Halloween Party
de Sasha Hale

Le Péché Divin
de Hadès

Merry Christmas
- bientôt -


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Péché Divin ☆ Evénement Divin #29
Une mission de Neil Sandman - Ouverture : 18 octobre 2017
« Après avoir péché, il faut expier... quel que soit le prix à payer ! »

Partagez | .
 

 Evénement #66 : Retour aux Sources

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage

Khloe T. Bell


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Candice Accola

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Clochette

☞ Surnom : Marjo

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 108
✯ Les étoiles : 23638




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 31 Oct 2016 - 22:40

Retour aux sources

Non mais qu'elle idée débile d'être entrée dans cette grotte, tout cela c'était la faute a l'ourson de Zach et puis aussi sa propre idiotie d'avoir suivie les autres a l'intérieur, sa joue les fées courageuse, prête a explorer les endroit inexplorée de Neverland et en récompense on l'envoie valdinguer contre un mur avant qu'un squelette décide que manger une mini fée en casse croûte c'était l'idée du siècle, non mais je vous jure ! Plus jamais elle n'enterais dans une grotte, elle s'en fit la promesse tandis qu'elle clignait des yeux avant de lâcher un grognement de douleur, ce prendre un mur a cette vitesse ça faisait plus mal qu'on ne l'aurait crue, elle avait faillis mourir alors que quelques heures plus tôt elle avait fait son première acte de grande maturité en acceptant la demande de paix d'Arya, si a chaque fois qu'elle faisait un acte dans ce genre et qu'elle finissait pas être presque tuée, elle se contenterais d'agir comme a son habitude jusqu’à la fin de ses jours.

Elle ce redressa avant de toucher sa tête pour voir si du sang coulait, par chance il n'y avait rien, son épaule par contre lui faisait mal quand elle y jeta un coup d'oeil elle remarqua qu'un bleu se formait déjà, elle tourna la tête pour tenter de voir l'aile qui avait été attraper, soupirant de soulagement quand rien de trop grave n'attira son attention. Par contre le cris de douleur qui résonna dans la cave lui fit tourner la tête pour voir qu'Arya avait une lame planter dans le bras, la petite blonde ouvrit la bouche d'horreur avant de plaquer ses mains dessus pour ne pas faire de bruit, elle resta figée pendant quelque instant alors que la nouvelle Pan retirais la lame de son bras."Beurk"Murmura-t-elle avant de reprendre sa taille humaine, sa vision s'assombrit légèrement et elle attrapa la personne la plus proche pour éviter de tomber encore une fois dans les pommes, après cette aventure elle irait faire un examen complet a l’hôpital de Storybrooke."Poudre de fée ok..."Elle avait hocher la tête positivement avant de jeter de la poudre a chaque membre de leur petit groupes, une fois fait elle battis des ailes avant de prendre de l'altitude, s'accrochant a la personne la plus proche pour pouvoir suivre la mini file indienne dehors.

Une fois arrivée dehors et après que tout le monde est toucher terre, elle s'approcha d'Arya et Terrence qui semblait observer un objet de prêt, elle l'observa a son tour tandis qu'Arya lui avait indiquer que c'était une pipe après lui avoir demander si sa lui disait quelque chose."Une pipe avec des plumes ? Ça appartient peut être aux indiens."Maria proposa ensuite de rentrer au village pour demander l'avis aux indiens, ce qui était une bonne idée alors tout le monde rentra au camp, une fois arrivée elle en profita pour nettoyer sa robe avec ses mains, tout en écoutant d'une oreille distraite la conversation qui se déroulait autour d'elle. Relevant les yeux elle sourit a une femme indienne qui venait de lui tendre un gobelet en boit qui contenait de l'eau, elle la remercia avant de boire le tout, qu'est-ce que ça faisait du bien.Elle rendit le gobelet alors que les autres prenait déjà la route du labyrinthe, elle couru rapidement pour rejoindre le groupe, faisant attention de ne pas ce tordre la cheville avec ses chaussures a pompon.

Des bruits inquiétant se firent entendre tandis qu'ils avançait dans la forêt,la fée n'avait aucune envie de rencontrer qui pouvait bien faire ce genre de bruits alors elle se contenta de rester sur le chemin, mais ce n'était pas le cas de tout le monde car en observant les membres du groupe elle remarqua qu'Elena avait disparue,surement pour allez voir quel genre de créature faisait ce genre de bruits."Je vais chercher Elena, je reviens."Avait-elle dit a voix haute pour que les autres sachent où elle se trouvait avant de prendre son envole en direction des bruits, elle entendit quelqu'un crier et reconnue la voix d'Elena, elle était coincer parmi les lianes."Je suis sur que tu t'imaginais pas Neverland comme ça, crois moi il y a plus d'endroit que dans le dessin animée."Elle expliqua tandis qu'elle se stoppais devant les lianes qui avait décider de finalement relâcher Elena, la déposant sur le sol de la forêt."Je pensais que ça allait être plus compliquer que ça."Elles reprirent la route, la fée gardant un œil sur Elena au cas où elle déciderais encore une fois de partir explorer la forêt de son côté sans personne pour surveiller ses arrière.

Quelques instant plus tard, ils finirent par arriver devant le labyrinthe, en s'élevant dans les airs encore une fois Clochette pu voir a quel point il s'entendais au loin, elle s'avança en direction de l'entrée avant de se poser, elle hésita un instant car après l'épisode de la grotte elle n'était pas sur que rentrer dans un labyrinthe qui semblait respirer soit une bonne idée, elle jeta un coup d’œil en arrière pour voir ce qu'en pensait les autres avant de franchir l'entrée, tant pis, au moins elle aurait fait preuve de courage avant de mourir, au bout de plusieurs secondes de silence, elle lâcha un soupire de soulagement, pas de danger pour le moment, alors autant continuer sa route.

lumos maxima


Clochette: 85%

Arya Pan


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Maisie Williams

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Skunk & dorénavant... Peter Pan !

☞ Surnom : Fanny

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 182
✯ Les étoiles : 474




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 1 Nov 2016 - 16:59





Retour aux sources




Il fallait toujours qui y’en ai un qui se coince le pied quelque part ma parole ! J’avais éclaté de rire en voyant Elena se faire choper par les lianes et j’avais poursuivi mon chemin en voyant que Clochette allait l’aider. On avait pas besoin d’être 50.000 non plus pour faire ça ! Les indiens étaient devenus inutiles maintenant qu’on avait trouvé le labyrinthe. Je leur disais au revoir non sans un petit regard noir pour le chef. J’avais pas trop aimé comment il m’avait regardé quand Maria lui avait posé des questions. C’était d’ailleurs avec elle que j’avais décidé de parler pendant qu’on attendait Clochette et miss Elena.

- Elle est canon ta machette tu sais !

Je lui montrais d’un signe de tête l’endroit où elle détenait son arme.

- C’est joli comme ça avec le noir et le vert, j’aime bien le vert. Elle s’appelle comment ? Moi, mon épée, elle s’appelle Aiguille ! Parce qu’elle est aussi fine qu’une aiguille. Elle fait plein de tout petit trou pic pic pic… et après le sang coule et tu tombes mort. Je l’ai volé à des pirates… De toute façon elle leur servait à rien, j’avais entendu que le capitaine n’était pas content du forgeron parce l’épée été trop fine alors tu vois… Bon on y va ?

J’avais remise Aiguille dans son fourreau juste après l’avoir sortie pour la montrer à Maria et je m’étais frotter les mains d’un air impatient avant d’entrer dans le labyrinthe suivi des autres.

- On pourrait peut-être le survoler mais ça serait moins marrant vous trouvez pas ? Et puis je pense que de toute façon il ne nous laisserait pas faire un truc aussi simple, ça va à l’encontre de sa fonction ! Alors on va marcher… ça va être cool, vous verrez !

Tout en fredonnant, je m’enfonçais un peu plus dans les allées en faisant bien attention où je mettais les pieds pour éviter de me casser la binette comme tous les autres. Je tournais à gauche, puis à droite, puis j’allais tout droit, un vrai petit chemin de santé… Dommage que c’était pour un truc aussi triste que de retrouver des enfants kidnappés mais bon… en même temps, j’étais certaine qu’ils allaient bien donc y’avait pas de quoi s’inquiéter… Je regardais en direction de Zach qui s’était mis à côté de moi.

- T’es cool en fait quand t’arrête de râler… tu le sais ça ? J’ai bien fais de pas te donner à manger aux nounours. Bon par ic…

Mais je m’étais arrêtée net. C’était un cul de sac. Avec un grand rire, je changeais de trajectoire et me remettais en route, suivi du reste de la troupe. On tombait comme ça sur plusieurs cul de sac, un, deux , trois, quatre, cinq… A chaque fois je me remettais sur la bonne route en fredonnant. Je nous faisais peut-être tourner en rond mais bon, on avançait quand même, non ? Là où ça devint plus difficile en revanche, c’est quand on tomba sur notre sixième cul de sac et qu’un jaguar nous y attendait, le regard brillant, toutes dents dehors. Les bras écartés pour protéger les autres derrière moi, je réfléchissais à toute vitesse.

- Euuuuuuh toi là… viens à côté de moi…

Je l’avais dit sans crier, avec calme, pour éviter de l’énerver… Et j’avais pris à côté de moi… tout mon contraire. C’était de Figue que j’avais besoin. Elle finit par se mettre à côté de moi et sans quitter des yeux la bestiole, je lui expliquais mon plan.

- C’est un grooooos chat ce truc et j’ai l’intuition que les chats ça te connais un peu, pas vrai ? Tu peux nous faire une petite diversion à grand coup de cris et de ce que tu veux comme tu sais bien le faire ? T’y vas à fond, tu fais les conneries que tu veux mais tu le focalise sur toi !

J’attendais qu’elle pousse son premier hurlement pour me déplacer lentement sur le côté du groupe. Fallait que j’agisse assez vite, parce que si l’envie lui prenait de sauter au truc, on était tous morts ! Je me mis alors à courir avant de déraper, tomber sur le sol et glisser sur le dos droit vers la bestiole. J’atterris en plein milieu de ses pattes avant, ma tête au niveau de sa gueule qui me regarder maintenant avec attention.

- Eeeeeeet… on souriiiiiiiiiit

J’avais levé la main vers son ventre et je m’étais mise à lui gratouiller avec vigueur. Au bout de quelques secondes, le jaguar se laissa tomber sur son flan avant de se mettre sur le dos, pattes levées et attendre de nouvelles gratouilles que je lui faisais sur le ventre et les oreilles… Tout en continuant j’observais le reste de l’équipe et leur expliquer :

- Tout le monde garde une âme d’enfant ici… même les grosses bébêtes… C’est pour ça qui se transforme en gentil chaton dès qu’on le gratouille. J’ai besoin d’aide, qui veut le gratouiller à ma place ?

J’attendis qu’un volontaire se décide à le faire et je me relevais avant d’agripper une liane qui pendait sur un pan d’un des murs. Je la décrochais, elle et ses copines et commençait à exciter la bête avec une des lianes pour lui donner envie de l’attraper avec sa grosse patte. De l’autre main, je lui jetais de la poussière de fée dessus avant de faire une grosse boulette de liane, digne d’une pelote de laine. Puis je décollais en douceur avant de lui parler.

- Allez viens chercher les jolies lianes. Tu veux la boulette ? Viens chercher, vole ! Ouais c’est ça, comme si tu nageais… je sais pas si ça nage les trucs de ton espèce mais bon, on continue.

Je continuais à lui retirer le jouet au dernier moment jusqu’à ce qu’il fut suffisamment loin dans le ciel pour la lancer de toute mes forces dans la forêt. Le Jaguar vola alors en direction du sol, à l’extérieur du labyrinthe et se mit à détaler à la recherche de la boulette. Je redescendais dans le labyrinthe avec les autres et tapait dans mes mains avant de leur dire :

- Bien joué ! C’était cool ! On continue ?


Vie : 85%



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Pixie dust
Regarde bien cette étoile
Dans l’océan du ciel
Quand tes beaux rêves y font escale
Ils sont éternels


Figue A. Row


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : Crystal Reed :love:

Ѽ Conte(s) : Le descendant de Cyrano de Bergerac, vous savez, celui qui a le nez qui pousse dès qu'il dit un mesonge. :uh:
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le plus beau, l'unique, le meilleur... Figaro, bien sur. :uh:

☞ Surnom : Fifi (brin d'acier :boulet:)

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1081
✯ Les étoiles : 949




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Mar 1 Nov 2016 - 20:33








Combat de félins !

« La prochaine fois que je recroise ton chemin, mets une armure, parce que tu vas sérieusement douiller ! »



- Eh, eh ! Dis ! Moi aussi je peux avoir des grat-grat hein ? Pourquoi que lui ? Moi je suis plus gentille alors j’en veux ! S’il te plait, s’il te plais, s’il teuuuuh plaiiiiiit !

Bah oui, pourquoi y’aurait que lui qui aurait le droit d’avoir des gratouilles ? Même que je suis mieux que lui, alors moi aussi j’en veux. Est-ce que j’ai précisé que j’en voulais ? Non parce que j’en veux très fort. Enfin, tout ça jusqu’à ce que la meilleure invention des stupides humains se matérialise devant mes yeux. Mes pupilles s’allongèrent alors que mes yeux se verrouillaient sur la pelote de liane géante. Pelote. Pelote. Pelote. Attraper. Attraper.

- CHAUD DEVANT A MOI LA PELOTE DE LIIIIIIIIAAAANE !!!!

A la suite de mon concurrent, je m’élançais à travers le labyrinthe pour poursuivre la pelote géante et l’attraper. Je vais l’avoir, je vais l’avoir. Et quand je l’aurais, je lui ficherais une raclé monumentale… Parce que moi et les pelotes, c’est une histoire d’amour monumental, mais il ne peut en rester qu’une entre nous.. Et c’est toujours moi qui reste ! Parfois un peu emmêlé, mais c’est quand même toujours moi. Plus rapide et surtout plus volant, le chaton tigre tout moche et nul attrapa la pelote avant moi, la mâchouillant sans gêne sous mon nez..

- SACRILEGE !!! AFFRONT AU DIEU DE LA PELOTE !

NON MAIS IL EST MALADE ?! Je le renie de l’espèce chaton et je l’envoie chez les canidés, eux ils sont débiles, ça ira bien avec lui. MACHER UNE PELOTE SACRE ! C’est le pire affront qu’on peut faire. Il doit être puni. Et il va être puni. T’inquiète pas bon dieu de la pelote magique, je vais le punir pour t’avoir… Enfin avoir mâchouiller un de tes enfants. Il me fixa, grognant un coup pour m’intimider.

- Pfeuh ! T’as cru que c’était avec ton grognement pathétique de chienchien que t’allais me faire peur ? Repasse plus tard, on dirait un chiot attardé.

Il se tourna vers moi, me fusillant du regard. Je lui renvoyais le même, lui faisant face sans bouger. Toi avoir fait affront au dieu tout puissant de la pelote et toi doit être puni. Eh zut ! J’ai passé trop de temps avec les indiens, maintenant, je parle comme eux… Naaaaaan ! Note pour plus tard, aller voir un médecin en rentrant, je veux pas chopper la indientite aigu.

Sans prévenir, je m’élançais vers lui, les yeux toujours rivés sur la pelote. La pelote. La pelote. Objectif numéro 1. Refermant mes doigts sur cette dernière, non sans avoir une grimace de dégoût en sentant un filet de bave dessus, je tentais de lui extirper de la bouche d’un coup sec… Malheureusement pour moi… Ces bêtes là, c’est plus solide que ça en a l’air. Et ça a la mâchoire solide… Et zut !

Il grogna une nouvelle fois plus fort, levant la patte pour l’abattre sur ma poitrine et m’envoyer bouler. Un cri surpris s’échappa de mes lèvres alors que je rabattais mes mains sur ma poitrine. Les griffures laissèrent s’échapper quelques gouttes de sang alors que mon cerveau.. SI J’EN AI UN ! Se remettait doucement en place.

- Pelote ! Pelote.. Pelote… ? MAIS JE M’EN TAPE DE LA PELOTE SAUVE QUI PEUUUUT !!!

Prenant mes jambes à mon cou, je fonçais à l’opposer de la bête affreuse mangeuse de chaton. Je courrais du plus vite, hurlant sur ma route pour au cas où que l’on puisse retrouver mon pauvre cadavre abattu de sang froid par une bête du démon. Un grondement sourd retentit derrière moi, me faisant me stopper et me retourner. J’eu juste le temps de me retourner pour voir le félin indigne de cette race suprême se carapater.

- HAHA ! Ouais c’est ça fuit devant ma puissance espèce de pauvre petite chose nulle ! Tu savais pas à qui t’avais à faire hein ? Mouhahahaha…

- Mais à quoi tu penses sérieux ? T’es vraiment une tête à claque ma parole. Pire qu’une gamine de huit ans ! Obligé de venir te ramener auprès des autres parce que tu serais capable de te perdre en plus. T’es vraiment qu’une plaie !

Ah.. Aaaah. C’était ça l’odeur pestilentielle qui s’approchait de plus en plus ? J’me disais bien que ça sentait le chien puant. Rentrant la tête dans les épaules en sursautant, je me retournais vers Terrence qui… Bah vous savez quoi, qui faisait comme à son habitude, qui râlait et criait. Vous trouvez pas ça chiant les gens qui font que crier ? Non vraiment c’est très lassant, il pourrait arrêter, ça m’indispose. Et puis c’est QUOI cette manière de parler ?! Non mais oh, il s’est cru tout permis ou quoi ?! Le fusillant du regard, je croisais les bras avant de lever les yeux au ciel.

- La tête à claque elle va t’en mettre deux dans la tête si tu continues de lui parler comme ça d’accord ?! Et puis d’abord, je maîtrisais TOTALEMENT la situation ! C’était une… Technique de combat le cris ! C’est toi qui veut toujours venir me sauver j’y peux rien si tu veux toujours faire le héro devant moi !

- La prochaine fois je te laisserai te faire bouffer alors ! Ca rendra service au reste de l’humanité en plus. Ne plus t’entendre parler, crier, te vanter ou te plaindre.

- Et ça crie, et ça crie… De toute manière, tu sais rien faire d’autre alors va crier plus loin tu rendras service aussi !

Le temps que je finisse ma phrase, il était déjà assez loin. Non mais c’est pas possible d’être aussi imbuvable franchement ?! J’en ai marre des gens comme ça moi. Je vais faire une pétition pour les exterminer ou alors les envoyer en thérapie du bonheur. Faudrait peut être commencer à être moins aigris. Ce serait quand même cool.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

This is like family... But it's better. The Fimily !
Même si le monde nous sépare un jour, me promets-tu d'essayer de le défier pour me retrouver ? Parce que si le monde me défie un jour de te retrouver, je le ferai quoi qu'il en coûte × by lizzou.

Zach Edison


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sam Claflin.

Ѽ Conte(s) : La Belle & le Clochard.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Scamp.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 136
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 2 Nov 2016 - 9:48





Retour aux sources !


Un labyrinthe. Il fallait qu’ils tombent sur un labyrinthe. Forcément, ça aurait été bien trop facile de simplement planquer les gamins dans une cage (vu que le coup de la grotte était déjà pris) et qu’ils attendent sagement qu’on vienne les trouver. Bon, peut-être quelques gardes pour justifier de leur kidnapping et de la présence de la petite troupe de sauvetage, mais rien de trop insurmontable. Il fallait rester réaliste tout de même, aucun d’entre eux n’était un super-héros et Zach ne planquait pas de cape ou de super-pouvoirs sous son pull ; même s’ils pouvaient étrangement voler pour certains. Mais non, ça avait été tellement plus drôle de passer à pieds. Bien évidemment. Plus judicieux. Plus amusant. Plus… Amusant. Est-ce qu’ils ne pensaient qu’à jouer ici ? Qu’a faire des jeux et trouver de nouvelles manières de se divertir ? Ils devaient s’ennuyer fermement sur cette île pour n’avoir que ça à faire.

Il poussa un soupir, les mains dans la poche de son pull, lorsque la prénommée Arya se trompa à nouveau de chemin pour les faire tomber sur un cul-de-sac. Depuis le début elle menait les troupes dans la direction qu’elle voulait et lui se contentait de marcher à côté d’elle sans trop savoir où se rendre. Les haies étaient suffisamment hautes pour leur cacher la vue et Cerbère n’allait sûrement pas se transformer pour espérer réduire à néant l’endroit et leur faciliter la tâche ; non, il préférait faire ça avec le niveau de difficulté maximum. C’est vrai que c’était évidemment stupide de tricher. Bien sûr. Totalement.

« T’es cool en fait quand t’arrête de râler… tu le sais ça ? J’ai bien fais de pas te donner à manger aux nounours. Bon par ic… »

Si elle savait qu’il n’en pensait pas moins… Lui se contenta d’hausser un sourcil dubitatif face au sens d’orientation de la jeune fille, se mordant l’intérieur de la joue pour ne pas faire de réflexion ou se mettre à rire après plusieurs tentatives infructueuses. Au moins elle avait l’air de bien le prendre ! Après tout, ce n’était pas comme s’ils étaient pressés puisque personne ne les attendait vraiment. Ils avaient quitté leur ville sans prévenir et n’avaient pas sortis les gyrophares pour annoncer le sauvetage des enfants donc, en soit, il n’y avait que les indiens au courant de leur présence sur l’île. Et pas sûr qu’ils viennent les chercher là-dedans si jamais ils ne donnaient pas de signes de vie dans plusieurs jours… Fallait pas pousser le calumet dans le tipi moisi, les autochtones vivaient dans leur coin et le reste du monde dans le leur.

Zach recula vivement lorsqu’ils tombèrent nez à nez avec la panthère, manquant de s’emmêler les jambes à celles des autres. Il remarqua (encore) qu’Elena se décalait systématiquement de lui quand ils étaient à moins d’un mètre l’un de l’autre, elle avait peut-être un problème ? En tout cas, il y en avait un bien plus gros en face d’eux actuellement ! Et vu les grognements qu’il émettait, il avait l’air de tout sauf d’un chaton innocent ! Pourquoi avait-il fallu qu’il poireaute ici et qu’Arya les conduise directement à lui ? Si y’avait des pièges autre que se perdre, ça commençait à devenir encore plus compliqué que ça n’en avait l’air !

Il échangea un regard avec Maria, laissant faire la maître d’orchestre au cas où elle avait une idée lumineuse à leur proposer… Ce qui fut le cas. Et le jeune homme du bien reconnaître qu’il n’y aurait absolument pas penser ; en même temps, comment savoir que ce gros chat apprécierait les grattouilles ? Il était un chiot lui, pas un de ces félins stupides. La preuve par dix ? Figue qui venait de bondir à la suite de la pelote en liane. Et du jaguar. Voilà, voilà… Voilà.

Les animaux les plus intelligents de la Terre n’est-ce pas ? Zach en eu un ricanement moqueur.

« Quelqu’un se dévoue pour aller la chercher ? »

Il posa son regard tour à tour sur les gens présents avant de constater que Terrence prenait le flambeau. Ah, cet esprit chevaleresque… Si seulement il pouvait le faire sans être désagréable, ça irait encore mieux ! Ils entendirent crier et râler d’où ils étaient, patientant en silence que la petite scène de ménage ne prenne fin. Heureusement qu’il n’était pas question de casseroles ou d’ustensiles coupant, ils auraient sans doute pu s’entretuer sous leur nez que ça n’aurait rien changé au résultat… Ils réapparurent finalement auprès d’eux, se disputant comme des chiffonniers et finissant par se séparer d’un air bougon. Bien. C’était tout ? La dispute était finie, peut-être pouvaient-ils reprendre leur route ? Oui, non, pas d’avis ou la réponse D ?

« Et si on reprenait ? »

Qu’Arya les perde encore un peu pour s’amuser, tant qu’à faire ! La petite troupe se remit en marche et Zach passa à côté du chaton aux poils hérissés, se permettant de lui tapoter l’épaule légèrement avant d’ajouter à son attention :

« La prochaine fois, met lui un coup dans les parties. Ca aura son petit effet et il arrêtera de crier. »

Il soutint le regard de Figue avant de hausser les épaules et de marcher tranquillement, échangeant parfois quelques coups d’œil avec Maria quand ils se retrouvaient encore dans un cul-de-sac ou tournaient en rond à côté des mêmes arbres. C’était que ça devenait presque lassant dites donc, même plus de bestiole à chatouiller ou de pièges à éviter… Ils se contentaient de marcher et rien d’autre. Passionnant. Vraiment, s’il avait su plus tôt qu’il venait pour faire de la randonnée, il aurait prit des chaussures plus pratiques et de quoi grignoter. Là, Zach commençait très sérieusement à avoir faim et à se demander s’ils arriveraient à sortir de là. Au moins, il suffisait apparemment de sauter par-dessus la haie pour quitter le labyrinthe alors tout n’était pas perdu ! Ils n’avaient qu’à faire un point de sauvegarde et revenir plus tard ?

Maria à ses côtés, il n’osait cependant pas vraiment trop l’approcher. Depuis ce qu’elle lui avait dit, il était intrigué mais aussi sur la réserve. Qu’est-ce qu’il s’était passé dans la vie de cette femme pour qu’elle réagisse aussi abruptement ? Pourvu qu’elle n’ait pas cru qu’il allait lui faire quoi que ce soit, ce n’était pas du tout son intention ! Il avait perdu l’équilibre, c’était tout. Vrai de vrai. Et il était encore un peu perturbé par la nuit qu’ils avaient passé à dormir l’un à côté de l’autre ; la seule avec qui il faisait ça, c’était Maxine. Ca ne lui paraissait plus bizarre avec la blondinette, mais là c’était étrange. Pas dérangeant plutôt apaisant mais… Etrange quand même.

« Désolé… Pour ce matin. » S’excusa-t-il, sobrement.

Maria paru surprise et le dévisagea un instant, avant de secouer la tête.

« Ce n'est rien, t'en fais pas. »
« T'es sûre ? »
« Oui. C'est juste que... » Elle s'interrompit et balaya la suite d'un revers de la main. « Non, laisse tomber. »

Zach haussa un sourcil dubitatif, auquel elle répondit par un petit sourire encourageant. Très bien, conversation terminée, message reçu.

Quand ils contournèrent pour la troisième fois le même carré, il poussa un autre soupir en se demandant quand tout ce petit jeu allait se terminer. Tout ça pour ne sûrement rien trouver en fait, c’était à la fois rébarbatif et désobligeant. Alors quand Arya annonça qu’elle avait enfin trouvé le chemin, il hésita entre s’accrocher à cet espoir ou bien le tuer dans l’œuf en se disant que de toute manière, elle allait encore les guider vers un truc bizarre.

Et truc bizarre il y eut : après un dernier tournant, les haies s’écartèrent brusquement pour offrir un grand espace d’où s’échappait un brouhaha notoire. Des dizaines de voix s’élevaient toutes en même temps, parlant franchement ou bien chuchotant dans un coin, riant et s’esclaffant comme si de rien était. Une petite cacophonie joyeuse alors que leur groupe faisait désormais face à tout un tas de gamins, visiblement âgés d’une dizaine d’années minimum, qui allaient et venaient entre des tentes et des feux de camp dans la plus tranquille des humeurs.

« C’est quoi ce bordel ? » Ne put-il s’empêcher de demander.

Il s’était d’instinct tourné vers Arya, au cas où elle aurait une explication logique à la situation découlant devant leurs yeux. Certains enfants interrompirent leur discussion pour les regarder, intrigué, avant de reprendre comme si de rien était ! L’un d’eux s’approcha même de Zach en tendant un baton au bout du quel venait de griller une banane au chocolat et un marshmallow fondu… L’odeur était tellement appétissante que le jeune homme manqua de vaciller, le fixant avec un air suspicieux. Depuis quand est-ce que les mioches étaient agréables comme ça ?

« Tiens, goûte, et donne m’en des nouvelles ! » Sourit le gamin en agitant le bâton.

Zach hésita avant de prendre la branche mais ne croqua pas dans la nourriture. Qu’est-ce que c’était que tout ça ? C’était qui, eux ? Ceux qu’ils cherchaient ? Parce qu’ils avaient l’air de tout sauf d’enfants perdus et prisonniers sur une île déserte !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t31811-guide-du-parfa

Edward Teach


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Zach McGowan

Ѽ Conte(s) : Neverland
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Barbe Noire

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 276
✯ Les étoiles : 216




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Mer 2 Nov 2016 - 19:21


Le dénouement d'une histoire...
Le début d'une autre !



Le réveil après mon enlèvement avait été difficile. Il avait été accompagné d'un mal de crâne lancinant qui avait eu beaucoup de mal à partir. Je n'avais pas tout de suite compris où je me trouvais, il avait fallut plusieurs minutes à mon cerveau pour faire le lien entre les cordages que j'avais sous les yeux et le tangage lent et rythmé. J'avais enfin fini par comprendre que je me trouvais sur un bateau. Mais pas n'importe lequel et j'allais rapidement m'en rendre compte. J'avais quitté la cale dans laquelle on m'avait déposé et j'avais grimpé maladroitement les escaliers menant au pont. J'avais pris une profonde inspiration en espérant retrouver l'odeur d'iode si caractéristique de l'eau salée. Mais... Je n'avais rien ressenti d'autre que le vent violent sur mon visage. J'avais ouvert les yeux de curiosité dans la pénombre. Pour constater que le bateau... volait. Un bateau fort étrange pour dire vrai. Constitué de nuage et pourtant suffisamment solide pour nous empêcher de tomber, moi et mes camarades de l'orphelinat. Il n'y avait pas tout le monde mais presque.

Et ils semblaient s'amuser follement de la situation. Peu importait l'enlèvement, les faits étranges et tout le reste. Ils s'amusaient. Ils s'étaient regroupés autour d'une fille aux cheveux courts et au langage vulgaire. Elle semblait leur raconter une histoire. Ou plutôt leur expliquer l'endroit dans lequel nous nous rendions. Je m'étais donc assis dans un coin pour l'écouter distraitement. Neverland... Ce nom m'était familier. Je l'avais entendu des milliers de fois. L'avait rêvé des millions. Mais cette fois, ça y été. L'adolescent que j'étais allait enfin fouler le sol du Pays Imaginaire. C'était inespéré. Et pourtant... c'était vrai.

L'atterrissage pourtant ne fut pas aussi magique que je l'avais espéré. Il y avait bien eu l'arc-en-ciel et nous avions bien survolés les différentes partis de l'île mais... Nous n'avions pas traversé la forêt pour nous rendre dans l'arbre du pendu. C'était bien joli de nous promettre monts et merveilles. Mais pour l'instant, je ne voyais pas l'ombre d'un enfant perdu. Je voulais bien en devenir un mais pour cela encore fallait-il nous rendre au bon endroit. Je ne savais pas moi-même où était ce lieu. Mais ce n'était clairement pas dans ce labyrinthe que ce trouvait l'arbre creux.

Il y avait beau avoir un feu de camp et un campement digne d'une colonie de vacances. Ce n'était PAS le repère des enfants perdus. J'étais donc dubitatif. Je ne savais pas trop quoi penser de tout ça. J'avais médité pendant plusieurs jours. J'avais participé aux jeux des autres et cherché un moyen de sortir du labyrinthe sans me faire repérer. Il fallait à tout prix que je trouve Pan. C'était vital même. Malheureusement, je n'étais jamais seul. Comme par un fait exprès, il y avait toujours au moins un orphelin pour me tenir la jambe. A croire que j'étais maudit. J'allais vraiment finir par devenir fou. Surtout que cela faisait plusieurs jours que nous étions ici et toujours aucune nouvelle de nos ravisseurs. En soit, c'était peut-être une bonne nouvelle.

D'un autre côté, c'était assez étrange. J'attendais avec un mélange d'appréhension et d'excitation que quelque chose se passe. Mais rien. Toujours ces mêmes jeux débiles. Toujours ces mêmes rires crétins. Toujours ces mêmes visages exaspérants. Et moi... Je perdais mon temps. Rien ne m'obligeait à rester après tout. Mais je sentais que le dénouement aurait lieu ici. Comme une sorte d'intuition. Alors j'attendais. Je me donnais encore une nuit et une journée. Et ensuite, je partirais à la recherche de l'arbre. C'était après tout le but que je m'étais fixé dès mon arrivé sur l'île.

Fort de cette nouvelle résolution j'avais pu me joindre un peu plus sereinement au groupe qui entourait le feu de camp. Je n'en pouvais plus de ces bananes au chocolat. Je n'en pouvait plus de ces marshmallows grillés. Trop de sucre. Trop de gras. Trop c'était trop. J'avais rageusement piqué une banane et un morceau de chocolat le tout surplombé d'un morceau de guimauve et l'avait avancé dans le feu. Après un soupir et lorsque le tout fut convenablement fondu, je m'étais levé. Mon regard s'arrêta alors sur le groupe d'étrangers qui venaient de pénétrer le centre de notre campement.

Un sourire se dessina sur mes lèvres alors que je quittais mes compagnons pour m'approcher des nouveaux arrivants. Je les détaillais un à un avant de tendre mon pique en direction d'un blond à l'air à peine plus âgé que moi. J'accentuais d'ailleurs encore un peu plus mon sourire pour paraître encore plus sympathique. C'était bien comme cela qu'il fallait faire non ? Sourire et se montrer aimable.

"Tiens, goûte, et donne m’en des nouvelles !"

Mon sourire s'agrandit encore un peu quand il prit le bâton. J'haussais toutefois un sourcil surpris en ne le voyant pas croquer dedans.

"Tu ne manges pas ? Tu as tort ! C'est bon, tu sais. Et si tu as peur qu'il soit empoisonné, je peux croquer dedans avant toi si tu veux. Pour prouver ma bonne foi."

Je tendis une main dans sa direction avec un immense sourire avant que mon regard ne se pose sur la fille cachée derrière le grand chevelu. Je laissais retomber ma main et écartais légèrement les personnes présentes devant moi pour me placer devant elle. Je fronçais légèrement les sourcils en la toisant du regard. Toujours ce même air chafouin et cette coupe de cheveux à la garçonne.

"Ah te revoilà toi ! T'étais passé où ? Ça fait des jours qu'on attend ici ! Tu nous avais promis de nous emmener auprès des enfants perdus. Tu as promis qu'on en deviendrait nous aussi. Et... toujours rien."

Elle avait dit être Pan la première fois que je l'avais rencontré mais je n'en croyais pas un mot. Comment Pan aurait-il pu être une fille ? C'était franchement n'importe quoi. Et si vraiment elle disait vrai, si vraiment elle était Pan. Alors... Neverland était tombée bien plus bas que je ne l'avais d'abord cru. Et la seule issue à tout ceci de toutes les façons était... la mort de Pan.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Edward Teach

Maria Posada


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jenna sexy Coleman :love:

Ѽ Conte(s) : La légende de Manolo.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La mexicaine désiré par deux garçons qui ce battent comme des débiles pour elle. Et qui te fou un coup de machette si tu l'ennuie accessoirement.

☞ Surnom : June.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 937
✯ Les étoiles : 453




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mer 2 Nov 2016 - 23:13


Retour au sources- Neverland


Un sourire étirait mes lèvres lorsque mes yeux ce posaient sur la silhouette d'Elena, prise en otage par des lianes. Un sourire amusée par la situation. Je regardais la fée essayer de décroché la brune de l'arbre, songeant à ce labyrinthe qui retenait les enfants en otages. Me posant des questions sur l'intêret de les enlevers. La seule connaissance que j'avais de cette île, c'était les enfants perdu. Hors, des enfants enlevés n'était pas la même définition qu'enfant perdu. Je m'étais éloigné de la réalité, remuant mes songes avec un regard perdu dans le vide, lorsqu'une voix m'interpella. - Elle est canon ta machette tu sais ! Je tournais les yeux vers Arya, qui indiquait la machette qui ce tenait entre mes doigts. Le pommeau parfaitement creuser, comme ci elle avait été sculpter pour ma morphologie. J'adressais un sourire à Pan, avant de baisser les yeux sur l'objet qui détruisait chaque jour ma vie, pensive.

▬ « Merci. » Fis-je, soulevant la machette machinalement. - C’est joli comme ça avec le noir et le vert, j’aime bien le vert. Elle s’appelle comment ? Moi, mon épée, elle s’appelle Aiguille ! Parce qu’elle est aussi fine qu’une aiguille. Elle fait plein de tout petit trou pic pic pic… et après le sang coule et tu tombes mort. Je l’ai volé à des pirates… De toute façon elle leur servait à rien, j’avais entendu que le capitaine n’était pas content du forgeron parce l’épée été trop fine alors tu vois… Bon on y va ?  Oh, comme c'était charmant ! Je posais mes yeux sur son arme, fine, mais parfaitement dangereuse pour cibler des endroits vitaux. Son prénom lui était bien trouvée, je devais l'admettre. Un sourire étirait mes lèvres lorsqu'elle emettait son vole auprès d'un pirate. Je lachais un rire amusée à sa remarque, me positionnant à ses cotés pour lui répondre tout en fixant Aiguille revenir dans son fourreau. Elle convenait parfaitement au gabaris que ce trouvait être Arya.

▬ « C'est Perfide. Je n'ai aucune idée d'ou vient son prénom. Le noir et le vert sont conçue par rapport à son ancien detendeur … » Lachais-je d'un ton plutôt sombre, me repassant en souvenir les couleurs verdâtre, et le noirâtre de Xibalba. J'indiquais Aiguille du doigt. «  Tu sais, même si elle est plutôt fine, elle peu faire ce que n'importe qu'elle épée est incapable d'effectuer. Ce glisser avec habilité dans un organe vital pour le perforer. L'incision sera surement plus propre et moins sanguinolantes qu'une épée normale. » Expliquais-je. J'avais fais de l'escrime en Espagne, les épée fine comme celle ci me connaissait plutôt bien. J'aimais bien Arya. Malgrès sa jeunesse, elle avait la particularité de résoudre les problèmes avec facilités, avec ..enfantinerie. Ce qui nous paraissait plutôt difficile devenait simple et facile sous ses yeux. Comme un jeux. Comme ci tout n'était qu'un immense jeux dans lequel il fallait survivre. Le Labyrinthe défilait sous nos yeux, alors qu'on ce perdaient entre ses murs qui nous cachaitla vue.

▬ «  J'ai déjà manier des épées comme celle ci. Si jamais tu souhaiterais mieux t'en servir ... » Proposais-j, avant qu'un nouveau cul de sac nous barre la route. Un félin semblait y avoir occupé la place, et je sentais mon cœur descendre dans mon ventre face à sa gueule béante et impressionnante. Cela ne semblait pas effrayé Arya le moins du monde, puisqu'elle ce servit du cris fulgurant de Figue – qui me força à me boucher les oreilles- pour venir ce glisser sous l'animal. SI j'aurais cru qu'un jour on ce debarasserait d'un felidité de la sorte juste par quelque chatouille, je pense que vous seriez proche de la folie. Je regardais Arya faire avec surprise, bien que cela me provocais un sourire amusée et fasciné. Un adulte l'aurait attaqué. Un enfant l'aurait chatouillé. J'étais quelque peu déconcerté. C'était une solution qui me serait pas venu à l'idée. Elle fit une pelote de liane, et la lança dans le ciel, alors que le félin ce précipita à sa suite, suivie de …CHAUD DEVANT A MOI LA PELOTE DE LIIIIIIIIAAAANE !!!! 


▬ « Mais qu'es ce qu'elle fait ?! » Lachais-je, un regard des plus désabusé en direction du ciel dans lequel Figue semblait ce projeté en direction du grand félin.« Quelqu’un se dévoue pour aller la chercher ? » Proposa Zach. «  Certainement ... » Ajoutais-je, jetant des coups d'oeil interrogatif en direction des autres. « Je préfère les chiens. » Renchéris-je d'un regard malicieux, alors que Terrence ce décidait d'aller ceuillir Figue dans le ciel. Et après on me traite de nourrice ? Il pouvait certainement parler. « La prochaine fois, met lui un coup dans les parties. Ca aura son petit effet et il arrêtera de crier. » Conseilla Zach à Figue une fois qu'elle fut revenu à terre, malgrès les cris d'ecervelé qu'elle et Terrence nous avait donnée en spectacle. Je passais devant ces deux là, un sourire sournois relevant mes lèvres. « Et si elles sont trop dur pour toi, atteint les yeux. » Ricanais-je, emboitant le pas à Arya. Après plusieurs couloirs, mur qui nous barrait la route, je commençais à sentir une douleur au pied. Zach finit par me rejoindre pour ce positionner à coté de moi. « Désolé… Pour ce matin. » Je me tournais vers lui en lui lançant un regard surpris.

▬ « « Ce n'est rien, t'en fais pas. » Le rassurais-je après l'avoir dévisagé vaguement. Ce n'était rien. Vraiment. Si mes reactions brusques sucitait autant de culpabilité, cela n'était pas necessaire. Je savais pertinemment pourquoi j'étais comme ca. Et malheureusement rien ne pourrait le réparé. « T'es sûre ? » Insista t-il, alors que je relevais les yeux dans sa direction pour soutenir son regard.  « Oui. C'est juste que... »  je laissais mes mots trainer. Je n'avais pas envie de plonger au cœur du problème. De dire ce qui clochait chez moi. C'était tellement ridicule. Il me rirait au nez indubitablement. Je balayais la suite d'un revers de la mains. Je n'étais pas prête pour parler de ca. A qui que se soit. Même si Loki était au courant malgrès moi. Je n'avais pas envie de dire qu'on m'avait jeté un espèce de sort en tentant d'abusé de moi. C'était impossible. « Non, laisse tomber. » lachais-je, voulant jeté cette conversation le plus loin possible. Alors qu'il paraissait dubitatif, je lui répondit par un sourire encourageant.

Je m'arrêtais brutalement lorsque le labyrinthe laissa place à une énorme étendu d'herbe, remplit de tentes, de feu de camps et de ...d'enfant ? Mes yeux balayaient du regard avec surprise tout ses visages jeunes, qui plongeait leur mains dans ce qui ressemblait à des marshmallow comme diner. Qui mettrait des enfants sans surveillance dans un aussi immense endroit ? Un enfant avait besoin d'un adulte pour apprendre à vivre. Alors que j'étais mortifié devant cette scène, un jeune homme qui ne ressemblait en rien à un enfant c'était approché de nous en nous saluant et en donnant un baton de mashmallow à Zach. Il ne semblait pas tanter pour mordre de dedans. "Tu ne manges pas ? Tu as tort ! C'est bon, tu sais. Et si tu as peur qu'il soit empoisonné, je peux croquer dedans avant toi si tu veux. Pour prouver ma bonne foi." Il parlait plutôt bien, en tout cas. Il sembla remarquer Arya, car il écarta Terrence et les autres pour s'approcher d'elle. "Ah te revoilà toi ! T'étais passé où ? Ça fait des jours qu'on attend ici ! Tu nous avais promis de nous emmener auprès des enfants perdus. Tu as promis qu'on en deviendrait nous aussi. Et... toujours rien." Je m'approchais, piqué d'une vive curiosité.

▬ « Tu dis que c'est Arya l'origine de votre enlèvement ? » répétais-je, perdu. Il ce tourna pour me regarder. Il était plutot grand, j'étais prête à parier que si il poussait une fois de plus, il me dépasserait.

« Oui oui c'est bien elle. Dans son bateau nuage. » Expliqua t-il alors que mes yeux ce levait vers l'interessée. Elle n'avait pas dit ne pas connaître l'existence d'enlévement ? « Pourquoi ? » Demanda le jeune homme.

▬ « Parce qu'elle n'avait pas pris connaissance de votre existence, ce qui est plutôt curieux ...Vous avez un chef ? » Demandais-je, vivement intrigué. Autant converser avec la personne responsable de cette colonie de vacance ? Il haussa les epaules.

« Pourtant c'est elle. Peu pas y avoir d'erreur sur la personne. Avec son look encore moins. » Il esquissa un petit sourire en coin avant de redresser un peu la tête. Je lui lançais un regard suspicieux, presque méfiant. « On en avait pas vraiment vu qu'on nous a laissée à nous même ici. Mais comme il s'est avéré que j'étais le plus capable d'entre nous tous. J'ai été désigné chef. Je suis donc ...le chef. » Conclu t-il en croisant les bras sur la poitrine et en me toisant d'un regard arrogant qui me fit lever les yeux au ciel. Un adolescent pour veiller sur une troupe d'enfant ? Cela prenait de moins en moins de sens. Un puzzle difficile à résoudre. Je lui lançais un petit sourire amusée en guise de répondre. Ce genre de comportement me rappelait deux garçons ...
▬ « Vous n'avez jamais essayé de sortir d'ici ? » Cette question me brûlait actuellement les lèvres. Il m'était surprenant de voir qu'aucun d'eux n'avait l'air horrifié par la situation.

« Hum... » Il glissa un regard en direction du feu de camp. « Les autres étaient pas emballés. Ils se plaisent ici visiblement. » J'haussais un sourcil intrigué. Des enfants. Des enfants qui ne bougent pas de leur habitat, qui ne tente pas d'essayer de traverser un labyrinthe ? En générale, un enfant serait le premier à essayer de ce lancer dans ce genre d'escapade, on ? Ou bien je me trompe d'idée.

▬ « Vous faite comment pour survivre ? Qui vous donne tout ses vivres ? » M'enquis-je en regardant les marshmallow, la banane, et le chocolat qui ne constituait en rien une nourriture saine pour leur âge.

« Ca ? C'était déjà là quand on est arrivé. Une quantité astronomique de bonbons, de chocolats et de bananes. Pourquoi ? Vous en voulez ? Moi je fais une surdose ! » Je secouais la tête en eclatant de rire, n'étant pas tenté par autant de gras.

▬ « C'est pas étonnant, les sucreries non rien de nourrisant... » Retorquais-je, avant de réfléchir vivement. « Tu es certain que c'est Arya ? Dans quel but elle vous enléverait ? » Arya me semblait être une personne bien. Mise à part pour engager de nouveau enfant perdu dans sa troupe, pourquoi enléverait t-elle des enfants ?

« Oui certain . » Confirma t-il. Il haussa les epaules. «  Mais j'en sais rien moi...T'as qu'à lui demander. » Fit t-il en fixant Arya pendant un moment. Puis il ce tourna à nouveau vers moi pour me regader. Une ombre narquoise avait traversé ses prunelles lorsqu'elles c'étaient posés sur Arya. Je sentais une méfiance me frapper au visage. Je ne faisais pas confiance à ce jeune homme. « Bon...t vous ? Vous faites quoi ici ? » Demanda t-il. Oh rien. On ce baladait. Un labyrinthe, c'est tellement sympathique.

▬ « On était à votre recherche. On pensait que vous étiez kidnapper, mais tout à l'air d'aller bien ... » Ma voix ce terminait avec un soupçon.

« Ben ...on va bien vous voyez ! On a pas besoin de vous ...Vous pouvez donc retourner d'ou vous venez. » lacha t-il. J'étais médusé par autant de répartie et de mensonges. Il était en train de m'ignorer ? Comment disait Jezabel déjà ? Gober ? Snober ? Je me tournais vers Terrence. Il haussa un sourcil suivit par les epaules.

« Problème réglé alors ! On se tire ? » Il ce tourna vers Arya avec un petit sourire, alors qu'il me semblait évident que quelque chose ce tramait ici. Je ne lacherais pas l'affaire, quiconque parte ou reste. « C'était un plaisir de te revoir gamine ! » Fit t-il en lui ébouriffant les cheveux. Je reculais de quelque pas pour m'approcher de Zach. Préoccupé.

▬ « Je partirais pas, quelque chose ne vas pas ici ... » Glissais-je assez bas pour que seul lui l'entende.

« vraiment ? C'est ce que je me dis depuis qu'on est arrivés. » Répondit t-il. Je posais mon regard sur le visage de l'adolescent.

▬ «  Je me méfie de lui, il trame quelque chose. » Fis-je en m'avançant vers lui, dévoré de curiosité de me lancer à travers cette immense clairière pour en découvrir les indices. Une mains s'interposa contre mon ventre pour m'empêcher de passer. Je levais les yeux interloqué vers Zach.

« Sans aucun doute. Mais tu peu pas lui casser la figure trop vite. » Je fronçais les sourcil, un regard amusée en son attention.

▬ « Je ne ferais pas de mal à un enfant ! » Confirmais-je avec impertinence. « Juste une fessée bien placée. » Ajoutais-je avec toute l'arrogance dans le ton de ma voix.

« Tu trouves qu'il ressemble à un enfant ? » Fis t-il dubitatif. Oh non. Trop vieux pour faire partie de la catégorie enfantine.

▬ « Non, ca c'est surement un adolescent machiavélique... » Laissais-je echapper. Je me tournais en suite vers lui, me mordant les lèvres avec nervosité. « Ecoute ...pour ce matin ..tu aura des explications, je te le promet. Mais pas maintenant... »

« C'est pas le moment, t'en fais pas. » M'interrompie t-il. Je sentais un soulagemment déplacer le poid sur mes epaules. J'hochais la tête avec reconnaissance.

▬ « Merci. » je me tournais par la suite de nouveau vers la scène qui ce déroulait sous nos yeux, silencieuse.

« Les adolescent sont pas tous machiavélique ...y'en a des timbrés aussi. » déclara Zach en brisant le silence. Les bras croisés sur ma poitrine, je me contentais d'hausser les sourcil pour approuver, avant qu'un sourire taquin ne me brûle les lèvres.

▬ « Comme toi je suppose ? » Soumis-je avec un air faussement innocent, dissimulé sous une malice.

« Je suis innocent ! » s'ecria t-il en levant les mains en l'air. Je secouais la tête vivement amusé en effectuant une tape sur son torse avec un sourire hilare.

▬ «  C'est ce que vous dites tous ! » Retorquais-je d'un air soupçonneux. Après tout, j'étais professeur d'histoire dans un collège. La puberté, l'adolescence, l'insolence, c'était mon quotidien. Il m'était interessant et amusant de constater qu'ils sortaient un peu prêt tous la même excuse. Et c'est pour ca que je me méfiais de l'adolescent. Il portait sur son visage un masque qui m'était familier.

« Ca ne résous pas notre problème. » Fis Zach en désignant le gamin et les enfants. « Mais au moins t'as l'air de meilleur humeur. C'est bien, si on doit fuir ou ce battre. » Fis t-il d'un sourire moqueur. Je me tournais avec eloquence vers lui, frustré.

▬ «  Mais pourquoi je m'efforce de te parler déjà ? » Ricanais-je, secouant la tête avec consternation. Je fis quelque pas pour rejoindre Arya en me plaçant derrière elle, penchant ma tête vers son oreille pour lui glisser quelque mot. « Je ne lui fais pas confiance.» Murmurais-je. Et si je me trompais ? Et si au final tout était vrai ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Ain't runnin' from myself no more
Comptine d'un Autre Été ▬ I'm ready to face it all If I lose myself, I lose it all Memories turn to dust, please don't bury us I've outrun the fears that chased, they're standing still I'm running still, I'm running still


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t49098-never-trust-a- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t49400-lights-will-guide-you-home-and-ignite-your-bones-maria#465656

Arya Pan


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Maisie Williams

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Skunk & dorénavant... Peter Pan !

☞ Surnom : Fanny

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 182
✯ Les étoiles : 474




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Jeu 3 Nov 2016 - 22:50





Retour aux sources




Non mais l’autre là comment qu’il me causait ? Je l’avais regardé froidement quand il s’était mis à m’accuser en plissant les yeux pour montrer que j’étais pas contente. Pour qui il se prenait à la fin ? Il venait d’arriver sur l’île et ça y est il se sentait plus pisser ? Ça se passait pas comme ça avec moi et il allait vite le sentir !

Maria s’était un peu penchée sur moi pour m’avouer qu’elle ne lui faisait pas confiance et je devais avouer que je partageais plutôt son avis. C’est qu’elle en avait dans le ciboulot en fait, cette équipe était peut-être moins bras cassée qu’elle ne le paraissait… A moins que ce soit Neverland qui commençait déjà à les changer, allez savoir. Une chose était sûre, c’est que l’un de ceux que j’avais sous les yeux n’était pas prêt de changer et c’était le garçon qui m’avait accusé et m’avait rappelé que je leur avais promis de faire d’eux des enfants perdus. Il ne les verrait jamais… parce qu’il n’en deviendrait jamais un… il n’avait rien compris. C’était CA qui devait les faire devenir enfants perdus… Le labyrinthe était un test que nous passions tous au moins une fois, celui de contrôler sa peur, de lier des liens fraternels avec les autres, savoir se débrouiller tout seul, devenir courageux et guerrier. Voilà à quoi servait le labyrinthe mais la seule chose qu’il en avait tiré, c’était de se proclamer chef… il avait tout perdu… Neverland choisissait son chef, personne d’autre et sûrement pas lui.

- Tu m'as l'air bien sûr de toi... c'est quoi ton nom déjà ?

- Je ne vois pas pourquoi je ne serais pas sûr de moi ! Et je m'appelle Eddy. Et toi... Arya c'est ça ?
- Moi je m'appelle Pan jusque preuve du contraire et je te permets pas de me parler comme tu le fais. Tu m'accuses, tu te prends pour un chef, qu'est-ce qui t'a fait croire que tu valais mieux que nous tous ici présents... tu es loin d'être un enfant perdu.

Il était temps de remettre les choses à leur place nanméoh. On était pas à la fête du slip, il m’appelait pas comme il voulait celui-là. Je le regardais d’un air dégoûté. Je ne l’aimais vraiment pas. Il était du prochain convoi de retour, c’était certain. J’entendais que les autres parlais derrière moi, notamment Maria et Zach mais je ne leur prêtais aucune attention. C’était des adultes, ils ne pouvaient pas mesurer la gravité de ce qui se passait, mais moi j’en avais conscience et il fallait remettre les choses à leur place avant que ça dégénère.

- Pan, tu dis ? Depuis quand Pan est une fille ? Tu crois que tu m'impressionnes ? Je t'accuse parce que tu parles mais n'agit. Tu te fais passer pour ce que tu n'es pas. Je ne me laisserai pas avoir par ton petit jeu de duperie. Ou est le vrai Pan ?

J’avais la mâchoire serrée mais le sourire narquois. S’il continuait j’allais l’enterrer vivant. On ne lui avait jamais dit qu’une fille valait 10 garçons ?

- Depuis qu'une fille est suffisamment courageuse et digne de ce rôle pour être Pan. Je suis la seule fille avoir était enfant perdu alors que toi tu fais partie d'une recrue parmi tant d'autres et je t'annonce d'ores et déjà que tu vas rentrer chez toi, tu n'es plus le bienvenue. Si tu étais digne d'être ici tu aurais vu depuis longtemps que j'avais plus agis que tu ne le dis.


J’avais montré le reste du groupe d’enfant d’un signe de la main. Eux continuaient de jouer. Certains nous jetaient des regards de temps mais tous continuaient de parler, de jouer et de manger. Ces problèmes ne les concernaient pas après tout… pas encore. Eddy pouffa alors de rire en continuant ses piques qui me prenaient clairement de haut.

- Parce que tu penses sérieusement que je veux devenir comme eux ? Pathétique !
- Et qu'est-ce que tu veux devenir alors outre le fait de devenir un petit con stupide et arrogant à la tête aussi grosse qu'une ruche d'abeille ?
- Je ne suis pas seulement ça... Mais l'étroitesse d'esprit des petites filles est drôle. Je vais donc te laisser croire que je ne suis qu'un adolescent arrogant.

La remarque me fit sursauter. C’était pas des mots d’enfants ça… C’était des mots d’adultes… comment était-ce possible ? Un adulte caché dans le corps d’un enfant, c’était bien à ça que j’avais affaire ? Je sortais mon Aiguille de son fourreau, le regard froid, les yeux plissés, plus menaçante que jamais et lui posait la pointe de mon épée sous la gorge. Il avait pas intérêt à bouger. Mais il souriait, les bras croisés.

- Dis-moi qui tu es !

Avec un grand sourire, il leva les mains en l’air avant de pousser mon épée du bout du doigt.

- Allons range ça, tu vas te blesser !

Il recula de quelques pas avant de me montrer un revolver qui semblait très lourd et très ancien, un peu comme ceux des pirates… C’était un pirate ? Je comprenais plus rien.

- Écoute... je pourrais te dire qui je suis mais... j'ai envie de jouer un peu avant...

Il sortit son revolver et le pointa droit sur la tête de Zach.

- Tu veux jouer avec moi ?

Il arma alors le chien de son arme. Le message était clair. Je bougeais et il lui tirait dessus.


Vie : 85%



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Pixie dust
Regarde bien cette étoile
Dans l’océan du ciel
Quand tes beaux rêves y font escale
Ils sont éternels


Elena Acacia


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Lea Michele

Ѽ Conte(s) : La mécanique du coeur
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Miss Acacia

☞ Surnom : Dreameuse/Miss Acacia

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 739
✯ Les étoiles : 1500




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Ven 4 Nov 2016 - 14:33

Mission Neverland: retour aux sources



feat : Elena & les membres de la mission
Elena s'était retrouvé coincé dans les lianes d'un arbre et personne ne l'avait vu. La fée vint vers elle et tenta de l'aider. Elle commença par dire:

"Je suis sur que tu t'imaginais pas Neverland comme ça, crois moi il y a plus d'endroit que dans le dessin animée."

Elena acquiesça. Les lianes décidèrent de lâcher Elena en la déposant sur le sol de la forêt. Quoi, comme ça...? Elle se remirent en route avec les autres et la fée gardait un oeil sur Elena. Génial, une nounou pour une ado' de 18 ans. Et ils finirent par arriver devant le labyrinthe. Dans lequel ils poursuivirent leur route, guidés par Arya. Qui le mena direct à un félin avec lequel Figue se décida à jouer elle aussi vu qu'une pelote de laine était là. Elena remarqua qu'elle était assez proche de Zach et s'écarta de lui. Non, elle ne pouvait pas faire ça à Jack...

Finalement, ils se remirent en route tranquillement et arrivèrent dans un coin du labyrinthe avec des tentes, un feu et des... enfants. Oui, des enfants. Peut-être enfin ceux qu'ils cherchaient. Les autres se mirent à discuter avec le plus vieux d'entre eux, un adolescent. Il leur avait proposé avant de manger ce qu'il leur tendait, notamment à Zach et Maria.

Puis Pan se décida à parler avec lui. Elle tenta de comprendre qui il était, elle semblait ne pas le prendre pour un enfant ou même un adolescent. D'ailleurs, lorsque leur petite discussion fut finie, elle sortit son épée en disant:


- Dis-moi qui tu es !

Avec un sourire, le gamin leva les mains en l'air et poussa l'épée d'Arya du bout de doigts en disant:

- Allons range ça, tu vas te blesser !

Il recula un peu avant de sortir un revolver très lourd et très ancien. Il dit:

- Écoute... je pourrais te dire qui je suis mais... j'ai envie de jouer un peu avant...

Il le pointa sur la tête de Zach et dit:

- Tu veux jouer avec moi ?

Il arma le chien de son arme. Elena cherchait de quoi le battre, de quoi le faire arrêter. Aussitôt, malgré sa timidité et sa myopie, elle dit:

-Tu sais, il vaut mieux essayer de négocier que de jouer comme ça.

Il esquiva un sourire amusé, tournant le regard vers Miss Acacia. Son bras était toujours bien tendu vers Zach et elle sentait qu'il n'hésiterait pas à tirer. Eddy dit:

-Mais c'est précisément ce que je suis en train de faire. Je négocie.

Son sourire s'agrandit légèrement et il raffermit sa prise sur son arme. Elena se tourna vers Pan et elle lui dit:

-Dis, tu ne peux pas désamorcer la situation, s'il te plait?

Drôle de mot dans cette situation mais peu importe il fallait agir. Comme Pan ne répondit pas et que l'autre avait toujours son arme pointée sur Zach, Elena décida de changer de stratégie et de tenter de le séduire. Si Jack venait à le savoir, elle dirait qu'elle avait fait ça pour la bonne cause. Elle prit une grande inspiration et dit:

-Je me suis trompée sur toi.

Puis elle ajouta:

-Finalement, c'est bien ce que tu fais, surtout pour un adolescent arrogant.

Elle se rapprocha de lui doucement et elle dit, non sans difficulté:

-J'aime bien les hommes comme toi.

Il la regarda et il éclata de rire. Génial, il ne la croyait même pas... D'ailleurs, il pointa même son pistolet sur sa tempe. Il dit:

-Tu m'as pris pour une buse? Tu crois vraiment que je vais avaler tes salades? T'as même pas l'air convaincu quand tu aimes que tu aimes les hommes comme moi.

Il esquissa un nouveau sourire narquois avant de dire:

-Désolée poulette mais les filles dans ton genre c'est pas ma came.

Tant mieux alors, il était pas sa came non plus. Eddy se décida à la pousser et tira dans sa cuisse qu'il eut. Génial, elle avait déjà été blessée par le squelette avant et elle l'était encore. En plus, la balle s'enfonçait vraiment dans sa cuisse et ça faisait mal...


to follow...

fiche by mad shout.



Elena: 75 %

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
ClockAcacia ✽
Tout doucement, ils passent à la suite!

Khloe T. Bell


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Candice Accola

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Clochette

☞ Surnom : Marjo

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 108
✯ Les étoiles : 23638




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Ven 4 Nov 2016 - 22:25

Retour aux sources

Finalement tout le monde entra dans le labyrinthe, suivant Pan qui avait décider de prendre la tête du groupe,Clochette ne dit rien la dessus, habitué a suivre Pan n'importe où il allait depuis longtemps, donc il était normal qu'elle retombe dans cette vieille habitude avec le nouveau Pan, fille ou non, ce détail n'avait d'ailleurs pas vraiment d'importance pour la fée, elle avait été digne de devenir Pan qui elle était vraiment sous ses vêtements n'était qu'un détail pour elle. Elle jetais de temps en temps des coups d'oeil en direction du groupe mais surtout en direction d'Elena pour voir si elle suivait le mouvement, c'était une autre habitude qu'elle avait développer en étant a Neverland parmi les enfants perdus, savoir ou tout le monde ce trouvais, juste pour veiller sur eux car ils étaient tous important pour elle et veiller sur sa famille est important.

Après plusieurs minutes et beaucoup de rencontre avec des culs de sac, la fée commençait a perdre patience, elle s’apprêtait même a ouvrir la bouche pour questionner Arya quand celle-ci s'arrêta en écartant les bras, la fée fronça les sourcils avant de lever les yeux, son regard croisant celui du guépard qui était juste en face d'eux, elle l'avait un léger couinement,les yeux agrandit d'horreur et se gela sur place, qui avait eu la bonne idée de mettre un félin dans un labyrinthe ? Elle avait bien envie de le rencontrer pour le secouer comme un prunier tout en lui demandant ce qui lui était bien passer par l'esprit et si il avait du vent a la place du cerveau. Elle sursauta quand elle entendit Figue hurler a l'adresse du jaguar, pour une fois que ses hurlements était utile dans leur aventures, la fée ce contenta de croiser les bras attendant qu'elle et Arya s'occupe du félin, il était hors de question qu'elle s'approche de cette bête la.

"Si tu finit en casse croûte pour jaguar, ne vient pas te plaindre après."Siffla-t-elle entre ses dents a l'adresse de Pan, elle était toujours partante pour un jeu avec les enfants perdu, elle les connaissait tous par coeur a force d'y jouer, mais elle avait horreur quand l'un d'entre eux ce mettait en danger, mais ce n'était pas comme si elle allait avoué a voix haute qu'elle tenait légèrement a Arya, plutôt faire une partie de colin maillard au bord d'une falaise ! Elle détourna le regard, ne voulant pas voir le carnage qui allait suivre, elle entendit un bruit sourd, tournant le regard rapidement, elle lâcha un soupire de soulagement discret avant de sourire, finalement elle c'était inquiéter pour rien.

Elle tourna la tête en direction de Figue qui venait de partir en courant dans le labyrinthe pour tenter d'avoir la pelote de liane, elle pouvait entendre les cris de la jeune femme jusqu'ici, elle se demandait bien comment elle faisait pour ne pas avoir mal a la gorge avant de crier aussi fort, de ce qu'elle avait comprit en écoutant les paroles de Figue, elle avait été un chat dans une ancienne vie, Clochette en avait croiser quelques un durant sa visite a Storybrooke, mais aucun d'entre eux n'avait aussi bruyant que la brune. C'était qu'elle était vraiment bruyante, si ils avaient voulu être discret pour le reste de l'exploration du labyrinthe, cette option n'était plus possible, tout le monde devait surement l'entendre depuis Tortuga.

"Sérieusement ?!"S'exclama-t-elle quand Terrence lui aussi ce mit a crier après Figue, la situation s’aggravait de plus en plus et la fée regrettais vraiment d'avoir prit des gens au hasard , elle aurait du embarquer Killian avec elle et peut être Emma juste pour voir ce qu'elle avait dans l'estomac, elle aurait payer cher juste pour voir ça, peut être une prochaine fois, si ils revenaient tous vivant de cette expédition. Par chance tout le monde finit par se taire avant de reprendre leur marche, la fée commençait a sérieusement a en avoir plein les jambes, ses chaussures était vraiment pas faite pour de longue balade, mais elle était tellement jolie ! Entre l’esthétique et le confort son choix avait été fait il y a longtemps, a quoi bon porter des chaussures si en plus elle ne ressemblait a rien ? Et puis elle finissait par avoir vraiment trop mal au pieds, elle pourrait toujours prendre son envole, parfois être une fée ça avait vraiment son avantage.

Soudain au détour d'un chemin, ils finirent par tomber sur un petit groupe d'enfants, la blonde afficha un grand sourire ravie quand elle remarqua qu'aucun ne semblait en danger, ils avaient l'air d'être en pleine forme et a juger par le nombres de bonbons qu'elle pouvait voir depuis où elle ce tenait, ils ne semblaient pas mourir de faim. Ce qui l'inquiéta fut les paroles prononcer par le jeune garçon qui avait marcher dans leur direction pour s'adresser a Pan, elle avait assez présente a Neverland pour savoir qu'il n'avait absolument rien compris a comment fonctionnait l'île et il y avait aussi le faite que Pan semblait les connaitre alors qu'elle avait dit qu'elle n'avait rien a voir avec les kidnapping, tout ceci n'avait plus aucun sens. La situation eu encore moins de sens quand elle écouta les paroles prononcer par Eddy, il ne parlait pas comme un enfant, il ne s'amusait pas comme un enfant, il agissait comme un adulte qui avait l'apparence d'un jeune garçon.

"Tu veux jouer avec moi ?"Elle recula d'un pas quand elle remarqua le revolver qu'il avait en main,elle en avait vue plusieurs des comme ça a l'époque où elle séjournait a bord du Jolly Roger, tout les pirates avait des revolver, Peter en avait un quand il était encore le Capitaine du Hollandais Volant et elle savait que Killian en avait aussi, mais le gosse n'avait rien d'un pirate. Elena tenta de discuter avec lui, voir même de le séduire, Eddy se contenta de lui faire comprendre qu'elle n'était pas son genre avant de la bousculer et de lui tirer dans la cuisse."Sale petit-..."Elle prit son envole avant de lui foncer dedans, essayent d'attraper l'arme au passage, elle avait réagit sous le coup de la colère et ça n'avait apparemment pas été une bonne idée car un coup partie dans le vide,elle s'éloigna de lui avant de tourner la tête pour observer le petit groupe, la balle semblait avoir frôler l'oreille de Figue.

Reportant son attention sur le gamin, elle pouvait voir toute la haine envers elle dans son regard."J'ai toujours détester les fées."Le regard de Clochette se durcit, serrant les poings elle lui rétorqua ."J'ai toujours détester les mioches dans ton genre."Le gamin haussa les épaules, un geste qu'elle commençait particulièrement a détester, un léger sourire qui n'avait rien de tendre était afficher sur le visage du gamin."On a un point en commun alors..."Sans même qu'elle n'est le temps de lui répondre qu'elle se retrouva avec le pistolet pointer dans sa direction, Eddy lui semblait réfléchir."Tu sais...c'est drôle parce que je n'ai en fait jamais cru que les fées existaient ...Je suis même persuadé qu'elle ne sont qu'un mythe inventé de toute pièce."Le pistolet fut pointer en direction de Figue."Bien...je vois que la sagesse vous gagne."Elle avait presque envie de taper du pied devant tant de culot, un mythe ? Un mythe ! Et les ailes qu'elle avait dans le dos c'était pour décorer ? Il croyait qu'elle était a moitié pigeon ? Non mais en matière d'idiotie on avait atteins le niveau supérieur.

"Un mythe ? En plus d'être complètement cinglé, tes aussi idiot ? Je suis une fée, je suis bien plus réel que tout ce que tu prétend être."Elle savait qu'elle allait regretter d'avoir ouvert la bouche, mais il était hors de question qu'elle se laisse marcher sur les pieds par un gamin stupide et arrogant."Ah oui ? La folie te gagne ma belle...les fées n'existent pas."Elle déglutit difficilement en entendant les dernières paroles d'Eddy, ça faisait longtemps qu'on ne lui avait pas balancer ce genre de chose a la tête et bien sur son teint se fit plus pâle, se sentant affaiblie tout d'un coup."Pauvre petite chose..."Elle remarqua que son sourire c'était agrandit et elle avait envie de l'étrangler, mais elle avait peur qu'il rajoute de l'huile sur le feu sur le sujet des fées, alors elle ce contenta de reculer d'un pas ou deux, rentrant la tête dans ses épaules pour ne plus attirer l'attention sur elle.


lumos maxima


Clochette: 85%

Zach Edison


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sam Claflin.

Ѽ Conte(s) : La Belle & le Clochard.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Scamp.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 136
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Dim 6 Nov 2016 - 1:53





Retour aux sources !


Pourquoi est-ce qu’ils étaient tombés sur le môme le plus taré de la création ? Directement Zach ne l’avait pas bien senti venir, le coup du « on fait copain-copain, tiens je t’offre de la bouffe » ça marchait en maternelle, sûrement pas à l’heure actuelle. Et s’ils avaient été kidnappés dans les dernières semaines, la grande gigue brune qui lui faisait face devait bien savoir qu’on ne mélangeait pas les torchons et les serviettes. C’était dépassé de vouloir se faire des amis dans ce genre de lieu perdu, lui n’était pas là pour ça. A dire vrai, maintenant que la mission était remplie (à savoir, retrouver les mômes disparus) il se demandait très sérieusement pourquoi ils ne rentraient pas fissa. Ah, l’arme pointée dans sa direction sembla une excellente raison de ne pas faire d’actions irraisonnées.

Enfin, ça c’était quand on ne connaissait pas Zach. Parce qu’il était un spécialiste des choses illogiques ou des actions spontanées qui pouvaient avoir de très lourdes conséquences ; son casier judiciaire long comme des banderoles déco était là pour témoigner de ça. Ce n’était pas pour rien que le commissariat de Storybrooke (ou ceux des alentours) connaissait jusqu’à son prénom et se vantait d’avoir une couchette réservée pour lui à chaque fois. Ça l’avait fait rire un temps. Ça ne l’amusait plus du tout désormais, encore moins de se souvenir de ce que ses dernières années d’adolescence avaient été, ou pourquoi est-ce qu’il avait fini avec un bracelet électronique à la cheville… C’était du passé. Entièrement du passé. Aujourd’hui il avait l’occasion de changer de vie et de balayer tout ça ; il comptait bien s’en saisir.

Mais vous savez ce qu’on dit ? Chassez le naturel, il revient au galop. Il n’avait jamais supporté l’injustice ou la violence gratuite, c’était plus fort que lui quand il se retrouvait dans ce genre de situations. Elena blessée, même s’il ne la connaissait pas vraiment il n’acceptait sûrement pas cette idée, les uns puis les autres visés par une arme à feu et maintenant Clochette malmenée comme une paria… Ok, même lui ne croyait pas forcément aux fées ou à ce genre de trucs tirés par les cheveux, mais cette blondinette l’avait empêché de mourir écrasé au fond d’un ravin donc, il se devait de la défendre ! Qui était l’autre gosse pour prétendre savoir mieux que tous les autres ? Si c’était la nouvelle manière de remercier ses sauveteurs, il avait raté quelques cours de bienséances. Ah mais oui, on enseigne pas aux abrutis, c’est bien connu.

Maria s’était rapprochée de lui pendant que le garçon continuait de fanfaronner en les visant tour à tour. Là, son arme pointée sur Figue, il ne manquait pas d’en rajouter des couches pour espérer faire le plus de mal possible à Clochette. Jack serra la mâchoire et les poings, réfléchissant à toute vitesse à ce qu’il était possible ou non d’entreprendre ; le désarmer semblait la solution la plus évidente mais aussi la plus risquée. Il lui fallait un allié pour ça. Quelqu’un qui n’auriat pas peur d’agir. Qui…

Il se pencha légèrement vers la jeune femme à sa gauche.

« Utilise ta machette, je vais attirer son attention. »

Comment on détourne le regard d’un psychopathe en puissance ? En lui sautant dessus. Si, littéralement. Zach bondit en avant, comptant sur l’effet de surprise pour déstabiliser son adversaire et… il dut avouer que le résultat fut plus ou moins à la hauteur de ses espérances : le gosse, prit au dépourvu, ne parvint pas à l’arrêter et tous deux perdirent l’équilibre sous la force du plus âgé. Ils basculèrent et tombèrent lourdement dans l’herbe, lui cherchant à tout prit à immobiliser son bras pour l’empêcher de tirer sur Figue ou qui que ce soit d’autre. Il sut lire la stupeur dans ses yeux, sans doute ne s’attendait-il pas à avoir autant de force en face de lui ?

Il essaya de le frapper mais Eddy l’évita de justesse, profitant d’un coup de coude pour dégager son bras et brutalement pointer le canon de son arme droit sur la tempe de Zach. Ce dernier écarquilla les yeux sous la surprise, les réflexes prenant le devant sur tout le reste. D’un geste il percuta son poignet, mu par l’instinct viscéral qu’il était parfaitement capable de tirer et de lui exploser le crâne. Hors de question de mourir ici. Hors de question de le laisser gagner cette manche. Hors de question de se laisser dominer par un merdeux ; s’il voulait emmerder son monde, la place était déjà prise désolée.

Le coup parti, résonnant dans tout le labyrinthe.

Zach s’immobilisa sous la douleur qui irradia soudain dans tout son être, le paralysant de stupeur. Il sentit un tremblement incontrôlable le parcourir et quand les premières gouttes de sang s’écoulèrent de son épaule, le brun en profita pour le repousser avec violence sur le côté. Son dos cogna contre l’herbe tandis qu’il portait la main sur la plaie béante en train de se vider. De répandre cette tache carmin sur son pull. De trahir la souffrance en train de pulvériser ses nerfs et de griller ses muscles. Ca faisait mal, bordel. Ca faisait putain de mal !! Il vit ses doigts se colorer de rouge, livide, tremblant tandis qu’il essayait d’arrêter le saignement de la plus pitoyable des manières.

« Oh putain de bordel de merde !! »

Pourtant, quand le type qui lui avait tiré dessus le fixa, Zach ne pu s’empêcher de ricaner. Rien que de faire ça, il sentit tout un pan de son être se tordre dans une douleur vive en lancinante, mais il fut profondément satisfait de l’expression perturbée qu’adopta Eddy à son attention. Il devait le prendre pour un taré.

« Tu protèges jamais tes arrières ? »

Le brun fronça les sourcils en le dévisageant.

« Mes arrières… ? »

Zach ferma les yeux en serrant la mâchoire, espérant que Maria s’était décidée à agir malgré la situation. Il n’entendit que le bruit de sa machette maléfique se plantant dans le sol. Il ne vit pas que cette dernière, à l’origine dirigée pour tuer le destinataire, n’avait finalement fait que le frôler… Mais que l’effet escompté était là. Eddy venait de s’effondrer dans un cri de douleur, les yeux écarquillés et le corps pris de spasmes incontrôlables. Bien. Qu’il douille et crève. Qu’il comprenne ce que ça faisait un peu !

Une minute. Une très, très longue minutes de paralysie qui permirent à Maria de donner un coup de pied dans l’arme pour l’éloigner définitivement de son propriétaire. Puis elle se baissa et l’attrapa entre ses doigts, la tendant à bout de bras en direction d’Arya pour la lui remettre. Zach ne le vit pas, occupé à essayer de respirer correctement et à garder tous ses esprits même si l’envie d’abandonner était forte. Fatalement forte. C’était donc ça qu’on ressentait quand on se faisait tirer dessus ? Et bien, ça faisait un mal de chien. Plus jamais. C’était quand même un comble d’essayer de se comporter correctement et de se prendre une balle pile à ce moment là ! S’il s’en sortait, il irait râler un peu contre ce foutu karma qui avait décidé de lui pourrir la vie.

« Attend, bouge pas… »

La voix près de lui lui fit rouvrir les yeux, découvrant le visage de la brune. Décidément, fallait qu’ils arrêtent de se côtoyer, en plus de toujours se croiser en ville voilà qu’ils ne parvenaient pas à se décoller l’un de l’autre en pleine aventure ! Ca le fit sourire mais il se retint de rire, étouffant un juron quand elle appuya sa veste sur sa clavicule brisée pour faire un point de compression. Non mais elle était malade ?! Vu le regard noir qu’elle lui lança, il déglutit et se tut.

« Tiens, pour Elena ! »

Maria tendit un mouchoir qu’elle venait d’extraire de sa poche en direction de Terrence pour qu’il aide la concernée. Elle avait l’air sacrément assidue a la tache dites donc ! Il voulu le lui faire remarquer mais à la place, il se contenta d’un :

« Merci… »

Au moins, elle avait percuté ses paroles ! Bon ce n’était pas le meilleur résultat visé mais dans l’ensemble c’était pas si mal, non ? Même si Eddy commençait déjà à se relever en tanguant dangereusement, preuve qu’il était encore un peu sonné.

« T'es qu'un idiot ! Espèce d'inconscient ! »

Ouh, elle était en colère… Ca lui apprendrait à la remercier tient !

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t31811-guide-du-parfa
 Page 6 sur 8
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Evénement #66 : Retour aux Sources





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Neverland