MAGIC
LEAGUE

01.12.19
de Cyril


TOP RP
- bientôt -



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ You Are my Buddi ☆ Evénement #115
Une mission de seb - 20 octobre 2019
Une mission toute mignonne, toute gentille !

Partagez
 

 Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage

Mary Margaret Blanchard


« Prince de la Savane »


Mary Margaret Blanchard


╰☆╮ Avatar : Ginnifer Goodwin / Bailee Madison

Ѽ Conte(s) : Blanche Neige et les 7 nains
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Blanche Neige

☞ Surnom : Bloody Mary
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7841

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 _


Actuellement dans : « Prince de la Savane »


________________________________________ Mer 25 Fév 2015 - 8:59

Tout s'était passé si vite dans la maison en flamme. Mary Margaret n'avait dut son salut qu'à Jefferson puis à une autre jeune femme qui les avait ensuite tous transportés dans la forêt, près du puits à souhaits. Mary Margaret crût un instant qu'ils seraient en sécurité à cet endroit mais en fait, et bien Yen Sid se trouvait là aussi. Et Regina n'eut pas d'autres idées que d'exposer son plan à voix haute. Elle était vraiment sérieuse ? La brunette la fusilla donc du regard, en répliquant alors :

-Vous êtes...

Mais quelque chose changea soudainement en elle, alors que Yen Sid expérimentait les fioles de Jefferson. Elle eut l'impression qu'on venait de lui faire un lavage de cerveau alors que l'odeur du sang de Bodhi et de celui de Yen Sid, qui se faisait arracher le bras lui donnait des envies de meurtre.

Elle fit donc un pas vers Jefferson, qui se tenait devant Bodhi, essayant de le protéger tant bien que mal, avant... Et bien avant qu'un groupe de mini hommes ne fonce sur elle pour la faire tomber à terre :

-Garde royale ! On...

Mais à vrai dire la princesse mutante n'en avait rien à faire de ses nains. Elle éjecta d'ailleurs le pauvre Joyeux qui l'énerva plus qu'autre chose avec son sourire débile et se redressa, feulant comme une lionne sur le reste du groupe, avant de bondir sur Jefferson et de le mettre à terre. Sauf que... Et bien le Chapelier avait ouvert une fiole et l'avait faite respirer à la brune qui retrouva tous ses esprits d'un coup. Elle haussa donc un sourcil en fixant le visage de son futur beau-fils, se demandant pourquoi il fallait toujours qu'elle se retrouve toujours sur lui (CF Jurassic World Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 563794906), avant de réaliser que le combat faisait rage.

-Fais exactement la même chose avec Regina pendant que j'fais diversion.

Elle se releva donc, sifflant d'un coup alors que les nains se retournaient vers elle, hésitant à se regrouper vers elle. Mais elle leur fit comprendre qu'elle était elle même. Ils se regroupèrent donc tous vers elle, leurs pioches à la main. Au moins, ils étaient 7 armés. 7 parce qu'évidemment, Leroy était toujours souffrant quelque part en ville...

-J'vous autorise à venger Grincheux. Attention, on ne touche pas Regina, c'est Jefferson qui s'en occupe.

Les nains se ruèrent donc vers la scène de la bataille et Snow leva les yeux au ciel, avant de reprendre contenance en voyant Bodhi se relever et... Et bien être a top de sa forme, comme si rien ne s'était jamais passé. Apparemment, il avait eu le droit à... une seconde chance. Et il commença lui aussi à donner ses directives, ce qui rendit les nains encore plus hargneux.

Voyant que Bodhi tentait d'avancer vers le puits, Mary Margaret s'empara d'une flèche et le suivit à découvert, pour trouver un point d'attaque plus en retrait, non loin du puits, puisqu'elle vit le regard de Yen Sid suivre le maire. Elle lança donc la première flèche, pour la faire siffler près de l'oreille du magicien, en lâchant alors :

-CA C EST POUR LEROY !

Elle arma de nouveau son arc, s'attirant toute l'attention du mage. Mais c'était exactement ce qu'elle voulait, pour laisser le temps à Bodhi d'agir. Elle lança donc la seconde flèche en plein dans la cheville du mage, sans aucun remord.

-CA C EST POUR DAVID !

Elle arma une nouvelle flèche, tout en défiant le magicien du regard, constatant que les nains continuaient sans relâche de faire le ménage, en l'âmochant. Elle les laissa donc faire, restant tout de même sur ses gardes...

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Hogwarts is my home !
we have had the time of our lives and I will not forget the faces left behind it's hard to walk away from the best of days but if it has to end, I'm glad you have been my friend in the time of our lives


Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 724543BANSNOWHUNTER

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 XJJhp1
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t206-i-will-always-find-you http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28817-les-liens-de-snow http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t264-les-histoires-d-une-princesse

*Pitch Black


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


*Pitch Black


Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Pitch Black

☞ Surnom : Brioche
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 170

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 25 Fév 2015 - 11:38

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 Tumblr_mijejj2HFy1qj6i7po2_250
A end, once and for all.


"Bottez-lui le cul." 


Pitch sourit devant le Maire qui était revenu d'entre les morts, il regarda les nains se jeter sur le magicien, bataillant comme des démons. Le fossoyeur se tenait aux côtés de Jefferson, désormais, il pouvait voir les similarités que les deux singuliers personnages partageaient, ils étaient deux pères un peu trop protecteur, j'étais juste... Légèrement plus extrême que lui lorsque la situation l'exigeait. Le magicien se défendait bec et ongle, les nains étaient trop rapides, mais à un moment où à un autre l'un d'eux allait se faire attraper et regretter leurs charges héroïques. Non, je le savais depuis le début, c'était à moi de conclure cette histoire avec le Magicien. S'il existait une forme de destin qui régissait nos actions en ce monde, alors j'étais presque sûr qu'il voulait que le dernier chapitre de cette histoire s'écrive maintenant, dans le sang et dans les larmes. Et moi, j'étais celui qui tenait la plume. Bohdi allait jeter la baguette dans le puits et Yen Sid tentait de l'arrêter coûte que coûte malgré la diversion. En un seul instant, le magicien déploya une sorte de force invisible qui repoussa les nains, les envoyant bouler contre le sol briser. Yen Sid hurla sa haine, fonçant vers l'oiseau rare.
Uniquement pour tomber nez à nez avec le croque-mort, qui l'attrapa de nouveau par la gorge. 
Pitch resta impassible cette fois, seul ses yeux trahissaient la haine qu'il avait envers cette homme. D'une certaine manière, il me rappelait tellement la personne que j'avais été auparavant, avant la Malédiction, avant les gardiens, avant Diane. Et de ce fait, j'allais me montrer juge de ce Magicien, de ces actions, ce qu'il avait fait contre cette ville. Contre ma fille.

"Jefferson, si jamais nous devions plus jamais nous revoir. Sache que j'ai grandement apprécier ta compagnie malgré notre petit incident. Si jamais l'envie absurde te prends de passer au cimeterre, n'hésite pas, je t’accueillerais avec une tasse d'earl Grey. "


Pitch s'envola avec son sable noir, emportant le magicien qui se débattait pour se libérer de son étreinte. Il s'éleva au-dessus de la clairière et admira la ville. Plusieurs épais panache de fumée s'éleva de ça et là tandis que le dôme couvrait tristement cette assemblée. Au même moment, Bohdi venait de jeter la baguette dans le puits et une pluie d'éclair s'en échappa, frôlant le duo et s'écrasant contre le dôme tremblant. Pitch regarda le dôme qui commençait lentement à craquer, provoquant des secousses titanesques. 

"Pitch... je t'en pries, ne les laisse pas gagner... Tu ne sais pas ce qui les attends, cette ville est condamnée de toute manière. Empêche les de détruire mon oeuvre! Je... Je pourrais t'apprendre des arcanes oubliées de tous! Tu pourrais devenir plus puissant qu'un dieux!"  

Le fossoyeur se concentra sur le magicien à sa merci et durant un bref instant, il considéra la proposition du magicien, durant un bref, minuscule instants. L'ancien Pitch aurait céder à la tentation, mais il avait touché bien trop de monde pour s'en sortir indemne. Et je n'étais pas aussi généreux que Bohdi où Jefferson, je n'étais pas un bon prince qui laissait le méchant s'en aller. Non. J'étais Pitch Black, le roi Cauchemar. 
Je n'accordais jamais mon pardon.
Le croque-mort s'empara du chapeau du magicien, l'arrachant avec violence et le réduisant en cendres, il retira aussi le dernier gant du magicien avant de lui faire subir le même sort. Devant lui ne se tenait plus un magicien débordant de puissant, craint et respecté, devant moi se tenait un homme. Un simple homme terrifié et tremblant, craignant pour sa vie.

"Regarde cette ville, Yen Sid, regarde là. Regardes ce que tu as faillit causé. Tu as échoué mon ami. Alors je vais te laisser une dernière minutes, prends un grande inspiration et admire ton échec."


Pitch laissa bien une minute s'écouler alors que le dôme disparaissait à vue d’œil, il allait exploser dans peu de temps et la déflagration serait apocalyptique, je devais faire vite... Cependant j'avais encore un peu de temps.

"J'ai creuser une tombe avant de venir, je sais pour qui elle sera. Et je vais graver dessus "Ici git Yen Sid, l'homme qui a échoué." Ainsi, toutes les générations à venir verront l'ampleur de ton échec. Il sera à jamais graver dans la pierre. Alors maintenant... Meurs. "


Pitch ignora les supplications de l'ancien magicien, il ignora ses plaintes et ses appels à l'aide. Le croque-mort tendit le bras, mettant sa paume en pointe et la recouvrant de sable noir. Il leva légèrement sa proie, la tenant d'un seul bras... Le sable noir prit la forme d'une pointe...
Et Pitch Black transperça la poitrine de Yen Sid, traversant les muscles et les côtes, réduisant les poumons en miettes, la main sanglante du fossoyeur ressortit de l'autre côté, tenant le cœur encore palpitant du magicien entre ses mains. Durant un infime instant d'horreur totale, Yen Sid vit son propre cœur battre, et sa peur était un délice. Un met que j'avais rarement goutté...
Puis, le Roi Cauchemar ferma violemment sa paume, réduisant le cœur en bouille sanglante. Le magicien poussa un soupir misérable, la vie quittant lentement ses yeux vitreux.
Et Pitch lâcha le corps sans vie de ce qui avait été le plus puissant des magiciens de cette ville, détrôné par le fossoyeur qui était devenu... Le plus puissant sorcier de Storybrooke. Cela ne me donna aucun plaisir, aucune joie. Je ne sentais aucune culpabilité non plus en voyant le corps brisé de Yen Sid s'écrasa au centre de la clairière, s'empala sur le toit du puits comme un vulgaire pantin. Non, il ne ressentit aucune émotion. Juste un grand vide.
J'avais fait ce qui était nécessaire, et je le referais une nouvelle fois maintenant.

Le dôme était sur le point de se briser et il allait provoquer la fin de Storybrooke dans son explosion, tout allait être rasé dans une explosion digne d'une ogive nucléaire. Et il était hors de question que cela arrive, j'avais trop d'être cher qui se trouvait en-dessous, il y avait trop de personne de valeur qui allait mourir dans la folie d'un vieux mage fou. 
J'étais le plus grand magicien de Storybrooke, n'est-ce pas? Alors autant que j'assume ce rôle.
Pitch Black frappa ses deux paumes et se concentra comme jamais, puisant dans ses ultimes ressources pour déployer un gigantesque dôme de sable noir qui enveloppa la ville entière, il mit toute sa haine, tout son courage pour lever une ultime barrière entre la dernière attaque de Yen Sid et la ville. Je n'avais jamais fait ce sort, mais je devais continuellement rester en contact avec la barrière pour qu'elle tienne. J'étais coincé à l'extérieur de ma protection, exposé à la charge magique grandissante qui allait bientôt s'embraser et tout détruire. Mon dôme, qui semblait devenir une forme géométrique récurrente à Storybrooke, allait peut-être sauver des centaines de vie au prix de celle d'un fossoyeur fatigué qui voulait aussi se repentir pour ses mauvaises actions.
Il était peut-être temps pour moi de me fondre dans l'ombre à nouveau, je n'étais pas fait pour recevoir de l'attention, j'aurais juste une dernière pensée pour Maara, qui allait perdre son père une nouvelle fois et surtout...
Le Roi Cauchemar leva la tête, et dans un minuscule espace de dôme brisé, une forme apparut, c'était la Lune. Présente parmi le ciel bleu qui se découpait à l'extérieur, magnifique, resplendissante. Tout comme elle, comme Diane qui allait tant souffrir par ma faute. Mais... Je lui aurais confié mes sentiments avant de partir, j'aurais juste voulu sentir son doux regard contre mon visage une dernière fois. Je partais, je partais pour sauver cette ville qui avait été si tendre envers moi...
Devant sa mort imminente, la fossoyeur de Storybrooke observa la clarté de la Lune en souriant... Oui... J'avais vraiment de la chance d'avoir aimé avant de disparaître...

Emma Swan


« Tic tac,
sonne le glas. »


Emma Swan


╰☆╮ Avatar : Jennifer Morrison

Ѽ Conte(s) : Once upon a time
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : la fille de Blanche et Charmant

☞ Surnom : Marjo
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2854

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 _


Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Jeu 26 Fév 2015 - 18:05

Entre deux Feux.
Tell me would you kill to save a life? Tell me would you kill to prove you're right? Crash, crash, burn, let it all burn ,This hurricane's chasing us all underground


C'était une vrai pagaille ,j'aurais bien voulue me poser dans un coin et me reposer mais se n'était pas possible,il fallait détruire le dôme une bonne fois pour toute ,que je puisse enfin rentrez chez moi ,m'allonger dans mon lit et peut être dormir pendant au moins une bonne semaine,chose tout a fait impossible soit dit en passant,car il allait falloir être présente pour l'après tout-se-bazars.J'entendais Wilson parler,je tournais la tête pour le voir parler avec une femme,je n'arrivais pas trop a entendre se qui se disait ,mais il semblait qu'il était en état de panique,j’espérais qu'il n'allais pas s'enfuir en courant et la femme avec ,car on n'en n'avait pas encore finit.

Puis je remarquais que le décors changeait,on passait d'un décors a un autre,c'était a en perdre la tête,mais je gardais les yeux bien ouvert ,observant se que les autres faisaient ,ils étaient apparemment eux aussi en train d’apparaître et disparaître,très bien,je n'était donc pas en train de perdre la tête,j'en aurais presque soupirer de soulagement mais pour le moment je claquait ma langue dans un signe d'agacement,si tout ceci pouvait se stabilisée sa serait pas mal.Mon vœux fut exaucé quelques seconde plus tard quand la forêt réapparue.De nouveau je regardais les autres pour voir si il ne manquait personne,Athéna était la,Pégase a ses côtés ,la femme avec qui Wilson avait parler était aussi présente,je tournais la tête et remarquais l'homme en manteau de cuir qui avait allumée une cigarette.Wilson lui avait tenter d'entrer en connexion avec Cassandre mais sa n'avait pas l'air de donner de grand résultat,en même temps il devait être nouveau lui aussi dans tout se qui était pouvoir magique ou plutôt divin.Puis il essaya autre chose qui eut pour résultat de faire apparaître le dôme et a mes côtés les femmes était en train de se battre avec Yen Sid.

"Le jeu est terminé Yen Sid."

Je tournais la tête pour remarquer un jeune homme présent,le fait qu'il n'avais pas été présent au début me traversa l'esprit,je n'avais même pas besoin de me poser trop de question car il finit par se présenter en tant qu'Arès et qu'il avait changer d'apparence,je clignais des yeux,stupéfaite et un peut douteuse ,elle jeta un coup d’œil dans la direction d'Athéna et mon doute se dissipa bien vite quand elle ne cria pas au mensonge ou ne l'attaqua pas,c'était donc bien Arès,les dieux était surprenant.Celui ci se dirigea vers moi et Elsa avant de nous prendre par la main,tout de suite une boule d'énergie apparue autour de nous ,surement pour nous protéger,je tournais la tête pour regarder Arès

"Prenez le en mais avec moi ensuite mettez y tout votre pouvoir magique de préférence, je m'occuperais de l'énergie divine puis à mon signal relâchez tout. "

J'hochais la tête avant de prendre le sceptre en main,je me concentrais le plus possible sur ma magie,tentant de faire se que m'avait demander le roi de l'Olympe,puis une fois le signal donner ,je relâchais le tout.Une énorme boule d'énergie s'envola en direction du dôme avant de le toucher,plusieurs secondes passèrent mais sa ne semblait pas avoir marcher.Je regardais Athéna et Peggy qui était en train de se battre puis je reportais mon attention sur le dôme ,il émettais a présent des éclairs de partout ,on aurait dit qu'il entrais en surchauffe.

Doomsday by Murray Gold on Grooveshark

"Mais que ...ATTENTION !."

Des éclairs venait de jaillir en dehors du dôme ,foudroyant les arbres qui n'était pas loin ,je remarquais aussi que certain endroit de la forêt était en feu,je grimaçais ,croisant les doigts pour que personne ne soit blesser et encore une fois mon vœu fut exaucé ,mais nous ne pouvions pas rester ici,nous devions nous mettre a l'abris.

"Planquez vous ! discutez pas !."

Je les laissais se planquer pour se mettre a l'abris,je ne bougeais pas,je fixais le dôme qui était toujours en surchauffe,je jetais un coup d'oeil a Yen Sid,mais il avait disparue,lui qui ne voulais pas que je touche le dôme,j'affichais un petit sourire ,elle était la ,la solution,il fallais que j'y touche.Je prit une grosse inspiration et relachais le tout.

"Bon et bien ...allons-y."

Je m'avançais le plus lentement possible en direction du dôme,l'air déterminer,personne ne m’empêcherais de faire se que j'allais faire,surement un truc très stupide ,qui allait me retomber dessus mais sa n'avait pas d'importance,il fallait que je sauve la ville,il fallait que je détruise le dôme et ceci était la seule et unique solution.

Au diable les conséquences !

Le dôme était devant moi a présent,je levais une main lentement,je tremblais comme une feuille mais je ne m’arrêterais surement pas."Ok Emma ...tu peut le faire...vas-y."Je me concentrais sur la tache,ignorant tout le reste,posant ma main sur le dôme.Tout de suite je pouvait sentir a quel point le dôme débordais d'énergie,quelque chose de gigantesque,c'était chaud,c'était même brûlant ,je me concentrais encore plus ,je grimaçais sous la douleur ,je lâchais un grognement,c'était atroce a quel point sa faisait mal,mais je ne pouvait pas lâcher,je devait concentrer toutes cette énergie quelque part,je fixait ma main et me décidais sur elle,je savait que sa marchait car ma main était de plus en plus chaude,mais le reste de mon corps lui n'avais pas augmenter en température.

"Allez..."Je murmurait ,les mâchoires serrer."Allez."J'avais les larmes aux yeux,elles coulaient le long de mes joues,sa faisait tellement mal."ALLEZ !."

Crack !

Je regardais le dôme qui venait d’émettre un craquement,puis se briser sous ma main,je tombais presque en avant mais je me retint de justesse,ma main toujours au même endroit mais elle était a présent a température normal.Il me fallut quelques seconde pour remarquer qu'il y avait une autre main presser contre la mienne,je fronçais les sourcils avant de lever les yeux,une femme se tenait devant moi ,elle devait avoir une vingtaine d'années ,les cheveux noirs et les yeux sombres,je ne savait pas qui elle était,je ne l'avais jamais vue.Elle semblait fatiguée ,je remarquais l'état de ses vêtements,sa peau elle même était sale ,je la regardais droit dans les yeux,elle reprenait son souffle,j'allais ouvrir la bouche pour lui demander qui elle était mais elle venait juste de disparaître.

"Ok..."

Je reprenais moi même mon souffle,la ville venait de réapparaître sous mes yeux ,j'avais réussis,nous étions de retour,un petit sourire s'afficha sur mon visage,c'était terminée ,enfin terminée.Je fermais les yeux un instant avant de me tourner vers les autres qui eux aussi était présent,tout le monde était vivant ,fatiguée et blesser certes,mais vivant ,j'espérais que c'était le cas avec les autres membres de la ville.Je regardais Arès puis les autres tour a tour.

"Ne vous jeter par sur le premier venue pour le massacrer...nous devons voir se qu'il en est."Je fixait mes yeux vert sur Arès,il n'était pas question qu'il se jette sur Bodhi pour le tuer,après tout se qui venait de se passer ,il était hors de question qu'on rajoute le meurtre du maire sur la pile.







(c) sweet.lips

*Pitch Black


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


*Pitch Black


Ѽ Conte(s) : Les 5 légendes
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Pitch Black

☞ Surnom : Brioche
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 170

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 26 Fév 2015 - 21:50

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 Tumblr_inline_mttj5gtzF81qgp297
♫ It's the end of the world has we know it. ♫


Je m'attendais à de la douleur, je m'attendais à de la peine, je m'attendais à des regrets. J'attendais ma fin dans ce qui allait être le plus beau feu d'artifice du millénaire. Mais le sort en décida autrement et se montra clément envers ma personne car le dôme se dissipa de lui-même. Je sentis une légère présence magique encore inconnu provenant de l'extérieur et releva rapidement mon dôme de sable noir pour redescendre lentement vers le sol, juste aux côtés de Blue qui regardait le ciel. Le dôme venait de disparaître à jamais, Yen Sid avait échoué et la ville se tenait encore debout. Tout semblait touché à sa fin, le soleil allait se coucher sur cette mémorable journée. Maara était en sécurité et j'étais encore en vie, sauf que je ne croyais pas au "happy ending". Yen Sid avait périt de ma main, certes, mais il ne fallait pas oublier la raison même de tout ce fiasco.
Le roi des dieux allaient venir et confronter notre Maire, une nouvelle guerre risquait d'éclater suite à la mort du Ténébreux et de Yen Sid. Les conséquences des actes de Bleu et de Régina nous pendaient au nez. Mais je refusais que cela termine ainsi, il n'y aura pas de guerre avec l'Olympe, je ne prendrais pas les armes face à Diane, c'était hors de question. Les dieux étaient des personnes sensées, il suffisait juste de savoir manier la langue aussi surement que la faux et de trouver les bons mots, c'était tout ce qui nous séparaient du conflit à l'échelle Olympienne. Et Blue le savait, il toussa pour attirer mon attention, me demandant de tendre l'oreille. 
Pour la seconde fois de la journée, Pitch ne put s'empêcher de regarder le Maire avec de grands yeux, ce qu'il demandait était... Était incroyablement borné, mais c'était possible, c'était peut-être la clef de toute cette histoire, cela pourrait signifier l'ascension ou la chute de Storybrooke. Le croque-mort regarda l'oiseau rare d'un œil nouveau, oui, je comprenais pourquoi il était Maire désormais. Il osait faire confiance à un être de cauchemar comme moi pour une tache aussi importante. Et je ne le devancerait pas. Je n'allais pas confier le mince espoir que j'avais d'être heureux avec Diane dans les mains de quelqu'un d'autre. J'allais devoir me charger des négociations avec le roi de l'Olympe. De roi à roi, les échanges seraient surement fructueux. Il le fallait. 

Pitch acquiesça avant de se rendre plus présentable, changeant de costume et cachant ses blessures. Cependant, le sang de Yen Sid maculait encore ses avants bras et je n'arrivais pas à le faire partir dans le temps voulu. Et bien soit, je devrais faire avec. Même si cela n'était pas le plus plaisant... Mais il est vrai que j'aurais surement dût opter pour une mise à mort légèrement moi... Salissante. Mais ce qui est fait est fait. Maintenant, il fallait décider du sort de Storybrooke.
Le Roi Cauchemar se tenait droit, en avant de ses camarades, le Maire se tenant juste à ses côtés alors que le second groupe arriva, je reconnus une tête familière, celle d'Apollon que je n'avais pas revu depuis notre petit incident. Le groupe, même composé de divinités, semblait amoché et je pouvais voir des traces de batailles sur les visages. Je vis le Maire se concentrer d'abord sur une petite blondine blessée et je pouvais reconnaître Emma Swan, la légendaire shérif de Storybrooke, jeter des coups d’œil dans la direction du chapelier. C'était touchant, quand à moi, je concentrais mon attention sur l'homme le plus important de l'assemblée. Arès, le dieu de la guerre et actuel roi de l'Olympe. Le dieu qui avait été l'une des causes de cette catastrophe. Étrangement, je l'aurais imaginer plus grand, mais ce n'était pas le lieu ni le moment de faire ce genre de réflexion. Une dernière personne attira mon attention, une femme dont le regard couvait une colère et un mépris non dissimulé, je sentais que c'était une déesse même si j'ignorais qui elle était. Il y avait aussi d'autre homme que je ne connaissais pas. Mais le résultat était que l'assemblée qui se tenait aux abords du puits et du cadavre brisé de Yen Sid allait décider de l'avenir de Storybrooke et de l'Olympe. La tension était palpable, chacun jaugeant la personne qui se trouvait en face d'elle, je vis plusieurs personne regarder mes bras tachés de sang et le corps du magicien en faisant rapidement le rapprochement. Et c'est pour cela que je m'avança d'un pas vers le groupe divin.
Puis Pitch s'inclina légèrement devant Arès, il n'avait pas rencontré beaucoup de personne qui lui était naturellement supérieure, mais le roi de l'Olympe en faisait partie et je ne souffrais plus du problème d’ego que j'avais auparavant, alors une preuve de fierté envers le roi de l'Olympe pourrait bien faire toute la différence. Puis Pitch releva la tête et se redressa avant de prendre la parole. 

"Permettez moi je me présenter pour ce qui ne me connaisse pas encore. Je suis Pitch Black, Roi Cauchemar, Maître de la Peur et croque-mort de la ville de Storybrooke. Je serais l’intermédiaire de notre Maire lors de ses négociations. Car négociations il y aura."


Le fossoyeur montra le cadavre de Yen Sid de son bras ensanglanté, il se reconcentra alors sur Connor en le regardant dans les yeux, ne montrant aucune trace de peur où d'hésitation, reprenant d'une voix assurée et calme:

"Comme vous devez déjà le savoir, voici ce qui reste de Yen Sid. Il a tenté de profiter de la panique pour s'emparer de la ville. Je m'en suis chargé personnellement. Mais mon point n'est pas là, Arès, revenons plutôt à ce qui a provoqué ce chaos. "


Sachant qu'il avait l'attention de son auditoire, le Croque-mort regarda le puits de magie avant de revenir sur Arès, il se déplaça de manière à se trouver à la même distance des deux groupes, le puits se trouvant juste derrière lui, taché du sang du magicien. 

"C'est la Peur qui à provoqué cet incident. Les responsabilités de deux chefs envers leurs peuples. Bohdi ne veut que le bien-être des habitants de cette ville. Arès, vous avez simplement prit peur pour vos sœurs. " Pitch le sentait, il décelait l'infime trace de peur et de panique qui couvrait l'esprit du dieu. "Vous cherchez le même objectif, la protection des êtres chers,  en considérant l'autre comme une menace. Mais vous êtes restez aveugle au véritable ennemi qui attendait le moment propice pour attaquer. Nos conflits ne font que nous affaiblir, nous rendre vulnérable. Aujourd'hui, nous avons frôlé la catastrophe, nous avions presque perdu de grands hommes, de bon citoyens, de bon pères et de bons frères. Arès, Bohdi, vous êtes des chefs, des personnes sensées. Vous savez où est-ce qu'un conflit entre nos deux camps entraînerait. La fin, la fin de l'Olympe et de Storybrooke. Plus personne ne serait capable de protéger ce qui lui est cher. Tout cela pour une question d'honneur."


Pitch laissa passer de nouveau un silence, laissant le temps que tout le monde pèse le pour et le contre d'un cessez le feu préventif. Le croque-mort s'autorisa un léger sourire, peut-être une minuscule lueur de raison pourrait atteindre les deux dirigeants. Il enfonça le clou une nouvelle fois.

"Et si jamais la guerre éclate, lorsque le vainqueur se tiendra debout dans les cendres de milliers de victimes. Il se demandera si l'honneur importe lorsqu'il n'y a que le silence pour lui répondre. Mais nous pouvons éviter cela, vous pouvez éviter cela. Notre peur et incompréhension de l'autre on faillit nous détruire, alors imaginez si nous travaillons de concert. Storybrooke serait un havre de paix et l'Olympe commencera un nouvel age d'or. Pourquoi laisser passer cette chance? Pour laisser passer l'Alliance qui pourrait repousser Chronos une fois pour toute. "


Le fossoyeur se téléporta aux-côtés du puits, posant une main sur la surface de pierre, il serra la paume et invoqua du sable noir qui se dirigea à l'intérieur du puits. Blu avait raison, il était temps. 

♫♫♫♫♫
[url=%E2%99%AB%E2%99%AB%E2%99%AB][/url]https://www.youtube.com/watch?v=8VGJGXMUhmc


"C'est l'heure d'une nouvelle ère. C'est l'heure de relever la tête et de stopper ce conflit puérile et inutile! Il est temps que Storybrooke et l'Olympe arrête de se voir en ennemi! Il est l'heure de briser ses liens avec le passé et de s'ouvrir vers le futur, vers le futur dans lequel Cassandre grandira, vers notre futur à tous! "


Pitch concentra son sable noir autour de puits, dégageant une quantité astronomique de magie autour de lui, puisant dans l'air saturé magiquement de la clairière, dans les restes de puissance de Yen Sid, dans sa puissance. Il mit tout son cœur et son âme à se concentrer sur le sort même qui avait tout fait débuté. Les yeux de Pitch s'illuminèrent d'or alors qu'il jouait avec un sort aussi ancien que lui, une magie utilisée par la Reine Noire elle-même il y a bien longtemps, une magie forgée dans le sang et l'amertume, tout comme ce conflit.
Une magie que j'allais briser, ici et maintenant, Blue avait raison, c'était peut-être le seul moyen de faire comprendre au divin que cela devait cesser ici et maintenant. 
Pour un nouveau Storybrooke. Pour un nouveau début. 
Pour ma fille, pour Diane, pour tout ce que cette ville pouvait offrir.
Et dans un craquement retentissent, le puits commença à se fissurer, petit à petit, avant de s'effondrer sur lui-même. Aussitôt, l'air se fit plus respirable, comme si un voile se levait de la ville, comme si Storybrooke venait de renaître, plus grande, plus belle.
Pitch Black venait de faire l'impossible, l'impensable.
La Malédiction n'était plus. Et elle ne serait plus jamais.
C'était comme ouvrir les yeux de nouveau, je pouvais sentir l'énergie s'échapper du sort brisé, je pouvais sentir l’infime trace magique se dissiper autour de la ville, nous permettant aux habitants de quitter la ville sans risquer de perdre la mémoire. Nous étions libre, entièrement libre. Je venais de supprimer le sceau qui nous retenait depuis si longtemps. C'était terminé. La Malédiction était terminée. L'histoire venait de s'écrire en ce moment même.
Je me sentais tellement... Vivant.

"Le Maire de Storybrooke, Bodhi Blu Butler, a décidé en ce jour de briser l'ultime Malédiction qui séparait sa ville de l'Olympe. Maintenant, le choix vous appartient Arès, alors réfléchissez bien. L'Honneur ou votre Famille? " 

Marc Thymos


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Marc Thymos


╰☆╮ Avatar : Taron Egerton

Ѽ Conte(s) : Le plus fort des grands frères
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : L'histoire de ma vie

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 39

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 27 Fév 2015 - 3:24





Peace


Entre Deux Feux


Le combat tait terminé. Certes mon idée n'avait pas été la solution mais Emma venait de briser le dôme avec elle. Cette Elle. Emma était bel et bien la Sauveuse finalement et en faisant cela peut être se ferait elle pardonner par ceux qui lui en voulaient toujours d'avoir causée nombreux dégâts lorsqu'elle avait résister à Guerre. Le dôme avait été en surchauffe mais elle l'avait brisé. J'avais rapidement fait tomber la pluie pour éteindre le feu mais ce n'était pas un moment où il devait pleuvoir. Je fis revenir un temps des plus agréables alors que Yen Sid avait disparu avec le dôme.

J'attendais alors que tous partirent vers Emma puis fit signe aux créatures et aux gardes de les suivre tandis que je faisais face à Athéna. Je la regardais dans les yeux, laissant un silence pesant nous envahir. Elle s'était préparé, elle savait qu'elle devrait me faire face à un moment. Certes, elle savait que je ne voulais pas la tuer mais il y a des millions de façons de punir sans entraîner la mort. Mais ... qui étais je pour la juger ? Moi ? Celui qui avait tuer les nymphes innocentes parce qu'on m'en avait donner l'ordre. Moi qui avait tuer les cyclopes pour qu'Hadès puisse donner une vie à Aphrodite et son enfant. Moi qui n'était qu'un dieu brutal, né dans le sang et qui avait tué des armées entières. Je n'avais pas le droit de la juger, Hadès était tout autant fautif qu'elle et je l'étais aussi. J'aurais tué mes frères pour ma soeur, elle avait elle aussi une raison. De plus, c'était Yen Sid qui leur avait proprement écraser le coeur. Il avait payer et j'avais besoin d'elle autant que je l'aimais d'une certaine façons. Elle était celle qui me comprenait, un amour fraternel ici mais assez fort. Elle avait mal agit certes mais avait combattu à mes côtés aujourd'hui, avait voulue me venger, m'avait pleurée. Je lui faisais alors face et fis un léger sourire :

Prête moi allégeance Athéna.

Ce n'était pas un ordre, ce n'était pas formulé comme un ordre. C'était un souhait, un vœux, un désir. Elle savait des choses que j'ignorais, elle était compétente, elle était ma famille. Je lui laissais le temps de décider quoi faire, de prendre sa décision. Mais la menace grondait au dessus de nos têtes et Yen Sid n'était rien. Un sorcier avec un sort dangereux rien de plus, Hermès l'aurait détruit si l'occasion lui aurait été donné et si il n'avait pas été détruit. Le passé nous avait oppressés et effrayé face à la menace jusqu'à nous faire oublier qui nous étions ... des dieux. Nous étions forts, nous étions immortels. Et tout ce qui arrivait s'enchainait trop vite par rapport à nos pertes. En moins d'un demi siècle nous n'étions plus que la moitié. Je la regardais encore, sans haine dans le regard, plus compatissant et serein :

Tu devrais te faire discrète et je ne dirais à personne ce que Yen Sid a dit. Et quand tu seras prête j'aimerais entendre tes raisons, tes explications. Mais Yen Sid a tué Eris et Hermès comme il a tué le Ténébreux. Ce sera la vérité qu'elle soit imposée ou cachée.

Je lui fis alors l'ombre d'un sourire et me téléportais devant le groupe pas encore arrivé devant ceux qui avaient combattus le sorcier. Nous arrivions vers eux. Alors ce ne fut pas Bodhi qui vint disons s'expliquer mais l'ami d'Artémis, le fosseyeur du nom de Pitch Black. Celui-ci s'inclina face à moi avant de se présenter. Roi des Cauchemars et Maître de la Peur ? Cela ne devait pas être un rigolo dans son monde lui. Puis celui ci dit quelques mots " Car négociations il y aura." Etait ce un ordre ou une menace. J'haussais un sourcil face à ses mots durs et fit signe de se taire à quelques créatures qui commençaient à gronder. Puis par politesse me présentais :

Arès, dieu de la Guerre et de la Destruction. Roi de l'Olympe et des dieux, Seigneur des Cieux et Gardien des serment.

J'avais listé la plupart de mes titres, après tout j'étais en face d'un roi aussi. Je n'aimais pas particulièrement ça, mais il le fallait et cela donnait une aura officielle à une conversation de se présenter ainsi. Puis le " médiateur " nous montra à tous Yen Sid qu'il avait visiblement tué, pas mal. Je sentais bien qu'il était fort, bien plus que ceux qui l'entouraient. Il affirma qu'il l'avait bien tué seul Yen Sid, comme je m'y attendais et voulait parler des origines de ce chaos. Allait il vraiment me faire la morale ?

Je l'écoutais parler avec intérêt bien que regardant par moment Cassandre. La peur, l'honneur, nos batailles suicidaires. Pensaient ils vraiment nous battre ? Pensaient ils vraiment nous tuer ? Un rire aurait été déplacé mais j'en gardais un sourire amusé. Discret mais impossible à faire disparaître cependant je n'avais aucunement l'intention de les envahir. Ils ne savaient pas que depuis des mois, je cherchais un moyen de les sauver. Un moyen d'éviter que Chronos arrive et les rendre esclaves. Dans mon for intérieur, je me sentais insulter.

Je n'avais rien dis, laissant l'ami de Diane dire ce qu'il avait à dire. Mais sous l'impulsion du maire, le fossoyeur détruisit la malédiction. Un acte de bonne foi mais si stupide ... Les fous ils venaient d'enlever une de leurs cartes jokers au cas où Chronos arriverait. Je les regardais surpris puis me mis à réfléchir. Non ... Le bateau ! Ils avaient encore le bateau. Puis si je n'avais pas le choix, je devrais les livrer. Ce n'était pas de leurs fautes, mais 7 milliards de vies en valent plus qu'une dizaine de milliers. J'étais perdu encore une fois. Je n'aimais pas m'approcher de cette ville pour cette raison, je ne voulais plus me sentir proche de certains de ses habitants.

Quand je revins à la réalité après une dizaine de secondes, je sentis de lourds regards sur moi. Je fis le tour du groupe des yeux avant de prendre une inspiration et je regardais Pitch :

Où se trouve Diane ? Vous le savez non ?

Je le regardais la main sur le menton. J'en étais sûr mais je voulais l'entendre dire de sa bouche plutôt que de lire son esprit. Je me mis cependant à regarder Bodhi et d'un sourire satisfait, je mis de façon insolente mes mains dans mes poches. Je jouissais un peu de ma solution non pas en manquant de respect au roi cauchemar qui je pense l'avait comprit mais au maire de cette ville qui m'avait traité comme le pire des voleurs. Je posais rapidement mon regard vers le ciel puis celui-ci revint vers Bodhi avant de se terminer devant le roi qui me faisait face :

Le Ténébreux autant que Rumplestinskin a été tué par Yen Sid.

C'était une affirmation. Je changeais la réalité, le passé. C'était la vérité que j'imposais et mon ton de voix l'avait fait comprendre. Je n'accepterais aucune négociation là dessus, Yen Sid l'avait tué, point. Cela pouvait sembler stupide mais pour mo ça ne l'était pas. Je n'accepterais rien concernant cette affaire, par culpabilité envers Diana et le pirate que par amour pour Athéna. Je continuais de parler, c'était à mon tour. Et je voulais être entendu. J'avais plus ou moins décidé de ne pas crier vengeance et tout détruire de plus Cassandre allait bien. C'était le plus important, et alors qu'elle me regardait, je perdis tout sérieux ou expression ne lui faisant qu'un sourire complice. Le temps d'un instant, une dizaine de secondes mais qui me procurait du bonheur. Je n'aurais plus pu faire face à Elliot ou mes frères et sœurs si il lui était arrivé quelque chose. Mais rapidement je me repris et continuais d'une voix calme ne faisant que répondre des évidences comme on le dit à un enfant, mes frères et soeurs semblaient heureux de vivre ici alors je faisais tout pour que cela continue :

Monsieur Butler, si vraiment j'avais voulu m'attaquer à cette ville elle serait détruite. Il m'aurait fallu moins d'un semaine. Mais vous voyez, ma famille se sent bien ici. Je n'ai jamais fait de mal à qui que ce soit ici. J'ai fais ce que vous n'avez pas fait : acceptez un peuple dans cette Terre. Vous avez fait pire qu'une guerre monsieur le maire, vous avez discriminez un peuple.

Je contenais la rage restante en moi, et je me fiche de ce quiconque dira. Il avait blessé les miens, je ne prenais pas les armes mais j'avais encore tant de haine pour cet acte.
Je souriais encore, je me sentais pas spécialement victorieux ou quoi que ce soit. Je voulais juste éclaircir les zones d'ombres. J'avais juste envie de mettre un terme à cela au plus vite et disparaître.

J'aurais pu m'accaparer cette ville comme le voulait un de mes frères. Mais qu'est qui s'est passé ? Ma soeur vous a protégée en l'isolant de cette ville. Lorsque le cavalier est venue ? Qui l'as combattu ? Une déesse qui est maintenant morte, ma soeur. Ma fille aussi a combattue plus bravement que vous ne pourriez l'imaginer et elle vous a protéger vous ainsi qu'Hadès. Nous avons protégés cette ville plus que vous ne l'avez fait et pour cela j'exige des excuses.


Ma voix avait haussé légèrement le ton mais restait calme. Je me contenais encore. Je gardais les mains dans les poches puis regardais Pitch. Il était fort et plutôt classe, je me demandais encore ce qui se passait entre lui et Diane. Etait ce de l'amitié ou bien ma chère soeur avait réussi à trouver ce qu'on ne pouvait que lui souhaiter ? Mais c'était leurs vies privées et ça ne me regardait pas. Alors je me mis à faire quelques pas avant de tendre mes bras vers celle qui tenait Cassandre et la regardait dans les yeux, des yeux sincères et je dirais remplies d'affection :

Puis je prendre ma nièce s'il vous plait ?


June recula, serrant la petite contre elle, les yeux plissés, fixant cet étranger qui réclamait la petite. Depuis que le groupe était arrivé elle se sentait menacé. Trop de puissances étaient rassemblés en cette clairière. Et pour la première fois depuis longtemps, elle avait peur. Pas d'eux, non, mais de se voir retirer le trésor qu'elle tenait contre elle. " Non.". Aie. Ca n'avait pas plu. mais le mot était sortit tout seul.
La jeune femme se redressa, fixant les membres du groupe adverse. Sa nièce. Donc son oncle. "Prouvez moi que vous êtes de sa faille et pas un psychopathe dégénéré kidnappeur d'enfants. La je vous la donnerai."



Je me mis à sourire, elle ne craignait rien avec une femme comme elle pour la protéger. Je souriais encore ne prenant plus attention au reste, continuant de regarder le bébé qui me renvoyait son regard. Lui prenant alors doucement sa petite main chaude, sa main dont je partageais quelques rares et précieux gênes. Elle n'était certes pas ma fille mais elle était ma famille, certes je ne faisais pas partie du cercle de l'enfant mais mon coeur l'était comme il l'était juste à côté de ma fille, de mon neveu ou bien de mes frères et soeurs. Je regardais alors dans les prunelles de la jeune femme et continuais :

Croyez vous qu'un dieu n'a que ça à faire ? Croyez vous que j'aurais essayé de détruire ce dôme pour une chose si triviale ? Croyez vous que Pitch Black ou encore Regina Mills voir Emma Swan m'aurait parlés ainsi, traités ainsi ? Je souhaite juste prendre dans mes bras ma nièce pour la première et peut être unique fois.

La jeune femme haussa un sourcil aux paroles du dieu, mais le laissa jouer avec la petite. il était entré dans son espace vitale mais ... il n'était pas agressif et ne semblait pas menaçant. "Vous pensez vraiment que la sorcière est une référence ? quand a la shérif ... J'la connais pas." Mais l'argument avait fait mouche. Elle avait vu la tête de la blonde sur les photographie du frigo dans la maison de Cassandre. Elle les connaissait, et apparemment, connaissait ce type.

Elle soupira. "Et puis excusez moi mais être un dieu ne vous empêcherai pas d'être un peu psycho." fit elle en se détachant doucement du bébé pour le déposer avec mille et une précaution dans les bras d'Ares. Elle eut l'impression que c'était la chose la plus difficile qui lui eut été donné de faire depuis la levée de la malédiction. Elle sentit son coeur se briser pour la troisième fois mais, comme a son habitude, n'en laissa rien paraitre et garda un visage impassible.

En voyant leurs réactions a tous, si aimants, elle se sentit soudain de trop. Cassandre avait retrouvée sa famille, elle n'avait plus besoin d'elle. Sans un mot, elle s'éloigna.


Je la regardais avant de lui murmurer un petit quelque chose à l'oreille et faire apparaître un fauteuil sur lequel je m'asseyais tout en la gardant dans mes bras. J'avais eu une trentaine d'enfants, j'avais donc de l'expérience. Je gardais les groupes à l'œil avant de faire signe aux soldats olympiens et aux créatures de partir, ce qu'ils firent. Je regardais alors Bodhi :

Je vais tout oublier de mon côté mais par contre je ne serais pas clément si des magiciens osent opprimer des humains sur Terre. Sinon je n'ai rien d'autre à dire, et gage de ma bonne volonté je m'occupe de l'intégralité des réparations.

Je souriais en même temps à Cassandre qui me rendait un sourire des plus innocents avant de lancer un regard sérieux presque noir à Pitch :

Je ne sais pas quelle est votre relation avec ma soeur et cela ne me regarde pas, mais ne vous avisez pas de lui faire du mal, elle est si...


Je soupirais avant de rigoler :

Bien que je pense qu'Apollon agisse avant moi et a dû déjà venir vous voir.

A son regard je vis que oui et je me remis à rire avant d'embrasser le front de ma petite nièce :

Je suis donc d'accord pour une trêve voir une entraide entre la Terre et Storybrook cependant, cela devra être dans les deux sens. Même si je n'ai jamais entendu parler d'affrontements ou de guerre .

Je sourais avant de reporter de nouveau mon regard vers Cassandre.

Elliot a vraiment fait du beau travail puis tu as de si jolis yeux et tu es si ... tu vois de quoi je parle hein ?

Le bébé se mit à rire puis je m'installais dans le fauteuil, avant de terminer :

Bodhi je viendrais dans quelques jours ou semaines dans votre bureau et rendre cela plus concret. Si vous voulez de nouveau appelez un médiateur, je n'accepterais que monsieur Black.

Je continuais de jouer avec Cassandre tout en écoutant ce que disait les autres.






♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Une seule chose nous a séparés : la mort
“”

Mary Margaret Blanchard


« Prince de la Savane »


Mary Margaret Blanchard


╰☆╮ Avatar : Ginnifer Goodwin / Bailee Madison

Ѽ Conte(s) : Blanche Neige et les 7 nains
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Blanche Neige

☞ Surnom : Bloody Mary
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 7841

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 _


Actuellement dans : « Prince de la Savane »


________________________________________ Ven 27 Fév 2015 - 9:15

Le dôme venait de s'écrouler et Mary Margaret pensait que tout était terminé. Mais il n'en était rien en réalité. Parce qu'un groupe venait de faire face à son groupe à elle. Elle fixa donc d'un regard quelque peu inquiet le groupe des Dieux qui lui faisait face, avant que son regard ne tombe sur Emma. Son coeur manqua un battement. Voilà pourquoi elle avait disparut le matin même alors qu'elle voulait lui parler pour s'excuser. C'était tout simplement parce qu'elle était une déesse... Et c'était pour cela que David lui avait dit qu'elle se sentait mal. La princesse se mordit donc les lèvres et serra les poings, se retenant de sauter au cou de sa fille et de la ramener ailleurs... Parce que la malédiction n'existait plus. Plus rien ne leur empêchait de partir et de recommencer tout à zéro maintenant, non ?

Mais les négociations avaient commencées. Et la princesse décida donc de rester muette, laissant parler Pitch... Puisqu'il était à présent le sorcier le plus puissant de la ville. Et d'ailleurs, Mary Margaret comptait bien lui demander de lui apprendre ses tours de magie... Regina, ce n'était qu'une sorcière de pacotille à côté !

Pendant que Bodhi en prenait pour son grade, Mary Margaret observa le Dieu jouer avec sa nièce, souriant à cette vue. Et alors que le silence planait soudainement, elle prit enfin la parole, en disant :

-Sans vouloir vous vexer... Je pense que Bodhi n'a jamais voulu faire de discrimination. C'est juste... Je pense qu'on avait tous un peu peur de l'étendue de vos pouvoirs.

Se rendant compte qu'elle pouvait blesser sa fille en avouant qu'elle avait peur de la puissance des Dieux, elle se tourna donc vers la shériff, en s'excusant alors :

-Ne le prends pas pour toi Emma. Parce que tu es ma plus grande fierté...

Ne pouvant plus se retenir d'aller vers sa fille, elle s'avança donc vers Emma, hésitant à la prendre dans ses bras avant de le faire. Tant pis si Emma la repoussait, parce que de toute manière, elle l'aurait bien mérité aussi, non ?

-Emma, je tiens tellement à m'excuser pour tout le mal que je t'ai fais. Tu n'allais pas bien et j'ai tout empiré...

Elle lâcha donc sa fille aînée, avant de se reculer de quelques pas, lui laissant son espace vital, sans plus aucun regret. Oui, parce qu'elle venait de s'excuser auprès de sa fille, chose qu'elle voulait faire depuis des mois. Et c'était en soi un exploit. Mais après tout, elle venait aussi de se rendre compte qu'elle aurait pu perdre Emma pour toujours... Alors, valait-il mieux tard que jamais ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Hogwarts is my home !
we have had the time of our lives and I will not forget the faces left behind it's hard to walk away from the best of days but if it has to end, I'm glad you have been my friend in the time of our lives


Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 724543BANSNOWHUNTER

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 XJJhp1
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t206-i-will-always-find-you http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28817-les-liens-de-snow http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t264-les-histoires-d-une-princesse

Eloise A. St-James


« On flotte tous en bas ! »


Eloise A. St-James


Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 378254admin

╰☆╮ Avatar : Eva Green

Ѽ Conte(s) : Hercules
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Athéna

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 Znj0

☞ Surnom : Licia
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 9015

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 _


Actuellement dans : « On flotte tous en bas ! »


________________________________________ Ven 27 Fév 2015 - 14:01

Emma avait réussi. Avec une grande satisfaction, Athéna vit sa "solution" se mettre à l'oeuvre. La Sauveuse, telle qu'on l'appelait par chez elle, avait beau clamé le contraire, elle en était bien une. Personne n'aurait pu réussir un tour de force pareil. Abattre le dôme créé par Regina puis modifié par Yen Sid, c'était une prouesse. Que la déesse avait toujours su qu'Emma pourrait faire. Yen Sid avait toujours trop eu de méfiance envers la shérif pour que cela ne soit qu'une chose bénigne. Alors sans rien dire, la brune avait enregistré ce fait. Et s'en était servie lorsque cela avait été le bon moment. C'était son talent, sa force et c'était bon de le mettre en pratique. Seulement, la guerrière n'aurait jamais cru qu'elle utiliserait son don naturel pour sauver - en quelque sorte - sa famille...

D'ailleurs, maintenant que tout cela était fini, elle allait s'en prendre une, sévère... Arès ne pourrait pas laisser passer ça. Du moins était-ce qu'Athéna s'imaginait. Et elle s'était préparée à faire face à la punition, elle l'avait assez clamé pour que cela soit clair pour tout le monde. Aussi, quand les autres se rendirent près du groupe qui venait d'apparaître, la déesse resta en arrière. Grand bien lui en prit d'ailleurs, car son frère envoya ses créatures et son armée avec les autres, restant ainsi seul avec elle.

Prête moi allégeance Athéna.

La déesse ouvrit grand les yeux, choquée. Car il ne lui disait pas cela comme un ordre, mais bien comme un souhait qui lui tenait à cœur. La question était pourquoi ? Elle avait prêté allégeance à Zeus pour au final chercher un moyen de le tuer, définitivement. Arès ne voyait-il donc pas le danger ? Elle serait prête à rompre son serment d'allégeance si elle trouvait qu'il devenait fou ou tyrannique. Elle l'avait déjà fait une fois, rien ne l'empêcherait de le recommencer. Sauf peut-être le fait qu'Arès n'était pas Zeus... La guerrière avait de l'affection et du respect pour son frère aîné. De plus, ils formaient un duo qui fonctionnait bien lorsqu'elle tentait de maîtriser son côté trop sûre d'elle. Alors peut-être...

Tu devrais te faire discrète et je ne dirais à personne ce que Yen Sid a dit. Et quand tu seras prête j'aimerais entendre tes raisons, tes explications. Mais Yen Sid a tué Eris et Hermès comme il a tué le Ténébreux. Ce sera la vérité qu'elle soit imposée ou cachée.

Là, ce n'était plus de la surprise, mais un choc. Non seulement il ne lui ferait rien, mais en plus, il était prêt à arranger la vérité pour la protéger... Mais pourquoi ? Qu'avait-elle fait pour mériter une telle miséricorde ? Rien, rien de rien, mais son frère semblait décider à la laisser tranquille. Certes, il lui avait bien dit que nul autre dieu ne mourrait tant qu'il pourrait l'éviter, mais il y avait tellement d'autre façon de faire du mal, la déesse le savait parfaitement...

- Pourquoi ? Je ne comprends pas Arès... Pourquoi me protéger ? Surtout que ceux qui étaient avec nous, Apollon, Emma, Wilson, Pégase... Tous le savent. Pourquoi le cacher ? Lui demanda-t-elle, incrédule.

Mais elle n'eut le droit qu'à un sourire avant qu'il ne disparaisse pour réapparaître en face d'un homme qui avait visiblement pris la tête du groupe de Storybrookiens. Toujours perturbée, Athéna mit quelque temps à se ressaisir. Puis elle prit sa place au côté de son frère et écouta le discours du Roi des Cauchemars, comme il s'était présenté... Ma déesse était divisée entre deux sentiments face à ce discours : l'envie de le punir de son arrogance pour oser croire qu'il pouvait gourmander un dieu et celle de sourire pour son audace. Ce type était soit très courageux, soit très stupide... En plus d'être très fort, comme il le démontra en brisant complètement la malédiction de Storybrooke.

Lorsqu'Arès prit sa décision en cachant l'implication de sa sœur dans la mort de Rumplestilskin, Athéna prit la sienne. Ce grand guerrier avait de nouveau réussi à faire ressortir le bon côté de la Déesse de la Guerre, sans même s'en apercevoir. Et la guerrière avait beau enrager face à cet état des choses, au fond, elle ne pouvait que sourire intérieurement. Peut-être réussirait-elle à redevenir celle qu'elle était autrefois...

Le discours de son frère, Athéna était parfaitement d'accord avec. Pire, elle les trouvait plus stupides d'avoir osé imaginer un plan pareil sans issue de secours. Et surtout, sans provocation de la part des dieux, qui, comme le souverain divin le rappela, n'avaient rien fait d'autre que de protéger la ville. Les mortels étaient donc sacrément gonflés d'après la déesse. Elle les trouva même clairement inconscients quand celle qui tenait Cassandre refusa de la laisser à Arès. Franchement, vu les épreuves que chacun avait vécu, fallait-il vraiment que les dieux montrent leur toute puissance ? Heureusement, la jeune femme comprit qu'il valait mieux pour tout le monde de laisser le bébé à son oncle. Tout souriant, Arès prit la petite et s'installa dans un fauteuil qu'il avait pris le temps de faire apparaître.

Athéna observait tout ça en spectatrice, enregistrant les différentes informations... Ainsi, Diane était en couple avec le Roi Cauchemar ! Finalement, sa petite sœur avait peut-être compris que rester vierge et surtout seule toute sa vie, ce n'était pas une si bonne idée que cela... Lorsqu'une brune prit la parole pour déclarer que Bodhi n'avait pas voulu faire de discrimination, mais que comme eux tous, il avait eu peur de leurs pouvoirs et blablabla, la déesse en eut assez et s'avança un peu plus.

- Et lorsque vous aurez fini de geindre et de vous justifier par la peur, peut-être que chacun pourra assumer les conneries qui ont été faite ? Dit-elle sarcastiquement à la jeune femme. Le plan du dôme, pour être appliqué aussi vite, a été préparé longuement à l'avance, alors la peur est un beau prétexte... Maintenant, je pense qu'on en a tous assez de ces conneries. Une nouvelle ère est arrivée, grâce à M. Black, alors autant en profiter.

Athéna se demanda si la brune l'avait au moins écouté un moment, vu qu'elle semblait accaparée par Emma, qui elle, semblait un peu dépassée. Sans se préoccuper plus que cela du reste, la déesse se rendit près de son frère qui jouait avec Cassandre. Malgré elle, un sourire attendri se forma sur ses lèvres. Sourire qu'elle chassa bien vite en se rendant compte de ce qu'elle faisait. De toute façon, le temps n'était pas au gagatage de bébé, mais à autre chose... La guerrière s'agenouilla devant son frère et inspira profondément avant de se lancer.

- Arès. Commença-t-elle d'une voix claire et forte pour que tout le monde l'entende et soit témoin. Tu m'as demandé quelque chose avant ces discussions... J'ai pris ma décision et aujourd'hui, moi, Athéna, Déesse de la Guerre et de la Sagesse, Conseillère du Roi des Dieux - enfin, en général -, je déclare te prêter allégeance et te déclare mon suzerain légitime. Par ce serment, je ne m'engage à ne plus jamais te réclamer le trône. Dit-elle avant de s'entailler la main avec un poignard qu'elle avait fait apparaître. Aujourd'hui, les habitants de Storybrooke en sont témoins, ainsi que les représentants de notre famille et les créatures divines.

Sans plus un mot, la déesse se releva et serra sa paume assez fort pour faire couler un peu plus son sang. C'était un serment d'une grande importance qu'elle venait de faire, jamais encore elle n'avait osé agir ainsi. Mais Arès le méritait. Il lui avait prouvé qu'il prenait en compte ses avis, qu'il tenait à elle aussi... Alors elle pouvait bien faire un geste, elle aussi. Quand son sang se mêla à la Terre, Athéna eut l'impression que tout résonnait autour d'elle. Et qu'un lien, encore plus fort, c'était construit, la reliant à son frère.

- T'as intérêt à te montrer digne de ma fidélité ! Lui murmura-t-elle, taquine, tout en arrachant un bout de tissu de l'une de ses manches pour faire un bandage.

Un nouveau jour s'était levé, une nouvelle ère était mise en marche et Athéna n'avait jamais fait partie des conservateurs. S'il lui fallait changer, elle le ferait, mais uniquement par affection et respect pour Arès. Qu'on ne vienne cependant pas la faire chier, son caractère lui, était toujours le même ! Elle ne serait jamais une petite déesse toute gentille, les gens avaient intérêt à bien le comprendre !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I'll always love you... ♥️

D'après le code de Grey Wind
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18984-tremblez-athen http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19285-qui-osera-venir-vers-la-deesse-de-la-guerre http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19919-les-etapes-d-un-vaste-plan-divin-ou-les-peregrinations-d-une-deesse#183523

Regina Mills


« Courir ou se faire ramollir ! »


Regina Mills


╰☆╮ Avatar : Lana Parrilla

Ѽ Conte(s) : Blanche Neige et les Sept Nains ✦ Rumplestiltskin
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La Méchante Reine ✵ La petite fille du Meunier

✓ Métier : Propriétaire/Barmaid du "Roni's"
Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 Original

☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 8605

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 _


Actuellement dans : « Courir ou se faire ramollir ! »


________________________________________ Ven 27 Fév 2015 - 18:26

Entre deux feux × ft. Regina & Cie

C'est en entendant la voix de Yen Sid que je me rendis compte que j'avais vraiment été idiote et j'avais même complètement oublié qu'il était là vu que j'avais parler du plan tout haut (Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 563794906) et je ne m'attendais pas mais pas du tout à ce qui allait suivre. Yen Sid me remercia de les avoir ammené jusqu'au puits. Je sentit soudainement le regard du Chapelier et de Mary me fusillant du regard, sur ce moment précis, j'aurais bien voulu être une petite souris pour fuir mais le Magicien fit un tour de passe passe et deux fioles s'entrechoquèrent dans l'air avant que le liquide ne se répande sur nous. Je ferma les yeux quelques instants et me sentis soudainement mal avant de rouvrir les yeux et d'avoir une soudaine envie de sang.

Aux ordres du Magicien, je me jeta sur Pitch Black mais ce dernier utilisa la magie pour me contrer avant de me blesser, me ralentissant légèrement. Alors que je me relevais, Jefferson arriva vers moi et avant que je puisse faire quoi que ce soit, il me fit sentir un liquide qui puait plus qu'à l'accoutumer mais au moins, je pu retrouver mes esprits et me rendis compte qu'une tache de sang venait de salir mon tee shirt mais ce n'était rien de grave. Les choses se passaient trop vite et je ne controlait plus rien. Je sentis simplement le choc lorsque le bouclier céda, me tenant à un tronc d'arbre étant donné que j'étais légèrement vaseuse.

Plus rien... Il ne restais plus rien de Yen Sid et les dieux avaient la possibilité de revenir à Storybrooke. Me sentant légèrement fatiguée, je suivis donc le groupe jusqu'à celui des dieux avant de revoir le visage d'Emma et des autres dieux. Je ne disais rien et écoutait ce qu'ils disaient avec attention. Apparemment, je n'étais désormais plus la sorcière la plus puissante, je dois avouer que j'aurais été incapable de faire ce qu'à fait Pitch. En fait, le blabla des dieux, je n'en entendais guère car je me rendais compte d'une chose, c'est qu'avec ou sans magie, je ne sais rien faire d'autre que des conneries. J'ai mis la ville en danger en créant ce dôme et en comptant Henry....

Je fut sortis de ma rêverie lorsque le Roi Cauchemar détruit le puits, je ne pu m'empêcher de pousser un cri. (ben quoi, je tire un chouya de ma magie du puits hein...), d'après ce que disais Pitch la malédiction qui nous empêchait de partir était levé. Il était désormais possible de partir tout en conservant la mémoire. Je les regardaient... Eux... Les sois disant héros... Tout se rassembla dans ma tête, la demande de Bodhi de créer le bouclier, moi au milieu de la grande place créant le bouclier avec toute mon énergie magique, l'attaque des balais, l'eau dans le caveau, la terreur de voir Henry en danger, les gants me privant de ma magie... Tout ce que j'avais crée... Tout ce qui devais m'offrir une fin heureuse était détruit... J'avais lamentablement échouée... Encore une fois.
code by lizzou × gifs by tumblr

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Evil isn't born, it's made.
L'amour n'obéit à aucunes règles, c'est ce qui le rend si imprévisible. Il arrive parfois qu'il naisse là où personne ne l'attendait. ⊹ CODE BY LIZZOU






http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t51403-regina-on-ne-nait-pas-mauvais-on-le-deviens#487677

Jefferson Hyde


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


Jefferson Hyde


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 455

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 27 Fév 2015 - 19:32

She is alive ! Alive !

Jefferson devait reconnaître qu'il avait une certaine admiration pour le Roi Cauchemar. Et le Chapelier avait rarement de l'admiration pour qui que ce soit d'autre que sa propre personne et ses idées géniales. Celui qui lui avait fait subir l'un des pires chamboulements émotionnels qu'il ait vécu venait de remonter en flèche dans son estime, et il acquiesça lorsque Pitch leur donna des instructions, trop heureux de pouvoir rester en retrait. Il avait beau avoir bu sa propre potion pour soulager la douleur, il n'en était pas moins bien amoché.
Son admiration se transforma presque en une idéalisation totale face à la puissance du Roi Cauchemar. On lui avait parlé de la puissance divine à travers ses relations avec Dolos, le dieu menteur, mais elle devait être sacrément forte pour surpasser la rage qui se dégageait de Pitch ! Il semblait d'ailleurs se battre non plus par une forme d'obligation pour la ville, mais plutôt… par affection, par amour pour la créature qui venait de s'écrouler de douleur, créature qui ressemblait étrangement aux chevaux qui avait sauvé le groupe sur la grande place. Alors même le Roi Cauchemar avait des gens qu'il aimait, des gens qu'il protégeait avant tout ? Le calvaire qu'avait traversé le Chapelier prenait une toute autre dimension.
Subjugué par le combat d'une violence atroce qui se déroulait devant ses yeux, Jefferson ne vit pas tout de suite le maire revenir d'entre les morts et s'avancer sans la moindre trace de peur. Apparemment, il avait fait un violent bad trip, et Jefferson se demanda s'il n'avait pas accidentellement donné le contenu d'une de ses fioles à Bodhi. Mais au moins, ça lui donnait un côté badass, et le Chapelier esquissa un sourire amusé.

« Oh du thé ? J'espère que c'en est du bon ! Je suis expert en thé, qu'on se le dise… ça marche Captain Bodhi, je vais de ce pas tenter de raisonner notre Méchante Reine préférée et sa belle fille. Elles sont un poil sur les nerfs à ce que j'ai vu, c'est mauvais pour le teint... » Juste avant de passer à l'action, Jefferson renifla le liquide, et fit une grimace des plus improbables, avant de fusiller Bodhi du regard. « Du thé ? DU THÉ ?! T'appelles ça du thé ? On dirait de la bouilli trempée dans un pot de graisse animale ! Il va falloir que je passe à la mairie vous faire un cours sur ce que c'est vraiment, du thé ! »

Le regard légèrement surpris et las du maire lui arracha un rire sonore, soudainement conscient que ce n'était pas exactement la priorité. Aussitôt, pendant que Bodhi discutait avec Yen Sid, Pitch à ses côtés, Jefferson se mit en plein dans la trajectoire de Mary Margaret Blanchard version fauve féroce, gesticulant après avoir posé la tasse par terre un peu plus loin, pour attirer son attention. Suicidaire ? Noooon, juste une manière différente de voir… et de gérer les choses !
Le plan fonctionna, et Mary Margaret Blanchard fonça sur lui, le faisant tomber au sol, pile à l'endroit qu'il voulait. Les dents du fauve était très près de son cou, mais il saisit la tasse, faisant passer les vapeurs de la pauvre excuse liquide qui se prétendait « thé » sous le museau de la bête. Ça marchait ! Bientôt, ce fut de nouveau la jeune femme qui était… couchée sur lui. Encore. Souriant de toutes ses dents, il plongea ses yeux de glace dans ceux de Blanche-Neige, prenant plaisir à la taquiner.

« Je sais que je suis irrésistible, je te l'ai déjà dit, mais tu pourrais pas un peu retenir tes pulsions ? »

Puis, sans attendre de réponse, il la fit basculer sur le côté et se releva agilement, reprenant précautionneusement la tasse pour se diriger vers la Méchante Reine -qui avait pas autant changé de gueule que ça niveau agressivité…
L'armée de nains de Blanche-Neige fit son travail, et dans la confusion, le Chapelier fit respirer le liquide à la Méchante Reine, la retransformant en humaine. La mission de Jefferson était terminée, alors il retourna auprès de June, juste au moment où Pitch s'adressa directement à lui. Le Chapelier eut comme des étoiles dans les yeux, son admiration n'ayant visiblement pas diminué depuis tout à l'heure.

« Oh mais ce fut un plaisir également, Roi Cauchemar ! Enfin à part la partie cauchemars, toussa toussa… ça va la joue ? Pas trop fort le coup de poing ? » Jefferson lui adressa un sourire improbablement étiré. « Je passerai, je passerai ! Un thé si gentiment proposé… et puis faut qu'on discute épitaphe ! Je veux pas n'importe quoi écrit sur ma tombe ! »

Placé debout près de June, Jefferson assista à la fin de Yen Sid avec une satisfaction presque malsaine. C'était la fin du Magicien, et le début d'une nouvelle ère. Ses yeux brillants furent emportés par l'impressionnant dôme de sable noir que le Roi Cauchemar avait érigé. Il semblait qu'à l'extérieur, quelque chose d'autre se passait, car le dôme vibrait avec violence, sur le point de se détruire avec des craquements sinistres. Il disparut enfin, et un petit groupe se révéla devant eux. Les fameux Dieux, l'autre camp qui avait créé toute cette discorde. Le Chapelier poussa presque un soupir, tant cette histoire de camps ennemis le dépassait.
Mais il y avait Emma parmi eux. Emma. Emma ! Elle était vivante ! Elle était… une déesse ?!
Jefferson faillit pousser un cri d'adolescente surexcitée, heureux de la voir saine et sauve, et impressionné par le fait que c'était elle qui avait mis fin au dôme. Il le savait ! Elle était la Sauveuse, il le savait avant même de l'avoir rencontré ! Il n'y avait qu'elle qui pouvait sauver cette ville, il n'y avait qu'elle qui comptait réellement dans ce délire improbable, elle qui venait du monde des contes et faisait pourtant parti des Dieux… Elle était tout, et le Chapelier lui adressa un regard enflammé et baigné de douceur tout en même temps, résistant malgré tout à l'envie de courir à sa rencontre lorsque Pitch pris la parole. Bien lui en fit, car le Chapelier s'apprêtait à exprimer tout son étonnement face au jeune âge physique de celui qu'on appelait le Dieu des Dieux…
Jefferson passa toute la conversation silencieux, bras croisés, jubilant, attendant le bon moment pour foncer vers la femme qu'il aimait. Oui, il l'aimait. Ce n'était plus la peine de se voiler la face, de danser les fesses entre deux chaises -joli concept, faudrait qu'il essaie un jour… Cette séparation forcée, ce qu'il avait subi à cause du Roi Cauchemar, ce tumulte d'émotions contradictoires lui faisait enfin reconnaître des sentiments évidents qu'il trimballait depuis longtemps. Après tout ce temps à jouer, au bal, à la pendaison de la crémière, il savait ce qu'il ressentait.
Restait à savoir ce qu'il en était pour Emma.
Enfin, les négociations prirent fin, et le Dieu des Dieux prit place sur un… fauteuil ? Il allait devoir apprendre ce tour, ça semblait d'une grande utilité. Une des déesses se montra particulièrement sarcastique à l'égard de Mary Margaret Blanchard, alors que celle-ci renouait avec Emma, ce qui arracha un sourire au Chapelier.
Puis, il se retrouva face à Emma. Il n'y avait plus qu'elle devant ses yeux. Il s'approcha d'abord, arborant son éternel air à la fois moqueur et énigmatique, la toisant du regard.

« Shérif ! Tu es vivante ! La Sauveuse a sauvé la ville. Quelle évidence ! Je l'ai toujours su, après tout ! »

Mais c'était trop. Jefferson ne parvenait plus depuis longtemps à maîtriser ses émotions avec perfection face à elle, comme il en était capable dans n'importe quelles autres circonstances. Alors il éclata de rire et fonça droit sur elle, la faisant basculer avec lui. Il tomba sur le dos, la serrant contre lui avec une vivacité tout autant affectueuse, ne voulant plus la lâcher jusqu'à la fin de ses jours. Il avait les yeux fermés et le nez plongé dans ses cheveux blonds, se laissant un instant aller, oubliant le temps… et les circonstances.
Soudain conscient que la foule était toujours présente, Jefferson se leva d'un bond, relevant Emma avec lui avec précaution, soudain soucieux de lui avoir fait mal. Voyant qu'elle n'avait rien, il passa une main derrière sa tête, se grattant l'arrière du crâne d'un air troublé.

« Pardon ! Je ne maîtrise pas encore très bien le concept « d'émotions », du coup je me laisse un peu dominer par ceux-ci dans des moments pareils… Enfin tu sais tout ça, on en a déjà parlé, je crois ! »

Il adorait et détestait tout à la fois la capacité qu'avait la shérif à le perturber autant. Même s'il était désormais conscient de ses sentiments, ça ne l'empêchait pas de se comporter comme un adolescent maladroit, ce qui avait le don de l'agacer…

« Sur ce, tout le monde, ce fut un plaisir d'avoir partagé tout ça avec vous, mais j'ai un chapeau à réparer, un flingue à récupérer et une fille qui m'attend à la maison ! »

Mais alors qu'il s'apprêtait à se retourner, Jefferson toussa bruyamment. Sa main était couverte du sang qu'il venait de cracher. Ah mais oui, il n'avait plus mal grâce à la potion qui avait arrêté douleur et saignements, mais ça ne l'empêchait pas d'être blessé sous son manteau abîmé par l'aventure… une visite à l'hôpital s'imposait. Et il n'aimait vraiment pas les hôpitaux...

June J. Flyaday


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


June J. Flyaday


╰☆╮ Avatar : Jennifer Garner

Ѽ Conte(s) : Dragon
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Une villageoise

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 912731lonely

☞ Surnom : Lou, P'tit Lu
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 149

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 _


Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 27 Fév 2015 - 22:39


Entre Deux Feux
June & Bodhi &Jefferson & Pitch & Mary Margaret & Regina




Elle avait été rejoint par Jefferson, près de la foret. Un plan de secours ? Non, elle n'en avait pas. Hormis la fuite bien sure. Mais ce n'était pas dans ses habitudes, et avoir un bébé dans les bras ou non n'y changeait rien.
Rapidement, ils furent rejoint par Black. Celui ci haussa un sourcil en voyant sa tenue, et d'un regard, la viking le défia de tous commentaires. Mais il s'abstint et la couvrit d'une armure de sable noir, avant de retourner combattre le magicien. La jeune femme, surveilla les créatures, quand soudain quelques unes d'entre elles s’avancèrent vers le maire. En même temps, a l'autre bout de la clairière, Pitch disjonctait face a la souffrance de sa fille. Sa concentration se focalisa sur Yen Sid et l'armure de la jeune femme tomba e poussière. Pour ce que ca change, pensa elle en se plaçant devant le maire, tenant en respect les bestioles avec son saï.
Saleté.

Soudain Bodhi se leva, se portant comme un charme ou presque, et donna a Jefferson une .. tasse dans laquelle une potion reposait. Elle aurait apparemment le pouvoir de faire revenir les monstres a la normal. Ou avait il eut ca ? Bah, ce n'était pas vraiment important. Au moins il était utile lui, alors qu'elle … devait rester a l'arrière. Dieu ce que ca l’agaçait. Mais il y avait bien plus important que de se défouler contre des monstres ou un magicien stupide. Une petite chose qui s'appelait Cassandre. Le groupe se battait avec une rage folle, qui amusa la viking. Ah a lui manquait ce genre de batailles. Quel dommage qu'il n'y en ai pas plus souvent.

D'un pas sur le cotés elle esquiva un projectile perdu, totalement blasée, en continuant de bercer la petite. Qu'allait elle faire quand Pitch aurait réglé son compte a ce sorcier de pacotille ( car il ne faisait aucuns doutes qu'il allait l’exterminer ) ? Rentrer chez elle avec Cassandre, s'en occuper jusqu'à ce que ses parents reviennent... Si ils revenaient un jours.
Elle vit le corps du sorcier s'écraser contre le sol, envoyant des gouttelettes écarlates autour de lui. Et puis ce fut le noir. Le Fossoyeur éleva autour d'eux un dôme gigantesque. Qu'il fit disparaître rapidement, lorsque le dôme se dissipa. C'était finit. Enfin. Elle allait pouvoir savourer un bon bol de céréales. C'était ce qu'elle croyait, jusqu'à ce qu'un groupe d'individu apparaisse soudainement. Le dieux.

Ce fut Pitch qui fit les négociations, avec un autre types, Arès – elle devait l'avouer, il avait des titres classes – qui semblait jeune pour un dieu millénaire. Totalement désintéressé, June rangea ses armes et fit a peine attention a ce qu'il disait. Après tout, ca ne la concernait que de loin. Quelque soit la situation, la guerre ou la paix, elle s'adapterait, comme toujours. Elle enregistra l'information sur la levée de la malédiction – sachant pertinemment quelle serait certainement trop feignante pour quitter la ville – et se concentra sur le chef du groupe adverse, qui jetait de fréquents coup d’œils a Cassandre. La viking fronça les sourcils et se recula légèrement. Elle n'aimait pas ce petit sourire amusé qu'il avait. Il les sous estimait clairement.

Les « grands continuaient leurs blas blas inutiles, et elle se concentrait sur le bébé, essuyant délicatement la poussière qui c'était accrochée a son visage et ses vêtements. Bon sang, quand est ce qu'ils en auraient fini avec ca ? Elle avait l'impression qu'ils parlaient pour ne rien dire. Et puis soudain, Arès avanca vers la jeune femme, bras tendus.

Puis je prendre ma nièce s'il vous plait ?

June recula, serrant la petite contre elle, les yeux plissés, fixant cet étranger qui réclamait la petite. Depuis que le groupe était arrivé elle se sentait menacé. Trop de puissances étaient rassemblés en cette clairière. Et pour la première fois depuis longtemps, elle avait peur. Pas d'eux, non, mais de se voir retirer le trésor qu'elle tenait contre elle. " Non.". Aie. Ca n'avait pas plu. mais le mot était sortit tout seul.
La jeune femme se redressa, fixant les membres du groupe adverse. Sa nièce. Donc son oncle. "Prouvez moi que vous êtes de sa faille et pas un psychopathe dégénéré kidnappeur d'enfants. La je vous la donnerai."

Il eut un sourire.

Croyez vous qu'un dieu n'a que ça à faire ? Croyez vous que j'aurais essayé de détruire ce dôme pour une chose si triviale ? Croyez vous que Pitch Black ou encore Regina Mills voir Emma Swan m'aurait parlés ainsi, traités ainsi ? Je souhaite juste prendre dans mes bras ma nièce pour la première et peut être unique fois.


La jeune femme haussa un sourcil aux paroles du dieu, mais le laissa jouer avec la petite. il était entré dans son espace vitale mais ... il n'était pas agressif et ne semblait pas menaçant. "Vous pensez vraiment que la sorcière est une référence ? Quand a la shérif ... J'la connais pas." Mais l'argument avait fait mouche. Elle avait vu la tête de la blonde sur les photographie du frigo dans la maison de Cassandre. Elle les connaissait, et apparemment, connaissait ce type.

Elle soupira. "Et puis excusez moi mais être un dieu ne vous empêcherai pas d'être un peu psycho." fit elle en se détachant doucement du bébé pour le déposer avec mille et une précaution dans les bras d'Ares. Elle eut l'impression que c'était la chose la plus difficile qui lui eut été donné de faire depuis la levée de la malédiction. Elle sentit son coeur se briser pour la troisième fois mais, comme a son habitude, n'en laissa rien paraître et garda un visage impassible.

En voyant leurs réactions a tous, si aimants, elle se sentit soudain de trop. Cassandre avait retrouvée sa famille, elle n'avait plus besoin d'elle. Sans un mot, elle s'éloigna.

Rapidement, la viking quitta la clairière, s’enfonçant dans les bois. Dés qu'elle fut hors de vue de tout ce petit monde, elle se mit a courir de toutes ses forces, bondissant par dessus les obstacles, se faisait griffer par les branches des arbres. Elle fuyait clairement , essayant d'échapper a la douleur qui lui enserrerait le cœur. Mais rien n'y fit, et elle fut rapidement essoufflée. S’arrêtant dans une clairière, elle tourna sur elle même, en panique, avant de bondir vers un arbre et de le frapper de toutes ses forces en poussant un cri de rage et de tristesse.Elle les haïssait, se haïssait, haïssait le monde, ne voulait pas ressentir ce désespoir, cette détresse, cette douleur incontrôlable qui lui enserrait le cœur. Sans relâche, elle martela le tronc d'arbre de toutes ses forces, s'ouvrant la peau des mains, fissurant les os de ses doigts... et les larmes rouler sur ses joues.

Un hoquet la stoppa. D'un geste, elle plaqua une main sur sa bouche, s'adossant au tronc, sa main pendant misérablement le long de son flanc. Elle se laissa aller une dizaine de secondes avant de se redresser. A nouveau, elle avait mit ses barrières, limitant au maximum les émotions qu'elle ressentait. D'un geste elle essaya ses yeux et rentra chez elle, le cœur lourd. Encore une fois, elle était seule, et pour la première fois depuis longtemps, cette solitude lui pesait.



crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 3109594688 C'est moi ou il fait chaud ? Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 3109594688

       (c) crackle bones
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t17995-je-suis-june-m http://www.ouat-storybrooke-rpg.comhttp://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t18392-june-ses-amis-ses-enemis#173003 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t24906-rps-de-june-flyaday-viking-a-temps-plein#217348

Contenu sponsorisé







Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe] - Page 6 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 6 sur 7
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Le petit monde de Storybrooke :: ✐ Centre ville :: ➹ Grande Place