait trouvé. Et Hippolyte savait qu’Aaron l’aiderait. Elle avait bien vu qu’il n’arrêtait pas de la coller…Alors autant en profiter, non ?

love.disaster


Hippolyte : 75% Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 1139808870

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Come back from heaven ?

La vie humaine est semblable à un chemin dont l'issue est fatale. On nous en avertit dès le premier pas, mais la loi de la nature nous dicte d'avancer toujours.© belzébuth
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11035-hippo-killing-doesn-t http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t15550-hippo-cest-trop-banal-detre-sentimentale http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12214-les-aventures-d-une-demi-deesse


Jack Overland
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Jack Overland

| Avatar : Lucas Till

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 1512343985-34

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 1519647302-02

| Conte : Les 5 légendes
| Dans le monde des contes, je suis : : Jack Frost

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 1519335331-jack-02

| Cadavres : 632



Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 _



________________________________________ Sam 23 Mai 2015 - 18:55

All You Need is Love
Jack & Choupette & Anna & Aaron & Hippolyte


C'était dans ma nature de geler tout ce qui se trouvait a ma portée, j'étais l’esprit de l'Hiver bon sang ! Je n'étais pas le type le plus discret avec son pouvoir, je le savais j'en usais et en abusais tout le temps. Mais c'était tellement ennuyeux d'être sage sans les utiliser. Franchement geler les trottoirs quand une femme bien née faisait claquer ses talons sur le sol, c'était toujours exquis. Rien que d'y pensé ca me donnait le fou rire.

"Hey ! Comment ca "Juste Jack ?" Bon sang Anna tu pourrai faire un effort ! Tu ne me rends vraiment pas honneur, je suis Jack Frost, le merveilleux gardieeeeiiiin ? "
Ma voix partie dans les aigues.

Horace venait de me prendre au col en me relevant. Quel violence, franchement... Mais ou va le monde ? Et avec Hipo qui l'encourageait ..

"Hey ! Mais t'es censée être de MON coté "
m'écriais je indigné. La prochaine fois qu'elle viendrai pleurer misère pour avoir de la glace, elle aurait qu'a aller ailleurs. Traitresse ...

Le type me lâcha et je remis mon Sweat. Aryana en avait assez vue et moi je préférais l'avoir sur le dos, on dirait pas mais ca protégeait quand même mieux que les T-shirt.
Horace nous faisait ce qui ressemblait vraiment a un bad trip. Et comment ca j'étais moins puissant que cette Elsa ? Non mais ho, j'avais plus de 300 ans non mais ! Il allait pas me faire croire que cette Elsa était née avant moi ! Si ca se trouvait, c'était elle qui était moi au féminins... Je voulais trop me rencontrer maintenant ! J'étais certain qu'en fille je déchirerai grave !

Il fit apparaitre une boule de glace. Intérieurement je priais pour qu'il ne la lance pas sur quelqu'un, parce que contrairement a la neige, ca faisait un mal de chien ce truc ! Bref, Horace, après avoir complimenté la version de moi qu'il connaissait - c'était obligé nous étions géniaux ! - tomba simplement dans les vapes.

Bah vas y, fais une sieste et laisse nous le sale boulot ! fis je en voyant une forme se créer a partir de sa boule de glace. Une jeune femme apparut et Ana nous demanda de la laisser faire. Je froncés les sourcils et me tendis légèrement. Vu comment l'autre avait l'air perturbée, je n'avais pas envie de la laisser s'approcher. Mais elle s’approcha, appelant sa soeur. Oh, c'était donc elle Elsa ? Je me détendis un peu pour l'observer plus attentivement. Bon, ok, elle était pas mal pour un double de moi.Mais j'avais les cheveux plus clairs que les siens. Pour un peu j'aurai presque envie de me draguer tiens !

Tout a coup elle attaqua Anna et nous envoya des pics de glace. Non mais elle allait pas bien ? En une seconde je m'étais mis en mouvement, esquivant ses pics de glace, en brisant d'autres a l'aide de mon bâton. J'aimais pas les espaces confinés comme ce petit appartement pour me battre, je préférai l’extérieur ou un endroit plus grand ! Je m'appuyais sur le mur pour me propulser derrière Elsa. Je n'avais pas spécialement envie de la blesser, mais la elle mettait les autres en danger !

D'autres stalactites foncèrent vers moi et d'un geste brusque je levais un mur de glace devant moi sur lequel ils s’écrasèrent. A travers les bruits de glace explosée, j'entendis la voix d'Anna qui s'élevait.

- Ne lui faites pas de mal ! Si elle agit, comme ma sœur, alors, c'est qu'elle a peur, si vous, l'attaquez, non seulement, elle aura encore plus peur, mais, elle sera totalement, paniquée. Elsa, a du mal, avec ses pouvoirs, parce qu'elle en a peur, ils la terrorisent, si vous l'attaquez, ça n'arrangera pas les choses, elle risque de vous geler le cœur, et il n'y a qu'un seule et unique remède : l'amour sincère.


Ok, j'ai compris !
Enfin c'était bien beau de dire ca, mais bon, elle nous attaquais quoi ! Je penchais la tête sur le coté en voyant Hippolyte commencer a danser. Euuuuuh ... Hipp ? Tu pense que c'est vraiment le moment ? Je haussais les épaules et me mis a rire en voyant qu'elle avait les pieds congeler. Bah Elsa doit pas apprécier tes talents de danseuse !

J'étais le gardien de la joie, combattre la peur je l'avais déja fait, j'avais l'habitude. D'une main je fis apparaitre un flocon magique. Ils avaient la capacité de donner des sentiments de plaisir et de joie aux gens que je ciblais. Cette Elsa avait juste peur, ce n'était pas sa faute ... Et je me disais qu'une boule de neige l'effraierai encore plus. Normalement ca allait la calmer.

Je soufflais doucement sur mon flocon enchanté pour qu'il atteigne ses yeux et me mis les mains dans les poches avec un sourire satisfais, certain qu'elle allait se calmer.
Mais contrairement a mes prédictions, cela ne la calma pas.

Quoi ? Mais ca aurait du marché! D'un geste rapide je frappais dans une stalactite avec mon bâton, comme au tennis, essayant de comprendre. La dose n'avait peut etre pas été assez forte ... Cette fois je fis une boule de Neige, et la lui lançais en pleine tête.
Ce qui ne marcha pas non plus. Oh. Zut. Je fis un bond pour esquiver une nouvelle attaque et passer par dessus elle, et l'illumination me vint. A croire que j'avais besoin de sauter sur place pour réfléchir. J'étais pas un lapin bon sang !

J'atérie juste a coté d'Anna, un peu devant elle.

"Ce n'est pas ta soeur,
lui dis je sans lacher "Elsa" des yeux. C'est juste une créature de glace qui a pris sa forme, t'en fais pas pour elle."

Mais par mesure de précaution, je ne voulais pas trop la blesser. On ne savait jamais. Lorsque je la vis mettre son bras en arrière pour nous attaquer je n’hésitais pas, et lui envoyait une gerbe de glace dans la main, gréant une sorte de bloque de glace géant autour de sa main et son avant bras, bloquant son attaque.

Yes ! 15 points pour moi !
M'écriais je avant de sauter sur un mur pour éviter une nouvelle attaque. Ah bah oui, elle avait deux mains ...



Jack : 90%
Elsa : 75%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 
"Clothilde Von Hickelburck, que tu le veuilles ou non tu vas nous divorcer ! "
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28430-jack-overland-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28508-jack-overlan-guardien-a-votre-service#245450 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28509-chrono-jack-overland#245451


Aaron McAdams
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Aaron McAdams

| Avatar : Jesse Eisenberg ♥

« J'avais bien dit qu'il
faisait froid... ! »


Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 Giphy

| Conte : Hercule ϟ
| Dans le monde des contes, je suis : : ☣ Aaron ☣ un demi dieu. ϟ

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 237880snow

| Cadavres : 0



Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 _



________________________________________ Dim 24 Mai 2015 - 12:28






    Une statue de glace était apparue devant nous et avait pris la forme de Elsa d'Arendelle. Je savais qui elle était, pour l'avoir déjà vue en photo dans les divers dossiers qu'on avait au Manoir. Mais ce que j'ignorais, c'était que Anna était sa soeur. Car je ne m'étais pas intéressé plus que ça à ce que renfermait ces documents. Quoi qu'il en soit, elle était désormais devant nous, majestueuse, élégante, charismatique et surtout... complètement givrée !

    "Pourquoi elle ne t'écoute pas ?" avais-je dit à Anna tout en voyant Hippolyte se mettre à faire une danse pour faire comprendre à Anna ce que j'étais également entrain de lui faire comprendre. Elsa allait nous attaquer, il fallait se défendre, se protéger.

    "Jack a raison, ce n'est pas vraiment Elsa, regarde, elle est bien trop dur. La vraie doit être plus souple, plus flexible. Une vrai femme !"

    Ca paraissait tellement évident que ce n'était pas la vrai devant nous. En plus, elle avait reculée son bras pour nous attaquer. Fort heureusement, Jack avait été le premier à réagir et il avait lancé un bloc de glace géant contre la créature, car elle devait être une simple créature que Horace avait créé. Mais pourquoi avait-il fait ça ? Je lui aurais bien posé la question, mais il reposait face contre terre, sans doute inconscient à cause du choc. Je me souviens que quand il m'avait touché la toute première fois, il s'était juste électrocuté et il avait gardé une coupe vraiment très spéciale de cheveux en l'air pendant plus d'une semaine. Quand il avait quitté le Manoir, il continuait à avoir quelques convulsions de temps en temps.

    Jack s'était fait attaquer une seconde fois tout en gagnant quinze points... Je me demandais quel était son critère de notation, car pour moi ça ne valait qu'un six ou sept. Je m'étais tourné vers Hipp qui avait les pieds gelés. Il lui fallait une serviette ou quelque chose de ce genre.

    "Je vais te chercher ça, ne t'en fais pas, bouge surtout pas !"

    De toute façon, elle ne pouvait pas vraiment bouger. J'avais quitté la pièce pour me diriger dans une autre et tenter de récupérer quoi que ce soit de chaud qui pourrait dégeler les pieds de ma bien aimée. Il y avait différents objets, mais rien de bien utile. Pourquoi Horace avait un fer à frisé dans sa salle de bain ? Mon regard se posa tout à coup sur quelque chose qui pourrait nous être très utile. Une sorte de bassine pour pieds ( ça ). J'en avais déjà vue une en magasin et j'avais hésité à de nombreuses fois à y retourner pour m'en acheter une. La publicité était vraiment bien faites et promettait des pieds neufs, doux et détendus. Qui ne rêvait pas de ça ?

    Je l'avais prise, la remplissant un peu d'eau avant de me diriger vers l'autre pièce et de rejoindre Hippolyte. Je l'avais posée devant ses pieds et mis en marche.

    "Vas y, met tes pieds dedans, tu vas voir, ça ira beaucoup mieux !"

    J'avais tenté de lui faire bouger sa jambe, mais ses pieds étaient totalement gelés contre le sol. Peut être qu'en les mouillant un peu ça arrangerait tout. J'avais pris de l'eau chaude de la bassine et je l'avais versé sur ses pieds. Ca brûlait les mains, c'était atroce. Qu'est ce qu'on ne ferait pas pour la personne qu'on aime !

    Tout compte fait, j'avais carrément renverser le bac sur ses pieds et la glace commençait déjà à fondre. Victoire ! J'étais le type méga badass qui avait sauvé la vie de la jeune femme la plus sexy de toute la création. Avec mes mains, j'avais frotté ses pieds pour les réchauffer, la sentant bouger dans tous les sens. Elle était chatouilleuse ? J'imaginais nos soirées au coin du feu, à nous chatouiller sur le canapé jusqu'à pas d'heure. Ca serait tellement bien. Je nous aurai préparé un bon repas juste avant et on aurait deux verres de lait bien frais posé sur la table à disposition. Je me sentais partir loin en imaginant cette scène.

    La glace que j'avais reçu dans le dos et qui m'avait fait tomber en avant, m'avait totalement fait sortir de mes pensées. Je m'étais tourné vers l'origine de l'attaque et c'était encore une fois cette statue de glace. Voilà qu'elle rechargeait sa main et qu'elle allait nous lancer de la glace à Hipp et moi. Il n'en était pas question ! Je la protégerait jusqu'au péril de ma vie. Il fallait que je tente quelque chose de totalement absurde et dingue ! Prendre un ennemi par surprise c'était toujours la chose à faire pour le vaincre !

    "AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !" avais-je hurlé en fonçant tête baissé vers Elsa, qui l'espace d'une seconde s'était sans doute demandée ce qu'il me prenait. Une fois sur elle, je m'étais totalement jeté dessus pour la faire tomber. Sa tête avait butée contre un meuble derrière et un peu de glace s'était détaché de son corps. Je m'étais relevé rapidement, bougeant dans tous les sens, tout en m'éloignant un peu d'elle. Qu'est ce que c'était froid ! Je détestais cette sensation.

    Hipp au loin allait bien, c'était tout ce qui comptait ! J'avais tourné la tête vers Jack en lui faisant un très grand sourire.

    "20 ou 30 points ?" lui avais-je dit tout en sentant quelque chose derrière moi se relever. Oh non... Elle avait encore de la ressource... Elsa était à nouveau debout prête à attaquer une nouvelle fois. Je m'étais approché de Hipp, me mettant devant elle, face au monstre. Je protégerai ma bien aimée jusqu'au péril de ma vie ! Jamais je laisserai cette statue s'en prendre à la jolie Hippolyte !




Elsa : 55%
Aaron : 90%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« Qui a dit qu'il faisait chaud à Arendelle ?! »
« Dit... on peut rentrer ?! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74526-fiche-pesonnage-aaron-mcadams#815327


Aryana Cloud-Sandman
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Aryana Cloud-Sandman

| Avatar : Dianna Agron & Charlize Theron

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 Pj1w

“ Vous ne pourrez jamais comprendre.
Tout ce que je fais, je le fais pour Elliot. ”

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 554z


Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 XtFsyhL


| Conte : Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : Aphrodite

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 808687arya

| Cadavres : 2677



Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 _



________________________________________ Dim 24 Mai 2015 - 19:49


Le temps est venu de briser la glace.

Jack avait fait tomber le sweat-shirt, puis avais remis le sweat-shirt. Je dois avouer que je n'avais pas tout suivi pendant ce laps de temps où il était torse nu. J'avais été bien trop occupée à le photographier.

"Tes glaces sont les meilleures du monde..."
avais-je avoué lorsqu'il m'avait bloquée contre le mur.

Ce moment avait été si intense que pour un peu, je l'aurais téléporté avec moi ailleurs, dans un endroit tranquille. Hélas (ou heureusement), Horace et ses idioties me firent retrouver mes esprits. Jack s'était reculé ; il était grand temps car j'avais l'impression qu'Hippolyte allait le décalquer sur place.

"Du calme."
dis-je fermement, sans savoir si je m'adressais à elle ou à moi.

Toutes ces pulsions devenaient de plus en plus incontrôlables. Si on ne mettait pas très vite la main sur la Ceinture, ça allait être de pire en pire.

Je m'écartai vivement du mur et fis disparaître l'appareil photo de mes mains, histoire de faire enrager Horace. Ca, c'était pour m'avoir appelée "Phrophro". Depuis quand me donnait-on autant de sobriquets ridicules ? D'abord Jack, maintenant lui... Les gens n'ont plus le respect de rien. Cependant, la disparition de l'appareil n'eut pas l'effet escompté. Horace s'en moquait ouvertement, car il venait juste de toucher Jack et une boule de glace venait d'apparaître dans sa main. Je levai les yeux au ciel avant de croiser les bras.

"Merveilleux. Le petit Horace a découvert les joies de la glace." fis-je exaspérée.

J'avais envie de le secouer pour qu'il cesse ses enfantillages et qu'il nous aide, mais brusquement, il tomba inconscient.

"Et c'est reparti..." grommelai-je.

Je voulus m'approcher. Je me stoppai brusquement en voyant la boule de glace rouler de sa main et grossir, s'allonger pour former une silhouette féminine. Une Elsa de glace. Je ne l'avais vue qu'une fois mais impossible d'en douter. Il s'agissait bien d'elle.

Anna s'en approcha pour tenter de renouer des liens fraternels. Effectivement, c'était le moment pour cela. Je laissai échapper un soupir. Que se passait-il ? Tout le monde était-il idiot ? Malgré tout, je regardai le spectacle attentivement. Cela pouvait fonctionner...

"Eh non."
conclus-je en voyant Anna se faire propulser de quelques mètres après avoir reçu un jet de glace en pleine poitrine.

Vaillante, elle se releva et nous demanda de ne pas lui faire de mal. Je la retins par le bras alors que Hippolyte lui disait ce que je pensais très fort. Puis, la jeune femme se mit à danser, ce qui déplut à Elsa car elle lui gela les pieds.

"Nous avons à faire à une psychopathe susceptible, en plus." remarquai-je en fixant les pieds de ma nièce.

Anna chercha à se débattre de mon emprise mais je serrai davantage son bras. Peut-être que je lui faisais mal, tant pis. Il fallait qu'elle comprenne.

"Ce n'est pas ta soeur." dis-je en écho aux paroles de Jack, qui s'était jeté dans le combat. "Ca doit être un résidu de puissance bâti à partir de ce qu'il reste d'elle en... Horace."

Je grimaçai légèrement. Mon explication avait de quoi choquer la jeune fille, mais je n'avais pas le temps de prendre des gants. Plusieurs jets de glace passèrent autour de nous. Je forçai la petite rousse à se baisser et lui ordonner de rester ainsi. Puis je me tournai brièvement vers Hippolyte, dont les pieds trempés venaient d'être dégelés. Je vis alors Aaron foncer vers Elsa et la plaquer au sol. Elle s'y effondra dans un bruit de cristal cassé. Un instant, je crus que la hardiesse d'Aaron avait eu raison d'elle, mais la statue de glace se releva, quelque peu morcelée mais toujours décidée à nous anéantir.

Avant que je n'ai pu faire un pas, Hippolyte se plaça devant moi, ses chaussures émettant un bruit spongieux, mais je la repoussai un peu brutalement.

"Qu'est-ce qui te prend ?" lui demandai-je, écarquillant les yeux.

Voulait-elle me protéger ? Ca devenait vraiment ridicule.

"Assez joué." dis-je en m'avançant vers "Elsa" d'un pas décidé.

Je lui faisais mon regard de déesse aucunement amusée. Pour toute réponse, elle m'envoya un projectile glacé en pleine poitrine. Choquée, stupéfaite, j'en restai figée. Le froid m'envahit un bref instant. J'avais à peine mal. En revanche, ce geste n'allait pas rester impuni.

"Casse-toi."

Mes paroles étaient prononcées d'un ton doux tandis que je l'observais former un nouveau bloc de glace plus conséquent entre ses mains transparentes. Mon Marteau ne fut qu'un éclair de lumière lorsque je l'abattis sur la tête de la statue glacée. Elle fut parcourue d'un frémissement avant de s'effondrer sur elle-même en un million d'éclats de cristal. Le bruit clair résonna longtemps dans la pièce, même après que j'ai fait disparaître mon Marteau.

Je remis une mèche derrière mon oreille, contemplant le tas de glace brisé d'un air désabusé.

"Tu vois Anna, ce n'était pas ta soeur." déclarai-je en haussant les épaules. "Ta soeur n'est pas vide à l'intérieur. Tout du moins, je ne l'espère pas."

Je m'agenouillai ensuite juste à côté d'Horace qui piquait toujours un somme. Je ramenai mes cheveux en arrière pour me pencher au niveau de son torse. Il ronflait légèrement. Puis je me redressai pour l'observer avec une moue.

"Je ne peux pas le toucher, il risquerait de tomber encore dans le coma. J'aimerais mieux le laisser comme ça, mais comme nous n'avons toujours pas de réponse à nos questions, je n'ai pas d'autre choix."

Délicatement, je le saisis par le col de sa chemise en prenant soin que mes doigts n'entrent pas en contact avec sa peau, et je le soulevai pour le plaquer contre le mur. Sa tête dodelina et manqua de toucher ma main, mais je fis apparaître deux couteaux que je plantais rapidement dans sa chemise, au-dessus des épaules, afin de le "clouer" à la paroi.

Je me reculai ensuite pour contempler mon oeuvre, frottant mes mains l'une contre l'autre avec un sourire satisfait.

"Voilà un fort beau décor d'intérieur, vous ne trouvez pas ? Le Horace-mural."

Il manquait encore un détail : la façon de le réveiller. Souriant toujours, je me saisis du bain de pieds qu'Aaron avait trouvé, le remplis d'eau glacée, et la jetai au visage d'Horace. Ce dernier se réveilla en sursauts, lançant des regards affolés au groupe.

"Maintenant que tu nous as bien énervés avec ta fausse copine glacée, je t'écoute."
dis-je posément, les bras croisés. "Où est ma Ceinture ? Celle qui rend les gens fous d'amour. Je sais que c'est toi qui l'as. Le psychopathe qui essaie en vain de nous achever à coup d'appels téléphoniques m'a parlé de toi. Inutile de nier, tu es mêlé à toute cette histoire. Je me montrerais magnanime si j'étais toi."


Arya : 90%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Evil is a point of view
Arpenter à jamais le royaume des cauchemars n'est pas sans une certaine ténébreuse splendeur.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t7310-i-am-the-origin http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8991-l-eternite-est-ephemere


Horace Grimes
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Horace Grimes

| Avatar : Mark Ruffalo ➹

Qu'est ce qu'il est
allé raconter ???


Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 173003ggeori

৩ Attends... je la connais
même pas celle là ! J'ai rien
dit mouah ! ৩

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 930601bob

| Conte : Intrigue divine
| Dans le monde des contes, je suis : : Une créature

| Cadavres : 61



Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 _



________________________________________ Dim 24 Mai 2015 - 20:13






    Quand on a pas de pouvoirs, on a pas de responsabilités. Mais à partir du moment où on acquis un pouvoir sur les autres, on se doit de l'utiliser pour faire le bien. Un homme n'est que pure fiction. Un jour il naît, l'autre jour il meurt. On doit chacun être le héros de son prochain. Lorsque j'avais sentis quelqu'un me tirer vers le haut, j'avais la sensation que mes pieds ne touchaient plus sol. C'était étrange, comme si je volais, mais endormis.

    Puis petit à petit, quelque chose m'avait plaquer contre le mur. Ma tête avait dodelinée, mais je ne pouvais pas encore ouvrir les yeux. Quelque chose me maintenait fermement debout. Puis, j'avais entendu ce qui me semblait être la voix de Aphrodite, dire que quelque chose ressemblait à un fort beau décor d'intérieur. Pourquoi j'avais la sensation qu'elle parlait de moi ? Peut-être parce qu'elle avait achevée sa constatation par un "Horace-mural"?

    Je suis son Horace-mural ! Un Horace mis à rudes à épreuves. Je sentais qu'autour de moi, la tension était à son maximum. Les jeunes retenaient leur souffle. Les moins jeunes, retenaient aussi leur souffle. La déesse... Retenait son souffle. Elle parlait d'énervement, du fait que je les avais agacé. Pourtant je n'avais rien fait. Je m'étais retrouvé au mauvais moment, au mauvais endroit, à savoir : chez moi. Qui pouvait me reprocher cela ?

    Soudain, je sentis quelque chose de très froid venir caresser ma peau. Je n'aimais pas la chaleur. L'été m'exaspérait. Mais je n'aimais pas non plus recevoir de l'eau glacée en plein visage. Je ne m'étais même pas posé la question de qui avait fait ça, car je le savais. Elle était blonde, elle était sexy, elle était en face de moi. Je venais enfin d'ouvrir les yeux. Je voyais enfin cette terre de Tara ! Aujourd'hui allait être un nouveau jour. Pas de pression, fallait se la jouer cool.

    Elle avait croisée les bras, elle m'avait regardée, elle dégageait une telle aura. Ca en était bouleversant. Je sentais mes poils se hérisser sur mon corps. Je sentais ma propre tension devenir palpable. Elle avait évoquée la ceinture, je pouvais répondre à sa question. Mais qu'avait-elle à monnayer en échange ? Oh oui, qu'avait-elle ?

    "Déjà, je ne supporte pas ta façon de me poser tes questions. Pourquoi ne pas y aller avec douceur ? Charme ? Élégance ? Et pourquoi avoir amené tes petits amis avec toi ? Tu ne pouvais pas... OH BORDEL !"

    Je venais de me rendre compte que quelque chose avait saccagé mon salon. Que c'était il passé ici ? Et quel était ce psychopathe dont elle parlait ? Ils avaient sortit un autre Scream ? Bon sang, que devenait Cindy ?

    "Et merde... Je vais devoir refaire toute la déco. Roooh non ! Pourquoi ? Ca m'arrive toujours à moi. Déjà la semaine passée, quand l'autre con est venu ici réclamer son dû ! Comme si j'étais quelqu'un qui ne payait pas ses dettes ? Oh à propos, c'est lui qui a ta ceinture."

    Voilà... J'avais répondu à sa question. Il ne me restait plus qu'une chose à faire. J'avais fermé les yeux, pris une grande respiration et priait pour qu'ils en avaient encore une à ma taille. Puis, je m'étais élancé en avant, ma chemise se déchirant à cause des couteaux et je m'étais retrouvé face contre sol. Ca faisait mal...

    "Je te déteste..." avais-je murmuré en posant mes deux mains à plat pour m'aider à me relever. Je regardais la jeune déesse avec un air totalement ahuris. J'étais plus vraiment là en fait. Oh non, ça avait de l'effet... Ca commençait à me prendre aussi.

    "C'est pas du jeu Aphrodite."

    J'avais entendu quelqu'un toussoter derrière moi. En regardant un peu mieux, je m'étais rendu compte que je fixais depuis avant Jack.

    "Oh ok... C'est pas la bonne..." avais-je dit avant de me tourner vers Aphrodite.

    "Si tu veux ta ceinture, faudra surement gagner une partie de poker..."

    Je savais qu'elle savait ce que je savais sur sa ceinture. Au final, on le savait tous les deux. Elle la voulait ? Elle allait devoir la chercher.

    "Si tu pouvais le tuer en même temps... Car je lui dois encore autre chose, du coup ça m'arrangerait. Tu sais qu'il te déteste ? Il m'a dit qu'il te ferait la peau un de ces quatre !"

    Ou pas... Mais bon, on s'en foutait, du moment qu'elle l'épluchait et en jetait les morceaux à la poubelle.

    "Bon, parlons affaire ! J'ai quoi en échange de l'information ?"

    J'avais croisé les bras et pris un air sérieux avant de me rendre compte que j'avais tout donné... Pourquoi on marchanderait maintenant ?

    "Enfin j'ai le droit à un petit pourboire ? Quelque chose ? Je t'ai quand même aidé ma belle !"

    Pourquoi j'avais l'impression qu'elle n'allait pas me donner quoi que ce soit... Ah ces dieux et déesses... Peut être que les Fish Twins ont raison. Ils prennent, mais ils ne donnent rien en échange.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

৩ IL FAUT TE LÂCHER !!! ৩


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44024-chronologie-de-horace http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44025-la-bible-des-rps-de-horace-grimes-le-type-gele


Hippolyte Sherman
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Hippolyte Sherman

| Avatar : Shelley Hennig

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 4tez
Arrête de t'en faire. Je suis là maintenant, ok ?

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 3401
Tu m'as vraiment manqué Peg !


| Conte : Inventé
| Dans le monde des contes, je suis : : la fille d'Arès.

| Cadavres : 812



Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 _



________________________________________ Lun 25 Mai 2015 - 22:16




All you need is love

Jack & Aphrodite & Anna & Aaron & Hippolyte


C’était froid. Vraiment très froid. Pourtant sur le moment ce qui l’embêtait le plus c’était le comportement de Jack. Elle savait très bien qu’il avait gardé une âme d’enfant mais qu’il prenne ça comme un jeu. D’abord la bataille de fruit et maintenant la bataille de glace ? Arrivait-il à comprendre qu’ils risquaient leur vie là ? Ca énervait Hippolyte de voir Jack aussi immature…dans ce genre de situation. Heureusement Aaron était là ! Il était génial ! Il avait réussi à trouver un moyen de faire fondre la glace…L’eau chaude du bain de pied. C’était pas vraiment à ça qu’elle pensait mais c’était une solution originale. Et puis le résultat était là, c’était le plus important ! « Merci Aaron ! Tu es génial ! » Ce n’était peut-être pas une bonne idée de lui dire ça. Il pourrait penser qu’il y avait une ouverture du côté d’Hippolyte et qu’il pouvait tenter de la séduire. Or non, son objectif était toujours la belle déesse de l’amour ! Mais il fallait avouer qu’Aaron se débrouillait plutôt bien. Alors qu’il venait de se faire attaquer, sa réplique fut tellement badass. Il avait foncé dans le tas sans penser à rien. Il était cinglé mais c’était marrant à voir. « 30 points ! » Non mais qu’est-ce qu’elle faisait ? C’était totalement débile de rentrer dans leur jeu. Hippolyte leva les yeux en l’air puis les posa rapidement sur Aryana. Elle était prête à en découdre avec la statue de glace en forme d’Elsa pas contente. Non ! Jamais elle ne lui laisserait prendre ce risque, même si Aryana était plus forte qu’elle, même si Aryana était une déesse et qu’Hippolyte n’était qu’une simple demi-déesse. Instinctivement, Hippolyte se plaça entre Aryana et Elsa, face à la déesse de l’amour. Mais cette dernière l’a repoussa avec une pointe de brutalité. Pourquoi ça ? Hippolyte la suivit du regard en faisant une moue décomposée. Pourquoi la repoussait-elle ainsi ? La demi-déesse observa attentivement l’attaque de sa bien-aimée. Elle était vraiment badass. C’était tellement beau à regarder ! Hippolyte s’en frottait les mains. Ses yeux pétillaient de joie. Le spectacle qu’Aryana lui offrait était tout simplement grandiose. Lorsqu’elle mit KO la statue de glace, Hippolyte ne put s’empêcher d’applaudir. Place maintenant à l’interrogatoire de cet Horace. Ses explications étaient assez louches. La jeune femme croisa les bras contre sa poitrine. Pourquoi restait-il si énigmatique ? Ce comportement lui donnait juste envie de lui mettre des baffes. Cependant c’était le joujou d’Aphrodite et elle ne lui volerait pas. Aussi, elle resta silencieuse et immobile lorsqu’Horace se décida à révéler certainement information. Quelqu’un de divin qui aimait le poker ? « Hydranos ? » Oui. Ça avait fait tilt dans sa tête ! Mais savoir que c’était lui qui détenait la ceinture d’Aryana ne l’enthousiasmer pas plus que ça. Hippolyte n’aimait pas forcément Hydranos. C’était un con ! Malheureusement, si la ceinture se trouvait vraiment chez lui, il fallait aller lui rendre une petite visite. Hipp se tourna vers Aryana en lui adressant un grand sourire. « Je pense qu’il veut parler d’Hydranos. Tu le connais, non ? » Aryana devait certainement connaître les créatures divines. Et la déesse était d’accord. Elle proposa de se rendre chez lui. Là, le sourire d’Hippolyte s’effaça. « On part dès qu’on a la ceinture hein. Parce que je risque de m’emporter face à lui. » Oui. Autant la prévenir qu’elle ne l’appréciait pas. En même temps il avait juste fait foirer un rendez-vous semi-amical avec un garçon en les menaçant avec une arme à feu. Hydranos n’était qu’un pigeon, le pigeon personnel d’Arès. « Bon allez…C’est parti. » Le fait de toucher la main d’Aryana mettait du baume au cœur de la jeune femme. En un clin d’œil le groupe arriva dans une grotte plutôt sombre. Non sérieusement ? C’était là qu’il habitait ? Hippolyte sentit un vide dans sa main. Aryana l’avait rapidement lâchée. La demi-déesse en profita pour visiter rapidement la piaule d’Hydranos. « C’est vraiment dégueulasse là-dedans. Personne ne lui apprit à vivre ? » Ca ressemblait plutôt à une caverne d’Ali baba ou la chambre étudiante d’un geek. En effet, il y avait un écran plasma, une console, une table de poker, un petit frigo mal fermé où se trouvait une tonne de bière. Le lieu était sale. Le sol était jonché de quelques mégots de cigarette. Il y avait d’ailleurs une odeur de tabac froid. Pourtant il ne semblait y avoir personne. « Hydranos ? » Au cas où. Mais rien, personne. Hippolyte haussa les épaules. « Personne ? Tant mieux, j'avais pas envie de voir sa tête de c*n. Fouillons ce débarras ! » La demi-déesse jeta un coup d’œil à droite, puis à gauche. Le plus étrange c’était les autres objets se trouvant dans la pièce. Il y avait tout et n’importe quoi. Rien n’était rangé, tout était empilé. Des têtes réduites, un piano sur lequel était posé pleins de magazine. Il y avait même des répliques d’accessoires de film. L’épée de Godric Gryffondor avait d’ailleurs retenu son attention. Il y avait également des vêtements un peu partout, même des vêtements de femme. Etait-il un travesti ? La demi-déesse haussa un sourcil lorsqu’elle tomba avec une balle de golf signé. Non mais à quoi tout cela servait ? Bref. Il fallait trouver la ceinture d’Aryana dans ce gros bordel. Et Hippolyte voulait absolument la retrouver avant tout le monde. La jeune femme se dirigea vers l’épée qui lui faisait de l’œil. Elle l’observa longuement. « Elle est vraiment trop belle. Je suis qu’Elliot l’aimerait. Elle est plus belle que celle de Jon Snow ! » Puis elle continua de fouiller. Elle remarqua alors que plusieurs chaussures usées, ouverture sur le devant, se trouvaient sur le sol, à côté de là où elle se trouvait. « Il faudrait lui refaire sa garde-robe aussi ! » Hippolyte se pinça le nez. Les chaussures dégageaient une affreuse odeur. Ca donnait juste envie de vomir. Mais en plus c’est qu’elles étaient vivantes ! Une des paires sauta au visage de la fille d’Arès. « AH ! » Elle recula puis tendit les bras pour intercepter les chaussures. Heureusement qu’elle avait des réflexes ! Cependant les chaussures essaient de la mordre. C’était dégoutant. Et la paire avait une sacré force qu’elle tirait de on ne sait où ! Hippolyte les jeta au sol assez violemment. Mais la paire continuait à essayer de la mordre. Sans réfléchir Hippolyte prit l’épée et découpa en quatre les chaussures usées. Elle avait fait ça dans une grande barbarie. Ce n’était que des chaussures, mais qu’est-ce que ça faisait du bien cet excès de violence ! Hippolyte sauta sur les chaussures plusieurs fois pour être sûr qu’elles ne pourraient plus attaquer. Une fois sûre, Hippolyte ne put s’empêcher d’afficher un sourire victorieux en brandissant son épée comme Harry Potter dans la chambre des secrets. « A qui le tour ? » Oui. Elle était prête à mettre la pâtée au premier qui lui cherchait des problèmes. « Plus sérieusement, faites attention. On sait pas ce qu’Hydranos cache dans son bordel ! » Il fallait vraiment lui refaire voire lui faire une éducation…

love.disaster


Hippolyte : 75% Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 1139808870

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Come back from heaven ?

La vie humaine est semblable à un chemin dont l'issue est fatale. On nous en avertit dès le premier pas, mais la loi de la nature nous dicte d'avancer toujours.© belzébuth
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11035-hippo-killing-doesn-t http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t15550-hippo-cest-trop-banal-detre-sentimentale http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12214-les-aventures-d-une-demi-deesse


Elsa White
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Elsa White

| Avatar : Georgina Haig

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 Olaf-s-Frozen-Adventure-Elsa-and-Anna-disney-princess-40497321-500-213

'CAUSE WHEN WE'RE TOGETHER, I COULD STAY FOREVER.


| Conte : La Reine des Neiges
| Dans le monde des contes, je suis : : Le glaçon ambulant

| Cadavres : 118



Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 _



________________________________________ Mar 26 Mai 2015 - 1:49



Il fait chaud par ici, non ? Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 1139808870

- Toi ! Que ce que tu as osé raconter à ma sœur !

Dès que le petit groupe était parti, j'avais changer la porte à l'arrière en glace et je l'avais fais exploser pour pouvoir entrer même si je n'avais pas de clé. Peut être que cela aurait été plus simple de passer par la porte d'entrée, pour appuyer sur ce petit bouton qui annonçait qu'on voulait entrer. Mais j'étais beaucoup trop énervée pour avoir envie d'écouter la petite musique. Mes mains étaient illuminées de bleus, prêtes à tout geler.

- Ne parle plus jamais à Anna ! Tu es tout simplement ignoble, je savais que je n'aurai jamais dû te faire confiance, ou même te laisser m'embrasser ! Reprends donc ton objet magique qui permet de communiquer !

J'avais jeté sur Horace ce qui ressemblait à un glaçon, mais qui était en réalité cet objet qu'il m'avait passé pour que je puisse le contacter. Je ne comprenais pas du tout comment cela pouvait fonctionner, c'était tellement étrange d'entendre des voix juste en le mettant à côté de son oreille. Mais là, il n'avait pas survécu à ma colère. Quand j'avais entendu tout ce qu'il avait dit à ma sœur, je l'avais très mal pris. Vraiment très mal. Il n'avait pas du bien stopper son communicateur à lui, car j'avais tout entendu. Jusqu'à ce qu'il se passe quelque chose et que les voix se soient arrêtés. J'étais venue jusqu'à chez Horace en laissant derrière moi un chemin de neige et des arbres gelés. Il n'avait pas le droit de dire de telles choses devant ma sœur. Elle était beaucoup trop jeune déjà pour entendre de telles paroles. Et elle n'avait pas besoin de savoir que j'embrassais un homme dont je ne connaissais quasiment rien.

- À partir de maintenant, si je te revois adresser la parole à ma sœur ou même t'en approcher, je n'hésiterais pas à te geler pour une durée indéterminée. Il est hors de question que tu racontes encore de telles sottises devant ma sœur, est-ce que je suis bien claire ?

Je lui avais jeté un regard froid, les mains toujours illuminées, avec un air très sérieux. Il était insupportable. Je le pensais depuis le début, alors pourquoi est-ce que j'avais continué à le voir ? C'était juste un homme grossier, incapable de bien se comporter, et qui avait un sacré charme avec sa chemise déchirée...


Je secouais la tête en me rendant compte de ce que je venais de penser, et je détournais le regard. Que ce qu'il me prenait ? Tout à coup, j'avais beaucoup plus chaud. Est-ce que c'était lui qui dégageait cette chaleur ? Je me mordis la lèvre pour essayer de rester concentrée. Il fallait que je mette fin à cette... collaboration sans intérêt et inutile.

- Tu as... bien... compris ? N'est-ce pas ? Il fait chaud, vraiment très chaud...

J'avais dû mal à réfléchir. Mes mains avaient finis par redevenir normale, mais j'avais à la place l'impression que je fondais totalement. Comme si je transpirais, peut être. Je n'avais jamais eu chaud, c'était si étrange, comme sensation. Et j'avais encore plus chaud quand je regardais Horace. Surtout ses lèvres. J'étais totalement obnubilée par ses lèvres. Je ne m'étais pas rendue compte qu'elles étaient aussi... attirantes.

Tout à coup, je m'avançais vers lui, l'attrapais par sa chemise déchirée et je l'attirais vers moi pour l'embrasser passionnément. Que ce que j'avais chaud ! C'était encore pire quand je l'embrassais. Mais que ce que j'avais envie de rester à l'embrasser. C'était vraiment agréable cette fois. Très agréable même.

Je fini par me décaler un peu, pour le laisser respirer. J'avais des fourmillements dans les lèvres, un peu comme quand j'étais sur le point d'utiliser mes pouvoirs. Sauf que c'était dans les lèvres. Et.. un peu partout, maintenant.

Avant qu'il puisse dire quoi que ce soit, je l'embrassais de nouveau, avant de l'attraper encore une fois par sa chemise qui se déchirait de plus en plus tellement je tirais violemment. Mais cette fois je l'entraînais jusqu'à sa chambre, pour le jeter sur son lit. J'avais encore plus chaud. Et j'avais juste envie d'autre chose. Anna m'était totalement sortie de la tête. Le fait que je n'étais pas censée apprécier Horace aussi. J'avais juste envie de l'embrasser encore et encore... Il ne m'était plus du tout insupportable. Étrange. Pas autant que toute cette chaleur qui me réchauffait comme aucun feu dans une cheminée n'avait jamais réussi à le faire. Hum... Tout à coup, j'étais prête à oublié que je connaissais à peine l'homme allongé sur le lit en face de moi. Désolée Anna. Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 920691004




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
the cold never bothered me anyway
Are you really going to let fear control your life ? ▬ Believing in even the possibility of a happy ending is a powerful thing.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8708-sortez-les-manteaux-les-echarpes-les-gants-frozen-is-coming


Jack Overland
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Jack Overland

| Avatar : Lucas Till

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 1512343985-34

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 1519647302-02

| Conte : Les 5 légendes
| Dans le monde des contes, je suis : : Jack Frost

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 1519335331-jack-02

| Cadavres : 632



Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 _



________________________________________ Mer 27 Mai 2015 - 2:02

All You Need is Love
Jack & Choupette & Anna & Aaron & Hippolyte




Aryana explosa la statue en milliers de petits cristaux de glace qui se rependirent sur le sol. Quel violence .. Je soupirais d'un air désespéré en secouant la tête de gauche a droite. Je vous jure cette fille manquait cruellement de douceur. Vous croisiez souvent des femmes qui plantaient littéralement des mecs a des murs ?
Les mains au fond des poches, négligemment appuyé contre un mur, je regardais de loin, le petit groupe mener l’interrogatoire. De temps en temps, mes yeux se perdaient vers le visage d'Anna. J'avais l'impression qu'elle était la source de lumière ici, que les couleurs étaient plus vives sur elle, plus chatoyantes.

Son visage était le plus expressif, ses yeux, son nez, sa bouche ... tout était parfais. Je passais une main dans mes cheveux, un peu gêné. Comment faisait elle pou rendre le monde plus beau juste en étant la ? Et puis elle était courageuse, sensible ... Je m'approchais du groupe pour la téléportation et une seconde après avoir lancé un "A plus mec !", nous étions ailleurs.

"Nous espérons que vous avez effectué un agréable voyage avec la compagnie Air-Arya et vous souhaitons un bon séjour dans ... la grotte. "
fis je en arrivant a destination. Je lâchais un sifflement admiratif. Il vivait sérieusement dans une grotte ? Bon, au moins il avait tous le confort nécessaire

"Eh bah ! Votre copain est pas un peu cartophile sur les bords ?"
demandais je en apercevant le nombre d'objet qu'il avait.

Le fameux - et apparament pas vraiment apprécié - Hydranos semblait ne pas être la. Bah, ca nous permettait de fouiller tranquille. J'attrapais ce qui semblait être une tenue de pompom girl et la balançais rapidement derrière moi. Ce type avait de drôles de passe temps.

« Elle est vraiment trop belle. Je suis qu’Elliot l’aimerait. Elle est plus belle que celle de Jon Snow ! »

" John Snow ? C'est qui ce type ? Un épéiste célèbre ?" demandais je en levant les yeux de ce qui semblait être un élevage de fourmis dans une sorte de bocal de verre plat et rectangulaire.

Je retournais rapidement a ma contemplation. Les fourmis n'aimaient pas le froid, ca les endormais totalement. Mais je n'allais pas plonger la fourmilière dans le sommeille - quoi que l'idée me sembla particulièrement tentante, j'avais l'impression de faire un remake de la belle au bois dormant - ca je pouvais le faire a l’extérieur. Non, j'allais plus tot ... Dix secondes après, je m'étais accroupis a coté du bocal renversé auquel j'avais retiré son couvercle et encourageais les petites créatures a s'échapper.

"Allez les filles, éclatez vous ! La liberté y a que ca de vrai !"
soufflais je, les mains sur les genoux en les regardant se jeter sur des miettes non identifiées qui jonchaient le sol. "Vous me remercierez plus tard, fuyez !" ajoutais je modestement en me relevant avant de me tourner vers les autres, image même de l'innocence.

Du bout du pied, je repoussais dans un coin sombre les preuves de mon méfait. Heureusement, Hippolyte se mit a crier, agresser par une paire de chaussure particulièrement virulente. Sans pouvoir m'en empêcher, je m’esclaffais de la scène, c'était trop drôle. Appuyé d'une main sur la table a poker, je ne pouvais m’empêcher de rigoler. Non mais sérieusement, des chaussures !
Rapidement Hippo s'en débarrassa tendis que de mon cotés, je tentais difficilement de me retenir de hoqueter et de repartir dans un fou rire. La jeune femme pris la pause, et je me mis a applaudir en riant.

"Bravo, c'était génial !"

« Plus sérieusement, faites attention. On sait pas ce qu’Hydranos cache dans son bordel ! »


Mais tout a coup, le piano a queue qui était derrière elle, se mit a bouger et la goba. Je le vis foncer vers elle, se baisser sur ses petites pattes pour la faire basculer avant de refermer son capot sur elle.

"Un piano ?"
m'exclamais je avant même de penser a prendre des nouvelles de la jeune femme. "Hippo, ca va ?" Demandais je avant d'entendre un cri étouffé et des coups qui provenaient de l’intérieur. Apparemment elle n'arrivait pas a le détruire, il devait être vachement solide. En riant légèrement je m'approchais de l’instrument et posais mes mains sur le capots pour le soulever. Mais tout a coup, le piano fit retentir un ensemble de touches graves qui en langage musiquiesque ( Qui donnait a peu pres : TIN TIN tintintin ! ) devait certainement dire : Pas touche ou je te bouffe.

Oh tous doux l'ami, je veux juste récupéré ma pote. Elle est indigeste sur le long terme je veux juste t'aider.
J'entendis un coup donner dans le piano. Ah, elle n'avait pas apprécié. Pourtant, elle savait que je plaisantais non ?
Je remis mes mains sur le capots en donnant un coup de pieds dans l'un des pieds de bois, quand le piano poussa violemment vers moi et me fis tomber en arrière, jouant ses notes inquiétantes. J'attéris douloureusement sur les fesses et le fusillais du regard.

"Non mais tu crois que c'est un piano de seconde zone qui va m'impressionnaaaaaaAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHH !!!"

Mon hurlement retentit quand je me sentis soudain attrapé par la cheville et tiré vers le haut. Je me retrouvais donc la tête a l'envers, les mains touchant presque le tapis, mon sweat a moité enlevé, a fixer un piano dans le blanc des touches. Je me tordis le cou et me rendit compte que la sale bête me tenait par des cordes qui sortaient de son capot. Super.

D'un geste je fusillais Aryana du regard et croisais les bras.

"Arrete de mater toi et viens m'aider ! Rhaaa les femmes"
, ajoutais je en levant les yeux au ci... au sol. Je tournais le regard vers le piano et le fixai avant d'ajouter : "Lache moi, libère ma copine et je te laisserai retourner a tes fausses notes. "

Pendant un instant, un tout petit instant, je cru que le piano fronçais les sourcils avec le porte partition. Flute. Je me sentis projeter vers le haut avant d'être envoyer vers le sol sur lequel je m'écrasais, sonné.

Wouaiiiiiiiee ....
fis je en secouant la tête." Saleté de clavier pourri ...." Je sentis les fils maléfiques s'enrouler a nouveau autour de ma cheville. "Nononononononon ... "M'écriais je en tentant de m'accrocher désespérément au tapis.

Il me tira vers lui et je vis la marque de mes doigts s'imprimer sur la moquette. En même temps ce n'était pas difficile, j'allais a rebrousse poil. Le piano pris un malin plaisir a me lever pour m'envoyer frapper le sol plusieurs fois "La- Aaah -che- aiiieuuh ! -Moiiiiiiiiiiiii- xblvygth-. " avant de m’expédier dans ce qui semblait être un tas de têtes miniaturisées qui amortirent ma chute.

Aaiiiiiiiiiieuuuuuh ....





Jack : 75% :snowball:

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
 
"Clothilde Von Hickelburck, que tu le veuilles ou non tu vas nous divorcer ! "
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28430-jack-overland-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28508-jack-overlan-guardien-a-votre-service#245450 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28509-chrono-jack-overland#245451


Hippolyte Sherman
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Hippolyte Sherman

| Avatar : Shelley Hennig

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 4tez
Arrête de t'en faire. Je suis là maintenant, ok ?

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 3401
Tu m'as vraiment manqué Peg !


| Conte : Inventé
| Dans le monde des contes, je suis : : la fille d'Arès.

| Cadavres : 812



Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 _



________________________________________ Mer 27 Mai 2015 - 21:23




All you need is love

Jack & Aphrodite & Anna & Aaron & Hippolyte


A cet instant ce qu’Hippolyte ressentait c’était une certaine fierté. Elle était là avec son épée et elle avait son public. Enfin, le seul qui faisait attention à Hippolyte, en dehors d’Aaron, était Jack. L’inculte du groupe. Quoi que non, c’était normal de ne pas connaître Jon Snow, pour des personnes venant des mondes des contes. D’ailleurs, après les applaudissements de Jack, la demi-déesse avait ressenti le besoin de rebondir sur son ignorance à propos de Jon Snow. Cependant elle n’eut même pas le temps d’avancer un pied et d’ouvrir sa bouche qu’elle se sentit partir en arrière. « AAAAH ! » Puis l’obscurité. Elle était installée inconfortablement entre les cordes qui bougeaient toutes seules, dans le corps même du piano. Elle venait de se faire littéralement avaler par le piano. Est-ce qu’Hydranos s’amusait à donner vie à tous les objets qu’il volait au poker ? C’était dingue. Hippolyte essayait de donner des coups de pieds mais les cordes s’enroulaient autour de ses chevilles, les serrant d’une manière forte. Pourquoi fallait-il que cela lui arrive ? La demi-déesse entendit alors la voix de Jack. Même enfermée dans ce piano, elle arrivait à entendre distinctement les paroles de son ami. Il lui demandait si cela allait. La jeune femme voulut répondre mais les cordes se mirent à serrer un peu plus fort ses chevilles. Hippolyte ne put s’empêcher de crier de douleur. Elle avait lâchée l’épée pour essayer de se débarrasser des cordes. Lorsqu’elle entendit Jack dire qu’Hippolyte était indigeste, cette dernière donna un coup avec sa paume de main contre la paroi du piano. Elle ressentit ensuite un coup donné contre le piano. Est-ce que c’était Jack ? Il voulait jouer à celui qui tape le plus fort le piano ? Il était mal barré puisque les cordes qui enroulaient les chevilles d’Hippolyte changèrent de victime. Les cordes sortirent du piano. A entendre le cri, c’était Jack qui venait de se faire prendre. Le piano était en train de s’amuser avec Jack. Il était trop occupé pour s’occuper d’Hippolyte. Ou peut-être trop idiot pour utiliser en même temps ses autres cordes. Qu’importe, c’était le bon moment pour essayer de se sortir de ce pétrin. Hippo prit l’épée et donna un grand coup contre la paroi du piano. Elle y avait mis le plus de force possible. En effet, en tapant dessus avec ses pieds et ses mains, elle avait remarqué qu’il était particulièrement solide. Peut-être qu’en leur donnant la vie, Hydranos leur insufflait quelque particularité divine ? C’était une hypothèse comme une autre. Mais Hippolyte n’était pas du genre à se laisser abattre, ni même à se laisser malmener et encore moins face à un piano. C’est pourquoi elle avait donné un coup violent avec l’épée. Ce coup avait eu pour conséquence une jolie fissure contre le capot du piano. Mais toute attaque signifiait contre-attaque. Aussi quand le piano ressentit le coup qu’Hippolyte lui avait assigné, les cordes s’enroulèrent autour des poignets et des chevilles d’Hippolyte. Si elle continuait, il serait certain que les cordes s’enrouleraient ailleurs, notamment autour de son cou. Il fallait mettre KO le plus rapidement possible. Il serait peut-être temps que les autres aident, non ?

love.disaster


Hippolyte : 75% Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 1139808870
Piano : 50% Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 3213561239

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Come back from heaven ?

La vie humaine est semblable à un chemin dont l'issue est fatale. On nous en avertit dès le premier pas, mais la loi de la nature nous dicte d'avancer toujours.© belzébuth
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11035-hippo-killing-doesn-t http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t15550-hippo-cest-trop-banal-detre-sentimentale http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12214-les-aventures-d-une-demi-deesse


Contenu sponsorisé




Evénement #33 : All You Need is Love [Fe] - Page 3 _



________________________________________

 Page 3 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Evénement #33 : All You Need is Love [Fe]





Disney Asylum Rpg :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Les Boutiques :: ➹ Centre Commercial