Sur le Fil
du Rasoir
de Nat

TheLastJedi
de Sparrow

Merry Christmas
de Nanis


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Sur le Fil du Rasoir ☆ Evénement #88
Une mission de Balthazar Graves - Ouverture : 22 novembre 2017
« Serez vous prêt à venir flotter en bas avec notre Clown ? »

Partagez | .
 

 Evénement Divin #7 {24} : Dieu Gît dans les Détails

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage

Hippolyte Sherman


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Shelley Hennig

Ѽ Conte(s) : Inventé
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : la fille d'Arès.

☞ Surnom : Julie

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1419
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Lun 23 Mar 2015 - 23:24




Dieu Gît dans les Détails

Louise, Emma, Wilson, Ellie, Lily && Hippolyte


Ouawh ! En voyant Wilson se comporter ainsi, Hippolyte avait l’impression de voir son reflet. Il dégageait tellement de colère, comme le faisait si souvent Hippolyte. Il avait fait ce que la jeune femme aurait fait. Mais ne voulant pas s’attirer les foudres des autres membres du groupe, elle avait simplement posé des questions au guide. Des questions qu’ils n’avaient même pas pris la peine de répondre. Il était évident qu’il cachait quelque chose. Le coup de pression de Wilson allait certainement le faire parler, non ? Hippolyte croisa les bras tout en regardant Indiana se faire malmener par l’ex-cavalier. Mais l’attention de la demi-déesse se porta sur une toute autre chose. Emma venait d’annoncer qu’elle voyait des chiffres sur les colonnes. Hippolyte regarda les colonnes. Il n’y avait rien. Elle délirait la pauvre. La jeune femme arqua un sourcil, prête à lancer un pique au shérif. Mais fort heureusement pour elle, Elliot confirma ses dires. Lui aussi voyait les chiffres ? Mais comment c’était possible ? Pourquoi ils arrivaient à voir des chiffres et pas elle ? Hippolyte s’approcha d’une des colonnes afin de l’observer en détail. Elle voulait absolument voir les chiffres. « Oui, je devrais voir ces fichus chiffres si c’était lié au divin. Après vous deux, vous êtes des divins bizarres, c'est peut-être pour ça ? » Hippolyte croisa les bras. C’était pas très gentil à sa part de dire ça mais c’était vrai après tout. Et Hippolyte n’était pas une langue de bois. Elliot était l’enfant de deux dieux, ce qui était techniquement impossible. Et Emma était une déesse au pouvoir magique. Bref, peut-être que leur origine bizarre faisaient qu’ils voyaient les chiffres. Hippolyte s’éloigna de la colonne lorsque cette dernière commença à trembler. Un pas en arrière, puis plusieurs. « Oh putain ! » Les colonnes venaient de se métamorphoser en statues de pierre qui prenaient vie. Immédiatement la demi-déesse sorti sa lance, prête à se défendre. Mais les statues semblaient très coriaces et très dangereuse. En effet, une d’entre elles manqua de peu Elliot. Ceci mit en rogne la fille d’Arès. Mais ce fut l’attaque envers Indiana qui fit bouillir le sang de la jeune femme. Il venait de se faire expulser sur un bon paquet de mètre ! Un coup qui aurait dû tuer directement le guide. Sauf qu’il était toujours vivant. Hippolyte avait observé la trajectoire d’Indiana sur tout le long. Et lorsqu’elle vu qu’il essayait de se relever, la jeune femme n’en cru pas ses yeux. Mais le pire n’était pas là. En effet, la statue semblait avoir remarqué qu’elle n’avait pas fini son travail sur sa victime. Le monstre de pierre souleva lourdement un pied, prêt à écraser le guide. Même s’il avait des secrets et qu’il ne semblait pas net, Hippolyte ne pouvait pas rester là sans rien faire. Elle décida de courir vers la statue, lance pointé vers le tas de pierre. On aurait dit une guerrière ! « AAAAAAAAAAH !! » Le cri était surtout pour capter l’attention de la statue afin qu’elle s’éloigne quelque peu d’Indiana. Et cela avait fonctionné. Il avait posé le pied juste devant le guide et s’était retourné lourdement vers Hippolyte qui courrait vers lui. Une lance contre un tas de pierre, c’était tellement inégal. Parfois elle rêvait d’avoir des dons comme son cousin, Elliot. Ça aurait pu être plus utile que cette action. Mais il était trop tard pour reculer. Qu’est-ce qui allait se passer ? « Arrg… » Elle eut la terrible réponse à sa pensée. La main de pierre de la statue venait de prendre Hippolyte par le cou. Elle sentit rapidement ses pieds décoller du sol. Hippo lâcha sa lance qui tomba lourdement sur le sol. La demi-déesse était à plusieurs mètres du sol. Elle mit ses mains sur la main du tas de pierre en essayant d’enlever ou du moins d’atténuer la pression qu’exerçait le gardien du sous-sol. Hippolyte se débattait mais elle sentait que la pression se faisait de plus en plus grande. La demi-déesse arrivait tout de même à faire perler quelques larmes sur ses joues. S’il y avait quelque chose qu’Hippolyte redoutait par-dessous tout c’était de voir la mort arriver. Elle l’avait déjà vécu à Londres, lorsqu’elle était prise aux flammes. Et maintenant, elle sentait l’oxygène lui manquer. Sans doute avait-elle pris des couleurs rouges. Hippo n’avait même plus la force de se battre, elle n’avait plus la force de se débattre. Elle sentait la fin proche. Elle savait parfaitement que les étapes de l’étranglement étaient l’évanouissement puis la mort. Mais bizarrement elle n’avait pas l’impression qu’elle allait s’évanouir. Comme si la pression était tellement forte que cela pouvait zapper cette étape. Hippolyte ne savait pas si elle vivait là ces dernières secondes voire minutes de vie. Aussi, elle voulait accorder ses dernières pensées aux personnes qui lui étaient chère : Son père, ses deux tantes, Diane et Eloïse, son cousin Elliot, ses fidèles amis, Adrian, Egéon…Non, c’était impossible que sa vie s’arrête aussi brusquement. Pas maintenant.


love.disaster


Hippolyte : ...%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Come back from heaven ?

La vie humaine est semblable à un chemin dont l'issue est fatale. On nous en avertit dès le premier pas, mais la loi de la nature nous dicte d'avancer toujours.© belzébuth
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11035-hippo-killing-doesn-t http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t15550-hippo-cest-trop-banal-detre-sentimentale http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12214-les-aventures-d-une-demi-deesse

Wilson L. Wallander


« Tic tac,
sonne le glas. »


avatar




╰☆╮ Avatar : Anton Yelchin

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E

☞ Surnom : Nanis



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2958
✯ Les étoiles : 626




Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Mar 24 Mar 2015 - 1:09


He will haunt you for the rest of your days...
… and sometimes that will save you, boy.
Plus les secondes s'écoulaient, plus les mains de Wilson se serraient à en faire souffrir ses jointures. Son niveau de ras-le-bol était dépassé et il n'en pouvait plus. S'il Indiana n'avait rien à se cacher, pourquoi évitait-il alors ses questions ? Pourquoi cherchait-il donc une échappatoire, en demandant de l'aide à Emma ?

Heureusement – parce qu'il n'avait pas réfléchi à ça en agissant – personne ne sembla aller contre son geste. Au contraire même, les autres membres du groupe avaient l'air d'avoir autant envie que lui de savoir qui était vraiment la personne qui les guidait. Il aurait bien laissé échapper un grand sourire pour montrer sa satisfaction mais il savait que ce serait mal placé, mieux valait éviter. En plus il n'était pas d'humeur à rire. Louise avait été complètement déboussolé par ce qui c'était passé un peu plus tôt, Lily aussi semblait ne plus en pouvoir de ces aventures un peu trop imprévisibles et lui... Lui voulait juste la vérité. C'était aussi simple que ça. Qu'Indiana lui dise la vérité. Les secrets... Les secrets étaient meurtriers. Et beaucoup trop courant chez les divins à son goût.

« C'est quoi alors ? »

Quoi, quoi ? Le robot avait légèrement perdu le fil, ne quittant pas l'homme qu'il tenait des yeux de peur qu'il lui échappe. Il avait conscience de ne pas être très fort et il lui semblait que son adversaire était plus solide que lui, alors bon, mieux valait rester concentré au risque de se prendre un retour de bâton.
Mais il lui sembla avoir vaguement entendu parler de chiffres, présents sur les colonnes, qu'Emma semblait voir. Lui n'y avait pas porté la moindre attention, sans doute trop pressé de sortir d'ici, de trouver un quelconque indice sur ce qu'ils venaient chercher dans cet endroit lugubre. En tout les cas, Elliot et la shérif devaient être les seuls à les voir et impossible de savoir s'il s'agissait d'une bonne ou du mauvaise chose... Par expérience, Wilson penchait pour la deuxième option. Inconsciemment, il lâcha un juron incompréhensible. Sérieusement ? Quand est-ce que ça allait s'arrêter ces conneries ?

Le sol se mit à trembler soudainement, sans que personne n'ait rien vu venir. C'était frustrant. Horriblement frustrant. Indiana s'échappa à ce moment là et Wilson se mordit les lèvres d'une telle violence qu'il sentit le goût de fer se propager sur sa langue. Ses poings se serrèrent lentement et il restait juste statique, sur place, respirant à peine. Ce mec s'en tirait encore sans avoir à donner d'explications ? Quel... Quel... ******. Voilà.

Lorsque ce dernier se permit à lui faire la morale sur son contrôle de lui-même, Will laissa échapper un rire. C'était drôle. Tellement drôle. Il ne le connaissait pas, il ignorait qui il était, ce par quoi il était passé pour que maintenant il en soit ainsi. S'il était si difficile pour lui de se tenir, ce n'était pas uniquement de sa faute... Au contraire même, son caractère passé était bien différent de ce qui l'animait aujourd'hui. Il eut l'envie irrésistible de foutre un coup de poing dans la tronche de cet imbécile qui se croyait être « une grande personne » mais de ce qu'il entendait, quelque chose d'autre de beaucoup plus important se passait ailleurs.

Se retournant, Wilson assista alors au même spectacle que les autres. Les statues hautes de trois mètres, avec leurs lances et leurs muscles de pierres, en train de les fixer, pas contentes du tout apparemment. Qu'est-ce que c'était encore que ce bordel ? Automatiquement, il recula d'un pas, tandis que le guide s'approchait pour leur faire la discussion après la tentative infructueuse d'Elliot. Au lieu de lui dire quoi faire avec ses fesses, Indiana ferait mieux de faire attention aux siennes... Parce qu'il les mettait vraiment en danger là...

« Vous pourriez peut être nous aider ? Dans le cas contraire, je serai obligé de vous botter le cul ! »

Bah bien sûr. C'est vrai qu'ils ont l'air vachement coopérants comme ça. Wilson leva les yeux au ciel et soupira un bon coup avant de se rendre compte qu'en plus d'avoir totalement raté son coup, Indy était en train de se faire littéralement... envoyer en l'air.

« Qu'est-ce que... »

Le corps se retrouvait à une distance incalculable. Entier. Pas complètement démembré de toutes parts ou tout écrasé comme ça devrait être « normalement » le cas. Puis voilà qu'un pied énorme, de la taille de son corps voir plus, était en train de s'avancer vers lui. Sans attendre, Will se mit à courir dans sa direction, prit dans le feu de l'action, laissant dans le mouvement son sac encombrant tombé au sol. Pas question que ce mec passe de l'autre côté avant d'avoir répondu à ses questions. Il savait que dans la ligne arrière, Emma et Elliot étaient capables de les protéger – et surtout, de se protéger, avec Louise et Lily. Aaron aussi semblait plutôt bien dans son genre. Et Hipp...

Hippolyte avait été plus rapide. Elle avait attiré l'attention du monsieur tout en roche pour venir au secours du guide. Sans doute le côté « fille d'Arès », guerrière, qui ressortait quand le combat commençait. N'empêche qu'ils ne cherchaient rien pourtant... D'abord les madames qui pètent un câble parce qu'ils refusent de boire, après les messieurs pas contents pour... Je ne sais quelle raison... Pourquoi ça leur tombait toujours dessus ?

La demie-déesse avait un petit mètre d'avance sur lui et Wilson put donc assister à la scène du premier rang. Il freina instantanément lorsque la main s'abaissa pour attraper Hippolyte par le cou. Elle s'éleva en moins de temps qu'il fallait pour le dire et il ne distinguait plus que le bas de son corps plongé vers le vide. De ce qu'il pouvait apercevoir, elle ne bougeait presque plus...

Sa tête se tourna dans la direction d'Indiana qui venait de réussir à s'échapper, profitant de la distraction. Sauf que le pied se relevait de plus belle pour modifier sa trajectoire et s'écraser de nouveau vers le guide.

« MERDE ! »


Les battements de cœur du jeune homme s'accélérèrent instantanément. L'adrénaline montait petit à petit, sans compter que sa colère n'était toujours pas rassasiée. Son idée première aurait été de se jeter sur l'une des « créatures » pour tenter le tout pour le tout. Mais il ne valait rien face à elle. Il n'était ni fort comme Arès, ni aussi rapide qu'Artémis, ni doté de pouvoirs comme Hadès... Il ne pouvait absolument rien faire. C'était perdu ?

Il fallait croire que...

Non. Non. Rien n'est jamais perdu. Il ne pouvait pas se laisser abattre, il se l'était interdit. Arès le détruirait en bouillie s'il arrivait malheur à sa fille. EVE l'attendait à Storybrooke. Sans parler de Cassandre... Elle quitterait ses parents bien assez tôt, à ce qu'elle lui avait dit... Autant reculer cette date le plus longtemps possible.

Penser au petit bébé lui donna un regain d'énergie qu'il n'avait pas senti arriver. Il avait survécu à pire que ça, en plus. La malédiction ne l'avait pas tué. L'île déserte ne l'avait pas tué. Yzma et ses potions ne l'avait pas tué. Le cavalier ne l'avait pas tué. Chronos ne l'avait pas tué. Chronos était même toujours là.

« STOP ! »

Sa réflexion n'avait même pas durée une seconde. Son regard relevait de la colère, de cet affrontement qu'ils n'avaient jamais voulu, de cette visite guidée qui partait dans tous les sens et pas dans les bons, et aussi clairement de l'envie d'aider un peu les deux autres qui se retrouvaient quand même sur le point de mourir.

Son cri s'était élevé sans la moindre hésitation. Décidé et enragé. Il ignorait pourquoi, pourquoi il tentait l'impossible. Comme si ça marcherait...

Mais cela avait fonctionné. Mieux que ce qu'il aurait pu espérer.

Le pied de la statue s'était arrêtée à quelques centimètres d'Indiana et l'autre avait baissé les yeux sur lui, arrêtant apparemment de resserrer sa prise sur la demie-déesse. Pas le temps de se demander comment il avait pu réussir un tel exploit.

« T'es qui toi ? »

Wilson l'ignora totalement, ses yeux fixés sur celle qui tenait toujours Hipp dans ses mains. Il était lancé, maintenant, autant continuer, non ? A ce qu'il avait comprit, il s'agissait simplement de créatures gardiennes voulant les empêcher d'aller plus loin – ce qui se comprenait, si elles gardaient les lieux. Quant à lui, seul face à ces géants, il avait réussi à les ralentir dans leurs actes par la simple parole... Grâce à... Chronos. Un sourire s'étira sur ses lèvres. Un sourire sombre. Il avait laissé un petit bout derrière lui... Et c'était bien le seul à même de pouvoir contrôler la situation. Et, par conséquent, à pouvoir les aider à s'en sortir

« Lâchez-là. »

Il devait faire durer ce ménage. Le plus longtemps possible. Assez longtemps pour que le groupe puisse s'enfuir.

La créature ne mit pas longtemps à obéir et Hippolyte fut poser au sol sans un mot de plus. En temps normal, Wilson se serait élancé dans sa direction et l'aurait aidé à se relever, mais là, il n'était pas en état de le faire. Il ne fallait pas que l'illusion se brise, alors il ne lâchait rien. Dans sa tête, un seul mot résonnait : Chronos. Comme s'il tentait de l'appeler à lui. Il s'y ouvrait totalement et sa part humaine passait sur le côté.

Là, pour l'instant, il devait juste se dire qu'il... qu'il était un titan.

Wilson : 90%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
december, i'm ready
The best gift around the christmas tree
is the presence of family
wrapped in love.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8994-wilson-je-sais-j-ai-une-jolie-carrosserie#75782 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617 En ligne

Emma Swan


« Toon pour un
et un pour toons ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jennifer Morrison

Ѽ Conte(s) : Once upon a time
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : la fille de Blanche et Charmant

☞ Surnom : Marjo

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3300
✯ Les étoiles : 1241




Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Mar 24 Mar 2015 - 21:02

Dieu gît dans les détails.
Avec Ellie, Lily,Hippolyte,Wilson ,Emma et ...Indiana ? O.o


"C'est quoi alors ?"

Je n'en n'avais aucune idée,c'était surement pas dans mon carnet de note que j'allais trouver la solution a cette énigme,se qui était plutôt frustrant soit dit en passant,pourquoi fallait-il qu'il y est toujours des énigmes ?.Je poussais un soupire agacer avant de regarder chaque colonnes encore une fois,elles était numéroter de 1 a 5 et la 6ème n'avais aucune chiffre,sa devait signifier quelque chose de particulier,je pouvais lire les chiffres dont sa devait signifier quelque aussi,j'étais une déesse magique,il y avait Elsa et Jeremiel m'avais dit qu'il y en avait d'autres ,peut être que nous étions en tout 5 ? Mais alors que venait faire Elliot dans l'équation ? Il n'était pas une déesse magique ,sa n'avais aucun sens.

Je levais les yeux au ciel quand Hippolyte employa le terme "divin bizarre" pour me décrire."Il y a plusieurs sorte de dieux ,je n'ai rien de bizarre."Rétorquais-je,c'était la aussi Jeremiel qui m'avais expliquer cela.Du coin de l’œil je vit Elliot s'avancer vers la sixième colonne ,je ne savait pas si c’était une bonne idée ou non ,j'ouvrais la bouche pour le stopper mais c'était trop tard ,le mal était fait ,car quelque seconde après le sol se mit a trembler."La prochaine fois ,évite peut être de toucher quoi que se soit..."J'avais dit cela tout en fixant d'un air stupéfaite les colonnes qui se transformait a présent en hommes géant avec des lances et qui ne semblait pas être ravis d'avoir été déranger,sans même prendre le tend de réfléchir je prenait une position de défense,si ils voulaient attaquer je serait prête a me défendre.

"Mais taisez vous donc."Disais-je entre mes dents quand "Indiana" prit la paroles pour s'adresser au statue,se n'était pas en leur parlant comme si c'était de simple humains lambda qu'ils allaient nous écouter et nous laisser passer tout en nous faisant la révérence.La première statue d'ailleurs ne tarda pas a attaquer ,envoyant valser notre guide grâce a un coup de pied avant d'allez se cogner contre un autre géant et de finir par allez voir le sol de plus près,en tout les cas il n'avais aucune égratignure notre guide,plutôt étrange si vous voulez mon avis.

Le géant leva son pied prêt a écraser notre guide qui n'avais même pas eu la bonne idée de se rouler pour l'éviter,se fut Hippolyte avec son cris de guerre qui vint a son secoure,sa servit a attirer l'attention de la statue sur elle et ladite statue laissa la vie a "Indiana" ,bien sur sa aurai pu être un bon plan si elle n'avais pas juste qu'une simple lance pour se défendre et la statue ne tarda pas a l’attraper par le coup et le guide était de nouveau en danger de se faire écraser.Je m'avançais d'un pas pour utiliser mon bouclier mais Wilson venait d'intervenir en criant un "Stop" qui résonna dans tout l'endroit et étonnement la statue se stoppa,je m'avançais un peut plus pour me retrouver a côté de Wilson.

"Lâchez-là."

Hippolyte fut relâcher et je m'avançais dans sa direction pour l'aider a se redresser et je fit ensuite pareille avec "Indiana" puis me tournais vers la statue qui ne bougeait toujours pas ,mais sa n'allait surement pas durer bien longtemps ,il fallait qu'on trouve une solution et vite.

"Quelqu'un a une idée de génie ?...parce que je me doute que retoucher la sixième colonne encore une fois ne servira surement a rien et j'ai beau avoir un bouclier ,j'ai peur qu'ils ne voit sa que comme un signe d'agression."Je portait encore une fois mon attention sur l'une des colonnes,la frôlant du doigts ,juste pour confirmer que sa ne servirait a rien et priait très fort pour que sa n'active rien d'autre de dangereux.

(c) sweet.lips

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
I will stay here
I will stay here with you, because I love you.

François Sandman


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : ➹ Bradley Cooper

Ѽ Conte(s) : ➹ Hercule
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ✲ Dyonisos, l'ex d'Aphrodite ϟ

☞ Surnom : ➹ seb

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 47
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 24 Mar 2015 - 21:18

    Oh punaise... Je ne sentais plus mon dos. Rester trop longtemps dans la position allongée et en plus avoir été projeté dans les airs, c'était pas ce qu'il y avait de mieux pour se sortir indemne d'une telle situation. Quand Emma était venue pour m'aider à me relever, je lui avais adressé un petit sourire, tout en tentant de me tenir le plus droit possible. C'était qu'une fois qu'elle avait tournée la tête que je m'étais tenu contre une colonne pour ne pas tomber et que j'avais laissé échapper un petit râle. Un peu trop fort, car elle s'était tournée et j'avais dû me remettre droit très vite pour montrer que j'étais un homme, un dur, un vrai de vrai.

    "Ca va, tranquille !" lui avais-je dit avec un petit clin d'oeil avant de m'approcher de Elliot, avant de m'en éloigner tout aussi rapidement que je m'en étais approché et d'aller plutôt vers Lily. WARNING ! Mauvaise idée. Finalement, j'étais allé me planter à côté de Emma. Je me sentais bien à côté de Emma. En plus il y avait Hippolyte. Elle était intéressante cette fille. Je m'étais avancé vers elle et j'avais posé ma main contre son menton pour le relever un peu.

    "Aîe. C'est pas jolie jolie ces marques. Mais ça ne restera pas."

    Je l'avais relâchée avant de fouiller dans mes poches et d'en sortir une petite fiole que j'avais ouverte avant de la tendre à la demi déesse.

    "Je ne fais pas ça généralement, mais là y'a pas le choix. Bois."

    Elle se demandait sans doute ce que ça contenait.

    "Ne t'attends pas à une solution miracle, c'est juste du Whisky, mais ça te fera oublier un peu la douleur. J'ai rien d'autre sous la main."

    J'aurai pas aimé être à sa place. Je m'étais tourné vers Elliot et j'avais croisé les bras. Il attendait quoi ? Je lui avais fait un petit geste d'encouragement. Il devait bien avoir une idée, n'est ce pas ? Même si ça ne semblait pas être le cas.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



Propriétaire de S-Life



Elliot Sandman


« Admirateur de la Serviette
Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

☞ Surnom : Natoune

Meilleur duo Awards

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5211
✯ Les étoiles : 1018




Actuellement dans : « Admirateur de la Serviette Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


________________________________________ Mar 24 Mar 2015 - 23:44


« I don't want to believe... »
La statue avait appris à Indiana Jones à voler, tandis qu'une autre avait tenté d'écrabouiller Hippolyte dans sa main.

"HIIIP !"
criai-je bien inutilement.

Je m'étais avancé jusqu'à la statue et avais ordonné d'un ton impérieux, à l'adresse de cette dernière :

"Lache-la ! Lache-la tout de suite !"

Et ce, sans succès. C'était comme si je n'existais pas. Heureusement, Wilson était l'homme de la situation. Sa voix sembla apaiser la statue qui reposa Hip avant de s'immobiliser. Je fixai le jeune homme d'un air ébahi, puis déclarai d'un ton indigné :

"Pourquoi ça marche quand tu le dis ?"

C'était pas juste ! J'avais donné l'ordre le premier ! Je sentais une aura vibrante émaner de lui, tenant les statues en respect. Comment il faisait ça ? Oh, c'était sans doute un vestige de quand il était un cavalier. Chouette, le cadeau !

Pendant que je m'intéressais à Wilson, Emma avait aidé Indiana à se relever, après avoir signalé qu'utiliser son bouclier magique serait une mauvaise idée. Je haussai les épaules. De toutes façons, on était fait comme des rats, alors bon...

Je m'approchai de notre guide qui entreprit de soigner les blessures d'Hippolyte. Soudain, un flacon brilla dans la lumière des torches et impossible de m'y tromper : c'était de l'alcool et pas du désinfectant. Quoique... ça pouvait faire l'affaire sur les plaies, mais ma pauvre cousine allait sacrément déguster. Je me mordis les lèvres, partagé entre l'idée de regarder et de détourner les yeux, jusqu'à ce que j'entende Indiana lui dire de boire la flasque. Pardon ? Je le regardai d'un air interloqué tandis qu'il me rejoignait tranquillement. Il semblait attendre quelque chose de ma part. Une idée, un plan d'attaque ? C'était marqué "Superman" sur mon front, ou quoi ?

Je réfléchis intensément. Mon cerveau était toujours en alerte rouge. Dans les situations désespérées comme celle-ci, il fallait toujours se poser la bonne question, à savoir : que ferait Lara ?

En cette heure tendue, je devais penser de la même façon que la pilleuse de tombes la plus sexy de l'univers pixelisé. Elle avait toujours une idée. Elle savait comment se sortir des pires situations, et ce sans même être décoiffée. Trop forte, Lara.

On se trouvait sous le temple de Dionysos, et le principal attribut de ce dieu était le... vin ! Et l'alcool, par extension.

Mon regard tomba sur la flasque que tenait Hippolyte. Notre salut reposait dans ses mains.

Je me précipitai vers elle au ralenti, comme dans un film des frères Wackowski, et lui pris le whisky. Prestement, j'enlevai le bouchon et aspergeai la statue la plus proche en criant comme un viking sur le champ de bataille.

Cette action spectaculaire dura plus ou moins trois secondes. A moitié essoufflé, je me stoppai et clignai des yeux en entendant Indiana s'exclamer :

"Bordel ! Un whisky de cinquante ans d'age ! Merde, quoi ! T'étais pas obligé de faire ça !"

Cette réaction, aussi crétine soit-elle, fit vaciller les fondements de mon etre. Je tremblai légèrement, observant Indiana d'un oeil incertain.

"En plus tu l'as énervée maintenant !"
commenta-t-il en désignant le colosse.

Hébété, je constatai en levant les yeux qu'effectivement, la statue fronçait un peu trop ses sourcils en pierre. Un grondement résonna et elle leva sa lance dans l'intention de m'embrocher. Sans réfléchir, je propulsai un coup de foudre sur la sixième colonne. Le bruit sembla ébranler tout le souterrain, tandis que la colonne basculait et écrasait la statue, soulevant un nuage de poussière sèche.

Je toussotai, attendant que le nuage de particules se dissipe.

"Putain qu'est-ce qui t'a pris, champion ? C'était cool, mais c'était dingue !"
fit Indiana d'un ton hébété.

J'eus l'impression de me prendre un coup de poing en plein coeur. C'était trop. Il fallait qu'il arrête. Il cherchait à faire quoi, à se moquer de moi ? Depuis le début, je le trouvais étrange, mais là... Pourquoi faisait-il ça ? J'avais envie de le prendre au col comme l'avait fait Wilson, de le secouer comme un prunier jusqu'à ce qu'il avoue... Qu'il avoue quoi ?

Il parlait trop comme... lui. Ce n'était pas possible. Cela n'allait pas arriver. Il ne pouvait pas se moquer de moi. Pas lui. Jamais.

J'avais besoin de prendre l'air.

Je passai une main dans mes cheveux, la bouche entrouverte, les poumons oppressés. La poussière écorchait ma gorge.

"J'me casse."
soupirai-je sombrement.

Je déclarai forfait. Je ne voulais plus de cette aventure. Ce que j'avais déterré ne me convenait pas.

Je me tournai vers l'escalier au loin, alors que toutes les statues me semblaient de plus en plus menaçantes. Qu'elles m’empêchent un peu de partir. Ca ne me dérangeait pas de les écraser une par une avec les colonnes.

"Lily, viens."
dis-je d'un ton plus doux.

C'est alors que quelque chose m'alarma. Elle n'était plus avec nous. Paniqué, je regardai tout autour de moi, les yeux écarquillés.

"Quelqu'un l'a vue partir ? Quelqu'un sait où elle est ? LILY !"

Je hurlai son nom plusieurs fois mais seul mon propre écho me répondit. Je plaquai une main ruisselante d'eau contre mon visage, avant de l'agiter pour la faire partir. Marre de mouiller sans arrêt dès que je perdais le contrôle de mes émotions !

Soudain, les statues s'avancèrent vers moi, levant leurs lances d'un air agressif.

"FOUTEZ-MOI LA PAIX !"
criai-je.

"Reste calme."
dit Indiana prudemment.

"Toi, ta gueule !"

"Eeeeeh reste poli !"
répliqua-t-il d'un ton sévère.

Il venait de déchainer les enfers qui s'agitaient dans ma tête. N'obéissant qu'à ma rage, je propulsai l'homme grace à un champ de force. Perplexe, je le vis stopper sa trajectoire avec difficulté avant de se redresser et de tendre les bras dans ma direction. Aussitôt, je me sentis projeté en arrière... et m’arrêter brutalement. Tournant la tête, je vis une colonne juste derrière moi. Tremblant de la tête aux pieds, je fixai de nouveau Indiana qui venait de baisser les mains et qui m'observait d'un air indéchiffrable.

"Putain !"
balbutiai-je d'une voix aiguë, le souffle saccadé.

"Ouais, pareil."
soupira-t-il.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Rock you like a hurricane
My body is burning, it starts to shout. Desire is coming, it breaks out loud. Lust is in cages till storm breaks loose.
Just have to make it with someone I choose.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Louise Hollen


« Murmure leur
qu'ils floodent trop ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Rachel Mcadams

Ѽ Conte(s) : Les douze fréres / Les cygnes sauvages
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Elisa : la soeur

☞ Surnom : Lou, Loulou, P'tit Lu, Pollen



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 6075
✯ Les étoiles : 1031




Actuellement dans : « Murmure leurqu'ils floodent trop ! »


________________________________________ Mer 25 Mar 2015 - 22:47




∞ Dieu git dans les détails


Louise & Hippolyte & Lily & Ellie & Willson & Emma


Apparemment, Elliot voyait les chiffres aussi. Il s'approcha d'ailleurs de la princesse et passa un bras sur ses épaules, la faisant sursauter. "Faut pas avoir peur du noir." dit il en l’entraînant vers les piliers, l'éloignant de sa précieuse source de lumière. Crispée comme jamais, Louise devait se forcer pour faire le moindre pas. Elliot n'était pas méchant, il voulait juste l'aider non ? Mais alors pourquoi l’entraînait il loin de la lumière bon sang ? Le jeune homme s’arrêta et se détacha, pour faire … elle ne savait trop quoi. Elle restait la, pétrifiée, a le regarder. Il fit soudain apparaître une gerbe de flammes, et Louise fit un bond en arrière, prête a s'enfuir en courant, sauf qu'Elliot la maîtrisa rapidement, la changeant en une sorte de boule chaude et lumineuse, qu'il envoya vers la princesse.

Louise resta a l'observer, mi fascinée, mi méfiante. C'était doux, chaud. Ca ne faisait pas peur ca. Et ca faisait de la lumière. Elle fixa la petite boule et lâcha un « merci » d'une petite voix. Elle respira un coup et revint vers le groupe, écoutant les explications proposées. Soudain, Elliot toucha un pilier et de gigantesque statues de pierres apparurent. Louise les fixa, blasée. Elle avait l'impression d'être totalement vidée, de n'être plus qu'une coquille vide. La jeune femme jeta un regard sans vie autour d'elle, fixant les membres du petits groupes. Tiens ? Ou est Lily ? Nullement intéressée par ce qui se passait, la princesse fronça les sourcils. Et si elle avait été prise en otage comme la dernière fois ? La princesse sentit la peur s'insinuer en elle.

Laissant Indiana parlementer avec la statue, Louise se glissa discrètement dans l'ombre profitant du fait que l'attention de tous soit concentré sur les statues. Si ca se trouvait, Lily n'était pas loin, et Louise ne voulait pas donner de fausse alerte. Mais si elle avait des problèmes … elle aurait seulement a crier non ? Elle ne pouvait pas laisser Lily se balader seule la bas, c'était trop dangereux pour elle.

La princesse avança lentement être les piliers, sentant l’inquiétude qui commençait a monter en elle. Elle accéléra sa marche, cherchant de tous cotés une lueur, le moindre signe de la jeune femme. Louise ne fit pas attention au groupe, a présent loin derrière elle et continua a s'enfoncer dans l'obscurité, la petite lueur divine que lui avait offert Elliot flottant a ses cotés. Elle se mit a courir, clairement paniquée a présent, cherchant Lily, l'appelant, criant. « LILYYYYY !!!! ». Elle cherchait de tous cotés, tournait sur elle même, perdait ses repères. « Lily ... » lâcha elle avec un sanglot.

Elle n'y arrivait pas. Elle ne trouvait pas la jeune femme. Elle ne servait a rien. Je dois retourner vers les autres … leur dire pour Lily. Ils sauront quoi faire eux...

Louise chercha le groupe des yeux. Mais rien. Pas la moindre lueur au loin. Pas le moindre bruit, le moindre cri de recherche. Elle était seule dans le noir, perdue elle aussi. Elle avait voulu trouvé Lily pour la ramener ? J'aurai mieux fait de rester là bas … Elle allait certainement mourir ici par inconscience. « Stupide idiote … » lâcha elle en s'adossant a un pilier avant de ramener ses jambes contre elle et de plonger le visage dans ses mains. Elle ne savait plus. Elle était perdue dans cette fichue salle et en elle. Elle ne savait plus ce qu'elle devait faire, a quoi elle servait …
Si ca se trouve, elle est même partie dans une autre direction … je sert vraiment a rien …


Soudain elle vit de la lumière filtrer entre ses bras. Levant vivement la tête, Louise observa autour d'elle. Elle n'était plus dans la salle effrayante, mais dans un immense auditorium. D'un bond elle se leva et regarda autour d'elle, cherchant a comprendre comment elle était arrivée la. Il y avait un interrupteur ? Soudain elle aperçut, au premier rang, une masse de cheveux noirs dépassant d'un fauteuil.

Silencieusement, la princesse descendit les marches jusqu'à arriver au premier rang. Là, elle se stoppa, et vit Lily qui tournait la tête vers elle. Submergée par le soulagement, Louise se jeta sur elle et la serra dans ses bras de toutes ses forces, manquant de l'étouffer. « Bon sang Lily ! Tu m'as fait si peur ! Ne refait plus jamais ca ! ». Elle resta quelques secondes, le nez plongé dans son cou, a la garder contre elle pou être sure qu'elle n'allait pas s'échapper. Se détachant, elle lâcha un rapide « Désolée je me suis laissée emportée... ». Elle n'avait jamais été proche de la jeune femme. Si il n'y avait pas eut cette aventure a Londres, elle ne l'aurait certainement jamais connue. Mais elle se sentait tellement soulagée a présent.

« Tu vas bien ? Tu n'as rien? ».
La princesse l'observa sous toutes les coutures, prête a la soigner des pieds a la tête. Rassurée par la jeune femme, elle observa a nouveau autour d'elle. Elle n'y avait pas réellement fait attention en arrivant, mais la salle était vraiment immense. Lily, tout comme elle, n'avait aucune idée sur la manière dont elle avait atterrie ici. « tu sais pas ou on est j'imagine … t'as vu quelque chose ? ». En entendant sa réponse, Louise fronça les sourcils et attrapa une fiole. Avoir remis la main sur Lily lui avait rendu son sang froid et sa maîtrise. Elle se sentait a nouveau capable de réfléchir calmement. Un truc flippant ? Quoi que ce soit, elle ne se laisserai pas faire. Mais la brune grimpa sur l'estrade, faisant apparaître un nuage un peu transparent avec des planètes a perte de vue. « Mais c'est quoi ce truc …. ? » lâcha Louise en la rejoignant, intriguée.

« Et regarde quand t'en touche une »
fit Lily en joignant le geste a la parole. D'un coup, la planète s'afficha en gros plan sous les yeux éberlués de Louise. Une fois la planète affichée, celle ci rapetissa et se changea finalement en poussière, qui retomba sur le sol. « Euuuuh … Lily, je pense pas que ce soit une bonne idée de toucher a ca ... » déclara Louise en reculant. Est ce qu'elle venait de détruire une vrai planète ? o_O

"Tu vois ? C'est trop étrange ! Et y'en a des milliers comme ça, peut être même plus !"
Louise la fixa, réfléchissant. « eh bien on va les laisser tranquilles hein ? Je veux dire, imagine que ce soit de vrais planètes représentées par ces miniatures, et que en tripotant ce truc ca les détruit pour de vrai... ». Elle déglutit. Si ca se trouvait, la Terre était dans le tas.

Puis Lily sauta a bas de l'estrade, voulant montrer a Louise une dernière chose. "Ah et regarde ça !" Lily se dirigea vers le premier rang a droite. Là, elle s’assit dans un fauteuil puis se leva et s'installa dans celui d'a coté. Puis elle lui montra l'estrade. Au dessus du nuage de mini-bébés-planetes flottait une inscription "Ράγκναροκ" . « Eh bah ... » siffla la princesse. D'un geste elle sortit son téléphone. « Avec un peu de chance je pourrai avoir internet... mais j'y crois pas trop. » ajouta elle en souriant a Lily, a petite boule de feu flottant a coté d'elle. La jeune mère se leva pour venir voir, et Louise put apercevoir sur le dossier du fauteuil, un mot en lettres de feu qui disparaissait. "Surt".

« T'as vu ca ? »
cria elle a Lily an désignant l'inscription du doigt. «  Surt ! Comme le type a dit a Londres dans le souterrain ! Mais qu'est ce que ca fait ici? Ca veux dire quoi ? ». La princesse se pencha sur son téléphone, montrant l’écran a Lily. « on va voir si il y a un truc sur google … Zut, pas de réseau. On pourra même pas appeler les autres... ». Soupirant, elle grimpa sur l'estrade et s'y allongea. « Je suis crevée. Et j'ai faim. » Se redressant, Louise attrapa les deux paquets de Arlequin qu'elle avait ( l'un venant d'Aaron) et les montra a sa nouvelle amie. « T'en veux ? ».

Elle fouilla dans son sac et en sortit une petite fioles, dans laquelle elle mit la poussière de mini planète. Toujours intéressant ce genre de matière. Puis elle se tourna vers Lily et brandit un jeu de cartes.
« On joue ? » fit elle avec un grand sourire. Elle avait besoin de se détendre après tout, et il était bien connu que quand on était perdu, le meilleur moyen de se faire retrouver, c'était de rester sagement la ou on était. Elles n'allaient pas se fixer dans le blanc des yeux en attendant les autres non plus.... Et si ils se faisaient trop attendre, ce serait elles qui iraient les retrouver. S'installant sur l'estrade, Louise battit les cartes. « Pourquoi t'es partie ? » lâcha elle innocemment en distribuant les cartes.




code by PANIC!ATTACK


Lou : 90% et plus tôt zen
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13704-louise-hollen-en-cour http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t13932-amis-et-enemis-de-lou http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t16326-la-vie-trepidante-ou-pas-de-louise-hollen#159259

Lily Olyphant


« On flotte tous en bas !
Viens flotter avec nous ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Lucy Hale ♥

Ѽ Conte(s) : Dumbo ϟ
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ☣ Dumbo ☣ l'éléphant qui sait voler. ϟ

☞ Surnom : seb ☮

Fondateur Disney Rpg

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5160
✯ Les étoiles : 4426




Actuellement dans : « On flotte tous en bas !Viens flotter avec nous ! »


________________________________________ Jeu 26 Mar 2015 - 16:06






    J'avais tournée la tête et vue que Louise m'avait rejointe. J'étias enfin plus seule ! Je m'étais levée pour aller vers elle, quand elle s'était jetée dans mes bras et m'avait serrée de toute ses forces, ce qui avait eu pour effet de me faire ouvrir bien grand les yeux. Elle... Elle... Elle m'aimait bien ?

    Je ne la connaissais pas vraiment, on s'était croisé à Londres et ici même, mais apparemment, elle m'appréciait beaucoup. Je l'avais serrée à mon tour, histoire de lui montrer que moi aussi je l'appréciée beaucoup. Est ce que je l'avais invitée à mon mariage ? Il allait falloir réparer cette erreur.

    "Je ne sais pas comment j'ai atterris ici. J'étais là bas avec vous puis plouf, je me suis retrouvée là." avais-je dit en me détachant de la jeune femme.

    "T'inquiète, j'adore les câlins !"

    J'avais peut être un peu trop de fois hoché la tête en faisant un grand sourire. Je devais vraiment être flippante à agir comme ça. Mais j'adorais véritablement les gros câlins et surtout quand ils étaient spontanés.

    "Je vais bien, tranquille !" avais-je dit en lui faisant juste un petit pouce discret de la main. Elle aussi semblait aller bien. D'un autre côté, c'était bizarre qu'elle prenait tellement à coeur le fait de m'avoir retrouvée. Mais bon, fallait que je zappe ce petit détail. Elle m'avait posée plein de questions auxquels je ne savais pas quoi répondre.

    Puis, j'avais pu lui montrer mes trouvailles, tel que les planètes et le siège qui prenait vie. Enfin, qui s'illuminait et qui montrait pleins d'inscriptions de partout. C'était vraiment trop méga flippant et intéressant à la fois. Je me demandais bien à quoi tout ceci pouvait correspondre. Peut-être que Louise allait pouvoir m'aider. Quoi qu'il en soit, elle avait déjà mis le doigt sur quelque chose. Le fauteuil où je m'étais assise, indiquait quelque chose : Surt.

    "Merci !"
    avais-je dit en prenant un bonbon et en le déballant avant de le mettre en bouche. Wouah ! Ca avait un effet vraiment à part. J'étais pas trop fan. Discrètement, je l'avais remis dans l'emballage que j'avais rangé dans la poche arrière de mon pantalon. Puis, je m'étais approchée d'une autre chaise.

    "Tu crois qu'il y a d'autres chaises qui font apparaître des trucs ?"

    Une fois assise sur l'une d'entre elles, à part la faire grincer, ça n'avait eu aucun effet. Du coup, j'avais abandonnée mes recherches et j'avais rejoins Louise.

    "Je ne suis pas partie. Enfin, je ne crois pas. Je réfléchissais juste et puis d'un seul coup je suis arrivé ici. Ca avait fait trop d'informations d'un coup, je me sentais totalement perdue. Entre Ellie qui a disparue et Elliot qui est revenu puis quand j'ai compris que c'était François et..."

    Je m'étais rendu compte qu'elle ne devait pas savoir qui était François.

    "C'est le type que j'ai eu dans ma tête à une époque. Enfin le père d'Elliot. Mais attention, c'est pas le vrai père. Il l'a élevé, mais c'est Judah son père. François lui c'est le mari de Aphrodite. Bien que du coup je ne sais pas s'ils sont encore ensemble vue que Aphrodite sort avec Pascal, mais personne est censé le savoir je crois."

    Fallait rester prudent quand on nous demandait de garder un secret. Bien que d'un côté, on m'avait rien demandé, mais je sentais que c'était pas le genre de choses à ébruiter. Il me viendrait jamais à l'idée d'en parler avec qui que ce soit.

    "C'est bizarre de le revoir le jour où je recroise Wilson. Tu crois que c'est lié ? Car c'est à cause de Wilson qu'il a quitté ma tête. D'un côté c'est bien mieux, car c'était pas facile de partager mon corps avec un dieu."

    J'avais pris un autre Arlequin dans le paquet de Louise que j'avais déballé puis mis en bouche. Ben non... Le goût était toujours aussi mauvais. Je ne savais pas qu'ils avaient tous le même goût. Mais je n'allais pas en gâcher un autre, du coup j'avais continué à le sucer.

    "Ok pour la partie, ça nous changera les idées. En plus je suis forte à ce jeu, Ellie n'avait quasiment plus rien sur elle quand on avait... Enfin..."

    J'avais toussoté plusieurs fois.

    "Une bataille ? Un jeu tout a fait ordinaire où je ne dirais peut-être plus rien de trop personnel ?"


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥




« T'es pas obligé de le tuer... »
« ... mais bon. Cette chaise a été vraiment méchante avec moi ! »

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t74521-fiche-personnage-lily-olyphant-dumbo#815322

Hippolyte Sherman


« Vous auriez pas
une dinde au four ? »


avatar


╰☆╮ Avatar : Shelley Hennig

Ѽ Conte(s) : Inventé
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : la fille d'Arès.

☞ Surnom : Julie

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1419
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Vous auriez pas une dinde au four ? »


________________________________________ Jeu 26 Mar 2015 - 22:39




Dieu Gît dans les Détails

Louise, Emma, Wilson, Ellie, Lily && Hippolyte


Elle sentait partir petit à petit. Puis soudain l’étreinte se fit moins forte. Hippolyte sentait l’air revenir dans ses poumons. Une première bouffée d’air qui fut particulièrement douloureuse. Elle avait l’impression d’avoir la gorge broyée. Lorsque la vilaine créature posa la demi-déesse sous les ordres de Wilson, Hippolyte tomba en avant. Ce manque d’air l’avait privé de tension musculaire. Aussi, elle ne put tenir sur ses deux jambes, malgré le fait que la créature ne l’avait pas posée comme un sac de patate. Emma fut la première à venir porter secours à Hippolyte, qu’elle aida à se relever. Mais la jeune femme préféra rester assise sur le sol. Elle se massa le cou, qui lui faisait un mal de chien. Puis ensuite, elle essuya les quelques larmes qui avaient perlées et qui s’était arrêtées sur ses joues. Mais ces dernières revinrent assez rapidement lorsqu’elle se mit à prendre plusieurs bouffées d’oxygène. Elle avait horriblement mal. Machinalement, elle continua à passer une main sur son cou, comme pour essayer d’atténuer la douleur. Il avait une sacrée poigne ce tas de pierre ! Et Hippolyte était parfaitement conscience ce que si Wilson n’avait pas réussir à ordonner aux créatures. D’ailleurs comment cela se faisait-il qu’il ait pu faire une telle chose ? Enfin, Hippolyte n’avait pas trop la tête à y réfléchir. Elle était bien trop occupée à se remettre de ses émotions. Indiana, celui qui aurait dû mourir mais qui ne l’était pas, était venu vers Hippolyte. La jeune femme s’était relevée entre temps. Le guide avait relevé doucement le menton de la demi-déesse. Hip grimaça légèrement de douleur. Une question lui trottait dans la tête en même temps. « Comment cela se fait que vous soyez toujours vivant ? Qui êtes-vous vraiment ? » Mais Indiana avait tout simplement changé de sujet, il n’avait pas jugée indispensable de fournir des explications. Pourtant c’était indispensable pour Hippolyte, tout comme le reste du groupe ! La jeune femme écouta la remarque du guide mystérieux. Ce dernier venait de dire qu’elle avait une sacré marque sur le cou. Shit. Hippolyte reposa ses deux mains autour de son cou, comme pour cacher ces soi-disant marques. Puis elle retira une de ses mains pour prendre la fiole qu’Indiana lui tendait. Elle haussa un sourcil. Ça ressemblait à une potion magique mais ça sentait l’alcool. Hippolyte avait un bon odorat. D’après lui, il s’agissait de Whisky. Mais pas sûr que ce soit une excellente idée de boire après s’être fait écrasé la gorge. Elle n’avait pas envie d’avoir doublement mal. Mais peut-être que ça produirait l’effet inverse ? Hippolyte n’en savait trop rien. De toute façon elle n’y pas le temps de porter la fiole à sa bouche qu’Elliot la lui arracha violemment. Hippolyte fut bouche bée face à ce geste. « ELLIOT ! Si c’est à cause de la manette de playstation que tu fais ça, c’est bon, je te la rendrais ! » Mais ça semblait être une toute raison qui avait poussé Elliot à faire ça. En effet, il venait d’arroser la statue la plus proche de lui avec le breuvage. Les conséquences fut l’énervement d’Indiana, puis l’énervement du tas de pierre. Tout se passa rapidement par la suite. La seule chose qu’Hippolyte avait gardé en mémoire c’était le fait qu’Elliot avait mentionné que Lily n’était plus là ! La jeune femme observa tout autour d’elle. Ce n’était pas la seule personne qui manquait à l’appel ! « Où est Louise ? Il manque Louise aussi ! » Oh non. Hippo espérait que le scénario de Londres ne se reproduisait pas. Puis, le regard d’Hippolyte se posa sur Elliot qui venait d’être expulsée par une force…magique ? divine ? En tout cas, cela venait d’Indiana. Sauf que c’était impossible qu’un humain lambda fasse ça. Cela ressemblait à une attaque divine. Indiana était un dieu ? Mais qui ? Enfin de toute façon, ce n’était pas le moment de penser à tout ça ! « Arrêtez de vous battre ! Battez-vous plutôt contre ces trucs ! » Hippolyte tourna la tête vers les tas de pierre. La demi-déesse n’était pas convaincue qu’une attaque, même divine, puisse venir à bout de ces trucs. La seule solution était la fuite. Du moins, il fallait continuer, retrouver Louise et Lily, faire faux bond aux statues. « Essayons plutôt de partir à la recherche des filles tant que ces créatures semblent plus calmes ! » Hippolyte avait tout sauf envie de s’éterniser à cet endroit rempli de danger. La demi-déesse n’attendit pas l’aval de ses compagnons de route pour courir vers le fond de la salle. Et tout en courant, elle criait le nom de ses deux amies. « LILY ! LOUISE ! » Aie. Donnez de la voix comme ça, ça faisait vraiment mal. Hippolyte se massa une nouvelle fois la gorge après s’être arrêtée. Elle avait comme une impression d’être perdue. Hippo se retourna et il n’y avait plus rien. Wilson, Indiana et Emma n’étaient plus derrière. Est-ce qu’ils avaient suivi au moins ? « Merde. » Elle était perdue, avec seulement sa petite torche pour éclairer les alentours. C’était assez sombre. La jeune femme se mit à marcher lentement. Hippolyte n’aimait pas ça du tout. Aussi, pour se rassurer, elle prit sa lance. Au cas où ! Hippo marchait toujours. Combien de temps cela faisait-il ? Aucune idée. D’ailleurs, elle ne savait pas du tout où elle était ! Car la salle longue avait laissé place à une sorte d’auditorium. Et sur l’estrade se trouvait deux petites lumières, avec à côté deux femmes assises. « LILY ! LOUISE ! » Aie. Il fallait vraiment qu’elle arrête de crier. Hippolyte plissa légèrement les yeux à cause de la douleur qu’elle ressentait toujours à la gorge, puis elle se mit à descendre les marches le plus rapidement possible. Elle se dirigea vers l’estrade puis prit les deux femmes dans ses bras. Oui. Elle venait de leur faire une accolade amicale. « J’ai eu peur qu’il vous soit arrivé quelque chose ! » Hippolyte ne prêta pas attention à l’endroit où elle était, ni à ce qu’il y avait autour d’elle, notamment les mini boules. Ce qui l’importait à ce moment-là c’était Louise et Lily. Elle relâcha son étreinte puis déposa son regard sur Lily. « Elliot a pété un câble quand il a vu que tu n’étais plus avec nous. Il s’est même battu avec Indiana. Franchement, ce mec est trop bizarre. J’ai l’impression que ce n’est pas un humain. On dirait un dieu. En tout cas, il a les capacités d’un dieu. Tu aurais vu la raclée que le tas de pierre lui a mise ! Il n’aurait jamais dû survivre… » Hippolyte se racla la gorgée en passant une nouvelle fois sa main dessus. Puis elle se tourna pour regarder derrière elle. « D’ailleurs, en parlant des autres, je ne sais pas du tout où ils sont. Ils étaient derrière moi, puis je me suis perdue. » Ce lieu était trop étrange ! Dans quoi s’étaient-ils encore embarqués ?


love.disaster


Hippolyte : 100%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Come back from heaven ?

La vie humaine est semblable à un chemin dont l'issue est fatale. On nous en avertit dès le premier pas, mais la loi de la nature nous dicte d'avancer toujours.© belzébuth
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11035-hippo-killing-doesn-t http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t15550-hippo-cest-trop-banal-detre-sentimentale http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t12214-les-aventures-d-une-demi-deesse

Elliot Sandman


« Admirateur de la Serviette
Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


avatar




╰☆╮ Avatar : Pierre Niney

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le fils de Hadès et Aphrodite

☞ Surnom : Natoune

Meilleur duo Awards

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5211
✯ Les étoiles : 1018




Actuellement dans : « Admirateur de la Serviette Sacrée ! ٩(͡๏̯͡๏)۶ ٩(●̮̮̃•̃)۶ »


________________________________________ Ven 27 Mar 2015 - 14:30


« I don't want to believe... »
Le souffle saccadé, je lançai un regard noir à "Indiana" avant de secouer la tête et de l'ignorer. Je n'en avais plus rien à faire de lui, puisqu'il n'en avait rien à faire de moi. Ils étaient tous pareils. On ne comptait pas à leurs yeux. Ils jouaient avec nous comme de vulgaires pantins. Je cherchai des yeux Hippolyte et m'aperçus qu'elle avait disparu, tout comme Louise et Lily. Oh non... pas elle aussi ! Cherchait-on à m'enlever les dernières personnes qui comptaient réellement à mes yeux ?

Je perdais le fil. J'avais l'impression de marcher au bord d'un gouffre, de ne pouvoir éviter la chute. Mes jambes se dérobèrent sous moi et je tombai à genoux, enfouissant mon visage dans mes mains. J'en avais assez. Je voulais rembobiner toute cette histoire, empêcher Ellie de venir en Grèce. A présent, j'avais perdu Lily, Hippolyte et Louise, des statues nous menaçaient toujours, et il y avait cet imposteur qui ne servait strictement à rien hormis à remuer le couteau dans une plaie qui était toujours à vif.

Je laissai échapper un sanglot, frottant mes yeux. Je ne pleurais pas. Je n'avais plus assez de larmes pour cela. La peine était si profonde que ca me creusait un trou à la place du coeur. Pourquoi avait-il fait ça ? Pourquoi avait-il fait semblant de mourir ? A quoi ça rimait, tout ça ? Pourquoi jouer ainsi avec ma douleur ? Pourquoi ? Maman était-elle au courant ? S'était-elle moquée de moi, tout comme lui ? S'amusaient-ils sans cesse à mes dépens ? J'avais l'impression que tous mes parents dansaient autour de moi à m'en rendre dingue, riant de mon incapacité à devenir comme eux. Mais je n'étais pas froid et calculateur. Dans cet océan de mensonges, je tentai de garder la tête hors de l'eau.

Je sentis une douce lumière tomber sur moi. J'écartai les mains de mon visage et laissai échapper une faible exclamation en découvrant un auditorium d'architecture plutôt récente, éclairé par deux spots. Sur l'estrade étaient assises Lily et Louise, tenant des cartes en main. Hippolyte les avait rejointe et parlait avec animation de ce qui venait de se passer de 'l'autre coté'. Un sourire perplexe aux lèvres, je me retournai mais ne vis aucune porte, ni aucun couloir menant à la salle sans fin. Mais qu'importe, je les avais retrouvées ! Emma et Wilson trouveraient surement le chemin.

"Vous êtes là !"
m'écriai-je en me précipitant vers elles. "Ne me faites plus jamais une peur pareille !"

J'étendis les bras pour faire un câlin groupé. Mon coeur lourd comme du plomb s'allégea quelque peu. Je soupirai et les relâchant, je m'intéressais de plus près au contenu de la salle. Un siège à l'allure confortable était placé sur l'estrade. Je m'en approchai, demandant aux filles :

"Vous savez à quoi ça sert ?"

"Oui, ça fait apparaitre une sorte de planetarium !"
dit Lily-Jolie.

J'effleurai le siège du bout des doigts et observai l'inscription qui venait d'apparaitre sur le dossier, en lettres de feu.

"Surt. C'est surement le nom de celui qui doit s'asseoir dedans."
songeai-je à voix haute. "Ou alors c'est la marque du fauteuil."

Je haussai les épaules, ne résistant pas à l'envie de m'asseoir dessus. Ca me faisait trop penser à Stargate Atlantis avec le fauteuil des Anciens qui pouvait activer les drones de la cité.

Prestement, je pris place me sentis légèrement basculer en arrière, tandis qu'une myriade de planètes et d'étoiles s'affichaient au-dessus de nos têtes. Elles flottaient dans la pénombre, car les spots venaient de diminuer en intensité.

"C'est fou, on dirait que cette salle est hyper récente ! Y a même pas de poussière !"
commentai-je.

Je levai le doigt vers la mini-planète qui était la plus proche de moi et tout doucement, la fis tourner sur elle-même sur le bout de mon index. Je ris légèrement avant de la pousser, la faisant percuter une autre. Les deux explosèrent et se changèrent en cendres.

"Wouah... c'est mieux qu'un jeu vidéo !" balbutiai-je, émerveillé.

Subitement, au milieu de l'océan de planètes, un mot apparut, se formant dans les cendres : Ragnarok. Je frémis sans savoir pourquoi. Ca n'avait pas l'air d’être un mot sympa.

C'est alors qu'une silhouette se matérialisa et passa au travers des cendres, faisant disparaitre le mot. Un homme s'avançait d'un pas implacable vers moi. Ses traits étaient marqués par la haine et une folie irrépressible de destruction. Il avait l'air vieux, mais je n'avais pas envie de mettre en doute ses capacités. Force et puissance émanait de lui.

Je me levai d'un bond, la main en avant pour repousser l'attaque qui allait venir, mais... aussitot, l'homme et les planètes disparurent. Les spots éclairèrent de nouveau la salle tandis que j'observai le vide face à moi, les yeux écarquillés, le souffle court.

"Vous avez vu cet homme ?"
demandai-je aux filles. "Il... j'ai cru qu'il allait me tuer. Comme s'il m'en voulait de m’être assis sur son fauteuil. Je te le rends, hein ! J'en veux pas !"

Je venais de crier mes dernières paroles à l'adresse du plafond, meme si je n'étais pas sur que l'homme pouvait m'entendre. En tous les cas, il était sacrément flippant. Je m'éloignai prudemment du siège pour rejoindre Lily.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Rock you like a hurricane
My body is burning, it starts to shout. Desire is coming, it breaks out loud. Lust is in cages till storm breaks loose.
Just have to make it with someone I choose.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t974-call-me-god-elli http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t11851-elliot-this-is-my-kingdom-come http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t1908-la-vie-trepidante-d-un-demi-dieu

Wilson L. Wallander


« Tic tac,
sonne le glas. »


avatar




╰☆╮ Avatar : Anton Yelchin

Ѽ Conte(s) : Wall-E
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wall-E

☞ Surnom : Nanis



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2958
✯ Les étoiles : 626




Actuellement dans : « Tic tac,sonne le glas. »


________________________________________ Ven 27 Mar 2015 - 19:54


C'était étrange. Très étrange. Alors qu'il se trouvait là, face à deux géants de pierre imposants, les tenant à distance, il ressentait une douleur dans sa poitrine qu'il ne pouvait pas définir. Il essayait de s'oublier afin de permettre aux autres de se sauver mais... ça lui faisait peur, en quelques sortes. Il repensait à Chronos, les événements se rembobinant dans sa tête. D'abord cet arc qu'il lui avait donné. Au départ, Wilson avait pensé, naïvement, que cet inconnu était une bonne personne. Il ne le connaissait pas et pourtant, il lui avait sauvé la vie face à d'étranges créatures, même s'il n'avait pas semblé apprécier la déesse qui l'accompagnait ce jour-là. En plus, il lui avait laissé une arme, une jolie arme, un joli cadeau. Qu'il avait été idiot... Il s'en était rendu compte trop tard, lorsque le cavalier était apparu pour prendre sa place. Chronos n'agissait que dans son propre intérêt. S'il donnait, c'était pour prendre après. Il ne voulait pas l'aider... Il avait juste besoin de lui...

Le petit robot poussa un soupir. C'était comme lorsqu'il s'était retrouvé expulsé de la ville et que son esprit avait été violé à nouveau, embarqué dans des visions dont il ne trouvait pas le sens mais qu'Apollon avait su expliquer. Le Galan... Quelle connerie encore ce truc. Chronos en avait peur. Chronos ne voulait pas son retour. Alors Chronos avait utilisé Wilson pour faire passer ce message. Encore. Ce lien était faible mais toujours présent et... si au quotidien, ce n'était pas problématique, parfois il aimerait s'en débarrasser. Peut-être que c'était la cause de sa nouvelle condition de « dieu ». Peut-être qu'une fois que cela serait briser, il redeviendrait « normal » ? Non ?

Les monstres commencèrent à s'agiter devant ses yeux et Will du faire de son mieux pour arrêter de penser à de telles choses. Après tout, ça lui servait à l'instant, même s'il n'aimait pas ça du tout. Il se sentait de nouveau souillé. C'était horriblement désagréable.

« Il faut se dépêcher. »

Ce n'était qu'un simple murmure qu'il lançait dans la direction des autres mais lorsqu'il tourna la tête, Emma était la seule à se trouver encore à côté de lui.

Il se sentit abandonné. Tout le monde était parti pour... Il ne savait pas trop. Il s'était concentré pour ne pas perdre le fil de son contrôle. Il avait vaguement entendu quelques paroles, comme quoi... Lily avait disparu.

Soudainement, les géants se mirent à bouger à nouveau. Pas seulement ceux qui étaient proches de lui, les autres aussi. Son regard se posa sur eux, aussi indifférent que possible, mais Wilson avait conscience que le contact était perdu. Quel imbécile. Il se retourna vers Emma, rapidement, l'air beaucoup plus inquiet qu'il ne le souhaitait, essayant de comprendre ce qu'ils devaient faire maintenant.

Lily avait disparue. Où ça ? Les autres semblaient partis à sa recherche... ne restait plus qu'à espérer qu'ils avaient réussi. En tout cas, eux deux... Oh non, trois. Indiana aussi était toujours là. Le robot n'avait pas assisté à la scène avec Elliot, ayant juste entendu quelques bruits en arrière-plan dont il n'avait pas cherché le sens. Peu importait, il n'oubliait pas qu'il attendait toujours des réponses aux questions qu'il lui avait posé. Il ne le laisserait pas les abandonner encore une fois et garder ses secrets pour lui.

« Il faut qu'on bouge. Vite. »

Ce n'était pas un simple conseil mais plutôt une question de vie ou de mort. S'ils restaient là à rien faire, ils finiraient par se faire écraser, broyer, éclater dans tous les sens. Si Wilson savait qu'il n'en mourrait pas, il n'avait néanmoins jamais tenter l'expérience et il n'avait pas vraiment envie que cela se produise... ce n'était pas dans ses projets. Quant à Indiana, aucun doute qu'il était plus résistant que la norme également, il avait à peine l'air perturbé par les chocs qu'il avait reçu. Mais Emma, elle, bien que « déesse divine » d'après ce qu'il avait comprit... Il ignorait ce que cela impliquait. Et il en avait ras-le-bol de voir des gens être blesser ou même... mourir. Alors bon, si aujourd'hui on pouvait éviter ce genre de scénario.

Il prit la main de la shérif, instinctivement, comme il l'aurait fait avec n'importe qui – pas Indy, non, il ne le sentait pas lui – et se mit alors à marcher à reculons dans la direction de l'entrée par laquelle ils étaient rentrés. Sauf que la lance d'un monsieur fusa à nouveau pour les bloquer par l'arrière, ne voulant apparemment pas qu'ils s'en aillent si facilement.
Râlant silencieusement, Wilson fut soudainement intrigué non plus par la structure imposante de leurs ennemis mais par le décor qui les entourait... Il se mettait à regarder dans tous les sens, en hauteur. Plus qu'une poutre par rangée de six soutenaient le plafond qui les recouvrait. Celles qui n'avaient pas de chiffres. Cependant, elles semblaient ne plus avoir très envie de tenir leurs fonctions...

« Sérieusement ? … On va être enterrés vivants ! »

C'était certain maintenant, il n'était pas du tout fait pour se mettre dans la peau d'un titan. Parce qu'un titan ne pouvait pas paniquer comme lui le faisait à l'instant.

Il serra un peu plus la main d'Emma alors que les poutres commençaient doucement à disparaître derrière eux.... L'endroit par lequel ils étaient entrés était condamné. Génial... Vraiment génial... En fait je vais arrêter de partir en voyage...
Ils n'avaient plus le choix. Il fallait courir. Et vite. La seule direction possible étant... et ben droit devant.

« Ce temple est franchement pourri ! »

C'était sorti tout seul. Heureusement que Dionysos n'était pas là pour l'entendre. ( )
Entraînant la déesse avec lui, il se mit à foncer, triste néanmoins de laisser son sac de cookies derrière lui. Quelle perte désolante... Il ne leur était pas possible de passer à travers les monstres de pierre qui ne manqueraient pas de leur foutre un bon coup de pied pour les envoyer voler.

Il s'enfonça alors dans les endroits les plus obscurs, ne sachant pas où se rendre, comment s'y rendre et paniquant de plus en plus à mesure que les secondes passaient. Sa tête lui faisait mal à force de trop y réfléchir, ses jambes étaient douloureuses, son cœur battait bien trop fort et sa vision devenait flou. Étaient-ils à jamais perdus ? Il n'était pas capable de se téléporter comme d'autres dieux le faisaient... Il ne pourrait jamais sortir d'ici...

Il n'aurait jamais dû entrer dans ce sous-sol. Lily avait raison. Ne pas leur faire confiance. Au lien de l'amener près d'Elliot pour continuer leur visite, il aurait dû l'accompagner à l'extérieur et aller acheter une glace puis faire du shopping. C'était beaucoup plus attrayant comme activité que de la marche à l'aveugle dans un lieu en train de se détruire.

« Je suis désolé... »

Il murmurait ces mots, ne sachant pas exactement ce qui le rendait si triste et si défaitiste, lui qui d'habitude essayait toujours de voir le bon côté des choses. Ou du moins d'espérer. Mais les autres étaient partis, lui, Emma et Indiana se retrouvaient dans une situation déséspérée et le boucan des chutes de pierres dans son dos le faisait trembler.

Ils étaient perdus.

C'est alors qu'il se cogna contre quelque chose. Certainement un mur. Ça lui faisait un peu mal. Et il chuta dans le même temps, sauf qu'à la place du sol dur et froid qu'il pensait heurter, il se retrouva sur... quelque chose de plus ou moins mou. Pas dans le sens mou, réellement, mais c'était pas dur comme de la pierre quoi.

« Aïe. »

Levant la tête tout en se massant le cou, Wilson s'aperçut alors que l'obscurité avait été remplacé par une grande lumière. Que le plafond n'était plus en train de lui tomber sur la tête et que de nombreux sièges l'entourait. Où il se trouvait encore ? Et où étaient Indiana et Emma maintenant ? Il se demandait s'il l'avait suivi.

Il bougea légèrement sa main, étonné de ne plus sentir celle de la shérif dans la sienne, mais autre chose de plus... Baissant les yeux, il se recula précipitamment en lâchant un petit hoquet de surprise, se retrouvant assis sur le sol, les yeux exorbités, posés sur Lily.

« Oh pardon ! J'étais... avec Emma... Je croyais que... C'était pas voulu ! »

Il cacha ses mains dans son dos et baissa la tête, rougissant beaucoup trop pour que ça passe inaperçu. Il n'avait vraiment pas eu l'attention de mettre sa main à cet endroit précis. Ce n'était pas sa faute. Il ne voulait pas... Non pas que c'était contre elle mais... Enfin voilà, sa poitrine appartenant à Elliot et elle ne lui donnait pas envie ! Non.. Non c'est pas comme ça qu'il voulait le dire, c'était pas qu'elle ne lui donnait pas envie... Si ! Enfin non !

« Désolé... » C'était plus envers Elliot cette fois, qui était présent lui aussi, qui semblait bizarre. Louise et Hippolyte étaient également présentes. A croire que c'était plus facile que prévu de les retrouver... Cet endroit était bizarre.

Wilson : 90%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
december, i'm ready
The best gift around the christmas tree
is the presence of family
wrapped in love.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8971-wilson-wall-e-termine http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t8994-wilson-je-sais-j-ai-une-jolie-carrosserie#75782 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t9124-wilson-allons-rallumer-les-etoiles#77617 En ligne

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 5 sur 8
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Evénement Divin #7 {24} : Dieu Gît dans les Détails





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ L'Europe