Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2






« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)



Partagez
 

 Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage

Anna D'Arendelle



« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


Anna D'Arendelle


Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 787

✓ Disponibilité : Archi complète, prenez un tiquet et faites la queue :boulet:

Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 _


Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Ven 10 Oct 2014 - 21:09

The Swan Song


Le jeune homme répondant au nom de Loann, sembla devenir triste dès que j'eus évoqué le nom de ma sœur. Ce n'était pas ce que je voulais. Je voulais juste savoir s'il la connaissait, et s'il savait, si elle était là. Il m'avoua avoir tenté de l'aider, mais avoir échoué. Je me mordis la lèvre, une personne de plus. Pourquoi Elsa, refusait-elle toute aide ? Pourquoi, avait-elle autant peur ? Je ne comprenais pas. Elle était ma sœur, elle serait toujours ma sœur, je l'accepterais quoi qu'elle puisse faire :

-Dans ce cas là, nous sommes deux lui répondis-je

C'est vrai. J'avais, essayé, de l'aider, mais j'avais échoué. Et Elsa, m'avait gelé le cœur. Je, ne lui en voulais pas, ce n'était pas sa faute après tout. Au même moment, le shérif de la ville, Emma Swan arriva, elle attira notre attention, quand un homme étrange apparut, juste avant de prendre totalement feu. C'était vraiment étrange. J'entendis, la brune, pester, en demandant s'il n'était pas possible, d'avoir une journée normale. Elle m'intimidait un peu, aussi, décidais-je de prendre la parole prudemment :

- Pas à Storybrooke, ici, c'est justement quand il y a un phénomene étrange, que la journée est normal

Je, n'étais pas sur, que mes paroles lui plaisent, mais je n'y pouvais rien. Je n'avais fait, que dire la vérité. Si les gens voulaient, de la normalité, il valait mieux éviter Storybrooke. L'autre rouquine, prit la parole, elle voulait qu'Emma arrête la brune, et argumentât que de toute façon, l'homme était, mort ainsi que la personne que je cherchais :

- Elsa n'est pas morte ! M'indignais-je

Je savais, qu'elle ne l'était, c'était comme ça, je ne pouvais pas vraiment, l'expliquer. Mais, je sentais que ma sœur était quelque part, peut-être ici. Je l'espérais, en tout cas :

- Je sais qu'elle n'est pas morte repris-je

Et puis de toute façon, la rouquine ne pouvait pas le savoir. J'étais sure qu'elle ne connaissait, même pas ma sœur. Elle avait juste dit ça, parce que rien ne l'intéressait hormis son balais. D'ailleurs, pourquoi est-ce qu'elle se baladait avec un balais ? Je sais que la plupart des gens ici étaient un peu originaux...Je n'avais rien contre les gens comme ça, non je ne les jugeais pas. C'était juste, que, la plupart des gens ici, n'étaient pas ce que l'on pouvait qualifier de « normal ». Mais comme nous venions, pratiquement tous du monde des contes, alors, c'était peut-être ça être normal pour nous. Je ne savais pas, trop ce que ça voulait dire en fait. Pour moi, il n'y avait pas de manière d'être à suivre. Je sais, qu'Elsa, s'en voulait justement de pas être comme tout le monde. Mais, je ne comprenais, pas pourquoi. Elle était différente, c'est justement, ça qui était merveilleux.
La brune reprit la parole, et demanda à Emma, si elle était sure de ne pas savoir, qui était cet homme, mettant en lumière le fait, qu'elle causait beaucoup de catastrophes autour d'elle en ce moment. Évidemment, Henry, prit immédiatement, la défense d'Emma. Mais qui lui en voudrait ?

- S'il vous plait, arrêtons d'être en conflit. Je suis sure que ce n'est pas la faute d'Emma

En fait, Emma me faisait penser à Elsa, par moment. Elle aussi, n'arrivait pas bien à se contrôler, même si elle le voulait :

- J'ai confiance en vous Emma, je suis sure, que vous n'y êtes pour rien. Je le sais, car vous êtes comme ma sœur. Elle aussi, avait du mal à se contrôler, et ça lui faisait peur. Mais, elle n'a jamais voulut faire de mal à personne. Et c'est pour ça, que je suis sure que ce n'est pas votre faute

La brune ne serait peut-être pas d'accord avec moi. Mais, ce n'était pas grave. Moi, je savais, qu'au fond, Emma et Elsa étaient pareils, et c'était ce qui me poussait à croire en la première

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Il n'est point d'avenir sans nous
Oui pour moi rien ne change, C’est toujours ta main dans la mienne. Les jours se ressemblent, On s’aimera quoiqu’il advienne. Comme un mur de pierres, résiste à l’hiver Tu m’aides à rester debout. Pour moi rien ne change, il n'est point d'avenir sans nous.


Hope Bowman



«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


Hope Bowman


Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Karen Gillan

Ѽ Conte(s) : Rebelle
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Merida

✓ Métier : Chewbacca à Disneyworld, en Floride
Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 T8z7

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2046

✓ Disponibilité : Yepaaa !

Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 _


Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Sam 11 Oct 2014 - 23:02



“What ever happened?”


J'avais décidé de prendre ma vie en mains. Il y a toujours un moment donné dans son existence où l'on a besoin d'un renouveau. On le sent, ça vibre à l'intérieur de soi. On aspire à autre chose. J'avais mis quelques jours à trouver quelle direction prendre pour "renaitre". A présent que je la connaissais, je me jetais corps et âme dans ce plan.

J'avais quelques petites choses à faire au préalable, avant de partir pour mon grand voyage. J'avais donc fait mon sac à dos, n'emmenant que des affaires indispensables : une lampe-torche, des barres de céréales, une pomme, une bouteille d'eau, le parfum Alien -car il faut toujours sentir bon, même dans les moments de trouble- un peigne, du shampoing ainsi que du savon.

Je suis bien obligée de l'avouer, j'étais en pleine crise de princesse. Ca devait être à cause des récents évènements que je venais de vivre. J'avais une mission, un but ultime que je voulais atteindre à tous prix. Pour y parvenir, je devais me mettre en condition. C'est donc munie de mon arc, de mon carquois rempli de flèche, que j'étais sortie de chez moi, la veille. J'avais traversé la moitié de la ville pour partir camper en pleine foret. J'avais jeté une tente Quechua dans les airs et elle s'était dressée toute seule -pratique, ces tentes. Et c'est très pratique d'avoir un Decathlon à Storybrooke. Je ne sais pas qui a eu l'idée d'en ériger un, mais ça déchire.

J'avais passé la nuit à la belle étoile, après avoir retrouvé le plaisir simple de déguster un écureuil à la broche -rongeur chassé par mes soins. Je m'étais énervée à le planter autour d'un bout de bois et à le tourner et le retourner sans cesse par-dessus un minuscule feu de camp. Finalement, je l'avais dévoré à moitié cru, m'étais retenue de vomir, puis je l'avais laissé tomber dans les feuilles, préférant me jeter sur l'unique paquet de Curly que j'avais pris dans mes affaires.

Après ce repas de fortune, je m'étais allongée dans ma tente, la tête posée sur mon sac à dos, les yeux levés vers la voute céleste. Je ne m'étais pas entièrement glissée sous la tente pour m'imprégner de tous les bruits nocturnes qui m'étaient si familiers autrefois. Plusieurs fois, je l'admets, j'avais sursauté. Je m'étais trop habituée à la vie citadine. Il fallait que mon coté sauvage ressorte si je voulais entreprendre ce que j'avais en tête...

Finalement, comme j'avais trop froid, je m'étais emmitouflée sous la tente et avait zippé l'ouverture.

Le lendemain, je fus réveillée par une odeur désagréable de brulé. Je fronçai les narines et soulevai les paupières, observant l'intérieur de ma tente d'un oeil vitreux. Je me redressai et m'étirai, levant les bras si haut que je manquai de faire rouler ma minuscule tente Quechua sur elle-même. Je repoussai le sac de couchage et m'en extirpai avec difficulté. Il faut dire que ma tenue n'était pas particulièrement adaptée au camping... La crise de princesse est un phénomène très peu répandu et laisse beaucoup de gens perplexes. Cela m'arrive en moyenne une fois par an. Ce besoin de me sentir choyée, aimée, de vouloir à tous prix voir un film romantique. Heureusement, ça ne dure jamais longtemps. Cette fois-ci, la crise était couplée avec mon besoin inébranlable d'évasion.

Résultat : je campais en robe médiévale. Si, si. Il fallait que je réhabitue à porter des tenues encombrantes. Je n'avais pas été jusqu'à mettre un corset -il y a des limites à l'absurde. J'avais réussi à trouver une robe dans une boutique de Storybrooke, une tenue qui me rappelait un peu celles que je portais lorsque j'étais encore Merida de Dun Broch. La personne que je souhaitais redevenir à tous prix. La robe était sans fioriture, avait une coupe simple même si elle descendait jusqu'à mes pieds. Toute en velours bleu marine, avec des crevées sous les bras ainsi qu'au niveau des coudes. Un épais ruban marron affinait ma taille et retombait sur le devant de la jupe.

Je soufflai sur une boucle rousse qui cachait ma vue, attrapai mon arc et mon carquois posés sur le sol, et dézippai la tente avec lenteur. Je tentai de faire le moins de bruit possible.

L'odeur de brulé était persistante, et n'augurait rien de bon. Je frémis d'effroi. Avais-je oublié d'éteindre le feu de camp ? Est-ce que la foret était en train de cramer par ma faute ?

Je me relevai si brusquement que je me pris les pieds dans la tente. Je pestai et rejetai mes cheveux en arrière. C'est alors que je l'aperçus.

Je me figeai tout net. Un zombie. Dans les bois de Storybrooke. Un zombie qui fumait et sentait le rat trop cuit.

Je déglutis avec peine avant de reprendre mon sang-froid et de lever mon arc vers lui. Il avançait d'un pas claudicant. Des flammes léchaient ses épaules et le haut de sa tête. Il avait sacrément la classe pour un zombie, avec son costume noir.

Du bout de ma flèche, je le suivis sans bouger d'un millimètre. Malgré tout le raffut que je venais de faire, il ne m'avait pas perçue. C'était un zombie vraiment très crétin. Il poursuivait sa route en direction de la ville. Je réfléchis rapidement. Hors de question qu'il pose son pied fumant dans Storybrooke. On avait déjà suffisamment à faire avec tous les monstres, dieux et compagnie qui squattaient la région.

Silencieusement, je m'écartai de mon campement, après avoir passé mon sac à dos sur mon épaule, gardant mon carquois sur l'autre. Je m'avançai à pas calculés, gardant le type en joue. Sur les derniers mètres, j'accélérai l'allure.

Il allait trop vite. C'était un zombie survitaminé. Peut-être qu'il m'avait taxé des barres énergétiques durant la nuit. Je sentais le bas de ma robe prendre l'humidité dans la rosée du matin, mais ce n'était pas ce léger désagrément qui allait m’empêcher de protéger la ville. J'en avais vu d'autres.

Aussi vif qu'une chèvre sous amphétamines, il sauta limite à travers un buisson.

"Fais ch... !"
grognai-je dans mes dents.

Je me mis à courir. J'entraperçus quelque chose à travers le feuillage, mais c'était trop loin, trop imprécis. Il y avait l'air d'avoir des gens, tout un groupe. Etait-ce une impression ou le gars venait-il de s'enflammer intégralement ? D'un coté, c'était tant mieux, au moins, il n'allait pas trainer sa carcasse partout dans la ville.

Soudain, une créature bleutée apparut au niveau de mon visage. Surprise, je me stoppai. Puis, quand je réalisai que c'était juste un Feu Follet, je lui lançai un regard noir.

"ça va pas d'apparaitre comme ça ?"
fis-je entre mes dents. "J'ai pas le temps de jouer, casse-toi."

Je lui passai au travers et pour la première fois, il ne s'évapora pas dans l'air avant. Tandis que je le traversai, je sentis comme un seau d'eau glacée flotter au niveau de mon crane. Brièvement, très brièvement, le mal de tête que je ressentais perpétuellement depuis ma résurrection disparut. L'accalmie me gela le cerveau, m'offrant un répit bienvenu, même si la sensation était effroyable. C'était comme si l'esprit était entré dans ma tête. Je clignai des yeux et avançai d'un pas. Lorsque je me retournai, le Feu Follet ondulait toujours, gazouillant d'un air malicieux.

"Un jour, faudra qu'on cause."

Je plissai des yeux avant de faire volte-face, me précipitant à travers les arbres. En trois enjambées, je me retrouvai sur le trottoir, au beau milieu de la joyeuse bande composée en grande partie de filles, d'un gamin ainsi que de ce qui m'apparut comme étant un grand gamin. Je lançai un bref regard à tout le monde, le souffle saccadé d'avoir couru, puis je me décidai à abaisser mon arc en constatant que le type était bel et bien tombé en cendres.

"Oh."
fis-je en penchant la tête de coté, observant ce qu'il restait de lui. "Trop cuit. Dommage. J'avais la dalle."

Je m'esclaffai avec ma propre vanne, puis m’arrêtai en voyant que ça ne faisait rire que moi. Je fis une moue, l'air de dire "eh ben, je sens qu'on va se marrer avec vous !" et gardant mon arc d'une main, je plongeai l'autre dans mon sac à dos pour en sortir une pomme. Je croquai dedans avec appétit, piaffant à moitié lorsque je demandai d'un ton guilleret :

"Alors, c'est quoi ce rassemblement ? Vous êtes le club des dépressifs anonymes ?"

Des gens qui sortent si tôt de chez eux, et qui se baladent en groupe en affichant une tête de six pieds de long, ça ne pouvait être que pour ce genre de trucs. Ils avaient tous l'air tourmentés, angoissés. Surtout la rousse qui donnait l'impression que quelqu'un venait de lui casser sa poupée. J'avais un peu trop postillonné ma pomme sur elle quand j'avais parlé, aussi je crus poli d'épousseter son haut. Nouvelle Hope, nouveau comportement. J'étais trop fière de me montrer si avenante.

Puis, je posai les yeux sur la blonde avant de les écarquiller.

"Emma ! Shérif ! Wouah, ça fait un bail !"
m'écriai-je en lui décochant un grand sourire.

Je coinçai du lieux que je pus mon arc sous mon bras pour lui donner un petit coup de poing affectueux sur l'épaule, et je lançai d'un ton badin :

"La dernière fois qu'on s'est vues, tu embarquais un pirate velu tout nu hors de chez moi ! Je m'en souviens comme si c'était hier ! On s'était trop marrées cette nuit-là ! J'ai toujours son cuir !"

Je haussai un sourcil aguicheur puis me tournant vers les autres, je les enveloppai d'un regard nettement moins emballé.

"Nan. Eux, ils ne me disent rien. Sérieusement, vous faites quoi ici ? On se croirait dans un épisode d'Inspecteur Barnaby, avec le brouillard, l'église, le cadavre... C'est assez glauque. En plus, c'est pas vraiment mon genre de série."

Je terminai ma pomme tranquillement, attendant qu'on m'explique. D'ordinaire, j'évitai tout ce qui s'approchait d'un club rabat-joie, mais la nouvelle Merida devait se faire des amis. Même si ses futurs "amis" la regardaient de façon étrange. Comme si c'était inhabituel de voir une princesse échevelée sortir des bois, vêtue d'une robe avec un sac à dos sur l'épaule ! Sac Quechua, s'il vous plait. Non vraiment, Decathlon, c'est le progrès.
(c) Bloody Storm



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Who cares what the idiots say? Who cares what the idiots do? Who cares about the pain in your heart? Who cares about you? I do. 'Cause you're worth much more a fact you can be sure
- No need to hide The love you've got inside.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13165-fate-and-desti http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4959-do-you-want-to-chase-the-wind-and-touch-the-sky-with-me http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1312-merida-s-big-adventure http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80951-nounours_rebelle

Emma Swan



« Love it Light ! »


Emma Swan


╰☆╮ Avatar : Jennifer Morrison

Ѽ Conte(s) : Once upon a time
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : la fille de Blanche et Charmant

☞ Surnom : Marjo
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1518

✓ Disponibilité : Faite la queue ,comme tout le monde u.u

Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 _


Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Dim 12 Oct 2014 - 18:35

Le chant du Cygne
Together or not at all.


Je restais figer sur place, mon cerveau travaillant a mille à l'heure pour tenter d'expliquer ce qui c'était passer ,mais il ne trouvait rien ,rien du tout ,rien qui ne pouvait expliquer pourquoi un homme que je ne connaissais pas avait pu sortir cette phrase. Je secouais la tête quand j'entendis la voix d'Henry qui apparemment prenait pas ma défense contre l'autre gamine qui avait oublié ces leçons de respect dans son tiroir. J'arquais un sourcil dans sa direction si elle croyait que j'allais me battre avec elle pour me défendre elle pouvait toujours courir,si elle voulais se crêper le chignon qu'elle choisisse quelqu'un de son age et de meilleure bataille quand on ne sait pas de quoi on parle on se tait,je levais même les yeux au ciel,comme si tout se qui se passait dans cette ville était de ma faute.

Je souriais à Henry et lui passait la main dans ses cheveux."Merci gamin... et tu as bien raison ,je n'ai rien à voir avec ce qui s'est passé ,j'ai beau avoir eu un problème de puissance durant les derniers événement ,je n'étais pas non plus responsable ,je ne peut pas enflammer des gens...enfin je ne peut plus."

Je n'avais pas suivi cette histoire de plainte pour le moment ça me passait au-dessus de la tête, mais si elles voulaient vraiment porter plainte elles pouvaient toujours passer au poste de police plus tard. Je reportais mon attention sur la gentille rouquine qui me parlait de sa sœur et qu'apparemment on était pareille,je ne connaissais pas sa sœur donc je ne pouvais pas vraiment dire si c'était vrai ou non mais la rouquine n'avait pas l'air d'être une menteuse alors je voulais bien la croire.

"Je n'ai rien fait du tout ,même par accident ...je le saurait si j'avais lancé du feu sur ce type, il est sorti comme cela et je venais d'une autre direction.... et il brûlait aussi de l'intérieur ...c'est yeux n'étaient que des flammes."

Pourquoi je me justifiais d'ailleurs ? Allez savoir, je regardais de nouveau l'endroit où le type était tombé en poussière, il fallait toujours qu'il se passe quelque chose d'imprévu en ville, quelque chose qui n'avait aucun sens. Moi qui espérai une journée tranquille au travail et bien c'était raté. Je passai une main sur ma veste en cuir marron pour chercher mon portable pour prévenir David quand une voix me stoppa, je levais les yeux sur Hope qui venait de sortir tout droit de la forêt,du même endroit où le type était sorti,je fronçais les sourcils en remarquant sa tenue et son arc, on aurait dit qu'elle était prête à partir batailler ou pour une aventure ,savait-elle quelque chose ? C'était une question que j'ajoutais sur ma liste de question sans réponse, liste qui avait grandi depuis que j'étais arrivée à Storybrooke et il me tardais d'avoir des explications et des réponses.

J'affichais un léger sourire quand Merida me parla de cet épisode avec l'autre pirate."Comment va ta porte d'ailleurs ?."Demandais-je ,vu que je lui avais en quelque sorte péter sa porte quand elle m'avait appeler ,mais bon cela avait été en quelque sorte de la faute de la princesse rebelle ,après tout elle aurait dû laisser sa porte ouverte pour que je rentre, mais peut importe.

"J'étais juste venue voir ou Henry allait .. pour ce qui est du reste je ne sais pas...Mais je pense qu'on peut se séparer maintenant."

Après tout il n'y avait rien d'autre à faire maintenant que l'autre était tombé en cendre, donc je n'allais pas rester ici, je tapotais l'épaule d'Henry."On se voit plus tard gamin."Je lui souris avant de me tourner pour commencer à reprendre ma route, laissant les autres derrière, je n'étais pas assez éloigner, si quelque chose se passait je pourrais tourner les talons ,mais je priais pour que tout reste normal.





(c) sweet.lips

Elsa White



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Elsa White


╰☆╮ Avatar : Georgina Haig

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le glaçon ambulant

☞ Surnom : Even
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 178

✓ Disponibilité : Venez frapper à la porte glacée de son igloo givré! :cassse:

Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 13 Oct 2014 - 19:02



❝Le chant du cygne❞
Don't be affraid Anna...
Je n'avais pas de but précis. Juste... marcher. Errer, entre les arbres, la traîne de ma robe emportant sur son passage les feuilles mortes colorées qui recouvraient le sol. Je ne me souvenais pas depuis combien de temps j'étais là. Il n'y avait que ce sentiment, un besoin urgent d'aller quelque part. Mais où ? Ça non plus je ne m'en rappelais pas. C'était comme un pression sur mon cœur, qui dictait mes pas. Il suffisait de ne pas réfléchir, d'avancer. L'odeur des bois était entêtante, j'avais l'impression que ma tête était lourde, tellement lourde... Les arbres tourbillonnaient autour de moi en dansant une valse inconnu et redoutable, cherchant à me faire perdre. J'avais envie de hurler, de tendre les mains devant moi et de tout geler pour tout stopper. Mais je restais les bras le long de mon corps, lèvres closes, restant muette. Juste... avancer.

Je pris une inspiration, les yeux fermés. Mon bras recouvert de tissus bleutés fin était posé contre le tronc large d'un arbre. Je ne me rappelais pas de m'être arrêtée... je ne me rappelais pas de... ça. De tout. J'étais comme guidée. Une marionnette, dont les fils sont tirés par un être bien plus puissant qu'une petite chose de bois. J'étais cette marionnette, et quelqu'un tirait mes fils. Je fermais les yeux, essayant de réfléchir. Mais tout était noir, éteint. J'étais certaine de savoir, il y avait quelque chose...

Des éclats de voix me firent relever la tête. Il y avait une présence... non, des présences. Je voyais entre les troncs noircis des silhouettes s'agiter. Ils étaient nombreux, mais surtout ils m'étaient inconnus. Je m'écartais de l'arbre auquel je m'étais arrêté pour continuer d'avancer, prudente. Je ne faisais aucun bruit, malgré les feuilles et les branches au sol, qui risquaient de trahir ma présence. À chacun de mes pas, un couche de givre recouvrait le sol, amortissait le choc. Je tournais la tête vers l'arrière, et vis qu'un chemin neigeux me suivait. J'avais tout gelé sans m'en rendre compte. Ce n'était pas si inhabituel, j'avais gelé tant de chose au cours de ma vie.

Reprenant mon ascension, je me cachais derrière un large tronc d'arbre, en suivant du regard les personnes qui se tenaient en groupe. Je ne les distinguais pas totalement, je n'étais pas encore assez prêt. Une odeur de brûlé flottait dans l'air, désagréable, mais elle ne me gênait pas plus que ça. J'avais déjà vu des gens dans les bois faire des feus. Il y avait une femme blonde, prêt d'un enfant. Je n'entendais pas ce qu'elle disait. Ils étaient plutôt nombreux... je les suivais du regard, dévisageant chaque visage. Je fus tout à coup prise d'un maux de tête violent, me retrouvant à genoux, dans les feuilles et l'herbe humide. C'était comme si une main géante resserrait mon cœur, appuyant de toutes ses forces. Ma tête me faisait tout autant souffrir, je me sentais défaillir, tremblante. Le visage de cette fille... cette jolie fille aux airs délicats... ce visage que j'avais si peu vu, que j'avais toujours aimé...

- Anna...

J'avais murmuré son prénom, même si elle ne pouvait pas m'entendre. Je me souvenais maintenant. De pourquoi j'étais en ces lieux. Je devais les en empêcher... les empêcher d'emmener Anna loin de moi, encore une fois. C'était encore flou, tout était douloureux, mais le visage d'Anna ressortait, coloré dans ce brouillard blanchâtre. Je ne pouvais pas l'approcher, je ne voulais pas lui faire encore du mal. Mais je voulais encore moins que ces gens l'emmène.

Haletant, je levais un bras tremblant en le tendant vers le groupe. Je fermais les yeux, me sentant brûlante mais déterminée. Je devais la sauver, l'empêcher de passer les frontières de cette ville... je ne me souvenais toujours pas de tout. Non. Mais c'était une évidence, un hurlement qui résonnait.

L'air se refroidit tout à coup, et quelque chose d'humide entra en contact avec ma peau nue. Il neigeait, tout autour de moi. J'ouvris les yeux, et je vis le jet bleuâtre de ma magie jaillir de ma paume, touchant le sol à quelques mètres. Un tas de neige se forma, grossissant à vue d’œil. Je n'avais pas besoin de réfléchir, la magie savait ce qu'elle devait faire. J'avais besoin d'un moyen d'arrêter ces personnes. Ce que je venais de créer y arriverait facilement.

L'immense dôme blanc se redressa et la créature des neiges s'anima complètement, s'imprégnant des ordres qu'il avait reçu. Je ne voulais pas qu'il fasse de mal à Anna, juste qu'il la protège. Il devait m'obéir, j'étais ça créatrice. Mais la neige qui tombait toujours du ciel commençait à me faire douter. Je ne contrôlais peut être plus rien finalement... pourtant, je devais le faire. Toujours cachée, je regardais la créature se diriger vers le groupe, son pas lourd faisant trembler le sol. Il devait les en empêcher...


© Pando

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
the cold never bothered me anyway
Are you really going to let fear control your life ? ▬ Believing in even the possibility of a happy ending is a powerful thing.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8708-sortez-les-manteaux-les-echarpes-les-gants-frozen-is-coming

Angela Pink



« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Angela Pink


╰☆╮ Avatar : Karen Gillan ➹

Ѽ Conte(s) : Lilo & Stitch ¸.•
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Angel ϟ

Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 177110mairie

☞ Surnom : seb ❧
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 361

✓ Disponibilité : En charmante compagnie avec un psychopathe !

Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 14 Oct 2014 - 18:52

Le Chant du Cygne
Un ami avec de l'herbe, c'est le mieux !


Récapitulons... Le petit garçon avait donné une bonne leçon à la jeune femme qui voulait tout mettre sur le dos de Emma, notre shérif. Bon point pour le petit. Mais il n'était pas neutre, car tout portait à coire qu'il était le fils de la même shérif. D'un autre côté, la vérité sortait toujours de la bouche des enfants.

Ensuite, il y avait cette rousse. Je n'aimais pas trop qu'elle soit rousse elle aussi, mais plus de rousses on était, plus on arriverait à s'imposer auprès de la population de Storybrooke. Maire, shérif, directeur d'école... il en fallait dans tous les points stratégiques pour un jour prendre le contrôle. J'avais émis un léger sourire triomphant car je savais qu'on pouvait y arriver.

Deux voix pour Emma... a croire qu'on était en pleines élections. Puis, une nouvelle venue, rousse encore... D'ailleurs je m'étais avancée vers elle et j'avais levé la main pour qu'elle me tape dedans, mais elle avait fait comme si elle ne m'avait pas vue et elle était partie vers la shérif. Encore une qui allait lui donner son appuis. Trois contre... ça n'avait pas d'importance. Youhou !

Quand ce fut enfin au tour de la shérif, elle se redressa de toute sa hauteur, elle porta sa main à son pistolet et elle... annonça qu'elle allait partir. Ok, on avait voté pour rien, qui plus est on ne m'avait même pas encore laissé dire pour qui j'étais. Comme quoi ça avait très peu d'importances que je sois là ou non. Mais ce qui comptait, c'était avant tout que les rousses l'emportent... Il suffirait de teindre les cheveux de Emma Swan pour arranger le truc. Je passerai chez elle ce soir.

J'avais humé l'air autour de moi. Le temps se rafraîchissais. C'était pas une bonne idée de rester au dehors comme ça, avec ce froid. Je m'étais éclipsé sans qu'on remarque mon absence... C'est fou ce que je suis douée pour passer inaperçue. Pourtant j'avais simplement fait demi tour et je m'étais mise à marcher. J'avais imaginé une foule d'excuse pour expliquer les raisons qui me poussaient à partir si on venait à me demander où j'allais, du genre :

"Je vais juste faire pipi et je reviens."

Ou alors plus soft, comme...

"J'ai un manque de sucre, je fais un tour à l'épicerie juste au coin de la rue et je reviens. Mais ne m'attendez pas, continuez à parler entre vous."

Le hic quand vous cherchez une excuse c'est qu'on ne vous demande pas pourquoi vous partez et que du coup vous n'avez pas besoin de l'utilier. D'un côté j'aurai bien aimé qu'on me demande pourquoi je partais, mais non... Tant pis. Puis tout ça coup, ça y est! On m'appelait. Enfin presque, mais j'étais habitué qu'on ne se souvienne plus de mon prénom. C'était pas An-na, mais An-gela ! Et c'était qui cette femme qui se tenait là? Je l'avais observée au loin, elle semblait à bout de souffle.

Qu'est ce qu'elle faisait avec sa main? J'avais penché la tête sur le côté pour mieux l'observer. Elle semblait bien concentrée. Wouah, attendez, il se mettait à neiger? Il neigeait là? Mais on était à peine en octobre. Je déteste cette ville, on ne sait jamais comment s'habiller! Je m'étais tourné pour voir si il n'y avait pas un habit abandonné dans le coin. Ca arrivait très souvent aux abords des forêts ou dans les... poubelles. Mais trouver des poubelles ici, ça allait être compliqué.

Quand j'avais tourné la tête vers la jeune femme, elle était toujours là, mais y'avait un truc devant elle. J'avais un mal fou à voir au travers. Tiens, c'était marrant, cette chose était transparente. J'avais levé les yeux pour voir ce que ça pouvait être. Un nouvel arbre qui avait poussé là, comme ça? Mais non, c'était juste un... monstre. Un monstre fait de neige ou plutôt de glace. Cool.

"Attendez... Qu'est ce que ce monstre faisait là?"

C'était peut être pas une bonne idée d'ouvrir la bouche, car cette chose m'avait entendu et il s'était tourné vers moi.

"Ok, on reste cool mon beau. Euh... Tiens..." avais-je dit en me penchant pour prendre un bout de bois et en le jetant bien au loin. "Va chercher!"

C'était sûr qu'il allait partir dans l'autre direction. C'était évident. Ca ne pouvait être que ça. Là, il avait fait un pas vers moi juste pour ensuite faire demi tour... Ou pas. Pourquoi il s'avançait? Ok... C'était pas vraiment bon signe.

"Euh... Excusez moi, mais y'a un monstre en liberté, sans laisse ni rien et je n'arrive pas à voir s'il a un collier. Si son propriétaire est dans le coin, il faudrait... AHHH !!!"

Voilà que la créature avait tenté de m'écraser avec son poing. Je m'étais reculée juste à temps.

"Ca ne va pas la tête de t'attaquer aux honnêtes gens? T'as de la chance qu'on me retient!"

Il n'y avait toujours personne autour de moi, mais j'étais persuadé que quelqu'un allait faire un pas vers moi pour me retenir... C'était évident... Et vite...




made by pandora.




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



৩ Gros Bonbon ROSE ? Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 2724229657



http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44022-chronologie-de-angela http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t44023-la-bible-des-rps-de-angela-pink-la-peluche-rose

Henry D. Mills



« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


Henry D. Mills


╰☆╮ Avatar : Jared S. Gilmore

Ѽ Conte(s) : Aucun
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Personne

☞ Surnom : Bloody Mary
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 592

✓ Disponibilité : Présent chef *-*

Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 _


Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 14 Oct 2014 - 20:04

Il y avait bien trop de monde à cette endroit. D'après le livre d'Henry, il y avait donc Emma, la fille de Blanche-Neige et du Prince Charmant, Anna, la sœur d'Elsa, et la petite boule de poil Rose, Angel, la compagne de Stitch... Quand à l'autre garçon, Henry ne l'avait pas vu dans son livre, tout comme la jeune femme qui venait de dire du tord d'Emma... Et enfin, c'est Mérida qui fit son apparition, bientôt suivie par Elsa... Bon... Qu'allait-il donc se passer ?

Le gamin écouta donc la conversation entre sa mère et la princesse Rebelle, en apprenant qu'Emma avait vu un pirate à poils... Non, sérieusement ? Il lui lança donc un regard quelque peu curieux, avant qu'elle ne décide de partir. Le gamin fixa donc tour à tour les personnes présentes et il se hâta de rejoindre la blonde, en lui demandant alors :

-Dis Emma ? Tu m'aides dans l'opération Blanche-Neige parce que...

Mais il n'eut même pas le temps de finir sa phrase qu'un monstre de glace apparut alors. Il lança un regard à Elsa, sachant très bien que c'était la seule à pouvoir faire ce genre de chose, alors qu'il se mettait à neiger. Le gamin attrapa donc Emma par la main, essayant de se souvenir de quel façon Anna et Kristoff avaient par le passé échappés à Marshmallow dans son livre... Mais, il n'y avait qu'une chose à faire : fuir...

-Laisse tomber l'opération Blanche-Neige. On doit courir là !

Il lâcha donc la main de sa mère biologique, espérant qu'elle le suivrait, ramassa son sac qu'il avait posé plus tôt à terre, histoire de ne pas laisser son livre sur place, et il passa devant les autres personnages, en leur faisant signe de le suivre s'ils voulaient tous survivre...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
she just ran away
I miss the one that you were. But the one that you've become, i hate her. She's not you. And I liked you so much, what a waste of time. ©️ by anaëlle.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13826-henry-mills-fi http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13837-les-liens-d-henry http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13838-les-histoires-du-vrai-croyant

Invité



Invité


Anonymous



Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 _


Actuellement dans :

________________________________________ Mar 14 Oct 2014 - 20:45

Quelque chose emplissait l'air. Il devenait de plus en plus lourd au fur et à mesure que je restais ici. Et ce n'étais pas dû à ma folie. Non, c'est bien pire que ça. Elsa. J'avais sentit son énergie il y a plus de trente ans et je peux maintenant la reconnaître entre mille. L'air se fit plus froid et frissonnait. Oui. L'air a peur de ce qui se passe. Je sais que cela peut paraître ridicule. Mais je suis un Enfant de l'Etoile. Je ressens ces choses avec facilités. Même s'il semble que l'apocalypse me soit passée sous le nez. Scrutant les alentours, je cherche Elsa désespérément. C'est alors que vint le monstre, cachant tant bien que mal sa créatrice. Je m'avance comme par réflexe vers le monstre et constata avec effroi que sa puissance a été mise au maximum. Pyro apparut, comme horrifié. Je ne l'avais pas vu depuis longtemps celui-là. Mais ses trait ressemblait trop à ceux de Lise quand elle était enfant. D'un coup, mon ami imaginaire rentre en moi. Je me sens totalement bizarre. J'ai l'impression d'être moi sans être moi.

-Monstre issu de la magie. Et la neige semble se régénérer, dis-je étonnamment avec facilité alors que j'ai d'habitude du mal à parler.

J'envoie une lame d'air pour essayer de trancher le monstre. Mais la neige, loin de simplement échouer sur le sol se reforma pour devenir un bras. Génial. On ne peut pas battre un tel monstre, même si je mettais à contribution tous mes pouvoirs. Je sens que je vais bien m'amuser si je fais des rencontres comme ça tous les jours. Au lieu de tout simplement fuir, je me mis à réfléchir sur comment le vaincre. Il y avait forcément une solution pour le combattre. La chaleur par exemple. Mais personne ne possède la capacité de créer des flammes, ce qui est bien dommage. Elsa. Pourquoi fais-tu ça?


-Elsa! me mis-je à crier.

Je la vit derrière la créature de glace. Seule. Désorientée. Je ne peux pas la laisser. Pas comme ça. Je sentis l'air autour de moi former des frottements. De l'électricité. Mais oui, c'est ça! Je peux former un orage pour foudroyer le monstre. Rien de plus facile quand on a quelques notions de physique. J'espère juste que je ne vais pas toucher les autres. Et que j'aurais le temps de faire quoi que ce soit.


-Bon, je peux foudroyer la créature mais il me faut du temps. Et que le monstre reste ici. N'espérez pas la battre facilement, j'ai déjà essayé, dis-je sur un ton faussement désinvolte. Vraiment, je me demande d'où me vient ce changement de personnalité soudain.

Mince, j'ai dit cette phrase tout haut. De toutes façons, ils l'auraient sut un jour ou l'autre non? Mais qu'est-ce que je raconte? Où est passée ma prudence? Je regarde les autres d'un air bizarre, troublé par tous ces changements en moi. Je dois vraiment prendre des vacances. J'en aurais rudement besoin.

-Oui je suis schizophrène mais nous allons bien!

Je me concentre pour déplacer l'air de façon à provoquer l'orage. Heureusement pour moi, il semble que de l'électricité ce soit stockée dans l'air. En attendant, je dois laisser les autres se débrouiller. Le tonnerre commençait à gronder au bout de quelques minutes, puis l'ombre d'un éclair se fit voir encore quelques minutes plus tard tandis que le monstre s'approchait de moi, près à me tuer d'une minute à l'autre. J'esquive une première attaque mais me prend son poing dans la poitrine. Le coup m'envoya valser sur le mur de l'église. Je maintiens l'orage dans la zone et tente de m'enfuir.

-Fuyez!

Des éclairs s'abattirent près de l'Eglise. Je ne sais pas si ça a marché, mais en tout cas, ma poitrine me faisait mal. Très mal. Cette créature possédait une force inouïe. J'ai eu tellement de peine à me relever que j'ai du utiliser mes pouvoirs pour me propulser hors de la zone d'orage. S'il vous plait, dites moi que je n'ai tué personne et que la créature a été abattue.

Hippolyte Sherman



« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


Hippolyte Sherman


╰☆╮ Avatar : Shelley Hennig

Ѽ Conte(s) : Inventé
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : la fille d'Arès.

☞ Surnom : Julie
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1000

✓ Disponibilité : Décédée.

Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 _


Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mar 14 Oct 2014 - 22:23




Evénement : Le Chant du Cygne.

Angela && Loann && Henry && Elsa && Emma && Hippolyte


Ok. Le gamin n’était peut-être pas aussi mignon qu’il semblait l’être. Hippolyte n’aimait pas le ton qu’il prenait avec elle. Pour qui se prenait-il ? Le respect des aînés, ça lui ait inconnu ? Surtout qu’elle ne lui avait rien fait, au contraire. Mais bon, le gamin semblait être particulièrement attaché au shérif de la ville. La brunette ne put s’empêcher de lui lancer un regard noir. Comment si elle avait que ça à faire de s’en prendre au shérif. Elle n’était pas une suicidaire, ni une criminelle ! Elle aurait voulu lui répondre avec le même ton froid qu’il avait employé avec elle. Cependant la rousse sage avait raison. Il fallait arrêter d’être en conflit. Alors la demi-déesse prit sur elle, elle soupira légèrement puis croisa les bras. Une posture qui lui permettait d’éviter de s’emporter trop facilement puisqu’elle se contenait. En plus tout le monde semblait être contre Hippolyte. C’était le moment de se taire et de laisser les choses se passer, voire même de partir et laisser ce groupe. Qu’est-ce qu’ils lui apportaient ? Rien, strictement rien. Aussi, lorsqu’une troisième rousse débarqua, Hippolyte ne prit même pas la peine de la saluer, ni même de lui adresser la parole. Pas la peine de se mettre tout le monde a dos. Ce n’était pas son objectif journalier. Hip écouta la conversation de la dernière arrivée avec la shérif. C’est que tout le monde semblait l’apprécier dis donc ! Mieux ne valait pas devenir son ennemi. La jeune étudiante avait donc bien fait de ne plus rien dire. Mais pourquoi rester ici ? Il n’y avait rien à faire, et surtout la mort suspect de ce gars était très étrange. Cela annonçait souvent de mauvaises choses. Tout naturellement, les pensées d’Hippolyte allèrent vers ce fameux soir où il y a eu l’apocalypse. Mais il s’agissait de mauvais souvenir, aussi, la jeune femme décida de les chasser d’un léger coup de tête. C’est à ce moment-là qu’Emma et la rouquine tarée partirent. C’était le moment pour Hip aussi. La jeune femme avait d’abord pris le soin de regarder tout autour d’elle afin de prendre la meilleure direction. Alors qu’elle allait se mettre en mouvement, la panique se fit ressentir dans l’atmosphère ainsi qu’un froid glacial. Il se mettait à neiger. Hip leva la tête pour regarder le ciel, puis leva ses mains pour sentir les flocons sur sa peau. Pourquoi ! « La neige n’est pas un peu en avance cette année ? » Octobre, ce n’était pas Décembre. Enfin bon, Hip n’était plus étonnée par ce que la ville pouvait réserver à ses habitants. Mais ce n’était pas le pire dans la situation. La neige ce n’était rien, à côté de cet énorme monstre de neige qui venait d’apparaître. « Oh mon dieu ! » Il fallait qu’elle arrête de dire ça. Quoi que, là, l’aide d’une divinité aurait pu être utile, ou bien de quelqu’un sachant utiliser le feu…comme Kiana ! Dommage elle n’était pas présente aujourd’hui. Automatiquement, comme pour se protéger, Hippo sorti sa lance, se mettant en position de défense. Elle écouta attentivement ce que le jeune homme qui semblait avoir à peu près son âge disait. Détruire le monstre par l’électricité ? C’était une excellente idée. Enfin d’après elle. D’ailleurs, planter sa lance dans le monstre allait certainement faire un excellent fil conducteur pour les éclairs. « Je vais t’aider ! » Hippolyte envoya sa lance avec très grande force qu’elle se planta dans le monstre. Chouette. Un léger sourire se dessina sur le visage de la demi-déesse. Quelques minutes s’écoulèrent entre le début de l’attaque et l’arrivée des éclairs. L’orage grondait, se mélangeant à la neige. C’était un temps très bizarre. Et rester là était une très mauvaise idée. Alors elle se recula, s’éloignant au maximum de l’endroit où l’orage se préparait. C’est à ce moment-là qu’elle vu Loann se faire envoyer valser par le monstre. Malheureusement, Hip ne pouvait pas l’aider. Non pas qu’elle n’en n’avait pas envie, mais plutôt qu’elle ne pouvait pas se dépêcher. Sa jambe venait à peine de récupérer de ses blessures. Hip s’arrêta, se sentant assez éloigné de la zone où tomberait la foudre. Elle observa attentivement le monstre. L’éclair toucha le métal de la lance d’Hippolyte, qui était planté dans le monstre. L’électricité resta très longtemps dans le corps, si on pouvait dire ça, de la créature de neige. Après plusieurs minutes de spectacle de lumière vive, comme lorsque cela disjonctait, le monstre implosa. Excellent ! « Oui !!! » La demi-déesse se retourna vers Loann, lui adressant un franc sourire. Elle se dirigea vers lui. Il semblait avoir pris un sacré coup, vu comment il se tenait le ventre. « Félicitation ! C’était très bien joué ! » Ce n’était pas dans l’habitude d’Hippolyte de faire des compliments mais là, il avait tout de même réussi à tuer un monstre à lui tout seul. Il était vraiment très fort. « Ça va aller ? » S’il y avait bien une seule personne dont elle se souciait ici, c’était bien lui. En même temps, c’était le seul qui ne s’était pas mis contre Hippolyte. Enfin bref, une bonne chose de faite, une créature affreuse en moins. Mais combien en restait-il dans cette ville ? Car chaque jour semblait avoir son lot de mystère à offrir à Storybrooke.


love.disaster

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Come back from heaven ?

La vie humaine est semblable à un chemin dont l'issue est fatale. On nous en avertit dès le premier pas, mais la loi de la nature nous dicte d'avancer toujours.© belzébuth
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11035-hippo-killing-doesn-t http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t15550-hippo-cest-trop-banal-detre-sentimentale http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12214-les-aventures-d-une-demi-deesse

Anna D'Arendelle



« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


Anna D'Arendelle


Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Soso Turner :love:

Ѽ Conte(s) : La Reine des Neiges
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Anna

Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 480751anna

☞ Surnom : Didi ou Marine
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 787

✓ Disponibilité : Archi complète, prenez un tiquet et faites la queue :boulet:

Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 _


Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mer 15 Oct 2014 - 18:07

The Swan Song


Je n'avais jamais douté, du fait que ce n'était, vraiment pas elle, qui avait fait ça, au type en noir. Je m'apprêtais, à reprendre la parole, mais fut à nouveau coupé. C'était une manie vraiment agaçante, que de couper la parole des gens. À, Arendelle, on m'aurait laissé, parlé. Même si j'ennuyais les gens. Quoi que...Kristoff, était un peu comme ça aussi.
La nouvelle, venue, était une rousse, encore une. Décidemment, le roux faisait sensation, dans le monde des contes. On, était déjà trois rassemblés, ici, à l'avoir. Bien, que la première, semblait, bizarre, et la seconde...Semblait bizarre aussi en fait. Bon, beaucoup, de gens pensaient la même chose, de moi. Mais, je n'étais, pas bizarre. J'étais, juste enjouée. Ce n'était pas la même chose.
La nouvelle rouquine, nous demanda si c'était le rassemblement du club des dépressifs anonymes. Je ne relevais pas. De toute façon, entre ça, ou les critiques de Kristoff, parce que j'allais épouser un homme que je connaissais à peine, aucun des deux, n'étaient pires. Alors, je ne cherchais même, plus, à me défendre et à rétablir la vérité.
Puis, elle s'adressa, au shérif, je ne suivis, pas la conversation, sentant, quelque chose, d'étrange. L'air, se fit, soudainement, plus glacial. Je sentis, mon cœur s'accélérer. Se pourrait-il, qu'Elsa, soit, ici ? Se pourrait-il, qu'aujourd'hui, soit le jour, où je la retrouverais enfin ?
En, fait, cela, ne se passa, pas exactement, comme je l'espérais, un monstre de neige, s'approcha de nous :

- Oh non soufflais-je

Je me revoyais, cette fois, après, avoir quitté le château d'Elsa, avec Kristoff et Olaf, avec ce même monstre de neige. Il n'y avait qu'une seule chose à faire, fuir :

- C'est Marshmallow ! M'écriais-je

Tout le monde me regarda, bizzarement, comme si j'avais perdu la tête

- C'est une création de ma sœur expliquais-je, il faut fuir !

Contrairement, à Olaf, Marshmallow, n'était pas du tout gentil. Il, était seulement, là, pour protéger, Elsa, le problème, c'est qu'il voyait, tout, et tout le monde comme une menace. Même, la plus gentille, des créatures, passerait pour un ennemi à ses yeux. Et avant que nous n'ayons eu le temps, d'esquisser le moindre geste, il s'en prit, à la première rouquine. J'étais très inquiète. Marshmallow, était difficilement contrôlable, la seule à le pouvoir, était, Elsa. Mais, vu ce, qu'il se passait. Je supposais, qu'elle n'avait toujours pas le contrôle de ses pouvoirs :

- Bon, je peux foudroyer la créature mais il me faut du temps. Et que le monstre reste ici. N'espérez pas la battre facilement, j'ai déjà essayé, Vraiment, je me demande d'où me vient ce changement de personnalité soudain.

Alors, Loann, aussi, avait rencontré la création d'Elsa ? Ce, n'était pas le moment, de penser, à ça. Je ne savais, pas si, foudroyer, une création, avait des conséquences, sur le créateur, mais, si, c'était, le cas, je ne voulais pas, qu'il le fasse, je ne voulais pas qu'il fasse de mal à ma sœur. Mais, avant que, je n'ai eu le temps, de formuler, mes craintes, des éclairs s'abattirent, sur le monstre. Bientôt, suivit, de la lance, de la brune. Anéantissant, définitivement, ou tout du moins, c'était ce que tout le monde espérait, Marshmallow. Je n'éprouvais, pas la même joie, que tous les autres. Ce, n'était, pas qu'il allait me manquer. Mais, j'avais peur, pour Elsa. Allait-elle bien ? Je n'y connaissais, rien en ce qui concernait, la magie. J'ignorais, donc s'il y avait, des répercussions sur elle. Je m'apprêtais, à poser la question à Loann, mais sans que je n'aie eu le temps, de le faire, je sentis, soudainement, quelqu'un m'agriper la gorge, et me tirer en arrière. Mon souffle se coupa, il essayait de m'étrangler ! Mais, qu'est que, je lui avais fait, à l'homme en noir ? Je ne le connaissais, même pas. J'essayais, tant bien que mal, de me débattre, mais, à chaque, fois, sa pression sur ma gorge, semblait, s'accentuer. Dans, un dernier, espoir, je lui mis, un coup de coude, dans l'estomac. Mais, déjà, je commençais, à voir des points, noirs apparaître devant ce que je voyais. Ce, n'était, vraiment pas bon signe :

- Elsa, parvins-je à articuler

Si, je devais finir, étranglé, par un type louche en noir, autant que l'on sache que ma dernière pensée, fut pour ma sœur


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Il n'est point d'avenir sans nous
Oui pour moi rien ne change, C’est toujours ta main dans la mienne. Les jours se ressemblent, On s’aimera quoiqu’il advienne. Comme un mur de pierres, résiste à l’hiver Tu m’aides à rester debout. Pour moi rien ne change, il n'est point d'avenir sans nous.


Hope Bowman



«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


Hope Bowman


Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 378254admin

╰☆╮ Avatar : Karen Gillan

Ѽ Conte(s) : Rebelle
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Merida

✓ Métier : Chewbacca à Disneyworld, en Floride
Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 T8z7

☞ Surnom : Natoune
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2046

✓ Disponibilité : Yepaaa !

Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 _


Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Mer 15 Oct 2014 - 23:00



“Go back to the Matrix, now!”


Je me retrouvais donc au beau milieu d'une bande de gens à problèmes. Ils affichaient tous des têtes de six pieds de long, à croire que vivre à Storybrooke, c'était une horreur sans fin. Je n'étais pas vraiment d'accord. Quand on cherche les problèmes, ils finissent toujours par nous trouver. Si on veut rester tranquille peinard, il ne faut pas sortir de chez soi à une heure pareille. Et sinon, il faut assumer.

"Comment va ta porte d'ailleurs ?"

Ah, au moins une personne civilisée qui interagissait avec moi. J'esquissai une mine réjouie avant de répondre d'un ton badin à Emma tout en jouant avec mon arc :

"Oh... elle grince. Mais je l'ai faite réparée depuis le temps ! Tu imagines si j'étais restée sans portes ces derniers mois ? Mes pauvres voisins en auraient fait des cauchemars ! Et je suis sure que Louis aurait appelé les flics... C'est le petit vieux qui habite en dessous de chez moi. Il se plaint que mes effluves de marijuana empestent son appartement, mais il ne peut pas prouver que ça vient de chez moi !"

Je m'interrompis brusquement, réalisant que j'avais la shérif en face de moi. Je jetai un coup d'oeil alentour en me mordant brièvement les lèvres, et j'ajoutai précipitamment :

"De toutes façons, c'est pas moi qui fume de l'herbe ! C'est la vieille dame du dessus ! D'ailleurs, faudra que tu ailles lui rendre visite une fois, c'est plutôt louche. Moi, je sais que consommer de la drogue douce est illégale !"

Je hochai plusieurs fois la tête avec un grand sourire, avant de jeter ma pomme dans l'herbe et de croiser les mains dans mon dos, dans une posture de petite fille modèle.

Heureusement, un monstre de glace fit son apparition et empêcha Emma de me poser trop de questions. Euh attendez... quoi ?

Je levai les yeux vers l'iceberg animé. Il n'avait vraiment pas l'air commode. D'où sortait-il, ce machin ? C'était dingue, ça ! On discute cinq minutes et une grosse guimauve se permet de nous interrompre !

Il tenta d'écrabouiller la rousse numéro 1. C'est à cet instant que je réalisai qu'il y avait un peu trop de rousses autour de moi. Alors que c'est censé etre une couleur de cheveux rarissime... M'en fiche, j'ai les plus beaux cheveux. Enfin en tous cas, on ne peut pas louper ma crinière !

Le gamin -très courageux- prit l'option fuite en attrapant la main de sa mère pour s'en aller. Je ne pouvais pas trop lui en vouloir, si j'étais aussi chétive que lui, j'aurais probablement fait la même chose. D'ailleurs, je me souvins qu'il s'appelait Henry. C'était le fils adoptif de l'ancien maire, et celui d'Emma, par la même occasion.

Gamin numéro 2 -celui dont les cheveux défiaient la gravité s'amusa à faire de la magie sur le gros glaçon. Je haussai un sourcil peu emballé. Il allait nous l'énerver avec ces idioties. A mon avis, ce n'était pas marqué "Rumpelstilskin" sur son front, donc on allait juste morfler deux fois plus, surtout qu'il n'avait pas l'air de maitriser l'orage qu'il était en train de provoquer. Mes doutes se certifièrent lorsqu'il conseilla de fuir. Encore. Décidément, les mecs débordaient d'idées géniales.

La rousse numéro 2 -la dépressive- cria quelque chose de bizarre. D'après ses dires, ce truc glacé était une création de sa soeur.

"Eh ben... t'aurais pas du lui piquer sa brosse à cheveux. Elle a l'air du genre rancunier, ta soeur..." grommelai-je.

Lassée de tout ce cinéma, je balançai mon sac sur le devant, l'ouvris et en sortis une boite d'allumettes. J'en choisis une et la grattai sur le coté de la boite. Elle s'enflamma aussitôt. J'esquissai un sourire, allai pour la jeter sur l'iceberg, mais un éclair aveuglant brisa la bestiole en deux avant de la faire imploser en éclats de glace.

Je protégeai mes yeux d'un revers de main, après avoir lâché l'allumette qui commençait à me cramer les doigts. Lorsque j'abaissai mon bras, je lançai un drôle de regard à l'espèce de bébé guerrière qui ramassait sa lance et sautillait comme si on était à la fête foraine.

"Tu m'as l'air cool, toi." lui dis-je tandis qu'elle se dirigeait vers Gamin numéro 2.

Elle s'inquiéta de son état de santé. Je fis une grimace et répondis pour lui :

"Il vient de péter des éclairs par la tête, ou je-sais-pas-quoi, donc c'est normal s'il ne va pas bien. Mais c'était vraiment extra comme spectacle."

Je levai le pouce en l'air dans sa direction.

"Hope Bowman. Et vous deux, c'est comment ?"

Nouvelle interruption. J'entendis un cri inarticulé dans mon dos. Je me retournai, exaspérée, et me figeai d'effroi. La rousse numéro 2 était sur le point de se faire étrangler par un type en noir à l'allure louche. En costard, avec des lunettes noires et une coupe en brosse, il semblait sortir tout droit de Matrix. Il la maintenait fermement et avait la dégaine d'un doberman prêt à mordre, même si son visage restait impassible.

Tout d'abord, je fus tentée de ne rien faire. Après tout, ce n'était pas mon problème. Je ne connaissais pas cette nana et elle pleurnichait sans arrêt. Elle faisait honte aux rousses. Oui, oui...

Je me débattais mentalement avec mes principes. Merida de Dun Broch, elle, aurait bien agi. Elle lui aurait porté secours. Si je voulais redevenir cette princesse, je devais lui venir en aide. Je n'avais pas d'autre choix. Je poussai un soupir excédé, agacée d'abimer une flèche pour une cause qui m'était inconnue.

Prestement, je me saisis de mon arc, pris une flèche dans mon carquois et la pointai vers la tête du type en noir. Je visai le dessus de ses lunettes noires, juste au niveau du front. Il maintint son emprise autour de la gorge de sa victime, et je crus discerner l'ombre d'un sourire sur son visage de marbre. Je pris cela pour un défi.

"On n'est pas le meilleur quand on le croit, mais quand on le sait." déclarai-je farouchement.

Je lâchai la corde de mon arc et la flèche siffla dans l'air. J'avais ajusté mon tir pour que la pointe explose le verre de ses lunettes et transperce son oeil. Prends-toi ça, l'Agent Smith au rabais ! Au pire, j'éborgnerais la rousse à la place. Mais au moins, on ne pourra pas dire que je n'ai rien tenté ! Même si je suis sure qu'on allait encore m'en vouloir ! Pff...
(c) Bloody Storm


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Who cares what the idiots say? Who cares what the idiots do? Who cares about the pain in your heart? Who cares about you? I do. 'Cause you're worth much more a fact you can be sure
- No need to hide The love you've got inside.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13165-fate-and-desti http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t4959-do-you-want-to-chase-the-wind-and-touch-the-sky-with-me http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1312-merida-s-big-adventure http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t80951-nounours_rebelle

Contenu sponsorisé








Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne - Page 2 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 2 sur 9
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Evénément Divin #3 {10} : Le Chant du Cygne





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Les mondes spéciaux :: ➹ Olympe d'Amour