Halloween Party
de Sasha Hale

Le Péché Divin
de Hadès

Halloween Party
de Sasha Hale


Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Le Péché Divin ☆ Evénement Divin #29
Une mission de Neil Sandman - Ouverture : 18 octobre 2017
« Après avoir péché, il faut expier... quel que soit le prix à payer ! »

Partagez | .
 

 Evénement #66 : Retour aux Sources

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage

Maria Posada


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jenna sexy Coleman :love:

Ѽ Conte(s) : La légende de Manolo.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La mexicaine désiré par deux garçons qui ce battent comme des débiles pour elle. Et qui te fou un coup de machette si tu l'ennuie accessoirement.

☞ Surnom : June.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1069
✯ Les étoiles : 353




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Dim 6 Nov - 18:23


Retour au sources- Neverland


Et bien il semblerait que ce très cher Eddy soit tous ce que j'avais imaginé de lui. Non seulement il revenait sur le statut d'Arya, mais en plus il la prenait de haut. Comment ca une fille ne pouvait t-elle pas devenir Pan ? Parce qu'un garçon vos mieux qu'une fille peu être ? Même si la remarque était ciblé sur Arya, je ne pu m'obliger de me sentir concernée. J'étais également une fille, et nous étions autant capable qu'un homme d'effectuer les mêmes tâches. Il fallait arrêter de nous mettre dans un sac, de nous croire moins forte et moins maline. Le hommes seraient surpris de la capacité que peu montré une femme. Je me contentais d'observer la scène, restant derrière Arya, posant des yeux brûlant de noirceur à l'attention de ce gamin. Les paroles qui sortaient de sa bouche était surprenante. Cela avait presque un coté fascinant qu'a cette âge on puisse sortir un vocabulaire aussi prononcé. Ce qu'Arya ne tardait pas à saisir.

Soit cette Eddy était maître de ses propres mouvements, soit ses paroles avait été réfléchis par quelqu'un d'autre qui lui avait soufflé et tirait les ficelles de l'histoire. Mais au moins, on savait à présent une chose. Les enfants perdu étaient mise à l'epreuve dans un labyrinthe. Alors qu'Arya semblait s'enerver, pointant Aiguille dans la direction d'Eddy, celui ci s'affirmait à une autre sorte d'arme bien plus mortelle. J'eu un mouvement de recul face au mousquet qu'il sortit pour la pointer sur ...Zach. Je sentais un brun de colère m'habiter face à ce jeux trop facile. Il était évident qu'une arme battait à plat de couture une épée. Et c'était trop facile. Trop facile de presser la détente, trop facile d'avoir une aussi bonne défense. Ce n'était pas équilibré du tout. La lacheté avait pour exemple une arme à feu. Si il avait détendu une épée, la partie aurait été gagnée bien à l'avance. Je regardais du coin de l'oeil Elena, tentant de negocier la partie.

Je m'étais rapproché de Zach, ma mains c'était dirigé sur le pommeau de Perfide et je l'avais glissé devant moi. Il était hors de question qu'il lui tire dessus. Zach était l'un de mes seuls amis à Storybrooke, peu être même la seule personne apte à me comprendre. Et je laisserais pas sa vie ce mettre en danger par un sale gosse dont les gifles avait manqué lors de son enfance. Le risque serait de l'attaquer directement. Dans ce genre de cas, on ne pouvait faire que negocier, ou tenter d'apaiser le tireur. Et c'était peine perdu. Malgrès les tentatives veines d'Elena -Je n'aurais pas optée pour la seduction, c'était un gamin intelligent et bien trop jeune pour eprouver toute sorte d'amour. Il finit par dévier son arme et lui tirer sur la jambe. Un sursaut me prit et je regardais la brune s'ecrouler sous sa jambe ensanglantée. Mon cœur ce mit à ce battre fortement dans ma poitrine, une peur animait mon regard, alors que mon visag exprimait la surprise.

-Tu m'as pris pour une buse? Tu crois vraiment que je vais avaler tes salades? T'as même pas l'air convaincu quand tu aimes que tu aimes les hommes comme moi. Que tu aime les hommes comme moi ? Mon visage ce fit pendant quelque seconde interrogateur. Soit j'avais très mal compris sa phrase, soit ce jeune homme semblait attirer par l'agente masculine. Clochette reagit au quart de tour, s'envolant dans les airs pour tenter de l'attaquer. La balle qui partit frôla l'oreille de Figue, qui, celle ci, poussa un cris douloureux qui vint me bousculer l'esprit un peu trop brutalement. Alors qu'Eddy s'amusait de la situation, fonfaronnant sur l'existence des fées. J'avais regarder peter pan avec Calliope et Jezabel. Il me semblait que dire à une fée qu'elle n'existaient pas leur était mortelle, non ? Je me mélangeais encore un peu les pinceaux avec touts ses contes. Mais la tête mortuaire de Clochette, j'en devinais que les paroles en avaient une conséquences grave. Et qu'es ce que je faisais là ? Planter, debout, regarder l'arme passer de la tempe à Zach, à la mienne, sur chacun d'entre nous sans agir ? « Utilise ta machette, je vais attirer son attention. »

▬ « De quoi ? Za... » Je fus prise au dépourvu, alors que Zach vint sauter sur Eddy dans le but de dévier l'arme. Je reculais lorsqu'ils ce battèrent, tombant sur le sol, l'un essayant d'arracher l'arme, l'autre tentant de lui tirer dessus. Je restais figé pendant quelque instant devant la scène, la mains serrer sur le pommeau de Perfide. Utiliser la machette ? Je la regardais quelque seconde, avant de les contourners d'un air décidé. Il était temps d'agir, de stopper les idioties d'un enfant en crise d'adolescence. Je cherchais veinement une entré, mais ils m'empêchaient d'agir. A terre, roulant, ruant de coups, il m'étaient impossible d'en toucher un sans savoir lequel était le bon. Cependant, une détonation retentit et la balle heurta l'epaule de Zach. Une grimace envahis son visage alors qu'un liquide rouge venait de s'enfuir de son epaule.

Il venait de lui tirer dessus. Oh mon dieu. Il lui avait tiré dessus ! Très bien. Je sentais la bonté me quitté, une envie meurtrière passaient dans mon regard, alors qu'Eddy s'amusait de la situation. La machette brûlait d'impatience dans ma mains, vibrante et s'insinuant dans mes pensées. Utilisant chaque parcelle de mes émotions pour abatte cette adolescent qui venait de faire du mal à Zach. Je me glissais derrière Eddy, qui venait de pointer son arme sur la tempe de Zach. J'allais le tuer. La colère dominait malgrès moi mon esprit, l'aiguisant, me criant de transpercer l'abdomen d'Eddy. Je me glissais derrière lui, levant la machette. Le tuer … ? J'avais une ouverture. Mais je n'étais pas comme ca. J'allais pas tuer cette adolescent ! Ce n'était pas moi ? Ce n'était que les pensées de la machette qui prenait possession des miennes. Non, je n'allais pas faire ce qu'elle attendait de moi ! Je la chassais brutalement de mon esprit, evincent e contrôle sombre qui pesait mon être, secouant la tête pour sentir la haine qui m'habitait ce retirer abruptement. « Tu protèges jamais tes arrières ? »

« Mes arrières ? »
Fis t-il, en tournant la tête vers moi.

▬ «  Surprise ! » Declarais-je, le touchant de la machette. Il ce laissa tomber dans un hurlement à s'en déchiré les tympans, pris d'une secousse cruellement violente. J'attrapais son arme pour la tendre à Arya, me dirgeant aussitôt vers Zach qui souffraient, les dents serrer. « Attend ne bouge pas. » Ordonnais-je en retirant ma veste pour la poser sur son hemorragie et faire un point de compression. Mais qu'est ce qui lui était passer par la tête ? Il n'aurait pas pu me prévenir à l'avance ? Et quel inconscience de sauter sur une personne armée ! Même si il semblait aller bien malgrès la balle à l'epaule, je ne pouvais m'empêcher de ressentir une colère à son attention. La peur redescendait doucement, et j'avais envie de le secouer pour lui hurler à quel point c'était un imbécile, un triple idiot, un crétin ! Il sursauta lorsque j'appuyais sur son epaule, mais je me contentais de le regarder avec un eclats noir dans les yeux. La violence de mon regard le dissuada de parler. Et il valait mieux pour lui.

▬ « Tiens, c'est pour Elena. » Fis-je à Terrence. Je retirais un mouchoirs que j'avais dans ma poche pour le lancer à Terrence afin qu'il s'occupe de la jambe d'Elena, puisque personne ne semblait vouloir l'aider. « Merci… » Fis Zach à mon adresse. Merci de quoi ? De t'avoir aider à ne pas être tuer ? De t'avoir sauver la mise alors que tu aurais au moins plus réfléchir à un moyen de l'occuper autrement ? « Tu n'es qu'un idiot ! Espèce d'inconscient ! » l'insultais-je, morte de colère à aon adresse. C'était juste ...la peur qui parlait à ma place. La peur d'avoir faillit perdre un ami que j'appréciais et avec qui je me sentais vraiment proche. J'avais déjà perdu énormément de gens autour de moi. Et le voir ce faire menacer de la sorte m'avait clouer sur place, me remémorant des souvenirs detestable et dur émotionnellement. L'amiosité de mes paroles un peu trop brute l'empêchait de nouveau de parler. Terrence avait donner le mouchoirs à Figue pour s'approcher d'Eddy et le soulever par le col. Lequel était encore confus de ce qui venait de ce passer. Je lachais un soupire en relachant l'epaule de Zach.

▬ « Garde l'appuie, ca stoppera ton hémorragie. » Lui ordonnais-je, avant de me relever pour empêcher Terrence à son tour de pratiquée une absurdité. Je fis quelque pas vers ma machette, planter dans le sol, tirant sur le manche pour la soulever et la ranger dans mon dos. Terrence avait soulever Eddy du sol.

« Petit con arrogant et stupide. Tu te prend pour qui ? T'as cru que t'étais quoi ? Non mais sérieusement ! » Il secoua l'adolescent avec une tel violence que j'en restais figé quelque seconde, avalant durement ma salive. La colère qui semblait prendre possesion de ses mouvements exprimaient à quel point ca ne lui avait pas plu qu'il touche à Zach. Et à moi non plus. Même si Terrence ce comportait comme un idiot, il était loin d'être bête et aussi malveillant qu'il souhaitait laisser entendre.

▬ «Arrête. Je pense qu'il a compris. »
Lui dit-je. Je me mentais à moi même. Je n'étais pas certaine que ce genre de personne soit capable de comprendre quoi que se soit quand on est capable de tirer sur une personne de sang froid. Terrence balança Eddy sur le sol en lachant un grognement, le regard mauvais à son attention. Il s'approcha par la suite de Zach en passant à mes cotés, un pli inquiet barrait son front. Il était interessant de voir que l'animiosité qui habitait ses deux là n'était pas aussi forte qu'ils le laissaient entendre. Il ne dit rien, ce tournant face à Eddy, le regard mauvais. Eddy c'était relever difficilement, un regard noir habitait ses prunelles.

▬ «  C'est à Arya de décidé ce qu'elle compte faire de toi. En attendant,, vous n'avez pas une pièce ou une tente pour retirer leurs balles ? » Demandais-je en désignant Zach et Elena du regard. Il était mauvais de laisser une balle dans un corps humain. Plus elle restera, plus l'infection sera grave. Plus cela touchera les organes vitaux d'un quelconque moyen. Il était important de les extraires. Lorsque nous, les gens de ma ville et moi même vivions sous terre reclue, plus d'une voix il m'était arrivé de retirer des balles. A cause de tribu sauvage qui nous tirait dessus chaque jour, comme des proie, dès que nous avions le malheur de remonter à la surface dans notre ville. Je restais à l'affût avec ma machette, au cas ou une énième tentative de nous attaquer lui passerait à l'esprit. « Et pas d'entourloupe. Je t'ai simplement effleurer avec elle. Je te laisse imaginer ce qu'elle risque de te faire si je t'entaillais de sa pointe. » Declarais à son attention en sortant Perfide de son fourreau, portant un regard à son attention. Je fis en suite un coup de tête vers Terrence . « Sauf si tu préfère que je le laisse faire ? Quand bien même ce n'est pas dans l'esprit de Neverland de faire du mal au gens. » ajoutais-je, lançant un regard vers Arya qui ce révélait complice.

Il n'était pas difficile de comprendre ce monde. Il était menée par une enfant, qui pouvait ce révélé penser en adulte quand un danger surgissait. Pour survivre dans cette île, il fallait simplement laisser recours à son imagination et pensée comme un enfant. Même si cela n'était pas ma tasse thé. Il me regarda en haussant un sourcil. Un sourire ce dessina sur ses lèvres. Même si ce pouvait être agaçant, je n'étais pas plus piqué au vif que ca.

« Il n'y a rien ici. Va falloir faire ca au plein air ... »
Il ce releva en defroissant ses vêtements. Il porta un regard intrigué vers Perfide. « Ta machette est originale, je te l'accorde. » Ajouta t-il. J'aimais pas trop l'attention qu'il lui portait. Elle pourrait l'influencer dans une action mauvaise qui pourrait ce révélé dangereuse. Parce qu'elle était comme ca. Elle charmait les âmes mauvaises, et les incitait à effectuer des actions sombres. Juste par l'influence. Ou même les influencers à la toucher. Elle l'avait déjà fait au paravant. Et je n'avais aucun contrôle sur elle. C'était elle qui s'amusait à l'avoir sur moi. « Tu serais prête à me la céder ? En echange, je t'aide toi et t'es amis à sortir d'ici en vie ... » je plissais les yeux, cherchant le moinde piège. Il cherchait à nous piegé ? Et pourquoi convoitait t-il Perfide ? N'avait t-il pas compris comment elle fonctionnait ? Je levais la machette pour la diriger ver mon visage. Dubitatif. S'en debarasser. C'était l'un de mes plus précieux rêve. Ne plus avoir cette horreur, cette malediction avec moi. Elle vibra entre mes doigts sous les pensées negative que je ressentais à son egard. Le sourire d'Eddy s'agrendit et il ce tourna vers Clochette.

▬ «  Je suis la seule capable de la toucher et de la tenir. Elle ne te sevirait à rien. » Répondit-je en la rabaissant. Cette machette était un fragment de mon passé. Elle seule m'avait vue agir aussi impotyablement que j'avais pu l'être par le passé pour retrouvé un être cher ..chaque jour elle avait été la force qui m'aidait à me lever. Je m'étais rattaché à elle, désespérement accroché. Et c'était peu être pour ca que j'en payais les conséquences à présent. Même si je la détestais, je ne pouvais me résoudre à l'abandonner. « Tu n'es pas en position de negocier. Il y'en a un derrière moi qui meurt d'envie de vanger tes faits. » Declarais-je. Il recula d'un pas en toisant Terrence.Il n'avait plus d'arme. Ses paroles n'étaient plus qu'un gain de temps. Nous étions sept. Contre un. Il n'était pas permis de nous menacer. Il haussa un sourcil narquoi.

« Vraiment ? Elle n'obeit qu'a toi ? Il suffit donc de te tuer pour la récupéré ? » Ses paroles qui aurait du me toucher, eu pour effet de me faire sourire. On aurait pu croire que cette air sombre sur mon visage et ce sourire saillant était provoqué par la machette. Cependant, je ne savais pas trop dicerné si cela venait vraiment de moi ou d'elle. Parce que je savais que même à la tombe, elle serait encore là. Attaché à moi. Coller à mon âme comme une colle noir.

▬ « Non. La machette choisit son propriétaire. » Répondit-je. N'est-ce pas Xibalba ? Cela avait été ses mots. Je ne faisais que les remémorers. Si il y avait une quelconque manière de ce debarasser d'elle, alors j'aurais été la première à le savoir.

« Tu pense vaiment que j'ai peur de lui ? » Fit t-il en désignant Terrence ? Il ce mit à rire, un rire plutôt fou qui me laissait déconcerté. «  Je ne crois pas aux fées ! » Lacha t-il soudainement. Mes yeux s'arrondit alors que Clochette vint s'effondrer. Aucune arme, hein ? Il n'avait pas plus armée que des mots douloureux. Il ce tourna vers moi avec un grand sourire, me provoquant un brin de rage à son attention. Donc c'était comme ca qu'il souhaitait la jouer ? Ce servir de clochette pour nous atteindre ? Je détestais ce comportement de lâche. Mes mains tremblaient de colère, alors que le regard violent de noirceur que je lui adressais exprimaient très bien mes pensées. « Il s'approche ou tu bouges ta machette et je la tue ...c'est tellement facile de le dire en plus ... » Fit t-il, totalement satisfait de son plan. Son sourire arrogant ce faisait de plus en plus brillant. J'avais juste envie de le lui arracher. Même si il m'était inconvenant de le dire, j'aurais du laisser Perfide m'influencer de le tuer.

▬ «  J'aurais du laisser Terrence s'occuper de toi. » Me repris-je, les dents serrer. Encore une position difficile. Une tension dans l'air.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Ain't runnin' from myself no more
Comptine d'un Autre Été ▬ I'm ready to face it all If I lose myself, I lose it all Memories turn to dust, please don't bury us I've outrun the fears that chased, they're standing still I'm running still, I'm running still


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t49098-never-trust-a- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t49400-lights-will-guide-you-home-and-ignite-your-bones-maria#465656

Edward Teach


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Zach McGowan

Ѽ Conte(s) : Neverland
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Barbe Noire

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 280
✯ Les étoiles : 116




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Lun 7 Nov - 13:47


Play with me !


Des imbéciles. Voilà ce qu'ils étaient. Il n'y en avait donc pas un pour rattraper l'autre. Pas un pour voir que Pan n'était qu'une imbécillité de plus sur cette île. Ils voulaient se battre ? Très bien ! J'étais prêt de toute façon. Ils ne pourraient pas m'arrêter aucun d'entre eux. Ils ne savaient pas encore qui j'étais mais ils allaient bientôt l'apprendre. Un sourire d'excitation et d'anticipation mêlées se dessina sur mes lèvres. Je fixait le grand type chevelu avec un sourire goguenard. Il ne pouvait rien faire. Il était coincé. Il avançait, je parlais. Pauvre petite fée... Il n'y avait donc personne pour la sauver ?!

Mon regard se détourna d'elle pour se fixer à nouveau sur la Machette de la brune. C'était intéressant comme concept. Mais ses négociations ne me paraissaient pas honnêtes. Elle avait affirmé que la Machette choisissait son propriétaire et la minute d'après, elle revenait sur ses dires en laissant entendre que je pourrais me l'approprier si elle s'en défaisait. Que croire ? Je ne savais pas vraiment. Mais ce n'était pas le moment de risquer un coup de poker. J'étais en mauvaise posture, j'en avais conscience. Ma mâchoire me faisait encore mal et j'avais l'estomac tout retourné d'avoir été secoué comme un prunier.

"Bien ! Je crois que ce petit jeu a assez duré non ?"

Un sourire amusé s'étira sur mes lèvres alors qu'une pointe de malice brillait dans mon regard.

"Vos amis semblent souffrir le martyr. Peut-être serait-il temps d'abréger leurs souffrances non ?"

Je fis une pause théâtrale avant de reprendre la parole. Ils étaient tous pendus à mes lèvres, buvant mes paroles comme du nectar. Je désignais le blond puis les deux filles au sol. Ils m'avaient tous pris pour un idiot et ils en avaient payés les conséquences.

"Arrêtez de vous battre, vous ne faites pas le poids. Voyez donc vos amis à terre. Laissez tomber Pan et rejoignez moi plutôt. Vous serez gagnant assurément."

Je les dévisageais un à un avec une certaine fierté dans le regard. Quand ils sauraient qui j'étais réellement, leur choix se porterait naturellement sur moi. Mon nom inspirait la crainte. Il véhiculait toutes sortes d'idées plus morbides les unes que les autres. Ce qui me plaisait grandement. Je ne pouvait pas le cacher. J'écartais les bras en vainqueur.

"Rejoignez moi ! Rejoignez le grand Edward Teach et ensemble nous dominerons le monde."

Je pris un air condescendant et relativement engageant. Je pouvais parfaitement comprendre leur étonnement. Je pouvais comprendre leur admiration également. Elle était toute naturelle après tout. J'étais une légende de la piraterie.

"Je suis Barbe Noire !"

Mon regard se fit incendiaire et un sourire cruel s'afficha sur mon visage. Je n'avais peut-être que l'apparence d'un adolescent lambda mais j'étais bien plus que cela en réalité. Et il pouvait me craindre pour une bonne raison à présent. Je vis le grand chevelu s'approcher de moi et me dévisager un moment.

"Et moi, je suis Cerbère."

Et avant que je puisse comprendre ce qui se passait, il enleva sa veste et son pantalon qu'il balança au sol. Je vis son corps s'allonger étrangement avant de grandir encore et encore. Trois têtes commencèrent à lui pousser et... un gigantesque chien à trois têtes apparut devant mes yeux ébahis. Je dus me retenir pour ne pas ouvrir la bouche d'admiration. Il me volait la vedette là ! C'était inadmissible ! Je serrais les poings alors qu'il penchait une de ses grosses têtes dans ma direction et qu'il m'envoyait bouler au sol. Une grimace de douleur déforma fugacement mon visage alors que je me relevais lentement. Le chien reprit forme humaine et me toisa alors qu'il se rhabillait.

"Tu crois qu'un gars de pacotille dans ton genre va me faire peur ?"

Il laissa échapper un sifflement narquois tout en me fixant de son sourire moqueur. Il allait voir... Il allait voir ce qu'il en coûtait de s'en prendre à moi de cette façon ! Je serrais les poings et la mâchoire et me mit à trépigner sur place.

"Non non non non non ! Tu dois avoir peur de moi ! Chien à trois têtes ou pas !"

Je lui lançais un regard noir alors qu'il me toisait mesquinement. Il allait voir...

"Tu vas apprendre à me craindre sale chien !"

Je pris mon élan et avant que qui que ce soit ait pu m'arrêter, je sautais à la gorge de Pan. La faisant tomber sous l'impulsion. Mes mains serrant son cou fragile. J'allais la tuer. Et enfin à moi la vie éternelle. Mes mains serraient de plus en plus fort. Mon visage déformé par la rage ne voyait plus rien de ce qui se passait autour de moi. Je m'aperçus juste que mes doigts ne serraient plus que du vide quand j’atterris lourdement sur un sol en bois... Je n'étais plus dans le labyrinthe...


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Edward Teach

Elena Acacia


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Lea Michele

Ѽ Conte(s) : La mécanique du coeur
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Miss Acacia

☞ Surnom : Dreameuse/Miss Acacia

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 758
✯ Les étoiles : 1000




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Lun 7 Nov - 14:51

Mission Neverland: retour aux sources



feat : Elena & les membres de la mission
Tout le monde décidait de se battre avec Eddy tandis qu'Elena était blessée et avait une balle dans la jambe. Bref, elle ne voyait plus rien que sa blessure et les autres qui ne l'aidaient pas, la laissant seule dans un coin avec du sang sur sa jambe.

Finalement, Maria tendit un mouchoir à Terrence en disant que c'était pour Elena. Ah bah enfin, on s'intéressait à elle. Terrence tendit cependant le mouchoir à Figue et fila se battre avec Eddy. Il fallait tout arrêter et rentrer et vite. Elena lâcha un faible "Merci" à Figue et prit le mouchoir pour éponger sa jambe sans rien regarder, encore. Finalement, le gamin dit:


"Bien ! Je crois que ce petit jeu a assez duré non ?"

Il se mit à sourire avant d'ajouter:

"Vos amis semblent souffrir le martyr. Peut-être serait-il temps d'abréger leurs souffrances non ?"

Il s'arrêta, désignant les blessées: elle, Zach et Maria. Puis il ajouta:

"Arrêtez de vous battre, vous ne faites pas le poids. Voyez donc vos amis à terre. Laissez tomber Pan et rejoignez moi plutôt. Vous serez gagnant assurément."

Le rejoindre? Non, mais il délirait? Elena préférait mille fois rentrer à Storybrooke et ne jamais revenir ici, ça oui. Elle le regarda les dévisager un à un. Il écarta les bras en vainqueur avant d'ajouter:

"Rejoignez moi ! Rejoignez le grand Edward Teach et ensemble nous dominerons le monde."

Mais bien sûr.... Et il croyait qu'on allait y croire? Il prit un air condescendant avant d'ajouter:

"Je suis Barbe Noire !"

C'est ça, un terrible pirate dans un corps d'adolescent? Il afficha un sourire cruel avant que Terrence se décidait à se battra avec lui. Il se déshabilla et devint un chien. Puis il redevint homme. Ils continuèrent à se battre avec des mots avant qu'Eddy ne se décide à se jeter à la gorge de Pan. Mais, avant même qu'il ne l'étrange, il disparut devant nous. Étrange...

Tout à coup, les Indiens arrivèrent sur les lieux. Ils expliquèrent avoir été attiré par les coups de feu mais n'être arrivés que maintenant. L'un d'entre eux les dit de les suivre à leur camp. Puis ils aidèrent les blessés dont Miss Acacia à se mettre sur des espèces de brancards improvisés pour les amener au camp eux aussi. Ils décidèrent aussi d'amener les enfants disparus avec eux. Ce qui en faisait du monde en route vers le camp Indien.

Une fois arrivés, les blessés furent conduits dans des tipis pour êtres soignés. Elena les remercia dans sa tête de les aider à retirer leurs balles et à se soigner. En plus, Elena avait aussi été blessé par ses piquants et on devait aussi soigner ça, elle ne voulait pas que Jack croit qu'elle avait été malmené à Neverland quand elle lui raconterait ses aventures...



to follow...

fiche by mad shout.



Elena: 75 %

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
ClockAcacia ✽
Tout doucement, ils passent à la suite!
En ligne

Terrence Daitya


« Hadès c'est le plus beau »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jared Leto

Ѽ Conte(s) : Intrigue Divine
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Cerbère

☞ Surnom : Oph



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 499
✯ Les étoiles : 1




Actuellement dans : « Hadès c'est le plus beau »


________________________________________ Mar 8 Nov - 16:33




A door left open...


Le calme était revenu dans le labyrinthe. Il n'avait pas eu le temps de faire quoique ce soit que le gamin avait sauté à la gorge d'Arya. Il avait commencé à s'approcher d'eux pour aider son amie mais son agresseur avait tout simplement... disparu. Sans un bruit, sans un mot. Il n'était plus là. Aucune trace de Barbe Noire. Pourtant, il avait le sentiment que tout ceci n'était pas terminé. Il reviendrait. Peut-être pas aujourd'hui. Mais il reviendrait. Il aida Pan à se relever avec un léger sourire désolé. Il aurait préféré que les choses se passent autrement. Tout aurait été beaucoup plus simple. Pour tout le monde.

"Est-ce que ça va ?"

Il l'observa un moment le regard inquiet avant de lui ébouriffer les cheveux. Elle en avait vu certainement vu d'autres. Elle était courageuse et téméraire. Et elle était devenue Pan. Il devait bien y avoir une raison. Il lui adressa un petit clin d'oeil avant de se diriger vers Clochette. Plus faible que jamais. Il poussa un profond soupir avant de passer une main sur son front. Elle tremblait de froid, son front était brûlant. Il l'a prit dans ses bras au moment où les indiens pointaient le bout de leur nez. Ce n'était pas trop tôt. Il leur lança un regard peu amène lorsqu'ils s'approchèrent de lui et de Clochette. Il n'avait pas besoin de leur aide, il pouvait parfaitement la porter tout seul. Il ne savait pas pourquoi mais il se sentait légèrement responsable de ce qu'il lui était arrivé. S'il avait agi plus tôt peut-être que rien de tout ceci ne se serait produit. Par orgueil, il était resté dans son coin, laissant les autres se débrouiller. Après tout ce n'était qu'un adolescent un peu taré qui pointait un flingue sur eux. Pas la fin du monde en somme. Mais le gosse s'était montré beaucoup plus vicieux que ça en réalité. Et il était bien trop tard lorsqu'il s'en était rendu-compte.

Il porta donc la petite fée jusqu'au camp des indiens. Avisant l'état d'Elena et de Zach de temps en temps. Et s'inquiétant de celui de la fée. Comment quelques mots pouvaient avoir un effet aussi dévastateur sur un être pareil ? Elle semblait pourtant si forte et si hargneuse quand elle s'y mettait. Elle n'avait d'ailleurs pas sa langue dans sa poche, elle était entêtée et une vraie tête de mule. Il l'aimait bien tout bien réfléchi. Elle était amusante. Il accéléra légèrement le pas en apercevant les premiers tipis et sans demander l'avis de personne, déposa la fée dans celui du grand chef. Il avait remarqué des fourrures dans un coin. Certainement ce qui faisait office de lit. Il déposa la jeune femme dessus. Il l'observa un moment avant de repousser l'une de ses mèches de cheveux derrière son oreille avec un léger sourire. Il se pencha ensuite à son oreille après avoir vérifié que personne ne regardait.

"Moi, je crois aux fées en tout cas. Peu importe ce que dit ce crétin."

Il se redressa et sortit du tipi pour laisser les guérisseurs indiens prendre le relais. Il resta un moment sans trop savoir quoi faire. Il vit Arya en grande conversation avec les enfants disparus. Mais il n'approcha pas. C'était leur discussion et il n'avait pas à s'en mêler. Il croisa ensuite le regard Figue qui se faisait dorloter par toute une tripotée d'indienne surexcitée. Il ne savait pas ce qu'elle avait encore fait mais pour une fois ça ne semblait avoir fait de tort à personne. Il vit ensuite Elena dans l'un des tipis. Elle semblait se remettre plutôt bien de sa blessure. Elle aurait sans aucun doute besoin de plusieurs longues semaines pour pouvoir remarcher correctement mais la plaie ne semblait pas s'être infectée. La médecine indienne était efficace mais elle ne faisait pas de miracle malheureusement.

Il marqua une pause devant le tipi suivant. Devait-il entrer ? En avait-il seulement le droit ? Zach le détestait. Et il avait certainement raison de le faire. Il n'était exemplaire en rien ces derniers temps. Il avait le don de tout foutre en l'air en permanence de toutes manières. Il poussa néanmoins la toile qui fermait le tipi et entra. Il resta un moment immobile à observer le jeune homme. Il semblait aller bien. Du moins, il n'avait plus de balle dans le bras, un bandage propre avait été réalisé. Tout semblait parfait. Il s'avança toutefois dans la pièce un peu gêné.

"Hum... Comment ça va ?"

Il vit le jeune homme hausser un sourcil comme intrigué par sa présence. Oui, lui aussi ça lui faisait bizarre d'être là. Ce n'était pas dans ses habitudes de faire dans le sentimentalisme.

" … Qu’est-ce que ça peut te faire ?, demanda-t-il sur la défensive avant de soupirer. Ça va comme si j’avais pris une balle dans l’épaule."

Terrence se renfrogna légèrement. Non mais il allait se calmer oui ? Pour une fois qu'il essayait de se montrer gentil. Il pourrait faire des efforts quand même. Toutefois, il ne dit rien et se contenta de hausser les épaules en soupirant.

"Désolé pour toi."

Il s'avança et s'installa à côté de lui sans un mot de plus. Pas la peine d'enchérir. Mieux valait encaisser sans rien dire. Le laisser regarder ailleurs si c'était son choix.

"Tu… Lui a foutu la trouille de sa vie."

Cerbère esquissa un demi sourire amusé avant de secouer la tête.

"Pas sûr... Il était encore bien hargneux après..."

Il baissa le regard sur ses doigts. Que pouvait-il ajouter de plus ? Il n'avait rien fait lui. C'était Zach qui avait pris tous les risques.

"C'était courageux de lui sauter dessus. Inconscient mais... courageux. J'ai... un peu sous estimé l'adversaire."

Une grimace désabusée lui échappa. Il fallait croire qu'il était rouillé. Il poussa un nouveau soupir avant de poser son regard sur le blond.

"Ecoute Zach... Tu sais... Je te déteste pas... pas vraiment... Je sais qu'avec la disparition de Maxine... les choses ont été compliquées. Je... Hum... Je vais pas te cacher que j'ai pas rendu les choses plus faciles non plus. Mais... bon... J'ai pas été très sympa avec toi depuis le début donc... je m'en excuse. Tu es son meilleur ami alors... Je sais qu'elle te manque sans doute autant qu'à moi donc voilà... Je tenais juste à m'excuser."

Il fit une pause, le fixant longuement avant de reprendre.

"Je l'ai revu le mois dernier... Enfin... j'ai vu son ombre. Un truc... vraiment bizarre. J'ai été embarqué dans un truc dans un autre monde. J'ai cru que je pourrais peut-être la retrouver mais... en fait non. Je sais pas vraiment si tout était réel ou pas. Je sais juste que si c'est réel, un abruti lui a enfoncé son épée en plein cœur. Mais je crois que j'ai juste été abusé par un stupide sortilège... Je suis pas infaillible. C'est pas parce que je suis une créature divine que je suis infaillible. Je suis juste plus fort. Mais ça fait pas de moi une meilleure personne. Alors... faut pas en attendre de trop non plus."

Il esquissa un demi-sourire amer. Il s'en voulait encore pour Camelot. De ne pas avoir compris tout de suite. De ne pas avoir vu. Ou de s'être laissé duper de cette façon. Il avait été aveuglé par son amour pour Maxine. Sans âme tout ceci ne serait jamais arrivé. Mais sans âme, il n'aurait jamais connu la jeune fille merveilleuse qu'elle était. Tout était si compliqué à démêler. Il se perdait sans cesse dans ses réflexions sans fins. Zach regardait droit devant lui, le regard légèrement baissé. Aucune expression ne se dégageait réellement de lui.

"C'était juste pour que tu le saches. Tu t'en fiches peut-être. Je comprendrais... Je ferais pareil à ta place."

Terrence haussa les épaules avec un soupir avant de se lever et de commencer à partir. Ce fut la voix de Zach qui le retint.

"Je me serais fait avoir."

Il se retourna pour faire face au jeune homme. La surprise parfaitement visible sur son visage.

"Je me serrais fait avoir aussi, si Maxine était réapparue. Même pour quelques secondes. Je crois… Qu’on a tellement envie qu’elle revienne qu’on s’accroche au moindre espoir, au point de nous voiler la face."

Il marqua une nouvelle pause pour réajuster son bras. Esquissant une grimace de douleur sous le mouvement. Son épaule le faisait peut-être plus souffrir qu'il ne voulait bien l'admettre. Une question d'ego certainement. Il ne pouvait pas vraiment le blâmer. Il était exactement pareil. La mauvaise foi en plus.

"Je suis inconscient et tu as un ego surdimensionné. Mais…. Merci. De t’être inquiété. Et de… ne pas oublier Maxine."

Il hocha la tête avec un léger sourire en coin.

"Pas de quoi... Soigne toi bien. Quand Max rentrera... On fera un truc tous ensemble pour elle. Et... tu pourras amener Maria si tu veux."

Il lui adressa un clin d’œil avant de lui tourner à nouveau le dos, reprenant son chemin vers la sortie du tipi. C'était finalement plutôt une bonne chose d'avoir eu cette conversation avec Zach. Ils ne se comprendraient certainement jamais, n'auraient certainement jamais la même façon de voir les choses et ne deviendraient sans doute jamais amis mais... une chose les rassemblait. Et en ce qui concernait Maxine, ils semblaient au moins d'accord sur un point. Elle leur manquait terriblement.


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Like a family
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t43458-au-plus-noir-de-la-nu

Figue A. Row


"Mais pourquoi ce serait moi, le vérifieur de crotte ?!"


avatar


╰☆╮ Avatar : Crystal Reed :love:

Ѽ Conte(s) : Le descendant de Cyrano de Bergerac, vous savez, celui qui a le nez qui pousse dès qu'il dit un mesonge. :uh:
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Le plus beau, l'unique, le meilleur... Figaro, bien sur. :uh:

☞ Surnom : Fifi (brin d'acier :boulet:)

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1512
✯ Les étoiles : 2819




Actuellement dans :


________________________________________ Mar 8 Nov - 22:36








On s'en va en bateau volant !

« Essayez la bonne humeur, j'vous assure, c'est sympa parfois ! »


Aaaah je suis au paradis. Non, vraiment, je suis au paradis. Dans mon petit tipi, plusieurs indiennes m’ont retrouvé et… De part mon visage d’ange et mon extrême sympathie, on eu énormément envie de m’aider. Et de me faire des câlins. Plein de câlins. Dorloter comme une reine, je ferme les yeux en me laissant porté par le brouhaha extrérieur. L’une est occupé à me faire des grats grats dans le dos, me faisant doucement ronronner, pendant qu’une autre s’affaire avec mes cheveux en les coiffants après m’avoir fait un petit massage. Une autre m’a apporté des petits gâteaux sucrés. Enfin, si on peut appeler ça des gâteaux, parce qu’elles sont gentilles, je veux pas les vexer, mais leur gâteaux, il craignent. Ils sont même pas au chocolat et ils sont quand même pas top top en plus de ça.

- Eh, promis, la prochaine fois que je reviens ici, je vous ramène des VRAIS gâteaux. Genre des trucs au chocolat, et comme je suis gentille et adorable, je vous amènerais les meilleurs. Et je demanderais à Louise d’en cuisiner parce qu’elle sait super bien cuisiner ! Elle fait des gâteaux du tonnerre, vous imaginez pas.

L’une des indiennes repris ses gratouilles, me faisant ronronner de plus belle et replonger dans un état second entre le sommeil et la lucidité. Ah ça, c’est le paradis. Non vraiment, c’est le paradis sur terre. D’ailleurs… Bah j’ai pas franchement envie de rentrer moi. Enfin pas tout de suite. Non, je pourrais peut être faire une cure de quelques jours. Et puis tout le monde a l’air de s’y plaire. A part quelques personnes fragiles qui chipotent pour des détails.

- Bon, c’est décidé, moi, j’établis domicile chez vous. Vous être gentils comparé aux autre de Storybrook vous !

- Comment allons nous rentrer à Storybrook ?

- Ah bah non, j’pensais qu’on restait j’suis pas d’accord moi !

La voix de Terrence avait résonnée à l’extérieur du tipi, me coupant dans mes projets de vacances Neverlandienne. Eh zut ! Moi qui semblait bien partie. A contre cœur, je fis signe aux indiennes de m’attendre pour passer ma tête à travers le tipi. Peut être qu’il y avait moyen de négocier. De toute manière, y’a toujours moyen de négocier. Qui ne tente rien n’a rien ! Mais perd parfois beaucoup… Ce qui est pas juste d’ailleurs. Mais bon.

- Eh dites, vous voulez pas rester un peu ? C’est sympa Neverland et puis en plus les indiennes elles sont gentilles avec moi. Ca fait comme des vacances sur une île, ça vous tente pas ? Ils nous protègent en plus maintenant, pour les plus faibles.

Quoi ? Moi sous entendre quelque chose ? Mais non, vous me connaissez mal. C’est pas mon genre du tout. Du tout. Terrence me renvoya un regard noir, me faisant passer l’envie des négociations. Vous savez, du genre le regard qui te dit que tu vas être la seule à rester là si tu continues de parler. C’est pas gentils d’ailleurs ça. Quoi que.. Je serais peut être mieux toute seule, après tout, tout le monde est méchant avec moi. Y’a que les indiennes de gentille. Pendant que le chef reprenait la parole, je fis marche arrière pour rentrer dans mon tipi, mécontente.

- Demain, un bateau dans nuage vous attendra.

Ah ?! Un bateau dans les nuages ! Trop cool je veux ! Finalement, je veux bien repartir, ça a l’air trop génial ! Et puis, j’avais une autre petite idée pour ramener un bout de Neverland avec moi. Bon, soyons honnête, il y a 99% de chance que ça échoue, mais je suis une fille optimiste. Très optimiste. Trop optimiste. Bon d’accord, j’avoue, trop. Mais c’est pas grave, en attendant, toute cette action, ça donne envie de dormir. Je sais pas vous, mais je piquerais bien un petit roupillon. En plus, sous les grats grats des indiennes, je ne vais pas tenir longtemps. Et comme le bateau ne part que demain…

Je finis par m’allonger, fermant le tipi et profitant qu’une indienne reste avec moi pour me rouler en boule et fermer les yeux en continuant de ronronner. Pourquoi je m’endormais pas tous les soirs comme ça ? C’est quand même beaucoup plus agréable. Même si je ne pu pas en bénéficier longtemps puisque les bras de Morphée m’arrachèrent au sien. Mais quand même, ce sera une nouvelle demande à faire à Louise quand je rentrerais. Séance de papouille avant le dodo.

******************
Lorsque j’ouvris un œil, le soleil devait déjà être haut dans le ciel. Sursautant, je me levais d’un bon en essayant de dompter une mèche rebelle. EH ! Ils m’ont pas oublié hein, ils m’ont pas oublié ?! Sortant la tête du tipi, je ne vis personne, à part quelques indiens sur le camp. Horrifiée, je sortis en panique.

- ILS M’ONT OUBLIES ILS M’ONT OUBLIEEEESSSSSS !!!

- Tout le monde être encore dans tipi.

- Ah ?! Tout le monde dans tipi ? Alors tout le monde m’a pas oublié… Je le savais ! Aaaah mais fallait le dire plus tôt, et en plus, y’a le bateau dans les nuages qui nous attend, faut vite qu’ils se préparent !

Rassurée et reposée de ma nuit, je sautillais jusqu’à chaque tipi pour l’ouvrir et passer ma tête à l’intérieur. Bah attendez, si je suis debout, je vois pas pourquoi tout le monde serait pas debout. Et puis c’est pas drôle de dormir, on a quelque chose de bien plus marrant qui nous attend… Et c’est un super bateau dans les nuages !

- Eh !! EEEHH !! Réveillez vous y’a un bateau dans les nuages qui nous attend dépêchez vous !

Malgré la situation tout ce qu’il y a de plus excitante.. Le reste du groupe mit un temps fou à venir. Beaucoup trop de temps à mon goût. Ils sont lent, hein. Vous le savez ça ? Mais bon, une fois réunis, les indiens nous guidèrent jusqu’à la plage… Où nous attendait le fameux et formidable bateau volant. On rentre à Storybrook en bateau volant, c’est pas la classe quand même ? Non parce que, on pourrait rentrer en volant, en marchant, en trottinette, mais non, nous on rentre en bateau volant… Quand je vais raconter ça à tout le monde, ils vont tous être jaloux !

Bon, et maintenant, la partie triste des choses. Les au revoir. J’aime pas du tout les au revoir. C’est triste. Et puis, on sait pas quand on va les retrouver. Et moi j’aime bien les indiennes. Elles sont gentilles et elles ont pris soin de moi. Alors c’est pour ça que…

- Dites je peux ramener les trois indiennes avec moi s’il vous plait ? Promis je leur trouverais un lit chez Loulou ! J’peux les ramener alors ? Diiiiiites ! S’il vous plaiiit !


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

This is like family... But it's better. The Fimily !
Même si le monde nous sépare un jour, me promets-tu d'essayer de le défier pour me retrouver ? Parce que si le monde me défie un jour de te retrouver, je le ferai quoi qu'il en coûte × by lizzou.

Khloe T. Bell


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Candice Accola

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Clochette

☞ Surnom : Marjo

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 109
✯ Les étoiles : 23638




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 9 Nov - 20:32

Retour aux sources



"Je ne crois pas aux fées !"Elle lâcha un hoquet de surprise,tombant au sol comme une feuille morte, le résultat des paroles d'Eddy ne c'était pas fait attendre, elle se recroquevilla sur elle même au sol,elle avait froid et chaud en même temps, c'était comme si elle avait perdu toute son énergie d'un seul coup. Fermant les yeux pendant quelques secondes, elle écoutait d'une oreille la conversation qui se déroulait devant elle, c'est en entendant l'identité du gamin qu'elle ouvrit les yeux, a ce moment la elle remarqua Terrence s'avancer tout en retirant ses vêtements, elle détourna le regard pendant quelques secondes, mais la curiosité la gagna même si elle était mal en point et qu'elle ne fut pas sa surprise quand ses yeux tombèrent sur un énorme chien à trois tête à la place de Terrence, elle n'avait jamais halluciné avant alors la seul explication vraiment logique était que le brun était en faite un énorme chien qui pouvait prendre forme humaine, c'était beaucoup trop d'information d'un coup alors elle se laissa tomber sur le sol, tombant dans les pommes.


Quand elle reprit conscience elle remarqua que sa tête ne touchait plus le sol et qu'elle était en mouvement, elle battit des cils avant que ses yeux ne s'ouvre sur le visage de Terrence qui semblait concentrer dans ce qu'il faisait,elle fronça légèrement les sourcils avant qu'elle ne comprenne qu'elle était dans ses bras et qu'il la portait en direction du camps des Indiens, elle ouvrit la bouche pour demander ce qui c'était passer mais elle se sentait bien trop faible pour émettre le moindre son, alors elle ce contenta de fixer l'homme du regard, il n'était finalement pas si horrible que ça. Elle tomba inconsciente encore une fois, pour revenir parmi les vivants quand Terrence la déposa sur le lit du grand chef indiens, avant qu'il ne se rapproche d'elle.


"Moi, je crois aux fées en tout cas. Peu importe ce que dit ce crétin."Elle était bien trop faible pour lui répondre, mais un faible sourire fit son apparition sur le visage de la blonde, elle le regarda s'éloigner avant son sourire ne tourne en une grimace de douleur, si elle croisait encore une fois le petit crétin, elle allait le gifler avec toute la force qu'elle avait. Elle ne fut pas seule dans le tipi bien longtemps car un petit groupe d'indiens fit son entrée pour prendre soin d'elle, lui donnant a boire et à manger, lui plaçant un tissue humide sur le front, après plusieurs minutes de silence elle finit par s'endormir, ne pouvant rien faire d'autre pour le moment.


"ILS M’ONT OUBLIES ILS M’ONT OUBLIEEEESSSSSS !!! "La fée sursauta quand elle entendit les hurlements venant de l'extérieur, croyant surement qu'Eddy était venue pour les tuer tous avant qu'elle ne se rende compte que c'était simplement Figue qui hurlait comme à son habitude,elle aurait bien voulu lui dire de se taire, mais elle ne se sentait pas d'attaque pour râler après elle, a la place elle retira la couverture qui était sur elle, il était tant de rentrer à Storybrooke, elle reviendrais bien sur à Neverland, mais pour le moment elle avait surtout envie du confort d'une maison et peut être allez faire un tour à l’hôpital pour son bras qui avait légèrement changé de couleur a certains endroit.Elle tenta de quitter le lit, arrivant même à faire deux pas en direction de la sortie quand sa vision devint flou et qu'elle tomba au sol, elle lâcha un grognement de douleur, comment était-elle supposé rentrer à Storybrooke si elle pouvait même pas tenir sur ses jambes ? La réponse ce présenta d'elle même quelques secondes plus tard quand Terrence la souleva encore une fois, elle s'accrocha a lui avant de le lever les yeux pour le regarder.


"Merci..."Avait-elle dit, merci pour hier et aussi merci pour aujourd'hui, après tout il n'était pas obligé de l'aider, il aurait très bien pu la laisser se débrouiller toute seule ou demander de l'aide à l'un des indiens, mais il avait décidé de l'aider sans hésitation, alors même s'ils c'était chamailler quelques fois avant, elle était quand même reconnaissante qu'il l'aide à atteindre le bateau sans qu'elle ne se déplace, une fois dessus, il la déposa sur l'un nuage avant de la laisser tranquille, il était temps pour eux de retourner dans l'autre monde.

lumos maxima


Clochette: 85%

Arya Pan


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Maisie Williams

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Skunk & dorénavant... Peter Pan !

☞ Surnom : Fanny

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 193
✯ Les étoiles : 374




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 9 Nov - 22:44





Retour aux sources




J’avais continué à me masser discrètement le cou pendant que tout le monde remballait pour rentrer chez moi. Clochette était mal en point, ça m’inquiétait. J’avais juste hoché la tête d’un air décidé quand le copain m’avait demandé si ça allait. Il devait sans doute parler de mon cou… et de mon bras… ça allait aller, j’en avais vu bien d’autre. C’était pas ça qui m’inquiétait… Là où je voyais l’urgence, c’était de comprendre où avait bien pu disparaître Barbe Noire, comment il avait fait pour redevenir un enfant et surtout comment j’avais fait pour ne pas le voir venir… J’avais été inconsciente de le ramener sur l’île et je m’en voulais terriblement. Je ne le connaissais pas trop mais j’avais entendu des rumeurs sur lui et quand j’avais vu sa lueur meurtrière dans ses yeux alors qu’il était juste au-dessus de moi, j’avais compris qu’il était finalement bien pire que prévu. J’avais laissé les adultes se débrouiller entre eux avant de me tourner vers les garçons que j’étais allée chercher. Ouais. Pan avait bien pris tous ces enfants mais je n’avais pas menti au groupe… pour moi ils n’avaient jamais été kidnappé, ils étaient venu de leur plein gré ! Jamais j’aurais attiré un enfant sur l’île sans son consentement, c’était le rôle de l’Ombre ça, pas le mien.

- Bon les garçons, je vous annonce que vous avez tous réussi le test. Vous allez pouvoir devenir de vrais enfants perdus… si vous le souhaitez bien sûr ! Ceux qui ne veulent pas rester, je ne les retiens pas, retourner sur la plage avec les autres et je vous ramène chez vous. Pour les autres, attendez là, Ours va venir vous chercher !

Je les regardais se décider avec un petit sourire. Rien ne les attendaient à Storybrooke… ils n’avaient pas de famille, leur nouvelle famille, elle était ici. Mais ceux qui restaient alors que leur cœur disait le contraire ne faisaient jamais de bonnes recrues… certains étaient nés pour grandir… ceux-là devaient rentrer chez eux. Ils passèrent quelques secondes d’hésitations à se regarder les uns, les autres puis un garçon fit un pas en avant d’un air mal assuré. Je tentais alors d’apaiser son sentiment :

- T’en fais pas mon gars, y’en faut, je t’en veux pas ! J’espère en tout cas que tu t’es amusé avec nous et que tu garderas ce souvenir dans ton cœur, même quand tu seras adulte !

Il hocha la tête. Deux ou trois autres garçons prirent le même chemin que lui mais la majorité des garçons décidèrent de rester. Ours ne tarda pas à venir et après un petit hochement de tête d’un signe entendu, je me dirigeais à mon tour vers la plage. D’un geste vif, je tapais dans mes mains.

- Bon c’est pas tout ça mais il est temps de partir ! Tous à bord !

Je leur pointais du doigt le bateau en nuage avant de me précipiter dessus pour aller prendre la barre. J’adorais mon bateau. J’y avais l’impression d’être un pirate mais en mieux. Je poussais un petit hurlement avant de mettre la « machine » en marche et de le laisser décoller avec douceur. Une fois le cap pris, je descendais sur le pont afin de parler une dernière fois avec tout le monde. Je me dirigeais d’abord vers Clochette et m’asseyais à côté d’elle :

- Alors tu t’en vas finalement… Bon… ben c’est peut-être mieux comme ça… Je… Je suis contente que tu sois revenue… Sache Clochette que tu seras toujours la bienvenue à Neverland, c’est ta maison. Alors reviens nous voir souvent et ne nous oublie pas, d’accord ?


Je posais ma main sur son épaule et la regardais droit dans les yeux, l’air déterminé.

- Et je crois aux fées, j’y crois, j’y crois. Je crois en TOI Clochette.

De la poussière se mit à scintiller tout autour d’elle. Quand Pan croyait en une fée, sa guérison était d’autant plus rapide. C’était la moindre des choses que je pouvais faire. Je lui fis un petit sourire, hésitait un instant avant de faire preuve d’une douceur dont je ne faisais jamais preuve en l’embrassant sur la joue. Puis je me relevais pour me dirigeais vers Maria et Zach.

- Vous avez été drôlement courageux tous les deux. Maria, t’es une fille vraiment cool, je comprends pourquoi Jezabel t’aime bien. Et toi Zach, crois un peu plus en toi. Tu as de la valeur, bien plus que tu ne le crois.

Je leur donnais une petite tape dans le dos avant de me diriger vers Figue et Elena.

- Une pelotte de liane et de la nourriture d’attendra toujours à Neverland la quetsche, t’es une des nôtres maintenant ! Je suis désolée que t’ai pas pu prendre une indienne mais crois-moi, elles sont mieux où elles sont ! Et toi Elena, continue à croire en ta voix et en ce que tu es ! J’ai beaucoup aimé quand t’as essayé de draguer l’autre moche !

Et enfin, il fut le temps de lui dire au revoir une nouvelle fois.

- Le copain…

Je montais une dernière fois sur ses épaules avant de lui dire :

- Tu reviendras encore une fois hein ? Tu me le promets ? Et plus vite que cette fois-ci j’espère !

Et le temps fut bientôt arrivé de les déposer chez eux. Le bateau se posa sur la place principale de Storybrooke. Il faisait nuit noir et il n’y avait pas un chat… il devait être très tard. Je saluais tout le monde, y compris les garçons qui avaient failli être les miens et reprenait la barre.

- Salut tout le monde ! Et maintenant, deuxième étoile vers la droite et tout droit jusqu’au matin !

Le bateau redécolla, bien plus vite cette fois… et en quelques secondes j’avais disparu du monde réel.


Vie : 85%


FIN



♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Pixie dust
Regarde bien cette étoile
Dans l’océan du ciel
Quand tes beaux rêves y font escale
Ils sont éternels


Elena Acacia


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Lea Michele

Ѽ Conte(s) : La mécanique du coeur
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Miss Acacia

☞ Surnom : Dreameuse/Miss Acacia

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 758
✯ Les étoiles : 1000




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Ven 11 Nov - 18:37

Mission Neverland: retour aux sources



feat : Elena & les membres de la mission
Tout le monde était arrivé au camp Indien. Les blessés avaient chacun été mis dans un tipi et tout allait bien. Elena avait remercié les Indiens et les Indiennes dans sa tête de l'aider à retirer la balle et à se soigner. Puis elle s'était reposé. Elle aurait encore un peu mal mais elle se savait forte et elle allait devoir raconter ses aventures à son Little Jack, y compris ça.

Terrence passa voir comment elle allait avant de filer dans les autres tipis. Elena se mit ensuite à dormir toute la nuit. Au matin, elle fut réveillé par Figue qui criait qu'on l'avait oublié. Mais non ils étaient tous encore là. Elena la vit passer la tête dans le tipi où elle s'était reposé et dit qu'il fallait se dépêcher, il y avait un bateau dans les nuages qui les attendaient. Elena se leva et se prépara puis elle sortit. Les autres ne tardèrent pas à arriver aussi. Elena avait du mal à marcher bien mais elle tenait quand même sur ses jambes, contrairement à Clochette qui devait être soutenue par Terrence.

Figue voulut ramener des Indiennes puis ils montèrent tous sur le bateau à la plage. Certains garçons perdus y montèrent avec eux. Une fois tout le monde à bord, Pan se mit à tête de prendre le barre. Puis, une fois le cap mis, elle descendit sur le pont et parla à chacun. D'abord à Clochette puis à Maria et Zach. Ce fut ensuite le tour de Figue et d'Elena. Elle leur dit:


-Une pelotte de liane et de la nourriture d’attendra toujours à Neverland la quetsche, t’es une des nôtres maintenant ! Je suis désolée que t’ai pas pu prendre une indienne mais crois-moi, elles sont mieux où elles sont ! Et toi Elena, continue à croire en ta voix et en ce que tu es ! J’ai beaucoup aimé quand t’as essayé de draguer l’autre moche !

Elena se contenta d'un sourire en guise de réponse puis elle la laissa aller parler à Terrence avant que le bateau ne se pose sur la terre ferme, la place principale de la ville en l’occurrence. Arya les salua tous une dernière fois ainsi:

-Salut tout le monde ! Et maintenant, deuxième étoile vers la droite et tout droit jusqu’au matin !

Puis le bateau redécolla et disparut. Elena salua ses compagnons d'aventure un par un avant de filer chez ses parents. première chose à faire: appeler Jack, lui dire qu'elle avait été à Neverland et lui raconter comment c'était et comment c'était différent des livres et des films aussi.


to follow...

fiche by mad shout.



Elena: 75 %

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
ClockAcacia ✽
Tout doucement, ils passent à la suite!
En ligne

Maria Posada


« Laissez tomber l’aïoli,
prenez l'Yzmaïoli »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jenna sexy Coleman :love:

Ѽ Conte(s) : La légende de Manolo.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : La mexicaine désiré par deux garçons qui ce battent comme des débiles pour elle. Et qui te fou un coup de machette si tu l'ennuie accessoirement.

☞ Surnom : June.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1069
✯ Les étoiles : 353




Actuellement dans : « Laissez tomber l’aïoli, prenez l'Yzmaïoli »


________________________________________ Ven 11 Nov - 19:11


Retour au sources- Neverland


C'était … plutôt perturbant de voir que la lecture que j'avais faite à mes élèves ce trouvaient être vrai et juste devant moi. Lorsque j'avais parlé de Barbe noir, je m'étais imaginé un pirate d'une assez grosse corpulence, avec une barbe noir et brousailleuse au menton. Jamais je n'aurais imaginé un adolescent avec autant de sadisme. Et la surprise avait été de mise lorsque Terrence, était devenu plus gros et plus imposant pour prendre la silhouette du canidé. Je m'étais reculer auprès de Zach, les yeux dresser sur les trois immenses têtes de Terrence. La surprise avait envahis mon visage, me répétant mentalement que c'était réel et pas juste une illusion. Chose promis, chose due, non ? Après tout il avait parlé de montré ses trois têtes à Neverland. Mais je m'attendais pas à les voirs de sitôt. La chose au moins bonne dans cette histoire, c'est que Barbe Noir avait disparu. Je ne considrais cela pas comme une bonne chose cependant. Si il avait disparu, c'était qu'il allait surement revenir. Et cette fois, nous seront pas là pour aider Arya.

Nous étions rentré au camp des indiens. Ils prenaient soin des blessures des blessés, pendant qu'Arya avait rappatrié les garçons perdu. Figue hurlait dans tout les sens comme à son habitude. Je m'étais dirigé vers l'un des indiens qui possedait un bol dans lequel un étrange parfum de thé s'en échappait. Il releva la tête à mon approche et me la tendit avec un sourire sympathique. Je le regardais d'un œil songeur avant de prendre entre mes mains d'un air méfiant. Mais la generosité qui ce divulguait à travers l'indien m'obligeait presque à trempé les lèvres dans le brevage pour y gouter. Au final, ce n'était pas si mauvais que ca. Je laissais mes pensées divaguer avant que mes yeux ce ne pose sur la silhouette d'Arya. Je m'echappais de la discussion que tentait d'installer l'indien entre nous pour m'approcher de Pan. Eddy avait tentée de l'etouffer, avant de ce prendre l'une des grandes gueules de Terrence dans le visage.

▬ «  Ca va ? »
Lui demandais-je en m'asseyant à ses cotés, ma tasse à la mains. Elle sursauta lorsqu'elle me vit, comme ci elle ne s'attendait pas à ce que je vienne. Ou plutôt à ce que je reste avec le groupe.

«  Ouais ça va... finalement ça se fini pas trop mal... et un nouveau pas beau à affronter, c'est cool non ? ça mets de l'action... » Je grimaçais à sa remarque, ne pouvant m'empêcher d'aquiescter.Pourtant, je me demandais qu'elle menaçe pouvait être Barbe Noir dans un corps d'adolescent. Sans arme en mains, il semblait plutôt vunérable non ? Mais si la vie m'avait apprit une chose, c'était de ne jamais sousestimer son adversaire. Il était certain qu'Eddy semblait plus dangereux que ce qu'il en avait l'air. Le détonations raisonnant dans l'airs me firent encore frissonnner.

▬ « Malheureusement la paix ne dur jamais longtemps. ou qu'elle soit. Mais je te fais confiance, je suis certaine que tu saura dêméler tous ca. Si je peu mener mon enquête pour toi de mon coté, sachant qu'il vient de chez nous ... » Proposais-je, songeuse. Il venait vraiment de chez nous non ? Arya l'avait ceuillis à Storybrooke ? Alors il avait forcément laisser quelque traces. J'avais envie de l'aider, malgrès le fait qu'on soit loin l'une de l'autre. Elle ce mit à réfléchir, son regard ce perdait dans le vide tandis que je buvais le thé qui rechauffais mes mains.

«Tu sais quoi ? Ouais... ouais je veux bien que tu mènes ton enquête... Je viendrai te voir par moment pour savoir où tu en es... Je suis pas complètement certaine qu'il vient de chez vous mais il y était quand je l'ai ramené alors... on peut au moins tenter de chercher... » Un sourire complice étirait mes lèvres. Peu importe d'ou pouvait venir Barbe Noir, il avait quand même sillonné nos deux mondes et peu être qu'il en restait quelque traces. Et l'idée de revoir Arya m'était chaleureuse, je l'aimais bien cette gamine. Pour une fois que Jez avait raison sur une chose. Je dis bien une chose.

▬ « Ca marche ! Quelque chose me dit que tu devrais t’orienter chez les pirates. Et tu serais la bienvenu chez moi. Bien que pour le moment, j'habite avec deux tornades. La seule personne un peu lucide et ..possédé je dirais. » Il m'étais difficile de mettre un doigt sur Jamie. Son comportement mystérieux et torturer me fascinait autant qu'l m'intriguait. Après tout, c'était lui qui me tenait compagnie les nuits lorsque je ne pouvais pas dormir. Quand au deux tornades ...Je songeais sérieusement à démenager. Trouver une maison. Maintenant que j'étais professeur d'histoire, il y avait des possibilité qui s'ouvrait à moi, n'est -ce pas ? Je grimaçais, me rendant compte que j'exposais un peu trop ce qui ne semblait pas interessant au yeux des autres. « Désolé. C'est dommage que nous repartons demain, je n'aurais même pas pu te donner quelque cours d'escrime avec Aiguille. » Déclarais-je d'un clin d'oeil.

« T'inquiète pas je pense qu'on ce reverra ! » répondit t-elle. J'en étais certaine aussi, si elle venait souvent chercher des enfants, on risquerait peu être de ce croiser une nuit, qui sait ?

▬ « Oh je pense que y'a des chances ! Je suis contente de Pan soit une fille. Ca montre un peu à tout ses matchistes que nous sommes pas le sexe faible. » retorquais-je, jouant avec mon bol ou il ne restait plus que quelque goutte de thé.

« - Machiste ? ça veut dire quoi ça ? Mais ouais... c'est cool que je sois une fille... enfin je crois... Peter a souvent dit qu'une fille valait 10 garçons ! » répondit t-elle. Un sourire amusée illuminait mes lèvres.

▬ « Oh, en gros il s'agit d'homme qui ce croit supérieur envers nous. Mais tu as raison, je suis d'accord avec lui. » approuvais-je, finissant mon bol de thé. Nous vivions dans un monde d'homme ou il est difficile d'y vivre à armes égales, malheureusement.

***************************************************************

Je pensais vaguement à faire taire Figue en prenant n'importe quoi pour lui lancer dans le visage. Avant de songer que ce n'était peu être pas une bonne idée, vue qu'elle semblait effrayé par moi. Cependant, je finis par me lever durement, encore une nuit sans aucun cauchemars. A croire que la tactique de Loki marchait. Je suivis les autres vers le bateau nuage, certains enfants perdu nous avaient suivit, désireux de retrouver leur parents. Je pouvais comprendre ca. Je grimpais dans le bateau nuage, la machette toujours aggripé à mon dos. Neverland avait été un peu plus chaleureux que la dernière fois. Malgrès le fait que la situation ai tourné à notre desaventage plus d'une fois. J'aperçus Zach non loin de moi. Je sentais encore un soupçon de colère à son attention. Même si au final, il avait bien fais d'avoir agis lorsque personne n'avait osé le faire. Si il n'aurait pas tenter de l'arrêter, tout le monde serait blessé ou mort à l'heure qu'il est.

▬ « Ca va cette epaule ? »
Finis-je par lancer, epiant son visage avec attention. Il fut surpris de me voir.

« Oui. Heureusement que tu sais réagir vite ... » répondit t-il. J'avais pas trop eu le choix dans ma vie, que d'apprendre à agir vite. Surtout quand un clan de dangereux mercenaire réduit votre village à sang.

▬ «  Oui. » Fit-je, bien que je n'étais pas encore très amènne d'expulser la colère qui animait mes iris. Un silence c'était installer pendant quelque instant, le ciel de Neverland laissait place à un ciel noir, étoilé. Il faisait nuit. «  Ecoute, je suis en colère contre toi. » Lachais-je soudainement, le fixant d'un regard animé d'une braise ardente. La voix claquant d'irritation. « J'ai eu peur que la balle atteigne un endroit fatale. » Comme la tête, comme le cœur. Un endroit qui expulserait toute vie.

« Il ne savait paq viser. » répondit Zach, d'un air un peu trop sur de lui. Même si le calme qui emanait de lui par rapport à ma propre colère me surprenait. « T'as pas à être en colère. Je l'ai fais pour qu'il n'y es pas d'autre blessés. » Oui et ? Et si il aurait su viser, et qu'il n'en serait pas ressortis vivant ? Il ne prenait pas en compte le risque qu'il avait encourue, et c'était ca qui titillais ma colère.

▬ «  Et si il aurait su ? » Mon ton était devenu dur. « Je sais. Mais il aurait pu te tuer. » Il était si inconscient que ca ? C'était rien pour lui ? J'avais déjà vue ca avant. Dans le passé. Les mêmes paroles. Et au final, à force de ne pas le prendre en considération, la seconde fois ne l'avais pas loupé. C'était peu être à cause de ca aussi, que je me retrouvais à être aussi ahuris qu'on puisse l'être par ce genre de comportement.

« Il n'a pas réussit c'est tout ce qui compte. » D'accord. Très bien. Si ca n'avait pas d'importance pour lui de perdre la vie à tout bout de champs, alors c'était son problème. J'avais un sentiment amer en travers de la gorge.

▬ «  Non. Mais laisse tomber. » retorquais-je, le ton volcanique. Pourquoi je me prenais la tête à lui faire entendre raison si cela lui importait peu ? Je me détournais pour lui tourner le dos, m'apprêtant à m'éloigner, préférant y mettre de la distance que de continuer à m'enerver contre lui. Ca redescendra plus tard. Il ne comprenait pas. Non, il ne comprenait pas que j'avais juste eu peur de perdre le seule ami que j'avais pratiquement au monde. Bien que maintenant, je comptais quelque personne en plus, dont Arya, que j'appréciais beaucoup.

« Maria. »
me retint une voix dans mon dos. Je contemplais pendant quelque instant les nuages, avant de me retourner, le regard noir. Il passa une mains sur sa nuque, probablement mal à l'aise. « C'était la dernière solution et on y est arrivés. C'est fini. Je suis désolé. » la sincérité de son ton mr stupéfiais. Il s'excusait ? Mais … je le jaugeais d'un regard, hésitante. Un soupire emanant de mes poumons, lasse, je vint m'asseoir à ses cotés. Evitant de croiser son regard, le mien brûlant encore de colère.

▬ «  Oui. Tu as raison. Je ne devrais pas m'enerver de la sorte. » Même si j'avais l'impression de m'arracher les mots de la bouche, et de me mentir à moi même. Bien entendu que je ne devrais pas. Mais je l'étais. Comme quoi c'était vrai, les Mexicaines avaient mauvais caractères quand elles s'y mettaient. « C'est juste que ...Je ne voulais pas perdre mon ami c'est tout. » Dis-je, d'une voix froide, les yeux scrutant le ciel sombre de Storybrooke. Je sentais un sourire à mes cotés, tournant quelque seconde la tête vers lui. Il souriait, d'un sourire compatissant. Mais qu'il arrête de sourire ! J'avais envie de lui retourner la tête d'une mains pour qu'il arrête, mais le geste ne venait pas.

« T'inquiète pas, la mauvaise graine, ça ne meurs pas si vite. »
déclara t-il. Je secouais la tête, perdu pendant quelque seconde, avant de repenser que j'étais censée être énerver et qu'il me déviait carrément de mon sentiments. Je me contentais d'effectuer une mise boudeuse, retenant le sourire au coin de mes lèvres. - Vous avez été drôlement courageux tous les deux. Maria, t’es une fille vraiment cool, je comprends pourquoi Jezabel t’aime bien. Et toi Zach, crois un peu plus en toi. Tu as de la valeur, bien plus que tu ne le crois.
déclara Arya. Je me tournais vers elle pour lui renvoyer un sourire. J'avais pas vraiment envie de me séparé de cette nouvelle amie. Mais toute chose avait une fin non ? J'acquiestais pour Zach, lui claquant la tête.

▬ «  c'est ce que je me tue à lui dire. » Répondit-je, les yeux insistant et tourné vers lui, avant de me retourner vers Arya. «  J'ai été ravie de te connaître, toi, Clochette et les indiens ! Il me tarde de te revoir. » Lui souris-je, avant de me lever pour descendre du pont, Terrence avait déjà mis pied à terre. Je passais devant lui, avant de m'arrêter, curieuse. « Impressionnantes toutes ses têtes. » Lui dit-je, les yeux inquisiteur. Il haussa les epaules avec un sourire amusé.

« Je sais ! » Oh, mais que voilà les belles jambes gonflés que nous avons là. Il me fixa un moment, ce qui eu dont de me perturber. «  Elles te plaisent ? » Demanda t-il. Les trois têtes ? Enorme, fascinante, perturbante. Je l'observais, un brin d'amusement.

▬ «  Je dois reconnaître que je n'ai jamais rien vue d'aussi impressionnant ! » ne pus-je m'empêcher de déclarer. Et c'était la vérité. Je n'avais jamais pensée que la mythologie grecque puisse exister. Du moins, avant que je ne rencontre Artémis. Et maintenant Cerbère. Il haussa les epaules, faussements modeste.

« Ce ne sont que des têtes . » Pourquoi y mettre un point d'importance ? Par la legende qui tournait autour de lui, surement. Je me mettais à réfléchir, penvise. Il n'était pas aussi mauvais qu'il prétendait l'être.

▬ «  J'avais raison. Tu n'es pas si méchant et hautain que tu souhaiterais le faire croire, une fois que ceux que tu aime son en danger. » Déclarais-je en donnant un coup de tête vers Zach, tournant des yeux en suite vers Terrence pour l'observer. Le fait qu'il reagisse par la blessure de Zach prouvait qu'il lui restait encore un semblant de gentillesse. Il haussa un sourcil dubitatif avant de ce renfrogner.

« L'amour est une faiblesse. »
Je l'écoutais quelque instant, alors que les enfants perdu descendait du pont chacun leur tour. Je ne pouvais m'empêcher d'être d'accord avec ses paroles.

▬ « En majeur partit oui. Quand il s'agit de la tienne, les manipulateurs s'en languit d'appuyer là ou ca fait mal. » Declarais-je. Les souvenirs remontaient dans ma mémoire. Défilant des images ou j'avais été manipulé par Xibalba pour retrouver Manolo. Ou il l'avait utilisé pour mettre à terre, pour m'affaiblir. Il hocha la tête.

« Les tourments que cela provoque en permanences. » répondit t-il. Je me tournais vers lui. Il venait de me voler mes mots. Si nos pensées étaient aussi semblables, cela en devenait presque perturbant.

▬ «  Je plussoie, mais on survit toujours non ? On nous en donne pas vraiment le choix. » Ajoutais-je, alors que derrière, Figue, Clochette, Elena descendait à leur tours.

« Non, pas le choix effectivement. » Un sourire étirait mes lèvres, surprise de cette conversation qui n'avait rien à voir avec le Terrence du debut. Zach était aussi descendu, et Arya reprenait la barre de son bateau. Adossé, je me redressais pour m'avancer à mon tour vers Storybrooke. Je me tournais vers Terrence.

▬ « Prend soin de toi et garde espoir. On ne sait jamais ou le vent peu nous mener. » Lui dis-je. Après tout, ils ne savaient juste pas ou elle étaient passé. Avec un peu de chance, elle était encore vivante. Mais je ne connaissais pas la situation et j'étais mal placé pour essayer de leur redonner espoir, à Zach ou terrence. Parfois on pouvait s'attendre à des surprises.

« Prend soin de toi également Maria. Et ...Prend soin de Zach. » Je plissais les yeux, touché de plein fouet, alors qu'il m'adressait un clin d'oeil espiègle. Pourquoi est ce que tout le monde me mettait avec Zach ? Y'avais t-il aucune possiblité à l'amitié masculine et féminine donc ? Je me retournais, en effet, Zach était devant. Il m'attendait. Cette pensée eu dont deme rendre nerveuse. Comme ci Terrence savait. Mais je n'étais pas prête. Pas prête du tout. Revivre un amour brûlant pour qu'il puisse ce brisé à tout moment ? L'idée qu'on me touche ne serait-ce que la taille m'effrayait. Mais je ne savais pas pourquoi. C'était des gestes banals. Mais qui me terrifiais. C'était surement cette chose que m'avait Xibalba qui m'avait rendu comme ca. J'hésitais quelque seconde, avant de faire les pas qui nous séparait, m'arrêtant en face de Zach.

▬ « Tu m'attendais ? » Fis-je, suspicieuse, avant qu'un sourire amusée ne franchisse mes lèvres.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Ain't runnin' from myself no more
Comptine d'un Autre Été ▬ I'm ready to face it all If I lose myself, I lose it all Memories turn to dust, please don't bury us I've outrun the fears that chased, they're standing still I'm running still, I'm running still


http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t49098-never-trust-a- http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t49400-lights-will-guide-you-home-and-ignite-your-bones-maria#465656

Zach Edison


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Sam Claflin.

Ѽ Conte(s) : La Belle & le Clochard.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Scamp.

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 142
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mar 15 Nov - 14:49





Retour aux sources !


Zach fixait d’un œil neutre les accolades et autres au-revoir que tout le monde pouvait se faire. Il détestait les adieux et les embrassades, ça marquait un peu trop la séparation pour lui et il reconnaissait qu’il ne savait absolument pas y faire ; alors le jeune homme s’était contenté de se tenir à l’écart et de s’éloigner dès que possible. Un simple geste à l’attention d’Arya sur le bateau quand elle s’était approchée. Un hochement de tête vers Terrence… Voilà, ça suffisait amplement ! Pas besoin d’y mettre les larmes et les promesses, ça servait à quoi de dire des choses qui n’allaient pas être tenues ? Et puis, s’il pouvait éviter de se prendre une énième leçon de moral pour la journée ça l’arrangerait franchement. A croire que tout le monde avait envie d’y aller de son petit commentaire encourageant, il avait une tête à être sympathique ? Vraisemblablement. Et ça le perturbait grandement, lui qui avait l’habitude d’être seul et plutôt considéré comme un paria que comme une personne de confiance… La maturité, cette foutue connerie.

« Tu m'attendais ? » Demanda Maria en le rejoignant.

Il sursauta, se rendant compte qu’il l’avait fait malgré lui. Ses pas s’étaient arrêtés pour regarder les autres et voilà où il en était ! La fixant, ses neurones réfléchissant à toute allure à la réponse la plus appropriée, il fini par hocher la tête. Oui, il l’attendait. Pourquoi pas ?

« Ca dépend. Il me semble qu’on vient tous les deux d’une glacerie… Il y a peut-être encore ton sac et tout le reste ? »

Ainsi que sa feuille de renvoi probable et ses propres affaires dans des cartons prêtes à être mises dehors. Sérieusement, il avait abandonné Jack en plein service avec les clients ! Il allait se faire sacrément tirer les oreilles, ou pire. Zach détestait perdre la confiance des autres, ses employeurs en particuliers, et rien qu’à l’idée il n’avait qu’une hâte : aller à la confrontation pour tenter de se faire pardonner. Qu’importe la situation. Qu’importe son épaule qui le lançait de manière régulière malgré l’onguent étrange qu’on avait appliqué sur sa plaie. Qu’importe ses propres soucis, quand il s’agissait de faire honneur à une parole il avait beaucoup de mal à ne pas s’y tenir. Ca lui retournait même l’estomac depuis qu’ils s’étaient rendus à Neverland.

Maria écarquilla les yeux en se dépêchant de le rejoindre, réalisant sans doute que son sac et tout le reste était resté à sa place près du journal.

« Mes copies ! »

Et oui, ainsi que son sac à main et sans doute son manteau ! Pourvu qu’elle n’ait pas manqué de cours auprès de ses étudiants, ce serait dommage pour elle d’avoir des problèmes. Il ne put cependant s’empêcher de sourire devant son air stupéfait.

« Autant nous dépêcher alors. »

Ils n’étaient pas très loin, mais tout de même à quelques minutes de marche. Un pas rapide à travers les ruelles qui diminua rapidement de rythme quand il se rendit compte que le simple fait de respirer en même temps que d’avancer était quelque chose de particulièrement compliqué… Bordel, ça n’allait pas commencer comme ça ! Comment est-ce qu’il allait pouvoir travailler dans ces conditions ? Les indiens lui avaient confectionnés un bandage sommaire et coincés son bras en écharpe pour l’aider, mais ça n’allait vraiment pas être pratique. Ça faisait mal, clairement ; Zach préférait juste mourir plutôt que de l’avouer.

Il devait être un peu (beaucoup) livide puisque la jeune femme qui l’accompagnait ne put s’empêcher de l’interpeller :

« Tu sais quoi quoi ? Je récupérerait les copies demain, tu as besoin d'aller à l'hôpital. »
« J’irais tout à l’heure ! » Se défendit-il, roulant des yeux devant une idée aussi secondaire. « Je dois m’excuser auprès de Jack. »

C’était important, extrêmement important, que son patron comprenne qu’il n’avait pas fait exprès de se retrouver dans cette situation. Peut-être que s’il acceptait de travailler même les soirs de son alternance il l’excuserait ? Ou il ferait un double service pour se rattraper et réviserait la nuit une fois la glacerie fermée… Avec son bras ça n’allait pas être très pratique mais il était hors de question de passer pour un moins que rien, il tenait trop à ce travail pour ça. Pour une fois que quelqu’un lui offrait des possibilités d’avenir – autre que Hackery qui avait toujours cru en lui – il était hors de question de le décevoir. Zach ne voulait plus jamais décevoir personne.

« Jack attendra, ton épaule est plus importante ! »

Maria accéléra le pas pour lui barrer la route, se plantant face à lui comme Gandalf l’aurait fait face au Balrog. Sauf qu’elle n’était pas magicienne et lui n’était pas un si gros monstre que ça, n’est-ce pas ? Il l’affronta du regard, interdit.

« Je peux attendre, toi pas. » Ils n’étaient plus à dix minutes près, non ? Zach passa une main sur son visage, poussant un soupire. « … J’habite au dessus de la glacerie, faut bien que j’aille prendre quelques affaires ? »

La jeune femme plissa les yeux en le toisant des pieds à la tête, avant de s’écarter d’un air nonchalant.

« Ce n’est qu’une balle dans l’épaule après tout… »

Voilà, enfin quelqu’un qui le comprenait ! Il se remit en marche après avoir hoché la tête.

« Merci. »
« C’était de l’ironie ! » S’exclama Maria, levant les yeux en ciel en se dépêchant de le rattraper.

Mais une ironie bien arrangeante, il fallait l’avouer. La glacerie ne tarda pas à apparaître devant leurs yeux et quand il distingua Jack au milieu de la salle, à prendre les commandes et servir les plateaux, Zach déglutit difficilement. Il ne pouvait pas se présenter comme ça, sans rien avoir de justifiable. Il ne… Bon sang il allait se faire démonter la tronche ! Peut-être qu’ils arriveraient à passer discrètement pour voir si le sac et les copies avaient été mis à l’écart, et que s’il enlevait la bande personne ne verrait rien ?

Mais avant qu’il ne puisse mettre son idée à exécution, le gardien de l’hiver tourna la tête dans leur direction. Rapidement, il prit des gros yeux en passant de l’un à l’autre, de nouveau Maria, Zach, Maria et… Zach encore.

« Tu lui as dit que vous rompiez ? »

Hein ?! Le concerné écarquilla les yeux, se demandant pourquoi est-ce qu’il… Puis son regard se posa sur sa blessure et il poussa un soupir. La jeune femme eu la même réaction, avant de lui lancer un regard soupçonneux en croisant les bras.

« Qui donc ? »
« Personne, il a un drôle d’humour. » S’adressant à son patron ensuite : « Maria m’a plutôt défendu à vrai dire. »

Il attendit quelques instants que Jack termine de servir les deux clients dont il tenait en otage les commandes, se décalant de la porte d’entrée pour ne pas gêner le passage.

« Je suis désolé d’avoir quitté mon service. » S’excusa-t-il, mal à l’aise. Mais il préférait crever l’abcès rapidement que de poireauter. « J’ai été embarqué par... Une fée. A Neverland, ou quelque chose du genre... »

Lui-même n’y croyait qu’à demi à vrai dire, et c’était encore plus bête quand il l’énonçait à haute voix ! Une île imaginaire, une fille qui vole, des indiens, des enfants perdus dans un labyrinthe, un ourson qui le prenait d’affection, et l’adolescent taré qui avait voulu tous les tuer. Est-ce que c’était vraiment arrivé ? Est-ce qu’ils avaient vraiment vécus tout ça ? Son épaule lui rappela que oui et il grimaça sous les nouvelles vagues douloureuses qui le parcouraient. Plus ça allait, moins ça allait. Pourvu que Jack ne lui demande pas trop vite d’attraper un plateau…

« Non mais t’as vu ton bras ? » S’exclama Jack. « Et tu viens quand même pour t’excuser ? Mais t’es pas bien ?! Dehors ! Du vent, on va tout de suite à l’hôpital ! »

Que… QUOI ? Son patron se tourna vers l’arrière de la salle et brailla :

« Avaaaaa ! Olaf ! Je vous laisse un moment, si vous avez besoin d’aide exploitez la chanteuse, là ! » Qu’est-ce qu’il faisait ?! Zach croisa son regard, incrédule. « T’es pas encore dans la voiture ? On y va ! »

Dans la voiture ? L’adolescent passa de son patron en train de virer son tablier à Maria toujours à côté de lui. Il ouvrit la bouche comme pour s’excuser mais il n’eu pas vraiment le temps de le faire que déjà Jack l’embarquait par le bras avec lui. Il ne put qu’adresser un sourire désolé à la jeune femme. Il s’excuserait plus tard, promis ! Promis…

« Tu passes en arrêt maladie, je te jure que si tu viens bosser avant d’être guéri, je te vire ! »

Zach devint encore plus livide qu’il ne l’était déjà.

« Mais… J’vais faire quoi pour te payer le loyer si j’bosse pas ? Je peux pas ! »

Une retenue sur salaire lui paraissait invraisemblable, quant à une dette… Il avait toujours eu pour principe de ne jamais rien devoir à personne, il n’allait pas commencer à cause d’un petit crétin arrogant qui voulait devenir calife à la place du calife.

« Mais c’est MON appart ! Je m’en fous du loyer, garde-le ! » Est-ce qu’il était tombé sur la tête ? « Et puis tu vas toucher une compensation, quand même, je ne te met pas à la rue. MONTE. Dans cette. VOITURE ! »

Ca allait trop vite. Beaucoup trop vite pour lui. Qu’est-ce qu’il se passait au juste ? Pourquoi est-ce qu’il se comportait comme si son sort l’intéressait ? Pourquoi est-ce que lui voulait l’aider, comme Maria, comme Terrence, comme Arya, comme Hackery avant eux ? Comme Maxine ? Pourquoi est-ce qu’ils… Se souciaient de lui ? C’était invraisemblable. Complètement loufoque et décalé. Zach n’avait pas l’habitude qu’on l’oblige à faire quelque chose pour son bien et il l’affichait clairement, parvenant à peine à ouvrir la portière mais ayant la fierté de se débrouiller tout seul. Ou presque. Jack vint rapidement à côté de lui pour le faire à sa place, posant une main sur son épaule.

« T'as de grandes capacités Zach, vraiment. Mais si tu continues à travailler avec autant d'acharnement, tu risques de passer à côté de choses très importantes. Alors ... Fais moi confiance. Je ne risque pas de te lâcher comme ça, de te laisser sans ressources. Alors détend-toi et profite un peu de la vie. »

Ah non, lui aussi ?! Arrêtez. Arrêtez immédiatement où il allait se mettre à pleurer là, franchement ! Et il était hors de question de pleurer devant quelqu’un. Devant Maria qu’il voyait à l’entrée de la glacerie. Devant Jack qui lui avait tendu la main. Devant… Il renifla, fixant le gardien avant de finalement baisser les yeux en hochant la tête. Il avait le cœur serré quand il s’installa sur le siège passager, tirant la porte pour la rabattre. Le souffle court, les yeux humides et la mâchoire serrée. C’était donc ça, ce qu’on ressentait quand les autres vous faisaient confiance ? Quand quelqu’un était prêt à s’occuper de vous ? Il avait effleuré cette sensation avec Hackery et cru l’avoir perdue à jamais après son départ, après la disparition de Maxine, mais c’était qu’elle était coriace cette petite chose.

Il déglutit sans rien dire, levant la main pour adresser un dernier signe à Maria, avant que la voiture ne démarre.
Sacrée aventure.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t31811-guide-du-parfa

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 7 sur 8
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Evénement #66 : Retour aux Sources





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Neverland