Sur le Fil
du Rasoir
de Nat

Le Péché Divin
de seb

Merry Christmas
de Nanis


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Sur le Fil du Rasoir ☆ Evénement #88
Une mission de Balthazar Graves - Ouverture : 22 novembre 2017
« Serez vous prêt à venir flotter en bas avec notre Clown ? »

Partagez | .
 

 Evénement #66 : Retour aux Sources

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage

Figue A. Row


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : Crystal Reed :love:

Ѽ Conte(s) : Le descendant de Cyrano de Bergerac, vous savez, celui qui a le nez qui pousse dès qu'il dit un mesonge. :uh:
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le plus beau, l'unique, le meilleur... Figaro, bien sur. :uh:

☞ Surnom : Fifi (brin d'acier :boulet:)

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1080
✯ Les étoiles : 949




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Sam 22 Oct 2016 - 20:17








Et un poing dans la tête, un !

« La prochaine fois que je recroise ton chemin, mets une armure, parce que tu vas sérieusement douiller ! »


Outch, c’est quoi ce mal de tête horrible là ? Non, vraiment, j’ai l’impression de m’être pris un parpaing sur la tête… Voir qu’une famille d’éléphant m’a piétiner sans merci… Mais j’étais presque sûre qu’on ne croiserait pas d’éléphant ici… Quoi que. Tout était possible apparemment. J’ouvrais un œil.. Puis l’autre, avant de papillonner légèrement du regard à cause de la lumière. Grognant légèrement, je me tournais en remettant ma tête dans mon coussin dans le but de rejoindre une nouvelle fois les bras de Morphée. Mais pas possible, ma tête me faisait trop mal. Les cheveux en pétard, je relevais la tête, plissant les yeux en apercevant un inconnu à côté de moi.

- Fgv,zripgv kjfopze fjeioz… Je suis où là ?

Ma vue s’adapta à la luminosité, et le visage… Plutôt pas mal, de l’indien en face de moi se dessina pour mon plus grand bonheur. Ah bah ça va, dites. Même bourrée je ne perds pas la main. L’est plutôt pas mal l’indien. C’est pas que moche et bête ces machins là. Bon, je ne souvenais strictement rien d’hier soir… A partir du verre de trop. Et donc, je ne me rappelais pas du tout de lui. Ni de notre nuit. Zut. L’indien me fixa puis avança sa main pour rabattre l’une de mes mèches derrière mes oreilles.

- Toi dans tipi. Toi avoir pris belle cuite.

Un sourire goguenard se dessina sur ses lèvres alors que j’hochais la tête… Comme je le pouvais vu ma migraine. Oui, moi avoir pris belle cuite comme tu dis. C’est toujours pas trop agréable ces choses là. Je m’en serais largement passé. Me rappelant du concours de boisson de la veille, je fis mine de réfléchir avant de replonger sous la couette.

- Outch, ça envoie votre truc, je me rappelle plus de la fin de la soirée… Ca a finis comment ?

Attendez… J’espère qu’il n’est pas tard hein ?! Ils m’auraient réveillé les autres avant de partir, ils m’auraient pas oublié ? Ils m’auraient pas laissé là toute seule en m’abandonnant ? Non ils n’auraient jamais fait ça, ils n’auraient pas osé. Bande de… Non ! Ils n’auraient pas osé. Puisant dans mes retranchements, je me relevais lentement pour m’asseoir en tailleur, la tête encore tournante.

- T’as finis dans mon lit…

- Dans ton lit… Ou genre dans ton lit dans ton lit ?

Non parce que c’est totalement différent. Totalement. Mais comme il est beau, je dirais rien. Enfin presque rien, normalement, je ne suis pas une fille facile, je couche pas avant qu’on m’est fait la cours. Au moins.

- Ah bah même complètement bourrée, je perds pas mon charme, j’ai pas choisis le plus moche !

- Ton charme ? Tu m’es tombé dans les bras. T’as le charme et la grâce d’une guenon.

COMMENT CA PARDOOOOOOOON ?! Tout de suite beaucoup plus éveillée, je sautais sur mes deux jambes, fulminant en fusillant cet indien abrutis des yeux. Alors toi mon pote, tu t’es pas frotté à la bonne personne, je vais te faire regretter tes propos si tu continues. Comme je suis gentille, t’as le droit à UN avertissement, au prochain mot de travers, je te colle ma main dans la tronche.

- La guenon elle va te mettre la tête au carré et te privé de descendance si tu la rappelle une fois comme ça, capiche ?

Non mais oh. Il va redescendre de son nuage l’indien qui se croit tout permis, j’ai tout à coup une montée d’énergie et l’envie folle de taper sur un punching ball, alors s’il veut jouer à ça, on va jouer.

- En attendant, je suis là, c’est que t’as pas pu me résister.

- J’ai pas résisté à un coup facile effectivement. Mais pas besoin d’un canon de beauté pour me soulager.

Oh alors là, alors là mon pote… Il esquissa un sourire clairement condescendant en continuant de me fixer. Qui me cherche me trouve. Armant ma main du plus loin que je pouvais, je l’élançais dans sa direction de toutes mes forces, lui collant une baffe aussi bruyante que douloureuse. Et ça a claqué, je peux vous le dire. Mais c’est trop simple. Trop gentils. J’en ai clairement pas finis. Saisissant la cruche d’eau juste à côté de moi, je lui envoyais au visage, n’hésitant pas à le tremper totalement.

- ON PARLE PAS COMME CA A UNE DAME ESPECE DE MAL ELEVE !

- Parce que t’es une dame toi ? T’es loin d’être une dame, t’es juste un truc avec des nibards.

Pendant que ces mots aussi distingué que et gracieux que son visage d’abrutis, il ramena une main contre sa joue pour la masser légèrement. Tu veux que je t’en recolle une de l’autre côté ? Elle est jalouse l’autre ? Ou tu préfères que je te décroche un coup de pied entre tes jambes si fort que tes atouts masculins te ressortiont par la bouche ? Remarque, faudrait encore qu’ils existent.

Profitant du fait qu’il soit encore assis, je sortis du tipi, amenant avec moi les bouts de bois qui le tenait dans sa forme initiale. Aussitôt sortie, le tipi s’écroula sur lui. Croisant les doigts, j’espérais qu’il succombe par suffocation en dessous de ça, mais malheureusement, il réussit à sortir juste avant la catastrophe. Pendant ce temps là, un autre indien arriva en courant, puis leva les yeux au ciel. L’espèce de mollusque de la tente pointa son doigt vers moi avant de proclamer.

- C’est elle !

Puis, comme un homme courageux, il se tira. En me faisant un clin d’œil. Noté, dès que je te revois, je te crève les yeux. Comme ça, tu te garderas tes clins d’œil de mollusque débile et mal élevé. L’autre indien, lui, fixait son tipi, affligé.

- J’étais obligée ! Il avait foutu le feu à l’intérieur de ton tipi, il fallait que je l’étouffe… Il faut que vous le rattrapiez !

- Le feu ? Y’a pas le feu ! Ca pas sentir feu !

- C’est parce que je l’ai éteins et empêcher de mettre feu à tes affaires. Dis moi merci au moins !

Non mais c’est pas possible ces gens jamais content. Bah puisque c’est comme ça, tu le remonteras tout seul ton tipi. Grossier personnage. Il me regarda, surement absolument pas convaincu. Ah bah voyons, l’autre il se tire et moi on me crois pas. Monde cruel. Il finit par me tourner le dos non sans me jeter un regard mauvais en passant. Il se baissa pour commencer à rassembler ses affaires… Me laissant soigneusement le temps de partir en douce.



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

This is like family... But it's better. The Fimily !
Même si le monde nous sépare un jour, me promets-tu d'essayer de le défier pour me retrouver ? Parce que si le monde me défie un jour de te retrouver, je le ferai quoi qu'il en coûte × by lizzou.

Zach Edison


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sam Claflin.

Ѽ Conte(s) : La Belle & le Clochard.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Scamp.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 129
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 24 Oct 2016 - 0:24





Retour aux sources !


Il s’était endormi. Comme un idiot, il n’avait pas voulu bouger en se rendant compte que Maria venait de sombrer au milieu d’une phrase et en payait désormais les conséquences. Il fallait dire que la jeune femme avait des tendances insomniaques, fuyant le repos salvateur du sommeil pour rester inlassablement éveillée. Zach l’avait appris à ses dépends lors de leur escapade dans le Londres de Sherlock Holmes, la jeune femme ayant résolument décidé de faire la conversation plutôt que de se laisser aller à dormir dans les lits que leur avait préparé la propriétaire. Elle avait mit un moment avant de lui avouer qu’elle fuyait les cauchemars, des rêves sombres qui la tiraient du sommeil avec brusquerie et horreur. Il n’avait pas osé lui demander ce qu’elle pouvait bien y voir, mais il se doutait que la vision était suffisamment atroce pour qu’elle craigne de s’endormir. Et cette nuit, voilà qu’elle s’était assoupie comme si de rien était ! Le comble ? Contre lui. Juste à côté de lui. L’embarquant au passage puisqu’il ne se rappelait pas du tout avoir fait de même quelques instants après…

Il papillonna du regard en reprenant conscience, réalisant qu’il ne sentait plus vraiment son bras contre lequel était appuyé… Maria. Il l’avait passé autour de ses épaules et avait la très nette impression de ne plus sentir le bout de ses doigts. Sans compter sur le dos ankylosé qu’il du mobiliser pour se redresser et toutes les douleurs de la position assise dans laquelle il venait de passer la nuit. Mauvaise idée, TRES mauvaise ! Grognant en constatant qu’il allait être aussi souple qu’un centenaire en fauteuil roulant, il attendit cependant un peu avant d’oser bouger. Il fallait avouer que la tête de sa camarade endormie contre son épaule aviat de quoi vous ralentir. C’était tellement dommage de la réveiller. Tellement…

« Hmm… Bonjour ? »

Tenta Zach, au cas où cela suffirait à la faire reprendre conscience sans être obligé de… Et bien non. Ca ne fonctionna pas vraiment. Au contraire elle poussa un soupir endormi en se callant encore plus à côté de lui ! Misère. Il leva les yeux au ciel avant d’esquisser un sourire amusé. Navré jeune fille mais, il fallait qu’il parvienne à s’extraire de là avant qu’elle ne s’en rende compte et ne se venge. Zach appréciait suffisamment Maria pour ne pas avoir envie qu’elle se fâche contre lui ; ça aurait été dommage de tout gâcher à cause d’une nuit côte à côté. Qu’ils soient consentants ou non. Oui, dis comme ça cela sonnait étrange mais dans les faits, il était un garçon d’honneur. Et de principes. Oui, tout le monde pouvait avoir des principes, ce n’était pas dit qu’ils soient recevables cependant.

Fort heureusement, les cris de Figue finirent par réveiller Maria en sursaut, laquelle se redressa, alerte, et observant partout autour d’elle. Il en profita pour ramener son bras contre lui après l’avoir secoué pour chasser le fourmillement qui s’y trouvait. Pour une fois, il pouvait remercier ce satané chat pour ses bruits intempestifs de bon matin ! Ou presque, il ne fallait pas pousser. Les chiens ne s’entendaient pas avec les chats et ses oreilles se seraient bien passées du traitement qu’elles venaient de subir. Il se mit néanmoins à rire légèrement, chassant le trouble de voir soudain deux yeux se tourner dans sa direction, interrogatifs.

« Je crois qu’on s’est endormi hier soir… »

Il avisa des bols déposés sur le côté et attrapa le sien, faisant mine de se relever avant de tendre la main vers Maria pour l’aider à faire de même. Il cru un instant qu’elle allait refuser, vu l’air gêné qu’elle était en train de prendre en réalisant ce qu’elle était en train de faire juste avant. Ils n’avaient jamais été aussi proches, c’était étrange aussi pour lui. Qu’elle ne croit pas le contraire ! Zach se tenait à distance de la plupart des gens depuis que les deux personnes les plus chères à son cœur étaient chacune partie, et il évitait très soigneusement la proximité. Son travail à la glacerie lui permettait d’instaurer une distance professionnelle avec les autres, très appréciable. Sauf quand son patron décidait de lui mettre une grande tape dans le dos ou de lui ébouriffer les cheveux ! Mais bon, vu qu’il appréciait Jack, il ne lui en tenait pas rigueur. Quoique.

Il attendit, près à finalement retirer son offre en voyant que Maria le toisait d’une manière assez… étrange. Pincée ?

Mais contre toute attente, elle fini par poser sa paume dans la sienne et se laissa entraîner pour se mettre sur ses jambes. Il eut un geste un peu brusque sans doute et, avec son mauvais équilibre matinal, fit quelques pas en arrière en manquant de basculer… Entraînant la jeune femme avec lui ! Ils se cognèrent l’un contre l’autre mais réussirent à ne pas tomber, se retrouvant collés et le souffle court. Coupé de surprise. Zach la dévisagea, interdit. Mince ! Il n’avait pas fait exprès, promis ! Plus que promis ! Aussitôt il cacha son trouble derrière un sourire de circonstance (ça, c’était Jack qui lui avait appris) et ouvrit la bouche pour parler…

… Mais l’ourson récupéré la veille décida que c’était le moment idéal pour venir mordiller et tirer le bas de son pantalon ! Tiré de sa contemplation, Zach baissa les yeux vers l’animal avant de se rendre compte que ses petits crocs étaient tout bonnement en train de lui faire un mal de chien !

« Doucement ! Qu’est-ce qu’il y a ? T’as pas eu ta dose de calins ? »

Il lâcha enfin Maria, sans trop savoir s’il devait s’excuser ou pas de la situation, et se laissa entraîner par le petit animal qui s’agitait et grognait pour qu’il le suive. Bon, pour l'explication on repassera ! C'était déjà assez gênant comme ça ! Tendant le bol à un indien qui venait à leur rencontre, lui adressant un regard curieux, Zach vit le nounours emprunter le pont reconstruit la veille en sautillant d’une pattes sur l’autre.

« Fais gaffe, ça pourrait s’écrouler d’un moment à l’autre ce truc ! »

Non pas qu’il n’avait pas confiance dans les capacités des indiens mais… Il n’avait pas confiance. Et la perspective d’avoir manqué de finir au fond du ravin à cause des ours lui procura de longs frissons gelés. Il faudra qu’il remercie à nouveau la fée pour son geste, même s’il l’avait déjà fait la veille au moment de remonter. Sans elle, il aurait probablement fini dans l’estomac d’un crocodile ou explosé comme une crêpe comme la roche ! Pas très sympa comme fin de vie finalement, il se jura de ne jamais comprendre ceux qui se suicidaient de cette manière. La chute, c’était trop flippant !

S’engageant sur le pont, il vit l’ourson se mettre à courir en direction de la grotte d’où ils avaient sorts le fils du chef, ou un truc comme ça.

« Eyh machin, reviens ici ! On a déjà récupéré les prisonniers hier ! »

Qu’est-ce qu’il avait à s’agiter comme ça ? Il avait vu un fantôme ou bien ? Manquerait plus que ça tient !


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t31811-guide-du-parfa

Terrence Daitya


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jared Leto

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Cerbère

☞ Surnom : Oph



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 393
✯ Les étoiles : 1




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Lun 24 Oct 2016 - 18:59




L'aventure commence toujours avec un ourson


L'air du matin était frais. Surtout dans les bois. Il s'était endormi contre un arbre et ne s'en était pas vraiment rendu compte. Sa conversation avec Maria l'avait laissé légèrement amer. Il avait surpris celle qu'elle avait eu avec Zach aussi. Il reconnaissait qu'il n'avait pas particulièrement aidé au cours de leurs dernières péripéties. Mais où était l'intérêt de tout leur faire ? En quoi cela serait-il formateur de ne pas les laisser faire par eux mêmes. Et même s'il avait aidé, on aurait sous-entendu qu'il n'avait aucun mérite. Tout est tellement facile quand on est une créature divine, n'est-ce pas ? Il y avait pourtant tellement de choses qu'il ne comprenait pas dans ce monde. Les sentiments humains pour commencer. Il n'avait jamais cherché à les cerner non plus cela dit. Il comprenait encore moins Figue et sa facilité à se mettre dans des situations impossibles.

C'était son cri qui l'avait réveillé entre autres choses. Ce qu'elle pouvait avoir une voix perçante ! Il poussa un profond soupir et se leva en dépoussiérant ses vêtements. Il rejoignit le couple que semblait former Zach et Maria au moment où l'ourson fit tout un cirque pour qu'ils le suivent. Il laissa les deux tourtereaux partirent devant alors qu'il se dirigeaient vers le centre du village pour aller récupérer les autres. Mieux valait rester grouper après tout. Il intercepta Figue avant qu'elle n'aille créer davantage de pagaille dans le camp et réveilla Arya et Clochette qui semblaient être devenues copine. Il entra sans ménagement dans le tipi qu'on lui avait indiqué et sorti Elena du lit sans lui laisser le temps de reprendre ses esprits. Ils auraient le temps pour ça plus tard.

Il traversa le pont avec le reste du groupe et entra dans la grotte qu'ils avaient quitté la veille. Il observa un moment l'ourson qui grognait en grattant la roche du fond de la grotte. Terrence fronça les sourcils et s'approcha du mur. Humant l'air comme pour y déceler quelque chose. Cet endroit était étrange. Comme si il y avait autre chose derrière la roche. Une tâtonna la pierre froide et humide à la recherche d'un trou ou de quelque chose pour ouvrir le mur. Mais rien. Tout ceci le laissait perplexe. Il se gratta le menton à la recherche d'une solution. Il croisa le regard de l'ourson et esquissa un sourire amusé en lui voyant pousser du dos la roche. C'était une idée après tout.

"Voyons voir si tu as raison boule de poils."

Il posa les mains sur la roche et poussa. Au début, il ne se passa rien. Il mit un peu plus de force. Savait-on jamais que la grotte ne soit capricieuse. Il n'avait pas encore vraiment commencé à forcer en même temps. Il aurait été trop facile de d'accéder à ce que la grotte essayait de dissimuler autrement. Il dut recourir à plus de force que prévu avant que la pierre ne se mette à bouger. Un son de frottement se fit entendre et la roche se mit à bouger. Faisant comme un battant de porte parfaitement dissimulée dans la roche. Il continua de pousser. Légèrement plus fort pour faire apparaître un passage.

Il pénétra par l’entrebâillement qu'il venait de créer et laissa ses yeux s'habituer à la pénombre. Étrangement, le couloir dans lequel il venait de pénétrer était parfaitement éclairé à l'aide de torches accrochées au mur. Il avança de quelques pas avant de se tourner vers les autres pour s'assurer qu'ils suivaient. Il vit l'ourson se faufiler entre ses jambes et prendre la tête de leur cortège. Il esquissa un sourire amusé.

"Il est bien téméraire ce petit. Va peut-être songer à lui trouver un nom d'ailleurs. Il a l'air de t'avoir pris pour sa mère."

Il lança un regard narquois à Zach avant de se mettre à avancer à la suite de l'ours. Des corridors et encore des corridors. Ce qui était assez étrange, c'était que leur guide semblait savoir exactement où il allait. Étrange ou inquiétant. Il ne savait pas trop. Il ne savait pas non plus pourquoi la grotte était sacrée pour les indiens. Mais bon, ils venaient de violer un lieu sacré donc il n'allait pas le crier trop fort non plus. Et puis, c'était pas vraiment important au fond. Sans doute un truc obscur d'indien dans tous les cas. Rien d'important. N'est-ce pas ? De toute manière, ça avait pas franchement l'air dangereux pour le moment. Juste... long. Péniblement long de traverser autant de souterrains bien éclairés. Il avait déjà dit que c'était louche ou pas ?


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Like a family
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43458-au-plus-noir-de-la-nu

Maria Posada


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jenna sexy Coleman :love:

Ѽ Conte(s) : La légende de Manolo.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La mexicaine désiré par deux garçons qui ce battent comme des débiles pour elle. Et qui te fou un coup de machette si tu l'ennuie accessoirement.

☞ Surnom : June.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 939
✯ Les étoiles : 453




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mer 26 Oct 2016 - 13:42


Retour au sources- Neverland


Je ne m'étais pas sentis m'endormir. Je sentais juste une douleur engourdir mes membres, et une voix lointaine m'appeler au loin. Jusqu'a ce que j'entendent des cris suraigue, me tirant de mon sommeil avec brusquerie. J'eu un sursaut, le cœur cognant sévérement dans ma poitrine et la respiration soudainement forte. Je regardais un peu autour de moi, perturbée. Je jetais des regard de gauche à droite, avant de tomber sur le visage de Zach. Je le fixais d'un œil interrogatif, me remémorant la conversation de la soirée. Et puis ...Plus rien, le noir complet.
« Je crois qu’on s’est endormi hier soir… »
On ? C'est à dire ? Je m'étais endormis sur lui ? Il ce releva, tendant la mains dans ma direction alors que je me posais encore des questions. Je ne voulais surtout pas que l'on me touche. Je ne peu m'empêcher de dévisager sa mains pendant quelque secondes, encore mitigé. Un instant de reflexion. Mais ce n'était que Zach, d'accord ? Donc il n'y avait pas de quoi s'affoler …

Je finis par poser ma paume dans la sienne pour me redresser, après tout les hommes qui ce montraient polie de la sorte n'existaient plus. Du moins, dans mon siècle, les hommes n'étaient pas comme ceux d'aujourd'hui. Bien qu'avec Joaquin, j'avais découvert à qu'elle point un homme pouvait être franchement idiot et machtistes. Cette idée d'avoir une poigne et une influence sur la femme me revoltait, et me donnait envie de leur prouver le contraire. Sentir cette domination juste parce qu'on était censée être le sexe faible m'horripilait. Après tout, je m'étais bien débrouiller toute seule pendant des mois, survivant par moi même. Et je n'avais pas besoin d'un homme pour m'apprendre quoi que se soit. Pendant que les pensées ce deversait dans ma tête, je sentis Zach basculer en arrière et m'emmener avec son poid. Je lachais un cris de surprise, avant que mon visage ne ce cogne dans le siens.

Je sentis une étreinte me resserer au niveau de la taille, et mon cœur fit un bond dans ma poitrine. Je dressais des yeux ahuris dans sa direction. J'observais pendant quelque seconde son visage, à la hauteur du sien, son souffle effleurant mes joues. M'aggripant pendant quelque seconde à la prunelle de ses yeux, avant que des visions ne me revienne en mémoire, et que je sente une peur envenimer mes membres. Je me reculais avec précipitation, les yeux ecarquiller. Je revoyais Xibalba me plaquer contre le mur, abusé de moi en m'embrassant contre mon grés, pendant que ces mains ce baladait partout contre chaque partie de mon corps. J'avais les pensées confuse, et je me sentais perdre mes moyens à l'idée d'avoir été etreinté malgrès moi. L'ourson avait sauté sur la jambe de Zach pour le saluer, pendant que celui ci avec poser des yeux surpris sur sa fourrure.

▬ « Je ...Non, me touche pas, d'accord ? C'est pas contre toi, c'est juste...c'est juste moi... » Je reculais, alors que je sentais une vibration dans mon dos de la part de la machette. Ce régalant, appuyant ma peur avec delectation. Je fixais un instant Zach, désolé pour lui. Je savais que cette peur ne me venait pas vraiment de moi. Je l'avais vue dans mon souvenir ...Que Xibalba m'avait fait quelque chose. Que quelque chose c'était passé entre temps. Alors que je reprenais le conterôle de mes pensées en tentant de me calmer, je suivie l'ourson qui partait en courant vers le pont. J'emboitais le pas à Zach, très vite rejoins par les autres et par les cris braillard de Figue. L'ourson nous guida jusqu'à la grotte dans laquelle nous avions sauvés le fils du chef. Terrence prit les devants de la marche, nous guidant à travers la grotte. L'ourson grattait contre un mur, comme ci il ce trouvait quelque chose derrière.

▬ «  Il doit y avoir un passage... » lachais-je alors que Terrence posait ses mains sur le bloc de marbren poussant jusqu'à ce qu'un déclic ne ce fasse entendre. Je reculais de quelque pas, observant le mur s'emboité pour devenir un passage, menant dans un couloirs. Il y avait des torches qui innondait le couloir d'une couleur sombre. Je pris la tête de la marche en suivant l'ourson avec curiosité. Me demandant vaguement ce qu'il ce trouvait parmis ses nombreux souterrains que l'on traversait. "Il est bien téméraire ce petit. Va peut-être songer à lui trouver un nom d'ailleurs. Il a l'air de t'avoir pris pour sa mère." Je levais les yeux au ciel. « Je suis certaine qu'il porterait le prénom Vaillant à merveille. Il est plutôt courageux pour un ourson. » Proposais-je, balayant les couloirs eclairer par les torches, malgrès les plafond bas. L'humidité impregnait l'air, et j'avais un sentiment de méfiance qui m'avait poussé à sortir Perfide de son fourreau avec prudence.

▬ « Tu sais ou mène cette grotte ? »Demandais-je à Arya. Les couloirs demeuraient de plus en plus étroit. L'absence de torche ce faisait également sentir, car la clarté ce faisait de plus en plus sombre. Je tournais de temps en temps la tête vers les autres, comme pour m'assurer que tout le monde était encore là, que je n'étais pas seule à arpenter ses grands couloirs douteux. Un courant d'air glaciale vint secouer mes cheveux, rafraichissant mon visage qui me provoqua un frisson dans ma colonne vertébrale. Une grande caverne ce dressa devant nous. Elle était noir. Aucune lumière, aucune clarté pour y dissmulé ne serais-ce que la forme d'une pierre.

Elle m'inspirait la crainte. Je grimaçais, avant de me retourner pour aller prendre une torche entre mes mains, revenant sur mes pas dans le but d'eclairer la caverne. Mais le vent glaciale parcoura de nouveau l'air, soufflant la seule unique flamme qui irradiait de ma torche. Je sentis un nouveau frisson me parcourir. La carverne n'avait pas l'air de vouloir souhaiter notre présence. De révéler ses secrets. Je jetais la torche par terre, alors que Vaillant ne souhaitait pas entrer dans la carverne. Il demeurait à l'entrée, poussant des grognements. Je me penchais à sa taille, portant une mains sur le haut de son crâne.

▬ « Tu n'as pas l'air d'aimer ce qui ce trouve là dedans, n'est -ce pas ? » Lui murmurais-je, avant de me relever. Je baissais les yeux sur un caillou, dans lequel mon pied heurta la surface pour s'engouffrer dans la caverne. Je l'entendis rebondir contre une paroi. Je me tournais vers Terrence qui ce trouvait à ma suite, le regard interrogateur. Il haussa les epaules en secouant la tête.

« Je sens rien du tout . A part...de l'humidité..et je vois rien. Je suis pas un chat moi. » retorqua-t-il en ce tournant vers Figue avec un sourire narquois. Pourtant, tu apprécis l'avoir dans ta couche, le chat. Comme quoi chien et chat peuvent s'entendrent sur une chose au moins. Sur cette note sarcastique qui m'étirait un demi-sourire, je mis un pied dans la carverne, le pommeau de Perfide à la mains. Un vent glaciale vint m'entourer et je me sentis reculer sur mes pas d'un geste brusque, comme ci la caverne me repoussait. Je tournais un visage surpris vers celle ci, les yeux ecarquiller et abahis. Jusqu'a ce que j'entendent un rire glaciale sonnée dans mon esprit. Mes yeux ce fermèrent radicalement, portant mes mains à mes oreilles dans une grimace.

▬ «  Qu'es ce que c'est ? » M'ecriais-je, serrant les dents, alors que le rire devint de plus en plus fort, tranchant mon esprit comme une lame aiguisée. Je détestais l'idée que l'on pénètre mon esprit, que l'on me viole mon intimité. « Sortez de ma tête ! » Hurlais-je en lachant mes oreilles, le regard brulant d'une lueur meurtrière en direction de la caverne. Ce rire me rappelait celui de Xibalba, hors de question que je sois encore sous le joue d'une quelconque personne. Il est hors de question que l'ont joue de nouveau avec moi. Une colère m'animait, alors qu'un silence retomba, le rire totalement evaporé de mes pensées. Les autres me regardèrent avec un air choquée. « Vous ne l'avez pas entendu ? » Demandais-je, soupçonneuse. «  Le rire ... » Lachais-je en suite. Non. Ils n'avaient rien entendu. Bien sur. Il fallait bien que la grotte repousse les intrus, et pour cela, quoi de mieux que de les rendres fou.

▬ « La caverne nous cache quelque chose. » Et elle nous repoussait pour nous empêcher de le découvrir. Mon cœur cognait sévérement dans ma poitrine, me souvenant du rire qui avait sondé mon esprit. Serrant les dents, detestant cette idée de ne plus être seule et totalement libre de mes songes. Affichant un visage déterminé et teint d'une haine violente. Ca me reppelait l'epoque à San Angel, et quand Xibalba c'était amusé à entrer dans mon esprit. Il était hors de questions que je me laisse avoir de nouveau. Je pris perfide d'un geste brusque. « Faite attention, elle a reussit à pénétré dans mon esprit. » Les prévint-je.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Ain't runnin' from myself no more
Comptine d'un Autre Été ▬ I'm ready to face it all If I lose myself, I lose it all Memories turn to dust, please don't bury us I've outrun the fears that chased, they're standing still I'm running still, I'm running still


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t49098-never-trust-a- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t49400-lights-will-guide-you-home-and-ignite-your-bones-maria#465656 En ligne

Figue A. Row


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : Crystal Reed :love:

Ѽ Conte(s) : Le descendant de Cyrano de Bergerac, vous savez, celui qui a le nez qui pousse dès qu'il dit un mesonge. :uh:
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le plus beau, l'unique, le meilleur... Figaro, bien sur. :uh:

☞ Surnom : Fifi (brin d'acier :boulet:)

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1080
✯ Les étoiles : 949




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Jeu 27 Oct 2016 - 10:16








A la bouffe !

« Vous croyez qu'avec ma futur corne magique, je pourrais démultiplié la nourriture ? »


Non mais vous êtes pas bien dans votre tête vous ? Vous voyez un trou tout noir et super pas accueillant et vous y foncez ? Bon, pour certains, ça m’étonne pas, mais alors pour d’autres… L’esprit de survie, vous connaissez ? Celui qui vous dit que les endroits complètement flippant, faut pas y aller, faut pas y aller du tout. C’est pas dans un truc comme ça qu’on va trouver… Je sais pas moi, un buffet à volonté de chocolat ! Alors moi je propose qu’on rentre au camp, qu’on se repose et que tout le monde vienne m’aider à tabasser l’autre mal élevé. A nous tous, on pourra bien le retrouver et lui ficher la racler du siècle, non ?

Mais, m’en voulez pas, mais moi, jamais je mets un pied à l’intérieur de ce machin, vous êtes fous. Mais, comme j’ai l’esprit du sacrifice, du groupe et tout le tralala, je veux bien faire un effort, et me sacrifier pour les autres. Non vraiment, ça vous vaudra une montagne de chocolat, mais je veux bien le faire. J’endosserais le rôle le plus compliquer, le plus incertain… Mais c’est pour vous. Sachez que je vous aime, et que j’attend en retour plus qu’un abonnement illimité glace et chocolat gratuits jusqu’à la fin de mes jours.

- Euh… Bon bah, vous savez quoi ? Comme j’ai le sens du sacrifice, je monte la garde avec Winnie l’Ourson pendant que vous allez das le trou tout noir, hein !

Quoi ? Comment ça c’est pas du sacrifice ?! Bien sur que si c’est du sacrifice, je me sacrifie pour protéger mes compatriotes. Et aussi pour pouvoir être devant et fuir plus vite au cas où qu’ils se fassent attaquer. BAH QUOI ? Ca s’appelle l’instinct de survie. Un truc que seul les gens intelligents ont. Et je suis la SEULE intelligente. Mais bien sur, ma beauté, mon intelligence et tout ce que vous pourrez me trouver comme qualité me font difficilement passer inaperçu. Forcément, j’illumine et j’irradie la bonté, la beaut… Oui, d’accord on a compris.

Et du coup, c’est forcément moi qu’on voit en première. Dans les bonnes… Comme dans les mauvaises situations. Et là, c’était la TRES mauvaise, alors si cette fois, vous auriez pu m’oublier, ça m’aurait arranger. Une voix, comme murmurer.. Sussurer à mon oreille articula lentement, d’un timbre mauvais et glaçant.

- Sage décision, mais ça ne te sauvera pas jeune fille.

Un air glacial s’abattit sur moi, faisant voler mes cheveux et me laissant frissonner de la tête au pied alors qu’un cri paniqué s’échappait de ma bouche. Tous les autres me regardèrent d’un air interrogateur.

- BAH QUOI ?! VOUS ÊTES BOUCHES, VOUS L’ENTENDEZ PAS ?!!

En plus, je suis sûre qu’ile st à côté de moi. Un nouveau cri s’échappa de ma gorge, s’étranglant dans un frisson. Persuadé que le psychopathe qui me susurre des choses à l’oreille… D’habitude, c’est pas les mêmes choses, et les autres choses sont beaucoup, BEAUCOUP moins flippante ! Je pris mes jambes à mon coup, pour commencer à courir dans tous les sens et semé la voix maléfique. Sait-on jamais, c’est peut être une voix lente ? Vous savez, du genre patapouf ? Non ? Bah laissez moi espérer, non mais !

- C’est pas drôle ! Arrêtez de faire ça ! C’EST PAS DRÔLE DU TOUT !

Couinant en continuant de courir, je tentais de me cacher derrière certains de mes camarades… Sait-on jamais, ils ont peut être aussi le sens du sacrifice et ils mourront peut être avant moi. Et ils me laisseront le temps de m’enfuir ? Après tout, je suis quand même une bien plus grande perte qu’eux. Alors que je continuais de courir dans tous les sens, un nouveau souffle glacial balaya mon visage, me faisant hurler de plus belle et tourner la tête pour en trouver sa provenance. Ca sent la pâté pour chien pourrie, c’est quand même pas Terrence qui me souffle dessus ? Non parce que l’odeur, ça s’y apparente.

Alors que je me retourne en continuant de courir, je n’ai le temps que de jeter un coup d’œil devant moi pour voir le mur de la grotte se rapprocher à une vitesse fulgurante. Du genre impossible d’éviter la collision. N’ayant même pas le temps de crier, ma tête… Et mon corps entier se plante dans le mur, m’assommant un bon coup.

***********

- Quésquecééé ? Hein ? AH ! LE MUR MALEFIQUE QUI S’EST JETE SUR MOI !

- Non Figue, c’est toi qui t’es jeté sur le mur.

- Même pas vrai, je ferais jamais une chose aussi débile.

Soupire. Bah quoi ? C’est vrai non ? Non mais comme si je faisais des choses débiles, n’importe quoi. Je rêve, c’est le monde à l’envers. En attendant, alors que je passe une main hésitante sur mon front, je sens une petite bosse se former sur le haut de ce dernier. Une petite bosse… Qui va surement virer de couleur. Mais une petite bosse quand même. Si c’est un mur magique qui m’a foncé dessus, il m’a peut être transmis de la magie ? Et la bosse… En plein milieu… Bon d’accord, peut être un peu plus haute… De mon front renfermerais quelque chose de magique… Ce qui veut dire que…

- JE VAIS DEVENIR UNE LICOOOORNE !!

Sautant sur mes pieds, la tête encore légèrement tournante, je commence à sautiller sur place, toute contente. Non mais vous imaginez ? Tout le monde aime les licornes et tout le monde m’aime déjà ! Mais là.. Ils vont m’adorer ! Ils vont me vénérer ! Le règne Figuiens va bientôt arriver, tremblez pauvre mortel et aller dans vos sous sol me préparer des gâteaux au chocolat et du lait !

- Pauvre petite chose toute frêle. Tu veux que ça s’arrête n’est-ce pas ? Tu veux que tout s’arrête.

- AH BAH NON ! Je vais te neutraliser avec ma corne magique… Qui n'est pas encore là..

AU SECOUUURS ! Je lâche un nouveau cri plaintif avant de me planquer derrière la plus jeune du groupe. Celle qui vit dans un pays où y’a pas de fraise dans leurs arbres. Je lui pardonnerais d’ailleurs qui si je trouve du chocolat dedans, mais ça, ça n’existe pas, je le sais. Comme si le chocolat poussait dans des arbres, pfeuh.

- Mange là elle d’abord, elle est toute fraîche, encore plus que moi… Après comme ça on pourra s’arrêter non ?

Bah quoi ? Un enfant c’est innocent et tout gentils. Genre Maxine ? Alors ça peut bien se jeter dans la gueule du loup ? Non ? Même pas sur un tout petit malentendu ? Malheureusement, un nouveau courant d’air m’entoura faisant voler mes cheveux… Et par la même occasion tous les espoirs qu’il prenne la petite fille en guise de sacrifice. Me planquant dans un coin… Ce qui est assez peu pratique quand il n’y a pas de coin, je vous l’accorde, je me recroqueville en commençant à chouiner.

- Arrêteeeeez ! C’est pas drôle du tout vous pourriez vous montrer au moins !

Un rire moqueur et glacial résonna dans mes oreilles pour toute réponse. Courage, fuyons ? C’est bon ? J’peux fuir maintenant ? Alors que je me relevais pour courageusement… Comment dire… Courageusement régler mon problème et le refiler aux autres, les lumières… Y’a des lumières dans ce genre d’endroit ? Tiens, première nouvelle. Dans tout les cas, la grotte s’illumina, nous aveuglant quelques secondes.

Devant nous, une table, pleine de victuailles se présenta à nous. Mes épaules s’affaissèrent, ainsi que ma bouche. Non mais attendez, tout ça pour ça ? Non mais vraiment ?

- Si tu voulais m’inviter à diner, fallait le dire plus tôt. Et pas faire ton numéro flippant là.

- C’est très simple… Pour ressortir d’ici il va falloir… Détruire l’âme de mon fantôme… Mais sans réveiller la malédiction.

- Ouais ouais, c’est ça, l’âme, la malédiction, tout ça, j’vous laisse faire les autres, moi, je vais à la bouffe !

Bah quoi ? Personne n’a jamais dis qu’on pouvait pas y toucher ? Alors pourquoi j’y toucherais pas. Et puis… Même si on me disait de ne pas y toucher, j’ai l’âme rebelle et le cœur… Bon bref, plein de poésie, mais là, j’ai surtout le ventre vide et j’ai un magnifique buffet en face de moi ! Son ricanement retentit de plus belle, plus fort cette fois. Des myriades d’odeurs de nourritures toutes plus alléchante les unes que les autres s’immiscèrent dans nos narines, me faisant saliver d’avance.

- Allez vous résister à l’appel de la nourriture ?

- DEGAGEZ LE PASSAGE CHATON AFFAME !!

Ne prenant pas la peine d’écouter ce qu’il disait, je me précipitais vers le buffet, bousculant au passage Terrence.. Mais qu’est-ce que tu fiches là toi encore ?! Qui s’affaissa avant moi sur le buffet. EH VOLEUR ! ON TOUCHE PAS A MA BOUFFE ! Aussitôt eut-il touché la nourriture qu’un squelette sortit de nul part… Ah ? Y’avait des squelettes ? Zut, faut pas mettre autre chose avec de la nourriture… sinon, ils perdent toute importance. C’est la première règle de beauté ma chérie ! Bref, le squelette hideux en bout de table se réveilla et s’élança dans notre direction.

Freinant des quatre… Des deux pieds pour m’arrêter en si bon chemin, je regardais le squelette se diriger vers Terrence… Et vers nous par la même occasion… Avec un mouvement de recul.

- Vous avez vu ? C’est pas moi c’est sa faute.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

This is like family... But it's better. The Fimily !
Même si le monde nous sépare un jour, me promets-tu d'essayer de le défier pour me retrouver ? Parce que si le monde me défie un jour de te retrouver, je le ferai quoi qu'il en coûte × by lizzou.

Elena Acacia


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Lea Michele

Ѽ Conte(s) : La mécanique du coeur
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Miss Acacia

☞ Surnom : Dreameuse/Miss Acacia

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 715
✯ Les étoiles : 1500




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Jeu 27 Oct 2016 - 15:55

Mission Neverland: retour aux sources



feat : Elena & les membres de la mission
Elena avait joué avec les Indiens du tambour. Les Indiens l'avaient regardé jouer et danser de façon très admirative. Et ça avait duré pas mal de temps. Mais elle avait dû finir par s'endormir car elle fut réveillé par Terrence dans le lit d 'un tipi. Avant même qu'elle ne put reprendre ses esprits, il lui indiqua de filer dehors. Où ils y avaient les autres. Et ils se dirigeaient vers le pont reconstruit à la suite de l'ourson.

Elena les suivit sans trop comprendre. Ils suivirent le petit jusqu'à la grotte de la veille. Qu'est-ce qu'ils fichaient là, dans un lieu sacré, en plus? Mais Terrence leur ouvrit un passage fait de tas de couloirs et ils se mirent à suivre l'ourson dans les tas de couloirs. Jusqu'à une salle très noire dans laquelle ils entrèrent. Figue décida de rester devant, à grand coup de cri, comme d'habitude.

Mais, étrangement, elle se retrouva avec eux et elle toucha la nourriture. Enfin elle se précipita vers la nourriture vers Terrence tomba dessus avant. Et un squelette sortit de nulle part. C'était vraiment n'importe quoi, cette île. Pas du tout l'île de Disney ou celle du livre. Elena adorait être ici mais elle n'aurait pas hâte envie de revenir, elle le savait. Bon, maintenant, il fallait réfléchir et vite car le squelette s'avançait vers eux. C'était un squelette assez imposant, habillé richement et couvert de bijoux. Il s'avançait vers eux très vite et Elena aperçut une statuette de type Incas derrière lui. Tandis que le squelette marchait vers elle et que ses bijoux s'entrechoquaient et tintaient, elle se décida à aller vers la statuette. Elle essaya de se faufiler entre le squelette et la statue, vu que cette dernière était trop concentré sur les autres.

Elle se rapprocha juste un peu de la statue et là le squelette se mit à crier. Il se retourna vers elle et il sortit un poignard d'in fourreau sur ses côtés. Il s'approcha d'elle, menaçant. Génial... Bon, elle n'avait plus qu'à sortir des piquants de son corps. Ca marchait dans le monde des contes, pourquoi pas à Neverland. Elle se concentra et les piquants sortirent de son corps.

Le squelette s'arrêta, la fixa bizarrement durant un petit moment. Finalement, d'exaspération, il lança le poignard vers Miss Acacia. Ce dernier ricocha sur ses épines et se planta dans sa jambe... Evidemment. Ca faisait mal, en plus...



to follow...

fiche by mad shout.



Elena: -20 PV donc 80% de points de vie

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
ClockAcacia ✽
Tout doucement, ils passent à la suite!

Khloe T. Bell


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Candice Accola

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Clochette

☞ Surnom : Marjo

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 107
✯ Les étoiles : 23738




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 27 Oct 2016 - 21:48

Retour aux sources

La conversation continua pendant un bon bout de temps jusqu'à ce qu'elles décident de se reposer pour être en pleine forme le matin suivant, Clochette n'était pas vraiment ravis de devoir dormir à même le sol, elle c'était tellement habitué au confort de son lit à Orlando, même si sa colocataire était des plus agaçante avec sa voix nasillarde et ses ronflement, mais elle n'avait pas le choix, ce n'était pas comme si il y avait un hôtel de luxe à Neverland, alors malgré les ronchonnement elle finit par s'endormir après c'être détacher les cheveux. Elle ne pu dormir que quelques heures avant d'être réveiller par la princesse Disney.


"Quelqu'un aurait un peigne ? J'ai oublié le mien dans ma valise."Elle n'avait pas besoin de miroir pour savoir que ses cheveux ne ressemblait à rien, personne ne lui répondit ou alors c'était pour lui dire que non,il n'avait pas de peigne et d'ailleurs c'est quoi un peigne ? La fée leva les yeux au ciel avant qu'elle ne s'occupe de ses cheveux avec ses doigts tout en sortant du tipi pour suivre les autres qui était déjà en train de marcher en direction du pont.Après plusieurs minutes ses cheveux finirent par ressembler a quelque chose, mais elle n'avait aucun produit ou d’élastique pour se faire un chignon vue que l'autre avait craqué hier soir quand elle l'avait retiré, il était hors de question qu'elle passe le reste de la journée avec les cheveux devant les yeux.


"Tu n'aurais pas un élastique pour cheveux ?."Demanda-t-elle a Terrence vue qu'il était le plus proche d'elle a ce moment la, il la regarda avec un sourire narquois avant de lui passer l’élastique qu'il avait au poignet."Et ça ce dit une fille prévoyante !"Elle avait ouvert la bouche pour répondre quelque chose de méchant, mais il avait été assez gentil pour lui passer l’élastique alors qu'il aurait très bien pu le garder pour lui, alors a contre cœur elle attrapa l’accessoire pour cheveux."Merci..."Elle avait dit cela le plus poliment possible avant de ce faire une queue de cheval et ils continuèrent leur route en direction de la grotte qu'ils avaient découvert hier, la fée hésita pendant un instant ou deux avant de suivre Terrence, visiter des grottes sombres qui sentait l'humidité n'avait rien de charmant ni de pittoresque, mais elle n'allait surement pas rester derrière toute seule en attendant que tout le monde revienne.


Elle fut sortie de ses pensée par Figue qui venait encore une fois de démontrer à quel point elle n'avait rien dans la cervelle en se précipitant vers buffet de nourriture qui était apparut de nul part comme si c'était tout à fait normal avant qu'un squelette ne fasse son apparition en marchant dans leur direction."Alors toi tu voit un buffet dans une grotte et tu te dis pas que c'est peut être un piège ? Non mais tes aussi idiote qu'un balais a frange ma grande."Avait-elle lâché d'un ton condescendant avant qu'elle ne remarque que le squelette venait de se tourner dans sa direction ce qui laissait le champs libre à Elena de s'enfuir.Elle fronça le nez en observant le squelette marcher dans sa direction, elle n'avait jamais visité cette grotte auparavant et elle aurait bien fait de ne jamais y mettre les pieds,le sac d'os émit un espèce de caquètement digne d'une poule tandis qu'une voix s'éleva."La fée...mange la fée ! Miam Miam petite fée."La lumière avait vaciller pendant un court instant et la nourriture sur la table disparue pour faire place à des cadavres de fée,Clochette lâcha un petit cri de détresse en voyant ce spectacle horrible qui disparu la seconde d'après pour montrer à nouveau la nourriture.


Elle resta glacée sur place pendant plusieurs secondes, tentant de se remettre de cette vision choquante avant de quitter la table des yeux, ça n'allait pas se passer comme cela."Qui êtes vous et qu'est-ce que vous voulez ?!"Questionna-t-elle tout en balayant la pièce du regard, ses jambes tremblant sous le poids de sa peur, mais il fallait qu'elle tienne bon, soudain un ricanement se fit entendre et elle ne pu s’empêcher de déglutir quand la même voix se mit a susurrer dans son oreille"Ton pire cauchemar !"Elle n'eu pas le temps de répondre qu'un vent glaciale l'enveloppa,tandis que le squelette continuait son chemin dans sa direction, la bouche grande ouverte avec une machette a la main. Elle frissonna avant de rapidement changer de taille et de prendre son envole, rester sur place était une mauvaise idée, il fallait qu'elle s'en aille.

"Oh non..."Murmura-t-elle quand le squelette leva les bras et agita les mains espérant surement pouvoir l'attraper, mais tout ce qu'il réussi à faire c'est la toucher en plein de vol ce qui eu pour résultat d'envoyer la fée valser contre le mur le plus proche avant de tomber dans les pommes sous la violence du coup, tandis que le squelette lui continuait de marcher dans sa direction avant de l'attraper par une aile, prête à la manger.


lumos maxima


Clochette: 85%

Arya Pan


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Maisie Williams

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Skunk & dorénavant... Peter Pan !

☞ Surnom : Fanny

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 182
✯ Les étoiles : 474




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 28 Oct 2016 - 22:47





Retour aux sources




Le squelette tentait de bouffer Clochette. Il était hors de question qu’il l’a touche nanméoh ! Surtout depuis qu’elle avait accepté de faire la paix ! Je dois bien avouer que ça m’avait un peu surprise, Clochette avait toujours eu une réputation de jalouse et de rancunière auprès des enfants perdus, moi je savais pas, je ne la connaissais pas si bien que ça après tout, mais elle me semblait pas vraiment rancunière là et c’était pour mon plus grand bonheur. On allait enfin pouvoir devenir copines… ou bien s’entendre au moins… C’était déjà ça, non ? Mais pour qu’on puisse améliorer notre amitié ben… il fallait qu’elle reste en vie… Du coup, j’avais bondis en avant, sorti Aiguille de son fourreau avant de l’empoigner à deux mains et de m’en servir comme une batte de baseball au niveau des cervicales. La tête avait sauté et roulé au sol et j’en avais profité pour rajouté un coup de pied sec dans le tibia. C’est qu’il était pas content monsieur le squelette… Mais au moins j’avais détourné son attention. D’un coup rapide, il avait lancé son poignard qui avait atterrit dans mon bras. Sur le coup de la douleur, j’avais pousser un petit cri avant de me reprendre en serrant les dents et j’étais tombée sur les fesses. C’est que ça faisait mal ce truc mine de rien… Les dents toujours serrées, je retirais la lame de mon bras d’un geste vif tandis que je voyais le copain se pencher vers moi, sans doute pour m’aider.

- Ça va, ça va… Clochette… tu veux bien leur donner de la poussière s’il te plaît… On va tenter de l’éviter…


J’avais eu le temps de faire un garot avec un morceau de ma tunique pour éviter que mon bras ne coule trop. C’était les indiens qui nous avaient appris ça, Lily la Tigresse du moins… Ils étaient doués quand il s’agissait de procurer des soins et c’était pas la première fois qu’on revenait amoché, surtout après un petit jeu contre les poissons pourris ! On s’était alors rapidement envolé et je les avais guidé vers la sortie… avant de me prendre un mur invisible… La grotte nous empêcher de sortir.

- NON MAIS C’EST PAS VRAI CA !! CA SUFFIT MAINTENANT C’EST PAS DU JEU !

Mais la grotte ne semblait pas pouvoir parler et mes yeux étaient tombés sur Terrence… C’est qu’il avait de la force le copain maintenant que je me souvenais…

- Tu peux pas lui éclater la tronche à du schnock ? J’ai cru voir que t’avais une super force ou un truc du genre et là ça pourrait nous aider tu vois… Et peut-être qu’après ça on pourra sortir… et récupérer la statuette aussi…


Le copain s’était éloigné pour lui exploser sa tronche avec brio. J’avais eu un petit éclat de rire appréciateur avant de ranger Aiguille et de taper des mains d’un air satisfait. Puis je m’étais dirigée en trottinant vers la statuette en céramique. Mais un malaise me prit soudain… j’en avais presque l’impression de perdre l’équilibre et j’aimais pas beaucoup trop ça du tout. Une voix se fit alors entendre à mon oreille, comme un murmure doucereux. On aurait dit un adulte qui tentait de m’offrir des bonbons…

- Tu es sûre de vouloir faire ça ? Je pourrais te donner tout ce que tu désires. Ensemble. Régner sur l'île!

Vouloir faire quoi ? Je regardais la statuette… aaaah la casser peut-être ? Ouais si on voulait m’empêcher de le faire, c’est que c’était la meilleure chose à faire. Il savait pas à qui il parlait lui, j’étais une enfant perdue, j’étais Pan et je n’écoutais pas les adultes.

- Qu'est-ce que tu pourrais savoir de ce que je désire d'abord ? Je règne pas sur l'île je la dirige et j'ai besoin de personne

Je soulevais la statuette haut, au-dessus de ma tête, prête à l’éclater. J’amorçais mon élan mais m’arrêtais brusquement en entendant de nouveau la voix :

- Nooooon attend ! Oui tu as raison. Diriger... Mais tu as besoin de gens à diriger... Je peux te les donner....
- Merci mais... non merci, c'était avant que j'avais besoin d'aide et puis d'abord, ma maman a du me dire un jour que je devais pas faire confiance aux inconnus mais je m'en souviens pas.

Avec un petit saut, je terminais mon mouvement et explosait le truc au sol. Malheureusement, mon ricanement de joie ne sorti pas vraiment de ma bouche lorsque j’entendis l’énorme hurlement retentir, la bourraque de vent et puis… plus rien. Plus de table, plus de lumière, plus de décor plus RIEN. Tout avait disparu… Et on était dans le noir complet… Le silence s’abattit sur nous et dans un haussement d’épaule que personne ne pouvait voir, je brisais le silence :

- BOOOOOOOON… Ben ça c’est fait… On sort ? Y’a plus rien ici je crois bien… C’est cool Zach, ton ours il a failli tous nous tuer. Faut que tu le dresse hein ! Bon allez on s’arrache !

J’avais commencé à m’avancer vers la sortie à tâton quand soudain mon pied heurta un truc bizarre. Avec précaution, je me baissais et ramassais un truc qui semblait être en bois et avec des plumes. Le mettant dans ma besace, je continuais le chemin en me promettant de regarder dès qu’on sortirait de là. Soudain, je finis par heurter quelqu’un et je faillis tomber. J’étais prête à lui crier dessus avant de me reprendre et de lui attraper la main. Je savais pas qui s’était mais je m’en foutais, j’avais une idée.

- Hééé les gars, suivez tous ma voix et rapprochez-vous ! On va se donner la main pour sortir tous ensemble, pas qu’on ai un autre squelette pour décorer la grotte ! En tout cas merci de me l’avoir fait découvrir celle-là, je la connaissais pas !

J’attendais que tout le monde se soit tenu la main pour préciser :

- Dis le copain, j’ai cru comprendre que t’étais un chien ou un truc du genre dans une autre vie… tu peux pas nous flairer la sortie ? Désolée mais j’ai pas mieux là…


N’empêche que ça marcha du feu de dieu parce que quelques minutes après, on était dehors. Je ressortais l’objet en bois de ma besace et l’observait attentivement. Il semblait vieux de truc, avec une espèce de petite trompe, un bout arrondi et un trou… y’avait des plumes aussi dessus. Intriguée je soufflais dedans et un peu de poussière en sortie.

- Tu sais qu’est-ce que c’est ?

Je le collais sous le nez de Terrence avant de la montrer à Clochette :

- Elle était dans la grotte, ça te dit quelque chose ? C’est une pipe.

Oui les derniers mots, je les avais juste répétés de ce que Terrence venait de me dire. Bon ben ok, va pour une « pipe » alors, même si je savais pas à quoi ça servait.

Vie : 85%



Maria Posada


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jenna sexy Coleman :love:

Ѽ Conte(s) : La légende de Manolo.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La mexicaine désiré par deux garçons qui ce battent comme des débiles pour elle. Et qui te fou un coup de machette si tu l'ennuie accessoirement.

☞ Surnom : June.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 939
✯ Les étoiles : 453




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Dim 30 Oct 2016 - 1:22


Retour au sources- Neverland


Figue. Juste, Figue. Je n'étais pas matrice de film, ni même de toute ses choses que regardais Jez et Calliope à la télé. Mais j'étais assez futé pour savoir qu'un banquet, bien entreposé et aussi bien garnis, qui apparaît tel un piège posé avec soin par un marionnettiste. Figue ce rua sur le banquet accompagné de Terrence, qui, je croyais plus malin que ca. Je baissais un coup d'oeil vers l'ourson, n'oubliant pas cette vois glaciale qui avait gelé mon esprit. Et que Figue avait également ressentis. Et comme les ennuies ne venait jamais seul, des squelettes ce dressait pour nous attaquer. J'observais un instant la scène en me demandant si cette situation était vraiment réel. Avant de sentir mes doigts ce refermer sur le pommeau de la machette de Perfide. L'épée glissa dans une légr bruit de sa demeure, avant de venir ce dresser devant moi dans une technique de défense.

▬ « Je ne le crois pas ...Des squelettes. Vous pouviez pas avoir un peu de jugeote ? Même l'ourson l'a sentit ce piège ! »
Dis-je d'un ton plein de lassitude. L'un des squelettes tourna son visage vers moi, ses yeux arrondie, creuser par un vide abystral. Cela me donnait froid dans le dos. Il lança l'un de ses bras dans ma direction, et je l'évitais en faisant un pas sur le coté. Le squelette ce tourna vers moi, même si ses yeux n'exprimait rien, j'avais l'impression qu'ils n'avaient tout de même pas perdu leur émotion. L'une de ses mains tenta de saisir ma gorge, et la lame de Perfide vint transpercer son poignet, dans lequel des doigts menaçant c'était dirigé vers moi. Le squelette tourna un instant la tête vers sa mains qui rempait sur le sol. Son expression faciale pris une teinte de colère. Oups ? Je reculais en gardant Perfide entre les mains.

Ce n'était tout de même pas un squelette qui allait venir à bout de moi tout de même ? Je tentais de dévié son nouveau geste d'un revers de la machette, mais sa mains s'entrechoqua avec la mienne et la machette partie de ma mains. Comme l'avait fait l'ours. Je regardais la matière osseuse avec surprise, tournant un visage horrifié vers la machette qui laissait un bruit ricocher entre les parois avant de tomber sur le sol. Loe squelette eu une expression satisfaite, avant de s'approcher de moi, toute phalange ouverte pour venir me tenir la gorge avec une force que je ne soupçonnais pas. L'air eu soudainement beaucoup de mal à circuler dans ma gorge, et je sentais mon dos cogner contre la paroi de la grotte. Je grimaçais sous le manque d'air qui ce faisait sentir et sous la brûlure que cela provoquais dans mes poumons.

Ma mains tatonna la roche, avant qu'elle ne ce referme sur une forme ronde que je saisie à plein poignet. D'un geste brusque, la pierre vint s'ecraser contre le crâne du squelette, qui me lacha avant de tomber sur le sol. L'air repassait à nouveau dans mes poumons, mais c'était plutôt douloureux. Je tenais ma gorge, la respiration rauque, avant de tituber vers Perfide et de l'enfiler dans son fourreau. Clochette nous donna de la poussière de fée, et en quelque seconde, nous survolâmes la grotte. J'avais pris l'ourson dans mes bras, jusqu'à ce que le mur invisible ne nous projette au sol. NON MAIS C’EST PAS VRAI CA !! CA SUFFIT MAINTENANT C’EST PAS DU JEU ! J'étais bien d'accord, la grotte ce jouait de nous et cherchait vraiment à nous happer dans sa noirceur. Je me frottais la tête en me relevant, avant de m'approcher de Zach pour Vaillant dans ses bras avec un sourire satisfait.

Je devais dire que la suite était plutot étrange. De Terrence qui vint s'occuper de la menace en quelque seconde – au moins cette fois ci il intervenait- ou bien d'Arya qui ce mettait à parler en soulevant une statuette dans les airs. Un courant d'air froid s'en suivie, et les lumières s'eteignirent pour venir nous couper la vision. Mon cœur cognait ma poitrine, je n'aimais pas l'idée de ne pas voir ce qui ce passait devant moi. - BOOOOOOOON… Ben ça c’est fait… On sort ? Y’a plus rien ici je crois bien… C’est cool Zach, ton ours il a failli tous nous tuer. Faut que tu le dresse hein ! Bon allez on s’arrache ! J'hochais vivement la tête, bien que personne ne pouvait l'interprêter. Suivant les autres bien que mes mains cherchait à taton un endroit ou me repérer, ou bien à garder mon équilibre dans la peur de ne plus rien sentir sous mes pieds. - Hééé les gars, suivez tous ma voix et rapprochez-vous ! On va se donner la main pour sortir tous ensemble, pas qu’on ai un autre squelette pour décorer la grotte ! En tout cas merci de me l’avoir fait découvrir celle-là, je la connaissais pas !

▬ « Si tu veux mon avis, tu devrais y installer un panneau avec marquer ''Grotte possédés veuillez ne pas y pénétré'' » déclarais-je d'une grimace, sentant mes doigts glisser dans une paume en ayant aucune idée de qui il pouvait bien s'agir. Des doigts long, déjà. Je dirais des doigts d'homme. Restait à savoir si il s'agissait de Terrence ou de Zach. Dis le copain, j’ai cru comprendre que t’étais un chien ou un truc du genre dans une autre vie… tu peux pas nous flairer la sortie ? Désolée mais j’ai pas mieux là… Je lachais un sourire narquois, amusée par l'idée de voir Terrence s'orienté à la manière canine. Même si il n'irait pas jusqu'à ce mettre à quatre patte non plus. La lumière finit par jaillir, et je sentais mes iris brûlés sous tant de lumière vive. J'eu le reflexe de fermer les yeux un moment, avant de les rouvrir pour voir que je tenais Terrence par la mains. Je le lachais et tournais la tête lorsqu'Arya vint lui coller une pipe sous le nez. Mes sourcils ce froncèrent de curiosité.

▬ « On devrais retourner au village pour leur poser la question. » remarquais-je. Les autres finirent par hocher la tête, et nous retournions sur le chemin du village indien. Lorsque les tipi furent proche, le chef indien nous alpagua. Ses yeux s'arrondirent lorsqu'il remarqua la pipe que tenait Arya entre ses mains. Je suivais ses yeux, avant de regarder la pipe, et de revenir sur le visage surpris du chef.

« Vous avoir trouvé pipe sacré de grand chef Bobola ?! » S'exclama t-il, dont le ton indiquait que cela tenait de l'impossible. Je fronçais les sourcils, prise de curiosité.

▬ « Le grand chef Babola ? » Répétais-je, interloqué.

« Nooooon Bobola. C'est grand chef ancêtre. Très vénéré. Il a fait beaucoup pour indiens. Mais pipe de lui être relique sacré. Mais elle avoir disparue il y'a longtemps. Moi être encore petit étalon galopant. » Il hocha la tête pour appuyer ses propos, avant de nous indiquer sa tente pour nous invité à le suivre. Je devais avouer que toute ses tradition indiennne me fascinait.

▬ «  Je peu jeter un coup d'oeil ? » Fis-je à Arya. Je pris la pipe entre mes mains, elle était légére et très bien tailler. Nous suivimes le chef dans son tipi. Je me baissais pour pénétré à l'intérieur, avant de venir m'asseoir en face de lui, rejointe par les autres. Une idée commençait à prendre forme dans mon esprit. Lorsqu'il avait dit qu'il n'avait aucune connaissance au sujet de la disparition des enfants, j'avais trouvé son ton faux. Comme ci il avait dissimulé une vérité qui devait rester enfouie dans la méconnaissance. « Vous souhaitez récupéré la pipe ? » Fis-je avec malice dans ma voix. Il me fixa comme si je venais de dire une chose affreusement stupide. Mais il semblait comprendre qu'il y avait peu être un enjeux derrière ma question.

« Ben oui....Pipe être objet de culte. » Répondit t-il. Un sourire étirait mes lèvres.

« Dans ce cas dite moi ou sont les enfants. Quand bien même vous l'ignorez, vous savez quelque chose. » Déclarais-je en gardant la pipe entre mes mains. Il me regarda. Puis il fixa Arya. Ses yeux ce reportèrent de nouveau sur moi, puis Arya, avant de revenir ce poser sur mon visage et de descendre sur la pipe. Un sourire creusait mes joues, alors qu'il semblait hébété, pris de cours. J'avais raison. Il savait bien quelque chose, et il allait nous le dire si il voulait récupéré sa pipe. Après tout, si elle est si importante, il devrait être en état de nous dire ne serais-ce qu'une information, non ?

« Hum...Vous avoir montré valeur. Île vivante. Île avoir décidée vous êtres digne de elle. » je suivais ses mots avec précision, pendant qu'il hochait la tête plusieurs fois avant de soupirer. « Moi pas savoir exactement ou être enfants. Mais rumeur cours pour ceux capable d'entendre et comprendre. » J'elucidais la fin de sa phrase, sans en comprendre le sens. Il ce massa le menton, alors que je tournais quelque seconde un visage interrogatif vers Arya, pour venir ce reposer sur le chef qui hésitais un moment, avant de hocher la tête à nouveau. « Il existe labyrinthe sur île. Enfants gardés au centre de labyrinthe. Il faudra encore faire épreuve longues et complexes avant de arriver à eux. » Mes yeux s'ecarquillèrent. Des enfants gardés au milieu d'un labyrinthe ? Il me semblait logique qu'une fuite devait s'avéré difficile.

▬ « Un labyrinthe ... » répétais-je, preoccuper. Les labyrinthes n'exprimaient en générale rien de bon. Celui du monde de Jez était dangereux, piégés par des flèches mais aussi des boules géantes capables de nous rouler dessus. Et l'idée de devoir subir des epreuves longues me fatiguait d'avantage. Mais je n'aimais pas savoir des enfants seules au milieu d'un labyrinthe piégé. « Comment on s'y rend ? » M'enquis-je.

« Hum...Traverser forêt il faut. Mais peu être indiens pouvoir vous emmener jusque labyrinthe. » Il ce gratta le menton en hochant la tête. Vivement désireuse de les libérés, je me tournais vers Arya avec dynamisme.

▬ « Tu sais ou il est ? » Après tout, c'était son île à elle. Si il y avait un labyrinthe, elle devait surement le savoir non ? C'était logique. Je tandis la pipe vers le chef indien qui la récupéra. « Merci pour l'information. » ca nous aidait déjà mieux dans notre enquête, et on savait maintenant à quoi s'attendre pour libérer les enfants. Cependant, je me méfiais au trouvailles et au divers épreuves que nous allions trouver la bas.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Ain't runnin' from myself no more
Comptine d'un Autre Été ▬ I'm ready to face it all If I lose myself, I lose it all Memories turn to dust, please don't bury us I've outrun the fears that chased, they're standing still I'm running still, I'm running still


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t49098-never-trust-a- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t49400-lights-will-guide-you-home-and-ignite-your-bones-maria#465656 En ligne

Elena Acacia


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Lea Michele

Ѽ Conte(s) : La mécanique du coeur
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Miss Acacia

☞ Surnom : Dreameuse/Miss Acacia

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 715
✯ Les étoiles : 1500




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Lun 31 Oct 2016 - 16:12

Mission Neverland: retour aux sources



feat : Elena & les membres de la mission
Elena venait de se faire blesser à la jambe à cause du poignard d'un squelette. Non mais vraiment Neverland c'était vraiment pas ce qu'on en disait dans les films ou autre... Les autres se mirent eux aussi à se battre avec le squelette. Mais Pan finit par dire à la fée de leur donner de la poussière pour qu'ils évitent le squelette. Idée très judicieuse. Ils s'envolèrent et se prirent un mur invisible ce qui fit hurler Pan. Puis elle avait proposé à Terrence de battre le squelette.

Finalement, Terrence avait battu le squelette. Et Pan avait décidé d'aller prendre la statuette. Elena avait envie de lui dire de ne pas le faire mais, après tout, elle faisait ça à ses risques et périls. Finalement, après un court moment, Pan éclata la statuette sur le sol. Et puis tout redevint normal: plus de squelette, de table, etc. Le seul problème? Il faisait noir, un noir complet. Le silence vint puis Pan proposa de sortir. Evidemment, elle commença à avancer mais elle se ravisa et leur demanda de suivre sa voix et qu'ils se prennent la main, comme des enfants. Elle proposa à l'homme le plus âgé, Terrence donc, de flairer la sortie,vu qu'il avait été un chien avant apparemment. Ce qui marcha car ils arrivèrent vite dehors. Pan montra un objet que Terrence identifia comme une pipe. Maria proposa d'aller au village leur poser la question, ce à quoi tout le monde acquiesça.

Une fois arrivés, le chef les alpagua et il remarqua la pipe. Il leur dit qu'ils avaient trouvé la pipe du grand chef Bobola et il leur expliqua ce que c'était. Maria proposa de l'examiner à Pan et le chef les amena dans son tipi. Maria proposa au chef de récupérer la pipe. il le voulait. Mais Maria lui demanda de dire où étaient les enfants car il savait quelque chose. Le chef réfléchit et regarda Arya et Maria successivement tout en regardant la pipe.

Puis il dit qu'ils avaient montré leur valeur. Il dit que l'île était vivante et qu'elle les avait jugée digne d'elle avant de dire qu'ils ne savaient pas où étaient les enfants mais qu'une rumeurs disait qu'ils comprenaient et entendaient. Il laissa un temps avant de dire qu'il y avait un labyrinthe où les enfants étaient gardé, en son centre.. mais qu'il y avait des épreuves encore, longues et complexes, pour y arriver. Maria sembla ne pas apprécier mais elle demanda comment s'y rendre. Le chef leur dit de traverser la forêt et que les Indiens pouvaient les y emmener. Maria demanda cependant à Pan s'il savait où c'était avant de tendre la pipe au chef et de le remercier pour l'information.


Pan ne savait pas où était le labyrinthe. Du coup, Elena décida à son tour de se tourner vers le chef et elle lui dit:

-OK. Les Indiens peuvent nous y emmener alors, puisque vous nous l'avez dit. Pouvons-nous partir tout de suite?

Le chef acquiesça et ils se mirent en route. Elena était suivie par les autres. Le décor était celui d'un forêt classique: de grands arbres de différentes espèces, quelques arbustes, des buissons, des animaux qui gambadaient...

Tout à coup, des hurlements un peu effrayants se firent entendre. Elena tenta de tendre l'oreille pour savoir de quel côté ils arrivaient mais impossible à savoir. Du coup, Elena tenta de voir qui ou quoi poussait ces cris. Elle commença à s'éloigner des autres sans rien leur dire. Mais des lianes arrivèrent et lui enlacèrent la taille. Elles l’emmenèrent dans les arbres. Elena tenta de descendre et de se débattre mais les lianes la retenaient, elle ne pouvait rien faire. Elle tenta même de couper les lianes avec ses dents, vu qu'elle n'avait pas d'autre arme à proximité. Mais elles sont trop dure et elle n'y arriva pas. Elle se résigna donc à son sort et resta dans les arbres avec les lianes à la taille. Elle regarda autour d'elle, dans les arbres, histoire de voir si elle était seule. Et c'était effectivement le cas. Elle se mit à crier:


-Eh oh, je suis seule dans les arbres. A L'AIIIDDDDE!

Mais il semblerait que les autres, ses compagnons dans cette galère à Neverland, n'aient même pas remarqué sa disparition...


to follow...

fiche by mad shout.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
ClockAcacia ✽
Tout doucement, ils passent à la suite!

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 5 sur 8
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Evénement #66 : Retour aux Sources





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Neverland