« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment :
Mangas Kazé : 2 achetés = 1 manga offert
Voir le deal

Partagez
 

 [Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
+2
Théophile Lockwood
Dyson R. Parr
6 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage


Anna D'Arendelle
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Anna D'Arendelle

| Avatar : Soso Turner :love:

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 3uge

HERE WE GO AGAIN

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 CAFL

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 Anna_m10


| Conte : La Reine des Neiges
| Dans le monde des contes, je suis : : Anna

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 480751anna

| Cadavres : 802



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 _



________________________________________ Mar 30 Aoû 2022 - 1:03





La guerre des cendres

Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.

Evidemment, pile au moment où je semblais être en bonne voie de convaincre Violette qu’elle ne s’appelait pas Invisible ou je ne sais quelle autre connerie, il avait fallu que je me retrouve complètement ailleurs. Je ne savais pas si c’était un coup de la cour des hiboux mais en attendant d’une autre explication plus ou moins plausible ils étaient en tête de ma liste imaginaire de suspects. Quant à moi, j’inspectais l’endroit où je me trouvais, un chemin de montagne a priori banal, ainsi que ma tenue qui était noire enterrement à défaut de trouver une meilleure métaphore.

- Et allez rebelote, nouvel endroit, nouvelle tenue apparemment. Marmonnais-je en grimaçant.

C’était peut-être pas hyper polie, mais je la trouvais moche alors j’allais pas me forcer à paraître enjouée. Et puis c’était quoi cette manie de changer de fringue a chaque fois que je me retrouvais dans un nouvel endroit ? Ils se croyaient à la fashion week ou quoi ?

“Joan, relève toi, on n'a plus beaucoup de temps !”


Dyson ? Lui aussi il était là ? Et habillé de la même façon que moi tout en étant essoufflé et inquiet. Apparemment on venait de courir et j’étais tombé. C’était l’explication la plus logique en fait vu que j’étais par terre et que lui était a bout de souffle. En revanche, je ne savais pas pourquoi il m’avait appelé “Joan”. Peut-être que tout comme moi, il avait sa mémoire intacte et pensait que c’était pas le cas de mon côté. Le mieux était de lui faire savoir que c’était pas le cas :

-"Joan" ? Relevais-je. Depuis quand tu m'appelle comme ça ? Demandais-je tout en lui prenant la main

Il m’aida à me relever tandis qu'un vent violent soufflait en direction de l’est. Tournant la tête pour voir ce qu’il se passait j’y découvrais un nuage de fumée violette étrangement familier. Cela plus de trente ans depuis la dernière fois où je l’avais vu, mais mes souvenirs de ce jour depuis que je les avais récupérés étaient aussi intacts que si cela s’était passé juste hier. En revanche, ce que je ne comprenais pas, c’était comment le nuage de la malédiction se retrouvait ici.

- Inspecteur Infantino, on a pas le temps. On a le choix entre être maudit ou être détruit si on ne trouve pas le Rêveur rapidement !


Il garda sa main dans la mienne, m’entraînant avec lui pendant qu’il reprenait sa course en direction du sommet de la montagne. Apparemment, il y avait un truc qu’il avait pas compris alors j’allais devoir être un chouïa plus explicite.

- Non c'est pas ce que je voulais dire.
Répondis-je. Je ne m'appelle pas Joan. Et ce nuage, je le connais. C'est celui qui nous a emporté à Storybrooke. Qu'est qu'il fait là ?

Il s’arrêta enfin, sauf qu’il aurait quand même pu me prévenir histoire que je sois pas à deux doigts de le percuter. Peut-être qu’on allait ENFIN pouvoir avoir une vraie discussion et que Dyson pourrait m’éclairer un peu sur tout ce qui était en train de se passer. Avec un peu de chance, il en savait plus que moi. Fallait aussi que je l’informe pour sa sœur, et ça c’était pas nécessairement la partie qui me plaisait le plus. J’étais pas certaine de vouloir à nouveau rencontrer des gens de sa famille si ça se passait comme ça à chaque fois. Ou alors, il me dédommagera en acceptant de rester lors d’une des réunions de tête couronnée d’Elsa. Non parce que c’était possible que pour le bien de ma santé mentale, j’accepte de lui prêter le salon pour ses réunions une fois tous les deux mois. Dans ces moments-là je prévoyais généralement quelque chose à faire le soir. Et Matthew était de toute façon couché de bonne heure. Non parce que fallait pas pousser non plus, il était hors de question que mon fils y assiste. Il y avait des lois contre l’endoctrinement que je sache et d’une manière général je passais mon temps à lui répéter de ne JAMAIS devenir comme sa tante. C’était clairement pas pour foutre tout ça en l’air en le laissant y assister.

“Tu sais où veut nous emporter ce nuage ?”

Bah euh ouais. Lui aussi techniquement non ? A moins que ce soit lui à qui on ait effacé la mémoire et que je sois la seule à avoir mes souvenirs intacts et dans ces cas là bonjour la galère. En tout cas il me lâcha la main et me regarda l’air carrément terrorisé :

“Tu n'es pas Joan... C'est un rêve, n'est-ce pas ? On a échoué…”

Okay. D’accord. Pouce. Temps mort, là c’était clairement pas Dyson. Hey une minute, si l’autre casqué avait dit que ma présence effaçait celle d’une autre alors…

- Henry Robinson ? Comment est-ce possible ? Tu lui ressemble comme deux gouttes d'eau, pour un peu on vous prendrait pour des jumeaux.
Dis-je en fronçant les sourcils.

Si Joan Infantino existait vraiment, alors Henry Robinson Jr aussi. Mais jamais je n’aurais imaginé une telle ressemblance. Ça voulait dire que la vraie Joan avait la même tête que moi ? J’croyais que la théorie comme quoi on avait tous un sosie quelque part était fausse pourtant. Bon c’était pas le moment de digresser, inspirant un bon coup je me décidais à tenter d'apaiser ses craintes

- Okay on a apparemment pas beaucoup de temps alors tu vas m'écouter. Je m'appelle Anna D'Arendelle. Ceci est le nuage de la malédiction de Regina Mills . Je l'ai déjà vécu, et cela fait normalement huit ans, que la malédiction a été brisé et qu'on a tous retrouvé nos souvenirs. Si toi tu es encore là, alors c'est que tout espoir pour Joan n'est pas perdu.


“La malédiction est rompue depuis... 8 ans ?! Et... combien de temps a-t-elle duré avant ça ?” Demanda-t-il choqué

- 28ans. Répondis-je

“Plus de 30 ans, et il y a toujours quelqu'un pour rêver dans nos mondes... Alors on a peut être pas échoué !”

Une lueur d’espoir prit place dans son regard alors qu’il attrapait de nouveau ma main pour se remettre à courir

“Nous devons continuer ce souvenir ! Il faut que tu rapportes ce que nous avons fait !”


Je me contentais de hocher la tête et de le suivre jusqu’au sommet de la montagne où un grand chêne avec une ouverture dans le tronc se tenait devant nous. Junior prit une grande inspiration, comme pour se donner du courage :

“Prête pour provoquer l'Idée la plus dangereuse des mondes ?”


- Prête, ce sera pas le premier truc dingue et potentiellement hyper dangereux que je fais.


Suffisait de l’ajouter à la longue liste des trucs dingue et potentiellement dangereux que j’avais déjà fait de mon plein gré ou non d’ailleurs à Storybrooke et ce serait bon. Je le suivis tandis que l’on s’engouffrait dans l'arbre, et qu’on se retrouvait subitement au milieu d'une jungle dense et marécageuse. Je m’étais pas franchement attendu à ce genre de choses en entrant dans l’arbre mais ce n'était probablement pas la dernière surprise de cette aventure. Levant la tête afin d’avoir un meilleur apperçu du nouvel environnement dans lequel je me trouvais, je remarquais que des racines d'arbres montent vers le ciel, qui lui était de couleur verte. Je fus tiré de mes observations lorsque Junior prit une grande inspiration et s’adressa à je sais pas trop qui :

“Gardienne de la Sève, nous venons en paix avec la nature.”

Rien. Juste le silence, pour un peu on aurait entendu des criquets en guise de fond sonore histoire de bien enfoncer le clou. Finalement une créature franchement effrayante sortit doucement du marais. C’était trop tard pour faire demi tour ? Non parce qu’elle avait pas franchement l’air accueillante, elle avait plutôt l’air carrément hostile.

“Vous venez abimer la Sève, périssez pour votre provocation.”

Hé ! Si t’es pas jolie soit au moins polie. Et puis c’est quoi cette manie de décider avant même qu’on ai ouvert la bouche pour expliquer la situation ? Sérieusement, même moi qui était pourtant pas la personne la plus patiente et diplomate de la terre je cognais pas avant de poser les questions. La créature leva la main vers nous et des racines épineuses sortirent du marais pour venir s'entortiller autour de nos jambes. Jusqu’ici rien de trop grave, si ce n’est qu’elles se mirent à serrer au point que ça fasse super mal. Comme je l’avais dit, j’étais pas la personne la plus patiente de la terre aussi j’avoue que là j’ai clairement laissé éclater mon agacement en dépit de la douleur :

- Non mais il y en a marre ! Vous pouvez pas écouter ce qu'on a à dire avant d'attaquer ?

“Vous n'appartenez PAS à la Sève !” Répondit-elle en bon Captain Obvious tout en resserrant ses liens.

“C'est une Idée Constante qui donne naissance à la nature dans les Mondes Vierges. Elle déteste les formes de vies humaines.”


Sans déc ? Et c’était maintenant qu’il me le disait lui ? Ah ouais brillante idée d’aller la voir vraiment. Dix sur dix pour le coup.

“Vous êtes notre seule chance d'atteindre quelqu'un dont nous avons impérativement besoin, s'il vous plait... Vous êtes la seule à pouvoir voyager vers des Mondes qui ne sont pas Vierges !”


Ca eût pas l’air de vraiment la convaincre, sur son ordre les racines tirèrent violemment Junior vers le fond du marais. Pestant entre mes dents sur le fait que c’était évidemment quand on en avait besoin qu’on avait pas d’objet tranchant sur soit -j’allais finir par exiger que Dyson me file un batarang de manière permanente à ce rythme là- je tentais tant bien que mal de me libérer. Fouillant dans la tenue que je portais, des fois que je finis par trouver un masque de la cour des hiboux attaché dans mon dos. C’est pas possible, ils étaient partout eux ! Me dites pas que Junior et Joan en faisaient aussi partie, sinon j’allais hurler. Hésitant légèrement, parce que d’une ça avait quand même l’air d’être une entité vivante et de deux, j’avais vraiment pas envie de faire quoi que ce soit qui irait dans le sens de la cour des hiboux, je me décidais finalement à utiliser les bords qui étaient bizarrement pile ce dont j’avais besoin et tranchait la racine qui me retenait.

La Sève puisque il me semblait que c’était le nom de ce machin, se dirigea droit vers moi en courant et je ne dût mon salut qu'à Junior qui avait également tranché ses liens, sorti du marais et me poussa me forçant à me ramasser dans le dit marais. C’était pas le moment de râler aussi je ne dit pas le fond de ma pensée mais franchement j’en avais envie.

“Les Mondes Vierges vont être détruits, et l'œuvre de la Sève aussi !”

S’il était toujours retenue, elle arrêta néanmoins son attaque semblant ENFIN prête à l’écouter :

“Il y a un garçon, le Rêveur, à l'origine des Idées, qui ne le sait même pas. Vous devez le ramener sur les Mondes Vierges !”

“Personne ne voyage au travers de la Sève !” Grogna l’entité

“Mais vous pouvez agir dans l'autre monde et faire en sorte qu'il nous trouve…”

Elle poussa Junior et nous regarda tous les deux :

“Quelle garantie puis-je avoir de votre sincérité... humains ?”

Wow, le mépris rien qu’avec ce seul mot limite si c’était pas une insulte vu sa manière de le prononcer.

- Et dire que je trouvais Artémis flippante. Marmonnais-je. Je secouais la tête, c’était pas le moment de penser à ça, même si c’était vrai qu’elle était intimidante comme personne, en tout cas à choisir La Sève remportait plus de points sur l’échelle de la flippe. Si vous ne faites rien, si vous ne nous écoutez pas, alors vous vous mettez en danger, ainsi que tout ce que vous protégez. Des forces qui nous dépassent semblent magouiller je sais pas quoi dans l'ombre. A titre personnel j'ai pas l'intention de les laisser faire. Alors soit vous coopérez un minimum. Soit vous continuez à vous entêter et plus personne sera là pour vous dire « j'vous l'avais bien dit. »

Elle grogna. Encore. A croire qu’elle savait pas communiquer autrement. Et après un long moment à flipper dans mon coin en me demandant si ça avait vraiment eu un impact elle disparu. Comme ça sans prévenir pour réapparaître, son visage gluant à genre un centimètre du lien si bien que je louchais limite pour la regarder tout en dissimulant mon dégoût et ma trouille.

“Ton regard est différent... N'es-tu pas une Idée ?”

- Euuuh un type casqué m'a dit que j'en étais devenue une. Mais a priori de ce que j'ai compris c'est pas nécessairement une bonne chose. Enfin moi c'est comme ça que je l'interprète.


“Elle est en train d'en devenir une, mais elle rêve ! Tout ceci n'est qu'un souvenir piégé dans les Rêves... 3 décennies dans notre avenir.”

“Si les Rêves existent encore, rien n'est détruit, MENTEUR !” Répondit La Sève en lui jetant un regard sévère.

Oh mais c’est pas possible, elle commençait sérieusement à me gonfler elle. A croire qu’elle était bloqué sur un mode uniquement et peu importe ce qu’on disait ça rentrait par une oreille et ça ressortait immédiatement par l’autre.

- Mais ça va arriver si on continue à se tourner les pouces. Dis-je exaspéré. Donc soit on enraye le truc maintenant, soit il sera trop tard et tout le monde aura que ses yeux pour pleurer. Et encore...J'en suis même pas sûre de ça.

Au moment où j’avais pris la parole, elle m’avait jeté le même regard sévère qu'à Junior mais cette fois-ci pas question de me laisser intimider. Je l’avais soutenue obstinément, exaspérée par toute cette histoire avant qu’elle ne s’éloigne.

“Je trouverai le garçon.”

Junior soupira de soulagement. Mais la sève reprit immédiatement :

“Mais je vous garderai comme garantie ! Si vous mentez, alors vous resterez ici pour l'éternité.”


Elle leva les mains vers Junior et celui-ci se transforma immédiatement en olivier. Moi je sentais quelque chose me bousculer de derrière, l’instant d’après, J’étais de nouveau dans ma tenue de Batgirl. Me retournant j’étais face à moi-même dans la même tenue qu’avant. Je devinais immédiatement qu’il s’agissait de Joan. C’était comme se regarder dans un miroir, et encore une fois je me posais des questions sur cette ressemblance troublante :

“La Sève a donc trouvé le garçon, au prix de nos vies. Retourne au château des Rêves, transmets ce que tu as vu. La clé, c'est le garçon. Le Rêveur.”


Alors qu’elle me parlait, je la vis petit à petit se transformer en frêne. Serrant la clé dans ma main, j’affichais un regard résolu :

- Comptez sur moi.

Joan et Junior étaient petit à petit en train de devenir un frêne et un olivier. De son côté, la Sève fit monter ses racines dans le ciel, faisant ce qu’on lui avait demandé. L’instant d’après, absolument tout ce qui se trouvait autour de moi, eux y compris, se transforma en un sable qui tourna rapidement tout autour de moi avant de tomber au sol. Je me retrouvais à présent sur un pont dont les piliers étaient de gigantesques mains en pierre. Plus loin se trouvait un château isolé, paumé au milieu de nul part et sans personne à l’horizon

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Dark Knights Rises

KoalaVolant


Théophile Lockwood
Dis moi, qu’est-ce que tu désires vraiment ?

Théophile Lockwood

| Avatar : Tom Ellis

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 FQc7DL

King of the Underworld.

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 Tumblr_pr6qwtQFV81tw9sbmo2_500

| Conte : Jurassic World
| Dans le monde des contes, je suis : : l'Indoraptor

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 SJ2banni-re-Th-ophile

| Cadavres : 57



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 _



________________________________________ Mar 30 Aoû 2022 - 17:33 Dis moi, qu’est-ce que tu désires vraiment ?

La guerre des cendres

Super-Justiciers #2 Dyson, Anna, Honey, Pitch & Violette





Morningstar avait donc passé ce fameux chemin parsemé de petit paver, on aurait presque pu se croire dans le magicien d'oz les paver d'or en moins. Le regard de Lucifer c'était porté un peu partout, il voyait bien qu'ici aussi s'était plutôt mort. Niveau ambiance c'était à revoir. La décoration laissait à désirez mais, il ne pouvait pas s'attendre à mieux que chez lui. Au moins de son coté il y avait de l'ambiance. Des hurlements, des supplices tout ce qui pouvait évoquer une émotion du moins. ici.. c'était le calme plat.. ah... les rêves ça manquait de cauchemar. Au moins, il avait le penchant pour les mêmes couleur il pouvait lui reconnaître cela. Il ne lui restait plus qu'à le trouver, toujours vêtu de son sourire qui c'était donc agrandit en voyant la personne qui s'amenait auprès de lui. Quand on parlait du loup... on en voyait la queue. Suivi d'un ricanement.

Dream... que c'est agréable le roi en personne pour venir m'accueillir ça en serait presque magnifique... En revanche... la décoration serait à refaire… Il était obliger de lui faire pars de cette décoration. Pour le salut cela serait sans doute pour plus tard. Quelques part il ressentait sa colère. Une magnifique colère qui lui était destinée, surtout que d'ordinaire il ne démontrait pas autant d'émotion, cela le rendait tout aussi étrange.

Je ne t'ai pas demander des conseils de décoration Lucifer, je t'ai demander des explications, mon ami le professeur est mort et je suis certains que tu est responsable. Ouhh.. il était en colère à souhait mais, pour une fois, il n'y était pour rien dans tout cela et c'était fort triste. Une colère destinée à la mauvaise personne si l'ont puis dire. Mh. dommage puisque tu en aurais bien besoin, et si je n'ai pas envie de te fournir la moindre explication ? ricannant tu as des amis maintenant Dream ? Le professeur... faisant mine de réfléchir Le professeur.. ce vieil homme a casser sa pipe ? Responsable moi... tout de suite les grand mot.. Portant son regard sur ses poings qu'il était en train de serrer. Les idées responsable venait de ton monde, elles ont réussi à fait en sorte qu'ils perdent ses pouvoirs avant qu'il ne tombe en poussière sous mes yeux. Dream avait l'air bien remonter contre lui et au lieu d'atténuer tout cela Lucifer en rajoutait encore, pour voir jusqu'ou il pouvait aller. Lucifer porta son sa main à sa bouche avec un oupsi. Ohh.. comme c'est dommage que ça en serait presque triste. (Restant droit) Cela ne veut pas sire que j'en suis responsable.. tu n'as qu'à mieux surveiller ton royaume... Tout ça avec un petit sourire au coin. Pourtant, la voix revenait à son esprit qui lui disait de remettre son égo pour une légère trève.

Je surveille mon royaume, mais toi surveille tu le tient, car si ces idées ne s'était pas échapper, peut être que tout ceci ne serait pas arriver Lucifer ne pouvait pas renier ce qu'il était au fond de lui de toute évidence cela faisait bien longtemps qu'il ne suivait pas réellement les règles mais pour le coup ce n'était pas de son ressort. L'aurais tu oublié ? Je suis Lucifer ? Et j'apprécie voir le désordre ailleurs que chez moi c'est plus amusant ainsi ? tu ne trouve pas ? Pousser dans les retranchement des limites. C'était lui tout cracher, il ne suivait pas les règles comme quand il était venu chez lui. Il savait qu'il avait peut-être perdu le duel mais il laissait ses démons faire le reste. Reportant son attention sur Dream. Non, je n'apprécie guère de perdre un ami cher, mais bien sur, la perte d'un être important n'est pas quelque chose que tu peut comprendre. Il fit une simple moue. Oh.. et tu t'attend à ce que je pleure peut-être ? Faisant mine de pleurer Ca évite les pertes inutile...

Alors qu'en réalité, il savait ce que ca pouvait faire de perdre un être cher. Lucifer avait été l'ange préféré de dieu... et vous avez vu comment il avait terminé ? au sous sol.. Pour cette raison qu'il s'était forgé ce caractère.


○○○
pendant ce temps dans la Bibliothèque
JE PASSE A TRAVERS LES MURS BANDE DE BOLOSS NON-FANTOMES ! ceci n'est bien entendu pas réel, c'est le scénariste qui dis des bêtises.
○○○

Sauf qu'il s'amusait un peu trop bien avec Dream. Mais les choses avait une fin non.. L'avenir de son royaume en dépendait surement... et qu'il fallait qu'il se mettent en tête que s'ils ne collaborait pas... c'était fichu ? Après tout... Il les appréciait ses démons non ? Bien sur.. un petit peu, ce qui ne l'empêchait pas d'en sacrifier quelques uns au passage. Regardant Dream secouer la tête avant de détourner la tête, essayant de se calmer surement... Si tu n'est pas venu pour te vanter d'avoir tuer le professeur, pourquoi est-tu là ?

lui faisant un clin d'oeil C'est vrai quand on s'amuse on ne pense pas au réel but de ma visite. Et bien il se passe la même choses chez moi, j'aurais penser que mes démons et mes aurait fuit chez toi... mais visiblement non.. soupirant donc un homme est venu et m'a dit de suivre le chemin qui mène à toi. Cet homme, il ne se souvenait même plus de son nom.. mais il avait un hibou sur son épaule. Dans son royaume, il n'avait plus personne à torturer et c'était sacrément dommage. l'avenir de son royaume reposait sur lui, il en avait parfaitement conscience. Dream les fronça les sourcils C'est tout ce qu'il t'a dit ? En quoi cela aide-t-il ? Il n'y a plus rien ici.

Non.. Bien sur que non.. par ailleurs il avait lui aussi un oiseau sur son épaule... un collègue de Mathew ? (Il rit) Il m'a compté que si je sui capable de mettre ma rancœur de coté et d'accepter le prix.. visiblement mon égo. il a mentionner que les événements à venir sont cruciaux pour le futur des Idées. Les piliers de ces événements sont indissociable à ce qu'il se passe. Tu fais partie de ces piliers. à la mention de Matthew, Il pouvait donc entendre celui-ci croasser de mécontentement on ne sait pas d'où par contre, il garde ses distances. Salut petit pioupiou Visiblement le pigeon ne voulait pas se montrer. Dommage... il aurait bien fait un petit barbecue.

Nous devons donc nous alliées ... Il n'avait pas l'air spécialement enchantée Et Luci non plus mais.. Très bien, si nous sommes important pour la suite, et bien qu'il en soit ainsi Lucifer fini par applaudir. Qu'elle brillante déduction. Et de ce que m'a dit cet homme d'autres doivent venir une chauve souris... des ailes de la nuit et.. il est question de trouver un gardien et un professeur. Et que nous devons nous entendre sans perdre le rôle que nous ayons Toujours avec un charmant sourire.

La voix de Matthew va se rapprocher alors qu'il vole vers vous mais se pose derrière Dream
Et une tête géante qui flotte ? Tiens... Marvin tu arrive quand la trêve est mise en place ? Tout ça avec un charmant sourire une tête qui flotte ? La tienne ?

Impossible, elle est aussi grosse que la votre, je dirais ! Croasse-t-il mécontent Il pointe l'aile vers le ciel, Lucifer porte son regard vers la tête Etrange ...

... En effet, Dream... c'est bon ou mauvais signe ? Bien sur Luci pense pour la seconde option. Dream regarde le ciel et ses yeux vont s'agrandirent quand il comprendre ce qu'il voit.... Un vortex... Il fixe le Vortex en silence pendant quelques secondes avant d'ajouter Très mauvais signe. Bien.. le contraire m'aurait étonné tiens. Matthew le pigeon commence a s'inquiéter

Un VORTEX ? Ce truc va ouvrir la bouche et tous nous manger ?! Luci ne pu s'empêcher de rire.
Non, ce truc comme tu dit peut détruire le mur entre les rêves et la réalité.
Matthew l'air confus
D'accord. Donc c'est paaas grave ? J'espère parce que y a d'autres gens qui arrivent donc si c'est grave... Ce n'est pas grave qu'il dit ? Aurait-il mal compris les choses ? Un dessin lui ferait mieux comprendre ? Lui qui pensait que les corbeaux étaient doté d'une grande intelligence.. faut croire qu'avec lui il se se rater. Il plaignait Dream.
Je ne veux pas m'avancer la dessus, mais, je crois que nous sommes un peu dans la merde.. Donc... Maxence ! Si c'est même très grave

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91540-une-creature-du-futur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91555-les-liens-du-viandosaure#1318634 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91556-les-rp-du-voleur-indomptable#1318638


Pitch K. Black
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Pitch K. Black

| Avatar : Ben Barnes

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 Gi3h

Sandman, I'm so alone
Don't have nobody to call my own
Please turn on your magic beam
Mr. Sandman, bring me a dream

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 Wo7c










| Conte : Les cinq légendes
| Dans le monde des contes, je suis : : Pitch Black

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 W9b2

| Cadavres : 202



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 _



________________________________________ Mer 31 Aoû 2022 - 19:25

La guerre des cendres

Mr Sandman... bring me a dream

Un Vortex apparaissant dans le monde des Rêves alors que plus personnes ne rêve était pour le moins étrange, et si la personne agissait nous courrions tous vraiment à la destruction. Observant le visage dans le ciel, j'observais les traits du visage de cette femme qui m'était inconnue et la seul personne qui aurait pu m'aider à l'identifier était à présent un tas de poussière; mon cœur se serra pendant un instant en pensant au professeur avant que la solution pour en savoir plus me vint en tête: Je devais me rendre dans ses rêves.

"Il me faut savoir qui c'est, je dois donc partir."Je croisais le regard du Roi de Enfers, à peine notre alliance forcée que nous devions nous séparer, peut être que ce n'était pas plus mal pour le moment."Les rêves n'étant pas ton domaine, tu ne peux m'accompagner." Du coin de l'œil je remarquais Matthew s'envoler dans les airs, observant quelque chose avant de revenir dans notre direction.

"De toutes façons, si quelqu'un a dit au Seigneur Morningstar de suivre les chemins par ici, on dirait que d'autres ont eu les mêmes directives..."Mon regard se porta vers le pont où se trouvait quelqu'un marchant dans notre direction, une jeune femme aux cheveux roux, portant un costume noir avec une cape, je distinguais aussi une chauve-souris jaune sur le torse, c'était probablement la chauve-souris dont avait parler Lucifer un peu plus tôt. Il avait donc déjà un rendez-vous avec les autres, moi, je me concentrais quelques instant et le monde des Rêves s'effaça pour laisser place à une salle obscure et je me retrouvais nez à nez avec une jeune femme aux yeux dorée, c'était donc elle le Vortex, il fallait à présent que je fasse preuve de prudence.

"Ce n'est pas vous que je cherchais..."Me dit-elle d'un ton surpris tout en me dévisageant.

"Qui cherchez-vous donc ?"Demandais-je en ne la quittant pas du regard, une once de curiosité dans ma voix.

"Lui, je suppose."Et elle pointa du doigt dérrière moi et je me tournais légèrement sur le côté pour voir ce qu'elle me montrait, mon expression resta fermer mais mes yeux s'agrandirent légèrement de surprise en voyant une bulle de verre contenant un homme dépourvue de ses vêtements, il avait l'air faible mais ça ne l'empêcha pas de se redresser légèrement pour me fixer neutralement du regard, longuement, et je pouvais y déceler de la froideur; un silence s'installa dans la pièce tandis qu'on se fixais du regard puis je me rappelais que le Vortex était toujours présent.

"Pourquoi est-il enfermer ?" Questionnais-je.

"C'est une première étape. Empêcher les Rêves en capturant Rêve lui-même."Expliqua-t-elle.

"Rêve ?"Bien sûr que non, il ne pouvait pas être Rêve, car j'étais moi-même Rêve. "Je ne comprends pas."

Elle me fixa longuement du regard tandis que le mien coula en direction de l'homme qui se trouvait dans la bulle de verre, celui-ci ne nous quittais pas du regard.

"Constantine m'a dit qu'il avait vu quelqu'un sur le trône de Rêve, à sa place. C'est vous, n'est-ce pas ? Vous pensez être lui ?"Me demanda-t-elle et mon expression se fit plus dure.

"Je ne pense pas être qui que ce soit, je suis Rêve."Avais-je dit froidement, tout ceci n'avait aucun sens. " Et vous qui êtes-vous ? Car je sais ce que vous êtes mais votre nom m'est inconnu."

Elle haussa un sourcil." Ce "que" je suis ?"

"Un Vortex."L'informais-je mais la demande d'explications ne vint pas.

"Un... Constantine m'a raconté cette légende, en quoi..."Elle se stoppa dans son élan, réfléchissant avant de poursuivre. "Je suis Ana Keough. Si vous avez les souvenirs de Dream, vous devriez savoir où trouver mon identité, comment ça se fait que vous ignoriez qui je suis ?"

"Car le Professeur a été tuer."Je croisais le regard de l'homme dans la bulle pendant un court instant avant de regarder Ana et je pouvais voir tout l'inquiétude dans son regard.

"Oh non…"Sa tête tourna en direction de l'homme."Ils veulent tuer les Idées Constantes et les remplacer…"Son regard se reporta de nouveau dans ma direction. Je… dois m’excuser. Les responsables de tout ceci ont utilisé ma magie. Ou du moins, les cendres de ma magie, mais elles sont manifestement assez efficaces pour faire de vous un nouveau Dream. Mais croyez-moi, le roi des Rêves, c’est lui, et il doit récupérer son trône avant de mourir.Je n'y comprenais vraiment rien, tout était confus dans ma tête, j'étais pourtant certains d'être Dream, je ne pouvais être quelqu'un d'autre, n'est-ce pas ?

"Tout ceci n'a aucun sens, si je ne suis pas Dream, alors qui suis-je ?"Demandais-je et elle se mis à réfléchir.

"Le seul ami que j’ai ne vous connaît que par le prisme d’une de ses connaissances qui vous décrit comme une Brioche insupportable et qui est lui-même un lapin alors pour cette partie, je ne vais pas pouvoir vous aider… Je peux en revanche vous dire que vous venez de Storybrooke, et que vous n’avez certainement rien à voir avec les Idées."Plus j'écoutais ses explications et moins ça n'avait de sens, je n'avais rien d'une brioche et je ne connaissais aucun lapin.

"Ca...n'a aucun sens."Mon regard dévia une fois de plus en direction de l'homme. "Vraiment aucun sens, pourquoi je devrais croire ce que vous êtes en train de me dire ?"Elle n'avait avancer aucune preuve de ce qu'elle disais.

Elle fit une moue. S'il y a une chose que j'ai pu comprendre après presque trois ans à Storybrooke, ce qu'il ne faut pas essayer de comprendre Storybrooke."Le silence retomba et je pouvais voir qu'elle réfléchissais, cherchant surement un autre moyen de me persuader que je n'étais pas Dream. "Je me rappelle que les premières personnes touchées par ma magie n'avaient aucune idée du monde extérieur à celui dans lequel ils étaient enfermés. Si vous êtes Dream, vous devriez connaître les Mondes Vierges. Essayez de m'en décrire un."

Tout ce qu'il y avait de plus simple ! J'ouvrais même la bouche pour commencer à décrire ce que je connaissais, mais rien ne me vint en tête et aucun mot ne sortit, je ne connaissais aucun monde Vierges.

"Le Monde que je préfère est celui des elfes. Ils semblent directement inspirés de mes Rêves et de mes Cauchemars. Des Idées fantastiques en harmonie avec la nature. Un des rares peuples éveillées que la Sève ne déteste pas, et qui a convaincu la Mort de venir les emmener moins vite."La voix mélancolique venait de la bulle, l'homme venait enfin de prendre la parole.

"Vous voyez : c'est lui, le véritable Seigneur des Rêves."Seul le silence lui répondit, mon regard devint quelque peu vacant, je n'étais pas Dream, seulement un imposteur, la preuve avait enfin été trouver et tout mon être avait été secouer; tout ce que j'avais en tête n'étais qu'un mensonge, ma peine pour le professeur était fausse tout autant que les sentiments que je pouvais avoir contre Lucifer et pourtant ça ne m'empêchait pas de les ressentir ce qui était vraiment troublant. Passant une main à travers mes cheveux, je revenait petit à petit dans la réalité, ce n'étais plus le moment de perdre pied, il y avait plus important.

"... Apparemment je... Il est important pour la suite...on doit le sortir de là."Avais-je dit a Ana avant de regarder l'ho- .... Dream du regard, tout à coup il fut pris de vertige et il s'effondra comme le verre, luttant pour rester éveiller, j'avançais d'un pas, mais il n'y avait rien que je puisse faire pour l'aider, alors je ne bougea plus, restant de marbre, impuissant.

Ana elle se mis à paniquer. "Non, il meurt déjà !"Levant ses mains en direction de la bulle, un jet dorée en sortie pour s'abattre sur celle-ci, elle resta former autour de Dream mais la magie vint l'envelopper, surement pour le préserver comme il était, pour éviter qu'il ne meurt; je la regardais faire et pouvais voir à quel point ça pouvait lui couter en énergie. "Mes amis vous cherchent. Retournez d’où vous venez et dites leurs qu’ils essayent de remplacer les Idées Constantes, sûrement pour contrôler les Mondes Vierges ! Il n’y a qu’un seul endroit où ils peuvent se cacher pour faire une telle chose, et ils sauront où. Mais faites vite, je ne sais pas si je suis capable de faire ça longtemps, vous devez leur reprendre les Cendres de ma magie !"

"J'essaie de revenir le plus vite possible."Promettais-je, espérant que l'on puisse fixer tout ceci avant que Dream ne cesse de vivre et qu'il puisse retrouver son trône."Une dernière chose. Si le Professeur est mort, quelqu'un a pris sa place. Du même monde que le vôtre. Cette personne pourra vous redonner votre identité." J'hochais la tête et une de ses mains se tourna dans ma direction, je fus comme pousser et soudain je me retrouvais à tomber à travers le sol.



luckyred.


Dyson R. Parr
« Cours Dydy, cours ! »

Dyson R. Parr

|  Crédits : Eilyam
|  Avatar : Tom Holland

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 Sans_t15

|  Métier : Aventurier, super-héros, en contrat de libraire chez Alexis et vendeur de chocolat chez Aster... et surfeur parfois

|  Conte : Les Indestructibles
|  Dans le monde des contes, je suis : Dashiell Robert "Dash" Parr

La coalition se forme pour trouver à Aster son véritable amour
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 CAFL

|  Autres Personnalités : Icare J. Skellington - Léon Adonis - Ahsoka Tano

|  Statut Social : Célibataire

| Cadavres : 7303



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 _



________________________________________ Jeu 1 Sep 2022 - 22:26 « Cours Dydy, cours ! »





_____________________________________________________________
John Constantine - Lisa Queen - Ana Keough

Ce qu'il s'était passé au cours des 12 derniers mois était un cruel jeu de la Cour des Hiboux. D'abord, faire croire que Jorgie Howell fut assassiné dans le Casino de la Fleur Rouge, alors qu'Ana s'était faite manipuler par la cheffe de ladite Cour, lui privant d'un alibi plausible. Ensuite, faire s'accumuler les preuves contre elle pour qu'au bout de quelques mois, en décembre dernier, Jessie James ne vienne arrêter Ana pour meurtre, la Cour sachant pertinemment qu'elle ne pourrait pas dévoiler son alibi, trop honteuse de ce qu'elle avait révélé à ce moment là. Ana s'était alors enfui dans son monde. Pas le Dernier Monde des Contes, son monde d'origine, un Monde d'Idées, détruit par Ana avant la malédiction pour en faire un nouveau Monde Vierge. Un monde sur lequel Ana s'enferma dans les illusions de sa propre magie, à Bleak River. Pour elle, un échappatoire pour oublier. Mais en réalité, ça faisait aussi partie du plan de la Cour : la forcer à utiliser sa magie pour qu'ensuite, quelques mois plus tard, les Hiboux puissent y plonger quelques protagonistes soigneusement choisis pour détruire son illusion et récupérer les Cendres de cette magie. Et finalement, utiliser ces Cendres pour réécrires les Idées Constantes à leur guise et devenir plus puissant.

Depuis toujours, Ana n'avait été que l'Idée d'une menace qui ne le serait pas selon sa volonté : manipulée par les autres, utilisée contre son gré, même quand elle essayait de faire les choses bien.

Alors, lorsqu'elle se retrouvait ici, dans ce rêve qui ne lui appartenait pas, à protéger le Seigneur des Rêves qui y était piégé, afin de l'empêcher de mourir, c'était bien plus qu'un simple sauvetage. Elle voulait plus que tout se prouver à elle même que sa magie pouvait faire autre chose que torturer, détruire ou tuer.

Les larmes lui montèrent aux yeux durant l'effort. Mais ce n'était pas que l'effort : elle commençait à craindre que sa magie ne le maintiendrait pas en vie très longtemps.

Dans son agonie, Dream lui marmonna quelques mots dans sa prison de verre. Ana Keough. Il n'est plus nécessaire de me maintenir en vie. A présent, il faudra préserver les nouvelles constantes des manipulations qui leurs sont faites, se contenta-t-il de dire avant que la magie d'Ana qui le retenait se mette à virer au blanc lumineux, aveuglant... avant que la prison de verre n'explose lorsque le sort ne puisse plus rien faire pour la survie de l'ancien roi des songes.

De l'air froid, presque apaisant, protecteur, vint envelopper Ana dans cette explosion, alors que le son assourdissant venait de se rompre. Comme si le temps s'arrêtait, l'ambiance se calmait. Elle rouvrit les yeux dans les bras de Lisa qui l'avait protégée dans une bulle de glace avec ses pouvoirs.

On s'est inquiétés, expliqua Lisa. Tu étais dans un rêve et pourtant on aurait juré que ce qu'il s'y passait affectait la réalité aussi. Dont cette explosion, je t'ai protégée à temps, finit-elle de la rassurer alors que la glace disparaissait, dévoilant à nouveau le manoir Constantine et son propriétaire.

Ana ne leur expliqua ce que Black lui avait expliqué au travers de l'identité de Rêve, à propos de son rôle de Vortex. Elle avait autre chose en tête.

Tu n'as ramené que moi ? Demanda-t-elle à Lisa, les lèvres tremblantes et les yeux rouges.

Lisa lui fit une moue peinée. Il ne restait plus que toi.

Ana s'effondra en pleurant, n'ayant plus la force de supporter que la liste des conséquences de son existence ne cessait de s'agrandir.

Morphée est mort... souffla gravement Constantine, prenant conscience des choses.

Lisa, sincèrement peinée par la culpabilité de son amie, posa les genoux au sol et posa une main qui se voulait réconfortante sur le bras d'Ana.

C'est pas de ta faute, Ana. Ce plan tordu joue avec nous depuis un an, tu n'as pas à porter ça sur tes épaules, lui murmura-t-elle doucement.

Pas ma faute ?! Hurla Ana dans un cri désespéré, la tonalité de sa voix déchirée par la force des larmes. Mon monde a été détruit par MA magie. Jorgie est torturé par la Cour depuis un an pour m'atteindre MOI ! Les Mondes Vierges sont en train de se déchirer avec les restes de MON sort, Morphée et Le Professeur en sont morts parce que leurs places ont été redistribuées à cause de MON sort ! Pas une seule fois dans ma vie j'ai servi à autre chose qu'à semer la mort et la désolation, même lorsque j'ai fui mon monde, j'ai servi d'esclave gladiateur dans le Dernier Monde parce que mes enchantements destructeurs amusaient la foule !

Sa voix se brisa dans un sanglot qu'elle ne put maîtriser, alors qu'elle essuya ses lèvres d'un trop plein de larmes qui venaient y tomber. Jessie a eu raison depuis le début, elle aurait dû m'enfermer.

John Constantine connaissait Ana depuis assez longtemps pour que la vision d'elle en train de succomber aux innombrables horreurs qu'elle avait vécu lui soit insupportable. Mais alors qu'il allait dire quelque chose, Lisa lui fit signe de la laisser faire.

Avant de rencontrer Chris, Dyson, Anna, et tous les autres combattants de la Magic League qui m'ont accueilli alors que j'avais été leur ennemie, ma vie n'a été rien d'autre qu'une succession d'erreurs, raconta Lisa d'une voix bienveillante. Je pensais que je ne me définissais que par ceux qui m'acceptaient, et pendant des années, c'était mon frère qui était le seul à m'accepter. Alors je l'ai suivi, j'ai accepté de faire tout ce qu'il me demandait de faire pour servir ses plans pseuso-diaboliques qui ne servaient à faire que du mal et je pensais que je ne servais qu'à ça en prenant ses erreurs sur mon dos. Mon frère est mort ensuite à cause de son propre égo, et j'ai donc suivi une autre personne, le Joker, puisque je ne pouvais rien faire d'autre. Et ainsi de suite jusqu'à ce que la Magic League me fasse réaliser quelque chose : je ne me définis pas par les autres, et leurs erreurs ne sont pas les miennes. Les responsabilités que j'ai à assumer sont celles de mes propres choix, libres et conscients. Je ne suis pas la soeur de Captain Cold. Je ne suis pas Killer Frost. Ce sont des identités données par deux hommes qui voyaient en moi la main du mal. Je suis Lisa Queen, je me bats pour ce que je crois être juste.

Elle posa à nouveau la main sur le bras d'Ana, plus ferme cette fois, l'incitant à la regarder dans les yeux. Tu es Ana Keough, tu n'es la main de personne d'autre. Tu te bats pour ce que tu crois être juste. Nous sommes toutes les deux des âmes qui se sont perdues Ana mais nous avons eu la chance divine de trouver des personnes improbables qui nous ont tendu la main, pas pour nous la prendre, mais pour nous guider là où on doit être. Il y a eu des erreurs. Il y aura toujours des obstacles. Mais même le plus juste des dieux a eu ses erreurs et ses obstacles. Je refuserai toujours que tu te sentes responsable de ce que les véritables méchants ont orchestré. Parce que c'est exactement ce qu'il m'est arrivé et la chose la plus claire que j'ai pu comprendre, c'est que c'est faux.

Ana n'avait pas quitté Lisa des yeux. Elle pleurait toujours mais ses sanglots étaient calmés. Elle pleurait davantage touchée par la gentillesse de son amie, à présent. Merci, Lisa.

Lisa termina sur un sourire mesquin cependant. Maintenant qu'on a mis au clair qu'on n'est pas les méchants de l'histoire... pouvons nous discuter de la façon dont un chasseur de démons, une sorcière et une assassin allons tuer la Cour des Hiboux jusqu'au dernier ?

Ana finit par avoir le même sourire.

J'ai une idée. Pitch Black a dit que je suis un Vortex.

Si Lisa ne savait pas ce que c'était, Constantine, lui, eut à son tour un sourire. Cruel. Interessant... Les choses s'améliorent enfin pour nous, on dirait.

_____________________________________________________________
Dyson Parr - Honey Lemon - Le Professeur

En temps normal, Dyson n'aurait pas rigolé au fait que le Professeur soit mort (puisque c'était exactement ce qu'il venait de dévoiler par sa condition de fantôme). Mais pourtant, Honey pouffa et Dyson eut la même réaction : il semblait si heureux de découvrir l'existence en tant que fantôme que c'était aussi amusant que touchant à observer.

Vu comment vous prenez la chose, je suppose que je dois vous dire... content pour vous ? Suggéra-t-il.

Le Professeur (ou l'ancien Professeur, vu qu'il avait précisé qu'Honey possédait ce titre à présent) se leva de la table (non pas qu'il ait réellement besoin de s'asseoir à présent de toutes façons... enfin, Dyson ne savait pas vraiment ce qu'impliquait être un fantôme, le seul qu'il avait rencontré étant une sorcière d'une île française qui avait essayé de ramener sur Terre un démon).

Oui, bien sûr, les derniers événements sont plutôt facheux, et ma simple présence ici, en tant que tel, plutôt que dans le royaume de Morningstar, est la conséquence direct de plusieurs problèmes. Mais... mon Idée a été imaginée en tant qu'adorateur de nouveaux savoirs, alors je ne peux m'empêcher, je l'avoue, d'apprécier de découvrir un nouvel état d'existance ! Se justifia le vieil homme.

Excusez moi... vous savez ce qu'il se passe en ce moment ? Se hasarda Dyson. Plus précisémment, je veux dire.

Il sortit un feutre... de la dimension des fantômes, sans doute, qu'il décapuchona avant de s'approcher des baies vitrées. La nouvelle apparance de la bibliothèque est très appréciable, j'aime votre univers, Honey Lemon.

Dyson n'osa pas préciser que les vitres de l'Institut n'étaient pas réellement faites pour écrire dessus, alors il le laissa faire. Revenons aux bases. Il vous faut comprendre l'Histoire dans son ensemble pour mieux situer le présent.

Alors le Professeur se mit à dessiner pour illustrer ce qu'il raconta ensuite.

Dans le vaste univers des mondes des contes existaient des étoiles faîtes d'énergie et de magie pures, inhabitées, jusqu'au jour où le premier Rêveur se mit à avoir des Idées. Celui que nous appelons Rêveur est une personne issue d'un monde des contes aléatoire dont l'esprit est si créatif que ses Idées prennent vie sur ces mêmes étoiles qui devinrent alors des Mondes Vierges, libres d'être façonnés de n'importe quelle façon.

Sur les étoiles qu'il avait dessiné, il rajouta l'illustration d'un bonhomme casqué que Dyson reconnu comme Doctor Fate.

La Première Idée fut le Gardien. Relié à toutes ces étoiles, il était celui qui voyait les Idées arriver jusqu'à elles, et qui protégeaient leurs existances. C'était la Première Idée, mais aussi la Première Constante, qui n'était pas une vie et une histoire éphémère sur une de nos étoiles, mais un des pilliers de toutes ces étoiles qui vivraient aussi longtemps qu'elles existeront. Alors, après lui, la vie affluait. De toutes les formes, dans tous les décors possibles. Les Idées devinrent de véritables formes de vie, alors avec elles naquirent de nouvelles Constantes pour compléter leur existence : Morphée, ou Rêve, pour abreuver leurs espoirs et inspirer leur avenir, mais aussi, hélas, la Mort, qui venait les chercher lorsque leur dernier chapitre arrivait à terme. Mais très vite, alors que les Idées commençaient aussi à devenir de véritables mondes, la Constante de la Sève arriva, pour offrir à ces mondes un environnement vivable et serein. Puis, le Professeur, moi, et Morningstar vînment à notre tour le jour, l'un pour connaître les histoires des vivants, l'autre pour connaître celles des morts.

Les vitres ressemblaient à des fresques mythologiques, ainsi remplies d'illustrations des Constantes dont il venait de conter les origines. Au dessous de toutes les étoiles et leurs habitants, il y avait le visage du Rêveur à l'origine de tout ça. Le Professeur rapporta l'attention sur celui-ci.

Le Rêveur change au fil du temps. Ce n'est pas une Idée, comprenez bien. Il peut venir de n'importe quel monde sur lequel nous n'avons pas la main, exceptée la Sève qui peut étendre les racines de la vie partout où elle existe. Le Rêveur change alors, et les Mondes Vierges ne cessent ainsi d'être nourris par une infinité d'Idées toutes différentes. Jusqu'au jour où une Idée l'a compris. Violant les droits des Idées mortelles, cette personne put franchir les barrières des Rêves, découvrant les pouvoirs de Morphée, jusqu'à atteindre le savoir de ma Bibliothèque. Elle se mit alors un plan terrible en tête : influencer le Rêveur pour influencer l'existence des Idées.

Dyson se permit de s'asseoir sur une chaise pour assimiler tout ça. Vous parlez de la Cour des Hiboux, c'est ça ? Touuuuuuuuuut ce qu'ils font depuis le début, c'est pour quoi ? Avoir le pouvoir de modeler leur réalité ?

Leur plan exact nous est encore secret, mais ils s'approchent d'un tel but. Et "tout" ce que vous désignez est sans doute nécessaire. Influencer autant de monde à sa guise doit être difficile et avoir besoin d'éléments très précis. Le meurtre des Constantes pour les remplacer en fait partie, de toutes évidences.

Dyson se gratta la tête, essayant de comprendre comme il faut. Et vous, vous êtes un fantôme. Donc malgré votre mort, vous existez toujours. Ca fait partie de leur plan ça ?

Impossible d'en être sûr, mais je ne pense pas. Cela est une conséquence de leur propre plan : en empêchant la Constante de la Mort d'agir, et celle de Morningstar de recevoir, je ne pouvais aller nul part ailleurs que dans les Mondes des vivants.

Le jeune homme siffla alors, dépassé par l'ampleur de ce qu'il se passait. Et aussi en réalisant que malgré tant d'explications, ils ignoraient encore tout ce qu'ils faisaient, pourquoi ils le faisaient, et comment exactement. On nous a dit que trouver la Bibliothèque, comme Honey est le nouveau Professeur, nous aiderait à y voir plus clair, trouver le savoir qu'il nous faut.

L'ancien Professeur corrigea cependant, en s'approchant d'Honey. L'emploi de "nous" est en fait inexact ici, jeune homme. Je ne peux guider que Honey, sur le chemin du savoir et de ses nouveaux pouvoirs. Si vous pouviez attendre ici...

Dyson comprit, ne pouvant pas s'empêcher de se sentir un peu rejeté cependant. Il s'écarta alors, en faisant un pouce en l'air à Honey, alors que son prédécesseur lui fit signe de le suivre.

Laissé seul dans la Bibliothèque, il était un peu troublé : c'était à la fois un décor qu'il connaissait (Dyson avait quitté Terre-2 trop jeune pour avoir véritablement fréquenté la SFIT mais il y était déjà allé au fil des aventures qu'il avait eu), mais en même temps, il dégageait une atmosphère si mystique de tous ces livres qui s'y trouvaient à présent que le lieu semblait totalement étranger.

N'ayant rien d'autre à faire alors, il se mit à explorer le bâtiment, observant les nombreux livres qu'il y avait autour de lui. Au bout d'un moment, au détour d'un rayon, il se surpris à découvrir une couverture nommée "Hélène Kirby" qui était l'identité qu'avait eu le shérif Jessie James à Bleak River. Mais en ouvrant le livre, Dyson n'y vit que des pages noires. Comprenant que c'était un savoir dont il n'avait pas accès, il abandonna sa tentative de lecture, en continuant son exploration.

Puis, après de longues minutes, il arriva au dernier livre du tout dernier étal. Celui-ci ne comportait aucun nom. Et Dyson eut un frisson de choc en s'approchant de ce dernier ouvrage : pendant un instant, il aurait juré entendre le manuel rire. De deux voix différentes.

La sienne... et celle de Jorgie.

Dyson se précipita alors sur le livre, et l'ouvrit sans plus attendre. En tournant les pages qu'il n'arrivait toujours pas à lire, il lui semblait entendre d'autres choses. Des mots, des sons, que Jorgie avait pu émettre. Parfois avec lui, parfois avec Constantine, ou d'autres encore.

Puis il arriva à la page du milieu et Dyson recula d'un pas sous la surprise. Sur cette page était dessiné le visage de Jorgie, au dessous d'une multitude d'étoiles. C'était ce que le Professeur avait dessiné sur la vitre du SFIT plus tôt.

Il ravala sa salive de travers. Et sans plus attendre, sans prendre la peine de fermer le livre, il se mit à courir aussi vite que possible pour essayer de retrouver Honey et l'ancien Professeur.

On doit partir d'ici !! Hurla-t-il en les cherchant. La Cour des Hiboux a déjà la main sur le Rêveur, on est tous en danger !!


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 Signature-Dyson
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91249-termine-de-retour-en- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130


Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 Eroshoney

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6340



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 _



________________________________________ Sam 3 Sep 2022 - 15:59 « Science is magic that works. »

Même si Honey rencontrait à peine cet ex professeur fantomatique, le seul fait de le savoir si jovial et qu'en plus il apprécie l'allure que son ancienne bibliothèque avait prise suffisaient à le lui rendre sympathique. La jeune femme lui faisait confiance et, quand on sait à quel point Honey n'aime d'ordinaire pas le paranormal, on peut déjà appelé ça une victoire, au sens splendide du terme.
Elle écouta donc avec attention l'histoire, qui ressemblait à s'y méprendre à un conte métaphysique, qu'il leur conta en dessinant sur les vitres du SFIT - bibliothèque, trop fascinée pour souligner que quitte à sortir un stylo d'une dimension bien à lui, il aurait aussi pu prendre une feuille. Mais soit. Peut-être n'avaient-ils simplement pas le temps d'avoir de telles considérations ou peut-être que les règles de bienséances habituelles ne s'appliquaient pas dans la bibliothèque. Peut-être même qu'en tant que nouveau Professeur Honey pouvait décider des règles mais si c'était le cas elle n'en fit rien lorsque l'ancien elle annonça que Dyson n'était pas convié à la formation qui l'attendait, elle. N'étant pas capable de percevoir de quelle façon il prenait la nouvelle, la jeune femme se contenta de lever, elle aussi, un pouce dans sa direction avant de suivre l'ancien Professeur dans un coin à l'écart pour lui parler de son rôle...
... Mais pas tout de suite.
D'abord ils explorèrent la bibliothèque qui avait quelque chose d'absolument fascinant, si bien que Honey ne savait pas où donner des yeux. Puis le Professeur fantôme s'arrêta pour l'observer en riant avant de confesser en riant doucement :
- Je n'ai absolument aucune idée d'où est-ce qu'il faut aller.
- Moi non plus, souffla Honey d'un air conspirateur. Mais pourquoi pas aller là où nos pas nous guident ?
- En réalité, vous savez exactement où nous devons aller, expliqua l'ancien Professeur, ce qui ne manqua pas de déstabiliser Honey qui n'avait pas l'impression que ce soit le cas. Lorsque j'occupais encore ce poste, la bibliothèque avait... et bien, la forme d'une bibliothèque, car j'ai été créé ainsi. Mais pour vous, elle a l'apparence d'un endroit familier, où il vous est réconfortant de réfléchir et d'apprendre. Dans cet institut, où aviez vous l'habitude de vous installer pour y travailler ?
La jeune femme considéra cette théorie quelques instants et la trouva parfaitement logique.
- Au labo, bien sûr, répondit-elle, le regard brillant, devant l'évidence et l'excitation que lui procurait cette réponse.
Et puisqu'elle était maintenant le Professeur, elle saisit la main de l'ancien Professeur pour l'entrainer d'un pas rapide, trop enthousiaste à l'idée de voir à quoi ressemblait son labo d'étudiante une fois transformée en bibliothèque pour marcher lentement comme ils l'avaient fait jusqu'à présent.
A ce rythme, ils ne tardèrent pas à arriver au laboratoire, qui était dans le même état que le souvenir Honey avait de lui, à ceci près que des étagères bourrées de livres soigneusement rangés et répartis semblaient avoir poussé un peu partout, tout comme les sur les paillasses, elles aussi jonchées de livres. C'était extraordinaire mais pas spécialement pratique pour faire des expériences en physique ou chimie. Remarquez, ce n'est pas spécialement le but d'une bibliothèque.
Les murs, quant à eux, étaient décorés d'immenses statues, chacune d'entre elles représentant les différences Idées Constantes de l'histoire que l'ancien Professeur avait raconté à Dyson et elle. Toutefois, ces dernières semblaient constamment changer d'apparence pour être tantôt anciennes, tantôt nouvelles. Par exemple, la statue qui représentait l'idée du Professeur oscillait entre son apparence ancienne d'homme mûr et celle, plus moderne, de Honey.
- Ca va un sacré changement de faciès pour l'idée de Professeur, observa la jeune femme.
- Les statues vacillent parce que l'ordre des Mondes Vierges est mis à mal, et le savoir du Professeur doit se renouveler, expliqua l'ancienne version. Vous en avez tout à fait la compétence, le rôle du Professeur est de savoir, et de rétablir ce qui est vrai. Dîtes moi, dans une équation, lorsque vous cherchez une inconnue, que commencez-vous à observer ?
- Sa complexité. S'agit-il d'une équation différentielle à deux inconnues, d'un polynome dont je dois calculer le discriminant Δ et, si oui, Δ est il positif, négatif ou égal à zéro car c'est seulement en fonction de ce résultat que je saurai si mon équation a une solution, deux solution ou si elle n'en a pas. Les trucs de base, quoi. Ca et la factorisation, EVIDEMMENT.
Il n'y a, bien sûr, que pour Honey que tout ceci est évident. Pour un Homme lambda, c'était comme si elle venait de parler chinois. Même l'ancien Professeur était impressionné :
- Et bien, cette Cour des Hiboux savait assurément qui choisir pour assurer le rôle de Professeur, commenta-t-il.
Pour toute réponse, la jeune femme sourit et haussa les épaules. Pour elle, tout ceci était parfaitement normal. Les équations, s'entend, pas son nouveau rôle et tout le reste.
- L'inconnue de l'équation ici est toutes les identités qui se sont perdues. Et l'équation en elle même, c'est celle que vous connaissez déjà. Pour la factoriser, il vous faudra donc explorer celles que vous connaissez déjà. C'est comme lorsqu'un enquêteur se retrouve dans une impasse : pour trouver ce qu'il ne sait plus, il retourne sur ce qu'il sait déjà, expliqua le fantôme.
Joignant le geste à la parole, il conduisit Honey vers un livre aux pages entièrement blanches :
- Pour trouver le savoir du Professeur, il vous sera inutile de vous creuser la tête pour trouver ce que vous ignorez. Les réponses se trouveront en les personnes que vous avez déjà rencontrées. Lorsque vous avez acquis ces pouvoirs, quelqu'un de familier vous est apparu, n'est-ce pas ? demanda le Professeur retraité.
- Eh bien après un moment j'ai vu Jorgie alors que plus personne ne l'avait vu depuis facilement un an.
- Retourne donc en arrière. Lis l'histoire que tu connais déjà, lorsque tu l'as vue, un an en arrière, conseilla l'apparition.
Il lui demandait de remonter le temps de façon métaphorique, ce qui était amplement dans les cordes de Honey qui, par ailleurs, avait toujours eu tendance à faire confiance aux vieux sages. Elle s'approcha donc encore davantage du livre sur les pages duquel se dessinèrent les silhouettes de Jorgie et d'elle-même pour annoncer le début d'un souvenir de l'été passé, quand Jorgie était venu aider la scientifique au laboratoire de la ville où elle avait passé son été à réfléchir à des problèmes physiques et chimiques qu'elle était la seule à se poser.
- Oh je me rappelle de ce jour ! s'écria la jeune femme avec enthousiasme. On s'était bien amusé même si Jorgie avait failli faire sauter le bâtiment ! Sur le coup c'était un peu tendu mais après on en a bien rigolé, confia la scientifique avec nostalgie.
Songeuse, Honey caressa les pages du livre et effleura sans y penser l'illustration de Jorgie et elle.
Aussitôt, le décor changea même si la jeune femme était toujours dans son labo, debout au milieu de la pièce. Jorgie aussi était là mais l'ambiance n'avait rien à voir avec le souvenir que Honey avait de ce jour-là. Pour commencer, la luminosité tirait trop sur le violet. Alors oui c'était une jolie couleur mais ce n'était pas une couleur naturelle dans cet environnement. Jorgie aussi avait remarqué ce changement car il était à la fenêtre, en train d'observer un énorme nuage mauve qui recouvrait la ville peu à peu.
- Tiens c'est marrant, remarqua Honey sans parler à quelqu'un en particulier. Ca ressemble à ce que les gens qui ont vécu le Sort Noir m'ont raconté. Normalement ça devrait pas être dans mon souvenir.
Pour ceux qui l'ignoreraient encore, Honey était arrivée de Terre 2 en 2018, soit cinq ans après la fin de la malédiction qui s'était jadis abattu sur Storybrooke. Plus cartésienne que Descartes (à l'époque, en tout cas), la jeune femme n'avait pas voulu entendre parler de magie ni de tout le reste. Elle ne voulait alors non seulement pas y croire mais en plus ne pas en entendre parler. Et puis l'idée avait réussi à se frayer un chemin dans l'esprit scientifique de Honey et finalement, elle s'y était fait.
- En un peu plus de deux ans que j'ai vécus à Storybrooke, je suis un peu perdu entre ceux qui ont vécu le sort, ceux qui sont arrivés après, ou ceux qui viennent de ce monde... Mais il me semblait que tu ne l'avais pas vécu, c'est vrai, comme tu viens du même monde que Dyson, commenta Jorgie.
Honey opina même s'il ne pouvait pas le voir comme ils regardaient dans la même direction. Ca l'avait rassurée et ça continuait de la rassurer de savoir qu'elle venait du même monde, de la même Terre, que les Parr, ses amis et alliés.
- Tu as déjà perdu tes souvenirs au détriment d'autres, toi ? Ce doit être terrifiant, demanda Jorgie en se tournant vers elle.
- Eh bien une fois je me suis retrouvée dans un conte où j'étais persuadée d'être la Belle au bois dormant. Sur le moment c'était assez agréable d'avoir un prince charmant mais après coup... non, en fait ce n'est pas plaisant du tout. Je préfère être moi et, par chance, j'ai une excellente mémoire, conclut fièrement Honey.
Mais elle déchanta très vite en constatant que Jorgie était fatigué et déboussolé. Il quitta la fenêtre pour aller se laisser tomber sur une chaise et se prit la tête entre les mains. Dans une moue désolée, la jeune femme, mère à présent, s'approcha de Jorgie et lui pressa affectueusement l'épaule.
- Et... est-ce que ça fait mal ? demanda-t-il sans relever la tête.
- Moi ça ne m'a pas fait mal en tout cas, essaya-t-elle de le rassurer après un moment de réflexion et après s'être empêchée de parler des amnésies traumatiques qui, elles, parce qu'elles résultaient souvent d'un accident, pouvaient faire mal.
De la même façon, Honey ne mentionna pas Alzheimer qu'elle jugea hors de propos et s'abaissa pour enserrer Jorgie avec ses bras et rester là, en silence.
- C'est... tellement... douloureux. Comment tu peux savoir si tu es réelle ? Si tu es bien toi même ? Est-ce que je suis réellement Jorgie ? Est-ce que... est-ce que j'existe vraiment ?
Ces questions qui étaient accompagnées des convulsions de douleur de Jorgie prirent Honey au dépourvu. Elle se dégagea de leur étreinte pour le laisser respirer (si tant est que dans ce plan d'existence ils respirent) et l'observa, interdite. Il donnait l'impression de souffrir de la plus violentes des migraines, si bien que Honey, migraineuse depuis son accident, ne pouvait que comprendre ce qu'il ressentait.
Sauf qu'elle ne savait pas quoi faire, déjà parce qu'il se posait les mêmes questions que Descartes, la souffrance en plus, et qu'elle ne savait pas s'il accepterait son aide de ce fait.
- Je... euh... J'ai peut-être de la codéine quelque part... Mais je ne sais pas si ça peut t'aider... Jorgie... qu'est-ce que je peux faire pour t'aider ? De quoi tu as besoin ? le pressa-t-elle en essayant de garder la tête froide.
- Est-ce que tu sais... à qui appartiennent les voix qui n'arrêtent pas de frapper contre mon crâne ?
Une nouvelle fois, la question de Jorgie prit Honey au dépourvu. Heureusement, elle avait déjà entendu des voix, pas plus tard que avant, et songeant qu'ils entendaient peut-être la même chose. Ou qu'elle avait peut-être le pouvoir d'entendre la même chose, même s'il était possible qu'elle se trompe totalement.
- Euh... Bouge pas, je vais essayer de me concentrer pour les entendre aussi, proposa Honey, incertaine.
La jeune femme ferma ensuite les yeux et tâcha de faire le vide dans son esprit, comme face aux arbres, en récitant son chiffre préféré : Pi.
Après un court moment, Honey commença à entendre un bruit particulièrement apaisant. C'était quelque chose qui ressemblait au vent sur les vagues qui viennent s'échouer sur la plage mais c'était différent. Peut-être mieux que ce son pourtant très apaisant déjà. Pourtant, plus le temps passa et plus le son se changea en un bruit désagréable qui fit grimacer le visage de Honey et l'obligea à redoubler de concentration, notamment pour distinguer les voix des différentes personnes qui commençaient à parler.
L'une de ces voix était celle d'une femme et les autres masculines. Honey percevait leurs différences mais pas suffisamment pour comprendre le sens de leurs propos. Quant au bruit étrange qui les recouvrait, il continuait de se préciser et ressemblait maintenant à celui du sable, beaucoup de sable, qui s'envole à cause de la tempête.
A moins que ce ne soit de la poussière ?
Ou des cendres ?
Les oreilles de Honey n'auraient su le dire.
- Honey... ? demande Jorgie d'une voix étranglée.
L'intéressée ouvrit alors brutalement les yeux pour voir le garçon aux yeux entièrement blancs, la tête à présent entourée de cendres lumineuses dans lesquelles se dessinaient plusieurs contours de visages.
- Je suis encore là, le rassura-t-elle en murmurant. Et maintenant je commence à voir les visages de tes voix.
Malheureusement, Honey ne réussit pas à apaiser Jorgie qui se leva subitement, en panique. Il regarda, hagard, autour de lui, semblant soudain prendre conscience d'où il était et de ce qu'il se passait.
- Honey ! Par pitié viens me retrouver, tu sais ce qu'il faut faire pour savoir si tu rêves ! cria-t-il au comble du désespoir.
Cet appel à l'aide glaça la jeune femme alors même que Jorgie se calmait et souriait à présent, à la fois triste et reconnaissant. Et voilà, Honey recommençait à ne plus rien y comprendre.
- Merci. Je sais que j'existe bel et bien grâce à toi, conclut-il devant une Honey encore perplexe.
L'instant d'après, elle était de nouveau dans sa version de la bibliothèque, à côté du fantôme du Professeur.
- Bah... de rien, souffla-t-elle encore un peu perdue et trop tard.
Puis la jeune femme prit conscience de son retour et reporta son attention sur le Professeur qui lisait face à elle, un livre plein d'inscriptions.
- Fascinant, commenta-t-il en semblant presque imiter le tic verbal de Honey. Vous venez de retrouver les Cendres qu'utilise la Cour des Hiboux.
- Je... J'ai pas fait exprès, admit Honey après un temps. Je voulais juste mettre en application ce que j'ai déjà fait aujourd'hui pour essayer d'aider Jorgie.
- Et le Professeur sait toujours ce qu'il doit faire pour trouver ses réponses, commenta l'ancien Professeur d'un air appréciatif.
Honey lui sourit et garda pour elle l'impression d'avoir agi au pif.
- Trouve le garçon, et tu trouveras les Cendres, indiqua encore le vieillard en pointant du doigt l'illustration de Jorgie.
La jeune femme n'eut que le temps d'opiner car à cet instant, la voix de Dyson leur parvint, encore masquée par les murs du laboratoire mais en train de se rapprocher rapidement, signe qu'il pressait le pas ou courrait. Il n'eut toutefois pas le temps de les atteindre car les murs de la pièce s'effondrèrent sur eux, laissant passer un nuage et des chevaux de fumée violets.
Alors tout les engloutit.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 SJ2banni-re-Honey
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh


Violette Parr
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Violette Parr

| Avatar : maya hawke

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 1aa1648696fdcf5f63512d97a72f75e747e083b5
Ordinaire à ma manière...
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 Tumblr_p75fwexnG01trnuupo2_r1_640

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 Sans_t19

| Conte : les indestructibles
| Dans le monde des contes, je suis : : violette parr

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 Wqav

| Cadavres : 81



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 _



________________________________________ Sam 3 Sep 2022 - 21:29

• • • •• • • •

En mon esprit raisonnait encore les dires de Batgirl, d’après elle, je n’étais pas Invisible mais Violette Parr. Tour cela sonnait faux et pourtant, j’ai fini par lui faire confiance mais au moment où j’ai voulu la suivre, elle s’est endormie. Il était temps que je retourne dans le monde des rêves alors que je cherchais par tous les moyens à le fuir. Marchant sur le chemin me dirigeant vers le monde des rêves, je comprends rapidement que je n’y suis pas. Non au lieu de ça, je me suis retrouvée devant une rivière. Les rêves. Oui nous étions piégés dans les rêves de quelqu’un mais allez savoir qui.

Mon regard se pose rapidement sur Dream que je reconnais mais qui semble aussi perdu que moi, enfin j’en avais l’impression en tout cas.

« Où sommes nous ? » « Nous sommes dans le rêve de quelqu’un, je suppose que ce n’est pas là que nous aurions dû être. » « Je ne comprends pas, je me rendais au royaume des rêves et je me suis retrouvée là. » « J’aurais dû m’y rendre aussi, mais il doit y avoir des perturbations à cause du Vortex. » « Il faut qu’on comprenne pourquoi on est là…et qui rêve. »

Une voix se fait entendre, sortant de l’eau.

« Car l’esprit de ce jeune homme est la prison idéale pour les idées. Bien que vous n’en soyez pas réellement, il me semble. » « Apparemment. » répond simplement Dream « Et comment on sort d’ici ? » « Comme vous y êtes entrés. »

La voix se fait de plus en plus claire au fur et à mesure que l’entente se fait. L’eau se calme, permettant de voir de mieux en mieux sous la surface. Je pose mon regard sur une femme enchaînée au fond de l’eau, affaiblie. Une vieille amie de Dream : La Mort.

« Tout est chamboulé dans ma tête… » « Mon amie…il faut qu’on te libère de tes chaînes. » énonce t’il à l’intention de la Mort.

« Le Professeur et Morphée viennent de mourir. Je ne puis dire ce qu’il est advenu d’eux tant que je suis enchainée, mais la seule raison pour laquelle je ne partage pas le même sort, c’est parce qu’il est impossible de tuer la Mort. Cela veut dire qu’il vous sera impossible de me libérer. En revanche, les machinations complexes de vos ennemis sont à double tranchant : ce qui leur permettra de gagner, peut aussi causer leur perte. » « On ne peut pas vous laisser là comme ça. »

Dream semble surpris d’entendre que Morphée est mort. Un instant de silence avant qu’il n’hoche la tête après mes propres mots.

« N’y a t’il donc pas un moyen de te sortir de là ? » « Mes pouvoirs ne peuvent pas aider ? » « Concentrez vous sur moi et la guerre sera perdue. Vous avez d’autres priorités. Vous avez conscience que vous n’êtes pas qui vous pensez être, n’est-ce-pas ? » « Oui, on me l’a bien fait comprendre, même si j’ai toujours bien du mal à m’y faire. » « C’est…Cette fille…Batgirl m’a dit que je n’étais pas celle que je crois mais c’est…ça me paraît dingue. » « Les Cendres. Retrouvez les Cendres. Vous avez des armes de votre côté. Le Vortex mais aussi vous même. Retrouvez les Cendres, et exploitez ces pouvoirs en étant vous même. »

Je me tourne vers Dream.

« Vous savez comment faire vous ? » « Faire quoi ? Retrouver les Cendres ? Je ne sais pas, en tout les cas, il faut qu’on retrouve les autres, car on aura besoin d’eux. » « Je vous suis de toute façon. » « Très bien. »

Il ramène son regard sur la Mort.

« Sont-ils encore dans mon…dans le royaume des rêves ? » « Oui, mais vous, vous êtes en milieu hostile. Fuyez immédiatement, ils vont commencer ! »

Le ciel s’assombrit alors que l’eau reprend de nouveau un courant agité. Levant le regard, je comprends rapidement que quelque chose se trame au loin. Des silhouettes se forment à l’horizon, arrivant en même temps que la météo se gate. Comprenant qu’il fallait faire quelque chose, j’use de mes pouvoirs et jette deux boucliers sur les silhouettes. Les créatures se contentent de les contourner alors qu’ils continuent de s’approcher de nous. Petit à petit cependant, les détails se précisent à mesure qu’ils approchent. Ils semblent soulever une nuée de poussière derrière eux et semble ressembler à des chevaux aux corps vaporeux.

« C’était bien tenté. » commente Dream « Toujours sur de vouloir vous battre ? » « Tout à l’heure, la Mort nous a parlé de Cendres, et si eux aussi en étaient ? »

Continuant d’user de mes boucliers, je tente de frapper les chevaux. Les boucliers les percutent mais ça restait simplement comme des nuages de fumée qui percutent un mur. Mais voilà que la fumée se reconstruit tandis que les chevaux courent sur l’énergie. Alors qu’ils s’approchent de nous, le nuage de poussière derrière eux est beaucoup plus visible et s’avère être un immense nuage de fumée de magie violette duquel ils sont directement issus, de la même couleur.

« J’ai bien l’impression que tout ce qu’on pourrait faire n’aura aucun effet. »

Dream utilise son sable pour tenter de les faire se stopper ou bien même simplement disparaître. Le sable semble cependant faire corps avec eux, mélangeant ainsi les couleurs de leurs corps. En absorbant le sable, les chevaux menaçants semble moins agressifs. Dream remarquant ce détail utilise plus de sable, voulant de ce fait les calmer. Un léger sourie perle sur mes lèvres alors que les choses semblent fonctionner. Les chevaux brillant du sable de Morphée semblent ne plus dégager une quelconque menace et le nuage derrière eux commence à changer de couleur alors qu’ils continuent à courir vers nous. Respirant profondément, je décide de les laisser approcher.

Les chevaux s’approchent de nous, menant avec eux le fameux nuage qui grandit avant de nous engloutir.

Le noir. L’obscurité. Le froid. Comme une étrange sensation de chuter de très haut. Puis à nouveau de la chaleur, cette chaleur qui réchauffe le coeur quand les instants de la vie ne vont pas avant que la lumière ne s’ajoute à la recette. Nous voilà, quittant le nuage. Installés tous deux sur des chevaux de fumée dorée. Le grand nuage est derrière nous, suivant les pas des chevaux qui courent au pelage de la même couleur. Bien vite, je remarque que nous ne sommes pas seuls. Un garçon est là aussi, installé sur un cheval tandis qu’un second tire une femme en fauteuil. Le garçon ne semble pas encore avoir remarqué notre présence mais paraît lui aussi être surpris de ce qu’il se passe.

« Ok…Je m’attendais à bien pire, en fait. »

Il regarde son cheval et le caresse. Celui-ci semble très affectueux et adorer l’attention.

« Mais t’es tout gentil comme animal toi ! Je vais t’appeler Double-Dash ! »

Mon regard se porte rapidement sur ce qui se trouve en face de nous. Le monde des rêves.

« Que…Violette !! »

Ah, je crois qu’il nous a vu.

La Guerre des Cendres ⎪Super-Justiciers #2 ✦ Dyson • Anna • Honey • Pitch • Théophile

KoalaVolant

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Together
together, we are super.

KoalaVolant
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91542-normal-je-reve-c-est- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91543-les-liens-de-violette#1318543 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91545-les-rp-de-violette#1318545 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91546-violette_parr#1318547


Anna D'Arendelle
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Anna D'Arendelle

| Avatar : Soso Turner :love:

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 3uge

HERE WE GO AGAIN

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 CAFL

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 Anna_m10


| Conte : La Reine des Neiges
| Dans le monde des contes, je suis : : Anna

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 480751anna

| Cadavres : 802



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 _



________________________________________ Lun 5 Sep 2022 - 12:42





La guerre des cendres

Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.

Quand faut y aller, faut y aller aussi, terminais-je ma route jusqu’au but qu’on m’avait fixé. Etant donné qu’il y avait un type inconnu devant moi, je supposais qu’il s’agissait du propriétaire des lieux. J’allais d’ailleurs lui demander confirmation au cas où mais il me devança :

"Quelle ravissante petite chauve-souris te serais tu perdue dans le royaume de ce bon vieux Dream ?"

- Ah. Donc vous êtes pas le maître des lieux. Chouette j'me retrouve encore avec un truc a faire et pas la bonne personne en face.

Franchement ça commençait à devenir gonflant tout ça. J’espère que c’était pas en train de devenir une habitude parce que sinon je pense que bien vite, il allait y avoir des baffes qui se perdront.

"Et non... le maître des lieux est parti laissant son royaume entre mes mains, tu veux un mouchoir pour pleurer ?"

Pour le coup, je l’avoue j’empruntais à Aster son expression “spéciale teubé” celle qui signifiait très clairement “non mais t’es con ou quoi ?” Sauf que moi je ne l’utilisais pas tout le temps comparé à mon patron, que c’était la première fois et puis que j’avais le droit en fait ! Depuis le début cette histoire me tapait sur les nerfs, alors a force j’avais le droit d’être à bout et de le faire comprendre

- Parce que j'ai l'air d'être triste selon vous ? Un tour chez l'opticien ce serait pas du luxe.

"Nan pas encore, vous êtes simplement au bord du rouleau.. Un petit saut en enfer ne vous fera sans doute pas de mal. Les opticiens chez Dream ce n'est pas ce qui cours son royaume"

Euuh, sauf que c’était LUI qui avait besoin d’un tour chez l’opticien pas moi merci, je voyais encore suffisamment bien merci. A mon dernier exam, j’avais eu tout bon donc de ce côté là tout allait bien. Et puis les Enfers c’était pas genre un royaume des morts ? Non parce que je voyais mal comment il pouvait y avoir des opticiens en enfer soyons honnête. Et franchement, ça allait clairement pas si je me mettais à avoir ce genre de réflexions. Focus, Anna. Focus.

- Blasée serait le bon mot. Blasée, avec une légère pointe d'agacement. Quoi qu'il en soit, j'ai un truc a faire et malheureusement ça implique le maître des lieux donc s'il est pas là, ça rend ma mission un chouïa plus compliqué.


"Et bien comme vous voyez.. Dream ne figure pas ici, il est parti.. donc vous perdez votre temps.. mais peut-être que je peux vous venir en aide ? Je suis Lucifer Morningstar "

Huuum, cétait pas stupide. La personne que j’étais venue voir n’était après tout pas là, et il y avait quelqu’un d’autres qui connaissait la dite personne alors au final, ça ne me coûtait rien d’essayer. Le tout était de savoir par où commencer, depuis le début j’avais eu un florilège d’infos alors tout résumé d’un coup ça risquait d’être un exercice légèrement ardu.

- Ça coûte rien d'essayer. La Cour des Hiboux, ça vous dit quelque chose ?

Autant commencer par là, c’était encore ce qu’il y avait de plus simple

"La cour des hiboux.. La cour des hiboux ..." Dit-il en réfléchissant "Et bien non.. "

Ouais le contraire eut été étonnant je suppose. Tant-pis, ça fera ça de plus à expliquer de toute façon je suis plus à une explication près.

- En gros c'est une secte chelou qui s'amuse entre autre à prendre des habitants de la ville où j'habite et leur faire endosser une nouvelle identité dans le but de servir leurs intentions. À côté de ça, il se trouve que Les Mondes Vierges sont en bonne voie pour être détruits si on continue d'attendre comme ça en discutant.

Donc ce serait bien si on pouvait se manier le train et enclencher la vitesse supérieure. Je ne savais pas qui en plus de Violette avait été amené ici de force avec une nouvelle identité, mais ce serait pas mal de vite le savoir afin que la Cour des Hiboux n’ait pas l’avantage en les manipulant à leur guise comme ils savaient si bien le faire.

"Mhh.. oui c'est fort regrettable tout cela.. de nouvelles identités... Je dois reconnaître qu'ils ont de l'idée... Mais j'y pense .. Vous êtes sans doute cette personne dont on m'a parlé plus tôt... Cette chauve souris ... En revanche, je n'ai pas vu la moindre ailes de la nuit..."
Rit-il avant de reprendre "Oh vous savez nous irons sans doute nul part Dream est parti chercher un Vortex ... Dans cette direction "

Et on pouvait pas genre le suivre ou je sais pas quoi ? En revanche, il venait de me donner deux infos : la première c’était qu’une autre personne en plus de Violette se trouvait ici, et en plus de ça il s’agissait de son frère. Manquait plus qu'à espérer que lui soit plus comme moi et moins comme elle. S’il était de nouveau Junior, j’allais hurler pour de bon et honnêtement rien a battre que ce soit mon meilleur ami la cible. Quitte à le secouer comme un prunier pour lui faire entrer dans le crâne qu’il s’appelait Dyson -ou Flèche- Parr zéro états d’âmes, à la guerre comme à la guerre. L’autre info, c’était qu’on lui avait parlé de nous. La Cour des Hiboux ? Quelqu’un d'autre ? Tout cela amenait d’autres réflexions :

- Minute. Ailes de la nuit. Donc ça veut dire qu'il y en a d'autres. Si à ça j'ajoute Violette...Si je vous dit “Storybrooke” ça vous évoque rien ?

L’une de ces autres réflexions, était qu’en face de moi se trouvait justement l’une des personnes amenée par la Cour des Hiboux. Quand j’avais pris l’identité de Joan, j’ignorais totalement qui ils étaient c’était d’ailleurs comme ça qu’ils avaient réussi à se faire passer pour les gentils de l’histoire. Donc qu’il ne sache pas qui ils étaient n’avait rien d'aberrant au contraire.

"Storybrooke... Mhh. Non, pourquoi diable devrais-je m'en rappeler ? Mon lieu de résidence se trouve être les enfers"

- Huuum. Dis-je pensive. Ouais. J'suppose que c'est justifié

Après tout, quand on m’avait dit que je m’appelais pas Joan mais Anna la dernière fois, je me suis demandé ce qu’ils avaient fumé. C’était une personne inconnue au bataillon qui se trouvait là, alors je ne pouvais pas vraiment étayer ma théorie.

"Mais dans mon élan de bonté, je peux vous aider à chercher avec vous et puis je dois trouver ce qui est arriver a mes démons et l'âme qui ne figure plus chez moi ..."

Hormis son égo qui devait être au moins au même niveau que celui d’Elsa, j’allais pas cracher sur de l’aide apportée peu importe la forme qu’elle prenait. Mais évidemment c’est quasi toujours lorsque l’on décide de joindre ses forces qu’il y a un truc qui se passe histoire de biiien contrarier l’idée de base. Le sol se mit subitement à trembler et le ciel s'assombrit, un épais nuage violet s’amoncela au-dessus du Royaume des Rêves tout en se rapprochant dangereusement du sol. Et de ce même nuage, sortirent des chevaux fait de fumée qui avaient pas l’air spécialement sympathique vu leur manière de se ruer vers nous.

"Je me permet pour aller plus vite souris." Annonça “Lucifer” en me portant en même temps qu’il s’envolait.

- J'crois qu'il y a pas 35 mille options de toute façon. Rétorquais-je

Une chance que ma phobie soit pas le vertige cela dit. Et mes gadgets ne seraient pas très utiles contre la fumée. Je pourrais tenter de la disperser pour nous faire gagner du temps mais c’était à peu près tout. Aussi, préférais-je tenter de réfléchir à une autre solution. Surtout lorsqu’il apparut bien vite que la hauteur n’était également qu’une solution temporaire étant donné que les chevaux nous encerclèrent bien vite.

"J'ai bien peur qu'ils soient beaucoup trop nombreux.. vous avez ramené du pain avec vous pour amadouer ce genre d'équidés ?"


- Il y a quelques années j'vous aurais dit oui mais j'ai bien peur de ne plus pratiquer l'équitation depuis un bail.

Et évidemment les équidés ne semblaient pas nous lâcher les bask’. Mon binôme tenta d’ouvrir ce qui était je suppose un portail sauf qu’évidemment c’est au sol et pas dans les airs qu’il s’ouvrit, à croire que vraiment c’était juste pour nous contrarier que rien ne marchait jamais comme il le fallait. Lorsque l’on tenta de se frayer un chemin, une nouvelle vague de chevaux sortie du portail nous rendant la fuite impossible. Nouvelle tentative avec ce que j'appellerais un jet de flamme qui dissipe la fumée, il y avait peut-être une ouverture…Si dans l’action certains n’avaient pas décidé d’attaquer par derrière si bien que je me retrouvais à présent en chute libre et même comme ça, ils semblaient pas pouvoir me laisser tranquille. Certains chevaux se détournèrent de leur cible pour se précipiter sur une autre aka moi. Comme j’avais de base AUCUNE intention de continuer le mode chute libre pour finir écrasé façon crêpe sur le sol, je décidais de planer et histoire de faire bonne mesure, et avoir la paix pendant quelques instants, en plus des flammes lancés par mon coéquipier du moment, j’utilisais un batarang afin de dissiper la fumée.

Cela marcha…En partie, parce que le reste ne fût apparemment pas hyper content que leurs potes se soient fait éliminer de la sorte puisqu’ils se détournèrent intégralement de Morningstar pour me foncer dessus. Je me retrouvais complètement submergé sans la possibilité d’attrapper un autre batarang pour les chasser. Ils étaient encore plus agressifs que leurs copains de tout à l'heure, et je ne voyais plus rien hormis de la fumée, alors je décidais de fermer les yeux et de retenir ma respiration, espérant que ça passerait vite. Lorsque je les rouvris, tout s’était dissipé et je n’étais plus du tout au même endroit. A la place j’étais au milieu d’un décor urbain futuriste. Ou du moins, tel qu’il était toujours imaginé dans les films de science-fiction avec les véhicules volants un peu partout. En revanche, la bannière géante avec un énorme hibou sur la façade du plus grand bâtiment j’étais pas certaine d’en apprécier l'esthétique. En revanche, la personne que je venais de remarquer à côté de moi, je l’appréciais déjà vachement plus que tout le reste et j’étais clairement soulagé de la voir :

“Oh non… tu es de nouveau Joan ?”

- Si tu me poses cette question c'est que tu es bien toi et pas Junior. Ça fait déjà ça de pris parce que j'ai une mauvaise nouvelle : Ta sœur se prend pour Invisible. Répondis-je à Dyson

“Tu as vu Violette ? C’est… entre Stella qui était juste « Reign » dans notre dernière aventure et maintenant Violette qui est juste « Invisible », cet univers a de drôles de personnages. Manquerait plus qu’elle soit une méchante aussi en plus.”
Dit-il après avoir haussé un sourcil.

Haha si il savait…D’ailleurs le regard que je lui jetais devait très certainement parler pour moi :

“Quoi, c’est un personnage ennemi aussi ? Ils sont tous aussi littéraux les noms des ennemis ou quoi ?”

- Faut croire. En tout cas si je m'en sort avec des bleus uniquement j'aurais du bol. Ça fait hyper mal un champ de force dans la tronche.

Tout ça pour tenter de la raisonner, si on devait se prendre des coups a chaque fois qu’on tentait de faire comprendre à quelqu'un qu’il ou elle était pas ce qu’il pensait on était pas prêt de réussir. Et comme s’il avait lu dans mes pensées, Dyson embraya immédiatement sur ce sujet :

“J’ai la solution pour les nouvelles personnes touchées. Pour te la faire courte, la cour utilise les cendres de la magie d’Ana, et Pitch et Honey aussi ont un nouveau rôle. Je sais pas si y en a un autre. Seulement, Honey s’en est sortie avec ses propres souvenirs, et les outils pour rétablir l’identité des gens… je crois. Mais j’ai découvert que Jorgie à la capacité de rêver les mondes vierges, je pense que ce nuage qui nous a englouti, c’est parce que la Cour l’utilise…”
Il reprit sa respiration. “Enfin, de toutes évidences, tu as eu aussi ton mot d’aventures, tu es même déjà en tenue… Tu as appris quelque chose ?”

- Si Honey et Pitch sont aussi de la partie alors ça veut dire que j'avais vu juste. Le type avec qui j'étais tout à l'heure et qui a pour identité actuelle Lucifer Morningstar vient également de Storybrooke. C’était déjà ça de pris, et à moins qu’on découvre une personne supplémentaire nous étions a priori au complet. Mais la suite était pas nécessairement drôle aussi je soupirais avant de me reprendre. J'ai des nouvelles encore plus déprimantes à ajouter malheureusement. J'ai vu Junior, le "vrai" Junior il nous a emmené vers une entité nommée la Sève et après des négociations musclées elle a accepté de nous aider. Je pense que la cour des Hiboux est à l'origine de la volonté de destruction des Mondes Vierges. Mais il y a une solution, je devais transmettre ce que j'avais vu au Château des Rêves. La clé, c'est le garçon, le rêveur.

Dyson eu l’air surpris

“Jorgie… Nos histoires se recoupent, le Rêveur est celui à l’origine des Idées. C’est une solution autant pour nous, que pour nos ennemis… Si on est ici, c’est qu’ils le savent, je pense. Ils le font rêver de force.”


Il regarda autour de lui, semblant se rendre compte de l’endroit où on était pour la première fois :

“C’est quoi d’ailleurs ? On dirait un mélange entre Coruscant de Star Wars, Hill Valley en 2015 dans Retour vers le Futur 2, et la dimension nazie de DC Comics avec un hibou à la place du SS.”


- Deux références sur trois. C'est déjà pas mal. Commentais-je. Et honnêtement je viens d'arriver. Avant je combattais des chevaux de fumée.

“T’as eu une chance de combattre au moins, moi j’ai compris ce qu’il s’est passé trop tard… d’ailleurs, je me demande si Honey a été engloutie aussi.”

“Personne n’a été touché par ces songes corrompus, le croque-mitaine, incarnant l’idée de Morphée, a transformé ses cauchemars en rêves. Je vous ai emmené dans ce que ces cauchemars auraient dû créer uniquement pour vous parler.” Retentit une voix derrière nous.

Tiens c’était Casque, comme je le surnommais celui qui m’avait gentiment dit que ma présence effaçait celle de Joan. Quoi qu’il en soit avec son arrivée, vint le changement de décor, on était maintenant dans un monde entière blanc.

- Transformer ses cauchemars en rêves...A sa place je le prendrais mal. Commentais-je

“J’ai hâte de voir la tête de Pitch quand il découvrira que LUI a fait un rêve. De ce que je connais par Sebastian et Aster, ça devrait lui faire plaisir tiens.” Pouffa Dyson.

Ouais, c’est sûr qu’avec Aster on en entendait de toute sorte sur le Croquemitaine. Néanmoins, j’étais quand même désolée pour lui, et je ne dirais rien à Aster sur ce sujet. Le connaissant il trouverait ça hyper drôle. Franchement, il valait mieux qu’il ne sache rien.

“Je dois vous avertir. Vos objectifs ne sont pas justes. Vous ne devez pas cesser d’incarner ces Idées.” Intervient de nouveau Casque, afin de recentrer le sujet.

Joignant le geste à la parole, il recouvrit Dyson de sa tenue de Nightwing comme il l’avait fait avant pour moi et celle de Batgirl

- Ouais alors, désolée mais prendre la place de personne sans leur et notre consentement pour au final les remplacer carrément par ce que nous sommes maintenant j'ai un peu de mal avec le concept. Et puis je ne vois pas pourquoi on persiste à nous dire qu'on nous a choisi pour incarner Batgirl et Nightwing. On a combattu sous ces identités bien avant tout ceci


"Ça doit être justement pour ça qu’on était bien dans le rôle. Mais je regrette, elle a raison, on nous a jamais dit qu’on avait pris la place de vraies personnes ! Et pourquoi on devrait accepter d’endosser les rôles que nous ont donnés les méchants de l’histoire ?”

“L’équilibre naturel des Mondes Vierges est déjà rompu. À présent, que ce soit vous qui la restauriez, ou vos ennemis qui la réécrivent, il faudra dans un cas comme dans l’autre braver les règles naturelles de la création pour parvenir à l’un ou l’autre des objectifs. Et pour ce faire, remplacer les Idées qui ont été effacées est la seule solution. C’est pourquoi vous le faites à présent. Et jusqu’à ce que les originelles puissent revenir, c’est à vous d’assurer leur rôle, vous êtes parvenus à retrouver votre libre arbitre, servez-vous en pour honorer ces rôles, pas pour les rejeter, ou ils ne reviendront jamais.”

- Donc en gros quoi ? On doit convaincre les autres de continuer dans leurs rôles aussi ? Parce que je préférerais qu'ils soient pleinement conscient de ce qu'ils sont et pas manipulés pour servir les intérêts de la Cour des Hiboux.

“Vous êtes sur la bonne voie, vous allez réussir à leur rendre leur conscience. Mais lorsque vous parviendrez aux Cendres, ne vous en servez pas pour retirer en vous les rôles qu’on vous a donnés. Il vous faudra les garder.”

- Pour certains je ne pense pas que ce soit compliqué pour d'autres en revanche…

Notamment Pitch Black. Comment est-ce que tu convainc un type qui fait des cauchemars de changer de carrière et de se mettre à faire des rêves ? Cette pensée m’arracha une grimace parce que je voyais pas comment on allait s’y prendre. Et je me voyais mal débarquer devant lui comme une fleur et lui demander “dites monsieur le Croquemitaine, je sais que votre domaine d’expertise c’est les cauchemars et qu’a priori vous en êtes fier mais euh là on aurait besoin que vous fassiez des rêves. Non parce qu' un type casqué nous a dit qu’on devait continuer dans nos rôles respectifs. Voilà voilà”

“C’est pour cela que la Cour des Hiboux vous a donné ces rôles sans vos souvenirs. Votre libre arbitre était un danger pour eux. Vous serez tous libres d’accepter de prendre part ou non à ce qu’il se trame, et de ce choix dépendra l’avenir de nos mondes”
Il marqua une pause “Je ne peux vous cacher que le prix de la victoire sera lourd. Et j’en suis désolé d’avance.”

Ouaiiis su-per, c’est HYPER encourageant tout ça merci. Je dus me mordre la langue pour ne pas faire une remarque en plus alors qu’il s’éloignait. De toute façon le nuage revenait vers nous mais avec une nouvelle couleur dorée vachement plus engageante que le violet de tout à l'heure et nous recouvrit. Lorsqu’il se dissipa, je constatais que j’étais cette fois-ci juché sur l’un des chevaux qui lui aussi avait cette même couleur dorée. En terme de décor, j’étais de retour devant le Château des Rêves en compagnie de “Lucifer” tandis-que les autres arrivaient au loin sur ces mêmes chevaux :

- Je te préfère comme ça.
Dis-je en flattant l’encolure de ma monture. Bon et c'est maintenant que la partie la plus compliquée commence. Ajoutais-je en me relevant tandis-que les autres se rapprochaient.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Dark Knights Rises

KoalaVolant


Dyson R. Parr
« Cours Dydy, cours ! »

Dyson R. Parr

|  Crédits : Eilyam
|  Avatar : Tom Holland

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 Sans_t15

|  Métier : Aventurier, super-héros, en contrat de libraire chez Alexis et vendeur de chocolat chez Aster... et surfeur parfois

|  Conte : Les Indestructibles
|  Dans le monde des contes, je suis : Dashiell Robert "Dash" Parr

La coalition se forme pour trouver à Aster son véritable amour
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 CAFL

|  Autres Personnalités : Icare J. Skellington - Léon Adonis - Ahsoka Tano

|  Statut Social : Célibataire

| Cadavres : 7303



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 _



________________________________________ Lun 5 Sep 2022 - 12:55 « Cours Dydy, cours ! »





_____________________________________________________________
La croisée des protagonistes

Lorsque Théophile Lockwood se réveilla dans la peau de Lucifer Morningstar, Idée Constante disparue dont il a à présent les souvenirs, l'entité de la Cour des Hiboux qu'est l'Ergot lui a informé que différents protagonistes étaient les pilliers de l'avenir des Mondes Vierges et que leurs chemins se croiseront tous dans le royaume de Morphée.

Après qu'Anna d'Arendelle, Honey Lemon et Dyson Parr, ainsi que Violette Parr, Pitch Black et Théophile Lockwood se soient plongés dans ces mondes ruinés par leurs ennemis, les trois derniers piégés dans des identités qui ne sont pas les leurs, découvrant certaines clés de la guerre qui se préparait, ils se retrouvèrent en effet, comme annoncé par l'Ergot, dans le royaume de Morphée, guidés par des créatures oniriques sauvées par les nouveaux pouvoirs de Pitch.

Voilà toutes les connaissances qu'ils ont pu mettre en commun pour pouvoir assurer la suite du conflit :

  • Ana Keough a, il y a quelques mois, jeté un sort puissant qui a donné à quelques personnes de nouvelles identités, et ce sont les Cendres de ce sort que la Cour des Hiboux, nos ennemis utilisent à nouveau pour piéger trois nouvelles personnes.

  • Il a été découvert que les personnes incarnées ne sont pas anodines puisque sont de vraies personnes. Anna et Dyson ont incarnés deux amis qui ont lutté pour leur monde, choisis pour être La Chauve-Souris (Batgirl) et l'Aile de la Nuit (Nightwing). Violette elle, incarne un cauchemar de Morphée, Invisible. Quant à Pitch, Théophile et Honey, ils se retrouvent à la place d'Idées Constantes que sont Morphée le roi des rêves, Morningstar le roi des Enfers et le Professeur le porteur du savoir.

  • Au dessus des "Idées" que sont les habitants des Mondes Vierges, existent donc les Idées Constantes qui régulent l'existence de tous ces mondes. Morphée et le Professeur viennent de mourir, et Violette et Pitch ont découvert la Mort enchainée dans un rêve. La Sève, mère de la nature, a été rencontrée dans un souvenir, pourtant absente quand Honey et Dyson se sont aventurés chez elle. Le Gardien aka Doctor Fate, lui, a du mal à veiller sur ce qu'il reste de ces mondes mais guide comme il peut les personnages de cette histoire.

  • Alors qu'ils ont découvert plus tard que les Idées qu'ils incarnent existent réellement, Dyson se souvient avoir rêvé, au début de cette aventure, que Henry Junior Robinson a demandé de l'aide il y a longtemps au Professeur et à Morphée. Dans un souvenir qui se situe un peu plus tard, Anna a vu Junior et Joan, sous les conseils qu'ils ont obtenu, demander à la Sève de contacter le Rêveur, originaire de l'existence des Idées, qui serait la clé de cette guerre. La Sève a fait d'eux des arbres, un olivier et un frêne, en paiement.

  • Alors que Dyson a identifié Jorgie, son petit ami capturé par la Cour depuis 1 an, comme étant le Rêveur, Anna sait donc qu'il est la clé de cette histoire, et Honey qu'il possède les Cendres en lui. Mais Violette a été manipulée par la Cour pour faire plier Jorgie à leur volonté, et ils viennent d'essayer de lui faire rêver d'un nouveau monde, plans déjoués par les nouveaux pouvoirs de Pitch.

  • Le plan est donc de retrouver Jorgie pour arrêter la Cour. Cependant, si Honey a la capacité de redonner à Pitch, Théophile et Violette leurs souvenirs, Doctor Fate a explicitement dit à Anna et Dyson de ne pas se servir des Cendres pour leur retirer leurs pouvoirs. Ils serviront dans la guerre, si tant est qu'on accepte de travailler ensemble et d'y prendre part. Un avertissement est pourtant donné : un lourd prix sera à payer.

  • Dans cette guerre, l'équilibre des mondes est donc à restaurer (ou à rompre pour nos ennemis). Dans la perte de cet équilibre, toutes les Idées ont disparu (elles ne rêvent plus, ne meurent plus...), mais dans le royaume de la Sève, Honey a pu voir des centaines de personnes à l'intérieur d'arbres différents, grâce à ses pouvoirs. Par ailleurs, avant de mourir le Professeur a dit à Pitch que les responsables sont des idées rénégates, alors qu'on sait qu'Ana Keough a du détruire son monde parce que la Cour des Hiboux s'en était pris à elle.

  • Nous avons un atout en revanche : Ana Keough, actuellement avec John Constantine et Lisa Queen, est un Vortex de Rêves, capable de briser les murs entre les rêves de différentes personnes. En réussissant à communiquer avec Jorgie, Honey s'est vue dire par ce dernier qu'elle saurait distinguer les rêves de la réalité dans ce qu'il nous attend.


A présent... le tout sera de savoir si nos 6 protagonistes désormais réunis et au courant de tout le contexte, la moitié encore piégée dans des souvenirs qui ne sont pas les leurs, seront d'accord de prendre part à ce conflit pour aider des mondes auxquels ils n'appartiennent pourtant pas.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 Signature-Dyson
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91249-termine-de-retour-en- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91319-dyson-walters-fleche-parr-dyson-parr-dashiell-parr-tu-m-as-connu-sous-quel-nom#1316130


Théophile Lockwood
Dis moi, qu’est-ce que tu désires vraiment ?

Théophile Lockwood

| Avatar : Tom Ellis

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 FQc7DL

King of the Underworld.

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 Tumblr_pr6qwtQFV81tw9sbmo2_500

| Conte : Jurassic World
| Dans le monde des contes, je suis : : l'Indoraptor

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 SJ2banni-re-Th-ophile

| Cadavres : 57



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 _



________________________________________ Lun 5 Sep 2022 - 23:07 Dis moi, qu’est-ce que tu désires vraiment ?

La guerre des cendres

Super-Justiciers #2 Dyson, Anna, Honey, Pitch & Violette





Face à toutes ses attaques d'ombres en forme de cheval, il c'était donc retrouver sans la chauve-souris qui lui avait échapper des mains. Par chance, elle n'était pas morte, il s'en serait peut-être pas voulu mais ça allait encore lui retomber dessus à un moment ou à un autre. Il avait fait son possible pour la protégé en bon samaritain qu'il était dans son immense bonté. Trop d'honneur pour Morningstar. Malheureusement il fut tout de même ensevelis sous les poney violet pour les emmener dans un pays magique ? Etant séparé de batgirl. Quelques minutes plus tard qui se trouvaient interminable pour Lucifer, le nuage se dissipa laissant place à des chevaux beaucoup plus docile qu'au début. En tout cas Lucifer préférait les voir ainsi continuant donc son assenions pour retrouver les autres qui se trouvait un peu plus loin. Ils finirent par mettre le tout en commun. Bien sûr Morningstar avait du mal à les croirent sur parole pourquoi remettaient-ils leur identité entre parenthèse ? Lui n'étant pas Lucifer Morningstar ? Le porteur de lumière ? Satan !? C'était bien trop gros pour qu'il puisse leur faire confiance. Mais, il n'en dis pas plus pour le moment ce contentant de hocher la tête en gentil ange qu'il pouvait-être. Il leur laisserait donc le bénéfice du doute et qui sait peut-être qu'à un moment donné, ils les laissera se démerder seul ? Après tout il était Lucifer non ? I avait pris gout à cela. En revanche en mentionnant le décès de Dream... Quelques choses de vide serra son corps, il se sentait étrangement bizarre. Il lui vouait une haine farouche et sans relâche et pourtant ça le chagrinait... Oui, ça l'atteignait. Bien sûr tout était clair, il avait mal... Parce qu'il n'avait pas pu le faire lui ! Il n'avait pas pu lui faire payer cette affront. Morningstar tentait de se convaincre comme il le pouvait mais au fond, il savait que sa mort l'attristait tout de même, l'un de ses rivales n'étaient plus de son monde... Il avait perdu la vie. Il ne devrait donc pas éprouver de tristesse. Il devrait être heureux... Et bien non ce n'était pas le cas. Les écoutant d'une oreille distraite, il avait tout de même suivi qu'ils devaient retrouver Jorgie pour arrêter la cour. En revanche, il serait curieux de savoir ce que la cour aurait à proposer de leur côté. Haussant donc les épaules à toutes ses informations tout aussi étrange les unes que les autres. Il allait donc capituler en attendant une offre plus alléchantes.

Celui qui se faisait appeler Dyson, le regardait pendant de longue minutes, ce qui avait tendance à blaser notre porteur de lumière, Dyson avait l'air de réfléchir en même temps sans rien dire. Donc il se permettait de dévisager les personnes sans consentement ? Mh ? Aurais-je quelques choses sur le visage pour que tu me dévisage de la sorte ? Lucifer se permettait juste de le faire revenir dans la réalité.

J’étais en train de me demander où est passé Lucifer, du coup… Mornigstar toujours dans son identité fictif posa sa main sur sa poitrine en signe d'outrage. puis se montra en passant sa main vers ses cheveux pour montrer sa royal personne. Et bien je suis là, tu ne le vois pas ? Le jeune homme en face de Morningstar avait l'air embêté avant de prendre la parole Comme on vient de le dire, ce n’est pas vous. C’est dur à savoir mais à votre place, j’aurais bien voulu savoir la vérité plutôt que de rester dans un mensonge, non ? Et si la Mort a dit que le Professeur et Morphée sont… et bien, morts, elle n’a rien dit sur Lucifer. Alors peut-être qu’il est encore quelque part ! Lucifer se permis donc de froncer les sourcils à ce moment-là. Bien que tout ceci pour peut-être correspondre, il refusait surement de voir la plausible vérité. Oui.. peut-être... mais qui vous dis quand retrouvant ma véritable mémoire vous ne serez pas plus en danger ? Il avait raison s'il n'était pas Lucifer ? Qui pouvait-il être ? un ennemi ? Il avait bien été choisi pour une raison surtout dans le rôle de l'ange déchu. Peut-être qu'il serait même pire que lui. Ne serait-il pas en danger ? Après tout pourquoi est-ce qu'il s'inquiétait pour eux ? Aucune idée, il ne les connaissait pas et eux non plus. Il finit par croiser les bras à l'évocation de Dream... Encore une fois cela lui fit une étrange sensation. certes.. et comme je suis lui et lui et moi, nous avons peut-être une chance de me/le retrouver, genre comme un jumeaux non ? savoir où se trouve l'autre moi ? ou alors en dernière option c'est lui qui contrôle le tout Une sorte de connexion. Bien sûr c'était encore moins sûr. Bien sûr peut-être que lui aurait choisi la seconde option le fait de toute contrôler mais il n'aurait sans doute pas mit la vie de Dream dans un tel danger si ?

Et si on a une chance de libérer ceux que la Cour retient encore avec les Cendres, on pourra sûrement se rapprocher de l’objectif. Dyson marqua donc une pause avant de reprendre. Mais… quelles sont vos motivations ? Je veux bien vous croire mais vous pensez encore être Lucifer alors… est-ce que vous voulez vraiment retrouver vos souvenirs, et le vrai Lucifer ? Mhh.. c'est vrai le petit marquait un point. Mes motivations ? Tout comme vous bien sûr … sauver ce qui restent à sauver non ? Nous sommes tous dans le même bateaux de toute façon pour retrouver les souvenirs je me dois de vous aider non ? Et comme je suis l’un des piliers sans moi vous ne ferez rien. Oui je pense encore être Lucifer mais qui ne le penserais pas ? S’il y a un vrai Lucifer alors sauvons le si toutefois il désire être sauver En réalité, il Lucifer avait une chose que les autres pouvait ignorer, il ne mentait pas. Bon cela dit en ces quelques éternité d'existence, il pouvait manipuler les mots.

Pardon... ce Jorgie est très important pour moi, la dernière fois il était tout proche de nous et ils ont quand même réussi à le reprendre. Excusez-moi pour ces doutes, ravi de vous compter parmi nous. Je comprends.. on a tous des personnes importante dans une vie.. nous retrouverons votre ami. Lucifer déposa donc sa main sur son épaule l’être humain a souvent des doutes, c’est tout à fait normal Dyson fini par lui sourire, il pourrait surement faire un bon psy.. Content de vous l'entendre dire. Parce qu'on va devoir sauter dans cette bouche géante. Il porta donc son regard à ce que Dyson lui indiquait. ou le visage du Vortex réapparaîtra
Ana est notre amie, elle est avec Constantine et Lisa qui nous aident comme ils peuvent. Si c'est un Vortex, c'est elle qui nous permettra de nous frayer un chemin dans les rêves jusqu'à notre objectif.

Ce n’est pas ça qui me pose tant soucis.. dois-je vous porter pour y aller ? » ouvrant ses ailes. Constantine… ce nom m’est familier.. Ca m'étonnerait beaucoup que Constantine vous connaisse. Lucifer avait froncer les sourcils une nouvelles fois quelques peu irrité. Dyson avait marqué une courte pause avant de reprendre rapidement. Je blague. Que Constantine connaisse Lucifer en personne n'a absolument rien de surprenant, je serais même choqué de l'inverse. Ils doivent être soit de grands amis, soit tout à fait l'inverse, c'est l'un ou l'autre avec lui. mhh. Oui cela va de soi.. mais comme j’ai les souvenirs de Lucifer normal que cela me parlent et je dois dire que cela dépend les occasion… Et bien, si on peut se concentrer sur les occasions agréables, ça serait vachement cool. Après réflexion Dyson reprit. Enfin, les occasions raisonnables surtout, agréable ça veut parfois dire des choses regrettables pour lui donc… Oui nous dirons cela Dyson avait donc portr son regard vers le Vortex. Alors euh... pour nous guider vers le vrai Lucifer, peut être que vous devriez ouvrir le chemin ? En ouvrant un passage vers lui ? Vous pensez que ce serait aussi facile ? Parce que jusqu'à présent en essayant la facilité ça a toujours foiré Bien sur on se souvenait des nombreuses tentatives ? Soldé par des echecs ? On a un Professeur censé être capable de tout savoir, le roi des rêves censé maitriser les vortex, littéralement son cauchemar le plus redoutable, deux élus de la Cour des Hiboux et le seigneur des Enfers, on devrait pouvoir faire un truc un peu cohérent au bout d'un moment avec tout ça réuni quand même. Quel magnifique preuve d'optimisme de la part de Dyson, on pourrait lui refiler une médaille pour cela. (au chocolat bien sur fourni peut-être par le lapin de paque ? On peut toujours espérer.) Lucifer hocha donc la tête. soit.. et bien allons-y alors Des flammes sortirent de ses mains pour créer donc ce fameux portail menant donc à ce Lucifer. Bien sur rien ne se passent comme prévu avec eux. Donc Lucifer avait finalement vu juste. Le Vortex va donc les avaler, sous les directions que Lucifer influe. Mais lorsqu'il en resortirons tous ensemble, ça n'est pas face à Lucifer qu'ils arrivent, dans une prison ou quoi Non....
A la place, Ils se retrouvent au milieu des ruines d'une antique ville grecque, comme si on était en pleine visite de Pompéï ( Et si le Vésuve ferait un petit coucou ?) Je n'aurais jamais imaginez qu'on atterirais ici.. Ca donnerais presque envie de faire une petite visite... Malheureusement on a guère le temps... mais je ne vois aucune trace de mon vrai moi... Dyson soupire Oui donc "faire un truc un peu cohérent au bout d'un moment" n'était pas prévu pour tout de suite apparemment... Le sol se mit à trembler, encore... pour changer. Un peu plus loin quelques choses surgit du sol, tel une pâquerette. des portes en verre d'un institut technologique avancé. Mazette... Dyson repris la parole. La bibliothèque du Professeur ! Il doit y avoir quelque chose pour Honey ici, tu devrais y aller. Monsieur Black... enfin, Morphée. Enfin... bref, vous devriez l'accompagner, faux souvenirs ou pas, vous restez l'expert des rêves ici. Nous, on va explorer voir s'il y a un trace de Lucifer. tout en se penchant sur Anna, Dyson lui confia J'aimerais que tu les accompagnes, pour la défense, au cas où. avant qu'ils ne se séparent Lucifer ajouta Et bien bonne chance à vous et que votre sort soit favorable surtout. Et bien allons voir de quoi regorge cette ville et s'il y a la trace de mon autre moi.

Les groupes c'étaient séparés en deux. Honey, Pitch et Anna d'un coté et Lucifer, Violette et Dyson de l'autre. Le groupe expédition était donc parti en exploration (Dora aurait été aux anges ici) Explorant les ruines, visiblement la ville semblait plus grande que prévu, elle était même gigantesque, une ville totalement réduites à ses quelques pierres encore debout, mais qui laissent bien deviner le paysage urbain antique que ça a pu être. C'est bizarre... si un Monde Vierge est un monde d'Idées, je m'attendrais pas à voir des ruines, mais plutôt de la vie dans un décor antique. Mhh.. effectivement... c'est plutôt étrange... ce pourrait-il que ce monde est en fin de vie ? Ou les idées ont été enlever ? Ou le commence d'une nouvelle ère ?

Les Idées du Dernier Monde ont disparu aussi, ou même des Rêves, mais ça n'avait pas l'air en ruine... Une voix va se faire entendre Ce monde a été le premier Monde Vierge à se faire détruire. C'est ici que Sisyphe a défié la Mort et a mené sa réalité à sa perte. Lucifer et les autres cherchaient d'où pouvait provenir la voix... On ne voyait rien d'autre que le buste d'une statue. Ce buste ne bougeait pas pourtant la voix provenait de là. Le premier... c'est pour cela alors... mais c'est qui Syphilise ? Portant son regard sur le buste qui parle Pouvez-vous nous en dire plus à ce sujet ?
Sisyphe corrige la statue. Je l'aimais. Mais hélas, nous étions les bonnes personnes l'une pour l'autre au mauvais moment. Elle n'a jamais aimé les règles du destin.
oh. veuillez me pardonner. Et pourquoi cela ? Elle refusait de mourir ? c'est pour cette raison qu'elle aurait défier la loi de la fin ? Elle aurait sans doute refusé de mourir, éventuellement, oui. Mais ce qu'il s'est passé, c'est qu'elle refusait que moi, je puisse mourir. L'amour... cela faisait bien des conneries par moment. ohh.. Par amour pour vous ? C'est pour cette raison que vous êtes devenu ce buste de pierre ? Elle enchaîna la Mort sur ces mêmes terres, pour me permettre d'échapper à la vigilence de Morningstar et revenir à la surface. Mais j'ignorais qu'elle avait cela pour mon retour. Je tentais de la convaincre que ce n'était pas la solution. Vous savez, Mort était si douce avec moi quand mon heure était venue... Mais elle ne voulait rien écouter. Alors Lucifer envoya ses démons attaquer ce monde en représailles aux actions de Sisyphe. Cette dernière s'échappa, mais le reste de ce monde fut réduit en cendres. Pour m'empêcher de m'échapper à nouveau, la Mort ne m'envoya pas chez Lucifer une nouvelle fois, mais chez Morphée : je suis depuis contraint d'exister dans ses rêves, impuissant.


Donc Lucifer est venu ici... Tous ses réactions est donc l'œuvre de Sisyphe... dite nous comment trouver Lucifer ? Portant son regard sur Dyson Donc on fait quoi maintenant ? Peut être que Honey aura trouvé qui est Sisyphe exactement et pourquoi on est dans ses rêves... Faudrait peut-être retou... se faisant donc interrompre par des murs qui étaient en train d'apparaître, des murs en pierre vont surgir du sol pour nous encercler tous les trois et la statue. Celle-ci reprend la parole. La statue bien sûr. Je n'étais pas d'accord avec Sisyphe pour ses actions contre la Mort. Mais aujourd'hui je suis contraint de faire ceci, j'en suis navré. Vous n'êtes peut être pas le véritable seigneur des Enfers mais vous en êtes l'équivalent à présent alors... je vous défie, Lucifer Morningstar.

Ah. Ca c'était embêtant... Il serra les dents... Faux.. nous avons toujours le choix de ne faire ou ne pas faire... et qu'est que nous gagnons si je relève votre défi ? Si vous ne le relevez pas, alors je prendrai votre liberté par défaut. Je ne vous laisse guère le choix non plus, hélas. Sisyphe a causé bien trop de tort à nos mondes. C'était là, le coup du sacrifice ? Alors libéré les d'abord eux... si c'est moi que vous voulez ? Je relèverais votre défi si c'est ce que vous souhaitez. Dyson s'offusque ! C'est pas comme ça que ça marche avec nous !
Mais la statue va répondre - Très bien.
Alors les murs s'ouvrent, Violette et Dyson se font éjectés, et ils vont se refermer ensuite. La statue reprend.
Comment souhaitez-vous commencer le combat, Morningstar ?

Bien sûr il n'en avait pas la moindre idée... Devait-il se battre avec une arme qu'il n'avait pas ? Faire un shifumi ? visiblement Lucifer n'eut pas le temps de dire au revoir... nous procédons comment ? histoire de savoir sur quel terrain je m'avance

Choisissez comment souhaitez-vous commencer le combat, répète-t-il sans plus de précision.

bien dans ce cas, je suis un loup... loup qui rode, dangereux... sournois Ainsi vous avez choisi de combattre. Après quelques instant il finira par dire. Je suis un dragon, aux ailes puissantes et au souffle capable de faire fondre le métal des dieux. Il commençait fort. Lucifer senti une grande bourrasque sur lui semblable à des battements d'ailes gigantesque puis, une horrible sensation de chaleur brulante. Lucifer serra les dents, il ne devait pas perdre ce duel.. pas une nouvelle fois. Je suis un chasseur célèbres chasseur de dragon possèdent une armure résistante à de forte chaleur... armée d'une lace pouvant pourfendre n'importe quel cuirasse La statue commence à se fissurer après un moment la statue reprend Je suis la rouille, immobilisant le métal et brûlant les cellules d’un homme. Lucifer senti d'horrible douleur dans le corps, transpirant douleur dans les muscles ainsi que du mal à respirer. Il avait du mal à s'en remettre se concentrant sur sa respiration. Lucifer se mit à réfléchir... je suis... le miracle qui peux sauver des vies, je suis le vaccin Après tout on doit bien être vacciné contre le tétanos non ?

Je suis…Après un temps il reprend … le hibou. Je vois tout et plonge mes griffes dans le cœur de mes ennemis. Etrangement.. Lucifer y vit comme un message... la statue fini enfin par bouger (comme ronflex dans pokemon.. ça évolue il se tiens debout ). Elle quitte le sol, et on peut voir que son ombre se change avec deux grandes ailes et la silhouette d’un hibou. Mauvais perdant ! Il ne put cacher son sourire, il lui fallait retrouver donc Dyson et Invisible.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91540-une-creature-du-futur http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91555-les-liens-du-viandosaure#1318634 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t91556-les-rp-du-voleur-indomptable#1318638


Pitch K. Black
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Pitch K. Black

| Avatar : Ben Barnes

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 Gi3h

Sandman, I'm so alone
Don't have nobody to call my own
Please turn on your magic beam
Mr. Sandman, bring me a dream

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 Wo7c










| Conte : Les cinq légendes
| Dans le monde des contes, je suis : : Pitch Black

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 W9b2

| Cadavres : 202



[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 _



________________________________________ Mar 6 Sep 2022 - 21:54

La guerre des cendres

Mr Sandman... bring me a dream

Je suivais donc les dénommer Honey et Anna à l'intérieur de la bibliothèque, ces dernières minutes passer en groupe avait permis d'apprendre de nouvelle informations mais aussi d'éclaircir certain points, je me retrouvais donc un peu moins perdu qu'avant, même si cette histoire d'identité avait encore un peu de mal à passer et que l'idée de prendre la place de quelqu'un d'autre dans un rôle si important ne m'enchantais pas plus que ça; en tous les cas, j'avais hâte de retrouver ma mémoire, peut être que si je savais qui j'étais réellement j'aurais plus de faciliter à accepter celui que j'allais devoir devenir. Ouvrant la bouche pour poser une question à celle qui avait pris le rôle du professeur, des bruits de pas me stoppèrent dans mon élan, tournant la tête pour voir qui nous avais rejoint à l'intérieur, je reconnu bien vite l'homme au trenchcoat beige et à la cravate rouge: Constantine. Le sorcier avait une cigarette toujours allumer en main malgré le fait qu'il venait d'entrée dans une bibliothèque, je m'éclaircis la gorge pour attirer son attention, fixant sa cigarette du regard avant de le regarder lui avec insistance, ça ne lui avait pas plus car il s'était soudainement avancer dans ma direction, envahissant mon espace personnelle avec hostilité.

"Que ce soit clair entre nous. Mon ami, le véritable Morphée, est mort, et je n'apprécie pas qu'il ait été remplacé par un méchant pour enfant qui a perdu à la fin de son film sans que ça n'ait été une surprise pour quiconque dans l'univers."Je le fixais du regard, légèrement surpris par tant d'hostilité mais nullement impressionner par son attitude, je pouvais comprendre sa peine, mais je n'étais responsable en rien de ce qui s'était passer. Je notais les paroles concernant ce qui semblait être mon véritable moi, elle ne me touchais que très peu car j'avais encore bien du mal à me faire à toute cette histoire mais je retenais que l'avis général sur ma personne ne semblait pas être bonne, pourquoi m'avait on choisit moi pour reprendre le flambeau de Morphée si j'étais si méchant que ça ? Ca n'avais aucun sens. Constantine tira sur sa cigarette avant de recracher de la fumée dans les airs, ça avait eu l'air de le détendre un peu car il repris plus calmement. Maintenant que c'est dit, voyons si on peut être ami, j'aime bien les créatures dans ton genre, Croque-Mitaine. Bonjour Anna, ravi de te voir entière et en bonne santé.Il se tourna vers Anna pour la saluer et je choisissais de ne plus faire de remarque sur sa cigarette.

"Je suis désoler pour votre ami."Avais-je dit calmement à l'adresse de Constantine. "Je n'ai pas demander à être celui qui le remplacerais."

"Vous excusez pas, ça nous fait un ennemi en commun : la petite garce qui vous a fait ça."Il n'avait pas tort sur ce point-là.

"En effet."

Très bien, commençons. J'ai pu vous rejoindre lorsqu'Ana, en tant que nouveau Vortex, a senti que vous cherchiez le vrai Lucifer dans les rêves de quelqu'un."Il pointa Honey du doigt. "Lorsque ce nouveau professeur aura trouvé les vérités qu'il vous faut dans ces rêves, vous aurez besoin d'autre chose, si vous voulez atteindre vos objectifs en ayant toute votre tête."Il fit apparaitre dans sa main l'image d'une pierre taillé de couleur rouge, je reconnu tout de suite de quoi il s'agissais. " Ceci, "Faux Morphée" est l'un des trois artefacts du roi des songes. Le rubis des rêves, qui permet de réaliser, justement, les rêves. Et puisque la Cour des Hiboux a capturé Morphée avant qu'il n'en meure, elle s'est emparée aussi de ce bijou. Quand Honey parviendra à démêler vos véritables identités, ce n'est qu'avec ceci que vous pourrez les ravoir dans votre tête. Le rubis a tendance à aimer... la vérité."Je n'avais pas spécialement besoin d'une description du rubis, mais je le laissais faire pour le bien des deux autres personnes présente avec nous.

"Il faut donc qu'on trouve un moyen de le trouver et de le récupérer."

"Il existe quelqu'un qui doit savoir comment trouver le rubis. Quelqu'un qui s'en est déjà servi pour réaliser un rêve interdit : Devenir une Idée Constante afin d'échapper à la mort."Je me demandais bien qui aurait pu avoir une idée pareille.

"Qui est cette personne ?"

"En utilisant Ana comme nouveau Vortex, j'ai voulu savoir ce qu'il était advenu des autres Super-Justiciers, ceux qui ont eu d'autres identités avant-vous à Bleak River et qui ne sont pas avec nous aujourd'hui. J'ai appris qu'une femme qu'on surnomme Loki a déjà côtoyé le rubis avant de mourir. Et bonne nouvelle pour vous, j'aime bien parler aux morts."Et sans attendre il sortit une craie de sa poche, s'excusa auprès du professeur pour oser salir sa bibliothèque avant qu'il ne se mette à dessiner un pentacle sur le sol puis il sortit des petite bougie qu'il alluma et déposa à chaque extrémités de chaque étoiles. Il se plaça ensuite au milieu du pentacle et il se mit à formuler une incantation et au bout d'un instant, les flammes des bougies s'éteignirent, le sorcier pris une grande inspiration avant d'ouvrir les yeux et je notais qu'ils étaient à présent tout vert.

"Loki ?"Demandais-je pour demander son attention, espérant que c'était bel et bien la personne que Constantine avait voulu contacter et pas quelqu'un d'autre.

"Cela fait longtemps que quelqu'un ne m'a pas affublé de ce surnom."Avait-il dit avec un sourire amusée, puis il fit un pas en avant mais le pentacle agis rapidement, le brulant pour qu'il ne quitte pas l'intérieur, il retourna donc à sa place. "Constantine... petit insecte. Vous ne savez même pas qui je suis réellement, n'est-ce pas ?"

"Non, l'information ne nous à pas été communiquer, mais je suis curieux de savoir à qui nous avons à faire."

"Et pourquoi devrais-je vous dire qui..."Il s'interrompis, comme si quelque chose l'empêchais de poursuivre, avant qu'il ne reprenne soudainement. "Sylbie Lieber. Maudit rubis, même morte il me condamne toujours à dire la vérité."

"Si vous êtes là est-ce que ça veut dire qu'il y a encore de l'espoir pour les autres ?"Dit immédiatement Anna qui semblait connaitre cette Sylvie.

"Les autres... ceux qui ont obtenu d'autres identités, comme cette Eros a eu la mienne dans votre première aventure ? Ils ont surement disparu avec le reste des Idées. Moi, je suis morte bien avant cette guerre à cause du rubis, mon esprit n'a pas été touché par leurs machinations."

"C'est donc bien vous qui avez été en contact avec le rubis de Morphée."

Le rubis vous intéresse ? Pourquoi pensez-vous être légitime de l'avoir ?

"Nous en avons besoin pour récupérer nos véritable identités."Elle haussa les sourcil en entendant cette information.

"De nouvelles personnes ont eu l'identité de nouvelles idées, tiens donc... Et qui pensez-vous être, alors ?"

"Morphée."

"Morphée ? Très intéressant le rubis pourrait fonctionner pour vous alors. Et bien... puisque je suis condamnée à dire la vérité sans pouvoir quitter ce cercle, autant vous apporter ce que vous voulez et mettre un terme à ce retour si désagréable à la vie. "Sylvie possédant toujours Constantine agita les mains de celui-ci et petit à petit une illusion se construit autour de nous, le hall d'entrée ce transforma en restaurant. Observant les divers personnes dans ce restaurant, je reconnus un couple de riche assis à une table chacun avec leur repas, ils faisait semblant de s'aimer. Une serveuse affichant un sourire de façade, un jeune homme stresser près du bar et enfin un cuisinier amer dans sa cuisine. Je reportais mon attention sur Constantine qui n'avait pu l'air d'un homme mais celui d'une femme aux cheveux noir, surement cette Sylvie, qui tenait en main le rubis; je comprenais que nous étions dans un souvenir. Elle s'éloigna pour s'installer à une table et je la suivis pour m'installer en face d'elle.

"J'ai réussi à obtenir le rubis en le volant au château de Morphée, lors d'un rêve où je suis allée plus loin que je n'aurais dû. Je me suis servi de son pouvoir pour révéler la vraie nature des gens de mon monde."Je l'écoutais avec attention.

"Et vous en avez payer le prix, je suppose."Morphée n'aurais surement pas laisser passer ça.

Je l'observais serrer dans sa main le rubis rouge qui dégagea de la lumière, la femme qui se trouvait avec son mari quitta la table pour s'avancer vers le jeune homme du bar pour l'embrasser, sous le regard de son mari. "J'ai empêché le monde de se mentir, et ils ont préféré se battre plutôt que de me remercier. Alors j'ai utilisé le pouvoir du rubis pour réaliser mon souhait : devenir une Idée Constante, un Sorcier Suprême qui préserverait la paix dans nos réalités."Le mari se leva à son tour de sa chaise, couteau en main, il le planta dans le dos du jeune homme. "Mais je n'ai jamais eu la paix. Et la guerre a fini par me tuer."

"Il y a des vérités que les gens ne sont pas prêt à entendre."Commentais-je sans la moindre émotion en regardants la scène qui se déroulais sous mes yeux."Beaucoup de gens préfère vivre dans le mensonge que d'être honnête."

Sylvie me jeta un regard dédaigneux. "Vous êtes le roi des rêves et vous défendez leurs mensonges ? Ça représente quoi, pour vous, les rêves alors ? Que des irréalités qui piègent des gens naifs ?"Je me concentrais de nouveau sur elle, mon regard devint dur.

"Je ne défends personne et je ne suis pas le roi des rêves."Avais-je dit avec froideur. "En tous les cas, nous ne sommes pas venu pour débattre de tout ça."

"Et à votre avis, pourquoi je vous raconte ça ? Si le roi des rêves est aussi grand, comment à votre avis il a pu me laisser faire au lieu de reprendre le rubis avant que je ne d'éclanche la guerre ?"Avait-elle répondu en se penchant vers moi, me regardant avec mépris, j'haussais les épaules, les choix de Morphée était les siens, je ne cherchais pas spécialement à les comprendre.

"Je ne sais pas."

"Le rubis ne répond qu'à son propriétaire. Et pour le devenir... il suffit juste de s'en emparer. Si Morphée est mort, vous trouverez le rubis avec celle qui l'a pris."Je pris le temps de réfléchir quelques instant, dans toute les informations que nous avions échanger, je ne me rappelais pas avoir entendu le moindre nom d'un membre de la cour des Hiboux.

"Avez une idée de l'identité de la personne qui nous l'aurait volée ? Tout ce que nous savons c'est qu'elle appartient à la cour des hiboux"

"Vous ne savez même pas ça ? Vous êtes pourtant dans ses rêves. Vous cherchez Sisyphe, celle qui captura les Idées Constantes. Celle qui fonda la Cour des Hiboux. Partout où elle emmène sa secte, les mondes finissent pas être détruits."

"Sisyphe."Répétais-je à voix haute plus pour moi même que pour les autres, je notais ce nom dans un coin de ma mémoire, histoire de ne pas l'oublier. Je réfléchis encore, cherchant une autre question à poser à cette Sylvie mais celle-ci repris la parole bien vite.

"L'idée qui a donné naissance à elle et son monde est inspirée de tragédies. Alors gardez en tête que qu'importe qui remportera la victoire, l'histoire ne se terminera pas bien. Il est bon d'être morte, en ces temps-ci."Je grimaçais légèrement, j'espérais vraiment que les pertes ne serait pas trop conséquente."Cessez de dire que vous n'êtes pas Morphée. A présent, c'est le cas. Si vous le rejetiez complètement, alors personne ne gagnera, et tous ces gens vont finir par me rejoindre dans la paix éternel qu'est la mort."Elle se leva de son siège, la conversation allait surement toucher à sa fin.

"Rassurant."Notais-je tout en me levant à mon tour. "Je ferais de mon mieux pour que ça n'arrive pas."

"Evitez que tout le monde ne meure, oui. Mais certaines morts sont parfois essentielles. La mienne l'a été pour ramener la paix et croire que mon cas n'a rien à voir serait bête de votre part."Je levais les yeux au ciel, je n'étais pas stupide, j'avais bien compris que les choses allait mal se terminer pour certains peu importe si nous gagnions ou non. L'illusion du restaurant disparu pour laisser place à la bibliothèque une fois de plus, Constantine avait repris son apparence normal et ses yeux n'étais plus vert, Sylvie n'était donc plus parmi nous.

"J'ai récupérer les informations dont nous avions besoin."Informais-je le sorcier, au cas où il n'avait pas pu prendre part à cette conversation depuis l'intérieur.

"J'ai entendu."Il se tourna vers Honey."Ca ne fait qu'une chose de plus sur la liste des gens à retrouver du Professeur. Je retourne auprès d'Ana voir si le Vortex peut faire quelque chose pour trouver Sisyphe. Si vous êtes dans ses rêves, c'est qu'elle dort quelque part."




luckyred.


Contenu sponsorisé




[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2 - Page 2 _



________________________________________

 Page 2 sur 4
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

[Fe] La Guerre des Cendres | Super-Justiciers #2





Disney Asylum Rpg :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Les autres mondes :: ➹ Divers Mondes