Ombres
& Poussières
de seb

Réunion
d'Outre-Tombe
de Dyson

Universal Show
de Robyn Candy


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ The Universal Horror Show ☆ Evénement #91
Une mission de Robyn Candy - Ouverture : 20 février 2018
« Aryana, Sasha, Gaston, Arthur, Emmet & Robyn partent se faire éclater la tête ! »

Partagez | .
 

 [Fe] Les Chevaliers de l'Ordre - Evénement #51

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage

Alexis E. Child


« Nous tendons vers toi
notre nez mouché,
et pas mouché »


avatar


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun


☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4612
✯ Les étoiles : 271




Actuellement dans : « Nous tendons vers toi notre nez mouché, et pas mouché »


________________________________________ Jeu 12 Nov 2015 - 20:51




In gods I trust



Il y en avait eu une ! UNE voiture ! Une PUNAISE de voiture ! J’avais tenté d’expliquer au mec que j’étais vraiment dans la mouise, que je devais absolument rentrer à Washington. Tout se passait plutôt bien jusqu’au moment où il parlait de « dédommagement en nature » et que je me braquais instantanément. Il avait cru que j’étais une prostituée ou quoi ?! Refusant le marché, il relevait déjà la vitre en me lançant que je n’avais qu’à me débrouiller avant de partir en trombe, douché sous mes insultes. Puis la voix d’Eavan me fit sursauter. Il était là, il était là, bien devant moi ! Je n’étais plus seule… Mieux ! J’avais résolu le problème ! Eavan résolvait TOUJOURS les problèmes ! J’étais tellement heureuse que je lui aurais presque sauté au cou ! – j’ai dit PRESQUE il faut pas déconner non plus ! Il avait passé sa main dans mes cheveux et je l’avais laissé faire, quoique les joues subitement un peu rosies. Il pouvait prévenir avant de faire un truc pareil !

- Quoi, comment ça un tatouage ?! J’ai pas de tatouage !

Je me passais stupidement la main sur la nuque comme si j’espérais sentir un relief qui manifesterait la présence dans quelconque tatouage mais rien ! Rien au touché du moins… comme si je l’avais depuis maintenant plusieurs années… Sauf que c’était pas le cas, pas vrai ? Je l’aurais su si j’avais un tatouage, non ? Surtout trois points qui formaient un triangle… C’était moche et bête de se faire tatouer un truc pareil ! On aurait un truc tout droit sorti du film « Alien »… Berk berk berk… C’était tout de même pas les extra-terrestres qui avaient fait sauter la bagnole, non ? J’en avais rencontré un, Stitch, il était plutôt bizarre mais il avait pas vraiment l’air de faire dans la voiture piégée…

- Héééé mais toi aussi tu l’as ! Le même que le mien !

J’avais regardé sa nuque lorsqu’il était passé devant moi. L’explosion nous avait sans aucun doute fait quelque chose… la dernière fois que je m’étais retrouvée dans une situation où j’avais fini « marquée », c’était justement dans cette maison à laquelle j’avais pensée avant que la voiture n’explose… celle en 1865… J’avais failli brûler vive, je n’avais eu aucun souvenir du moment mais je m’étais retrouvée dans un placard, un goût de souffre désagréable dans la bouche… Ellie m’avait expliqué qu’elle avait eu la même chose, c’était signe que le Dragon nous avait possédé à un moment où un autre… Et maintenant voilà que j’explosais et que je me retrouvais avec un tatouage. Le Dragon encore une fois ? Ou une autre force supérieure ? J’avais soudain très chaud, la peur m’envahissait… Et si ce truc n’avait pas fini de s’en prendre à moi ? Je me souvenais des avertissements du mec en noir sur la route de l’allée… Si je rencontrais mes parents, je mettrais beaucoup de gens en danger… Est-ce que je mettais mes parents en danger ?

Trop absorbée par ma réflexion, je n’avais pas vu qu’Eavan en avait profité pour se jeter sur la route pour arrêter une petite voiture verte pomme. Elle était mignonne cette voiture… et les sexagénaires à l’intérieur aussi étaient mignons… Mais terrifié parce qu’Eavan la brute venait de leur faire la frousse de leur vie. Il devait vraiment être un ogre ou un truc du genre dans le monde des contes c’était pas possible autrement pour avoir si peu de tact ! Je lui jetais un regard noir avant de tenter de rattraper la situation durant tout notre trajet vers la pompe à essence, tout en étant pas certaine que cela marcherait. Mais il n’était plus trop question de réfléchir à ce sujet car la voiture s’arrêtait déjà et on entrait dans la petite supérette. J’avais faim. Je mourrais de faim. On avait eu un petit déjeuner des plus copieux à la Maison Blanche mais l’explosion, l’attente dans le désert et la route m’avait ouvert l’appétit. Je passais donc de rayon en rayon, les yeux gourmands, tout en choisissant ce que je préférais. Je jugeais bon aussi de prendre une carte afin de nous aider à nous situer. Ce ne fut que lorsque le type, qui s’appelait Norbert d’après son badge, comme le dragon dans Harry Potter, c’était trop mignon enfin BREF ! Lorsque Norbert, donc, m’annonça le prix je réagis que je n’avais plus d’argent sur moi. Je me tournais vers Eavan dont les habits avaient largement plus morflé que moi puisque je voyais à présent qu’il n’avait plus de veste et que sa chemise était déchiré par endroit. Pas d’argent non plus… Booooon… Coool… J’allais pas voler quand même ?! J’étais la fille du président, je me devais d’être irréprochable… non ?
C’est alors que mes deux sexagénaires se proposèrent de payer pour moi avec un empressement qui était tout de même bien suspect… Je les remerciais en leur demandant une pièce supplémentaire pour la cabine téléphonique mais arrivée devant, je constatais qu’elle était hors service… BOOOOOON… y’avait vraiment pas moyen de prévenir quelqu’un dans ce trou pommé ?! Je faisais quoi maintenant ?! Fitzgerald allait se demander pourquoi je lui posais un lapin… Revenant sur mes pas, je me dirigeais vers Norbert pour tenter d’avoir des explications supplémentaires :

- Euh… Norbert ? Vous pourriez me dire où l’on se trouve exactement, s’il vous plaît ? Ce serait plus simple pour utiliser ma carte…

Il se mit à rire avant de me répondre en souriant :

- Vous êtes en plein cœur du désert ! Mais ne vous en faîtes pas, ici, personne ne peut vous entendre chanter !

Et après je devais pas m’en faire ? Sérieusement ? J’étais au milieu de nulle part, sans visiblement aucune aide, avec un crétin de caissier qui ne pouvait pas être plus précis et je devais pas m’en faire ?! Et puis pourquoi il parlait de chanter ? Il m’avait jamais entendu chanter d’abord ! Bizarrement, allez savoir pourquoi, l’image du rouge-gorge lors de ma première rencontre avec Eavan me revint en mémoire et un faible sourire apparu sur mes lèvres… avant de disparaître en voyant dans un miroir convexe installé au-dessus de la caisse que les deux petits vieux complotaient dans leur coin en jetant des regards fébriles. Faisant mine de regarder des articles, je m’approchais lentement pour écouter de quoi il s’agissait. Visiblement, on leur avait vraiment foutu la trouille, ils parlaient de « faire quelque chose vite avant que ça n’ait lieu»… de quoi ils parlaient ? Ils nous prenaient pour des criminels ou quoi ?! Alors là c’était le pompom ! Je me dirigeais rapidement vers Eavan et le tirait par le bras en lui lâchant, d’un ton passablement énervée mais à voix basse :

- Bien joué monsieur Mesrine ! Maintenant à cause de toi, on a deux paniqués sur les bras qui sont en train de préparer je sais pas quel plan pour nous tomber dessus ! Non mais j’te jure ! Passe à l’arrière, Norbert le dragon doit avoir une caisse, je vais essayer de faire en sorte qu’il nous la prête mais tiens-toi prête à la vandaliser au cas où !

On s’était séparé pour faire notre petite affaire. Mon plan avait été de tenter de draguer Norbert pour récupérer le truc… C’était loiiiin d’être le meilleur plan du monde, il fallait bien l’avouer mais bon, il avait l’air stupide… sur un malentendu, ça pouvait marcher… Soit que oui, effectivement, il était stupide mais dangereux aussi ! En quelques secondes il avait sortie une carabine de sous le comptoir :

- T’essaye de me la voler c’est ça ? J’y vois clair dans ton petit jeu ! Je te laisse deux secondes pour déguerpir après je tire !
- Oooook oook doucement Norbert ! On s'en va, mon ami est déjà parti, je sors aussi, regarde ! Lentement uuuun pas après l'autre, tu vois ? Pas la peine de s'énerver !

J’avais levé les paumes devant moi pour prouver que je ne lui voulais pas de mal… Allez savoir, c’était peut-être parce qu’on regardait trop de film, mais on avait tous le réflexe un peu con de faire « les mains en l’air » face au canon d’une arme à feu. Je reculais lentement, pas après pas, comme je le lui avait expliqué et lorsque j’avais atteint la porte, je l’ouvrais à la volée pour me mettre à courir, tandis que notre cher ami le dragon se mettait à me tirer dessus plusieurs fois. Les grandes vitres en verre explosèrent dans un grand fracas tandis qu’il continuait à tirer et que j’hurlais, mains sur la tête, en prenant mes jambes à mon coup. J’entendis alors des pneus crisser et une porte s’ouvrir à la volée : Eavan, mon sauveur ! Sans réfléchir, je sautais tête la première dans la bagnole, à moitié affalée entre son siège et le mien et me mettait à hurler :

- DEMARRE, DEMAAAAARRE !!

Il ne se fit pas prier : la voiture partie en trombe et je me redressais en fermant la portière, toute essoufflée… j’en avais marre… Si si, sérieux, j’en avais marre ! C’était franchement pas la fée bonheur qui s’était penché sur mon berceau à la naissance ! C’était le diable, c’était pas possible autrement avec une poisse pareille ! je passais mes mains dans mes cheveux et lâchait d’un ton sec :

- No comment, ok ?

Il avait pas l’habitude de parler mais au cas où il choisirait PILE ce moment pour s’y mettre et en me charriant de surcroît, j’allais faire un meurtre ! C’était de sa faute à LUI après tout, si on en était là ! Le silence s’installa dans l’habitacle et quelques kilomètres plus loin, après avoir roulé pendant une bonne heure lorsque je vis au loin un barrage de flic… Oh punaise non c’était pas possible… A première vue, il n’y avait qu’un shérif et après avoir vérifié qu’on avait les papiers du véhicule avec nous (merci Norbert !), je lançai à Eavan :

- Continue et arrête-toi devant lui ! Ça sert à rien qu’on se fasse encore plus remarquer !

Une fois la fenêtre de l’homme ouverte, je me penchais un peu sur lui pour pouvoir avoir un contact visuel avec le shérif et lui parler :

- Bonjour Sherif ! Excusez-moi mais… Que se passe-t-il ? Et, pourriez-vous m’indiquer où nous sommes ? Parce qu’on est un peu perdus…
- Vous êtes dans le Vermont ma petite dame. Vous venez d'où exactement ? Vous allez devoir faire demi-tour, la route est barrée. Mais vous avez une station service un peu plus loin, vous avez dû la voir en passant. Vous pourrez faire le plein pour rebrousser chemin.

Voiiiiiilàààà c’était officiel maintenant, la fée de la poisse s’était penchée sur mon berceau ! La mine déconfite, je regardais en réfléchissant à quoi répondre. Pourquoi il ne m’expliquait pas ce qu’il gardait ? Et faire demi-tour ?! C’était complétement con, plus personne n’entrer dans le Vermont, c’était ça ? Il y avait quoi là-bas, une bom… Ah ben non… y’avait… mon père !! Mes yeux s’illuminèrent d’un seul coup face à cette évidence. C’étaient forcément lui qu’il protéger, non ? Mais lui tout seul ?! On verrait ça plus tard, première étape, entrer là-dedans !

- Ah... mais nous avons besoin d'aller dans le Vermont, nous avons rendez-vous avec une haute instance, nous ne pouvons pas nous permettre d'arriver en retard ! Y aurait-il un autre moyen d'entrer s'il vous plaît ? C'est assez important pour tout vous dire...

J’allais quand même pas lui dire : « je suis la fille cachée du président et on doit dîner ensemble ce soir » ! Il n’allait jamais me croire !! Et ça le regardait pas… ni les tabloïds d’ailleurs, je voulais pas causer du tort à sa carrière, il m’avait abandonné pour elle !

- Attendez... mais vous faîtes là pour des raisons sécuritaires non ? Vous avez donc quelqu'un de plus haut placé qui est au plus proche de la personne que vous protéger ? Super, ben dîtes lui que Enora Child est arrivée et qu'elle a eu des soucis sur la route...

L’homme ne semblait pas coopératif. Il avait lentement posé sa main sur son arme de service avec un léger sourire :

- Un conseil, faites demi-tour.

Mais ma parole, c’était tous des excités de la gâchette ! Fallait se détendre, j’avais pas la tronche d’une terroriste ! Au point où j’en étais, ça ne pouvait pas être pire ! J’insistais donc :

- Non non non vous ne comprenez pas ! On ne peut PAS faire demi-tour ! On est attendu par mon p... par le président, Mr Fitzgerald Grant ! Appelez-le, appelez un supérieur je vous dis, vous allez voir !!

Le shérif marqua un temps d’arrêt avant de nous demander d’attendre là et de s’éloigner et d’entrer dans sa voiture. Visiblement, il appelait véritablement un supérieur, je voyais ses lèvres bouger et il hochait de la tête de temps à autres. Il avait toujours nos papiers en mains et ceux du véhicule et je priais intérieurement pour qu’il nous laisse passer. Puis soudain, une voiture noire aux vitres teintées apparut et s’arrêta assez loin de nous. Ils était là pour nous ? Ah ben tiens voilà le shérif qui revenait ! Il se pencha alors vers nous avant de nous dire de le suivre. Eavan remit alors le moteur en route et je constatais que dans le rétroviseur l’autre voiture s’était aussi mise en marche… Sans tout encore ce protocole… Il poussa alors la voiture en nous souhaitant bonne route, je le remerciais et notre voiture s’enfonça sur la route du Vermont. OUF ! On y était arrivé ! C’était pas si compliqué…



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

VITRIOL


Visite l'intérieur de la terre et, en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée | ©️ FRIMELDA

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories

Tara Duncan


« Murmure leur
qu'ils floodent trop ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Emilia Clarke

Ѽ Conte(s) : Tara Duncan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tara, la blonde à la mèche blanche qui fait tout exploser à son passage !

☞ Surnom : Tara, tout simplement !
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6193
✯ Les étoiles : 8403




Actuellement dans : « Murmure leurqu'ils floodent trop ! »


________________________________________ Ven 13 Nov 2015 - 18:57


In God, we Trust


Le ticket pour disneyworld dans une main et la rose mourante dans l’autre, je regardais le petit groupe de gens incrédule. C’était tout de même impressionnant ce qu’il pouvait m’arriver en ce moment. Bizarrement, jusqu’à maintenant tout c’était plus ou moins bien finis, mais là, je me demandais bien pourquoi on nous offrait des roses et des pass pour le plus merveilleux parc d’attraction du monde. La remarque de Regina me fit tiquer. C’était vrai, on avait couru après un inconnu nous déposant une rose sur le pas de notre porte. Chacun d’entre nous. Comme si tout avait été planifié à l’avance. Cela ne me disait rien qui vaille. D’un côté, j’avais une furieuse envie de visiter ce parc dont je n’avais entendu qu’à la télé, mais d’un autre côté, je ne pouvais pas refuser un billet gratuit pour ce parc. Et puis, une téléportation suffisait à nous y emmener et à nous faire rentrer, ce n’était pas si dangereux que ça. En parlant de téléportation, j’avais une petite idée sur la personne qui pourrait nous faire un petit allé retour tout en sureté. Mon regard se porta sur Regina. Je connaissais à peu près ses pouvoirs, elle m’avait fait quelques démonstrations et je savais qu’elle était douée. C’était la personne en qui j’avais le plus confiance… Bien que je ne connaisse pas les autres. Mais Regina était une source sûre. Elle ne semble pas comprendre, au départ, notre attention pour elle. Mais lorsqu’elle s’en rend compte, elle me semble plutôt… Négative. Ce qui me surprend légèrement. Un coup de claquement de doigt, c’est pas si dur ? Lorsqu’elle le fait, la téléportation à l’air d’un jeu d’enfant. Ce qui n’est pas vraiment la réalité lorsqu’on essaye soit même de le faire. Imaginez-vous une destination de rêve, les îles Canaris, partir en maillot de bain et être distraite pendant la téléportation et finir en Angleterre, pays de la pluie. Ça c’est la loose.

- Bon au moins, on a pas atterris en plein milieu de la foule, ça aurait été drôle néanmoins et ça fera cinquante euros chacun.

Je lève un sourcil étonné par sa première et deuxième phrase. C’est une blague j’espère ? Si j’avais su, j’aurai au moins tenté la téléportation moi-même. Bien que l’idée de perdre des personnes en route pour économiser cinquante euros me paraisse bien égoïste.

- Je rigole.
- Remarque, si tu te renouvelles en bus humain et que tu fais payer cinquante euros le voyage, tu pourras surement amasser un bon pactole.

Plaisantais-je en souriant légèrement. Note pour plus tard, approfondir mon expérience dans la téléportation pour monter une entreprise. Ce serait surement plus rentable que mon boulot actuel. Je détourne mes yeux du groupe pour les poser sur l’immensité du parc d’attraction qui se déroule sous nos yeux. Je suis tranquillement le pas en… Hallucinant clairement devant la beauté de la mise en scène. Le château de la princesse Cendrillon est absolument immense et sa simple vision nous emporte dans un pays bien plus féérique que l’univers de Storybrook.

- Au moins, une chose est sûre, si on vivait ici, on serait carrément mieux. Il faudrait repenser l’architecture de Storybrook…

Je suis sûre que Regina ne serait pas contre retrouver son immense château. Certes, il nous faudra un tout petit peu plus d’espace, mais ce n’était qu’un détail. En me redressant sur la pointe des pieds pour y voir plus loin, je peux même apercevoir quelques personnes déguisées en princesse ou prince de Disney. Je comprends pourquoi ce parc fait autant de bruit, l’espace d’une journée, ou plus pour les amateurs, on a l’impression d’être réellement plongé dans un conte de fée. J’aurai préféré que mon histoire regroupe plus de bal et de beaux princes plutôt que d’y voir des monstres et des combats. Distraite et fascinée, je suis le mouvement du groupe en m’arrêtant devant un comptoir. Je reporte mon attention sur l’hôtesse en tendant mon billet. Malgré le fait que je n’ai jamais vu de ticket pour Disneyworld, ceux que nous avions avait l’air d’être totalement normal. Pourtant, la réaction de la femme nous indiquait clairement qu’il y avait quelque chose qui clochait ou qui n’était pas… Normal. Je soupire suite à la remarque de Regina et Emma.

- Ce serait un peu trop beau et surréaliste. Mais bon, ça nous fait une excuse pour visiter le parc d’attraction.

Un homme revient, habillé d’un costume très chic. Il nous tendit à tous un pass VIP que j’analysais rapidement en écoutant son discours surement préconçus et répété plusieurs fois avant notre arrivée.

- Bienvenue à DisneyWorld. On ne savait pas exactement à quelle heure vous arriverez, du coup désolé si on n'est pas venu vous accueillir de suite et qu'on a dû vous faire patienter.

Je marmonne un léger « merci » par politesse tout en continuant à détailler mon badge. Il n’a rien de bizarre, comme j’aurais pu l’espérer. Aucune piste, rien qui ne nous mettrais sur une voix spéciale. Je relève la tête, m’apprêtant à demander l’auteur de cette mascarade. Emma me devance et la réponse de l’homme me laisse dubitative. J’attend qu’il tourne les talons après nous avoir donné une petite enveloppe, trop petit pour contenir des explosifs… Oui, juste au cas où.

- La ville ? Donc le maire ? Aloysius offrirait un voyage à Disney à quelques personnes par bonté d’âme ? Ca me parait vraiment bizarre.


Je me tourne vers Regina qui est aujourd’hui la juge de Storybrook. S’il avait fait ça, elle serait surement au courant.

- Ça te dit quelque chose ça ?

Emma en profite pour ouvrir l’enveloppe qu’il nous a donnée avant de partir. Je m’attends à n’importe quel autre privilège qui pourrait nous donner accès à de nouvelles choses ou de façon illimité. Du genre nourriture illimité, boisson illimitée… Ce genre de chose quoi. Ce qui me fait penser que je n’ai rien mangé ce matin et que je commence légèrement à avoir l’estomac vide. Malheureusement pour moi, l’enveloppe ne contient rien de tout cela. Simplement une énigme... Qui ne me dit absolument rien. Réfléchissant quelques secondes, je finis par ouvrir la bouche, proposant une théorie plus que bancale.

- Le plus brave.. Donc celui qui affrontera ses peurs ? Il y a bien un manège qui fait peur, du genre grand huit ou maison hanté ? Et… La porte… La porte d’une maison, donc plutôt de la maison hantée ? Il y a peut-être quelque chose qui se cache là-bas ?


Non, non, mon avis n’est pas du tout perturber par le fait que j’ai furieusement envie de voir le parc et de tester quelques attractions. Pour ma défense, j’ai horreur des maisons hantées, et l’idée d’en faire une ne me réjouit absolument pas. Mais c’est une théorie comme une autre alors… En avant ?

- Si quelqu’un connait le chemin pour y aller, je ne suis pas contre, je ne connais pas du tout l’endroit.

Heureusement pour moi, quelqu’un se porte volontaire et nous amorçons notre petite marche vers le manoir hanté ou quelque chose dans le style. Sur la route, je croise plusieurs personnes déguisées, ce qui me fait largement sourire. Soudain, nous sommes stoppés par une longue parade défilant dans les rues du parc. Mickey et Minnie ouvre le bal, suivis du char d’Alice au pays des Merveilles… Leur cosplay de la reine rouge est vraiment catastrophique. Sa beauté… Ressort. C’est ensuite au tour de Pinnochio, suivit de Toy Story, Winnie l’Ourson, Peter Pan, puis de…

- Oh Regina regarde ! Ça devrait te dire un truc.

La méchante reine, assise sur un côté du char, mitonne quelque chose dans sa petite marmite. Elle lève rapidement les yeux vers la foule, un sourire méchant sur le visage. Je jette un œil à la vrai Evil Queen avant de rire légèrement.

- Bon, au moins, t’as la classe ici. Enfin, non, tu as la classe tout court je veux dire. J’m’enfonce non ?

Réfléchir avant de parler, réfléchir avant de parler, Tara, c’est pas possible bon sang. Je fais un sourire à Regina, espérant qu’elle comprenne que rigole et que… Je la trouve réellement classe dans toute circonstance. Un peu gênée, j’esquisse un sourire.

- Bon, on y va ?


Je me faufile dans la foule pour contourner les chars qui continuent de défiler avec Blanche Neige, Le Livre de la Jungle ainsi que le roi lion. Je dois dire que la parade est vraiment magnifique. Je pourrais presque dire l’avoir vu en entier. Notre chemin continu, passant par mille et une boutiques plus féérique les unes que les autres. Pour les premières, je me contiens plutôt bien. Mais lorsqu’une dizaine défile devant mes yeux, me mettant l’eau à la bouche, je commence à perdre de ma motivation. Je passe devant plusieurs vendeurs ambulants, sans client. Je jette un coup d’œil vers les autres dont certains ont l’air tout aussi passionné que moi par les échoppes.

- Si on fait une pause de cinq minutes pour acheter quelques petits trucs, ça embête personne ? Super.

Bon, j’avoue, je profite un peu de l’endroit, qui sait si j’aurai l’occasion d’y retourner. Je m’éclipse donc rapidement pour rejoindre un vendeur. J’achète quelques objets sur un coup de tête en cadeau. Une peluche tsumtsum à Mara ainsi qu’un.. Gant de toilette Minnie pour lui faire une petite blague. Si elle apprend que je suis partie à Disney, elle me tuera surement, mais si elle apprend que j’y suis allé et que je ne lui ai pas pris une peluche tsumtsum, là, je mourrais surement dans d’atroce souffrance… L’amour familial. Je prends aussi une petite peluche de gardiens pour Jackus ainsi qu’un pégase pour Will qui… Aimera surement beaucoup l’idée. Je finis mes petites courses en amassant mes derniers petits cadeaux, le tout regroupe un bon sac plein. Rapide et efficace, je retrouve le groupe quelques minutes après, non sans avoir fait un petit détour par un vendeur de churros. Quoi ? J’ai pas déjeuné ce matin, j’ai le droit. Et puis j’en proposerais à tout le monde, j’en ai pris un paquet, ce n’est pas pour rien.

- Si vous en voulez, servez-vous.

Reprise du trajet pour la maison hanté, une boule se forme dans mon ventre alors que je déglutis difficilement. Lorsque le manoir se dessine devant mes yeux, je donne carrément le reste de mes churros à une personne ayant l’estomac beaucoup plus attaché que moi. Et surtout moins trouillard. C’est partie. Grâce à notre pass VIP, nous passons en premier, devant toutes les personnes faisant la queue. Ce petit trajet expresse me mets légèrement mal à l’aise, d’autant plus que j’aurai nettement aimé patienter encore plutôt que de faire cette attraction.

- J’suis pas rassurée… J’suis la seule ?

Allez… Y’a bien un trouillard comme moi parmi nous non ? Histoire que je me sente moins seule et moins bête. Nous entrons enfin dans le manoir… « Enfin »… Question de point de vue… Notre groupe à la chance… Youpi.. De passer seul, histoire de mieux profiter de l’aventure. Aventure, ouais c’est ça. L’aventure, il va la voir quand j’aurai fait exploser son manoir à la c… Noix. Le parcours est, au début, plutôt soft, nous entrons dans une pièce avec des fenêtres puis, peu à peu, l’ambiance s’obscurcie pour finir par n’être éclairé que par des cierges tout aussi rassurant que les tableaux sur le mur. Enfermé dans une salle, nous n’avons d’autre choix que de regarder le spectacle se dérouler devant nos yeux. Ma respiration s’accélère alors que je vis très très mal la mise en scène. Les tableaux se déforment, offrant un spectacle absolument horrible. Pas très rassurée,… Non, en fait plutôt paniquée, je choppe une main à côté de moi en fermant les yeux. Je m’excuse d’avance pour cette future main broyée… Mais c’est soit ça, soit l’explosion du manoir, alors autant perdre une main plutôt que sa tête.

La suite de l’attraction se passe dans un wagon et… Non, je ne vous décrierai pas ce qu’il s’est passé. Pourquoi ? Parce que vous n’avez qu’à y aller. Non, en fait, c’est surtout parce que j’ai planqué ma tête dans le wagon et que je me suis bouché les oreilles pendant tout le trajet en chantant « lalalalala » à tue-tête. Comme ça, je n’ai rien vu et je n’ai rien entendu. Et le premier qui me touche, je lui explose sa tête. Au sens littéral.

L’attraction prend fin, je me hâte vers la sortie en pestant.

- J’y crois pas, je me force à faire une attraction pourrie pour que rien ne se produise….


Râlais-je en soufflant un bon coup pour relâcher la pression. Je m’attendais à quelque chose.. Une réaction, un truc quoi. Absolument pas, j’ai eu la peur de ma vie pour… Rien.

- Quelqu’un a une autre idée ? J’aurai essayé au moins.

Oui parce que si je recommence à faire tourner mon petit cerveau et qu’il trouve encore une super solution de ce genre, je préfère me transformer en mollusque et m’accrocher sur un rocher toute ma vie que de réitérer l’expérience.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Un noël pas comme les autres...
Hope is the little voice you hear whisper "maybe" when it seems the entire world is shouting "no !"


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34564-tara-duncan-un-monde- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t34884-tara-duncan-mes-amis-mes-amours-et-surtout-mes-emmerdes http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t35902-ne-reve-pas-ta-vie-vie-tes-reves-tara

Angus Clydesdale


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Benedict Cumberbatch

Ѽ Conte(s) : Rebelle
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Angus

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 128
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 14 Nov 2015 - 12:47

Lorsqu’Angus était en pleine réflexion, plus rien ne pouvait l’arrêter. Ici, elle se portait surtout sur la source des billets et surtout de l’intérêt à les emmener à Disneyworld. Un monde enchanté, féerique, remplit d’enfants. Quel en était donc l’intérêt pour cette femme mystérieuse ? Angus réagit de suite à la question : “Comment venir à Disneyworld en peu de temps ?” La réponse s’imposait d’elle-même quand on connaissait le C.V de Regina Mills, la Méchante Reine. Il jeta un oeil à l’anciennec comme tous ses comapgnons d’infortune, ce qui, en un sens, permit de gagner du temps au groupe et d’être sur les lieux en un temps record. Angus fut fasciné par le processus de téléportation effectué par Regina. En réalité, il aimerait que la science soit capable de quelque chose d’aussi spectaculaire et utile que la téléportation. Mais il gardait, comme toujours sa réflexion pour lui et ne frissona qu’à peine en voyant l’immense portail du parc.

Regina se saisit des billets puis le groupe put entrer sereinement sans problème. Alors que la jeune Tara semblait émerveillée par tout ce qu’elle avait sous les yeux, l’ancien cheval se contenta de réfléchir à ce qu’il fallait faire dans le cas présent. Car le mystère des roses s’épaississait de plus en plus à ses yeux. Il voulait trouver à tout prix la solution. Mais ceci devait attendre car un homme d’accueil prit la peine de les saluer et de leur spécifier la provenance de leurs billets. Storybrooke. Angus fronça les sourcils. Quel imbécile pouvait prendre le risque de mettre en avant la ville face au commun des mortels ? Il n’était pas possible que le Maire Black ait tenté quoi que ce soit pouvant mettre en péril la ville. Angus se contenta de ne rien dire. Cracker les fichiers de la mairie lui prendrait trop de temps avec son ordinateur portable donc il préférait le préserver. L’énigme qui suivit fut encore plus obscure à ses yeux.

Et la solution de Tara encore plus. Elle n’était pas mauvaise en soi, l’idée d’aller affronter ses peurs. Mais aller dans le Manoir Hanté, lui broyer la main et crier comme une gamine, très peu pour lui. De plus, elle ne semblait pas être pressée de savoir qui l’avait invitée. Elle se contentait d’achats acheté ça et là dans les nombreuses boutiques du parc. Pendant ces longues minutes passées, Angus préféra rester patient et étudier le plan pour y trouver des zones suspectes et cachées. Tout lieu possède des zones cachées. Peut-être pas comme dans le film “A la Poursuite de Demain” mais qui sait ? Être brave. C’est-à-dire savoir chercher des lieux tout en craignant pour sa vie. Aller dans des endroits inconnus ? Comme dans Legend of Zelda où Link part toujours dans des aventures très dangereuses.
“Je propose de passer en revue les manèges qui vous ferait le plus peur et de chercher d’éventuels passage secrets.” Ni une ni deux, il s’exécuta en menant le groupe selon leurs éventuelles peurs. Et il ne s'émerveilla toujours pas du fait qu'il se trouvait à Disneyworld bien qu'il reconnaissait que le lieu était agréable à voir et l'ambiance excellente.

Au bout d’un certains temps, en regardant le plan de plus près, il vit que le rocher d’Excalibur n’était pas loin d’ici. Il décida donc d’y jeter un oeil. Comme dans ses souvenirs, le rocher était présent, l’épée plantée dedans. Comme dans le film justement. Il s’en approcha et tenta de trouver quelque chose ayant peut-être un rapport avec la bravoure. Après tout, seul un élu pouvait retirer l’épée du rocher non ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
*
JUST A SMILE... A STRANGE SMILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12277-fer-a-cheval-f

Eavan Lochlainn


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Cillian Murphy

Ѽ Conte(s) : Folklore (Dullahan)
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Cavalier sans Tête



☞ Surnom : Mumu / Sophie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 90
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Sam 14 Nov 2015 - 23:44

Chevaliers de l’Ordre
Tara, Regina, Emma, Angus, Kai, Alexis & Eavan

Who trust in God anyway…

Ils se séparèrent à l’entrée, Eavan filant directement dans le fond du magasin (tout en gardant quand même un œil sur toutes les personnes présentes). Et se mit à récupérer plusieurs bouteilles d’eau, des barres énergétiques et… un paquet de gâteaux au chocolat. Ouais, il savait, le désert et le chocolat c’était pas un super mélange, mais bon, si ça pouvait mettre de bonne humeur Alexis hein… Il la vit de loin prendre une carte routière, petite futée. Il embarqua une boussole et des marqueurs sur une étagère avant de se rapprocher de l’entrée en scannant les rayons. Le rouge-gorge avait son air de plumage retroussé tandis qu’elle se dirigeait vers lui et l’attrapais par le bras pour l’emmener dans un coin éloigné des autres. Il se laissa faire et l’écouta l’invectiver, impassible. Mouis, si le seul danger immédiat c’était une bande de retraités paniqués ils devraient pouvoir s’en sortir. Franchement il n’avait pas autant l’impression d’être en danger ici qu’il l’avait chaque fois qu’un truc officiel pointait le bout de son nez dans son champ de vision. Il avait passé trop de temps enfermés à Washington pour trouver un désert apaisant, ça c’était clair. Et—wow, se séparer ? Elle a un grain ou quoi ? Chaque fois qu’il l’a laissée seule deux minutes elle s’est retrouvée dans une panade pas possible. Il ouvrait la bouche pour refuser tout net, mais elle était déjà en train de faire demi-tour, se dirigeant vers le comptoir d’un pas décidé et légèrement chaloupé… qui eu le dont de le distraire juste assez pour qu’elle soit trop loin quand il voulut la retenir. Il ne pu empêcher un mouvement de la main frustré avec une grimace dans son dos.

Elle allait le rendre dingue.

Ok, il lui laissait les petits vieux et Norbert le caissier. Et il obéit fidèlement en se dirigeant vers la voiture du mec, passant par l’entrée avec toutes ses acquisitions (on peut pas dire achats quand on a pas payé après tout). Qu’elle se trie avec ça ! Le seul autre véhicule était situé sur le côté du bâtiment, un pick-up poussiéreux dont la peinture orangée avait été tellement éraflé qu’il était impossible d’en deviner la couleur originale. Mais les roues étaient en bon état, et surtout il y avait le plein. Parfait. Encore mieux il n’était pas verrouillé. Une pensée le traversa. Non, quand même pas… Il s’installa au volant, jetant tout son barda aux pieds de la place passager et baissa le pare-soleil… Les clés lui tombèrent sur les genoux.

Parfois c’était même plus amusant sérieusement.

Un coup de feu le ramena rapidement à la situation présente. Il mit rapidement le contact avant de pousser le véhicule dans une sorte de dérapage poussif pour un si gros gabarit devant l’entrée de la boutique… où Alexis était en train d’essayer d’éviter des tirs de carabine qui fusaient dans tous les sens, par manque de précision du tireur. Encore heureux d’ailleurs. Il ouvrit la portière passager juste à temps pour la brunette de se jeter à l’intérieur, il n’attendit pas qu’elle le lui demande pour démarrer en trombe et s’éloigner le plus vite possible. Elle s’installa normalement, essoufflée et échevelée. - No comment, ok ? Il lui lança un regard mi goguenard mi accusateur avec un sourcil levé, il était maître dans l’art de faire passer le message sans parler après tout. Il reporta son attention sur la route, il était partit dans un sens en quittant la station et maintenant autant continuer, ce n’était pas comme s’il y avait le moindre carrefour sur leur chemin agrémenté d’un panneau. Ligne droite à perte de vue, au moins ils ne risquaient pas de prendre un mauvais détour : victoire. Ce n’est qu’après une bonne heure qu’ils tombèrent sur un quelconque signe de vie, un barrage de police… Est-ce que la bagnole avait déjà été signalée volée ? C’était le soucis de n’avoir que deux choix de direction : c’était facile d’être intercepté. Alexis était un pas devant lui et venait de dégotter les papiers dans la boite à gants. Le proprio de cette caisse était vraiment pas une lumière franchement. - Continue et arrête-toi devant lui ! Ça sert à rien qu’on se fasse encore plus remarquer ! Il lui coula un regard en biais pas vraiment impressionné. Qui se faisait remarquer depuis le départ de cette histoire ? Mais il ralentit et s’arrêta au niveau de la voiture du sheriff comme elle le voulait. Après tout c’était vrai, c’était juste un flic de campagne.

Alexis entama la conversation, ce qui lui permit de glaner déjà pas mal d’infos sur leur situation. Déjà ils allaient dans la bonne direction et se trouvaient au moins dans le bon état. Ensuite ils n’étaient pas recherchés pour le vol de la voiture, ce qui était un point positif. Le côté moins fun c’était que si près de leur destination personne n’avait alerté les autorités que la fille du Président manquait à l’appel… Ils avaient pris un retard plutôt conséquent. Et même sans ça, les gardes du corps restaient constamment en contact normalement. Que les autres ne soient pas au courant de leur disparition, ou ne fassent rien pour les retrouver, quelque soit la réponse, ça ne présageait rien de bon. Il se tourna vers Alexis pour la regarder bizarrement tandis qu’elle plaidait sa cause avec le sheriff, une « haute instance » ? Où est-ce qu’elle avait appris à causer comme ça, avec ses nouveaux parents ? Avant qu’il puisse la stopper elle avait tout déballé au flic à côté d’eux, il avait envie de se frapper la tête contre le volant. Génial, oui, préviens donc tout le monde d’où on se trouve, histoire de bien servir d’appât vivant. C’est cool, on risque rien en plein milieu d’un coin paumé sans position stratégique à occuper. Tandis que le sheriff s’éloignait pour passer l’information, Eavan la regardait avec un air un peu incrédule. « Sérieusement ? » Comment elle pouvait se montrer hyper débrouillarde et intelligente à certains moments et complètement inconsciente à d’autres. C’était absolument incompréhensible. Il secoua la tête comme pour chasser ce qui était en train de se passer de son esprit, de toute façon c’était fait maintenant. Le flic revenait et les autorisa à passer, mais il était plus préoccupé par le véhicule aux vitres teintés qui venait d’apparaître de Dieu sait où. Un peu rapide comme temps de réaction non ?

Il commençait déjà à repartir lorsque la voiture derrière eux accéléra d’un coup, obligeant les sheriff à se jeter sur le bas-côté pour éviter de se faire renverser par la voiture sombre qui fonçait maintenant vers eux. Eavan accéléra à son tour poussant le pick up décrépit à son maximum pour gagner un peu de distance. « Accroche-toi. » Pas assez efficace puisqu’ils étaient toujours à distance de tir et qu’ils pouvaient le sentir lorsque le rétroviseur droit éclata sous l’impact. Si Alexis restait baissée elle devrait être hors de portée, mais le principe même d’être pris pour cible le gonflait prodigieusement. Le tireur posté côté passager de la voiture qui les suivait était aussi peu visible que le conducteur à cause des vitres teintées, impossible de savoir s’il s’agissait vraiment d’hommes de main ou pas. Seul un bras tenant un automatique s’échappait de la fenêtre ouverte. C’était au moins suffisant au cavalier, pour une contre offensive. Personne ne le chassait sur la route. Faut pas déconner non plus.

En plus, ils ne pourraient jamais les semer avec la caisse qu’ils avaient actuellement, mais leur gabarit leur donnait un avantage non négligeable. Décalant la voiture vers la droite, il donna un coup de frein brutal. Le côté conducteur racla le bord de la voiture noire, obligeant le passager à rentrer précipitamment son bras. Arrivé au niveau de leurs roues arrière, il donna un violent coup de volant à gauche, percutant l’arrière de leur véhicule et les obligeant à partir en queue de poisson. Il poussa le pick up à accélérer, poussant toujours la voiture noire qui se trouvait maintenant de biais. L’accélération fut de trop pour eux et ils partirent soudain dans le décor en faisant des tonneaux. Eavan ralentit tranquillement à leur niveau avant de s’arrêter complètement. Ils avaient enfin arrêté de rebondir dans tous les sens, la voiture noire restant sur le toit les roues en l’air tournant encore faiblement. « Reste dans la voiture. » Il avait une chance sur trois qu’elle obéisse, mais il avait mieux à faire que l’attacher à son siège. Il approcha calmement du véhicule accidenté. S’il voulait des réponses il allait devoir les soutirer, il commençait sérieusement à en avoir marre des mystères. Il s’approcha du côté conducteur et ouvrit la portière, prêt à esquiver s’ils étaient armés… et se contenta de froncer les sourcils d’incompréhension en se penchant plus en avant pour jeter un coup d’œil dans tous les coins.

Personne.

C’était quoi ces conneries encore ! Il se recula, et fit le tour du véhicule avant de regarder tout autour. Rien. Absolument rien. De la magie ? Quoi d’autre. Hors de Storybrooke ? Et venant de qui ? Un bruit de moteur ramena son attention sur la route au loin. Deux 4x4 aux vitres teintées s’approchaient d’eux à vive allure. Réfléchissant rapidement, il tendit le bras par la fenêtre passager et récupéra l’arme qui était restée à l’intérieur (ça au moins il ne l’avait pas rêvé !). Retournant jusqu’au pick up, il se positionna face aux 4x4 en approche et se prépara à tirer. La distance était vraiment pas avantageuse, mais ça valait mieux que d’essayer de tirer en conduisant. Et s’il pouvait en supprimer au moins un avant de filer ça serait un problème de moins plus tard. Il ne tenta même pas le conducteur, les probabilités étaient pour que le vitrage soit pare-balle. Et les roues à cette distance c’était pas faisable sans fusil, mais le moteur… il était en plein dans son axe, et ils ne pensaient jamais à protéger la grille avant. *clic* Il sortit rapidement le chargeur. Vide. Et merde. Où était son flingue quand il en avait besoin ! Il remonta rapidement en voiture avec Alexis et démarra au quart de tour. Ils étaient dans la panade.

Ils ne sèmeraient jamais les deux 4x4 avec leur tacot, qui en plus en avait prit un coup au cours de sa course poursuite précédente…

Code by AMIANTE


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
knock knock
who is there ?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t15594-eavan-don-t-lo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18544-eavan-waiting-in-the-car#174005

Kai Gon Jinn


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Freddie Highmore

Ѽ Conte(s) : Star Wars : Knight of the old republic
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : un padawan Révanite

☞ Surnom : Machin
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 19
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 15 Nov 2015 - 16:53

Bon, bah j'ai rien compris. Attends, qu'est ce qui vient de se passer ? Non mais je me réveille tranquillement chez moi et je me retrouve à Disney world.
Tout en suivant mes compagnons de fortune, ou d'infortune j'ai pas encore choisi, je repense à ce qui vient de se passer. Non mais c'est hallucinant. Je dis pas que sécher les cours de philosophie ne me convienne pas, mais c'était clairement pas prévu. Et puis une téléportation quoi ! Et le mieux, c'est que les autres trouvent ça normal, genre pas de soucis. On vient de traverser le pays pour aller à Disneyworld en 1 seconde. Quand je me dis que je dois demander l'autorisation à mes parents pour partir au skate park après 22h, si ils apprennent que je suis ici, je suis privé de sorti jusqu'à ma majorité.

Bon cela dit, quitte à être ici, autant profiter. Mais c'est au moment ou une de femme du groupe a voulu faire des courses que j'ai réalisé. Je n'étais pas parti pour ça moi à la base, j'ai quoi sur moi. Pendant que celle-ci dépensait son argent en cadeau dans les boutiques, j'ai passé mon sac devant moi et fais un petit inventaire des affaires que j'avais prises.

Alors, j'ai un bouquin de Socrate, le manuel de philo, mon trieur, quatre crayons (un bleu, un rouge, un vert, un noir), un tube de colle, une boite de chewing gum, mon porte feuille avec 15 euros dedans, mon téléphone avec 80% de batterie, mes clopes et surtout, je ne l'ai pas oublié, mon sabre. Pas que je veuille le sortir mais bon, je préfère ca me rassure quand même de l'avoir là, vu ce qui arrive.

Bon apparemment une des enveloppes contenait une enigme et la madame qui a fait du shopping proposa de partir dans la maison hantée. J'ai simplement suivi le mouvement. Profitant en silence de l'endroit. Je vais essayer de me faire oublier dans le doute. N'empêche, quand je vais raconter ça aux potes, avec Regina et Emma en plus. C'est des célébrités dans notre petite ville, ca fait presque bizarre quand même. Enfin.

Sur le chemin de la maison hantée, nous croisons une méchante reine qui préparait une potion. Je la regarde faire avec un grand sourire, amusé de l'ironie de la situation. Et pendant que l'un d'entre nous se permet de faire la remarque à notre méchante reine, l'actrice déguisé m'interpelle :
"Toiiii, tu me regardes et me défi avec ce sourire narquois, vient ici, tant d'insolence et de courage mérite un cadeau, à voir si il n'est pas empoisonné ahahah" et elle me tendit une pomme. Moi, bonne patte je la prends, me disant que non seulement l'actrice fait superbement bien la voix de petite vieille aigrie, mais qu'en plus j'ai un cadeau gratuit. Et l'imitation cristal est quand même superbe, je la donnerais à ma mère, elle sera contente. Je range la pomme dans mon sac et suit le groupe.

Après une maison hantée où j'ai explosé de rire devant les cris hystériques de notre camarade, l'un deux, un mec qui semble réfléchir beaucoup, et je dirais même trop nous amène devant excalibur et se pose la, à réfléchir. Réfléchir, devant une Excalibur en plastique plantée dans un faux rocher. Il s'attendait à quoi, pas que ça m'emmerde de rester planter là comme des plots mais je commence à m'ennuyer. Alors je monte sur le rocher et saisi l'épée. Et au moment de la sortir......

.....

Je me dis que ce serait trop cool d'envoyer la vidéo de moi enlevant l'épée à Arthi, ca va le faire baver. Je sors donc mon téléphone et commence à me filmer tirer la lame.

"Je suis le roi Arthur ..." Ah bah elle bouge mais elle sort pas. Attend, c'est quoi ça. A travers l'écran de mon téléphone je remarque un mouvement dans la pierre sous l'épée. Quand j'ai bougé l'épée, une trappe, un tiroir est apparu très rapidement. Je regarde la vidéo pour vérifier. Et effectivement il y a un truc. Je rebouge donc l'épée, accroupi devant le caillou et, au moment où je vois le tiroir apparaître, l'ouvre avec un petit mouvement de doigt. (ouais la force, ça aide.)
Il s'ouvre sans bruit et à l'intérieur, une rose. Mais pas n'importe quelle rose, une rose en métal. 5 cm à peu près, plutôt bien forgée. Je la prends, le tiroir se referme - le mécanisme est quand même super bien fait - et je l'envoie au mec bizarre qui réfléchi.

"Tiens, j'ai trouvé ça, si ca peut t'aider dans tes réflexions" Et je redescends au niveau du groupe. Et m'allume une clope, mes parents sont pas là après tout, autant en profiter.

Regina Mills


« Le Brocolis
c'est exquis ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Lana Parrilla / Malina Wessman

Ѽ Conte(s) : Blanche Neige et les Sept Nains ✦ Rumplestiltskin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Méchante Reine ✵ La petite fille du Meunier

✓ Métier : Mère Maquerelle de La Maison Rose


☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6395
✯ Les étoiles : 812




Actuellement dans : « Le Brocolisc'est exquis ! »


________________________________________ Dim 15 Nov 2015 - 18:31



Les Chevaliers de l'Ordre


Je n’y comprenais toujours rien mais en tout cas, j’avais rapidement compris vu le regard qu’ils me lançaient que c’était moi le meilleur moyen pour nous rendre à Disneyworld, la téléportation…Je soupira et finis par accepter de tous les emmener avant qu’on apparaisse dans une ruelle et que j’ironise sur le fait qu’on aurait pu apparaître en plein milieu de la foule, ajoutant que ça ferais cinquante euros chacun. Contrairement à Emma, Tara souris :
« Remarque, si tu te renouvelles en bus humain et que tu fais payer cinquante euros le voyage, tu pourras surement amasser un bon pactole. »

Je souris à la blonde avant qu’on ne se rende vers le comptoir pour les billets et vu la tête que venais de tirer la caissière, je tourna le regard vers l’ancienne Shérif et lui fis comprendre que je l’a sentais pas trop cette petite virée à Disneyland. Un homme ne tarda pas à revenir vêtu d’un costume super chic, je ne pu m’empêcher d’hausser un sourcil en écoutant ce qu’il venait de dire. Il savait que nous venions de Storybrooke alors que normalement, personne n’est censée connaître l’existence de notre ville. Il nous tendit à chacun un pass VIP, je m’en saisis murmurant moi aussi un léger « merci » avant de le regarder de long en large et en travers, j’avais un pass VIP pour Disneyworld…

La ville nous offrait un voyage à Disneyworld ? Sérieusement ? Pourquoi Black se serait-il amusé à nous offrir un voyage à Disneyworld ? Les nombreux regards se tournèrent vers moi vu que j’étais la nouvelle juge de la ville et Tara me demanda si je savais quelque chose, je me contenta d’hausser les épaules avant de répondre :

« Euhm…Je dois t’avouer que je n’en sais pas plus que vous sur ce coup là, c’est ce qui me paraît bizarre justement. »

Puis Emma ouvris l’enveloppe que l’homme au costume lui avait donné et il y avait une énigme qui parlait de bravoure ou un truc du genre et je fis donc mine de réfléchir avant que Tara ne pense tout de suite à la peur, quelqu’un se montrait brave quand il avait peur. La maison hantée ? Ce n’était pas une mauvaise idée, on s’y rendis donc tous mais on fut rapidement arrêtée par la parade. Un bon nombre des personnages de Disney passait devant nous et je me contentais de regarder avant d’ouvrir de grands yeux :

« Oh Regina regarde ! Ça devrait te dire un truc. »

Je tourne les yeux et découvre mon double « disney » et soupire longuement. Non mais c’est quoi cette robe dégueu ? Et cette couronne ? Non mais elle a une toute petite tête et la couronne, elle fait quinze kilos. Puis son sourire narquois, il fait même pas peur, non mais c’est n’importe quoi, faudrait vraiment que je lui donne des cours. Je posa mon regard sur Tara lorsqu’elle me dit que j’avais plus de classe que l’actrice qui incarnait mon double, avant de se mélanger les pinceaux :

« Bon, au moins, t’as la classe ici. Enfin, non, tu as la classe tout court je veux dire. J’m’enfonce non ?
-Un peu oui…En tout cas, faut vraiment que j’aille voir les dirigeants de ce parc pour leur dire que j’ai beaucoup plus de style que ça, quoi qu’ils risqueraient de me faire enfermer si je leur dis que je suis la Vraie Méchante Reine. »

Je me contente de respirer longuement et souris légèrement à Tara avant qu’on ne se rende donc à la maison hantée mais Tara décida finalement de s’arrêter faire des achats. En soit, c’est pas une mauvaise idée même si on n’a pas que ça à faire, je réfléchis et finis finalement par faire comme les autres et me dirige vers un stand qui vends des gants de Mickey et en achète finalement une paire pour Henry et achète aussi une bouteille d’eau, pas très originale ouai mais bon, j’ai soif donc je bois. Finalement après un bon moment, on finis par se trouver devant l’attraction, passant devant tout le monde grâce à nos pass et Tara fut la plus peureuse dans l’attraction ce qui me fis légèrement sourire parce qu’il n’y avait rien de bien effrayant je dois dire.

Une fois qu’on fut dehors, la jeune femme pesta sur le fait qu’il ne s’était rien passé et Angus nous emmènent donc devant Escalibur et commence à chercher des réponses autour. Après tout, Escalibur est l’épée qui prouve qu’Arthur est brave, c’est peut être ça… Un jeune garçon qui était avec nous que je ne connais pas s’empresse de tirer l’épée mais sans réussite. Tandis que je regarde la scène sans rien faire, je découvre qu’il vient de trouver une sorte de tiroir et duquel il vient de tirer une rose en acier, magnifiquement bien taillée. Vraiment bizarre. Alors qu’Angus la tenait en main, la regardant bizarrement, je m’approche de lui :

« Donne. » dis-je en la prenant avant de la regarder de toute part et de finir par trouver que quelque chose est différent sur la rose. Je passe mon doigt sur l’un des côtés de la rose et cette dernière s’ouvre comme on pourrait ouvrir un médaillon « Bingo ! », les autres approchent et je m’empare du petit papier roulé dans la rose avant de le dérouler et de lire ce qui était noté « De là où je suis, je peux voir où je vais. », je soupire et lève les yeux vers les autres « Et c’est repartit pour un tour ! ». Je ferme les yeux et réfléchis longuement avant de me tourner vers les autres « De là où je suis…je peux voir où je vais... De la hauteur, lorsque l’on est en hauteur, on peut voir où l’on va… Il doit bien y avoir une attraction qui nous permets de voir tout le parc non ? »

© TITANIA

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Long live... badass Regina ?
« Chez les Mills, la badassitude, c'est de famille » by Wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t51403-regina-on-ne-nait-pas-mauvais-on-le-deviens#487677

Alexis E. Child


« Nous tendons vers toi
notre nez mouché,
et pas mouché »


avatar


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun


☞ Surnom : Fanny
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 4612
✯ Les étoiles : 271




Actuellement dans : « Nous tendons vers toi notre nez mouché, et pas mouché »


________________________________________ Dim 15 Nov 2015 - 23:15




In gods I trust



J’étais encore complétement abasourdie par ce qu’il nous arrivait. C’était quoi ce foutu délire ?! On nous avait laissé passer et maintenant on cherchait à nous tirer dessus. J’étais restée pliée en deux, les mains sur la tête, terrorisée par les bruits de balles qui nous arrivaient droit dessus. Puis le bruit fracassant d’une voiture faisant un tonneau… Eavan était sorti rapidement de la voiture en me demandant d’y rester. Compte là-dessus et bois de l’eau fraîche ! Si je n’étais pas encore sortie, c’était uniquement parce que je peinais à reprendre mes esprits en me redressant, le souffle court. Mes mains tremblaient de manière incontrôlable. On voulait nous tuer, c’était évident qu’on voulait nous tuer ! Mais QUI ? POURQUOI ? Parce que j’étais la fille du président ? Mais ils le savaient comment ? Et puis c’était pas comme si j’étais le bébé chéri à son papa ! Passant une main dans mes cheveux, l’autre sur le cœur, je regardais dans le rétroviseur deux 4x4 blindés venir vers nous à vive allure… Des renforts ? Ils avaient pas l’air prêt de s’arrêter en tout cas… Des autres criminels ? Je me redressais sur mon siège pour atteindre l’image d’Eavan dans le miroir. Visiblement il était en difficulté ! Oubliant totalement sa faculté à se régénérait, je me jetais hors de la voiture en hurlant son prénom et me mis à courir en sa direction, les mains tendues en avant…

Je n’avais voulu que les arrêter…. Les empêcher d’avance, faire fondre leur pneus, quelque chose comme ça quoi… Mais à la place, je m’étais protégée le visage en sentant le souffle brûlant de l’explosion m’arriver en plein dessus. Tout était parti en fumé en très peu de temps. Les voitures flambaient à une allure folle sous mon regard complétement choqué. C’était la première fis que je faisait autant de dégâts, autant de dégât sur une voiture qui contenait des gens qui ne pouvaient se régénérer.

- Non non non NOOOOOOOON !!!


Je m’étais mise à courir comme une dératée vers les voitures en feu, m’agitant dans tous les sens sans ne savoir quoi faire.

- De l’eau !!! Il nous faut de l’eau !! Il faut les sauver !!

Je refusais d’admettre qu’il n’y avait plus rien à sauver. Il me fallut quelques secondes pour me rappeler ce que j’avais fait lorsque j’avais moi-même failli brûler vive. Je dirigeais mes mains vers le ciel et déclenchait une grande averse qui éteignit enfin le feu après quelques minutes. La pluie parvint à se calmer, un peu comme elle l’avait fait lorsque j’étais en 1865, de manière pas très naturel, mais une fois de plus, je ne le vis pas. Je me penchais alors dans les voitures pour voire dans chacune d’elle deux corps calcinés. Je tremblais violement, je m’éloignais vivement, la main sur le cœur, avant de vomir tout ce que j’avais pu manger au petit-déjeuner. Je venais de tuer 4 hommes… Et je n’avais aucune idée de s’ils étaient vraiment des méchants… Complétement tétanisée, livide comme un linge, le visage constellé de sueur froide, je m’asseyais lourdement au milieu de la route en prononçant les mêmes mots en boucle, d’une voix blanche :

- Je les ai tués…

Je n’entendais même pas ce qu’Eavan me disait. Visiblement, il tentait de me remettre sur pied mais je refusais de bouger de ma place. Je voulais rester assise là et mourir dans le pire des châtiments… J’avais tué 4 hommes… ce pouvoir était bien trop grand pour moi… j’avais tué quatre hommes… Je me souvins alors du barrage :

- Je dois aller voir le shérif, lui expliquer… Il faut qu’il fasse quelque chose… je … je dois… je…

Je perdais complétement pieds, je perdais la tête. J’avais une envie de plus en plus violente de vomir une nouvelle fois et je n’entendais Eavan qu’en bruit de fond. Il voulait qu’on parte, il ne voulait pas que j’aille voir le shérif, il fallait se tirer vite d’après lui. Mais je n’étais pas une criminelle… je ne voulais pas fuir devant un acte aussi atroce… Je tentais de lui faire comprendre mais il ne m’en laissa pas le choix. En quelques secondes, je me retrouvais une fois de plus sur son épaule, en sac à patate, et il marchait vers la voiture pour m’y jeter dedans. Mais je me débattais, je ne voulais pas fui…

- ATTENDS !

J’avais relevé la tête vers une route… Désertique… Plus de voiture calcinée, plus de mort, plus rien !! On était seul sur cette route… Et le décor changea… On se retrouvait à présent dans une grande ville, type New York, entouré d’une foule innommable de gens qui se pressait autour de nous mais ne semblait pas nous voir. On pouvait entendre le tumulte de la rue, le bruit des klaxons et des bruits de pas.

- Mais c’est quoi ce bordel ?!

Eavan me reposa alors au sol et je regardais autour de moi avec des yeux paniqués. J’en avais vu des choses bizarres, certaines remontaient à pas plus de deux semaines mais là, ça devenait perturbant, TRES perturbant… Le Dragon était-il une nouvelle fois derrière tout ça ? Je n’y comprenait autant rien que lorsque je m’étais retrouvée à Eadun City… et tout ça avait été son œuvre… Alors c’était lui ? Une nouvelle fois ? Mais il me voulait quoi à la fin ?! Ca faisait trois fois que je croisais sa route si c’était bien le coupable… ça voulait donc dire…

- J’ai tué personne ?!


Mon regard s’était agrandi, illuminé. Je n’avais tué personne n’est-ce pas ? Ce n’était pas réel ?! Faîtes que ce ne soit pas…

- A terre !

J’avais agrippé Eavan pour le forcer à s’allonger à mes côté. Une bouche d’incendie venait d’exploser violemment, faisant jaillir des jais d’eau d’une force incommensurable vers le haut, la droite et la gauche. Allongé au sol, on ne craignait rien, le jais d’eau était si puissant qu’il passait juste au-dessus de nos têtes. J’avais tourné la mienne pour voir si personne n’avait été blessé et je constatais avec stupeur que l’eau passait A TRAVERS les autres… Du bout des doigts, je touchais le jais et en senti la puissance tandis que l’eau ruisselait sur ma main… C’était comme si nous étions les deux seules personnes réelles…

A cette pensée, tout sembla se stopper… Les gens avaient disparu, les bruits aussi… le silence était affolant. L’eau avait cessé de jaillir du petit objet rouge et j’entendais à présent des pas venir dans ma direction. Dirigeant mon regard vers le bruit, je vis alors que des chaussures noires, à un prix sans doute exorbitant, cirées, s’approchaient vers moi. Levant la tête vers l’inconnu, je découvrais…

- PAPA ?!

C’était sorti tout seul. J’avais été trop bouleversée pour faire le tri entre ce que j’avais la force de penser et la force de dire. Tout s’était mélangé et Fitzgerald avait reçu en pleine tronche le nom qu’il aurait dû avoir et que j’avais pourtant tant de mal à prononcer depuis que je l’avais rencontré… Me mordant les lèvres de honte, je le vis alors s’accroupir vers moi et me tendre la main pour m’aider à me relever. J’hésitais une seconde en lançant un regard vers Eavan et je prenais sa main pour me redresser. Une fois debout, je scrutais son visage qui regardait celui de mon compagnon de route, toujours au sol, avec un air supérieur et un peu de dégoût au fond des yeux. Il ne prononça qu’une phrase :

- Faîtes-le disparaître.

Ça avait été dit d’une manière très calme mais ç’avait été sans appel : en un clignement d’yeux, Eavan n’était plus là.

- NOOOON ! EAVAN !!

Je regardais le sol puis Fitzgerald en alletant. Je ne comprenais plus rien.

- C’EST QUOI CE BORDEL ?! QU’EST-CE QUE TU LUI AS FAIT ?! IL EST OU ?! RENDS-LE MOI !!!

J’étais folle de rage, folle de peur, folle d’inquiétude et d’incompréhension. Mon monde entier s’écroulait. Je ne comprenais pas comment je pouvais changer de décor aussi vite, je ne comprenais pas comment Eavan avait pu disparaître aussi vite, je ne savais pas qui avez été la personne à qui le président avait parlé mais je commençais à me dire que cet homme n’était peut-être pas tout à fait de mon côté. Je me reculais d’un pas, d’un air dégoûté devant son visage paisible et calme.

- Qu’est-ce qui se passe ? Qu’est-ce que tu nous veux ?

Je sentais des larmes poindre mais il était hors de question de pleurer. Pas maintenant. Pas devant lui.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

VITRIOL


Visite l'intérieur de la terre et, en rectifiant, tu trouveras la pierre cachée | ©️ FRIMELDA

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories

Emma Swan


« Boom Baby
T'as le Groove ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jennifer Morrison

Ѽ Conte(s) : Once upon a time
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : la fille de Blanche et Charmant

☞ Surnom : Marjo
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3140
✯ Les étoiles : 1680




Actuellement dans : « Boom BabyT'as le Groove ! »


________________________________________ Lun 16 Nov 2015 - 22:13


Les chevaliers de l'ordre

Feat Alexis,Eavan,Tara,Regina,Kai & Angus
Apparemment tout le monde n'a pas vraiment d'idée concrète a part fouiller un peut partout dans le parc a la recherche du moindre indice,en commençant par la maison hantée,j'aime les parc d'attraction en général et avoir l'opportunité de venir a Disney était assez excitant ,mais tout ceci semblait être le calme avant la tempête et je n'étais pas presser que le calme s'en aille.Je suivais le petit groupe en direction de la maison hantée,notre chemin coupé par la fameuse parade de Disney,je ne pouvais m’empêcher de sourire en observant les personnages de Disney,prenant quelque photos du char d'Alice au Pays des Merveilles,envoyant une photo du Chapelier de Disney a Jefferson,j'étais certaine que sa lui ferais plaisir,le connaissant.

Relevant les yeux je ne pu m’empêcher de rigoler légèrement en remarquant le char où figurait le double de Regina,j'étais plutôt contente de ne pas avoir moi-même de double Disney,sa m'évitais d'être ridiculiser comme notre ancienne maire.Je porte mon attention sur le char de Blanche Neige,mon sourire s'agrandit en voyant mes "parents",je pris la aussi des photos avant de suivre Tara pour qu'on puisse enfin se rendre a la maison hantée,mais celle-ci avait décider de rallonger l'attente car elle venait de proposer qu'on s'arrête pour qu'on puisse faire des achats,c'étais une bonne idée mais je ne savais pas si j'avais envie de me balader avec des sacs Disney tout le long de la journée,il me fallait quelque chose pour les transporter,je me dirigeais vers les toilettes,par chance il n'y avait personne,je fis apparaître un sac a dos avant de ressortir pour allez faire mes achats dans la première boutique,tout de suite je m'étais vers le rayon spécial Wonderland,j'attrapais un mug avec le Chapelier dessus,un autre avec le Chat du Cheshire ,j’enchaînais avec les peluches,un rictus amusée s'afficha sur mon visage quand j'attrapais un Tsum tsum Captain Hook que je comptais bien offrir a Killian,deux peluche pour les futurs bébé,une peluche pour ma mère,un mug Mickey et Minnie pour Diana,un mug Minnie pour Alexis et d'autre choses pour le reste de mon entourage,une fois tout ceci payer et mis dans mon sac je ressortais pour rejoindre les autres.

"Merci."J'attrapais un des churros que Tara m'avais proposer tout en continuant de marcher vers la maison hantée,je n'étais pas spécialement apeurer par ce genre d'attraction,sa ne me faisait rien.Je fixais du coin de l’œil l'autre blonde qui elle semblait bien redouter d'aller dans l'attraction alors qu'elle l'avais proposer elle même."Tout va bien se passer."J'avais tenter de la rassurer avant que nous rentrions dans l'attraction,tout se passa bien vite ,il ne semblait n'y avoir rien concernant notre quête en tout les cas.

Puis ce fut au tour du dénommer Angus de nous entraîner dans le parc,je slalomais entre les gens ,évitant de rentrer dans les photos de famille ou les selfies,il y avait vraiment beaucoup de monde.J'arquais un sourcil quand je remarquais ou c'étais arrêter notre guide temporaire,devant le rocher où ce trouvais soit disant Excalibur,j'envoyais une photo a Diana tout en laissant les autres tenter de retirer la fausse épée de son rocher.Le plus jeune du groupe semble avoir trouver le truc car il récupère un objet avant que Regina ne le récupère a son tour.

"Il doit bien y avoir une attraction qui nous permets de voir tout le parc non ?"J'hochais la tête positivement a sa question."Il y a le château et la tour de la terreur,je propose qu'on aille faire un tour au château en premier et si c'est faux on ira a la tour."Je regardais chacune personne du groupe avant de prendre la direction du château,une fois arriver je montais a l'étage ,explorant le tout avant de soupirer,ce n'étais pas le bon endroit apparemment,je redescendais les escaliers avant d'entrée dans la boutique pour acheter un chapeau Stitch dont les oreilles bougeais si tu appuyais sur les pattes,sa ferais un très bon cadeau pour Maya.

"Je suppose qu'il faut aller a la tour maintenant."


Code by Fremione.


Fitzgerald Taylor


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : ❥ Tony Goldwin

Ѽ Conte(s) : ❥ USA
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ❥ Le Président des Etats Unis d'Amérique

☞ Surnom : ❥ seb
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 17 Nov 2015 - 11:57

Les Chevaliers de l'Ordre




    Une fois dans la rue, je m'étais approché d'Enora. Je n'avais pas besoin de savoir ce qui lui était arrivé, ni même où elle se trouvait, car je possédais déjà l'ensemble des réponses aux questions que j'aurai pu me poser. Ma main tendue, j'avais aidé ma fille à se relever. Puis, j'avais jeté un regard en direction d'Eavan et demandé à ce qu'il disparaisse. Maintenant qu'on était plus que tous les deux, Enora s'était emportée, me demandant de le faire revenir. Elle était dans l'incompréhension la plus totale et elle ne pouvait pas imaginer ce qui était en train de lui arriver.

    L'heure des explications était arrivée et je savais qu'elle ne le prendrait sans doute pas bien, mais ce n'était pas une question de choix, juste d'obligations. On se devait d'être fort pour la nation, de voir plus loin que les jours présents et de faire ce qui était le mieux pour le bien de tous. On devait rester unis, surtout dans les moments difficiles. La seule chose qui importait à l'heure actuelle, était pour une fois depuis la naissance d'Enora, d'être une véritable famille forte et soudée, comme ça allait être possible grâce à elle.

    Le décors autour de nous avait une nouvelle fois changé et on s'était retrouvé dans une rue ordinaire, devant une maison ordinaire. Jusque là, ça ne devait pas ressembler à grand chose pour elle, mais à mes yeux ce lieu symbolisait beaucoup. C'était là qu'on avait vécu par le passé, ici qu'elle était venue au monde. J'avais demandé à ce qu'on soit transporté ici. On ne pouvait pas se téléporter, c'était le lieu qui venait à nous. Même si en réalité tout ceci n'était qu'illusions.

    "Ton amis va bien. Tu n'as pas besoin de t'en faire pour lui."

    J'avais mis mes mains dans mes poches, tout en observant les alentours. On était seul, il n'y avait pas besoin de passants pour faire croire à une vie réelle. Elle savait que tout cela n'était pas ordinaire.

    "Il faut que tu comprennes quelque chose Enora. Je ne fais pas cela contre toi, mais pour toi. Je dirige une grande nation, qui doit être préservée. Tu comprends cela, n'est ce pas ?"

    J'avais fait quelques pas dans sa direction tout en sortant ma main de ma poche pour ouvrir le bonbon que je venais de prendre. J'avais roulé le morceau de papier, le remettant dans la poche de mon pantalon et j'avais porté le bonbon à mes lèvres, faisant mine de le mâcher tranquillement. Ca avait un très léger goût de fraises. J'adorais les fraises, même si ce n'était qu'un bonbon artificiel. Mais le fait de mâcher quelque chose, même ici, dans cette simulation, ça me permettait de me détendre.

    "Quand on a découvert l'existence de Storybrooke il y a plusieurs années de cela, on a pensé tout d'abord à un coup des russes. Du moins c'est ce que pensaient tous ceux chargés de découvrir ce qu'il y a d'anormal dans notre monde. Faut dire que c'est facile de toujours mettre la faute sur les russes. Même si parfois, il s'avère que c'est réellement eux. Bien plus souvent qu'on le croit d'ailleurs."

    J'avais émis un faible sourire avant d'avaler mon bonbon et d'en sortir un autre que je lui avais tendu. Goût framboise cette fois ci. Je ne savais pas si elle allait le prendre ou non, mais ça pourrait la détendre à elle aussi.

    "Quand quelque chose de nouveau se présente à nous, on essaye de comprendre de quoi il s'agit et d'établir quel est le niveau de menace que représente cette chose. Et je crois que tu es la mieux placée pour te rendre compte de quels sont les problèmes que pourrait engendrer une telle ville et quels problèmes ils ont déjà causés sur le restant du monde."

    Je l'avais observée bien droit dans les yeux, tentant de capter ses pensées de voir si elle comprenait ce que j'étais en train de lui dire et si elle était en accord avec nous. J'avais besoin d'elle pour continuer. On pouvait devenir une famille unie, luttant ensemble contre ce qu'il y a de plus mauvais dans ce monde.

    "Londres, Rio, Las Vegas... de nombreux soucis ont eu lieu dans toutes ces villes du monde à cause des habitants de cette ville. Menace venue de l'espace, ou d'ailleurs, ça n'a pas trop d'importance du moment qu'on arrive à la combattre et à l'éradiquer."

    J'avais tourné autour d'elle tout en parlant. Puis j'avais posé une main sur son épaule pour la faire se tourner et une fois de face, j'avais tenté d'afficher un visage rassurant. Je ne voulais pas la brusquer ou lui faire comprendre qu'il était déjà trop tard pour me faire changer d'avis. Ce qui importait réellement en cet instant, c'était de lui montrer à quel point elle comptait et que j'avais voulu la préserver jusqu'au dernier moment de ce qui allait suivre.

    "Ta mère et moi, on aimerait beaucoup que tu comprennes que ce que nous faisons, c'est pour le bien de tous."

    Je m'étais reculé d'elle, retirant ma main au passage, puis j'avais soupiré.

    "Tes pouvoirs, ou ces choses qu'ils t'ont faites endurer afin que tu sois capable de faire du mal aux autres, ce n'est pas ce qu'on voulait pour toi. Tu étais une fille ordinaire, une fille qui aurait dû obtenir la vie qu'elle souhaitait. Et je suis vraiment navré que ça n'a pas été le cas. Mais aujourd'hui tout peut encore être différent. On a les moyens de stopper le mal qu'ils t'ont fait et de les empêcher de le faire à d'autres personnes. Il faut bien que tu comprennes que je ne t'ai pas amené ici pour te demander de m'aider en quoi que ce soit vis à vis d'eux. D'autres personnes s'en chargent et on sait avec ta mère que ça ne doit pas être quelque chose de facile pour toi. Si tu es ici, c'est parce qu'il nous a fallu du temps et surtout un échantillon de ce que tu es capable de faire, afin de te le retirer."

    Une nouvelle fois je m'étais approché d'elle, tentant un petit sourire rassurant.

    "Tu n'as pas été élevée par tes parents, comme ça aurait dû l'être, mais je compte bien réparer mon erreur. Tu es ma fille, Enora et je suis désormais là pour prendre soin de toi."

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


“Le prix de la liberté c’est la vigilance éternelle.”

Bientôt dans : Les Chevaliers de l'Ordre


Angus Clydesdale


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Benedict Cumberbatch

Ѽ Conte(s) : Rebelle
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Angus

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 128
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 17 Nov 2015 - 20:33

Encore une énigme. Mais Angus n’en était pas mécontent. Bien au contraire., il en redemandait en voyant que son intuition ne le trompait pas. Cette rose. Regina la lui laissa dans sa main et il ne put s’empêcher de la regarder avec plus de détails. Il était sûr qu’elle avait un rapport avec la nouvelle énigme. Mais lequel ? Il n’arrivait pas à mettre le doigt dessus. Il suivit donc en attendant Emma qui proposa d’aller aux lieux les plus élevés du parc. Bonne idée. L’ancien cheval approuva d’un mouvement de la tête et suivit la sauveuse à travers la foule. Il en profita pour réfléchir au sens de toute cette aventure. Tout semblait trop irréel. Et la présence de ces roses. Les roses. Les roses. Quelque chose n’allait pas. Il pensait à quelque chose mais n'arrivait pas à définir quoi. La rose restait quelque chose de gravé dans son esprit. Un élément qu’il jugeait essentiel. “Vous avez l’air aussi inquiète que je pourrais l’être. Cette histoire est trop belle pour être vraie.” dit-il à Regina sur la route.

Une fois devant le château, il n’y avait pas d’indice sur place. A croire qu’ils faisaient exprès de faire un mauvais choix. Mais alors qu’Angus allait rebrousser chemin, il vit un reflet au sommet de la tour. Il réfléchit pendant un instant, songeant au fait qu’il s’agissait du château de la Belle au Bois Dormant. La rose. La rose. Elle tenait une rose quand elle dormait ! Il maintint son regard sur le vitrail de la tour. Puis, il ouvrit son ordinateur afin d’avoir des images plus précises du château. Il se mit à rire pendant un court instant tant la solution lui fut maintenant évidente. “Je crois avoir trouvé la solution cher collègues.” déclara-t-il fièrement. Il rangea son ordinateur portable et montra le vitrail représentant une rose sur la tour et celle argentée. “Cette tour est la plus haute. Et à l’intérieur de ce bâtiment, il y a une exposition sur la Belle au Bois dormant. Je suis sûr que nous pourrons trouver quelques indices si nous jetions un oeil au vitrail avec une rose.” Sans savoir si quelqu’un approuvait, il courut au sein du bâtiment jusqu’à trouver une salle remplies de vitraux magnifiques qu’Angus observa non sans une certaine admiration envers celui ayant confectionné ces magnifiques oeuvres d’art. Il montra par la suite une statue de la Belle au Bois Dormant. Ne mesurant pas plus de quarante centimètres, Angus s’en approcha et trouva finalement sur le socle un trou.

L’effet fut instantanée. Un léger courant d’air se fit sentir près des tapisseries. Angus eu un air rêveur, sans doute parce qu’il pouvait enfin tromper l’ennui avec une aventure des plus étranges, même un sentiment tenace de crainte le tenaillait. Et ce à cause de cette simple rose. Il poussa la tapisserie en question et se faufila dans un trou derrière. Il avait vraiment envie de savoir. Savoir le pourquoi ce ces roses qui l’obsédait tant. Quelque chose tomba à ses pieds. Une enveloppe. Avec pour destinataire… Regina ?
“Votre célèbrité à dépassée les frontières de Storybrooke pour une raison qui m’échappe encore.” déclara Angus en lisant à haute voix. “South Trail Branch Library, S.O.S. Alexis.” A la tête de Regina, Angus sut de suite que quelque chose de plus grave se passait. Il tapa ces coordonnées sur son ordinateur et, en quelques minutes trouva des références pour retrouver l'endroit. “Je suppose qu’il faudra s’y téléporter.” dit-il avec un ton logique et froid. Ce qui ne traduisait pas pour autant un manque de compassion. Il connaissait le dossier de Regina et donc le fait qu’Alexis soit sa fille. Pas de sang certes, mais sa fille tout de même. Mais est-ce que Regina allait accepter de le faire ou voudrait-elle faire cavalier seul ? Là était le problème.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
*
JUST A SMILE... A STRANGE SMILE
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12277-fer-a-cheval-f

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 5
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

[Fe] Les Chevaliers de l'Ordre - Evénement #51





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ Les Etats Unis