Aventures
en cours :

Magic League
Août 2017


Zootopie 2
Juillet 2017

Age de Glace
- bientôt -
Septembre 2017



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


Magic League - le 82ème événement de Disney Rpg ! ╰
➹ Création graphique : Wonder Bekah ♥ - Maître du jeu : Spider Dyson ♥
Tu ne peux pas sauver le monde seul... Mais avec eux, tu peux !

Partagez | .
 

 [Fe] A la Vie, à la Mort - Evénement #24

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage

Lily la Tigresse


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Naya Rivera

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Tiger Lily

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 123
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Lun 27 Avr 2015 - 14:34




Il n'y a plus de couleur


Quelque chose changeait, il y avait un truc de brisé de l'air, ça me travaillait depuis un moment déjà, depuis la montagne sacrée, depuis leur arrivé. Je n'aimais pas ça, cette sensation que ça provoquait, l'air était presque moins respirable, si je coupais ma respiration maintenant ? Je jetais un coup d'œil dans leur direction, me prend pas pour une idiote, ça finirait par me vexer, même en t'éloignait de mon regard ça n'y changerait rien. Après un soupire je pris suffisamment de bois pour tailler des flèches, il fallait bien s'occuper l'esprit, et si on se faisait attaquer on avait besoin d'un maximum d'arme.

Je m'étais mise loin du groupe, mais à une position ou j'avais une bonne vue d'ensemble pour réagir rapidement en cas d'attaque, puis je m'étais mise à tailler, encore et encore pour ne plus penser … Le monde perdait peu à peu ses couleurs, comme si une ombre recouvrait Neverland pour le teindre de couleur monochrome. Pour moi les couleurs s'étaient effacées. Et sans m'en rendre compte, j'avais tailler plus de flèche de raison, j'aurai pu tailler tout les arbres qui nous entourait pour me vider l'esprit. L'aube illuminait faiblement le lendemain, à quoi bon, il n'y avait que des nuances de gris désormais. Il s'approcha, mais je ne cessais pas d'écorcher de monceau de bois pour en faire une arme mortelle.

-Il fallait bien que quelqu'un veille pour que vous vous reposiez ?

De toute façon je n'aurai jamais trouver le sommeil. Il faisait froid. Je savais où son regard se posais de toute façon, moi j'avais mes armes … Pourquoi une obscure pensée me traversa l'esprit ? Il parla de laisser les autres, voilà une idée intéressante, de toute façon j'avais pas envie de perdre du temps à les trainer avec nous, encore moins pour chercher Clochette. Si elle était pas bête je savais où elle était, ça me paraissait évident, mais je pouvais me tromper.

-J'ai ma petite idée.

Je jetais la flèche sur la montagne que j'avais fais durant la nuit, et j'en pris une bonne partie, mais il y en avait trop pour que je puisse tout prendre. Les enfants perdus auraient de quoi faire, de toute façon ils auraient besoin de munition. Sur la route, suivant les traces que Tink avait laissé, impossible de rester près d'eux, ça n'allait pas, ça s'assombrissait trop. On se dirigeait vers le camps Indien, comme je le pensais, personne ne lui ferait rien là bas, parce que c'était mon amie. Mon père savait que je lui en voudrais s'il lui arrivait quelque chose. Il le remarqua également, mais je ne répondis pas, ma voix était morte en chemin.

Oui c'est ça, attend ici, d'ailleurs attendez tous les deux ici. Tout s'assombrit de nouveau. Hein, ils étaient là ?! À travers les feuillages des buissons devant nous j'observais la scènes, les enfants autour du campement, ça pouvait vite mal de passer, surtout si mon père négociait les termes d'une trêve, il serait capable de sacrifier toute l'île si cela pouvait garantir ma sécurité. J'arquais un sourcils à sa question, il la posait sérieusement ?

-Qu'est-ce que tu crois ?

C'était évident non ? Mon père ne m'aurait jamais laissé sortir si facilement du camps quand j'étais petite, il avait bien fallut que je trouve mille et une ruse pour échapper à sa vigilance et celle des gardes autour de mon tipi.

-Vous avez qu'à attendre ici tous les deux.

Ensemble. Encore se froid ... Je leur avais pas laisser le temps de répondre, ni même de me suivre, comme une ombre j'avais filé vers l'endroit que je cherchais. Et me voilà à soulever le tapis de mon tipi sous le regard sévère de mon ami qui avait pour charge de couvrir mes escapades, moyennant de quoi fumer, puisque j'avais accès aux réserves. Bien qu'il me servait de bouquet émissaire lorsqu'on se rendait compte que s'était le désordres là bas. Puis mon regard se posa sur Tink … A mon tour de le regarder d'un air sévère, quelle idée de la mettre dans un tel état ?!

-Bah au moins y'en a une qui prend du bon temps …
-Les enfants ont essayés de rentrer dans le camps, l'ombre les a chassé.

La faire sortir d'ici allait être bien sympa, mais d'ailleurs pourquoi sortir ? On était en sécurité ici, les enfants pouvaient pas rentré, il pouvait pas rentré, j'allais enfin pouvoir me reposer … Je comptais quand même me détendre un peu, prenant dans la brousse de l'indien plutôt que dans la mienne, et en mélangeant d'autre plante, l'idée était de garder les idées claire, juste de se détendre. Ne plus penser au monde sans couleur.

-Les fées savent qu'elle est ici.

J'avais presque faillis faire tomber ma longue pipe en bois et m'étouffer. DE QUOI ?! Mais il allait pas bien lui ! Bon il savait, mais il aurait du le savoir ! Que faire ? J'étais pas prête de dormir, après un long soupire exaspérer, j'essayais de réfléchir à la meilleure solution possible pour elle.

-Tink ? T'es en état de réfléchir ? Dehors les enfants de Rufio sont là pour toi, mauvais plan, ici si on reste ici … Les fées arriveront, pas mieux … Et si on sort … On retrouvera Peter Pan et Wendy qui attendent.

Il y avait peu de chance que Rufio invite Tink à prendre le thé, quoique, peut-être qu'il avait un amour secret pour elle depuis des années et qu'apprendre son retour avait ouvert en lui un espoir quelconque ? Non. Les fées non plus ne viendraient pas ici boire le thé avec elle et les indiens, mais elle n'irait pas jusqu'à la tuer, quand aux deux autres … J'avais pas envie d'y penser. Mais aller dans la jungle avec Clochette dans cet état … J'avais toujours des plantes pour la remettre d'aplomb, il m'en faudrait tien ...

©mycandids&Me


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Un indien intimidé, rougit en embrassant une squaw

by lizzou.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29551-a-la-file-indienne-in http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t31741-le-monde-est-plus-vaste-que-neverland http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t31338-les-histoires-du-calumet

Alexis E. Child


« Laisse moi toucher
tes pokéballs »


avatar


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun mais fait désormais partie de l'intrigue divine... en tant que Déesse magique...
☞ Surnom : Fanny



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5293
✯ Les étoiles : 50




Actuellement dans : « Laisse moi toucher tes pokéballs »


________________________________________ Mar 28 Avr 2015 - 11:33


Second star to the right...
Rêve ta vie en couleurs, c'est le secret du bonheur... } Feat Killian, Diana, Robyn, Chovka, Wendy, Lily, Tink & Peter

Tout le monde avait été bien sympa avec moi. Diana m’avait soignée, Wendy aussi, puis elle avait fini par me rejoindre pour récupérer des branches et on avait allumé ce feu. Après un petit moment, tout le monde avait décidé de se reposer et je m’étais un peu éloignée du groupe et mise en position fœtale sur mon bras valide. Le visage face à la forêt, personne ne pouvait me voir et ça m’allait très bien. Je rpie quelques instants pour réfléchir à tout ce qui venait de m’arriver, cette journée à Neverland et un petit sourire me vint… C’était sans aucun doute le plus cool des voyages…J’eus une petite pensée pour mes proches et je plongeais dans un sommeil profond.

Ce fut Diana qui me réveilla. Elle m’expliqua que Pan, Lily et Wendy avait foutu le camp et qu’il fallait qu’on rejoigne la plage au plus vite. Je constatais que Nana était à mes côtés... Wendy n'aurait jamais abandonnée sa chienne, ce qui voulait dire que... elle ne nous avait pas abandonnée... C'était un message qu'elle me faisait passer, surtout si Nana restait à mes côtés. Je tentais la chose :

- Nana ? Assise !

La chienne n'avait opposée aucune résistance à l'ordre et s'était assise... Elle était là pour me garder ! Je souris à cette idée et remercia Wendy intérieurement... C'était vraiment une amie. J’avais hoché la tête d'un signe entendu vers Diana, avait attendu qu’elle finisse de me soigner et nous nous étions mis en route. Cela ne faisait que quelques minutes que l’on marchait quand je me mis à les voir… ces trucs jaunes, fruités et délicieux qui poussaient dans les arbres. Wendy m’en avait offert un la veille…

- STOP !

Tout le monde s’était arrêté, j’avais récupérer le couteau que Wendy m’avait donné, j’avais souris au groupe puis après avoir mis mon arme entre mes dents, j’escaladais l’arbre. C’était franchement pas la première fois que je faisais ça, gamine j’étais un vrai garçon manqué et je ne comptais même plus le temps passé dans ma cabane dans les arbres de la forêt de Storybrooke. Arrivée en haut, je récupéré le couteau et coupait ce qui retenait les fruits prisonniers, les laissant tomber. Ils avaient une peau dure, ça n’allait franchement pas les abimer cette chute, Wendy avait fait pareille. Une fois en bas, je récupérer les fruits et les collait dans les mains de mes compagnons avec un grand sourire et en chantonnant :

- Le petit-déjeuner ! Bon appétit !

Puis sans attendre, j’ouvris le mien et commençait à le manger avec plaisir. Ils croyaient tout de même pas que j’allais commencer ma journée le ventre vide, non ? C’était hors de question ! On reprit la route pendant environ une dizaine de minutes lorsqu’on s’arrêta de nouveau… C’était pour une pause pipi ? Mais en voyant le gars aux plumes en face de nous, je compris que c’était plutôt une pause calumet… Diana était une fois de plus en tête de groupe et sembler gérer la situation. De mon côté, j’essayais de comprendre ce qui nous arrivait… Bon… Réfléchissons… Pan et Lily l’avait dit… Hier nous avions joué à un « jeu » et aujourd’hui… aujourd’hui c’était encore un « jeu », tout n’était que « jeu » ici ! Et là on commençait une partie plutôt stratégique et en tant que joueuse d’échec, la stratégie, ça me connaissait. Killian était celui qui connaissait le mieux Neverland du groupe mais il était aussi loin d’être apprécié, ce qui nous promettait des bricoles… Si on voulait partir, on ne pouvait pas le faire sans Clochette et Wendy, Lily et Pan, trois personnes influentes ou appréciées de l’île étaient sûrement à sa recherche… Donc si son raisonnement était bon, ils feraient d’une pierre deux coups en réunissant le groupe et en se remettant sous la protection de Pan… que son Capitaine l’apprécie ou pas… Et c’est là que leur ami à la peau rouge entrait en ligne de compte… Clochette s’était enfuie devant Pan mais pas devant Lily malgré son attachement évident à Pan donc… La tigresse devait être une amie de la fée… et où irait-elle se cacher dans une île aussi dangereuse pour elle, chez ses amis, n’est-ce pas ? Sans compter que Pan avait soiiiiiiigneusement évité le camp… donc ils devaient avoir une sorte de « laisser-passer » ils étaient un peu comme la suisse quoi…

Je lançais un regard à Robyn qui était juste à côté de moi. C’est ça !!!! C’EST CA ! Elle était notre clé d’entrée ! J’ouvris grand les yeux sous l’excitation et lui attrapait la main en l’attirant doucement vers moi. Avant qu’elle n’hurle où s’énerve contre moi, je lui demandais le silence en plaçant mon index sur ma bouche et je lui chuchotais assez près de son oreille :

- J’ai une idée pour nous sortir de là, pour retrouver les autres et pour rester vivants ! Je te promets que je t’abandonnerai pas mais faut que tu me fasses confiance, ok ?

Sans attendre sa réponse je me remis droite comme un « i », passait devant les autres en tenant toujours fermement le poignet de Robyn qui me suivait forcément, ainsi que Nana. Je me mis devant Diana, leva le bras et fit un geste circulaire en signe de bonjour en disant :

- Aho !

J’étais en train de mélanger Peter Pan et Pocahontas mais ça devait le faire…

- Nobles indien, nous avons retrouvé votre déesse bien aimé et nous voulions vous la ramener pour qu’elle puisse irradier le peuple des indiens de sa magnificence.

J’avais lâché Robyn, je m’étais retournée pour lui faire un micro clin d’œil imperceptible et je regardais les autres avec des yeux insistants. Naaaoooon j’avais pas perdu la tête, j’étais en train de nous la sauver à tous alors entrer dans mon jeu, merci beaucoup et n’oubliez pas le petit pourboire à la fin. Une fois que je fus certaine d’avoir la compréhension de tous, je fis un signe de salut respectueux vers la « déesse » et me retournais vers l’indien.

- Avec tous nos compliments pour votre beau peuple.

C’était à Robyn d’entrer en jeu, j’espérais qu’elle suivrait le mouvement. Après avoir vécu dans un cirque pendant plusieurs années et essayant de faire croire qu’elle était un éléphant volant, elle devait être rodée à ce jeu, non ?



Vie Alexis : 95%
crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Oh god... what happened to us ?
Tik Tok the bell tolls for dead girls...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories En ligne

Wendy Darling


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Shailene Woodley

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wendy

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 724
✯ Les étoiles : 90




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mar 28 Avr 2015 - 17:51


Mission


A la vie

A la mort ..




Nous avions ramassé du bois avec Alexis. J'avais eut peur qu'elle se fasse kidnapper elle aussi mais ca c'était bien passé. Après quoi, nous étions rentré au camp et j'avais déposé le bois avant d'allumer le feu. J'avais l'impression que personne ne voulait se réchauffer. Diana et Killian étaient parti dans leur coin, Chovka se tenait a une distance respectueuse, Lily taillait des flèches ... Il fallait tout faire soi même ici. J'avais posé les fruits a coté, qu'ils se servent si ils ne voulaient pas mourir de faim. Après quoi je m'étais installée devant le feu. Tout en mangeant, j'avais sortit mon carnet et ouvert une nouvelle page, sans même jeter un coup d'oeil aux anciens dessins. Ils n'étaient plus d'actualité et je ne voulais pas que qui que ce soit - surtout Peter a vrai dire - ne les vois.

Perdue dans mes pensées, je me mis a dessiner la scène. Le feu, les gens qui dormaient, Lily et ses flèches, Peter, les enfants perdu ... Je me sentais déboussolée. Utiliser mes mains pour dessiner comme ca me permettait de m'occuper tout en libérant mes pensées. Pourquoi étais je revenue ? Est ce que j'avais vraiment ma place ici maintenant que Peter m'avait remplacé ? N'étais je pas trop présomptueuse ? Quand j'étais enfant, il m'était arrivée de pensé que j'étais la "princesse de Neverland", mais a présent je ne savais même pas si j'avais encore le droit d'y rester. Au pire, il me restait mon refuge, caché quelque part sur l'île, mon coin "a moi" ou reposaient toutes les affaires que j'avais apportée de mon monde d'origine au fil du temps.Et le dé a coudre ? Devais je le lui rendre ? Toutes ses pensées tourbillonnaient dans a tête et lorsque je reportais mon attention sur mon dessin, je remarquai que j'avais laissé tombé le croquis du campement pour faire un portrait de Pan.

Je restai une seconde a le fixer avant d'arracher la page, d'en faire une boule et de la jeter dans les braises rougeoyantes. Je me devais d'avancer, de ne plus vire dans le passé. Il était passé a autre chose je me devais d'en faire autant et de le considérer seulement comme un ami. Je m'étais levée, avais remi du bois sur le feu pour le relancer puis m'étais allongée et avais attendu le sommeil. En vain.

Les yeux dans le vague, Nana collée contre mon dos, j'observai devant moi, essayant désespérément de faire le tri dans mes sentiments en cherchant une position plus confortable. Peine perdu, lorsque Peter vint me demander de me lever, je l'avais entendu arriver. Sans bouger, j'écoutais ses instructions et attendis qu'il s'éloigne pour me redresser. Il avait bien précisé que nous partions seuls. Et les autres ? normalement je m'en fichais, ils étaient tous méchants. Sauf Alexis. Elle, avait promis de ne pas leur dire que je savais pour Peter. Et je l'aimais bien. Elle allait encore se sentir abandonner non ? Même si je ne lui avais pas promis de ne pas l'abandonner a haute voix, je me l'étais dit intérieurement.

Morbleu, c'est que je deviens sentimentale ma parole !
Silencieusement je me levais et m’avançais vers Lily et lui après avoir pris un fruit que j'avais cueilli la veille. Tout a coup je m’aperçut que Nana me suivait. C'était tellement habituel que de temps en temps il m'arrivait de l'oublier. Mais la ... Je jetas un rapide coup d'oeil a Lily et Peter, leur faisant signe d'avancer que je les rejoindrai rapidement, avant de m'accroupir au niveau de ma chienne et de la serrer dans mes bras. Je n'avais jamais été réellement séparée d'elle depuis le départ de mes freres pour le front. C'était la seule famille qu'il me restait après tout. Pourtant je devais le faire.

"Ne t'en fais pas, on sera bientôt réunie je te promet." Fis je en caressant sa grosse tête avant de lui ordonner d'un air grave de garder Alexis. Je ne voulais pas qu'elle pense que je l'avais abandonner moi aussi. Je n'étais pas comme ces adultes menteurs. Et je lui faisait confiance, elle protégerai Nana de Diana. Nana poussa un gémissement plaintif et je lui caressait une derniere fois le museau avant de l'envoyer se poster pres de la bléssée. Elle lui ferait éviter les plus gros danger de l'Ile comme ca.

Sans attendre, j'attrapais mon sac et fis demis tour, en me passant une main sur les yeux. Je devais être forte bon sang. Je rejoignis Peter et Lily et nous nous mîmes en route. L'obscurité de la nuit laissa place aux lueurs du petit jours et quand nous finîmes par arriver au campement indien, nous le trouvâmes encerclés.
Peter demanda a Lily si il y avait un chemin détournais et je levais le yeux au ciel dans son ds. Il pensai vraiment que le Chef Tigre ( c'était le nom que je lui donnais dans ma tête ) aurai laissé sa fille parcourir l'Ile comme ca ?

-Vous avez qu'à attendre ici tous les deux.
Lily disparut en un éclair, nous laissant seuls. Accroupie a coté de Peter, j'attrapais une feuille et me mis a la déchiqueter consciencieusement. Je devais trouvé quelque chose a dire ! Je devais trouver quelque chose a dire ! Allez, refléchis ! "C'est cool non ? Il fait beau..."
Mon dieu, était il possible d'avoir pitié de soi même ? Apparemment oui. J'avais été élevé dans la bonne société bon sang, je devais bien pouvoir trouver un sujet de conversation plus intéressant que le temps qu'il faisait non ?

J'attrapais une autre feuille et lui fis subir, a elle aussi, un triste sort. "Alors ?" lâchais je en évitant soigneusement le regard de mon compagnon. "C'est sérieux entre Lily et toi ? Vous etes ensembles depuis longtemps ?" Oh. Je me serai volontiers frapper la tête contre un arbre tant mes paroles semblaient stupides a mes propres oreilles. Non mais sérieusement je n'avais rien trouvé de plus intelligent a dire ?

A travers ma cachette, j’apercevais les hommes de Rufio. Enfin ses enfants en l’occurrence ... J'apercevais les garçons perdu de Rufio qui faisaient de rondes. Je jetais un coup d'oeil espiègle a Peter. "Tu sais quoi ? on va jouer nous aussi." Rapidement, je me mis a avancer comme une indienne. On devait trouver le chef. Il était peu probable que Rufio lui même se trouve ici, nous devions trouver son sous chef ! J'entendais Peter dans mon dos et fit tout mon possible pour me concentrer sur ma mission du moment. De toute façon a Neverland, tout n'était qu'un jeu. La nous devons capturer l'un des hommes de Rufio. Quel serait le prochain ? Le premier qui embrasserai l'Ombre ? Je chassai cette pensée le plus rapidement possible.

"Ah le voila"
Murmurais je a Peter en m’aplatissant sur le sol et en l'entrainant a mes cotés en tirant sur son haut. Dissimulés par un buisson, nous observions un jeune garçon perdu qui semblait être le chef. "Parfais.".Je m'approchais de Peter et me collais contre lui, pour avoir a parler le moins fort possible. Mon coeur qui battait dans mes oreilles a cause de cette proximité, ne m'aidait pas a entendre je devais l'avouer.

"Ecoute, on le chope lui et on l'interroge, ca te vas ?"
De toute facon je ne lui laissai pas réellement le choix. "Tu fais diversion" fis je en me retenant de rire. N'écoutant pas ses mises en gardes, je levais légèrement la tête pour chercher un moyen de bouger sans me faire voir. Ah. Bon bah tant pis. Moitié rampant, moitié a quatre pattes, je grimpais sur le dos de Peter et traversai, pour longer les buissons et contourner la cible. Lorsque j'eus trouvé la planque idéale, je mis mes mains sur ma bouches et imitais un cris d'oiseau. Ca me rappelait tellement de bon souvenirs ... Tout a coup, je me rendis compte que depuis que je m'étais remise a jouer, un sourire immense c'était installé sur mon visage et semblait ne pas vouloir partir.

Peter fit diversion et dés que les garçon perdu regardèrent ailleurs, je bondit hors de ma cachette et attrapais le petit chef en plaquant une main sur sa bouche tendis que l'autre lui maintenait mon épée sous la gorge. "Un mot et tu es mort" annonçais je en l'entrainant dans les fourrés. Dommage que je n'ai pas de poussière de fée sur moi, j'aurai adoré pouvoir l'entrainer en volant. En plus ca ne laissait pas de traces ce genre de kidnapping.

Je finis par m'estimer assez loin du campement et lâchais le garçon qui se débattait de plus en plus vivement. Tout a coup, il attrapa une petite flute qui était semblable a celle des garçon de Peter. Le sourire qu'il avait sur son visage ne me laissa aucun doute, il voulait appeler Rufio a son secours. Sans hésiter je lui bondit dessus pour l’empêcher de souffler dans l'instrument et le lui arrachait des mains, avant d'attraper mon épée et de le menacer. Heureusement pour moi, les garçons perdu étaient des jeunes enfants, je pouvais les battre sans trop de difficulté. "Bon, on se calme mon gars." Levant les yeux, j'aperçut Peter, face a moi, dans le dos du garçon. Je lui fis un sourire éblouissant. "Maintenant tu vas tout nous dire ok ? "

D'un geste je passai sa flute autour de mon cou. Peut etre en aurais je besoin plus tard, qui sais ? "Peter, a toi l'honneur " fis je avec une petite révérence en le laissant diriger l’interrogatoire. De toute façon, je devais enlever les brindilles et les feuilles que j'avais dans les cheveux.





©Finnou

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29803-une-seule-fill http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t41789-rps-de-la-reine-des-pirates-wendy-darling

Chovka Zaïtsev


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Jack Falahee

Ѽ Conte(s) : Bambi
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Ronno

☞ Surnom : Gabriel / Ronnie

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 650
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 29 Avr 2015 - 13:48




Juste une bouffée d'air avant la mort d'un noyé.


C'est fou ce qu'un sommeil peu faire du bien. Il regrettait son lit c'est vrai, mais rien qu'avoir le droit de fermer les yeux un moment était un cadeau tombé du ciel. Il n'eut pas de vergogne à dormir quelques heures, quoique le moindre bruit de la forêt ne le réveille en sursaut. Et bon sang même ici il ne faisait pas bien chaud la nuit. Peut-être qu'il pourrait se rapprocher du reste de feu, mais il s'y était refusé.
Aussi avait-il finit par sombrer le long de son arbre et regagner les forces de la journée. Il grogna même comme un gamin mécontent quand on vint le secouer mais accepta d'ouvrir les yeux en s'étirant de tout son long. Voilà qu'il avait l'épaule engourdie. Apparemment les habitants des lieux avaient déserté. Ah non pardon, Killian était toujours là, quoiqu'il ne semble pas vraiment s'entendre avec les autres actuellement... Ils avaient au moins quelqu'un qui connaissait le chemin avec eux. Alléluya!
" Ils ont pas compris le principe du "plus on est nombreux mieux c'est" je crois... "
Tentative d'humour ratée. Il fut rapidement prêt et debout, profitant des lieux pour récupérer une branche au bout calciné qu'il coinça sous la ceinture. Il aurait quelque chose de plus solide que ses mains en cas d'attaque, et il semblait que ce soit monnaie courante ici... Il gardait un oeil sur les enfants perdus alors qu'ils reprirent leur marche, il n'avait aucune confiance, et cela devait se sentir...

"Oh bon sang, Alexis, t'es géniale."
Il lui paierait un petit déjeuner, promis. Et pour le coup il lui fut plus que reconnaissant pour le fruit, croquant à pleine dent dans le petit déjeuner improviser qu'elle leur avait servit. Jusqu'à la dernière miette, continuant de suivre le groupe quoiqu'ils ne les laisse guider, surveillant les arrières.
Il n'avait pas vu la plume, mais il capta le regard de Diana, et instinctivement compris que quelque chose ne se passait pas comme ils le souhaitaient, et voir l'indien pointer la troupe de son arme ne fit que répondre par la négative au " elle a peut-être halluciné? ". Pas moyen d'avoir la paix plus de deux minutes sur cette île? Ils allaient juste à la mer, il faut peut-être montrer les papiers aussi, tant qu'on y est? Oh pardon, il les avait certainement oublié chez lui. Il resserra la main sur sa branche, toujours en retrait. Diana était folle d'avancer ainsi. Elle voulait peut-être que les indiens lui réponde, quoiqu'ils semblaient plutôt silencieux. Et s'ils étaient tous comme Lily et bien c'était fichu. Ils allaient y rester.
Et pourtant Alexis eut à la fois la pire et la meilleure idée du siècle; Certes elle venait de les mettre en danger s'ils le prenait mal, mais elle aurait au moins eut la capacité de détourner l'attention des indiens sur Robyn, et cette dernière était la plus à même de se fondre dans la masse, il faut avouer!
Pourtant il s'avança pour récupérer le poignet de la brune et la reculer.
"Exactement, elle nous a demander de veiller sur elle, un peu comme ses gardes du corps, voyez... " Il était inutile de rester face à cet indien, s'il comprenait la supercherie -ou si leur idée de Robyn n'était pas celle d'une déesse- il valait mieux être à légère distance... Murmurant derrière Alexis "J'espère pour toi que ça va marcher... Sinon on est mal."
Et maintenant tout reposait sur les épaules de Robyn, et sur la bonne humeur des indiens...


Codage de Louna Blake,forum HP2005©


Chovka: 75/100 Santé
[/center]

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

De ses pions je suis le fou.
⊹Prends mon cœur entre tes mains, serre le. Serre le jusqu'à ce qu'il n'explose.

Les échecs sont un jeu bien complexe. Vous voulez voir?
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27430-chovka-zaitsev http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27567-chovka-zaitsev-liens-et-problemes http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t27615-chovka-zaitsev-liste-de-rps

Khloe T. Bell**


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Candice Accola

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Clochette

☞ Surnom : Natoune

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 507
✯ Les étoiles : 167231




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Mer 29 Avr 2015 - 14:46


« J'ai juste le cerveau un peu enfumé. »

La vie est belle... Tout est lumineux...

Pourquoi je m'étais pris la tête ? Je n'étais pas bien là, assise en tailleur, appuyée contre la toile du tipi, avec de la fumée qui me sortait des oreilles et du nez ?

Je ne sais combien de temps je restais ainsi à contempler le ciel. Soudain, j'entendis une voix familière. Je me redressai et lançai un grand sourire un peu flottant à Lily. Ma copine Lily ! Elle n'avait pas l'air content. Je pris une nouvelle bouffée de calumet avant qu'elle ne me l'arrache des mains. Je fis une moue avant de toussoter. La fumée s'échappa de nouveau de mes oreilles et de mon nez. L'indien qui avait été si gentil avec moi lui expliqua quelques petites choses. Lily avait l'air de moins en moins détendu. Je lui désignai le calumet. C'était un bon moyen de décompresser, ça oui !

Lily me parla. Je clignai plusieurs fois des yeux, la bouche grande ouverte, pour tenter de gober ses paroles. Ce n'était pas facile, il y avait beaucoup de mots. Finalement, je décidai de hocher la tête. Approuver quand on n'a pas tout compris, c'est la meilleure des solutions. Elle avait l'air de s'impatienter, aussi je me rendis compte que j'avais peut-être mal répondu. Je tentai de me remémorer ses phrases, même si elles se mélangeaient dans ma tête comme des serpents de fumée.

Les fées... les fées ? Oh non, pas la fée bleue ! Je n'avais aucune envie de la voir. Elle allait me gronder. Quant aux enfants de Rufio, je n'avais pas spécialement aimé les côtoyer. Qui sait ce qu'ils m'auraient fait si l'Ombre ne les avait pas chassés ? En plus, je ne voulais pas mettre Lily en danger. Elle me suivrait forcément si je sortais du camp.

La meilleure option me sembla être de retrouver Peter. Je laissai échapper un long soupir rêveur qui se termina en panache de fumée aromatisée aux plantes. Et soudain, j'eus le hoquet. A chaque hoquet, un peu de fumée s'échappait. Oh non... j'avais un peu trop abusé du calumet.

Peter ! Allons voir le beau Peter !
fis-je comprendre à Lily en sautant sur mes chaussons à pompons.

Je me mis à osciller dangereusement, si bien que je décidai de me déplacer à moitié en volant et en marchant. Le résultat était très zigzaguant et incertain. Je suivis Lily vers le passage secret menant à la sortie du camp indien. Je me déplaçais en tourbillonnant de temps à autre sur moi-même, aussi légère qu'une plume. En plus, comme je hoquetais toujours, ce n'était pas facile de passer inaperçue.

Subitement, je sentis quelque chose craquer sous ma chaussure. Je la soulevai et découvris, tétanisée, que je venais de casser un oeuf. Mais pas n'importe lequel : un oeuf de Lumignon, la créature légendaire de Neverland. Extrêmement rare et très précieuse, car elle ne pondait qu'un seul oeuf par an, ne vivait qu'une année et il n'existait donc qu'un seul spécimen de cet espèce.

Et je venais de la faire s'éteindre.

J'en oubliais de hoqueter. J'observai la coquille brisée, le souffle court. Je n'osais pas croiser le regard de Lily. Dans mon cerveau embrumé, la tristesse commença à se frayer un chemin.

Mais... la coquille est vide !
réalisai-je soudain.

Pour le faire comprendre à Lily, je lui désignai l'oeuf craquelé qui était aux trois quarts enfoncé dans la terre. Je n'osais plus poser mon pied au sol, comme si je craignais de tuer une autre créature.

Subitement, je sentis quelque chose chatouiller mon mollet. Je sursautai et retournai ma chaussure pour constater avec joie que le Lumignon grimpait le long de ma jambe. Je l'avais sans doute aidé à sortir de l'oeuf avec ma maladresse !

Coucou toi !

Je le pris précautionneusement entre mes mains et le montrai à Lily, surexcitée. Le lumignon ressemblait à un scarabée presque aussi large que ma paume, tout vert, avec une petite trompe pour manger les fourmis et deux antennes qui frétillaient. Si on le retournait, il était identique, avec une trompe et des antennes, mais son corps était marron. Deux créatures en une. Il entreprit d'aspirer ma peau du bout de sa trompe, me chatouillant. Je ris et le posai délicatement sur le pompon de ma chaussure gauche. Ainsi, il pourrait poursuivre l'aventure avec nous sans tomber. Il avait des pattes robustes pour s'accrocher.

C'était un grand jour que de trouver le Lumignon de Neverland. J'adressai un grand sourire à Lily tandis qu'une nouvelle bouffée de fumée s'échappait de mes oreilles. Nous reprîmes notre route, nous cachant de temps à autre des enfants perdus de Rufio.

Finalement, nous arrivâmes dans une petite clairière. Wendy tenait un enfant perdu en respect de la pointe de son épée en bois. Quant à Peter, il venait de m'apercevoir. Il ne regardait que moi. Le calumet me permettait au moins d'avoir le cran de rester face à lui. Je lui fis même un signe plutôt mou de la main pour le saluer.

Peter, le beau Peter qui m'a fait tourner la tête.

Je ris de nouveau et trottine en voletant, avec le Lumignon cramponné à mon pompon.

Attention Peter, tu ne peux pas me faire de mal. Je suis la protectrice de la créature légendaire. Si tu essayes, le Lumignon mourra. Il ne peut pas vivre sans sa maman.

Je ne pouvais pas lui dire tout ceci, mais je pouvais lui faire comprendre en levant légèrement ma jambe vers lui pour lui montrer la créature qui leva sa petite trompe comme pour le sentir.

Mais je reposai mon pied sur le sol en voyant Peter s'approcher de moi sans me lâcher de ses yeux clairs, l'air menaçant au possible. Alors, j’arrêtai de le saluer bêtement. J'avais pensé que sa rancoeur n'était qu'un jeu en fin ce compte. Encore une fois, je m'étais trompée. Il m'en voulait réellement. Je laissai échapper un rond de fumée anxieux.

Il s’arrêta face à moi, le regard dur. Lorsqu'il ouvrit la bouche pour parler, quelqu'un le devança.

"Je crois..."

Fronçant les sourcils, je penchai la tête de coté pour regarder derrière lui et aperçus un jeune garçon à la mine revêche et querelleuse.

"... aux fées."
acheva-t-il dans un sourire joueur.

Rufio ?
articulai-je, interdite.

Je l'avais déjà vu étant donné qu'il s'entretenait avec les pirates. Que me voulait-il, à la fin ? A moins que son but soit d'atteindre Peter ? Je jetai un regard à ce dernier avant de hoqueter, trop angoissée. La fumée s'échappa de ma bouche pour se diriger droit sur son visage. Peter cligna des yeux et toussota.

Désolée...

Je lui souris avant de me dandiner d'un pied sur l'autre, embarrassée. Enfumer Peter Pan, ce n'était pas le meilleur plan pour se faire pardonner.


Tink : 70%

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

You know that place between sleep and awake? That place where you still remember dreaming? That's where I'll always love you... Peter Pan. That's where I'll be waiting.
Tinker Bell
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t28273-all-the-world-is-made

Peter Pan


« Je n'ai rien d'un
membre lambada ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : ➹ Robbie Kay & Ian Somerhalder

Ѽ Conte(s) : ➹ Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : ✲ Peter Pan

☞ Surnom : ❥ seb



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 68
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Je n'ai rien d'un membre lambada ! »


________________________________________ Mer 29 Avr 2015 - 16:18



"J'espère que ton explication tiendra la route..."



    Est ce que Lily m'avait bien demandée d'attendre ici ? Je savais que je ne devais pas entrer dans le camps indien, mais elle aurait pu m'escorter jusqu'à Clochette et l'Ombre ne m'aurait pas chassé de cette partie de l'île. Ca valait vraiment la peine d'avoir une indienne de notre côté. Qu'est ce qu'elle pouvait m'énerver parfois !

    Je m'étais accroupis pour éviter de nous faire voir par des enfants perdus du camps adverse. J'avais vue Wendy faire de même et prendre une feuille juste à côté de moi qu'elle déchiquettais tout doucement. Elle devait être aussi nerveuse que moi, à la différence que pour ma part, je ne le montrais pas.

    Ca remontait à loin la toute dernière fois où on s'était retrouvé l'un à côté de l'autre, tout seul. On aurait pu en profiter pour discuter, pour se dire certaines choses, mais aucun de nous avait ouvert la bouche. Puis tout à coup, Wendy m'avait parlée du temps. Je l'avais regardée en plissant les yeux. Elle était sérieuse ? Elle n'avait rien trouvée de mieux ? D'un autre côté, Lily n'allait pas être longue, on aurait pu simplement rester silencieux pendant ce court labs de temps.

    Je n'avais pas répondu à Wendy, tournant la tête pour voir si quelqu'un approchait. Fallait rester discret, mais également sur ses gardes. Elle avait une nouvelle fois ouvert la bouche et cette fois ci, j'avais ouvert grand les yeux. Elle venait de me demander si je sortais avec Lily ? Si c'était sérieux entre nous ? Pourquoi ?

    J'avais tenté d'éviter son regard, mais ça allait être difficile de ne pas lui répondre. Du coup j'avais opté pour la meilleure des réponses possible, celle qui en dirait le moins long, mais qui répondrait à sa question.

    "Oui".

    Je l'avais murmuré avant de regarder au loin les enfants perdus de Ruffio. Ils faisaient leur ronde. J'essayais d'oublier ce qu'elle venait de me demander et ce que je lui avais répondu. Mais c'était peine perdue, car je n'arrêtais pas de me poser une question en boucle. J'avais dit "oui" à quoi ? Oui au fait qu'on sortait ensemble depuis longtemps ? Car un peu plus d'un an, c'est long... Ou "oui" au fait que c'était du sérieux ? Et est ce que c'était du sérieux ?

    Elle avait parlée une nouvelle fois, mais changeant de sujet. Apparement la réponse lui convenait. Même si maintenant je me demandais qu'elle réponse lui convenait... Je lui aurai bien demandé, mais ça m'aurait mis dans une position délicate où j'aurai dû répondre plus sérieusement à la question posée. Quoi qu'il en soit, elle voulait jouer. Ca allait nous détendre.

    Son idée était de tenter de chopper un enfant perdu. Pourquoi voulait-elle faire ça ? Ca n'avait pas d'importance, j'aurai été prêt à accepter n'importe quoi plutôt qu'à répondre à des questions de grandes personnes. Elle s'était collée tout contre moi pendant qu'on s'avançait vers le garçon perdu. Pourquoi était elle si proche ? Pourquoi j'avais envie de lui répondre ? Fallait changer d'objectif. L'enfant perdu c'était la seule chose qui importait.

    "Ca me va !" lui avais-je dit catégorique. On allait l'attraper ! Le tout était de faire diversion. Fallait que je trouve un moyen. D'habitude les idées me venaient toutes seules, mais là, j'étais un tout petit peu trop perturbé. J'observais Wendy qui longeait les buissons. C'était amusant de la voir comme à l'époque, s'amuser, avec moi... J'avais laissé échapper un petit sourire avant de me secouer la tête dans tous les sens. Fallait faire diversion.

    J'avais observé le ciel. Il y avait un arbre au loin avec pas mal de feuilles. Je le reconnaissais, c'était dans ce genre d'arbres que les oiseaux faisaient leur nid. Désolé... avais-je murmuré mentalement avant de prendre un petit caillou que j'avais lancé sur les branches de l'arbre. Des oiseaux s'étaient envolés dans tous les sens et les enfants perdus commençaient à s'agiter pour voir ce qui avait provoqué cela.

    C'était là que Wendy avait du sauter sur notre cible pour le récupérer, car je ne le voyais plus. Je m'étais précipité dans les fourrées en restant discret. Elle se tenait là, avec lui. Il venait tout juste de sortir quelque chose de sa poche, quand Wendy lui avait sautée dessus une nouvelle fois. Elle avait de la rage en elle, c'était amusant. Sortant son épée, elle avait menacée le petit garçon.

    "Tu as été magnifique !" dis-je à Wendy en observant la scène. Elle avait été une fois de plus à la hauteur. On allait pouvoir interroger l'enfant perdu. Je m'étais mis devant lui. Il semblait ne pas comprendre ce qui lui arrivait, mais quoi qu'il en soit, il m'avait reconnu.

    "Peter..."

    "Silence ! Contente toi de répondre à mes questions !"

    "Mais tu..."

    "Chut !"

    Je lui avais imposé de se taire et j'avais mis les mains sur mes hanches pour l'observer attentivement et avoir une posture de chef face à lui. Il allait répondre à absolument toutes mes questions.

    "Bien... Alors..." avais-je dit en observant Wendy du coin de l'oeil. Elle m'observait. Fallait trouver la bonne question.

    "Pourquoi tu avais cette flûte sur toi ?"

    "Mais Peter, tu..."

    "Chut ! Répond juste aux questions !"

    Il semblait ne vraiment rien comprendre. D'un autre côté, je ne lui facilitais pas la vie...

    "Autre question... Quel est ton nom ?"

    "Je ne comp..."

    "Chut !"

    "Mais Peter, à quoi tu joues ?"

    "Mais arrête ! Silence ! Chut... [il tentait de parler] Chut ! [il tentait encore] Tutu ! [encore] chhhhuuuut !"

    Je voyais que Wendy se demandait ce qu'il se passait. Je ne pouvais pas le lui cacher plus longtemps. J'avais soupiré avant de me tourner vers elle.

    "Ok, tu peux baisser ton épée, c'est un des nôtres. Mais c'est compliqué..."

    Je voulais tout lui expliquer, mais c'était à ce moment là que quelqu'un était arrivé derrière nous. J'avais tourné la tête et je pouvais voir Lily, suivie de Clochette. J'avais baissé les yeux vers le pied de Clochette, elle avait... non... Un Lumignon ? C'était elle qui l'avait trouvée ? J'avais soupiré avant de secouer la tête et de regarder Lily. Pourquoi elle l'avait laissée le prendre ?

    Clochette m'avait montrée son pied toute fière. Elle semblait différente, bizarre... Elle n'avait quand même pas fumée du calumet de la paix ? J'avais levé les yeux au ciel une nouvelle fois, en voyant au regard de Lily que c'était réellement le cas. Je m'étais ensuite approché de la jeune femme. Elle avait arrêtée de me saluer. Au lieu de ça, elle m'avait juste envoyée sa fumée au visage.

    "Beurk !!!" avais-je dit en passant ma main devant mon visage, avant d'entendre quelqu'un parler. C'était une voix que je connaissais bien. Je m'étais redressé de tout mon long et je l'avais vue laisser échapper un petit sourire.

    Clochette et Lily étaient venus se mettre derrière nous, aux côtés de Wendy. L'enfant perdu qu'on avait choppé s'était relevé rapidement et il avait sortit son épée, la pointant vers nous.

    "Je vous ai eu ! Ne bougez plus ! Vous êtes fait ! Oula, je suis fort-e !"

    Une nouvelle fois, j'avais levée les yeux au ciel avant de poser ma main sur l'épée de mon enfant perdu et en lui faisant un signe de la tête.

    "Je crois qu'il a pigé que t'es avec nous..."

    "Vraiment ?"

    "Oui, vraiment !" avais-je dit en ouvrant grand les yeux.

    "Ok..."

    Il avait rangé son épée et s'était mis derrière moi. Au moins il choisissait de rester dans mon camps. A quoi ça servait d'infiltrer certains des miens chez eux, si ils se faisaient avoir aussi facilement. Quand à Rufio, il avait fait un pas dans notre direction.

    "Peter... j'apprécie toujours autant nos rencontres."

    Deux de ses enfants perdus arrivèrent derrière lui et je me doutais que d'autres devaient se cacher dans les arbres et buissons pour nous sauter dessus à tout moment. Je pouvais toujours pousser mon cri pour appeler les miens, mais lancer une confrontation ici, ça n'était pas une bonne chose.

    "Qu'est ce que tu veux, Rufio ?"

    "Moi ? Hum... Disons que j'ai entendu dire qu'on avait de la visite et j'aimerai beaucoup m'entretenir avec... Elle."

    Il avait pointé le doigt sur Clochette. Je savais très bien pourquoi il la voulait, mais il n'en était pas question. Elle était ma prisonnière et non la sienne !

    "Va donc voir dans ton usine à Prout si il n'y en a pas un autre exemplaire !" lui dis-je. J'entendis les enfants perdus s'esclaffer, tandis que Rufio laissa échapper un petit sourire. Il fit un pas dans ma direction.

    "Je vois que ça vole au... Tronche de cake !"

    Une nouvelle fois, les enfants s’exclafèrent. Je fis également un pas vers Rufio.

    "A ta place je partirai, maintenant, sac à dégueulis !"

    Une nouvelle exclamation... J'avais même vue du coin de l'oeil, Clochette totalement indignée, limite en train de mettre ses poings devant son visage pour frapper l'adversaire. Elle était choquée la pauvre...

    "Vieux schnock."

    "Fesse de vache !"

    "Papy gateux !"

    "Épluchure de poireaux cuit par le grand chef !"

    Une nouvelle exclamation. Cette fois ci, j'avais l'impression que c'était Lily qui allait sortir les poings. En attendant, je sentais que Rufio ne trouvait pas mieux.

    "Qu'est ce qu'il y a petite tête ? T'es en panne sèche ? Tu as trop de bave de crapaud pour pouvoir l'ouvrir ? Tu as une tarentule coincée dans la gorge ? Tu fais dans ton froc ? Tu..."

    J'avais entendu mon prénom être prononcé derrière moi. Ok, fallait peut être abréger.

    "Dégage midinette !" avais-je conclu. Rufio avait fait apparaître d'autres enfants perdus... Dududud ! *musique suspens* (désolé, on a très peu de moyens pour le rp...)

    "Tu le prends comme ça ? Ok... Alors voyons ce que tu lui répond à elle..." avais-il dit tandis qu'on entendit un battement d'aile. Une fée venait de se mettre à côté de lui, ne posant pas pied à terre. Je la reconnaissais. Je savais exactement de qui il était question. C'était la Fée Bleue, la Reine des Fées. Là, on était un peu plus mal que d'ordinaire.

    "Peter Pan."

    "Mamie."


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥



৩ Bangeraaaang Peter ! ৩


Actuellement dans : Les Profondeurs de l'Océan


Killian Jones


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


avatar


╰☆╮ Avatar : Colin O'Donorgasm

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Capitaine Crochet

☞ Surnom : Kiki | Willy | Josiane

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 916
✯ Les étoiles : 0




Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Jeu 30 Avr 2015 - 13:38

Second star to the right...
« ...and straight on ‘til morning »

Bon si oublie la racine qui m'a massacré le bas du dos, pour ne pas dire les fesses, toute la nuit j'ai presque bien dormi dans cette jungle. Ce qui est étrange pour un marin comme moi. Enfin bref, à cause de ma maladresse matinale je manque de me planter mon crochet dans l'oeil alors que je voulais me frotter les yeux... C'est dur le matin ! Je me redresse pour constater que Pan, Wendy et Lily avaient plié bagage. Pourquoi ne suis-je pas étonné ?! L'enflure de Pan... Ils auraient pu nous emmener avec lui, franchement à quoi ça servait de se séparer pour se retrouver ensuite au même endroit ? Et pourquoi la plage en plus ?

« Pan avait peur d'arriver en retard à son cours de danse classique ou quoi... » Devant le regard confus de mes compagnons je me justifie avec de grand signe de la main. « Pan il aime bien s'habiller en tutu rose, mais je devais le dire à personne... » Trop tard pour ça mate, tu viens de balancer l'info. Le boulet.

Génial Wendy la peste nous a laissé sa chienne... Que cette boule de poil reste loin de moi je préviens. Je n'aime pas les chiens. Surtout celui-là ! Elle essaye toujours de me bouffer mon crochet cette imbécile ! Le camp levé on pouvait enfin prendre la direction de la forêt accompagnée des jumeaux et de Rabbit, en gros les plus peureux du groupe de Pan... Génial en cas d'attaque... Après la petite pause déjeuné, merci Alexis je t'aime toi, à peine 10 minutes de marche après voilà qu'on était déjà dérangé par des individus cachés derrière les buissons... Je sors mon épée la pointant vers l'individu.

Non mais elles foutent quoi les filles ?! Entre Diana qui essaye d'argumenter avec eux et Alexis qui vend Robyn comme une idole à sacrifier... Elles sont débiles ma parole. On ne peut pas argumenter avec ce genre de personne ! Quand Alexis a fini son speech aux indiens je la tire vers moi par le bras.

« Mais t'es débile ou quoi ?! Qu'est-ce qui te prend ?? On va tous finir scalpé ! »

Bon, trop tard... Les trois indiens avaient déjà attaché Robyn à un tronc d'arbre comme un rôti géant qu'ils allaient faire cuir sur un feu de camp... Je le sens mal cette histoire. Sans pouvoir faire quoi que ce soit d'autre je suis donc tout le groupe vers le repère des indiens.

« Quoi ? Tu veux ma photo ?! »

Il a quoi cet indien à me regarder comme ça et à me coller ?! Je suis magnifique je sais, mais quand même... Un peu de tenu ! Je tiens à respecter une certaine distance personnelle avec un autre homme.

« Ça date de quand ? » me dit-il en fixant mon crochet.

« Ça te regarde ? » Je fronce les sourcils quand je le vois saliver en fixant ma main restante... J'arrête le groupe entier en poussant cet indien qui semblait cannibale loin de moi. « Non mais ça va pas ! Elle n'est pas à manger ma main ! J'en ai besoin ! »

Je sors ma boussole pour vérifier notre position le camp indien est au sud-ouest... pourquoi est-ce qu'on se dirige à l'opposer ?! Mais quel crétin ! Je sais mieux que personne que les indiens ne s'aventurent jamais dans la Jungle Noir, alors que les cannibales de l'île... c'est leur terrain de jeu. Je me mets en retrait avec Diana, Alexis et Chovka leur chuchotant.

« Ce n'est pas des indiens, mais les cannibales de l'île... Il faut délivrer Robyn où elle finira farci comme une dinde géante... » J'observe les cannibales continuer d'avancer vers leur village ne se souciant de rien. « Ils sont que trois ça devrait être facile. Je m'occupe de ceux qui portent Robyn avec Chovka, les filles occupez-vous du mangeur de main ! Compris ? »

D'un signe de tête on se met en place, les filles s'occupent en première de leur cannibale. D'un geste synchroniser avec Chovka en assomme les portants du tronc les faisant donc tombé au sol, Robyn frappant le sol violemment. Oups. Pardon chérie...

« Aide-moi à la soulever ! Faut pas traîner ! » C'est ainsi qu'avec Chovka on se met à porter le tronc, la pauvre Robyn encore attaché comme un saucisson ! « Désolé, mais on a pas le temps de te libérer mon cœur. »

Alors qu'on tente de fuir on peut entendre les cannibales pousser leur crie de guerre nous pourchassant, mais bon dieu ils ne peuvent pas se contenter de Nana ?! C'est bon le chien aussi ! J'évite de justesse l'un de leur lancé de couteau, mais Robyn n'a pas été si chanceuse... Je m'arrête, tombant presque à genoux évitant ainsi un autre couteau en entendant les hurlements de douleur de Robyn. Mes yeux s'écarquillent quand je vois que le couteau lui à trancher la main gauche.

« Ça va aller, d'accord ?! T'as rien du tout ok ?! »

Pas le moment de paniquer elle doit rester consciente ! Je prends sa main détachée de son corps et la balance en direction des cannibales. La main semble leur suffire... Mon dieu c'est dégueulasse... Je profite de leur intérêt pour cette main pour inciter les autres à reprendre la route, je nous arrête derrière de large buisson, posant Robyn avant de la détacher de ces liens.

« Ça va piquer un peu, love. » Je dois désinfecter la plaie. Je lui mets un morceau de bois dans la bouche, l'encourageant à mordre cette branche, versant après une quantité de rhum sur sa plaie. Je retire totalement ma chemise en déchirant un bout pour essayer de faire un garrot des plus grossiers... Je sais mieux que personne qui faut s'occuper de cette plaie le plus vite rapidement si on ne veut pas perdre tout son sang... Je n'ai rien pour l'aider sur moi...

« Diana ?! Tu peux cautériser sa plaie ? On doit se remettre en route le plus rapidement possible et rejoindre Pan. »

Je préfère largement retrouver Pan que de rester dans cette jungle infernale entouré de cannibale. Au moins maintenant j'ai une amie manchote ! Je me sens un peu moins seul.

« Je te passerai un de mes crochets si tu veux ! »

Mais c'est quoi cet humour pourri Killian ?! J'ai honte... Je passe une main réconfortant sur son front en sueur lui serrant ensuite l'épaule lui assurant que ça va aller. Perdre une main c'est pas si terrible que ça. J'ai juste failli y rester à cause d'une infection ce jour-là, mais bon...
code by Silver Lungs


Jones: 90%
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t422-killian-jones-tick-tock http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t59397-hooked-on-a-feeling-v-2 http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t621-hook-journal-de-bord-du-jolly-roger

Robyn W. Candy


«Muerte, la mort!
Né l'oubliez yamais!
Pitis voyous!»


avatar


╰☆╮ Avatar : Jennifer Lawrence

Ѽ Conte(s) : Les mondes de Ralph
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Vanellope Von Schweetz, ou la princesse d'un royaume de sucreries qui préfère conduire des voitures en gâteaux

☞ Surnom : Even

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 2077
✯ Les étoiles : 73




Actuellement dans : «Muerte, la mort!Né l'oubliez yamais!Pitis voyous!»


________________________________________ Ven 1 Mai 2015 - 3:32


Ça avait si bien commencé, pourtant... J'étais toujours bien vivante, on avait pu se reposer un peu même si mon lit-canapé me manquait tout autant que mes paquets d'Oréos, et même qu'on était enfin débarrassé du Connard en chef et de son harem ! Belle journée pour essayer de foutre le camp, donc !

Mais non. Bien entendu que non hein. Fallait que j'arrête de jouer les connes optimistes. Vu tout ce qui arrivait, on était obligé de s'en prendre encore plein la gueule. Enfin, là c'était sur moi. Alexis m'avait offerte en sacrifice humain aux indiens. J'étais leur déesse après tout, c'était pas trop débile comme plan. Je voulais pas encore fumer leur drogue de femmelettes, mais si ça pouvait nous sauver...

- Je suis votre déesse, ouais adorez moi les p'tits gars !

Je leur avais fais un sourire et un petit signe de la main comme si j'étais la reine d'Angleterre et je les avais sagement laissés m'attacher à un tronc d'arme comme si j'étais un sanglier qu'on va bouffer. Euh...

- Vous croyez pas que je suis un peu trop prêt du feu ? Je dis ça, je dis rien hein...

L'indien à côté de moi m'avait adressé un grand sourire rougis. Flippant, il avait les dents comme un piranha, vous savez, des dents taillées en mode pointues et avec des petits morceaux de chair qu'on voit même de loin. Ce type mangeait sûrement pas des framboises et de l'herbe. Quand est-ce que je pourrais tomber sur le monde merveilleux des bisounours, où on vivra pour toujours d'amour et d'eau fraîche ?

- Eh ! Mais vous êtes pas mes indiens à moi ! Il est où Bison Futé et Malin Lelynx ? Laissez moi partir, abrutis ! Je suis une déesse, on fait pas de mal aux déesses, ou c'est la guerre ! On vous a jamais rien appris sur les religions à l'école ou quoi ?

Ouais, bien sûre que non. Y a pas d'école, chez les cannibales. Je suis pas conne hein, je vois bien que la vieille à l'oeil tout blanc là-bas est entrain de sortir la marmite, et c'est pas pour faire de la potion magique. Je vais me faire bouffer par des mangeurs d'humains, super. Le pire, c'est que j'ai toujours su que je crèverais comme ça...

Ah bah non enfaîte ! Finalement, le groupe avait décidé de me sauver ! Ouais, je vous aime les gars là ! Surtout les deux mecs, tout à coup, ils me paraissaient super, même si j'aimais pas beaucoup être toujours attachée à une brochette du moyen-âge, pendant qu'ils courent. Au moins j'ai pas d'effort à faire, ça change...

- AAAAAHHHHHH PUTAIN DE BORDEL DE MERDE ! AHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH !!!!!!!!!!

Je pouvais pas m'empêcher de hurler, alors qu'un couteau venait de me couper la main gauche. Comme si c'était du beurre. Ils ont des couteaux qui coupent super bien ! C'est pas possible ! C'est pas possible ! Merde, c'est pas POSSIBLE !

- MA MAIIIIINNNNN !!!! PUTAIN MAIS LA LEUR DONNE PAS A BOUFFER !!!!!

Malgré la douleur incroyablement atroce qui remontait partout et bloquait mon cerveau dans un brouillard atrocement douloureux, j'étais totalement horrifiée de voir qu'il venait de lancer ma main aux cannibales pour qu'ils en fassent un apéro. Si ça n'avait pas été la mienne, j'aurai bien rigolé. Mais putain, c'est la mienne !

- NE M'APPELLE PAS.... GNIIIIAAAAA !

J'allais lui balancer à la gueule quelques insultes que je connaissais, mais Jones m'avait mis un bout de bois entre les dents, que je serrais tellement que j'en avais peur de le casser. Ou de perdre mes dents. Je viens de perdre ma main, je peux pas perdre mes dents aussi, bordel ! Foutu... foutu rhum ! Je savais que c'était atroce ce truc...

Dès qu'il a terminé de joué les infirmières, je fermais les yeux de longues minutes, en prenant de grandes inspirations, le visage en sueur. Je ne voulais pas voir. Je ne voulais pas voir ma putain de main gauche qui maintenant n'est plus tranquillement accrochée à mon bras, là où devrait être sa vraie place. Pas dans l'estomac d'un de ses connards de cannibales ! Je vais... je vais tous les éclater, promis juré...

- Ah ah.. Très... drôle... Je te... préviens... Je veux... un crochet... sucre... d'orge...

J'avais du mal à parler, tellement je devais faire des efforts pour respirer. Mes grandes inspirations à la Stevie gâchait un peu l'effet là. Mais faut pas m'en vouloir, je viens de perdre ma main ! Ma.. ma maiiiiiinnnnnn ! Noooon ! Si j'étais pas aussi K.O, j'irai ouvrir ce connard et je récupérerais ma main. Comment je vais faire maintenant hein ? Comment je vais bosser ? Comment je vais pouvoir faire des putains de cookies avec une seule main ?

- Où est... Bébé Dumbo ? Merdeuuuhhhh... Il me le faut... je vous préviens... Putain... je suis devenue une manchotte. Putain que ce que ça craint !

J'allais pas pleurer. Surtout pas. Même pas en rêve. Mais si on retrouvait pas ma peluche, j'allais me montrer très violente. Même si je suis entrain de perdre mon sang et que j'ai plus qu'une main. Je m'en fous. Je suis pas encore morte. Je suis sûre que j'ai encore un peu de force pour frapper quelqu'un. Ou lui couper la main. Ah ah. Je sens que ça va être drôle.

Non.

Robyn: La main gauche en moins, tu crois que ça va bien peut être ?

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
je fais rien que des bêtises
Pour some sugar on me, in the name of love. C'mon fire me up. Oh, I can't get enough. Sometime, anytime, sugar me. Sweet dream, loosen up.
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t10164-jump-into-your-racing-car-and-say-sugar-rush#87059

Alexis E. Child


« Laisse moi toucher
tes pokéballs »


avatar


╰☆╮ Avatar : Kaya Scodelario

Ѽ Conte(s) : Aucun mais fait désormais partie de l'intrigue divine... en tant que Déesse magique...
☞ Surnom : Fanny



٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5293
✯ Les étoiles : 50




Actuellement dans : « Laisse moi toucher tes pokéballs »


________________________________________ Ven 1 Mai 2015 - 13:30


Second star to the right...
Rêve ta vie en couleurs, c'est le secret du bonheur... } Feat Killian, Diana, Robyn, Chovka, Wendy, Lily, Tink & Peter

Chovka m’avait soufflé à l’oreille qu’il espérait que mon plan marcherait parce que sinon on était mal… Je déglutis… Ouais j’espérais aussi ouais… Sauf que Killian confirma mes pires craintes en me retirant en arrière… Robyn était maintenant attachée à un tronc, y’avait l’autre avec ses dégueu et j’étais prête à y parier ma main gauche que c’était pas de la grenadine qu’il avait sur ses petits couteaux qui lui servaient de quenottes… Les yeux grands ouverts de terreur, je serais les dents et les points… Robyn ne les reconnaissait pas… merde merde MERDE ! Il pouvait pas juste avoir un punaise de peuple indien dans cette foutue île ? C’était pas dit ça dans le dessin animé qu’il y avait des cannibales aussi ! Remarques… ça aurait pas été tope pour les enfants c’t’histoire… Killian nous proposa de s’occuper des indiens, Diana et moi tandis qu’il porterait Robyn et son tronc avec Chovka… Euuuuh… Il se souvenait qu’il avait qu’une main valide ou bien ? Mais ce n’était pas vraiment le moment de discuter d’autant plus qu’on était plus que… oh tiens on était juste 4… c’est maintenant que je m’en rendais compte… on avait tellement de fois changer la composition de l’équipe… Je sortis le couteau que Wendy m’avait donné et les mis en joue… Wendy… NANA ! Comment j’avais pu l’oublier elle ? Je me retournais vers la chienne et lui hurlait, en montrant un des trois de la main :

- Nana, ATTAQUE !

Elle avait l’air mignon comme ça la boule de poil mais fallait visiblement pas trop la faire chier non plus… Elle avait sauté à la gorge de l’un deux avec tant de puissance que ça en était presque flippant… Wendy lui avait fait faire les forces commando ou quoi ? Les autres étant momentanément en respect par la bête, j’attrapais le bras de Diana et l’entraînais dans les bois à la suite des deux mecs et de Robyn :

- On se tire Diana !

Je sifflais pour rappeler Nana à moi. Hors de question de la laisser avec ces sauvages, Wendy me l’avait confiée, je refusais de ne pas lui rendre en état. En quelques secondes, la brave bête nous avait rejoins tandis qu’on courait toujours. Robyn hurlait à la mort… J’avais vu du sang gicler, Killian s’arrêter pour lancer un truc et recommencer à courir et je compris vraiment ce qu’il lui avait donné que lorsque Robyn hurla. Mon sang se glaça instantanément. Elle venait de perdre une main… Et c’était entièrement de ma faute… Je serais les dents tandis qu’on la posait au sol. Killian lui avait foutu un bout de bois dans la bouche et je lui maintenais la tête au sol pour éviter qu’elle gesticule. Après un regard entendu entre le Capitaine et sa seconde, il lui versa le rhum sur la main puis Diana se mit en quête de lui cautériser la plaie. J’avais une énorme boule dans la gorge, j’avais envie de vomir… elle avait perdu une main à cause de moi bordel… Lorsqu’elle parla de Bébé Dumbo, mon sang ne fit qu’un tour et ma décision fut prise avant que quelqu’un d’autre puisse réagir. Il était hors de question que je ne lui rende pas sa peluche… Je ne pouvais pas lui faire repousser la main mais risquer ma vie pour bébé Dumbo, ça je le pouvais.

- Nana !

Je m’étais relevée en trombe et m’étais remise à courir dans la direction opposée, droit vers les cannibales, ignorant complétement les « Non Alexis, reviens ici ! » de mes coéquipiers. Nana était avec moi, tout allait bien se passer. A mi-chemin, je retrouvais un des indiens qui nous avait pourchassé, il était sans aucun doute près à me bouffer… j’étais certaine que j’étais pas bonne à manger. Je demandais à Nana de se mettre en position d’attaque et je levais une main :

- Stop ! Tu vois le loup là ? T’as vu ce qu’il a fait à ton copain pas vrai ?

L’indien s’était stoppé net et secoué la tête vigoureusement, terrifié de finir comme l’autre. Il avait la peluche avec lui… il espérait quoi, qu’on lui donne Robyn en échange de Bébé Dumbo ou quoi ?

- Bon alors tu vas être mignon, tu vas être un gentil cannibale et me rendre cette peluche. Et si tu tentes de me la jouer à l’envers, je te jure que je lui demande de te bouffer ok ?

Il secoua de nouveau vigoureusement la tête avant de me tendre la peluche d’une main tremblante. J’avais parlé presque comme Al Pacino ou Robert De Niro, je me l’étais joué Badass… fallait vraiment que j’arrête de regarder « Le Parrain »… je récupérais la peluche d’un geste sec puis lui dit :

- Garde à vous !

L’indien s’y mit… Oo…. Il connaissait ça lui ? Bref…

- A quatre Pattes, demi-tour…

Il s’exécuta

- Bon maintenant à mon top départ tu te casses, loin loin loin avec ton pote et vous allez chercher quelqu’un d’autre à bouffer ok ? A vos marques… Prêt ? Partez !

Il ne bougea pas.

- Et l’abruti, c’était ça le top départ ! Allez OUST !

D’un bond il détala en hurlant et je le regardais partir avec un sourire satisfait. Je revins victorieuse vers les autres, Nana sur mes talons. Robyn avait réussi à s’assoir depuis. Honteuse et rougissante, je lui présentais la peluche.

- Tiens… Je suis vraiment désolée Robyn…

Ma voix n’était qu’un faible murmure. Je savais que ça n’allait pas lui ramener sa main… c’était la moindre des choses que de lui rendre la peluche…


Vie Alexis : 95%
crackle bones

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥


Oh god... what happened to us ?
Tik Tok the bell tolls for dead girls...
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t19802-n-oublie-pas-qui-tu-e http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t20958-once-upon-a-time-alexis-stories En ligne

Wendy Darling


« Si t'es un boulet,
tape dans tes gants ! »


avatar




╰☆╮ Avatar : Shailene Woodley

Ѽ Conte(s) : Peter Pan
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Wendy

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 724
✯ Les étoiles : 90




Actuellement dans : « Si t'es un boulet,tape dans tes gants ! »


________________________________________ Ven 1 Mai 2015 - 17:41


Mission


A la vie

A la mort ..




J'avais fait un petit sourire a Peter avant de passer une main dans mes cheveux pour retirer les brindilles et les feuilles qui s'étaient emmelé dedans pendant la bagarre. Peter s'occuperait de faire son show, je voulais savoir ce qu'il allait demander a l'enfant perdu. des fois les questions étaient aussi intéressantes a étudier que les réponses.
Sauf qu'il s’avéra rapidement que le garçon perdu était un homme de Peter, un infiltré.

"Mais t'as rien dans le crane ou quoi ?"
Lâchais je, agacée a Peter. "T'aurai pas pu me le dire tout a l'heure qu'on chope quelqu'un de vraiment utile ?" je jetais un coup d'oeil au gamin. "désolée c'est pas contre toi, c'est lui l'abruti.".

Je croisais les bras et m'adossait a un arbre, fixant mon ex copain avec le regard du dépèche-toi-de-m'expliquer-parce-que-ma-patience-a-des-limites. Je fis pianoter mes doigts sur mon bras. Vas y, explique, j'attends, pensais je en claquant ma langue sur mon palais. J’attrapais un bout de mousse et l’éjectais au sol d'une pichenette. Que faisaient Nana et Alexis ? allaient elles bien ? Je ne pouvais pas m’empêcher de penser a ma chienne. Je n'avais jamais été séparée d'elle depuis le départ des garçons ...

Tout a coup, la mini-peste et Lily débarquèrent. Bon, ils avaient shooté Clochette, c'était super. Non mais vraiment ! Elle allait surement être un peu moins invivable si elle voyait des éléphants bleus flotter a coté d'elle. Merci les peaux rouges. Elle montra son pies a Peter, sur lequel était accroché un Luminion. Trop bien ! C'était un animal légendaire et trés rare qui ... qui la prenait pour sa mère ? Super. Génial. Non mais franchement, et Rufio qui se ramenait aussi ? Mais ils s'étaient tous donné rendez vous ici ou quoi ?

Peter et le renégat se mirent a s'envoyer des insultes digne de ... l'école primaire. Je levais les yeux au ciel et gonflai les joues avant de soupirer sans discrétion. De un, j'étais certaine que nous étions encerclés, es hommes de Rufio pointants leurs armes sur nous. Combien étaient ils ? J'aurai aimé pouvoir le demander a Peter. Je fis glisser mon sac le long de mon épaule et ouvrit rapidement la première grande poche. Ou étaient ils ? Est ce que je les avais perdu en route ? Non, hourra. Je soupirai de soulagement et attrapais la petite bourse de cuire qui était au fond avant de prendre une boule de gomme et de la mettre dans ma bouche. Quitte a écouter deux gosses se battre, autant le faire la bouche pleine.

Je me mis a manchonner, les boules de gomme il n'y avait rien de mieux au monde. Sauf peut être les roudoudous. Mais bon, les Malabar, c'était ceux que je préférai avec les tatouages. Je défis le papier collant et m’appliquais le dessin sur le bras. En le retirant je découvris l'image d'un lézard sur ma peau. Cool. En plus j'avais pris un stock conséquent. Je savais que j'allais en manquer un jour ou l'autre mais au pire j'en fabriquerai moi même. Mais les tatoo me manquerai. Peut etre que les indiens pourraient m'en faire qui savait ? Sinon je me rabattrai sur des roudoudous. Ca devait etre moins compliqué.

Ah tiens, Peter semblait avoir enfin cloué le bec de ce sale gosse. Malheureusement pour nous, la fée bleu débarqua. Elle fixa Peter d'un regard qui ne me disait rien qui vaille. Je fis une bulle et la claquai avant de me remettre a mâcher consciencieusement. J'observai la fée bleu, toujours adossée a mon arbre. Elle flottait juste au dessus du sol, et don visage sévère ne lâchait pas Peter. Elle avait la tête d'une vielle dame avec ses cheveux gris et ses rides.

"Remettez nous la fée clochette je vous prie. Et pour éviter toute mésinterprétation, ce n'est as un service que je demande, c'est un ordre. " fit elle d'une voix autoritaire.

Mais POURQUOI tout le monde voulait récupéré cette peste ? Qu'est ce qu'elle avait de si important ? La seule chose qui était bien chez elle c'était le silence religieux qu'elle observait a longueur de temps. Une véritable bénédiction.

"Les garçon, allez la chercher".
Fit elle sans quitter Peter du regard.

Je vis les hommes de Rufio s'avancer vers Clochette. Pardon ? Ils voulaient la kidnappé ? Non mais c'était hors de question. Personnellement je n'avais aucune envie de me trimbaler cette stupide fée. Mais de un Peter voulait la garder - ce qui théoriquement aurai du me pousser a vouloir leur livrer - mais surtout je ne supportais pas qu'on essaie de me donner des ordres comme ca. Non mais pour qui elle se prenait ? Je n'allais pas leur laisser Clochette pour une et une seule raison : l'esprit de contradiction.

Bon, il fallait voir les choses comme elles l'étaient. D'un geste je repris mon épée que j'avais adossé a l'arbre le temps de prendre mon chewing gum, fit une bulle et me mit devant la fée.

"Faut pas rêver les gars, c'est hors de question".


Une seconde après, je bondissais sur la fée bleu et l'entrainai au sol. Avec un peu de chance, elle était interdite de séjour sur l'Ile et l'Ombre allait venir. Je savais que le face a ombre avec Peter ne serait pas forcément cool pour lui mais c'était tant pis. Il n'avait qu'a pas m'avoir remplacé aussi vite. Et puis il était avec Lily maintenant, tant mieux pour eux.
Et puis ils sauraient certainement se débrouiller ils ne manquaient pas de ressources.
Rapidement je fis demis tour, attrapais la main de Clochette et l'entrainait avec moi. Hors de question de la laisser la, elle allait passer sous une cascade et elle allait tout me dire. Pourquoi tout le monde voulait la récupéré ?

Au bout de quelques pas je sentis une résistance et m'arretai brusquement, manquant de me déboiter l'épaule. Je me tournais, prête a engueuler Clochette en lui disant qu'il fallait se bouger quand je me rendit compte que c'était Rufio qui avait attrapé son autre main et me fixait l'air de dire"tu peux toujours courir, je lacherai pas. Je levais les yeux au ciel en soupirant lourdement.

"Non mais tu pouvais pas me laisser filer et continuer ta petite guéguerre avec Peter ? "


"Non, elle reste avec moi."


Super, on avait la fée bleue plus Rufio sur le dos. Génial. Je lui fis un sourire séducteur et penchais doucement la tête sur le coté.

"T'es plus tot sexy dans ton genre tu sais ?
" Lachais je aprés l'avoir regardé de haut en bas d'un air enjôleur.

Le regard qu'il me jeta valait tout l'or du monde, et je profitais de 'ouverture. D'un geste brusque je tirais sur le poignet de clochette et penchais mon buste de profil, levant une jambe par un mouvement de balance. Mon pied lui attéri directement dans la figure faisant un bruit sourd avant de l'envoyer s'étaler au sol, le faisant lâcher Clochette par la même occasion.
Je me redressai, l'air satisfaite et le regardai de tout mon haut, juste avant de faire une bulle de gum tout en pointant mon épée vers lui. Daniel avait raison, les arts martiaux c'était cool.

"Pas touche pigé ?"


Bon, j'avais des flèches pointées sur moi et était en danger de mort. Bah, j'avais vécu pire non ? Échapper a crochet dans ma prime jeunesse sa formait plus tot bien. Et aucune situation n'était désespérée tant que j'avais des Malabars et une arme.





©Finnou

http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t29803-une-seule-fill http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t41789-rps-de-la-reine-des-pirates-wendy-darling

Contenu sponsorisé









Actuellement dans :

________________________________________

 Page 10 sur 13
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 9, 10, 11, 12, 13  Suivant

[Fe] A la Vie, à la Mort - Evénement #24





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Neverland