Sur le Fil
du Rasoir
de Nat

TheLastJedi
de Sparrow

Merry Christmas
de Nanis


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Sur le Fil du Rasoir ☆ Evénement #88
Une mission de Balthazar Graves - Ouverture : 22 novembre 2017
« Serez vous prêt à venir flotter en bas avec notre Clown ? »

Partagez | .
 

 Evénement #40 : La Fiancée de Frankenstein [Fe]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage

Fuyuki-Yokai Sugahara


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dane DeHaan

Ѽ Conte(s) : Folklore japonais (histoire imaginée)
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Kitsune - un yōkai

☞ Surnom : Cyr'

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 280
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Mar 4 Aoû 2015 - 10:02





special trip to Switzerland...

to a new world of gods and monsters


Fuyuki s'engouffra dans une des chambres. Au vu du compte, il y en aurait deux par chambre. Fuyuki étant le seul à ne connaitre personne dans ce voyage, peu lui importait qui était son camarade de chambre, ils avaient l'air tous sympa. Sans se soucier de ça davantage, il tira le rideau et vit la grande allée. Les Champs-Élysée.

-OK, faut qu'on aille voir ça ! se précipitèrent de faire remarquer les petits êtres dans la tête de Fuyuku.
-C'est vrai que c'est beau, mais je sais pas. Avec toutes ces lumières... répondit ce dernier.
-Tant pis pour les étoiles, d'ici on peut pas voir nos vieux ! Alors allons nous éclater. Ça porte le nom du plus bel endroit des enfers, y a sûrement une raison !

Fuyuki se rappela des récits mythologiques qu'il avait lu à propos des Champs-Élysée. Il regarda l'allée encore une fois. Il leur restait deux heures. Il y avait de quoi faire un petit tour après tout.

-Dépêche-toi Fuyuki ou alors on prend le contrôle et on saccage le chambre avec tes dents.

Sans plus hésiter, il sortit de la pièce et se dirigea vers les escaliers, en prenant son sac avec l'appareil photo dont sa fille lui avait expliquer le fonctionnement et l'argent gagné au travail.

Je vais faire un tour ! Je serai de retour avant le diner !

Les laissant à leurs loisirs respectifs, il sortit de leur palais royal et se plongea dans l'air frais des Champs-Élysée. C'est vrai que c'était beau. Peut être pas autant pour le quotidien de ceux qui vivaient ici, mais pour Fuyuki c'était époustouflant. Il sortit l'appareil en prit une première photo de la grande allée.

-Et hésite pas sur l'argent, après ça on est dans un pays morbide, occupé avec un mission, alors lâche toi maintenant !

Il commença à marcher, posant les yeux partout. Il avait oublié ce que c'était bon de voyager et découvrir de nouveaux horizons.
Il s'arrêta devant un magasin. "Disney" était inscrit un grand dessus. Il s'y engouffra, sans raison particulière, le magasin avait l'air amusant, et regarda tout ce qu'il y avait dans cet univers jovial et enfantin. Il tomba sur une figurine quelque peu drôle, qui lui rappelait l'étrange homme dont il attendait le thé, qui devait s'amuser avec Emma en ce moment même. Amusé par cette reproduction, il décida de l'acheter pour la lui montrer. Après avoir vu sa réaction pour le thé de l'avion, il avait hâte de voir celle qui l'aura devant sa caricature.

Il sortit et prit une rue adjacente, n'oubliant pas de prendre les photos de ce qu'il trouvait intriguant ou merveilleux -environ tout- et trouva un magasin de bijoux fort magnifique. Il avait trouvé le cadeau d'Allycia rien que dans la vitrine. Il acheta donc la bague espérant que ça allait lui plaire, n'y connaissant rien en mode ou bijoux.
Il s'apprêtait à sortir du magasin lorsqu'il vit un pendentif de lune en bois englobant une perle bleue qui lui fit penser à Olivier. Ça lui ferait plaisir ? Il l'acheta sans bien hésiter longtemps. Il savait à quel point Olly pouvait aimer la lune.

Il continua sa marche pendant un bon moment, flânant dans les rues, revenant sur l'allée des champs-élysées. Il ne lui restait plus beaucoup d'argent, mais se permit de s'offrir une glace.

-A l'approche du diner, c'est pas la meilleure chose a prendre !
-On s'en fiche c'est super bon !


Il approcha finalement de l'arc de triomphe, prenant une dernière de l'édifice magnifique.
L'heure approchait, il rentra en hâte à l'hôtel, curieux de voir quel désordre il pourrait trouver chez ses compagnons de voyage.




codage by jacks ღ gifs from tumblr


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
When the sun goes down and the lights burn out, then it's time for you to shine, brighter than a shooting star, so shine no matter where you are !

Actuellement dans À la poursuite de demain !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45073-a-demon-plays

Heather Baskerville


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Keira Knightley.

Ѽ Conte(s) : Les Douzes Chasseurs, Barbe Bleue, Le Chien des Baskerville (rien que ça).
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : la maudite descendante de Barbe Bleue.

☞ Surnom : Nemy.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 191
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 4 Aoû 2015 - 21:42

La Fiancée de Frankenstein
Emma & Killian & Jefferson & Fuyuki & Duncan & Heather

Le générique de fin apparut à l'écran. Je jetai un coup d'œil à ma montre : l'avion devait atterrir dans un peu moins de quatre heures. La Fiancée de Frankenstein était un vieux film des années trente (cela m'étonnait d'ailleurs beaucoup que la compagnie aérienne le propose aux voyageurs), où l'ont assistait au retour du Monstre (qui cette fois-ci savait parler) et à la création de sa compagne (pas de spoil, je ne vous en dirai pas plus).
Le reste du voyage fut plutôt tranquille, les deux grands enfants qu'étaient Jefferson et Killian s'étaient calmés. Avec Duncan, nous avions établi une petite liste de choses à voir. Franchement, comment voulez-vous visiter Paris en à peine quelques jours ! C'était tout bonnement impossible. Nous nous étions donc cantonnés aux incontournables. Emma nous avait rejoints un moment, et je devais bien admettre que cette jeune femme avait l'air sympathique. Elle semblait franche, ce qui était pour moi une grande qualité, et agréable.
Enfin, une voix grésillante nous annonça que l'atterrissage était imminent. Approchant mon front du hublot, je parvins tant bien que mal à discerner la silhouette de la capitale française à travers les derniers nuages. Nous débarquâmes à l'aéroport Charles de Gaulle. Mes jambes étaient un peu engourdies à cause de toutes ces heures de vol. J'avais besoin de me les dégourdir. Et quoi de mieux qu'une virée dans la ville lumière ? Sur le tarmac, je dus tenir ma capeline pour ne pas qu'elle s'envole. Je pressai le pas, j'avais hâte d'arriver. Après avoir récupéré nos bagages, notre petit groupe sortit sur le parking, où, selon les dires de Miss Swan, une limousine nous attendait.
Elle a une drôle de tête ta limousine... remarquai-je en silence devant le monospace qui nous était attribué. Je n'étais pas une habituée des voiture de luxe, mais je savais quand même faire la différence entre une limousine et la bagnole que l'on nous avait assignée. Tout le monde semblait d'ailleurs assez dépité. Bah, qu'importe, nous étions à Paris, c'était le plus important ! Le chauffeur ne m'inspirait pas trop confiance, aussi restai-je sur mes gardes tout le long du trajet. J'en profitai tout de même pour m'émerveiller devant les rues que nous traversions. Des immeubles haussmanniens bordaient chaque côté des avenues, la ville était impressionnante. Cependant, je m'attardais plus particulièrement sur les passants. Aucun béret, aucune baguette de pain sous le coude. Les parisiens étaient des gens normaux. Et pas très courtois, d'après ce que j'entendis lors des quelques altercations avec d'autres automobilistes. J'étais polyglotte, et le français faisait partie des langues que je maîtrisais.
Notre conducteur poussa la chansonnette du début à la fin, ce qui cassa radicalement le mythe de l'élégance à la française. Pour le chic parisien, on repassera. Lorsque je m'extirpai du tas de ferraille, ce fut une vraie délivrance. Je me retins de soupirer de soulagement et de m'étirer le dos, par pure politesse. Par contre, je ne pus empêcher mes yeux de s'écarquiller en découvrant l'hôtel. Le Champs-Elysées Plaza était le bâtiment le plus somptueux que j'avais jamais vu. J'avais même peur de salir le sol en marchant dessus. Le personnel nous conduisit dans nos chambres, tout aussi fastueuses. A peine avais-je déposé ma valise que je me précipitai vers la baie vitrée pour admirer la vue. Le visage radieux, le regard pétillant d'un enfant devant un magasin de jouets, je ne perdais pas une miette du spectacle français qui se jouait sous mes fenêtres. Du coin de l'oeil, je remarquai la mine réjouie de mon compagnon de chambre. Je savais qu'il aimait me voir sourire. Alors je souris de plus belle. Le charme de Paris, sans doute.
Nous avions quartier libre jusqu'à vingt heures. Dans le hall, j'avais récupéré un coupon indiquant les différents services disponibles. Une salle de fitness se trouvait au rez-de-chaussée, avec un hammam. L'idéal pour évacuer les toxines et se remettre d'aplomb en prévision de la folle soirée en perspective ! J'enfilai en vitesse une tenue de sport, prévenant Duncan de ma destination. Je croisai Emma, Killian, Jefferson et Fuyuki dans le couloir. Le pirate proposa du rhum et, même si la boisson ne faisait pas partie de mes plus grands vices, j'acceptai volontiers une lampée. J'esquissai un cordial "merci", et, réchauffée par l'alcool, une serviette sur les épaules, je descendis les escaliers, direction la salle de sport !
J'étais aux anges. Vélos, altères, tapis de course, bancs d'abdominaux, appareils multifonctions... Le paradis des amateurs d'effort et de sueur. Pendant que je courrais, je me mis à méditer sur notre voyage. Je ne savais pas vraiment ce qui nous attendait en Suisse. L'invitation stipulait simplement que nous étions conviés au manoir du Dr. Whale. Je ne le connaissais pas personnellement, mais je me doutais que Duncan et lui n'étaient pas des étrangers l'un pour l'autre. J'avais hâte de découvrir ce lieu plein de mystères. Je sentais que notre séjour n'allait néanmoins pas être de tout repos... Peut-être était-ce à cause du film que j'avais visionné dans l'avion, mais en tout cas, mon mauvais pressentiment ne me quittait pas.
Ma séance finie, je remontai dans la chambre pour me préparer. La soirée ne faisait que commencer.

Emi Burton

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Bons baisers
de Suisse
♥️

Brace yourselves
because winter
is coming


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t37341-heather-baskerville-t http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t37537-this-time-i-m-the-fighter-instead-of-the-hurted

Duncan D. Aileas


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Luke Evans

Ѽ Conte(s) : Du Folklore Dracula
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Dracula

☞ Surnom : Charlie

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 457
✯ Les étoiles : 1141




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Mer 5 Aoû 2015 - 21:38


Duncan avait bien entendu le murmure de la sauveuse. Le dernier repas du condamné. Quelle tragédie. Cela pouvait être vrai, ce genre de mission ne présageait rien de bon. Quelque chose se tramait, il ne pouvait pas le nier. ça aurait été lui, il serait déjà arrivé pour tater le terrain. Il devait reconnaître que parfois ça lui manquait ces choses là enfin pas tout, dans tout ce qu'il a vécu. Mais l'action cela ne lui avait jamais fait peur et ce n'était pas aujourd'hui qu'il serait un lâche ou froussard. Ils étaient dans la voiture, le chauffeur leur avait fait honneur d'un petit concert. Très....spécial.

Emma s'était bien entouré, ils avaient l'air courageux à leur façon et bien de style de défense très différent. La seule chose , c'est est-ce que l'esprit d'équipe était bien là, cela ne se verra que sur place. Son ami l'avait convié pour cette affaire, cela l'intriguait. Il aurait pu emmener Eavan avec lui, ça aurait fait une sorte de travail et lui aurait fait surement beaucoup de bien. Mais il avait été occupé et de plus ça avait été adressé également à Heather, pas que cela ne le dérangeait au contraire.

Ils arrivèrent à l'hôtel et prirent leur aise à l'hôtel. Ils avaient du temps devant eux avant le dîner. En entendant restaurant, cela l'avait fait légèrement grimacer intérieurement. Il allait devoir manger tout de même un peu. Chouette, ça allait être comme du tofu pour lui, il adorait ça ! il allait se régaler il en était sur. Il s'approcha du pirate, il avait forger sa réputation à storybrook et ne passait pas inaperçu, surtout en compagnie d'une très belle femme, qui veillait sur les eaux. Plusieurs personnes avaient leur réputation dans la ville, ce chapelier effectuait un travail d’orfèvre et il pensait à lui commander plusieurs chapeaux. A force que Heather lui en parlait, il allait bien sauter le pas.

Il observa les différentes scènes, Heather était allée à la salle de sport, le jeune homme était allé se balader sur les Champs. Duncan salua les autres et s'installa dans le hall de l'hôtel. Plusieurs fauteuils y étaient installés, avec une table basse au centre. Il y avait pas mal de monde. Il avait prit un livre, le bouquinant tranquillement tout en observant les clients ou les personnes en visites. Ils étaient si facile à décrypter, leurs émotions, leur sang qui pulsait, s'était si...revigorant.

Il vit de nouveaux l'homme qui les avait accompagné, assez rapidement mais assez clairement. Il était vraiment bizarre. Il ne venait pas d'ici au vu de son accent de tout à l'heure et au vu de sa façon d'être. Il regarda l'heure, il lui restait un peu moins d'une heure. Et si il allait prendre l'air, le jour était déjà bas dans le ciel, la nuit commençant à prendre le dessus. Profitions en.

Des dames avec leur chariot de valises, entrèrent, il les laissa passer, s'inclinant légèrement, elles gloussèrent, roucoulant à son geste. Duncan sortit et marcha tranquillement sur le trottoire profitant de ces rues, qu'il lui rappelait tant de souvenirs. Il fut un temps où il avait été bien placé dans cette société et auprès des dirigeants, les conseillant même parfois, marchandant également. Ah les affaires....une autre histoire encore. Il se rappelait de la révolution, celle où la France proclamait leur droit, leur égalité. ça avait été une époque très difficile pour le peuple et si épanouissante pour lui. Tant de gens dans la misère. Tant de personnes à aider, à accompagner. Il s'arrêta à un pont. Observant le paysage et ces lumières qui commençaient à s'allumer.

Il regarda de nouveau l'heure. Il était temps de rentrer à l'hôtel. Quand il fut dans la bâtisse, il croisa le jeune homme à l'étage, pleins de sacs. Il n'avait pas perdu de temps. Il demanda poliment. "Vous avez aimé le livre ?" , attendant sa réponse. "A tout de suite pour le repas", s'inclina t-il pour le quitter et entrer dans sa chambre, retrouvant Heather qui venait de sortir de la salle de bain.

Il décida d'aller se changer et s'apaiser sous cette eau, qui courrait tout le long de son corps nu. Le bruit qu'elle faisait, lui faisait fermer les vannes et cela le faisait partir dans ses pensées historiques de cours, s'imaginant raconter à ses élèves certaines de ses découvertes.

Une fois finit il sortie et s'habilla assez classe, une chemise blanche ouverte de quelques boutons, pantalon noire chic, cheveux coiffés légèrement en arrière et chaussures vernis. Faisons honneur à la soirée en perspective. Il survolerait bien après leur sortie nocturne la ville. Ils avaient prévu un petit programme avec Heather, si il pouvait lui faire plaisir, ça ne le dérangeait pour rien au monde.

Il sortie de la chambre, voyant le chapelier et le pirate, avec un chariot...Duncan imaginait déjà comment ils l'avaient eu.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28326-i-m-not-alone- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29069-dracula-vous-invite-a-son-bal-masque#251249

Killian Jones


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Colin O'Donorgasm

Ѽ Conte(s) : Peter Pan | Once Upon A Time
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Capitaine Crochet

☞ Surnom : Kiki la Légende



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 878
✯ Les étoiles : 100




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Jeu 6 Aoû 2015 - 20:56

La fiancée de Frankenstein.
Les cinglés font du ski.

Ils osent critiquer la taille de mon navire ? Je les regarde l’air choqué. Ils n’ont pas le droit de me dire quelques choses comme ça. Ça me vexe. Critiquer la taille d’un navire c’est comme critiqué la taille d’une autre partie de l’anatomie d’un homme ! Bad form ! Je reprends ma flasque de rhum une fois qu’elle a fait la tournée Heather boit du rhum, elle marque un point avec moi.

« Miss Swan, Chapelier. D’après mes souvenirs vous avez bien profités de mon ‘rafiot’ comme vous dites si bien. Comptez pas sur moi pour oublier cette histoire, ton jolie derrière restera gravé dans ma mémoire pour toujours Jeffy. »

Sur ces belles paroles je les abandonne pour retourner dans ma chambre avant l’appel de ma lady. Je ne sais pas si je dois avoir peur ou pas. Déjà, ne pas lui mentir sinon je meurs. Je vais être honnête et on verra bien ensuite. J’ai juste le temps de prendre ma douche de plus d’une demi-heure quand mon portable sonne. Qui a mis la sonnerie de Pirates des Caraïbes ? Je m’en souvenais plus. On respire. Une fois. Deux fois. Aller !

« Ahoy milady! Désolé d’avoir foutu le bazar dans l’avion. Mais, pas de rhum et du thé imbuvable c’est criminel faut l’avouer. Même les prisonniers sur le Jolly avaient plus de confort. » J’exagère quand même. Ok. Sa voix est froide, mais douce quand même. Je ne m’en sors pas trop mal. « Aye, j’ai compris. Aider Emma et pas l’embarrasser. Enregistré. Je dois passer à Chanel de ta part ?… Rien d’autre ? Je t’aime aussi. N’oublie pas de lire une histoire à Rumpy ce soir ! »

J’espère qu’elle ne va pas oublier… C’est important. Passer à Chanel aussi, c’est où au juste ? Bon et bien c’est parti pour l’aventure. Les tongs je les abandonne quand même, ce n’est pas très chic pour une ville comme ça. Jeans, chemise, chaussure classe, prothèse de main et veste en cuir c’est parfait je vais pouvoir conquérir les parisiennes. Ou pas.

Je sors de l’hôtel pour me retrouver sur cette avenue si célèbre. C’est vrai que c’est beau. Tout plein de lumière, c’est joli. Après avoir parcouru ce qui me semblait des miles et des miles je trouve enfin la boutique de Diana. Je ressors quelques minutes après, sa robe sera prête très bientôt. Ok. C’est quoi sa robe au juste ? Je lui demanderai une fois rentré. J’allais rentrer à l’hôtel quand je l’ai vu… Ce grand D écrit bizarrement. Disney. C’était ça oui ! C’est ce Disney qui a fait ses dessins animées ridicules de nos personnages… je vais m’amuser à l’intérieur. Diana m’a dit de ne pas dépasser 5 000 dollars avec la carte magique. Ça doit être possible ! Je ressemble à un grand enfant dans le magasin, regardant partout pour trouver les cadeaux parfaits ! Déjà un pour Bekah. J’ai vu à quel point elle aimait mon Crocodile et là je viens de trouver mon petit Rumpy en petite peluche ! Mais c’est parfait pour elle. Je trouve aussi ma représentation ainsi que celle de Clochette en tasse. Bonne idée ou pas… ? Diana va apprécier je les prends. Et je ne pars surtout pas sans une représentation du Prince Charmant en figurine, c’est tellement parfait ! David va adorer.

Achat enfin terminé je repars en direction de l’hôtel quand je vois un canard tout mignon dans la vitrine du magasin Sephora. Il est parfait avec son petit chapeau ! Et blanc comme un cygne, majestueux tout ça. Parfait pour Emma.


Maintenant on peut rentrer à l’hôtel ! Je passe les portes à la hâte pour déposer mon sac dans la chambre, j’en ressors pour me diriger vers la chambre d’Emma avec son cadeau quant au tournant d’un couloir je me prends un espèce de chariot. C'est parti pour rencontrer le sol... Mon poids fait chavirer ce chariot et je me retrouve à passer par dessus pour m'écraser comme larve sur le tapis de l'hôtel... Après plusieurs jurons de marin j’étudie ce chariot en me relevant voyant des draps et serviettes sur une étagère que j'ai renversé dans la chute. Un coup d’œil à l’est, un coup d’œil à l’ouest. Personne n’est là. Il y en a plusieurs abandonnés sur le côté. Un sourire s’agrandit alors que je me saisis d’un chariot en allant à toute vitesse jusqu’à la chambre d’Emma et Jefferson. Je tambourine comme un dingue sur la porte.

« Les amoureux ! J’ai trouvé un truc génial ! »

Une fois la porte ouverte sur Emma je lui montre ma merveille en propulsant le chariot avant de m’allonger dessus à la façon superman et… de me prendre le mur d’à-côté comme une crotte… Je ne sais pas encore comme freiner. Je reviens vers elle et Jefferson un sourire, digne d’un enfant avec un nouveau jouet, sur le visage.

« Il y en a plein d’autre un peu plus loin, on pourrait se faire une course ! Fait appelle à ton côté aventureux Emma. Et avant que j’oublie, j’ai quelque chose pour toi. »

Je lui donne son petit cadeau, ne me doutant pas une seule seconde la véritable utilisation de ses canards vibrants. Comment je pouvais savoir que c’était un ‘sextoy’ comme ils appellent ça !

« Pour me pardonner de mon attitude dans la machine volante. Ce canard me semblait parfait pour toi. »

Il nous reste quelques petites minutes avant le début du dîner, on va ne pas rester chacun dans son coin quand même. Faut apprendre à s’amuser tant qu’on est jeune quand même !

« Alors cette course ? »



code by Silver Lungs


Killian/90%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

En ligne

Jefferson Hyde


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 569
✯ Les étoiles : 25894




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Ven 7 Aoû 2015 - 17:54



Jeff au pays de la fondue

« C'est normal, Lapin, mon derrière est une œuvre d'art ! »

S'il n'avait pas décidé d'utiliser la technique « je boude, fichez moi la paix, le premier qui me parle je le mords, et je le ferai vraiment ! », Jefferson aurait probablement passé tout le voyage de l'aéroport à l'hôtel à parler allemand avec le chauffeur. Non mais allemand ! ALLEMAND ! Le type parlait ALLEMAND ! Une langue des plus fascinantes avec ses der, die, das que même les natifs avaient du mal à gérer, sa grammaire tiré par les cheveux et pourtant incroyablement simple à comprendre et appliquer, et toutes ses délicieuses sonorités… certes, le Chapelier ne parlait pas un mot d'allemand, mais s'il avait dû lui-même choisir une langue officielle pour Wonderland, ça aurait été l'allemand. Et le russe. Et l'anglais. Et le français. Et le japonais. Un beau patchwork de toutes les langues du monde, en fait. Oui ! Ça aurait été wunderbar ! D'ailleurs, ils parlaient quelle langue à Wonderland ? Le Wonderlandien ? Jefferson serait bien incapable de définir le langage de son pays d'origine. Tout là-bas est absurde, même les paroles…
Ce fut sans la moindre hésitation cependant qu'il se jeta sur son précieux couvre-chef lorsque lui et sa bien-aimée visitèrent leur chambre, et il le berça un instant en lui murmurant des paroles réconfortantes, lui disant que la « méchante shérif » ne les séparera plus jamais. Puis, un sourire victorieux sur le visage, il replaça son chapeau sur la tête et tira la langue en prenant un air boudeur tout en regardant vers Emma.

« Bah quoi ? On ne sépare pas un chapelier de son chapeau ! C'est écrit dans… c'est écrit… c'est écrit ! » Puis, changeant d'expression du tout au tout, passant d'un air de gamin boudeur à un air simplement tranquille, il répondit d'une voix joyeuse. « Je vais pas tarder à appeler le room service, alors. Ils ont intérêt à avoir un meilleur thé que dans l'avion ! »

Et il se dirigea alors vers le machin à côté du lit -il savait ce qu'était beaucoup de choses du monde moderne, contrairement au pirate, mais il les utilisait très rarement pour la plupart-, et saisit l'appareil pour appeler le service d'étage. Quelques secondes plus tard, il raccrochait ; étonnement, il n'avait rien trouvé à redire pour faire tourner en bourrique la responsable. Wow, se faisait-il vieux ?! Noooon, impossible. Il était beaucoup trop concentré sur le voyage et sur les premières vacances que s'offraient lui-même et sa bien-aimée -oui, car même si l'invitation n'avait pas marqué « danger de mort » en gros et rouge dessus, s'en était un, et Jefferson considérait cela comme des vacances, un peu comme les voyages chez les dinosaures !- pour embêter les employés… pour le moment.
Un peu plus tard, Emma l'invita à venir s'asseoir à côté de lui, lui tendant un objet électronique rectangulaire. Jefferson fit la moue. Il savait ce que c'était, mais n'en avait jamais utilisé ; la seule chose qu'il savait des jeux vidéos, c'était que c'était des trucs qui rendaient les jeunes violents. C'était ça qu'ils disaient à la télévision ? N'importe quoi. Comment ça pouvait rendre dangereux, ces machins ? La seule manière de devenir dangereux c'est de sortir de ton petit cocon, si possible avec un flingue, des fioles ou un peu de magie sous la main. Il s'approcha alors du lit, peu convaincu, et Emma lui montra comment allumer l'objet et activer le jeu.
Tout de suite, les couleurs dansèrent devant ses yeux, et la musique bien connue de Mario Kart résonna autour de lui. Intrigué, il laissa Emma lui expliquer les bases du jeu ; mais au fil des minutes, le sourire de Jefferson s'étirait de plus en plus. Mais c'était génial, ces machins ! Les humains avaient concentré des univers entiers dans des petites boîtes électroniques ! Bon dommage qu'il y ait des limites à l'exploration de l'univers en question, mais quand même ! Aaaah mais quelle invention géniale ! Le Chapelier pouvait explorer des mondes entiers sans quitter sa chambre !
Riant, il embrassa Emma sur la joue pour la remercier de ce cadeau -car il partait du principe que c'était sa DS, maintenant, allez savoir- avant de se replonger dans la partie. Les deux jouaient encore et encore, s'explosant la tronche à grands coups de coquilles de tortue -génial, vous dis-je, GÉNIAL !-, au point qu'ils n'entendirent pas le room service. Et pendant que la dame entra timidement dans la pièce, une petite silhouette se glissa dans la pièce, et le Chapelier eut un mal fou à s'extirper du jeu… jusqu'à ce qu'une petite figurine d'un homme au chapeau pendouilla devant son nez. Il posa la DS à côté de lui, s'excusant auprès d'Emma, avant de lever les yeux vers le jeune garçon qui lui avait amené ce thé infect dans l'avion. Cette fois-ci, il lui avait amené… Quoi ? Une petite figurine de… de Chapelier !! Émerveillé, le vrai Chapelier prit sa réplique miniature entre ses doigts, l'observant sous toutes ses coutures.

« C'est… magnifique ! Merveilleux ! Les mots me manquent ! Oh, jeune garçon dontj'aimalheureusementpasretenulenom, merci mille fois ! Je te dois un thé je crois… Emma ! Shérif, pardon ! Shérif ! Regarde ! C'est MOI ! Tu te rends compte ? C'est MOI en miniature ! Diiiis, tu m'aimerais toujours si j'avais la même tête et les mêmes cheveux ? Enfin cela dit évidemment que celui-ci n'est pas aussi beau que moi… aaaah, un sacré farceur ce Wally Disney ! Un sacré farceur ! Oh mais du thé ! Madame, vous pouvez évacuer, je m'en occupe ! Non non, sortez ! Sortez ! Où as-tu trouvé la figurine, jeune garçon ? Il FAUT que j'y aille pour voir si je trouve quelque chose pour Hack !! Aaaah il va adorer ! Haaaaaaack ! »

Et sans la moindre hésitation, le Chapelier pousse la dame d'étage dehors sans lui laisser le temps de parler. Puis, se tournant vers Fuyuki, il l'invita à le suivre vers le nécessaire à thé, avant de faire une moue dubitative.

« Mmmmh… pas grand-chose. Bah ! On fera avec ce qu'on a. Regarde ! »

Et comme un magicien qui présente son tour, Jefferson se mit à manipuler le nécessaire à thé, respirant les saveurs à plein nez, ouvrant les sachets pour mélanger les plantes séchées ; et quelques minutes plus tard, trois tasses fumantes trônaient sur la commode. Insouciant, le Chapelier vira ensuite le chariot de service, le faisant rouler au fond du couloir, sans penser aux conséquences ; le plus important c'était le thé !

« Aaaah, voilà du vrai thé ! Santé, shérif, jeune garçon ! Savourez ce travail de vrai maître théière ! »

Un grand BOUM dans le couloir attira la curiosité insatiable du Chapelier, qui ouvrit la porte de la chambre. Killian déboula presque en hurlant, et Jefferson s'appuya sur le mur derrière lui, un petit sourire sur les lèvres, l'écoutant parler avec un vent d'impatience qui grimpait en lui. Ah oui, et peut-être aussi parce que la présence du chariot fantôme, c'était potentiellement de sa faute, mais passons ce détail… Il se pinça la lèvre, ne voulant pas surenchérir, cette fois-là. Après tout, on lui avait dit que pour qu'un couple marche sur Terre, il fallait que les deux partis fassent des efforts… alors il n'allait pas suivre Killian dans son délire ; du moins, pas tout de suite, même s'il en crevait d'envie. il n'allait même pas relever la nature… suspecte du cadeau de Killian. Parce que bon, il avait beau avoir passé 28 ans parmi les Terriens en toute connaissance de cause, il n'avait pas non plus eu le temps d'étudier absolument tout… dans leurs moindres détails.
Bref ! À l'intérieur de lui, il trépignait comme un enfant ; mais à l'extérieur, il conservait un calme olympien, savourant sa tasse de thé et lançant un énorme sourire en direction de Fuyuki, qui avait l'air d'apprécier son breuvage également.
Ouiiiii Emma, fait appelle à ton côté aventureux ! Je sais que tu en as un, vu ce qu'on a fait au nouvel an !..

Emma Swan


« Toon pour un
et un pour toons ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jennifer Morrison

Ѽ Conte(s) : Once upon a time
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : la fille de Blanche et Charmant

☞ Surnom : Marjo

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3300
✯ Les étoiles : 1241




Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Sam 8 Aoû 2015 - 21:02


La fiancée de Frankenstein

Feat: Emma,Jefferson ,Killian,Duncan,Heather & Fuyuki
Mes joues ne peuvent que s’enflammer a la mention de la soirée du nouvelle an,je m'éclaircit la gorge avant de regarder ailleurs avant de m’étouffer a moitié quand Jefferson parla de son derrière,je levais les yeux au ciel,c'étais pas spécialement un moment auquel je voulais pensée,surtout la partie ou j'avais encore été transformer en homme et drogué par accident,il fallait vraiment que j'arrête de manger ou boire quoi que se soit chez le chapelier,un jour sa finirait encore plus mal que les deux dernière fois.

Le pirate quitta la pièce et je tournais la tête en direction du chapelier qui était de serrer son chapeau qu'il avait récupérer comme si c'était un un enfant perdu,j'arquais un sourcil ,c'étais un chapeau ,pas de quoi en faire tout un plat non plus.J'allumais enfin la console une fois assisses ,expliquant les différentes fonctions au Chapelier avant de lancer le jeu souriant a la musique famillière de Mario Kart,depuis le temps je connaissait le jeu par coeur et je me débrouillais pas trop mal,même si j'avais encore du chemin a faire avant de pouvoir finir première a chaque course.Le reste du temps se passa rapidement,on se battait a coup de coquille verte ou bleu voir même on se faisait déraper a coup de peau de banane,se jeu était toujours aussi énorme.

La femme finit par entrée pour délivrer le thé,Fuyuki suivit le mouvement pour offrir a Jefferson un chapelier fou miniature,je souriait a Fuyuki,le remerciant d'un signe de tête,c'était gentil d'avoir ramener un cadeau pour Jefferson,surement pour se rattraper avec cette histoire de thé qui n'avait pas été très bon dans l'avion,je continuais ma partie de Mario Kart tout en écoutant d'un oreille distraite Jeff qui parlait."Ne m'apelle pas Shérif.Disait-je distraitement avant de rajouter."Et je t'aime parfaitement comme tu est."Je donnait un coup de voiture a Yoshi qui me génait le passage,c'était le dernier tour et il était hors de question que je termine 12ème.

"Pousse toi de mon chemin ...HA ! ...j'ai gagné.Je laissais la console tournée avant de regarder les tasses fumante sur la commode d'un air suspicieuse."Tu n'a rien ajouter dedans j'espère ? Il est hors de question que je termine la soirée dans un trip sans queue ni tête.J'attrapais une tasse avant de la renifler,sa sentait les plantes,je tentais une gorgée avant de continuer a boire le liquide,je tournais la tête suspicieuse quand un grand fracas retentis dans le couloir,que se passait-il encore ? Je suivais le chapelier a l'extérieur pour retrouver Killian et le chariot que la femme avait laisser dérrière elle.

"Qu'est-ce que tu a-....."Je m’interrompais quand je sorti du sac Sephora un canard en plastique,je n'avais même pas besoin de posez la question pour savoir se que sa pouvait être,il m'avais acheter un sex toy,mes yeux s'ouvrir en grand,j'étais stupéfaite."Diana ne ta pas encore complètement renseigner sur tout les objets du 21ème siècle ,n'est-ce pas ? C'est pas un objet pour décorer...c'est un sex toy...."J'avais presque envie de rigoler,je le remettais dans le sac avant de le mettre sur le lit puis retournais dans le couloir ,attrapant le chariot,l’entraînant a ma suite au bout du couloir."Allez chercher les vôtres."Je pouvais bien leur faire plaisir pour une fois,vue qu'ils c'était a peut près bien tenue depuis qu'on était arriver a l’hôtel.Une fois tout le monde placer ,je criais un décompte depuis 3 avant de m'élancer en courant le plus vite possible ,sautant ensuite sur le chariot,celui-ci continuais sa route dans le couloir avant de cogner le mur ,je me relevais avant de m'épousseter."Maintenant je vais me doucher et me changer,éviter de tout casser."Je retournais dans notre chambre avant de m'enfermer dans la salle de bain pour me doucher avant de ressortir quelque instant plus tard x .

"Jones j'ai ton costume dans mon sac vient le récupérer."Je terminais ma tasse de thé avant de regarder l'heure,il presque temps d'y aller a présent."Tu veut prendre une douche et te changer ?."Questionnais-je en regardant Jefferson."Parce qu'il va être temps d'y aller donc si tu veut faire tout cela c'est maintenant.

Quelque temps plus tard nous descendions tous pour nous retrouver dans le hall du palace,le chauffeur était en pleine conversation avec la femme a l'acceuil ,il finit par nous voir donc il se précipita dans notre direction,sifflant quand il remarqua nos tenue."Wunderbar ! Vous êtes tous magnifique ,ja ja...lass uns gehen."Il tourna les talons avant de nous emmener en direction de l'espace ,je levais les yeux au ciel,il n'avait toujours pas compris que ce n'étais pas le bon véhicule,tant pis."Der Moulin Rouge !."Le chauffeur s'exclama en coupant le moteur ,je descendait du véhicule apres avoir saluer le chauffeur,qui redémarra quelques minutes plus tard."Dîner plus spectacle apparemment ...essayer de vous tenir a carreaux." Petit coup d'oeil en direction de Jefferson et Killian avant de prendre la direction de la porte d'entrée ,une fois a l'intérieur ,on nous conduisit a une table avant de nous confier des menus."Prenez se que vous voulez."
Code by Fremione.


Heather Baskerville


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Keira Knightley.

Ѽ Conte(s) : Les Douzes Chasseurs, Barbe Bleue, Le Chien des Baskerville (rien que ça).
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : la maudite descendante de Barbe Bleue.

☞ Surnom : Nemy.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 191
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 9 Aoû 2015 - 20:53

La Fiancée de Frankenstein
Emma & Killian & Jefferson & Fuyuki & Duncan & Heather

L'eau chaude dégoulinait sur ma peau. Après des efforts physiques (je vous arrête tout de suite, je parle de ma séance à la salle de sport, hein), il n'y avait rien de mieux pour détendre les muscles échauffés qu'une bonne douche. Et comme ce n'était pas moi qui payait la facture d'eau, je laissais couler celle-ci avec joie. Au bout d'une demi-heure (rien que ça), je finis par sortir de la salle de bain, devenue un véritable sauna. J'étais encore emberlificotée dans des serviettes quand Duncan rentra dans la chambre. J'étais une personne très pudique, l'exhibition des chairs me révulsait, et tout ce qui touchait à la nudité me mettait on ne peut plus mal à l'aise. Pourtant, avec Dundun (ne lui dites pas que je l'appelle comme ça), c'était différent. Il était mon mentor, mon grand frère, et cette relation très saine me mettait en confiance. J'attendis tout de même qu'il rentre dans la salle de bain pour me changer (faut pas déconner non plus). J'optai pour une robe Chanel qui représentait tout le chic à la française : une grande audace tout en élégance. Je l'accompagnai d'une paire d'escarpins noirs, et coiffai mes cheveux en un chignon flou. Une fois la touche maquillage terminée, j'ouvris la baie vitrée pour accéder au petit balcon de la chambre. La vue était époustouflante. De la rue montait une chanson d’Édith Piaf, La Vie en Rose. Je me laissai enivrer de cette ambiance romantique, jusqu'à sentir mes yeux chocolat devenir humides. Ma malédiction m'empêchait de vivre avec mon amour. Il m'était toujours arraché. J'avais beau m'obliger à ne plus tomber amoureuse, pourtant, ce sentiment était si beau à ressentir. Si vivant. Je veux le sentir, cet amour. Encore une fois. Même si ça me fera souffrir. Encore une fois. Hum, je devenais sentimentale. L'air de Paris ne me réussissait pas si bien que cela finalement.
Le bruit d'une porte qui se ferme me fit sortir de mes pensées. Duncan était prêt, nous pouvions y aller.

Notre petit groupe se retrouva dans le hall d'entrée. Chacun était tiré à quatre épingles. Le chauffeur à l'accent à couper au couteau était là aussi. Sans plus attendre, nous reprîmes place dans le monospace. Je ne savais pas encore où nous allions dîner.

« Der Moulin Rouge ! »

Bon. J'avais ma réponse. La façade du célèbre cabaret brillait de mille feux. C'était plutôt impressionnant. Nous sortîmes de la voiture, et nous nous dirigeâmes vers l'entrée. Soudain, un doute terrible me prit : avais-je oublié mon téléphone à l'hôtel ? Stoppant net ma progression, je me mis à fouiller dans mon sac, faisant signe aux autres de continuer sans moi. Je n'en avais pas pour longtemps... Du moins c'était ce que je croyais. Alors que je mettais mon sac sans dessus dessous à la recherche de mon portable, une main se posa sur mon épaule.

« Qu'est-ce que tu fiches, Gigi, ça fait des heures qu'on t'attend ! Viens, il ne manque plus que toi pour la répétition ! »

La française qui venait de m'accoster semblait visiblement me confondre avec une autre. Sans me laisser le temps de riposter (j'étais trop surprise pour réagir), elle m'embarqua jusqu'à une entrée secondaire. Entrée des artistes, lis-je sur la porte que l'inconnue ouvrit. Et merde. On me prenait pour une danseuse de cabaret !

« Excusez-moi, mais je crois que... Je ne suis pas... »

Rien à faire. La jeune femme ne m'écoutait pas. Et j'étais si bien dépassée par les évènements que je n'essayai même pas de me défendre plus que cela. Tout se passa très vite : à peine entrée dans les loges, on m'habilla, me chaussa, me maquilla, me coiffa, et je fus balancée dans les coulisses. Me voilà affublée d'une tenue très osée. J'étais mal. Très mal. Je me sentais ridicule, comme un hippopotame en tutu. Des danseuses costumées de la même façon que moi s'échauffaient. Je fis de même, histoire de ne pas faire tache. A présent, j'étais Gigi, danseuse de cabaret. Gé-nial. Heureusement pour moi, j'avais échappé à la poitrine à l'air. Déjà ça de gagné... Deuxième chance, les filles se mirent à répéter leur (enfin notre) prestation. Je tentai alors de les copier du mieux que je pus, et de retenir la majorité de la chorégraphie. Mon entraînement d'agent infiltré me sauva. Je passais presque inaperçue. Et je ne pouvais plus reculer. Il fallait que j'assure.

Les lumières de la scène s'éteignirent. On nous fit prendre place sur le parquet. Bon, ça y est, faut que je tienne deux petites minutes. Aaah, la naïveté. Tant bien que mal, je me mouvais sur la scène, un grand sourire scotché sur mon visage, me forçant à oublier que j'étais à moitié nue devant des centaines de clients. Pourvu que personne ne me reconnaisse... Aaah, la naïveté. Sous les applaudissements de la salle, notre numéro se conclut. Ce calvaire est enfin fini ! Aaah la naïveté. A peine eussé-je rejoint les vestiaires pour récupérer mes affaires que des organisateurs vinrent à ma rencontre :

« Allez Gigi, dépêche-toi, tu n'as que deux numéros avant le tien. Manon est en retard, alors tu dois passer avant elle. »

Quoi ?! Comment ça ?! J'avais une chorégraphie en solo ?! Là, j'étais foutue. Je n'avais même pas le temps de préparer un plan de secours. Je ne la connaissais pas, mais je détestais cette Manon. Et j'avais beau m'époumoner à expliquer que je n'étais pas leur Gigi, personne ne prêtait attention à mes paroles. Une nouvelle fois, on me prépara. A mon grand désespoir, je n'étais pas plus vêtue que pour le précédent tableau. Et lorsqu'on me demanda si je voulais voir "mes serpents" avant de passer sur scène, je faillis m'étouffer. Il ne manquait plus que ça. Je découvris que mon numéro n'était rien d'autre que celui de la gorgone dans le temple des serpents. J'allais devoir évoluer dans un bassin transparent rempli de reptiles. Je me pends tout de suite ou j'attends un peu ?

Les lumières de la scène s'éteignirent. Encore. Je m'avançai seule dans l'obscurité, mon cœur battant la chamade. Si j'avais été danseuse de cabaret dans une autre vie, c'était le moment de m'en rappeler !
Étrangement, lorsque la scène fut de nouveau sous les feux des projecteurs, et que la musique commença, je me pris au jeu. J'ondulais dans mon bocal telle une sirène, jouant avec mes compagnons à sang froid sans aucune crainte. Encore heureux que je ne sois pas tombée sur des araignées ! Les acclamations de la foule me rassurèrent. Je m'étais bien débrouillée. Je commençais presque à apprécier ce nouveau job... Heu, on va peut-être se calmer, là.

« J'aime trop ton nouveau style, Gigi ! T'as fait un stage ? J'ai une idée de nouveau numéro, on en parlera après le final. »

Le final ?! J'aurais dû m'en douter. Jamais deux sans trois. Mon ventre se fit alors entendre. Je commençais sérieusement à avoir faim. J'en avais assez fait pour la soirée. Retenant un organisateur qui passait par là par le bras, je lui gueulai à la face que je n'étais pas danseuse, et que je ne ferai pas leur foutu final. Et je déguerpis, après m'être changée en quatrième vitesse.

Je réussis à repérer les autres Storybrookiens, attablés dans la salle. Je m'installai à la place libre à côté de Duncan.

« Désolée pour le retard, je vous ai perdus de vue et je n'ai pas pu vous rejoindre tout de suite... J'ai raté quelque chose ? »

Nous étions encore à la première partie du spectacle. Je commandai un plat bien copieux. Passant nonchalamment ma main dans les cheveux, mes doigts touchèrent un objet suspect. Ma coiffe ! J'avais complètement oublié d'enlever l'espèce de couronne de perles que l'on m'avait plantée sur la tête. J'étais grillée.
Un large sourire innocent s'étala sur mon visage, alors que mes joues viraient au rouge pivoine.

Emi Burton


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Bons baisers
de Suisse
♥️

Brace yourselves
because winter
is coming


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t37341-heather-baskerville-t http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t37537-this-time-i-m-the-fighter-instead-of-the-hurted

Duncan D. Aileas


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Luke Evans

Ѽ Conte(s) : Du Folklore Dracula
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Dracula

☞ Surnom : Charlie

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 457
✯ Les étoiles : 1141




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Lun 10 Aoû 2015 - 18:16


Duncan la vit sortir de la salle de bain. Il connaissait comme elle pouvait être pudique. Les premières fois, il s'en souvenait bien, ça avait été quelque chose mais petit à petit, elle avait remarqué que leur relation était saine et qu'elle ne risquait à qu'il lui saute dessus dans tous les sens du terme. Pour lui s'était comme sa petite soeur.

Quelques minutes plus tard.

Duncan était fin prêt. Il vit Heather entrer dans la chambre. Il sourit elle était superbe.

"Vous êtes magnifique mademoiselle" s'inclina t-il légèrement la complimentant. Il s'approcha d'une boîte posée sur un meuble de rangement. Il l'ouvrit et en sortie un beau collier. Il s'approcha de son apprentie. "Juste pour la soirée, un petit cadeau avec cette belle tenue" lui mit-il autour du coup. Il lui sourit et ouvrit la porte de leur chambre avec une autre boîte sous son bras. Il vit les deux hommes, un sur le chariot et l'autre le poussant attendant accoudé à celui-ci. Il les salua et frappa à la chambre de l'ancienne shérif. Il lui présenta le petit cadeau pour la soirée.

"Tenez, c'est également pour vous" lui présenta le collier. "J'espère qu'il vous plait !" sourit-il. Il n'avait pas d'idées de drague particulière. Ce n'était pas son genre. Il voulait juste rajouter une touche supplémentaires à leur beauté naturelle. Autant faire honneur jusqu'au bout à la soirée à venir. S'était purement platonique et amicale. Un homme vint à leur rencontre, un homme d'étage, il voulait s'exclamer fortement sur les deux hommes au chariot, le pirate et le chapelier. Duncan vint à sa rencontre et lui parla quelques instants. Celui-ci partie sans faire d'histoire.

Il était temps d'y aller. Il présenta son bras à Heather, tel un gentleman. Ils montèrent tous dans la voiture. Duncan avait vraiment une impression bizarre quand il observait le chauffeur. Il comprenait l'Allemand mais il ne saurait dire, ce qui n'allait pas pour le moment. Il regarda les paysage. Il savait où ils se rendaient, du moins il en avait une petite idée, si ses souvenirs sont bons. S'était si Parisien.

La voiture se stoppa, ils descendirent et entrèrent dans cet endroit si culte, historique et culturel à la fois. Le moulin Rouge, que demander de mieux pour dîner, qu'un spectacle traditionnel. Ils s'installèrent. Heather s'était stoppé, les prévenant qu'elle les rattraperait. Duncan observa toute personnes autour de lui mais assez discrètement pour que personne ne le remarque et se sente épiée. Le spectacle du moins une première partie commença. Duncan arqua un sourire. Tiens donc, elle a voulu s'essayer à cela. S'était tout rôle d'agent infiltré, mais dans ce cas ci en dehors de missions données. Elle se débrouillait à merveille et s'y prêtait comme il fallait, elle était douée pour ça, même à surpasser une certaine pudeur. Que de mieux de goûter à la tradition Parisienne , en le vivant.

Ils commandèrent une boisson, il le fit pour Heather, il se doutait qu'elle en aurait bien besoin après. Après le show elle revint vers eux. Duncan avait un petit sourire se penchant vers elle, après avoir commandé leur plat.

"Tu as été resplendissante jeune sirène" lui murmura t-il sans pour autant lui prévenir du petit détail qu'il restait accroché sur sa tête, puisqu'elle s'en rendit compte bien assez vite. Il lui enleva et se leva pour aller l'entreposer où il devait être. Si elle y allait, elle allait sans doute se faire embarquer une nouvelle fois. Elle avait l'air d'y avoir pris du plaisir à le faire.

Il se faufila dans les coulisses et y déposa la coiffe. Il était assez discret pour ne pas se faire voir, cela aidait d'être ainsi pour se fondre dans la masse. Il allait pour rejoindre les autres lorsqu'une femme descandit les escalier à sa gauche, sur son passage, elle perdit l'équilibre ne regardant en aucun cas où elle allait, s'exclamant bien fortement pour que tout le monde puisse entendre sa joie Par réflexe, il la rattrapa.

Elle atterrit dans ses bras, telle une princesse, sauvée par un prince. Il la releva. "Faites attention à vous !" sourit-il gentiment, d'une voix de prévention. Il reprit sa marche mais avant qu'il n'eut atteint l'entrée de la salle, elle se laissa échouer telle une bouée, l'entourant de ces bras autour du coup de Duncan. Il aurait pu la traînée jusqu'à plus soif si cela continuait ainsi.

Duncan prit une grande inspiration. Elle avait l'air d'être sous son charme et n'était pas prête de le laisser. Il l'emmena un peu plus loin, dans un endroit tranquille pour essayer de la calmer.

"Oh vous savez, je vais me marier, mais notre rencontre est un miracle, peut-être êtes-vous un ange, pour me dire de ne plus m'enchaîner à mon futur mari...peut-être, seriez-vous mon fruit défendu" déblatéra t-elle. "Le plaisir de vous regarder, mon sauveur, vous m'avez empêcher de me cogner la tête et ainsi de mourir dans d'atroce souffrance..." exagéra t-elle, ne le lâchant toujours pas. Duncan la libéra tout de même, il l'écoutait d'une oreille seulement. Il voulait juste retourner à sa place initial et manger, enfin faire semblant du moins.

"Je suis à vous, faites ce que vous voulez de moi ! emmenez moi dans un tel plaisir, que je n'aurais pas connu" finit-elle exubérante en tout point, ouvrant les bras, les jambes, assises sur un fauteuil, le cou dégagé. Duncan l'observa s'approchant doucement d'elle.

"Je vous remercie mademoiselle d'un tel enthousiasme mais je ne peux accepter votre offre" répondit-il d'un ton des plus neutre et rassurant. "Oh je ne suis pas assez bien...juste une dernière fois ...avant cette nouvelle vie. Je l'aime mais je voudrais me sentir femme...." remonta t-elle sa robe tout en déballant tout ce qu'elle avait sur le cœur. Elle attrapa un de ses bras, se relevant et s'approchant de ses lèvres doucement, le suppliant.

Il la repoussa gentiment, lui souriant. Il regarda un certains endroit. Elle voulait ressentir un plaisir. Il le sentait, tout son corps le demandait. Mais par égard à une certaine personne, qu'il affectionnait bien trop pour répondre à cela charnellement, il le fit d'une tout autre manière, une façon dont elle ne pourra pas se souvenir, mais la sensation, elle restera.

**Censuré**


Il reprit place à la table, s'excusant auprès de ses camarades. Il passa sa langue sur ses lèvres délicatement. Il se sentait bien en forme. Il avait mangé un peu de son plat avant de se lever tout à l'heure. Mais là, il lui restait peu de place. ça avait eut du goût. S'était l'essentiel. Les show s'enchaînèrent. Il était assez captivé par tout ces corps. Il se perdait dans ses souvenirs. L'ambiance, tout était souvenirs.

Il regarda tour à tour ses partenaires de voyages. Ils étaient dans l'ensemble satisfait, ils passaient une bonne soirée, il le ressentait. Même si certains essayaient de trouver un quelconque autre amusement.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28326-i-m-not-alone- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29069-dracula-vous-invite-a-son-bal-masque#251249

Fuyuki-Yokai Sugahara


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Dane DeHaan

Ѽ Conte(s) : Folklore japonais (histoire imaginée)
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le Kitsune - un yōkai

☞ Surnom : Cyr'

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 280
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Mar 11 Aoû 2015 - 21:37





special trip to Switzerland...

to a new world of gods and monsters


Fuyuki entra dans la chambre d'Emma et Jefferson, les voyant tous deux penchés sur d'étrange machine. Fuyuki se plaça devant eux, qui, absorbés par... leurs étranges objets à deux écrans, ne le remarquèrent pas. Fuyuki pencha la tête de coté, comme le renard qu'il était autre fois, intrigué par ce loisir. Peu importe, il était venu donner un cadeau au chapelier, pour revoir ce sourire comblé si amusant dont il était affublé depuis le début du voyage. Il sortit du sac la statuette et la tendit a porter de vision de Jefferson, au dessus de sa console. Celui-ci releva le nez pour devenir l'être le plus admiratif que Fuyuki n'avait jamais rencontré avant ça.

C'est… magnifique ! Merveilleux ! Les mots me manquent ! Oh, jeune garçon dontj'aimalheureusementpasretenulenom, merci mille fois ! Je te dois un thé je crois… Emma ! Shérif, pardon ! Shérif ! Regarde ! C'est MOI ! Tu te rends compte ? C'est MOI en miniature ! Diiiis, tu m'aimerais toujours si j'avais la même tête et les mêmes cheveux ? Enfin cela dit évidemment que celui-ci n'est pas aussi beau que moi… aaaah, un sacré farceur ce Wally Disney ! Un sacré farceur ! Oh mais du thé ! Madame, vous pouvez évacuer, je m'en occupe ! Non non, sortez ! Sortez ! Où as-tu trouvé la figurine, jeune garçon ? Il FAUT que j'y aille pour voir si je trouve quelque chose pour Hack !! Aaaah il va adorer ! Haaaaaaack !

Fuyuki ria, très content que ça lui plaise autant, et amusé de toute cette excitation. Cet homme était très surprenant. Il était même mignon à croquer ainsi. Hem, bref.

Je l'ai trouvé dans un magasin dqui portait un nom qu'il me semble vous avez prononcé. Wally. Ou peut être était-ce l'autre nom ? Disney. Il me semble que c'est ça. C'est drôle, ils ont plein de figurine ou peluches ou plein d'autre tasse portant l'effigie caricaturée d'un habitant de Storybrooke.

Fuyuki eut un grand sourit lorsque le chapelier l'emmena boire le thé promis dont le renard attendait tant. Il le remercia chaleureusement et but sa tasse, appréciant la qualité époustouflante du breuvage.

Fuyuki ne comprenait pas ce qu'il se passa ensuite. Guerre ou course de chariot. Il préféra s'éloigner et se retirer dans la chambre qu'il avait choisi et prit une douche avant de s'habiller au plus classe qu'il pouvait -un ancien renard qui n'avait pas l'habitude de la modernité et qui vivait dans la foret n'était pas forcément équipé pour ce genre de soirée- pour le diner qui se présentait.

Fuyuki ne fut pas si content que ça de retrouver le drôle de chauffeur louche, mais se contenta de suivre le mouvement. Ils arrivèrent finalement à un nouvel endroit chic. Peut être plus encore que l'hôtel. Ce qui le mettait un oru mal à l'aise, n'ayant vraiment pas, mais alors vraiment pas l'habitude. Il aurait aimé qu'Allycia soit là. En attendant il y avait toujours ce charmant monsieur drôle au grand chapeau qui lui faisait bien rire. C'était déjà ça.

Ils s'installèrent à une table, tandis que la jeune femme qui regardait un film en noir et blanc dans l'avion -Heather lui semblait-il - s'éloignait. Ils commandée t tous a boire pour l'apéritif, alors Fuyuki fit de même prenant la même boisson que le chapelier, ne connaissant aucune des boisson indiquée sur le menu, et approuvant les goût de Jefferson en boisson.
Mais lorsqu'on leur apporta leurs verres, Fuyuki n'en crut pas ses yeux.

C'est juste pour l'apéritif ça ? Ce verre est immense, je bois moins que ça en une semaine ! Il est plus grand que mon visage !

Fuyuki n'avait déjà pas l'habitude d'aller manger au Granny's, mais alors en restaurant comme celui-ci, il ne s'y faisait vraiment pas.

Un spectacle s'annonça. Des femmes entrèrent sur scène. Fuyuki leva les sourcils. Une coiffe très étrange mais qui avait plus de contenu que la tenue très légère de chacune des danseuse. Pourquoi dansaient-elles devant tout le monde vêtues ainsi ?

Quelle barbarie !

Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il reconnut Heather parmi les danseuse. Totalement depassé par le type de loisirs humain, Fuyuki n'essayait plus de comprendre pourquoi danser en sous vêtements brillants était un art si appréciés en lieu public et chic.
Celle-ci vint rejoindre le groupe après son numéro. Fuyuki ne releva pas le regard, se demandant toujours pourquoi on pouvait accepter de danser si légèrement devant tout le monde.

Lorsqu'on lui apporta son plat -toujours le même que le Chapelier, il se referait a lui pour ne pas avoir l'air trop ignorant devant un menu-, il fit de nouveau les gros yeux.

Je pourrai tenir deux mois, avec ma fille, rien qu'avec cette assiette !




codage by jacks ღ gifs from tumblr


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
When the sun goes down and the lights burn out, then it's time for you to shine, brighter than a shooting star, so shine no matter where you are !

Actuellement dans À la poursuite de demain !
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t45073-a-demon-plays

Killian Jones


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Colin O'Donorgasm

Ѽ Conte(s) : Peter Pan | Once Upon A Time
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Capitaine Crochet

☞ Surnom : Kiki la Légende



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 878
✯ Les étoiles : 100




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mer 12 Aoû 2015 - 13:23

La fiancée de Frankenstein.
Les cinglés font du ski.

"Diana ne ta pas encore complètement renseigner sur tous les objets du 21ème siècle, n'est-ce pas ? C'est pas un objet pour décorer...c'est un sex toy...."

Je pouvais pas empêcher l’immense sourire illuminé mon visage. Je crois qu’à cet instant je ne pouvais être plus fier de moi ! Je peux maintenant le confirmer, c’est un cadeau des plus parfaits. Je lui fais un clin d’œil suggestif quand elle va le déposer dans la chambre, elle aurait très bien put me le renvoyer à la figure, donc dans une certaine manière, elle apprécie mon cadeau. Je dois parler de ce genre de canard à Diana. Elle doit certainement connaitre cet objet. J’écarquille les yeux quand Emma accepte mon idée des plus débiles. La Sauveuse qui accepte de faire une course de chariot. Wouha. C’est… surprenant ! Jeff l’a bien changé ! J’aime ça. Par contre le fait qu’elle me pique MON chariot… pas très sympa. Je regarde Jefferson avec un air de défi avant de m’empresser d’aller chercher un nouveau chariot pour me placer sur la ligne de départ.

« Chapelier. Il faut immortaliser ce moment avec une photo ! »

C’est pas tous les jours que ce genre d’événement va se reproduire, profitons.

Cette course ne ressemblait à rien ! Aucun vainqueur à part le mur. Mes deux compères qui se prennent le mur avec moi avant de faire des figures acrobatiquement médiocres et se retrouver à terre. Sol, tu me manquais. Une petite plainte pour la forme et je me relève en me massant le bas du dos, très gracieux tout ça. J’allais repartir dans ma chambre remerciant une dernière fois Emma avant qu’elle ne m’interpelle pour mon costume. Qu’est-ce qu’elle fait avec mon costume ? Bon très bien. Je fouille rapidement dans ces affaires avant de repartir le bras chargé. J’ai hésité à me changer directement dans la chambre d’Emma et Jefferson, mais après j’ai réfléchis, bad form. J’ai dû passer une éternité à fermer ces satanés boutons de chemise ! Rah mais franchement j’aime pas les vêtements modernes… pas assez adapté aux pauvres manchots comme moi… discrimination. Une fois préparé je redescends dans le hall pour attendre mes petits compagnons, repérant encore ce chauffeur à l’accent ridicule. J’installe ma main en plastique en l’observant. On va encore monter dans cette voiture ridicule c’est ça ? Je voulais vraiment essayer une limousine… Mais c’est que tout le monde est beau. Swan a vraiment l’air d’une princesse comme ça. Magnifique. Par contre de tous les hommes, je reste le plus beau. Faut pas exagérer.

Une fois dans la voiture j’observe le paysage, un peu dubitatif sur notre destination… ce quartier a l’air, comme dire ; particulier. Pourquoi des magasins portent le nom de sex quelque chose. On pourra visiter ? Ou pas… on s’arrête devant un bâtiment ressemblant et bien, à un moulin rouge. Je m’engage donc dans cet édifice avec que la femme-au-rhum, Heather reste en arrière. Une fois installé je regarde le menu d’un regard interrogatif. Je veux seulement leur alcool le plus fort. Je rigole à la petite remarque du petit jeune du groupe. Je soulève mon verre remplis avant de lui annoncer.

« Profite donc, lad. Il ne faut jamais refuser ce genre de plaisir. »

Le rideau de la grande scène s’ouvrit, signe qu’un spectacle allait très bientôt commencer. La deuxième compagne n’était pas encore arrivée à notre table. Curieux… j’espère qu’elle a rien. Ma bouche s’ouvre comme un poisson hors de l’eau quand je vois le genre de spectacle qui s’accomplit devant mes yeux exorbités. Mon moment d’étonnement des plus complets passé, un sourire des plus curieux ornent mon magnifique visage devant ces femmes pleine de charme au petite tenue. Le jeunot lance encore une petite critique.

« Ça de la barbarie ?! Mais enfin ! Je n’ai jamais vu un spectacle aussi beau visuellement… T’as vu la façon dont elles bougent leur jambes… elles sont très souple, dans certaine activité ça doit être très agréable voyons ! »

Reconnaissant Heather, je m’en veux immédiatement de mon petit commentaire assez déplacé. Je lance un regard d’excuse à Dunclan, qui a l’air d’être un peu sa figure paternel ou du moins très proche. Les repas arrivent et quelques minutes plus tard la madame qui a fait partie du show revient avec nous avec son papa protecteur. Au dernier commentaire du gosse je pousse juste un soupire d’exaspération. J’étais pirate des centaines d’années et mangé à ma faim n’était pas tous les jours évidents lors de ces durs voyages, quand je vois une assiette comme ça, je profite ! Je ne cherche pas autre chose. C’est vrai que rien qu’avec les plats de notre assemblé je pourrais nourrir l’intégralité des matelots du Jolly Roger, mais bon. Paris est une ville riche, on profite du luxe.

Un autre show commence avec des femmes toujours aussi peu vêtu accompagné d’homme cette fois-ci. Je soulève un sourcil devant la danse que je juge ridicule des hommes présents sur scène. Ils veulent une démonstration de ce qu’est une vraie danse ou quoi ?

« Par contre, les hommes sont ridicules. Je danse beaucoup mieux j’en suis sûr, on devrait faire un spectacle de la sorte au Rabbit Hole. Swan, cette tenue tirait à merveille je suis sûr. »

Non, je ne vais pas faire une démonstration. Je prends plutôt mon téléphone parlant pour écrire des messages à Diana lui détaillant chaque mouvement des femmes et leur tenue, lui demandant si un jour j’aurai le droit à un show privé à la maison. Dommage que je ne sache pas encore prendre des photos… ou faire des films avec mon portable. Un petit souvenir de ce moment mémorable. Je baisse la tête sur le côté la langue humidifiant mes lèvres quand elles font le mouvement final en nous montrant leur magnifique derrière. C’est décidé, Diana doit me faire quelque chose comme ça.

« J’adore cette ville ! »

J’exclame ma joie en posant mon verre un peu trop brutalement sur la table en souriant à mes compères. Je vais revenir ici, c’est certain !

code by Silver Lungs


Killian/90%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

En ligne

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 3 sur 8
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Evénement #40 : La Fiancée de Frankenstein [Fe]





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde réel :: ➹ L'Europe