« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)

Le Deal du moment : -40%
Nike Sportswear Phoenix Fleece – Pantalon ...
Voir le deal
35.97 €

Partagez
 

 Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
+3
Sinmora
Adam Pendragon
Hermès
7 participants
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage


Hermès
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Hermès

| Avatar : Ewan McGregor

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 T1e5

Mais oui, bien sûr! Je compte moins que Vaiana ou Athéna!


Hermès Express, pas de stresses, que des belles fesses.

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 Hermes10

| Conte : ➴ Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : ➴ Hermès

| Cadavres : 2969



Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 _



________________________________________ Ven 22 Oct 2021 - 13:08


         


Pas de timbre, pas de lettre conforme.
On peut rire de tout, sauf des timbres non oblitérés.






Honey posa la question fatidique de… comment on allait s’y prendre ? Personnellement, j’avais deux trois idées, mais je les mettais en pratique, j’empêcherai les autres de s’amuser. Les mains dans les poches je haussais les épaules en observant la fumée. J’étais pas vraiment inquiet, et moins hystérique que Stefan. J’avais connu pire comme situation et comme aventure.

« J'ai absolument pas compris comment on peut tuer un dragon avec de l'eau. J'ai pas non plus compris comment on peut s'y prendre. Mais je sais récupéré de l'eau j'crois. »


Je fis apparaître deux sceaux vides en enlevant les mains de mes poches.

« C'est un début encourageant ! »
dit-elle d'un ton qui visait à me motiver.

« Et puis vous êtes Hermès. Dans la mythologie Hermès a des ailes, non ? Vous pourrez peut-être voler à même hauteur que la gueule du dragon pour jeter l'eau plus facilement ? Vous savez comme quand les pompiers prennent une échelle pour éteindre un incendie. Mais sans échelle et avec un dragon. »


Je pouvais certes faire apparaître mes ailes. Je pouvais faire apparaître aussi d’autres trucs et terminer tout ça. Mais… J’avais pas tellement envie que les gens d’ici me voient faire ça. J’étais assez réticent. J’affirmais avec calme :

« Je pourrai aussi faire apparaître une hache et lui envoyer en plein coeur tellement fort qu'il mourrait sur le coup. »


Je levais les sceaux, montrant ma résignation à exécuter cette tâche.

« Mais c'est pas tellement mon problème, et j'ai pas envie d'interférer dans ce monde là en me faisant passer pour un mage ou je ne sais quoi. »


J’avais juste dit la vérité. Faire apparaître des sceaux, ca pouvait etre apparenté à de la magie certainement ici. Mais ça avait autre chose à voir entre buter un dragon aux yeux de tous.

« Comme vous le sentez. Dans ce cas commençons peut-être par chercher de l'eau. »


J’affirmais d’un signe de tête que j’étais d’accord avec ça, puis je répondis à coté, comme d’habitude.

« Je m'ennuie un peu. »


Je commençais à marcher vers la rivière. J’allais faire ça comme les humains. Après tout rien de mieux pour réfléchir que des activités du quotidien. C’est ce qu’un ami humai m’avait dit et je m’empressais d’essayer ça.

« Pourtant il s'agit quand même d'affronter un dragon. Beaucoup de gens trouveraient ça passionnant et incroyablement grisants. Vous regrettez d'être venu ? »


Je m’étais arrêté pour l’observer. Grisant, je trouvais pas que le mot était tellement bien choisi pour définir un combat contre un dragon.

« Vous trouvez ça grisant vous? De mourir calciné, brûlé ou mangé ? »


« Non. D'ailleurs je n'ai pas dit que tout le monde trouvait que ça l'était. »
répondit-elle

Je soupesai mes deux sceaux, comme si je pesais le pour et le contre de cette idée. A vrai dire, je n’avais pas tellemen,t envie d’essayer. Ce n’était pas mon problème mais leur problème, j’avais assez à penser à mon monde qui m’attendait de l’autre côté.

« Pas du tout, j'aime bien. Je rencontre de nouvelles personnes et j'en apprends plus sur ce que vous appelez le Monde des Contes. »


Je disais ce que je pensais, ni plus ni moins.

« Vous, en revanche, vous n'avez pas l'air de vivre ça avec passion. Ou tu, on peut se tutoyer non? »


C’était une question que je m’étais posé. Depuis le début, on voyait qu’elle ne prenait pas tant plaisir à être ici.

« Je suis venue parce que Stefan me l'a demandé mais je n'avais pas envie de participer à un tournoi médiéval. Avec ou sans le dragon, c'est pas mon truc ces choses-là. On peut se tutoyer si ça vous fait plaisir. »


Curieuse façon de me faire remarquer qu’elle était d’accord pour me tutoyer, je souriais intérieurement.

« Ah, visiblement, pas prête pour le tutoiement. C'est très courageux de votre part de faire des choses dont vous n'avez pas envie pour quelqu'un d'autres. »


Je l’observais, curieux, j’en apprenais beaucoup aujourd’hui.

« Est-ce que c'est pas ce qu'on fait quand on aime les gens ? »


« Si bien sûr, c'est ce qu'on fait quand on aime les gens, et pour une fois c'est pas quelque chose de stupide. »




♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

         
 
Hermès Express Corp
La devise c'est : dans la joie et la bonne humeur, nous livrons toujours nos colis à l'heure! C'est pas si dur à retenir.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f156-hermes-express


Lance G. White-Knight
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Lance G. White-Knight

| Avatar : Gaspard Ulliel

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 5kpp

"Même cela semble impossible, Même si cela semble irréalisable, il faut se battre et ne pas craindre de franchir le moindre obstacle pour que le rêve devienne enfin réalité."

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 Kerd

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 ZNK13

| Conte : Les légendes Arthuriennes
| Dans le monde des contes, je suis : : Lancelot du Lac

| Cadavres : 34



Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 _



________________________________________ Sam 23 Oct 2021 - 22:17

Prends ta Kamelott

Lance & Cie ;
Notre combat venait donc de s’achever. Même si je ne le montrais pas, il est clair que je ressentais de la rancœur face à cette défaite. Oh ce n’était pas contre Hermès que j’étais réellement fâché. Après tout, lui n’avait fait que son devoir. C’était une personne qui semblait faire partie des gens de bien. Je ne pouvais donc que me réjouir à l’idée qu’il puisse accéder à la finale. Non en réalité cette rancune était toute dirigée vers moi. Je ne pouvais pas croire que j’avais perdu dans une discipline que je maîtrisais si bien à l’époque où je vivais dans le monde des contes. Il n’y avait jamais eu qu’un chevalier capable de m’égaler lors de ces joutes. Cela me chagrinait déjà suffisamment pour que je n’aie pas à ajouter une deuxième personne à cette liste. Avais-je donc perdu toutes mes capacités de combattant en arrivant à Storybrooke ? Si d’ordinaire je haïssais la méchante reine pour cette vie qu’elle nous avait forcée à vivre, je la détestais encore d’avantage aujourd’hui. Mon seul soulagement fut d’apprendre qu’Adam avait vaincu Honey dans leur duel. Tout n’était donc pas perdu pour lui. Peut-être serait-il récompensé du fait d’avoir sacrifié son précieux tems pour venir veiller sur moi ici ? Cela semblait tellement naturel pour moi que mon ami arrive à récupérer cette épée. Cela mettrait peut-être enfin un peu d’ordre dans cette réalité parallèle à notre monde qui ne répondait pas aux codes que nous connaissions.

La preuve fut l’épreuve qui nous attendait maintenant. En effet, à peine avions-nous eu le temps de récupérer de notre joute que nous nous retrouvions confronter à un nouveau danger. Comme si tout avait été planifié à l’avance. Cette aventure était tellement étrange. Cela dit, je me réconfortais comme je le pouvais. Je songeais que si je parvenais à apporter mon aide dans sa destruction, je pourrais me prouver à moi-même que le chevalier blanc était toujours un héros. Je pris donc le parti de me battre contre ce dragon. Il fallait à tout prix éviter que ce monstre vienne à détruire beaucoup de vies humaines. C’était notre devoir et je savais que je n’y manquerais pas.

Au moment où Stefan proposa de nous diviser en deux groupes, je m’approchais naturellement de lui. Je savais que parmi les habitants de Storybrooke ma place était bien plus à ses côtés qu’à celui des chercheurs d’eau.

"Permettez que je me joigne a vous. J'ai déjà une certaine expérience dans le combat contre ces créatures."


" Très bien ! Mais soyez prudent ! Nous ne savons pas si cette créature est différente de celles de votre monde ou des légendes."


Il avait raison. Si le courage était de mise, il ne fallait pas faire preuve de témérité. Nous devions agir de manière responsable et prendre les décisions voulues au moment le plus approprié. Le premier obstacle à dépasser était la position du dragon. Il était bien plus aisé de combattre un dragon qui reposait à terre plutôt que celui qui volait dans les airs.

"Il est clair que notre position n’est pas des plus aisées… Auriez-vous une idée pour attirer son attention ? Il est tellement haut dans le ciel."


Je me tournais vers Stefan. Après tout, peut-être que l’homme avait quelques tours dans sa manche qu’il n’avait pas encore révélé.

" Il faudrait un gros bruit. Une explosion, n'importe quoi. Mais à cette époque, ce n’est pas simple. Quelqu'un aurait apporter quelque chose d’inflammable ?!"


Je devais bien admettre que ce n’était pas mon genre de porter des objets inflammables sur moi. Je n’étais pas non plus le genre d’homme à me promener avec un briquet ou une boîte d’allumette. Je devais bien admettre qu’étant donné la situation je le regrettais quelque peu.

"Si seulement ! Nous aurions pu attirer son attention avec des flèches enflamées."

Il est vrai qu’à l’époque où je partais effectuer des quêtes dans le monde des contes, je songeais à chaque fois d’emporter avec moi le nécessaire pour faire face à toutes les possibilités. Mais les mondes que nous traversions qu’il s’agisse celui de Storybrooke ou du monde des contes étaient bien différents. Toutefois, je refusais de me laisser abattre. Il y avait d’autres moyens que ceux de notre équipe pour parvenir à nos fins.

"Mais peut-être pourrions-nous trouver quelque chose d'intéressant au village ?"


Je savais bien sûr qu’avec un dragon dans les parages c’était une chose impossible et très dangereuse à considérer. Ce monstre semblait avoir une dent contre ses habitants. Mais après tout qui ne tentait rien n’avait rien et cela ne me ressemblait pas de me conduite comme un lâche. Ile ne restait plus qu’à savoir si mon interlocuteur était capable de faire preuve d’autant de zèle que moi.

" C'est une bonne idée ! Vous et moi, partons chercher ce dont nous aurons besoin. Une personne devra rester en dehors de la ville pour surveiller le dragon et l'évolution du massacre. "

Je laissais alors un large sourire sur mon visage. Son approbation me rassurait grandement.

"Je suis ravi de savoir que vous partagez mon opinion...et mon gout du risque."

" Un ancien roi vit pour le risque, mon cher ! Allons-y !"


"Prenons nos montures et allons-y. Nous nous déplacerons plus rapidement en cas d'ennuis."

C’était en effet bien joli de courir vers le danger mais il faudrait savoir faire preuve de rapidité si jamais les choses venaient à se gâter. C’était d’ailleurs très facile à l’imaginer avec un dragon à nos trousses. Montant tous deux sur nos chevaux, nous nous dirigions vers le village. Je m’arrêtais alors devant la taverne que nous avions fréquentés au début de notre aventure. S’il y a une chose que je savais à son propos c’était que l’alcool y coulait à flot. C’était un point fort que nous pourrions mettre à notre avantage. Je partageais alors mon idée avec Stefan.

"Vous désiriez trouver un produit inflammable ? Il y a-t-il un endroit plus indique qu'ici ? Nous pourrions trouver des barriques d'alcool qui produirait un sacre boucan s'il venait a s'enflammer. Et il suffira d'employer une torche pour enflammer le tout. Qu'en pensez-vous ?"

" C'est une bonne idée, cher compagnon ! Prenons le plus de bariques d’alcools qu'on le peu et allons placer cela dans un endroit inhabité pour l’éloigner de sa civilisation"

"Je vous suis parfaitement et espérons que la Providence sera de notre côté."


Il avait bien raison. A quoi cela servait-t-il de chercher à protéger la population si nous la mettions nous-même en danger ? Nous entrions alors dans la taverne déserte. Nous nous saisissions chacun d’un tonneau d’alcool. En sortant de l’établissement, Stefan entreprit de sceller le tonneau à son cheval. Je devinais pourtant que ce n’était pas la solution idéale. Combien de temps cela nous prendrait-il pour charger suffisamment de tonneau à notre scelle pour détourner l’attention du dragon ? Non, il fallait trouver une solution. C’est alors que mon regard fut attiré par la vision d’une charrette abandonné. La voilà notre solution !

"Voyez à croire que nous sommes bénis. Voilà une très bonne solution qui nous évitera de faire d'interminables allées retour"

J’attachais alors mon cheval à la charrette, le destinant à être le porteur de nos tonneaux.

"Ne perdons pas une minute. Nous devons poursuivre notre chargement"


Cela nous pris un peu de temps pour charger suffisamment de cargaison. Puis, nous prenions à nouveau le chemin pour rejoindre nos amis. J’espérais alors que tout se déroulerait comme prévu.


b l a c k f i s h

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Reaching Perfection



Lena Davis
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Lena Davis

| Avatar : katie mcgrath

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 Cizv
Je te jure, je me sens tellement mal de t'avoir amenée inconsciemment dans cette histoire.
Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 Hf3k
Par delà les apparences...

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 Zv9r

| Cadavres : 1480



Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 _



________________________________________ Dim 24 Oct 2021 - 21:46






Lena & Lance


Et tout ça pour une épée qui réalise les voeux...

Alors que nous venions de terminer l’épreuve des joutes et que nous pensions pouvoir nous poser un peu. Surtout que je revenais dans la course mais désormais avec une nouvelle idée derrière la tête sil il advenait que je puisse obtenir cette épée. Cependant, présentement, on avait un autre problème. Un dragon. Je m’étais tout de suite mise en tête qu’il fallait que je fasse quelque chose. Stefan avait donné l’idée qu’on se sépare pour avoir un peu plus de terrain et surtout qu’une partie du groupe distrait le dragon. Réfléchissant, je me décide à faire partie du groupe de distraction. Grimpant sur ma jument, je respire profondément alors que je vois tous les autres partir. Stefan et Lance partirent de leur côté, et Honey et Hermès ne tardèrent pas à disparaître non plus.

« Ok Lena, on va jouer un peu… » soufflais-je avant de me concentrer.

Je gardais en tête les cours de Regina. Je n’étais encore qu’une novice mais la dernière fois, j’avais réussi à faire apparaître du feu. Faible mais présent tout de même. Je devais faire diversion, il le fallait. Soufflant profondément, une boule de feu ne tarde pas à naître au creux de mes mains, faible mais assez forte pour distraire le dragon. Rouvrant les yeux, je la lance vers lui.

« Eh le dragon ! Tu viens, on joue à chat ?! »

Je lance une seconde boule de feu mais apparemment, je l’avais plus énervée qu’autre chose. De la fumée, beaucoup de fumée, trop de fumée. Par Saint-Merlin, Regina ne m’avait encore appris que des bases. Télékinésie et boule de feu n’était pour l’instant que ce que je possédais en réserve, enfin quand ça voulait bien marcher. Par chance, Lance et Stefan étaient de retour. Descendant de ma jument, je l’attache avant de me diriger en courant jusqu’à eux.

« Je crois qu’il faut qu’on agisse maintenant, je l’ai un peu énervé. »


Stefan ne tarde pas à encourager Lance d’aller plus loin de la ville avec les tonneaux pour distraire le dragon en faisant exploser les barriques d’alcool. Il me propose de le suivre. J’accepte rapidement. Je m’approche de Lance et lui souris.

« Bon bah le mieux à faire, c’est d’y aller. »
« Oui c’est une bonne idée, ne tardons pas. »

Il me tend la main.

« Si vous voulez bien vous donnez la peine, gente demoiselle. »

Je lui souris et saisis sa main avant de me hisser à ses côtés.

« Merci Lance. »

Il s’installe par la suite et reprends la parole.

« Alors dites-moi, où pensez-vous que nous devrions allés ? »

Il regarde les autres ramasser de l’eau.

« Il ne faudrait pas que nous nous éloignons trop d’eux. Sinon notre petite distraction n’aura servi à rien. » « Je pense que le mieux à faire, c’est d’aller hors des remparts de la ville tout en restant à la fois assez proche pour qu’ils puissent agir par la suite. »

Il hoche la tête positivement.

« Vous avez raison. Allez, ne perdons pas une minute de plus. »

A ces mots, il fait repartir son cheval.

« Quand les barriques d’alcool vont exploser, ça risque d’énerver encore plus le dragon, il faudra vraiment calculer le meilleur moment pour les enflammer. »

Je tourne mon regard vers Lance.

« Je suis encore novice en magie mais normalement, je devrais pouvoir faire du feu. »

Il me regarde très intrigué.

« Vous êtes magicienne ? Voilà qui est intéressant. Comment l’avez-vous apprise ? »

Je lui souris.

« En réalité, je suis une habitante du monde réel, j’apprends la magie depuis quelques semaines. C’est Regina qui m’apprend la magie. Elle ne m’a appris que les bases pour l’instant. J’ai encore du mal à contrôler mais la plupart du temps, ça fonctionne. » « Ah oui ? J’ignorais qu’une personne du monde réel pouvait être capable de maîtriser un art aussi subtil que la magie. Je vous félicite. »

Il s’arrête quelques instants avant de reprendre.

« En espérant qu’elle ne vous aura enseigner que de la magie blanche. » « Moi aussi, j’en suis assez surprise je dois bien l’avouer. Je l’étais encore plus lorsqu’elle m’a dit oui pour m’apprendre en ignorant si j’en serais capable. N’ayez crainte, elle manipule la magie blanche désormais. »

Il semblait vouloir s’en tenir là pour la discussion.

« Donc vous disiez que vous seriez capable de mettre le feu aux poudres…comment comptez-vous vous y prendre exactement ? »

Je ferme les yeux quelques instants et me concentre. Les deux mains l’une face à l’autre et fait apparaître de légères flammes. Je tourne le regard vers Lance.

« Comme ça. » « Très bien. Mais ne gaspillez pas toutes vos cartouches avant notre arrivée. Nous aurons besoin de votre magie. »

Il s’arrête après quelques minutes de marche.

« Est-ce que cet endroit pourrait convenir à votre avis ? »

Je regarde autour de nous et calcule la distance. Ça allait fonctionner. Je fais un signe positif de la tête.

« Je pense oui ! On est assez loin de la ville tout en étant à la fois assez proche. Ça devrait fonctionner. »

On descends tous les deux et installons les barriques. Une fois positionnées, je respire profondément. Faisant signe à Lance de se reculer un peu, je tends les deux mains devant moi et respire. Il fallait que ça marche. Le feu avait du mal à apparaître entre mes doigts.

« Allez Lena ! Ne lâche pas, pas maintenant ! »

Tendant les deux mains, je finis par réussir à faire apparaître des flammes entre mes doigts. Une boule de feu finit par se former, puis une seconde. Je les lancent contre les barriques d’alcool et…

Que le feu d’artifices commence !

belle âme

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Quand le totem sera retrouvé
le réveil sera accordé et l'esprit libéré
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82565-qui-a-dit-que-les-bru http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89367-regina-et-les-droles-de-dames-liens-et-sujets http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89367-regina-et-les-droles-de-dames-liens-et-sujets http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89438-loft-de-lena-centre-ville http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89439-d-corp-centre-ville#1282957 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85587-_lenadavis_


Adam Pendragon
« Oups, tu veux voir...
Mon épée ?»


Adam Pendragon

| Avatar : Chαrlie Hunnαm.


Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 Heradam

I THINK YOU WILL
SET YOURSELF AFIRE,
BEFORE YOU REALISE THAT;
EVEN YOU CANNOT CONQUER.




| Conte : Merlin l'enchαnteur.
| Dans le monde des contes, je suis : : Arthur.

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 ZNK13

| Cadavres : 473



Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 _



________________________________________ Mar 26 Oct 2021 - 14:19 « Oups, tu veux voir... Mon épée ?»


PREND TA KAAMELOTT

D’accord, un dragon attaquait la ville, rien que ça. Enfin ce n’était pas ce qui étonnait le plus Adam… Ce qui l’interpellait, c’était la capacité de certains personnages de cette ville à se comporter comme s’ils jouaient une scène. Le tournoi était quelque chose de prévu et programmé, certes, mais l’attaque du dragon ? Est-ce qu’il y avait réellement des gens qui s’étaient dit « tiens, si on sacrifiait une partie de la ville pour faire gagner un épée magique » ? Ou pire… Des gens pour répondre « Ok, let’s go. » ? Si c’était ça l’ambiance de Smirnoff, pas étonnant que les monstres se soient installés dans le coin ; ils étaient probablement moins hideux que les têtes pensantes.

Voyant l’agitation gagner les environs, le prince laissa les uns filer jouer les distractions – Lance était parmi eux, ça lui ressemblait bien de vouloir occire de l’écaille – tandis qu’il suivait du regard Honey Lemon et Hermès Hermès se dirigeant vers un point d’eau. Avec un fauteuil roulant ce serait pratique de transporter des seaux, mais avec deux mains… ? Omettant le fait qu’Hermès était une divinité, Adam chercha un moyen d’être un peu plus efficace. Il avisa du cheval qu’il avait monté précédemment, lâchement abandonné dans un coin par son propriétaire sans doute frileux face à l’incendie à venir, et décida d’en tirer parti : il attrapa les rênes, cala le chiot dans l’une des sacoches de la selle, et monta sur son dos. L’animal piaffa sur le coup, les naseaux dilatés et les yeux alertes, signe que rien de tout ceci ne le rassurait – forcément, le feu et un dragon, ça aurait fait baliser n’importe qui.

« Aller, on va par-là, nous. »

Il attrapa quelques seaux en bois posés non loin pour abreuver les chevaux et rejoignit plutôt rapidement les deux protagonistes près du point d’eau. Ils avaient l’air en pleine conversation, ce qui était plutôt étonnant étant donné le caractère urgent de la situation, non ?

« J’ai ramené quelques seaux supplémentaire. »

Expliqua-t-il, descendant de cheval pour aller les remplir uns à uns.

« Excellente idée ! Tu assures aussi en tant que pompier !! Et policier, à ce qu'on m'a dit ! »

« Les deux, en fait. » Répondit le prince. « Mais actuellement, policier : je suis revenu dans la police quand le shérif Brooke est arrivé. »

Il l’aimait bien ce type, un gars droit dans sa tête et dans ses baskets, qui s’occupait de la justice comme il le pouvait avec toute l’énergie nécessaire. Il ne comptait plus les cernes sous ses yeux mais il savait la ville entre de bonnes mains grace à lui… Ça donnait envie de venir travailler et, étonnement, ça aidait à supporter les imbéciles au téléphone. Ou le maire.

« Vous n’avez pas un moyen de faire un coupe-feu sur vous ? »

Savait-on jamais, sur un malentendu ça pouvait marcher.

« Je dois pouvoir fabriquer une porte coupe-feu mais sans la porte avec un peu d'acide borique, un polyalcool et un agent gonflant comme la mélamine. »

… Elle était sérieuse ? Mais elle était formidable cette scientifique.

Adam la vit pianoter sur son sac, s’apercevant alors qu’il contenait un tableau périodique qui s’illuminait au passage de ses doigts sur certains éléments. De petites balles en sortirent… Est-ce qu’elle venait réellement de fabriquer du coupe-feu en quelques secondes sur demande ?

« Ça va libérer de l'eau, entrainer la formation de structures polycycliques et libérer des gaz non combustibles. »

Et elle n’était « que » scientifique ? Le nobel, il était où ?

« … S’il ne vous manque qu’une porte, ça peut s’arranger. »

Même si la porte ne serait pas très utile, visiblement. Hermès, juste à côté d’eau, haussa les épaules.

« Coupe-feu ? »

Il commença alors à faire apparaître un extincteur, un tuyau relié à rien, plusieurs vieux tonneaux, une épée, une paire de ciseaux… Il avait visiblement pris le terme à la fois de manière littérale et compris de quoi il retournait. En revanche, niveau team premier degré :

« Comme le nom l'indique ça empêche le feu de se propager ou en tout cas ça le retarde considérablement, il y a plusieurs paramètres à prendre en compte. »

Okay, il était temps d’accélérer un peu la situation. Ils avaient les ingrédients, restait à aligner la recette.

« Attendez, attendez, vous pouvez faire apparaître des objets ? »

Pourquoi est-ce qu’il ne l’avait pas dit avant ? Ça leur aurait évité ce détour ! Lorsqu’il valida, Adam posa une main sur le pommeau de la selle et remonta à cheval, muni de quatre seau remplis d’eau solidement attachés.

« C'est parfait. Gardez ça en stock et avec les coupe-feu de Honey on va pouvoir délimiter une zone sans propagation. »

Il tourna l’animal pour avancer.

« Allons les rejoindre, Hermès, je compte sur vous pour les extincteurs ! »

Aussitôt, le concerné fit apparaître une grande paire d’ailes dans son dos. Il les avait caché où, exactement ?

« Comptez sur moi ! »

Honey Lemon activa son fauteuil à moteur au moment où la divinité décolla en transportant pas moins de huit extincteurs dans ses bras – ne nous demandez pas comment c’est possible, imaginez de petits extincteurs. Ils n’étaient pas à un anachronisme près ! Le trio retourna à proximité de leur point de départ et y trouvèrent Stefan, à cheval lui aussi, qui semblait les attendre.

« Suivez-moi ! » Les invita-t-il.

Aussitôt dit, aussitôt fait, puisqu’ils se dirigèrent en direction d’espèces de barricades… Et d’un sacré feu d’artifice, visiblement O_o Les dragons de ce monde étaient décidément très bizarres.


CODAGE PAR AMATIS

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

    la tête aussi divague
    et les routes qui hier étaient là aujourd'hui n'y sont pas. - as your power increase, so, too, do the forces that will oppose you. balance is a law that cannot be transgressed.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87189-at-the-edge-of-our-ho http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t87484-from-nothing-comes-a-king


Stefan Vulpesco
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Stefan Vulpesco

| Avatar : Claes Bang

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 TAxVNJ8
Things are beautiful if you love them.



| Conte : Dracula
| Dans le monde des contes, je suis : : Dracula, alias Vlad Teapes

| Cadavres : 621



Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 _



________________________________________ Mar 26 Oct 2021 - 18:49

Tout le monde finit par se rejoindre aux barriques d'alcool. Tous ayant les accesseoirs dont ils auront besoins, on fait exploser les tonneaux, le bruit faisant frémire les environs. Le Dragon l'entend forcément et se précipite vers sa source. Tous sont parrés, tenant un seau d'eau et une épée qu'ils ont trouvés un peu partout. Le groupe travaillant en équipe, la créature immense n'a pourtant aucune chance. On réussit à balancer de l'eau dans sa gueule et cette dernière s'écroule au sol. Elle n'est pas morte, mais mal en point. C'est le moment parfait pour l'achever, ce que fera quelqu'un de courageux dans le groupe. Quand la créature s'éteindra enfin, Merlin apparaitra, tout sourire.

- Vous avez sauvés la ville! Merci à vous, les héros! Dommage que ce Dragon a gâché la fin des jeux, mais je pense que l'on peu quand même dicerner un gagnant pour l'épée! Attendez, je vais la chercher!


Il disparait pour revenir à nouveau. Sa tête à changée et il tiens dans ses mains non pas une arme, mais un sac en toile.

- Et bien... Il semblerait que dans la panique, quelqu'un a voulu utiliser l'arme pour se battre. Je ne sais pas comment il a fait pour la casser en six morceaux! J'aimerais tellement trouver qui a fait ça!

Soudain, apparait devant eux un homme couvert de savon et tout nu. Il fige, les regarde tous avec de gros yeux avant de porter instinctivement ses mains à sa quéquaite pour se cacher avant de courir dans le sens opposé.

- Étrange! On dirait que cela fonctionne! OHHHH! Je sais! Chaque morceau peu donner un voeux maintenant! Voilà tout! Et je viens d'en utiliser un, dommage! Mais tenez, prenez vous un morceau chaque. Vous l'avez mérités!

Il passera devant tout le monde qui plongera la main dans le sac pour sortir un morceau d'épée. Merlin s'arrêtera devant Honey et il haussera les épaules.

- De toute façon, il me semble que vous n'en vouliez pas... Non? J'ai autre chose à vous proposer comme récompense si vous voulez. Il se trouve que Léonard de Vinci ait quelques dossiers qui, à notre époques, sont perdus... Je peux vous les offrir. Il n'en veut plus de toute façon.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Something about you positively demands ... intimacy.


Little Miracle:


Honey Lemon
« Science is magic that works. »

Honey Lemon

| Avatar : Emily Bett Rickards

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 Eroshoney

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 T45i

| Conte : Big Hero 6
| Dans le monde des contes, je suis : : Honey Lemon

| Cadavres : 6356



Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 _



________________________________________ Mer 27 Oct 2021 - 22:11 « Science is magic that works. »

Forts de leur plan et de leur complémentarité, Hermès, Adam et Honey rejoignirent le reste du groupe près de ce qui avait l'air de barriques d'alcool en feu (une idée dangereuse que la chimiste aurait cependant pu avoir aussi) et y arrivèrent suffisamment armés pour aider les autres combattants (car, puisqu'ils affrontaient un dragon, c'était bien le terme adéquat) à lutter contre le dragon. Même s'ils n'avaient pas discuté dans les détails du plan, tout le monde semblait savoir ce qu'il avait à faire et, ainsi, Honey dispersa ses balles chimiques qui contenaient les éléments qu'on trouve habituellement dans une porte coupe-feu tout autour de la zone pendant que les uns éteignaient le feu avec de l'eau et que les autres menaient un combat plus littéral mais bien inégal, épée contre dragon. Certes, ce procédé chimique qui permettait à certaines portes de couper le feu, aussi pratique que méconnu par le grand public, n'était pas d'ordinaire prévu pour circonscrire les flammes aussi hautes que brûlantes du souffle d'un dragon mais s'avéra toutefois relativement efficace. Seules, les balles chimiques auraient été bien en peine pour éteindre les flammes du dragon, mais combinées aux autres talents et idées de la troupe, elles s'inscrivaient dans ce qui ressemblait, en fin de compte, à une action de groupe construite, si bien qu'après un moment, le dragon s'effondra de tout son poids sur la terre ferme.
Le choc provoqua une onde semblable à une secousse sismique et ne signa pas la fin de la créature qui, quoique blessée, peut-être aussi fatiguée, était surtout particulièrement hargneuse à présent. Il sentait probablement que les humains, contre toute attente, prenaient peu à peu l'avantage du combat et redoublait, vainement, ses efforts. C'était presque triste, en fait, réalisa Honey. Certes, elle était contre la destruction par les flammes d'un village et de ses habitants mais elle devait bien admettre qu'elle aurait préféré que le dragon puisse connaitre une fin moins funeste. Jusqu'à présent, et comme toujours dans ses aventures passées, la chimiste s'était contentée de se défendre. Elle n'attaquait jamais, sauf dans les sports où c'était autorisé. Dans la mesure du possible, aussi, la jeune femme s'arrangeait pour éviter que ses ennemis ne connaissent un sort funeste, sans doute par humanité, mais dût se rendre à l'évidence que, cette fois, ce n'était pas possible. Scientifiquement et moralement, la conclusion était dommage et d'ailleurs, ce ne fut pas Honey qui porta le coup fatal et ultime à l'animal.
Mais à peine celui-ci avait-il été donné que Merlin réapparut comme une fleur pour les féliciter de leur réussite, des félicitations qui ne manquaient d'ailleurs pas de souligner à quel point le fameux enchanteur avait brillé par son absence dans l'affrontement final. Etrangement, ce constat n'étonna pas Honey qui, au demeurant, était contente, sinon ravie, d'apprendre que les péripéties touchaient, enfin, à leur fin. Maintenant que le gagnant ne tarderait pas à être annoncé, ils pourraient bientôt rentrés et oublier, ou du moins essayer d'oublier, cette drôle de journée dont ils se seraient, la majeure partie du temps, bien passés.
Sauf si Merlin avait décidé que les retournements de situation n'étaient, en fait, pas totalement derrière eux.
A peine parti à la recherche de l'épée, l'enchanteur réapparu non pas avec une épée entre les mains mais un sac en toile. Honey arqua un sourcil, perplexe, autant à cause de l'absence d'épée complète qu'à cause de l'explication fournie par le sorcier. Elle jugea, toutefois, que cette coïncidence allait arrangeait les affaires de tout le monde, à commencer par Merlin qui, finalement, n'avait même pas besoin de désigner un gagnant.
Parce qui avait, au fond, été meilleur que les autres ? Si, sur les épreuves, il avait parfois été évident de désigner un meilleur et un moins bon (Honey étant entrée, tour à tour, dans les deux catégories), en fin de compte, tous les six n'avaient pas hésité à combattre le dragon, au péril de leur vie pour certains qui n'étaient que des mortels. Forcément Merlin aurait-il dû le prendre en compte même si l'épée n'avait pas miraculeusement été cassée ?
Honey en était à mener cette passionnante (pour elle, du moins) réflexion quand, surgi de nulle part, un homme dans sa tenue de naissance, apparu comme téléporté depuis le néant. Sous ses yeux encore plus écarquillés qu'auparavant, l'individu s'enfuit, avec toute la pudeur qu'il lui restait à sa suite. Les yeux encore fixés à l'endroit où il avait si subitement surgi, Honey secoua finalement la tête, se retentant d'émettre un jugement quelconque sur toute cette situation bien plus bizarre que tout ce qu'elle avait vu dans sa vie, pour poser son regard vert sur Merlin et écouter, une fois encore, son explication farfelue.
La jeune femme ne savait pas ce qui la dépitait le plus dans tout ça : que Merlin, loin de faire honneur à ce que la légende racontait sur lui, donne l'impression d'être un illuminé dont les explications et l'aide arrivaient toujours trop tard ou qu'il ait, manifestement, utilisé un souhait pour quelque chose d'aussi étrange que faire apparaitre un homme nu. N'y avait-il pas meilleure utilisation possible d'un souhait magique ? Sans aller jusqu'à demander la paix dans le monde (qui, d'ailleurs, n'entrait peut-être même pas dans les règles énoncées par Merlin en début d'aventure sur le libre arbitre), il y avait probablement de tas de choses à souhaiter plus intéressantes qu'un homme nu, qu'il s'agisse de la santé, du bonheur ou de s'offrir quelque chose dont on avait pas les moyens.
Mais, visiblement, Merlin ne pensait pas de la même façon et n'avait a priori même pas conscience de la stupeur que son souhait avait provoquée. Ainsi, comme s'il distribuait des bonbons, il s'avança devant chacun des participants pour leur présenter un morceau d'épée magique mais, lorsqu'il baissa le regard vers Honey, son sac de toile était vide. Leurs regards se croisèrent et tous les deux s'observèrent sans rien dire pendant quelques instants. La jeune femme avait l'impression qu'il essayait de la sonder et n'appréciait pas cette sensation mais, décidée à ne pas le montrer, elle ne cilla pas.
- De toute façon, il me semble que vous n'en vouliez pas... Non ? demanda-t-il en confirmant qu'il avait effectivement bien cerné la jeune femme.
Tout ce que Honey voulait en s'embarquant, contre son gré, dans ce tournoi, c'était que Stefan puisse faire son vœu et maintenant que c'était en bonne voie, elle pouvait considérer que, d'une certaine façon, la journée n'était pas totalement perdu. Si le souhait de Stefan fonctionnait, Damian aurait droit à une seconde chance dans la vie et cette pensée seule suffisait à rendre Honey heureuse par procuration. Quant à ce qu'elle aurait pu souhaiter, à cet instant, c'était surtout de ne jamais plus recroiser la route de ce Merlin et de ses tournois médiévaux mais de rentrer chez elle. Ce qui allait bientôt arriver. Non ?
Sans que Honey n'ait eu à confirmer l'intuition de l'enchanteur, il poursuivit et intrigua Honey pour la première fois de la journée :
- J'ai autre chose à vous proposer comme récompense si vous voulez. Il se trouve que Léonard de Vinci avait quelques dossiers qui, à notre époque, sont perdus... Je peux vous les offrir. Il n'en veut plus de toute façon, ajouta Merlin ce qui, en fait, amoindrissait son geste.
N'est-ce pas toujours plus facile d'offrir quelque chose dont on ne veut plus ? Honey préféra ne pas ouvrir ce débat aux allures philosophiques et accepter ce cadeau pour ce qu'il était. Une compensation pour le temps qu'elle avait alloué aux excentricités de Merlin.
- Je les veux bien, merci, répondit-elle poliment, tâchant de réprimer dans sa voix le son de la méfiance que le mage lui inspirait quand même toujours.
Aussitôt avait-elle accepté, aussitôt les écrits étaient-ils apparus sur les genoux de la jeune femme. Merlin était peut-être loufoque, sa magie n'en était pas moins efficace, que ce soit pour faire apparaitre des exhibitionnistes ou des documents précieux.
- Vous voulez bien nous ramener chez nous maintenant ? demanda alors la jeune femme, soudain pleine d'espoir.
Une fois encore, de la même façon qui les avait amené au Moyen-Âge, le décor s'estompa sous leurs yeux et, l'instant d'après, ils étaient revenus à la case départ, au port de Storybrooke. Honey ne retint pas un soupir de soulagement. Enfin cette histoire était derrière eux !
La jeune femme ne s'était pour le moment pas préoccupée des souhaits des uns et des autres. Elle n'avait pas fait attention pour savoir qui avait déjà souhaité quoi et songeait, en fait, que les vœux des uns et des autres étaient sans doute personnels. Mais il y avait un détail qui n'avait pas manqué de frapper la jeune femme : Stefan, pourtant si impatient à l'idée d'obtenir réparation pour son erreur de jadis, n'avait pas encore utilisé son morceau d'épée. Alors, profitant de l'espace que le port offrait pour les abriter des oreilles indiscrètes, Honey roula jusqu'à lui et saisit ses mains.
- C'est bon d'être de retour, commenta-t-elle en observant les alentours, pas vraiment pour parler de ça mais surtout pour éviter de rentrer directement dans le vif du sujet. Et encore plus d'être de retour avec ce que tu espérais, ajouta-t-elle, rayonnante de sincérité. Tu avais l'air si impatient, si déterminé et enfin, tes efforts ont payé ! Tu dois être si fier de toi ! En tout cas, si tu ne l'es pas, tu devrais l'être. Tu as été EXTRAORDINAIRE et je dois dire que...
La fin de la phrase de Honey mourut dans un silence quand, gênée, elle réalisa que ce n'était pas tout à fait le moment de lui avouer qu'il était plus sexy lorsqu'il pratiquait l'escrime (ou ce qui s'y apparentait). D'ailleurs, ce n'était même pas de ça qu'elle voulait parler, à l'origine. Se ressaisissant, Honey replaça une mèche blonde derrière son oreille, geste qui la trahissait toujours, et enchaina d'un ton plus mesuré comme si elle n'avait pas laissé ses émotions s'emballer :
- Je me demandais... Pourquoi tu n'as pas encore fait ton souhait, du coup ?
Honey avait toujours un mal fou à déterminer si ses questions étaient trop personnelles, étant à la fois très curieuse de nature mais aussi désireuse de ne pas s'immiscer dans pensées et réflexions intimes qui ne la regardaient pas. Elle n'était en outre pas aidée par Stefan dont les sentiments étaient particulièrement difficiles à déchiffrer, surtout pour une femme comme elle.
- Je comptais attendre Noël et cacher cette relique dans un lieu sûr en attendant, répondit-il. Je voudrais que ce soit une surprise pour mon fils, explicita-t-il.
Honey ne put que sourire de toute la largueur de sa bouche à l'écoute de ces mots. Quel meilleur moment y avait-il dans l'année que Noël pour une surprise capable de changer votre vie ? En comparaison, le cadeau que belle maman pourrait bien entre temps trouver pour Damian paraitrait plus dérisoire que jamais mais la jeune femme ne s'en inquiétait pas le moins du monde. Elle était simplement en phase avec cette décision, jugeant que cet instant était personnel et n'appartenait, en effet, pas à la place publique.
- C'est une excellente idée ! s'écria la jolie blonde. Oh, il va être tellement content, vous allez passer un si beau Noël ! Et toi qui es persuadé d'être un mauvais père...
A ces mots, Honey secoua la tête, comme s'il fallait à tout prix chasser cette idée de son esprit.
- Je trouve que tu te débrouilles plus que bien en tant que père, reprit-elle en recouvrant sa voix mesurée. Tu devrais arrêter d'être tout le temps sévère envers toi, conseilla la jeune femme avec douceur. Tu sais, si je ne veux pas faire de vœu, c'est aussi en partie parce que la seule chose que je pourrais souhaiter interfère probablement avec ton libre arbitre... Je voudrais qu'un jour tu puisses être en paix avec tout ce que ça peut impliquer... Le reste, le mariage, les enfants, la gloire, la santé, les découvertes, les voyages etc... Oh je dis pas que je peux tout contrôler, bien sûr que c'est faux, mais... Rien ne me dit que ça ne finira pas par arriver, d'une façon ou d'une autre et peut-être pas de la façon que j'imagine maintenant. Parce que c'est ça la vie et j'aurais l'impression de tricher si j'obtenais ce pour quoi je veux vivre autrement. Toi c'est différent, il n'y a qu'un peu de magie qui peut t'apporter ce que tu demandes et tu ne le demandes même pas pour toi. C'est très altruiste, assura Honey. Je vais me répéter mais tu devrais être fier de toi.
- Et toi tu es d'une grande bonté. Je suis heureux de t'avoir dans ma vie, répondit simplement Stefan.
Comme toujours elle avait parlé bien plus que lui et c'était leur normalité. Il n'y avait peut-être rien de plus à dire, en fait, d'autant que Stefan n'était pas aussi à l'aise dans l'introspection sentimentale que son amoureuse. Qui plus est en public. En privé, les choses étaient différentes.
- Je vais aller dire au revoir aux autres et voir si Adam veut boire tout de suite le café qu'il a gagné pendant notre joute, reprit la jeune femme après un temps indéfini.
Lâchant les mains froides de Stefan, la jolie blonde roula pourtant d'abord vers Lance, l'ami (visiblement) d'Adam avec qui elle n'avait jusqu'à présent pas interagi. Trouvant ça peu poli, même si c'était les circonstances qui les avait empêchés de discuter, Honey s'avança vers lui et sourit en demandant, un peu de but en blanc :
- Vous étiez un chevalier avant, n'est-ce pas ?
La question était peut-être maladroite ou indiscrète même si l'expérience avait appris à Honey que la plupart des Storybrookiens aimaient parler de leur ancienne vie. Lance semblait faire partie de ces gens là car, avec un sourire aimable et un hochement de la tête, il répondit :
- En effet c'était le cas. Comment l'avez-vous deviné ?
Une question - pertinente, au demeurant - pour elle. C'était logique. Honey, d'ailleurs, était contente d'avoir bien supposé.
- Vous aviez l'air dans votre élément, nostalgique peut-être même, et semblez familier des coutumes de l'époque, notamment envers les dames. En tout cas vos prouesses ont été plus impressionnantes que les miennes ! s'écria la jeune femme.
L'effet escompté par Honey n'arriva pas et Lance laissa entrevoir une mine désolée avant de répondre humblement :
- J'ai connu des heures plus glorieuses.
Ca c'était lui qui le disait ! Mais Honey respecta son point de vue et opina, compréhensive. Repensant à la fin du discours de la jeune femme, l'ancien chevalier reprit, plus vivement :
- Ne dites pas cela mademoiselle. Votre intelligence aiguë vous aura conduite loin dans cette compétition. Je vous admire... sincèrement ! affirma-t-il.
- Oh... Merci, répondit la jeune femme en se sentant rougir. J'ai deux doctorats dont un en chimie, ça aide. Même si je ne pensais pas que ça m'aiderait aujourd'hui. Je vais pas vous mentir... c'est pas mon truc, les tournois médiévaux, je ne compte pas retenter l'expérience et j'aurais préféré visiter l'endroit et rencontrer ses habitants. Je respecte totalement le fait que ça soit le vôtre, précisa-t-elle rapidement. Votre passion pour... toutes ces choses passées et encore présentes grâce à vous, elle aussi, elle est admirable.
- Je peux tout à fait vous comprendre. Il est vrai que ce monde et ses coutumes sont fascinants. Personnellement, je n'ai jamais pu les oublier. Peut-être aurez-vous la chance de les rencontrer. On ne sait jamais. Il se passe tellement de choses étranges dans cette ville.
Sur ce dernier point, Honey ne pouvait qu'approuver Lance et gloussa. Puis elle prit congé du jeune homme et roula jusqu'à Adam pour lui demander :
- Ton café, tu le veux maintenant ou tu préfères commencer par ma carte avec mon numéro ? demanda-t-elle joyeusement, décidée à tenir le pari jusqu'au bout.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 SJ2banni-re-Honey
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t76583-honey-honey-oh


Lena Davis
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Lena Davis

| Avatar : katie mcgrath

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 Cizv
Je te jure, je me sens tellement mal de t'avoir amenée inconsciemment dans cette histoire.
Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 Hf3k
Par delà les apparences...

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 Zv9r

| Cadavres : 1480



Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 _



________________________________________ Sam 30 Oct 2021 - 11:50






Lena & Honey


Et tout ça pour une épée qui réalise les voeux...

J’étais heureuse que cette maudite aventure soit totalement terminé. J’avais mis le feu aux barriques d’alcool et tous ensembles, nous avions réussi à arrêter le dragon. L’épée brisée, nous en avions tous eu un morceau et Merlin avait fini par nous ramener à Storybrooke. On était enfin de retour à la maison. Lorsque j’ai rouvert les yeux et que nous étions sur le port de Storybrooke, mon portable s’est mis à vibrer. Ma mère adoptive qui me demandait comment j’allais. Sérieusement ? Elle m’attendait à mon appartement. Je lui réponds rapidement avant de tourner le regard vers les autres. Il fallait que je rentre à l’appartement de suite.

Ouvrant la porte, je pose mon regard sur ma mère installée sur le sofa, un verre de vin à la main. Je soupire et ferme la porte.

« Je t’en prie, sers toi. » soupirais-je avant de poser mes affaires et de retirer mes chaussures. M’installant sur le sofa, je regarde ma mère « où étais-tu Lena ? » « Depuis quand ça t’intéresse maman ? » « C’est normal que je m’intéresse à toi non ? » « Bah vu que tu le fais quand même assez rarement, je peux bien me poser des questions non ? »

Ma mère sirote son verre de vin avant de lever le regard vers moi.

« Où étais-tu Lena Kieran Davis ? » « Ça ne te regarde pas Lois Rebecca Davis. » « Lena ! » «  Maman, si tu pouvais sortir de mon appartement dans lequel tu n’as clairement rien à y faire, ça m’arrangerait. » « Ce que tu es désagréable ! Très bien, je m’en vais ! » « Je suis toujours désagréable avec toi très chère mère, c’est toi qui me l’a appris. »

Je lève les yeux vers ma mère.

« Bonsoir ! » soufflais-je alors qu’elle se dirigeait vers la porte d’entrée de mon appartement. La porte close, je soupire et me laisse tomber sur le sofa.

Je ne sais pas trop comment mais j’avais fini par m’endormir, sans doute quelques secondes après à peine. Me réveillant au matin, j’étais passée sous la douche rapidement, m’étais habillée et enfilant mes chaussures à talons, je prends mon sac avant de me rendre compte que le morceau d’épée magique se trouvait encore dans mon sac, enroulée dans un fichu. L’heure tournait rapidement mais j’avais encore quelque chose à faire ou plutôt quelqu’un à voir avant de me rendre jusqu’à D-Corp. Me rendant au labo d’Honey, j’entre et mes talons claquant sur le sol, j’arrive rapidement à sa hauteur.

« Salut Honey. Comment ça va depuis hier ? » « Très bien, on a tous survécu sans trop de dégâts, Stefan a eu ce qu’il voulait et moi aussi puisqu’on est de retour ici. Et toi ? Tu as déjà fait ton voeu ? » « On fait aller. C’était une assez étrange aventure. Je t’avoue que je déteste viscéralement les poupées possédées. Enfin bon…Eh bien en fait… »

Je sors le morceau d’épée de mon sac.

« Je ne sais pas… »

Honey arque un sourcil en ayant l’air de ne pas capter quand je parle de la poupée possédée. Elle n’avait sans doute pas eu à faire à une poupée. En tout cas la cicatrice à mon bas-ventre en était la preuve pour ma part.

« Pourquoi tu ne sais pas ? Tu as peur des conséquences ou de faire le mauvais voeu ? »

Je lève le regard vers Honey avant de reprendre la parole.

« Ce n’est pas ça…c’est juste que la seule chose que je pourrais souhaiter, c’est d’avoir le droit à ma fin heureuse mais je sais aussi que ce n’est pas à une épée magique de réaliser ce voeu parce que c’est moi la maîtresse de mon destin et c’est à moi de faire ce qu’il faut pour connaître ma fin heureuse et non à une épée magique de faire le travail à ma place. » « Je suis d’accord avec ce raisonnement, c’est pour ça que ça ne m’intéressait pas de prime abord, ce tournoi. Mais tu as gagné un voeu et d’après ce qu’on a vu, les voeux fonctionnent alors rien ne t’empêche de trouver quelque chose à souhaiter…Maintenant ou plus tard. Ça périme pas les épées magiques non ? »

Je lui souris.

« Oui c’est vrai…mais…je dois bien t’avouer que ça me fait un peu peur. » « Pourtant, tu apprends la magie avec Regina non ? Alors qu’est-ce-qui te fait peur ? » « Oui ça, c’est vrai. Apprendre la magie, ça me fait pas peur même si Regina est un peu flippante quand elle s’énerve. Mais non, ce qui me fait peur, c’est cette histoire de voeu. Regina m’expliquait que Rumplestiltskin lui a toujours expliqué que lorsque tu utilises la magie pour quelque chose que tu désires. Il y a toujours un prix à payer, j’ai beaucoup trop perdu pour risquer cela. Tu vois ce que je veux dire ? Puis je sais pas, il était un peu bizarre le Merlin… » « Il était CARREMENT bizarre tu veux dire ! Je veux dire même comparé à moi qui suis pas tout à faire ordinaire….Il l’aurait précisé, je pense, si le voeu avait un prix. Il a toujours donné toutes les informations même s’il ne les a pas toujours données au bon moment. Sinon, tu peux essayer de l’invoquer pour avoir une confirmation. »

J’hausse les épaules alors que je me souvenais du seul autre voeu que je voulais faire…que je pouvais faire.

« Y’a bien un voeu que je pourrais faire… » « C’est quoi ? »

Honey semblait très curieuse de m’entendre lui dire qu’elle pourrait être ce fameux voeu. Je lui souris.

« Pouvoir être maman à nouveau… »

Je lève les yeux vers elle avant de reprendre la parole.

« Je ne peux plus avoir d’enfants depuis mon accident de voiture et la perte de mon bébé. » avouais-je alors à la jeune femme.

Je remarquais qu’il passait beaucoup d’émotions distinctes sur le visage de la blonde. Elle commence à sourire avant d’avoir une mine triste quand je lui avoue tout.

« C’est un excellent voeu ! »

Mes mains tremblent légèrement avant que je ne lève le regard vers Honey.

« Tu crois ? » « Mais oui ! J’imagine que le voeu ne va pas te faire tomber enceinte du Saint Esprit, enfin j’espère parce que l’immaculée Conception, ça marche vraiment bien que dans la Bible mais indirectement ça pourrait te rendre heureuse, une future grossesse ! »

Je lui souris.

« Oui tu as sans doute raison. C’est ça mon voeu. Pouvoir à nouveau porter la vie. C’est ce que je souhaite vraiment du plus profond de moi-même. »

Je lui souris à nouveau avant de reprendre la parole.

« Je ne vais pas t’embêter plus longtemps, tu as sûrement du travail et moi aussi, ça te dit une soirée jeu vendredi ? » « Oui, bien sûr, pourquoi pas ! Mais tu m’embêtais absolument pas, t’inquiète ! Contente que tu aies trouvé ton voeu ! »

Je lui souris.

« Je repasserais pour parler plus longuement de la soirée, j’avais oublié ma réunion. J’y vais vite. Merci Honey ! »

Posant ma main sur son épaule, je lui souris et ne tarde pas à tourner les talons pour me rendre à D-Corp afin d’assister aux nombreuses réunions qui m’attendaient. Je savais désormais le voeu que je souhaitais. Devenir maman. Assise dans ma voiture, je respire profondément avant de prendre le morceau d’épée entre mes doigts.

« J’aimerais tellement pouvoir à nouveau porter la vie et devenir maman. »

Fermant les yeux quelques secondes, je les rouvre rapidement avant de reprendre ma petite vie. J’espérais que ça ai fonctionné, je le souhaitais du plus profond de mes entrailles.

belle âme

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Quand le totem sera retrouvé
le réveil sera accordé et l'esprit libéré
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t82565-qui-a-dit-que-les-bru http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89367-regina-et-les-droles-de-dames-liens-et-sujets http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89367-regina-et-les-droles-de-dames-liens-et-sujets http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89438-loft-de-lena-centre-ville http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t89439-d-corp-centre-ville#1282957 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t85587-_lenadavis_


Hermès
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Hermès

| Avatar : Ewan McGregor

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 T1e5

Mais oui, bien sûr! Je compte moins que Vaiana ou Athéna!


Hermès Express, pas de stresses, que des belles fesses.

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 Hermes10

| Conte : ➴ Hercule
| Dans le monde des contes, je suis : : ➴ Hermès

| Cadavres : 2969



Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 _



________________________________________ Dim 31 Oct 2021 - 13:45


         


Retour
C'est important de savoir qui on est, et d'où on vient.






J’étais les mains dans les poches, observant cette cérémonie d’un air un peu curieux et perplexe à la fois. Visiblement, personne n’était surpris des événements qui venaient de se dérouler. J’avais l’impression d’être le seul à avoie vécu ce genre d’aventure pour la première fois. Bien évidemment, j’étais trop orgueilleux pour aller parler aux autres et leur demander si, à chaque fois, leurs voyages dans le monde des contes se passait comme ça. Haussant les sourcils, quand on me remit un morceau d’épée, je l’observais avec émerveillement et scepticisme. L’instant suivant, il avait disparu de mes mains. Je ne voulais pas que les autres sachent mon vœu.

« Quoi ? On n’a pas le droit à une bonne paire de chaussette pour Noël ? »


J’observais un des écuyers qui m’avait regardé surpris, et je me demandais s’il comprendrait cette référence à Dumbledore. Sans parler aux autres, j’attendis, les mains dans les poches, la mine un peu renfermée. J’avais beaucoup de question. Je m’en posais beaucoup. Plus que les autres d’ailleurs. Mais ça, j’avais compris que ce n’était pas mon quotidien. Eux, venaient tous du monde des contes. Enfin, presque tous.

Plus tard.


Une fois rentrer, je saluais simplement les autres de la main. Poliment et sans trop de paroles. Ce n’était pas vraiment des amis, même si j’avais commencé un début de lien avec eux. J’avais toujours été comme ça : je fuyais beaucoup, et j’avais du mal à engager une relation avec quelqu’un. Pourtant, je leur souriais, et, l’instant suivant, toujours en leur faisant un signe de la main j’avais disparu.
Et j’étais réapparu devant une maison assez grande. Le morceau d’épée dans la main, je l’observais avec avidité et perplexité. Les gardes m’avaient toujours dit « Si vous avez des questions, le mieux c’est de les poser aux Titans. Pas sûr d’avoir des réponses, mais au moins, ils sont au courant. »
J’avais toujours trouvé cette réponse un peu vague. Mais peut être que c’était, justement, parce que toujours était vague avec eux. Sonnant, j’attendis poliment qu’on m’ouvre. Au lieu d’ouvrir, comme tout le monde, je sentis une présence qui venait d’apparaître derrière moi, aussi, je me retournais. Hypérion me faisait face, sous son apparence âgée. J’ouvris la bouche. Puis je la refermais. Je n’avais jamais eu affaire à lui par le passé en tête à tête. A chaque fois, y’avait du monde, et à chaque fois, j’avais plutôt laisser les autres lui parler. Ceux qui le connaissait le mieux. Aussi, je me hasardais…

« To… On… Hyp… euh. Monsieur Hypérion ? »


Tonton ? Oncle ? Hypérion ? Ou Monsieur, comme on appelait les inconnus ? Maladroitement, j’avais jeté mon dévolu sur la dernière option, plus dans la panique qu’autrement. Lui, visiblement cela le faisait sourire et il répondit simplement :

« Hermès ? »


J’ouvris la bouche. Puis je la refermai. Puis je l’ouvrai à nouveau. J’étais un peu rouge. Ca me faisait bizarre de parler à un Titan. C’était la première fois que ca m’arrivait seul à seul.

« Je peux vous poser des questions ? Ya des choses que je comprends pas. Et... je pense que vous pourrez m'aider a y voir plus... plus clair. »


J’avais un milliard de questions pour lui. Mais je ne savais pas lesquelles choisir. Lui, me regarda simplement en me désignant les jardins, et en m’invitant à le suivre d’un signe de tête. Je le suivais, en dandinant légèrement. Je ne savais pas si je devais être inquiet, heureux, excité ou désemparé.

« C’est très joli ici. »


Visiblement, il aimait les silences. Personnellement, ça m’angoissait un peu. J’avais toujours besoin de parler.

« Je voulais quelque chose qui me rappelle là où je vivais avant. »


C’était très simple. En même temps, il n’y avait rien de compliqué à dire. Je l’observais. Une première question me brûlait.

« C’était comment ? Titania ? »


Je clignais des yeux. Lui, fut assez surpris mais il répondit quand même :

« C’était grand. Très grand. »


Je n’aurai pas pu entendre mieux comme description. Je regardais bêtement le jardin, l’imaginant beaucoup plus grand. Très grand même. Je m’arrêtais.

« Je suis aller dans le monde des contes. J’ai récupéré ça. »


Je sortis le fragment d’épée enchantée, et le montrait à Hyperion.

« C’est sensé exaucer un vœu. Ca ne marche pas avec moi. »


Je soupirai, m’asseyant sur un banc, observant le bout d’épée qui scintillait au creux de la paume de ma main. Il l’observa lui aussi, un peu curieux et dit :

« Pourquoi tu as récupéré un objet de ce genre ? »


Parce que c’est mon anniversaire ? Et que je le veux ! Sméa… Oops. Je gardais cette référence pour moi et je me contentai de répondre en haussant les sourcils :

« Parce que je l’ai gagné. A un tournoi dans le monde des contes. Je pensais qu’il m’aiderait à … Aller mieux. »


Je n’avais pas voulu exprimer ce que j’avais à voix haute. J’avais encore du mal avec ça, même après quelques années. Je le levais pour l’observer mieux.

« C’est quand même bizarre. La Magie. »


Il me regarda, ainsi que le fragment d’épée.

« Oui. Comme beaucoup de choses qui restent incomprises. »


Je ne sais pas pourquoi cette réponse se rapporta à ma propre condition, mais soudain, je déclarai à brûle pourpoint :

« Vous avez connu ma mère ? »


Il parut très surpris de ma question. Il hésita, puis finit par répondre :

« Non. Du moins pas celle de ton monde. »


Je le regardais dans les yeux. La prochaine question que je voulais lui poser, je l’a gardais pour moi. Etais je une anomalie ? Distrait, je contemplais les jardins.

« D’accord. Et celle de ce monde, où est-elle ? J’aurai aimé la connaître. Savoir qui on est. D’où on vient. C’est important. »


Il eut l’air pensif, et après quelques temps répondit simplement :

« Je l’ignore. Ce qui importe n'est pas de vivre dans le passé mais d'aller de l'avant. C'est la seule certitude que tu peux te forger. »


J’hochais gravement la tête. Il avait raison, mais… Pas tellement. Je restais convaincu que le passé avait quand même son rôle à jouer dans l’avenir. Pour moi, le temps n’était pas une ligne mais un cercle, et le passé rejoignait un jour le futur. Je savais que c’était très stupide comme façon de penser, mais je n’étais pas le seul à penser ainsi. Finalement, je me levais.

« Merci beaucoup. Je vous souhaite une bonne soirée. »


Il eut l’air de trouver cela amusant, car un léger sourire perça son visage. L’instant d’après, je lui rendis, puis, je disparus.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

         
 
Hermès Express Corp
La devise c'est : dans la joie et la bonne humeur, nous livrons toujours nos colis à l'heure! C'est pas si dur à retenir.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/f156-hermes-express


Lance G. White-Knight
« J'ai pas trouvé où on peut demander un rang personnalisé... ! »

Lance G. White-Knight

| Avatar : Gaspard Ulliel

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 5kpp

"Même cela semble impossible, Même si cela semble irréalisable, il faut se battre et ne pas craindre de franchir le moindre obstacle pour que le rêve devienne enfin réalité."

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 Kerd

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 ZNK13

| Conte : Les légendes Arthuriennes
| Dans le monde des contes, je suis : : Lancelot du Lac

| Cadavres : 34



Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 _



________________________________________ Dim 31 Oct 2021 - 15:08

Prends ta Kamelott

Lance & Cie ;
Le dragon venait d’être vaincu ! En alliant nos forces, nous étions parvenus à venir à bout de cette épreuve difficile. J’avouais volontiers que cela me laissait songeur, moi qui d’ordinaire préférait fuir le monde pour jouer les chevaliers solitaires au secours de l’opprimé. Cela aurait donc pu constituer une véritable leçon pour moi. Mais bien sûr, je n’ignorais pas qui j’étais. Bien au contraire ! J’avais beau avoir pu échanger avec de nombreuses personnes au cours de cette aventure, je savais que je ne deviendrais pas soudainement une personne très sociable. Ce n’était pas dans ma nature.

Toutefois, je ne pouvais qu’apprécier notre travail d’équipe. Ne venions-nous pas d’éliminer un grand danger dans cette région ? La grande majorité des habitants de cette ville avaient pu s’en sortir et c’était bien là l’essentiel. J’en étais d’autant plus fier que l’idée que nous puissions réellement nous rendre utiles à ces personnes en dehors du tournoi était encore un plus grand honneur pour nous.

La suite de l’histoire fut bien plus surprenante. Alors que je m’attendais à assister à la finale qui aurait déterminé le vainqueur de notre grande quête, j’étais bien obligé d’admettre que je devais rester sur ma faim. Mais les paroles de Merlin avaient tout de même quelque chose de déconfortant. Finalement, plutôt que de désigner un seul vainqueur, un vœu serait accordé à tous. En effet, l’épée qui venait d’être séparée en six morceaux, était un signe nous récompensant tous pour le courage dont nous avions fait preuve pour sauver ce royaume. C’est tout du moins de cette manière que j’interprétais ces derniers évènements.

Tous comme les autres, j’avais saisi le morceau de lame qui m’était destiné. Je le gardais bien fermement dans le creux de ma main, jetant vers lui quelques regards pensifs alors que nous avions regagnés Storybrooke. Je me doutais que le vœu que je formulerais ne devrais pas être pris à la légère. Il ne devait jamais l’être. C’était une chose précieuse que d’avois la chance de pouvoir changer sa vie grâce à cette faveur. Je choisis donc de le conserver précieusement avec moi le temps de trouver le vœu le mieux approprié aux circonstances.

Après avoir échangé quelques mots avec la jeune Honey, j’observais avec attention chacun des protagonistes de cette aventure. Je n’avais pas prévu de rester très longtemps avec eux. J’avais simplement été rassuré par le fait que tous semblaient être en forme malgré l’épreuve que nous venions de vivre. Je décidais alors d’en rester là avec eux. Les grandes réunions de groupe n’avaient après tout jamais été une chose dont je raffolais. Je choisis de partir avant que l’un d’être eux suggère d’aller partager le verre de l’amitié pour conclure cette histoire en beauté.

Adressant un sourire amical envers Adam, je partis ensuite sur la pointe des pieds, veillant à ce que personne ne remarque mon absence. Si jamais mon ami souhaitait me trouver, il savait où se trouvait mon ermitage. Ce fut d’ailleurs vers ce dernier que je me dirigeais, me laissant peu à peu gagner par les souvenirs des dernières heures. Cette compétition avait réellement été palpitante. Replonger dans un univers ressemblant beaucoup à celui dans lequel j’avais vécu dans le monde des contes avait été un véritable plaisir pour moi. J’aurais tant souhaité pouvoir tout recommencer, ici et maintenant.
C’était d’ailleurs peut-être cela le vœu que j’aurais dû formuler. Non pas me retrouver dans le monde que nous venions de quitter. Cela n’avait pas beaucoup de sens. Mais peut-être rejoindre le royaume de Logres, constater tout ce qui avait changé depuis notre départ ou encore prendre des nouvelles des personnes que j’avais laissées bien involontairement derrière moi. Parcourir les terres de Gaunes pour prendre des nouvelles de mes cousins disparus depuis si longtemps. Fouler à nouveau les si beaux paysages du royaume de Lac pour retrouver la dame qui m’avait élevé comme son fils. C’étaient des rêves que j’aurais tant voulu voir se réaliser.

Une fois arrivé dans mon ermitage, je m’assis aux abords du petit ruisseau qui courait non loin de chez moi. M’asseyant sur une pierre, je saisis délicatement le morceau d’épée dans ma main. Je regardais silencieusement le reflet qu’elle projetait, laissant apparaître un sourire sur mes lèvres. Persuadé d’avoir fait le bon choix de vœu, je m’apprêtais à lui demander cela au moment où quelque chose surpris mon attention. Le reflet avait brusquement changé. Le visage jeune aux yeux d’un bleu cristallin que je voyais en me regardant n’y était plus. A la place, je voyais une silhouette noire et encapuchonnée. Sans pouvoir deviner son visage, je ne voyais qu’un sourire surhumain voire démoniaque qui me regardait avec toutes les mauvaises intentions du monde. Surpris, je relevais le regard lorsque j’entendis une branche d’arbre craquer. Mais lorsque je me retournais dans sa direction, elle avait disparu.

Secouant légèrement la tête, je reportais mon attention vers la lame. Conscient de mes états d’âme des plus étranges, je me mis à me demander si ce rêve était réellement celui que je souhaitais voir se réaliser. Ce simple miroir aurait-il eut été capable de me guérir ? N’étais-je pas fou de gâcher peut-être la seule chose qui lui permettrait de résister à cette folie qui commençait à s’emparer lentement de lui ?

Ne sachant pas réellement que faire, il retourna chez lui et rangeait le bout d’épée aux côtés de son épée complète, sa magnifique Prudence. Il attendrait que le jour soit enfin arrivé pour lui de redevenir le grand chevalier qu’il était à l’époque. C’était sa décision et il s’y tiendrait !



b l a c k f i s h

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Reaching Perfection



Contenu sponsorisé




Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott - Page 4 _



________________________________________

 Page 4 sur 4
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Saison 8 - Événement #6: Prend ta kamelott





Disney Asylum Rpg :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Les autres mondes :: ➹ Divers Mondes