LE COFFRE
A JOUETS

AOUT 2019
de Fanny


PRACTICALLY
IMPERFECT

JUILLET 2019
de REGINA


AMAZONBIE
JUILLET 2019
de ANYA



Forum RPG sur Disney & les contes ! Ouvert à tous - débutants comme initiés. Aucun nombre de lignes exigé. Nous avons des rpgistes de tous les niveaux. :D
Vous avez une question et vous souhaitez une réponse avant de vous inscrire ? Rendez vous dans notre section Invités. :D


« Pour réaliser une chose extraordinaire, commencez par la rêver.
Ensuite, réveillez-vous calmement et allez jusqu'au bout de votre rêve
sans jamais vous laisser décourager. » (Walt Disney)
 


٩(͡๏̯͡๏)۶ Amazonbie ☆ Evénement #113
Une mission de Anya - Depuis le 30 juillet 2019
Don't be Evil

Partagez
 

 [FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
AuteurMessage

Chris L. Brooke


« Toon pour un
et un pour toons ! »


Chris L. Brooke


╰☆╮ Avatar : cняιs εvαηs ♒ ♥

Ѽ Conte(s) : ℓε мση∂ε ∂ε ηεмσ & ∂σяү ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : cяυsн, ℓα тσятυε ℓα ρℓυs яαρι∂ε ∂υ cσυяαηт εsт αυsтяαℓιεη ♒

✓ Métier : αηcιεη мιℓιтαιяε. ρσℓιcιεя ∂ε sтσяүвяσσкε ♒
[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 Y0l2

☞ Surnom : cяυsн ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3395

[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 _


Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Lun 21 Mai - 23:05

Magic League 2 ; Mission Apocalypse.
We can beat them for ever and ever and we can be Heroes just for one day.



C'était la guerre, la guerre pour pouvoir sauver cette planète. Une guerre pour pouvoir vaincre tout un groupe de méchant. Les guerres n'étaient jamais quelque chose de bon. Ce n'était pas là pour faire jolie ou plaisir. Chris l'avait clairement appris dans son passé mais aujourd'hui il avait sûrement connu la pire de ses défaites. Il l'avait compris quand il se tenait debout au milieu de tout ces débris. De la fumée volait partout à un point ou le soldat n'arrivait plus à respirer correctement et .. Il avait entendu pour Gordon. Il avait entendu pleurer, appeler le chef des Rebelles mais sans réponse. Jim était tombé au combat, comme un véritable héros mais ça.. Personne ne saura lui rendre son courage et personne ne pourra lui dire au revoir. Un lourd silence s'installa autour de lui, comme si tout le monde regrettait le départ de ce grand homme ce qui était sûrement le cas. La poitrine de Chris se serra violemment alors qu'il s'entait la défaite gagner son corps petit à petit. Heureusement pour lui, il remarqua rapidement que Spiderman perdit connaissance et il le rattrapa rapidement avant de s'accroupir sur le sol, la tête de son leader sur une de ses jambes. Son regard brillant se posa alors sur le visage détendu de son ami avant que Chris ne pose délicatement sa main sur la joue de Dyson. Il resta un instant à le fixer avant que son visage ne se lève doucement vers Scarlet Witch. Il était déformé à cause de la colère et de la haine. Son regard noir se posa finalement sur le visage de cette dernière alors qu'il posa délicatement Spiderman sur le sol tandis qu'il se redressa.

▬ « Viens là, sorcière ! Je vais te donner une bonne raclée ! »

La sorcière semblait amusé par la situation, en même temps elle avait le dessus sur eux. Mais cette situation n'amusait pas vraiment Chris qui se tenait encore fermement sur le sol alors qu'il attendait la jeune femme pour pouvoir lui donner la racler de sa vie. Avec sa magie et surtout à l'aide de ses mains, elle créa des tornades avec les débris de la rue. Chris fût emprisonné dedans et il se prit plusieurs coups. Comment pouvait-elle continué à se comporter de la sorte alors qu'elle avait commis l'irréparable. Comment pouvait-elle être encore là en face de lui. Il serra un moment ses poings avant de réussir à dégager les tornades. Il forma alors un énorme bloc vert qui vint rapidement s'écraser sur le visage de cette dernière alors qu'il profita de son étourdissement pour créer des chaînes vertes autour des mains de son ennemie. Chris attrapa Scarlet Witch par le cou avant de la plaquer violemment contre le capot d'une voiture.

▬ « On fait quoi sans ses mains maintenant ? »

Elle grogna de colère et il comprit à ce moment là qu'il avait réussi à la battra. Il l’enchaîna complètement à la voiture pour ne pas qu'elle essaye de faire n'importe quoi mais en même temps il se prit un violent coup sur la tête qui le fit grogner de douleur. Il n'eut pas encore le temps de se tourner qu'il entendit une voix et il la reconnut rapidement. Il leva les yeux au ciel avant de se tourner vers le mutant.

▬ « Nous ne sommes peut-être plus du même camp, mais laisse moi le plaisir de frapper ma fille. »

Magneto s'avança doucement vers lui alors que Chris se redressa doucement avant de se tourner complètement devant son nouvel ennemi. Il croisa ses bras contre sa poitrine, ne bougent pas de devant la sorcière. Comme si il allait le laisser s'approcher d'elle. Il n'était pas dupe.

▬ « Un pas de plus et je te réserve bien pire que la sorcière.
▬ « Je n'ai pas besoin de marcher pour te faire souffrir. »

Magneto prit alors son envole juste devant le visage de Chris qui ne fût pas du tout surpris en voyant le comportement du mutant. Mais maintenant il savait voler lui aussi alors ce n'était pas une tare pour lui. Il respira un bon coup avant de voir les plaques d'égouts et les voitures voler en sa direction. Chris se contenta alors de tourner le dos au mutant pour pouvoir fixer Scarlet Witch et être sur que ces chaînes ne lâcheront pas. Après ça, un coffre fort vert apparut autour de lui et de la jeune femme pendant que les gros morceaux de métal s'écrasaient violemment contre le coffre. Une fois finit, il le fit rapidement disparaître avant de se tourner une nouvelle fois devant Magneto. Sans attendre, il fit apparaître un bus vert juste derrière le mutant.

▬ « Je n'ai pas besoin d'être à côté de toi pour te faire du mal, Magneto. »

Il percuta alors Magnéto avec l'immense véhicule qui s'écrasa sur le sol. Il aurait put le terminer, en finir avec lui mais un mutant élastique entoura le soldat pour l'empêcher de faire le moindre mouvement. Il était prit au piège.. Jusqu'à ce qu'il se prit une balle dans l’œil. L'inconnu hurla de douleur tout en lâchant Captain. Chris tourna rapidement la tête sur le côté pour voir la provenance du tir. Il vit alors l'armée Rebelle et le S.H.I.E.L.D qui étaient venus prêter main forte. Magneto en avait profité pour se relever et reprendre son sarcasme.

▬ « Une audience pour te voir périr, Green Lantern, quel honneur ! »
▬ « Non, un publique pour voir que leur leader ne sera pas mort en vain. »

Captain tourna son visage vers l'armée et il hocha doucement la tête pour leur faire comprendre qu'il vengerait leur chef, qu'il ferait honneur à Jim. Il respira un bon coup, ressentant étrangement une grande pression sur lui pour le coup. Il ne devait pas faire honte aux morts comme ça. Il s'envola alors son tour et fit rapidement apparaître deux mitrailleuses à chaque côtés de sa personne.

▬ « Pas de métal, c'est bête. »


Un sourire moqueur se dessina sur son visage alors qu'il se mit à tirer une rafale de balles vertes vers son ennemi. Le mutant se prit alors plusieurs coups dans le corps et ils semblait avoir mal ce qui était clairement le but. Il leva sa main avant de crier :

▬ « Ça suffit ! »

Il resserra son poing et à ce moment là une dizaine d'agents et de Rebelles pointèrent leurs propres armes sur le visage et Dyson s'envola doucement vers le mutant. Il avait oublié ce détail. La tenue de Spiderman était faite de métal et voilà maintenant que Magnéto le torturait en resserrant
son col autour de son cou. Chris crispa sa mâchoire et fit rapidement disparaître ses armes tout en levant les mains en l'air.

▬ « Ne leur fais pas de mal. Ne lui fais pas de mal. C'est moi que tu veux non ? »

D'un geste rapide de la main, il fit apparaître un mini drone vert qui récupéra rapidement le Leader de la Magic League et il fit rapidement apparaître des protections devant le visage des agents et de l'armée. Malheureusement il n'était pas assez concentré et il ne pût pas protéger le visage de tout le monde. Heureusement pour lui le mutant recolla son attention sur lui. Il détruit le bitume de la route pour pouvoir récupérer des barre de fer. Chris s'en prit une dans le visage en plein fouet. Du sang sortit de son nez et remplissait sa bouche. Captain cracha rapidement au sol, ce n'était pas le plus important.

▬ « Menacer quelques personnes et le héros de la Terre perd sa concentration ! »

▬ « La ferme et reprenons notre combat tu veux ? »

Chris fit alors apparaître un immense dragon vert derrière son ennemi. Ne lui en voulait pas, il avait l'imagination débordante. Magneto se tourna alors vers le dragon, un sourire amusé . Le mutant leva ses mains vers le ciel et il fit alors apparaître de la poussière de métal et avec ça il créa un avatar de la même taille que son dragon. Le combat des titans commença alors. L'homme de métal attrapa la gueule du dragon pour ne pas que ce dernier le croque avant de plaquer le lézard géant sur la route. Merde ! Heureusement pour lui le dragon reprit directement le dessus et sans attendre il cracha du feu vert ver l'avatar qui se tenait juste devant lui. Chris en profita pour foncer rapidement vers Magnéto. Il se colla rapidement à lui avait de lui frapper violemment le visage et d’enchaîner les coups de poing juste après. Il essaya de reprendre le dessus mais il avait moins de force que Chris. Magneto finit alors par s'écrouler sur le torse, le visage en sang. Captain se laissa tomber avec le mutant. Il mit un peu de temps avant de pouvoir se remettre correctement sur ses jambes. Il reprit difficilement son souffle tout en essuyant grossièrement son visage. La concentration était toujours là mais l'énergie.. Un peu moins.

▬ « Sympa »

La douleur de Chris s'envola rapidement quand il reconnut la voix. Il haussa les sourcils et vit Dyson au loin qui essayait de se relever malgré la douleur. Captain courut alors rapidement vers lui alors qu'un sourire se forma sur son visage. Il posa délicatement sa main sur le crâne du Leader.

▬ « Tout vas bien ? Tu m'as fais peur, imbécile. »

Lâcha t'il sur un ton sec avant de pousser doucement et gentiment la tête de son allié. La seule réaction de Dyson fit de sourire, après tout ce qu'il venait de se passer.

▬ « J'pouvais pas manquer un d'vos spectacles, m'sieur Brooke. » puis il jeta un regard triste vers la tour. « D'autres s'en sortent moins bien... »

Le sourire de Chris se noya rapidement dans son visage triste. Il respira alors un bon coup tout en posant délicatement sa main sur l'épaule de son ami alors qu'il regardait les ruines de la tour.

▬ « Jim a fait ça pour la victoire. Pour nous. Alors ne le décevons pas, Dyson. Toi, moi et les autres. On peut y arriver. »

Dyson hocha finalement la tête et un sourire reprit place sur son visage. Il était reconnaissant envers Chris mais ce dernier ne voyait pas pourquoi. Il redonnait juste un peu d'espoir. Ils en avaient tous besoin pour le final.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
La rose et l'armure - Suivant la longue métamorphose qui m'éloigne de mon passé j'ai croisé une rose qui ne pouvait pas avancer pas qu'elle n'ose pas la chose mais n'y avait jamais pensé. Alors j'ai mis la route en pause à ses cotés me suis posé puisque cette rose semblait morose d'être seule au jour achevé.

Violette Parr


« Rien n’est impossible, pas même l’impossible ! »


Violette Parr


╰☆╮ Avatar : Danielle Campbell

Ѽ Conte(s) : Les Indestructibles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette Parr

✓ Métier : Apprentie Policière
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5598

[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 _


Actuellement dans : « Rien n’est impossible, pas même l’impossible ! »


________________________________________ Mar 22 Mai - 19:02






Magic League 2, Mission Apocalypse

Feat beaucoup de monde

Tout s’était passé extrêmement vite. Jim était mort. Le tour STARK n’existait plus. Ils avaient survécu grâce à ElasticGirl. Malheureusement cette protection ne fut pas assez efficace. Parmi les décombres, Violette eut l’horrible vision du corps d’Honey, sans vie. Les larmes aux yeux, la rage grandissant en elle, la brunette se laissa tomber sur les genoux. « Non…Honey, réveille-toi. Me laisse pas… » Les larmes perlèrent sur ses joues rougies. « Tu m’avais promis… » Violette était partagée entre la rage de mettre tout sens dessus dessous et l’immense tristesse qui venait de gagner son cœur. Elle voulait rester pleurer sur le corps de son amie. Mais elle n’en eut pas l’occasion. « Bouh bouh bouh, tu vas pleurer Indestructible gamine ? » Violette essuya d’un revers de costume ses larmes. Elle se leva brusquement. La rage venait de gagner la jeune femme. Ce pique était trop. Elle ne lui laissait même pas quelques minutes de recueillement. Elle allait le regretter, Violette s’en faisait une promesse ! « Ça t'amuse de voir ça?! C'est toi qui aurais dû être à sa place ! » lui répondit-elle sur un ton très sec et méchant. Clairement, si une personne devait mourir ici, c’était bien cette mutante ou Scarlet Witch à la rigueur ! De l'électricité fit son apparition au bout des doigts de Livewire. « Tu vas continuer à geindre ? » Cela annonçait sans doute le début de combat, même si aucune des deux n’avait attaqué. « Oui. Et toi tu vas commencer par te taire! » Livrewire lui sortait par les yeux. C’était limite pire que Scarlet Witch. Peut-être parce qu’elle l’embêtait à un très mauvais moment…quand une de ses amies était à terre, sans vie. « Oh oh, tu me ferais presque peur, tu sais. » Livewire laissa échapper un rire avant de faire apparaître un lasso complètement électrique et de lui entourer les poignets. Une fois ses poignets entourés, la chieuse l'envoya valser plus loin. Violette tomba sur le sol, grimaçant face à la douleur qu’elle ressentait. Violette se prépara à rappliquer après s’être remise sur ses deux jambes. Elle tendit le bras et la paume de main face à Livewire afin de lui envoyer un champ de force offensif dans le but de l’envoyer valser, également. Néanmoins, ce fut tout à fait autre chose qui sorti de sa paume.

« Oh punaise ! C’est quoi ça ?! » A la place de son champ de force habituel bleu, des décharges électriques sortirent de sa main, fonçant rapidement sur Livewire. Elle ne devait certainement pas d’y attendre à ce coup là. Tout comme Violette ! Livy se prit l’attaque de plein fouet. Cela semblait l’avoir blessé, pas forcément physiquement mais plutôt dans son égo. En se relevant, Vi’ put apercevoir le visage de Livrewire se durcit, elle était énervée. Son énorme boule d’électricité dans la main en était une preuve visible. Au moment où elle la lança en direction de Violette, cette dernière créa une bulle bleue en guise de bouclier. Evidemment, non peu fière de la tournure que prenait ce combat, la jeune Parr ne put s’empêcher d’avoir un sourire fier. Elles entraient dans une nouvelle phase de combat. Livewire rageait de plus en plus et elle semblait puiser dans toute son énergie pour lancer une grosse attaque. Il fallait que Violette se prépare. Mais finalement ce n’était pas pour envoyer toute son électricité sur la brunette. Non, elle venait de créer un monstre d’électricité. C’était carrément impressionnant ! « Ouawhouuu ! » Violette déglutina lentement. Elle était comme paralyser devant ce monstre. Elle ne savait absolument pas quoi faire pour se débarrasser de ce truc. Cette paralysie que lui procurait la création de Livewire venait de lui donner une idée. Elle savait que les radiations étaient de nouveau actives. Cela voulait dire qu’elle avait de nouvelles capacités en lien avec ses dons.

Violette décida d’user de ses hallucinations. Elle l’avait déjà fait au début de l’aventure, elle savait qu’elle en était capable. Pour que son plan fonctionne à merveille, l’Indestructible devint totalement invisible. Puis elle changea d’endroit. Elle se mit pas très loin du monstre et se concentra sur ses capacités mentales. Elle essayait de visualiser les connexions nerveuses et ce qu’elle voulait en faire. Violette voulait tout simplement inciter la créature d’électricité de s'en prendre à sa créatrice en donnant l’hallucination, l’illusion que Livewire était Violette. Cela avait fonctionner puisque le monstre s’était retourné vers Livewire et se préparait à l’attaquer. Mais avant même qu’il n’attaque, Livewire prit sa forme électrique pour disparaître avant de réapparaître dans les airs. « Arrête de me viser sombre débile ! Ce n'est pas moi ta cible ! » Une fois de plus, Livy était en train de rager. Et une fois qu’elle fit disparaître le monstre d'électricité, Violette aurait pu redevenir visible mais cela aurait gâché la surprise de sa prochaine attaque. En effet, Violette fit léviter plusieurs roches/ruines/briques de la tour STARK pour les envoyer sur Livewire afin de la neutraliser comme dirait Maman Helen.

Néanmoins, malgré son attaque surprise, Livewire était rapide et agile. Elle évita les débris en les anticipant, se mouvant avec de l'électricité. Merde. Mais alors qu'elle était sur le point de lancer une nouvelle attaque en direction de Violette, la mutante se fit emprisonner dans une sphère... de nanobots ! Oh non…Violette tourna la tête et aperçut Callaghan arriver près d’elle. « Sacré guerre, dites moi. » Violette était sur la défensive, prête à attaquer s’il le fallait. Après tout, ce n’était pas un gentil. « Professeur Callaghan... » s’exclama Hiro avec sa petite voix. Violette arqua un sourcil. Ils étaient potes ? Elle avait raté un épisode. Le professeur se retourna vers Hiro, et enleva son masque, afin de retirer le dispositif de contrôle de commande des nanobots pour le fourrer sur la tête de Hiro. « Ne te bile pas, je te rends tes robots. » lui dit-il avec un sourire. Ok. Depuis quand il était gentil ?? « Papa. » dit une voix de petite fille. Maintenant c’était compréhensible. Il venait de retrouver ce pour quoi il se battait. Violette observa la fillette qui traversait la rue pour rejoindre son père avant de l’enlacer. Cette scène était émouvante, tout comme l’avait été ses retrouvailles avec sa famille. Mais à quel prix ? Violette ne put s’empêcher de tourner la tête vers l’endroit où était Jim avant qu’il explose littéralement, puis vers le corps sans vie de Honey. La triste avait remplacé la rage. « Je rêve, cette fille a une cape, on est en 95 ou quoi ? » dit une voix blasée que Violette ne pouvait pas ne pas reconnaître. « Edna ! » s’écria Mr Indestructible. La petite femme était arrivée avec Callaghan. Ils étaient potes aussi ?! Edna esquissa un sourire. « Oui, je sais darling, je t'ai manqué. Il leur faudra bien plus que l'Apocalypse pour m'abattre. » C’était bien du Edna tout craché. Violette ne pt s’empêcher d’avoir un petit sourire amusée. Elle se tourna vers elle. « Cette Supergirl a une cape, tu diras à tes amis que c'était un choix stupide. Et puis ça n'a aucun style. Mais tu es resplendissante ma Violette… » Violette rigola nerveusement, se faisant même mal aux côtés dû à ses nombreuses blessures. Resplendissante. Cela devait forcément être grâce à son costume, signé Edna. « Il faudra que tu en parles avec Dyson. C’est lui le leader. Mais je ne manquerais pas de te recommander à la Magic League pour les costumes ! » lui expliqua-t-elle avec un large sourire, contente de retrouver celle qu’elle considérait un peu comme sa tante.

« Tiens. » Edna lui tendit un petit cercle en métal. Violette le prit et l’examina sous toutes ses coutures sans en comprendre le fonctionnement. « Quand cette Livewire sortira de cette sphère de robots, essaye d’adsorber ses foudres là-dedans. Je songerai à rajouter des gadgets comme ça dans vos costumes, mais pour l'instant, ça n'a rien de très glamour. » Maintenant, Violette comprenait mieux. C’était ingénieux, à l’image de la styliste des Indestructibles. « Oh ! Utiliser la foudre pour nos costumes ? Excellente idée ! Je ne manquerais pas d'utiliser ton gadget ! » Par contre, elle ne s’attendait pas à le faire de suite. Contrairement à Hiro qui s’était tourné vers Violette. « Prête Violette ? Je la libère à trois ! » Ok. C’était maintenant ou jamais. La jeune Parr hocha la tête positivement. « Prête ! » Hiro compta jusqu’à trois puis ouvrit la sphère de ses nanobots. Livewire n’attendit pas une seconde de plus pour foncer sur Violette, tel une morte vivante cherchant une bonne viande fraîche. Violette décida de la calmer immédiatement en tentant de l’assommer avec un champ de force. Livrewire s’explosa sur le champ de force. Plein de filet électrique était visible sur la bulle bleue. Alors que Violette pensait qu’elle avait littéralement explosé la mutante, cette dernière avait simplement fait le tour de sa bulle. Et une fois le champ de force enlevée, Livrewire se retrouva à une vitesse fulgurante derrière Violette. Et toujours avec sa grande vitesse, elle posa ses mains sur la tête de Violette qui n’eut pas le temps de répliquer, ni même de se protéger. La mutante relâcha une importante charge d’électricité faisant crier de douleur l’Indestructible. Elle passait d’invisible à visible, des champs de force se créant par-ci par-là. Elle était en train de lui griller le cerveau, clairement. Violette n’arrivait plus à réfléchir et la seule chose qu’elle arrivait à faire c’était d’essayer d’enlever les mains de sa tête. Heureusement, Violette ouvrit les yeux et aperçut Edna au lieu qui tentait de lui montrer quelque chose. Violette essaya de suivre du regard malgré la douleur. Mais oui ! Sa main ! Sa machine ! Violette ressembla ses forces pour être libre mentalement de ses actions. Une fois fait, Violette activa la petite machine. En quelques secondes, l’électricité fut attirée dedans, permettant à Violette de ne plus griller. En effet, Livewire fut tellement surprise qu’elle lâcha Violette. La petite machine tomba au sol et très vite, les mains de la mutante se coincèrent dans la machine. Le piège la paralysait totalement, et c’était une très bonne chose.

Livrewire grognait, comme à son habitude, tentant de se libérer. Quant à Violette, elle tomba au sol, beaucoup trop affaiblie par ce qu’elle venait de subir. Malgré tout, la brunette était encore conscience. Elle voyait tout ce qui se passait autour d’elle. Les héros commençaient à prendre le dessus. Violette posa son regard sur son adversaire. « Regarde autour de toi, la Magic League reprend le dessus. Rends toi, je suis persuadée qu'en prison tu pourras prendre des cours de coiffure, parce que ce que tu viens de me faire sent le cramé ... » Si elle ne souffrait pas le martyr, elle aurait ri à plein poumon. Mais là c’était difficile.



☾ anesidora

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Supercallifragilisticexpialidocious ?

by Wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t48234-tu-veux-dire-papa-est-dans-un-probleme-ou-papa-est-le-probleme-rosalie http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi En ligne

Kara L. Walters


« Love it Light ! »


Kara L. Walters


╰☆╮ Avatar : Melissa Benoist

Ѽ Conte(s) : Les Toons.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Kara, la gentille lapine et puis Lucy, la méchante chat qui est piégée dans la tête de Kara.

✓ Métier : Journaliste
[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 2qk731e

☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1541

[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 _


Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Mar 22 Mai - 23:41

Bats toi comme si ta vie en dépendait
Je m'appelle Kara Zor-El. Je viens de Krypton. Je suis une réfugiée sur cette planète. J'ai été envoyée sur Terre pour protéger mon cousin mais mon vaisseau a été dévié et quand je suis enfin arrivée mon cousin avait déjà grandi et était devenu Superman. J'ai caché qui j'étais vraiment jusqu'au jour où un accident m'a forcée à me révéler au monde


L’accélérateur de particules. Il était enclenché mais le Joker avait bien joué, il avait pu « soigner » certains mutants qui ne furent pas toucher par les radiations. Oui, c’était trop beau pour être vrai. Mais je n’avais pas le temps de jouer, Frozone passe devant moi alors qu’il continue à combattre le glaçon ambulant. Il lance une nouvelle rafale de stalactites sur elle avant de geler Crâne Rouge alors devenu humain suite aux radiations.

« Je peux te laisser la garde de l’autre plagieuse ? C’est une vraie teigne. »

Ses pouvoirs bien qu’amplifiés, restaient trop proches de ceux de la Givrée.

« J’attendais que tu me le demandes ! »

Je lui fais un grand sourire alors qu’il me fait un clin d’oeil avant que je m’élance à grande vitesse sur Killer Frost. Mais alors que je m’élance vers la mutante, j’entends soudainement un bruit très très voir même trop fort. Des dizaines de vaisseaux Wakandais qui se joignent à la fête ! Les soutes s’ouvrent.

« WAKANDA ! »

Tous les guerriers Wakandais hurlent ! Mais également parmi eux, des gorilles de Gorilla City ! Libérés de leur anneau de métal que Magneto utilisait, ceux ci se précipitent vers les gorilles déjà présent. Le chef, un gorille blanc énonce.

« Le Green Lantern a vaincu Magneto, cessons de servir nos ennemis, combattons les ! »

Wakanda et Gorilles venaient de s’allier comme le dit Dyson à la plus grande alliance mondiale de tous les temps. Killer Frost lève les yeux en l’air.

« Vous êtes assez décevants. Qu’as-tu à m’offrir fausse kryptonienne ? »

Je soupire avant de croiser les bras sous ma poitrine et je finis par utiliser ma vision laser sur Killer Frost. Ma vision laser la percute de plein fouet et l’envoie valser dans un râle douloureux. Mais voilà qu’elle forme un mur de glace entre elle et moi. Pathétique. Et maintenant, elle se transforme en une multitude de flocons de neige bougeant dans le vent, tout en s’approchant furtivement de moi. Elle reprends contenance et je me prends un coup de poing gelé en pleine tête. J’avoue, je l’avais pas vu venir celui là.

Je l’avais tellement pas senti venir qu’il m’a légèrement sonnée et que je suis lourdement tombée sur le sol alors que ma joue venait de prendre une jolie teinte violette. Je me relève, tentant de reprendre contenance et prends appui sur le sol avant de m’envoler et de foncer sur Killer Frost tout en utilisant mon souffle givrant. Mais avant que je ne puisse réagir, elle lève la main et créer un intense vent gelé qui m’empêche d’utiliser mon souffle givrant et elle…ELLE ME GÉLE ! De la tête aux pieds, me voilà coincée dans un bloc de glace.

Voilà, je suis morte.

AHAHAHAHAHAHAHA vous m’avez vraiment cru ? Je porte la tenue de Supergirl, je suis Supergirl, c’est pas un morceau de glaçon qui va m’arrêter. Usant de ma vision laser, je fais fondre très rapidement la glace avant d’en sortir. Je m’empare d’un amas de béton et le lance à grande vitesse sur Killer Frost. Mais KF, ouais j’avais la flemme de l’écrire en entier glace le béton au dernier moment. Mais je m’en fous parce qu’elle se l’ait quand même pris de plein fouet. Elle a valser plus loin mais le béton s’est brisé comme du verre, elle a pas eu trop trop mal, enfin je crois pas et c’est genre…dommage en fait. Le but, c’est de la buter, pas de pas lui faire mal.

« OMEGA, comment je peux l’arrêter ? 
- Sa structure corporelle semble avoir été le plus blessé au contact de Firestorm, je dirais que le feu est donc son plus grand point faible. Je crains en revanche, que Firestorm soit occupée ailleurs. »

Il fallait que je trouve du feu, à tout prix. Mon regard vint se poser sur une voiture plus bas. De l’essence !

« Et si j’utilisais de l’essence ?! 
- L'essence est un liquide hautement inflammable, c'est une bonne idée. »

Killer Frost rigole.

« Je suis censée me laisser faire ? »

Elle crée des stalagmites qui sortent du sol. Elle veut m’embrocher avec la salope ! Ils sortent à toute vitesse ! Mais elle est givrée ! Je fronce les sourcils en regardant Killer Frost avant de m’envoler.

« Tu crois vraiment que tu peux m’attraper ? »

Je la regarde avant de me mettre à voler à toute vitesse, mais très très vite hein et je disparais du champ de vision de la mutante gelée. Je descends vers le sol à grande vitesse avant de prendre une voiture, et la lance vers Killer Frost en prenant bien la peine d’ouvrir le réservoir d’essence qui se déverse sur la mutante. La voiture la percute alors que je souris et elle se débarrasse de la voiture d’un revers de glace.

« C’est tout ? »

Un sourire grandit sur mon visage, alors que je suis toujours en vol et que mon regard se pose sur une vitre brisée juste derrière elle.

« Tu sens pas comme un petit arrière goût…d’essence ? »

Ne la laissant pas réagir, j’utilise ma vision laser sur la fenêtre et comme je m’en doutais, ma vision laser se répercute sur Killer Frost et allume le feu ! Une torche humaine. Le feu l’entoure, elle grogne, en même temps, ça pouvait pas lui être agréable hein. Elle réussi néanmoins à créer un vent violent froid pour éteindre le feu. Mais plus de pouvoirs.

« Oups. »

Et je me mets à rire avant de poser mes deux pieds sur le sol.
CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Je n'ai jamais été humaine
je n'étais pas une enfant...j'étais un lapin.

Gaston Hawk


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


Gaston Hawk


╰☆╮ Avatar : Matt Bomer

Ѽ Conte(s) : La belle et la bête
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Gaston

✓ Métier : Gérant de la salle de sport
[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 Yg47

☞ Surnom : Noa
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 830

[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 _


Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Mer 23 Mai - 9:20

Un mal de bide terrible...


Firestorm sortit du laboratoire, laissant l’ex mutante sans voix derrière lui.
Il fit à peine un pas dehors qu’il vit (encore) une tête connue, mais cette fois ce n’était pas une femme…quoi que, allez savoir.
"Bordel t’es encore là toi ?"
"Sont-ils décidément tous aussi mal élevés pour parler de manière aussi vulgaire ?" Répondit Loki en poussant un soupire et en se pinçant l’arête du nez.
"M énerve pas, on est fatigués, pas le temps d'être polis"
"Oh pardon." Pas l’air désolé du tout. "Veux-tu mourir pour enfin te reposer un peu ?" avec un sourire sardonique.
"Sans façon merci" avec un sourire hypocrite
"Dommage, ça aurait été plus simple de dire oui."
Iron Man sortit du laboratoire, volant au-dessus d’eux, et lâcha un : "Vous avez fini de parler les danseuses ? Y a une guerre à terminer !" avant de rejoindre les combats qui se déroulaient à côté. Il commençait à lui taper sur les nerfs lui à le traiter de danseuse et de petit !

Il dirigea son énervement sur Loki, et balança deux trois jets de flammes, qu’il évita soigneusement. Il désigna Firestorm avec son sceptre, et des éclairs bleutés s’en échappèrent en sa direction. Il les évita rapidement, il utilisa son pouvoir pour modeler la matière et passer à travers. Il disparu dans le sol, pour réapparaître derrière Loki, et le frapper avec son poing.
Mais Loki arrêta son poing, il avait beaucoup de force, Firestorm le sentait…Mais il avait un avantage, il était enflammé, il put voir que son adversaire grimaçait de douleur. Firestorm pensa à augmenter d’autant plus sa température, mais il n’en eut pas le loisir.
Loki enfonça brutalement son sceptre dans le torse de Firestorm.

S’il avait été assez rapide il aurait modifié sa structure corporelle pour que le sceptre ne fasse que le traverser. Mais il se fit surprendre, et il encaissa le coup durement. De plus, des éclairs partirent de la main de Loki, qui tenait le poing en feu, pour l’électrocuter, tout en retirant le sceptre tout aussi brusquement qu’il l’avait inséré.
Il ne s’arrêta pas là : il fit léviter Firestorm, pour l’expédier bien au loin, contre le mur du laboratoire. C’était l’occasion parfaite pour lui. Il passa au travers du mur, et se retrouva derrière. Il avait maintenant un moment de répit pour se régénérer sans que l’autre fou lance une nouvelle attaque. Il était rapide, Firestorm avait du mal à riposter à temps.
Il reprit son souffle, ses esprits, et referma la plaie dans son torse. Il avait eu bien mal.

Il se releva, puis partit par un autre côté du laboratoire. Il ne comptait pas se retrouver de nouveau face à ce taré, et la lâcheté de Gaston prit le dessus. Il passa à travers un autre mur, quand il entendit la voix de Géo.
"Gaston, regarde !"
Il regarda la rue, il vit Frozone qui usait de ses dons de glaces incroyables, Mr. Indestructibles et Elastic-Girl faire des ravages auprès de Flèches les Gorilles se battaient aux côtés des guerriers Wakandais, le S.H.I.E.L.D. et l'Armée Rebelle, aux côtés des héros de la Magic League
"Terre-2 avait perdu espoir il y a encore quelques jours. Regarde tout ça désormais."
Iron Man frappa un mutant en pierre, tandis que Wells, Cisco et Caitlyn se mêlaient aux combats avec leurs blasters.
"Honore tous ces gens, et donne une raclée à ce type !"
Pour en rajouter une couche, un type arriva derrière Gaston.
"Le type qui est mort dans l'explosion de cette tour, c'était Jim Gordon, un ami à moi."
Moustache ? Non !
Firestorm se retourna pour voir qui parlait.
"Moi, je ne suis que Bruce Wayne, un gosse de riche qui n'a jamais été très courageux pour se battre. Mais on vient de tuer mon ami."
Il leva une arme identique à celle de Caitlyn, Cisco et Wells qu'il posa sur son épaule.
"Mais j'arrive ici pour donner mon aide, pour venger Gordon, et je vois l'un des vôtres fuir le combat. Vous alliez y retourner, n'est-ce pas ?"
Puis il s’avança pour prendre part au combat aux côtés de Cisco & Co.

Gaston soupira. Il avait trouvé une conscience depuis qu’il était à Storybrooke, et il y avait pas mal de moments où elle prenait le dessus. Avec tout ce qui venait d’être dit, il ne pouvait pas fuir. Et ce qu’il venait d’entendre, notamment sur Moustache, l’avait plutôt touché.
Il se retourna, déterminé, et se dirigea vers l’endroit où il avait laissé Loki.
Il repassa très rapidement à travers le mur, pour le surprendre. Il balança toute son énergie thermo nucléaire. Il s’enflamma, en hurlant de rage.
Il se dirigea pleine puissance sur Loki, pour le frapper de plein fouet…Mais celui-ci disparu dans un flash lumineux.
Firestorm s’arrêta dans sa course, stupéfait.
"Ba, c'est tout ?"

Il se retourna, et vit Wells, Caitlyn, Cisco, Bruce Wayne, mais aussi les agents du S.H.I.E.L.D., l'armée Rebelle ou les Wakandais tenir en joug nombres de soldats et de mutants. La Magic League, les gorilles, les Indestructibles et les Nouveaux Héros réussissaient à mater les mutants.
Iron Man atterri à côté de lui. "Bravo petit."
Spiderman cria "Joker ! Rends-toi à l'évidence, tu as perdu. Les accélérateurs n'exploseront jamais, nous avons surpassé tous nos ennemis. Loki était l'un des plus puissants, Firestorm vient de le vaincre."
Firestorm bomba le torse fièrement, et regarda Iron Man. "Alors c'est qui le petit ?" puis tout bas "boîte de conserve"
"J'ai entendu, petit."

Le Joker, toujours debout dans sa voiture ouvrante, regardait le spectacle. Il se mit à rigoler, rigoler comme un hystérique.
"Mais pourquoi il rigole comme un âne celui-là ? Il lui manque vraiment une case, ça fait presque flipper"
Le Joker s’exprima "Mon maquillage est peut-être en train de s'écailler, mais mon sourire reste encore... N'oubliez pas, héros : the show must go on !"
Puis il sortit une espèce de bombe, la lança sur le sol. Tout l’environnement, en moins d’une seconde, fut pris dans une importante fumée verte totalement opaque.
Quand elle disparue, le Joker avait disparu, ainsi qu’absolument tous les méchants.
Firestorm, sceptique, regarda les autres d’un air "il s'est passé quoi là ?"

Flèche s’écria "On a gagné ! Wouhouuu !"

Nick Fury le freina : "Non. On a gagné cette guerre, mais ils sont partis. Ils peuvent en déclencher une autre."
Frozone s’interrogea : "Pourquoi avoir emmené tout le monde avec lui ? Je croyais que les méchants s'entendaient plus."

Spiderman lui répondit "Qu'importe, le Joker n'en a que faire des rivalités ou du pouvoirs, ce taré prend simplement un plaisir malsain avec le chaos. Livewire et Magneto sont en conflit pour avoir le pouvoir, il les libère et espérera un jour voir ce combat reprendre."

Il y eut un silence, assez long, jusqu’à ce que Shuri prenne la parole.
"Pour la première fois dans toute l'histoire, le monde entier s'est allié pour combattre nos ennemis. La Magic League nous a inspiré pour ça, nous leur devons notre victoire, pour nous avoir réunis."

Edna ajouta : "A défaut du style de Supergirl, on peut leur reconnaitre l’héroïsme."

Hiro se baissa près de Honey : "Il y a eu des pertes. Mais on ne cessera pas de combattre."

Le chef des gorilles au pelage blanc baissa la tête vers eux, Magic League, en signe de respect. "La menace n'est pas éteinte, mais la guerre est finie."

Elastic Girl rajouta : "Oui. Vous avez inspiré des milliers de héros à travers le monde. Nous réussirons à retrouver les mutants et les empêcher de nuire."

Quand Hiro mentionna les pertes, Gaston pensa à la peur qu’il avait eu de perdre Géo. Puis il pensa à Moustache. Il vit Hiro se pencher, et remarqua une silhouette à terre, avec une chevelure blonde qu’il ne pouvait que reconnaître.
Une grande émotion le submergea. Son ventre se noua, atrocement, son esprit se brouilla…et cette émotion se transforma en rage
"Quoi…Mais ! Pourquoi vous vous résignez tous !! On ne peut pas les laisser partir comme ça !!!"
Dyson eut un regard sincèrement triste, avant de poser une main sur son épaule.
"Je ne voulais pas les laisser partir non plus. Ça m'a déchiré le cœur. Ils auront tous les plus grands honneurs pour ce combat."
Gaston secoua l’épaule violemment pour qu’il le lâche. Ses yeux s’embuèrent, par pudeur il s’écarta du groupe.

Bruce Wayne répondit à Dyson "J'y veillerai personnellement. Mais vous méritez de rentrer. Chez vous. Après tout ce que vous avez fait ici."
Tous à l’unisson, la centaine de personne devant eux hochèrent la tête, d’accord, avec un regard qui signifiait merci.

Mais Dyson rajouta. "Mais on reviendra. Très vite. Dans les jours qui viennent. Pour dire au revoir à ceux que nous avons perdu. Pour les aider à reconstruire le monde. Ils auront besoin de notre aide, après cette année apocalyptique."
Tony Stark, qui se retenait de regarder sa tour, dit "Oui, en effet." tout bas.

Dyson va regarder chacun d'entre eux. "Reposons-nous. Et nous reviendrons pour eux. Je suis fier de vous tous, Magic League."



Codage par Libella sur Graphiorum


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Party like you don't care.


Honey Lemon


« Don't be Evil »


Honey Lemon


╰☆╮ Avatar : Emily Bett Rickards

Ѽ Conte(s) : Big Hero 6
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Honey Lemon

✓ Métier : Astrophysicienne et chimiste
☞ Surnom : Hon/ Cam
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3998

[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 _


Actuellement dans : « Don't be Evil »


________________________________________ Jeu 24 Mai - 8:23

Out of the night that covers me,
Black as the pit from pole to pole,
I thank whatever gods may be
For my unconquerable soul.

In the fell clutch of circumstance
I have not winced nor cried aloud.
Under the bludgeonings of chance
My head is bloody, but unbowed.

Beyond this place of wrath and tears
Looms but the Horror of the shade,
And yet the menace of the years
Finds and shall find me unafraid.

It matters not how strait the gate,
How charged with punishments the scroll,
I am the master of my fate,
I am the captain of my soul
.

Invictus, by William Ernest Henley

17 avril 2018, 10h30

Honey n'avait pas envie de se réveiller. Sa tête était lourde et elle se sentait étourdie. Quant à bouger, aucun de ses muscles ne semblait envisager que ce soit possible. C'était bien trop douloureux. Ouvrir les yeux le fut aussi. La lumière sembla aveugler la jeune femme. Il fallut un temps considérable à ses pupilles pour s'adapter à la clarté des néons au-dessus de sa tête.
La chimiste distingua finalement une silhouette féminine, juste à côté du lit. Elle semblait bienveillante et s'avéra l'être. Petit à petit, Honey réussit à la distinguer, elle et ses propos :
- Mademoiselle Lemon.
Caitlyn, nota son cerveau.
- Estcequevimévivant ? Finonbababavavraimentêtrcolère, demanda-t-elle, la bouche horriblement pâteuse.
Caitlyn avait l'air contente de la voir et de l'entendre mais ne parut pas comprendre ce que lui demandait la jeune femme. Honey fit un effort supplémentaire :
- Est-ce que... Jim... est... vivant ? Sinon... Barbara... va pas... être... contente. Du tout.
Caitlyn lui adressa un regard compatissant qui n'annonçait rien de bon. En effet, elle reprit :
- Tous les individus présents dans la tour Stark au moment de l'explosion ont survécu à part Jim Gordon. Il a donné sa vie pour sauver le monde entier. Je suis vraiment navrée...
- Pas autant que moi, soupira Honey.
L'autre scientifique n'eut pas le temps de répondre, car la porte venait de s'ouvrir sur Cisco et Wells :
- Héhéhé, regardez qui est réveillée ! La championne de San Fransokyo !
- Comment vous sentez-vous mademoiselle Lemon ? demanda son comparse.
L'intéressée écarquilla les yeux, stupéfaite, tant et si bien qu'elle en oublia la question posée. De toute façon elle n'était pas certaine d'y avoir une répondre.
- Vous étiez pas mort, vous ?
Il va répondre.
- Oh oui, j'avais oublié. Excusez moi pour ça, répondit-il, presque nonchalant, comme si c'était... habituel.
Honey en resta sidérée et le fut d'autant plus quand Caitlyn ajouta dans un soupir :
- On le croit mort presque tous les ans.
- D'accord, dit-elle après un temps. Laissons ça de côté... Pourquoi moi je ne suis pas morte ? Les probabilités étaient contre moi. Je l'ai senti avant de perdre connaissance.
Cisco coula inexplicablement un regard interrogatif et préoccupé à Caitlyn, regard que Wells suiit afin de voir la réponse de Caitlyn. Cette dernière hocha négativement la tête sans que Honey n'y comprenne quoi que ce soit. Mais alors que la chimiste allait demander ce qu'il se passait, Caitlyn reporta sa triste attention sur elle.
- Elastic-Girl a réussi à protéger presque tout le monde. Hiro a été sauvé par Baymax, et Dyson était juste assez résistant. Vous avez été moins chanceuse cependant, des débris importants vous ont frappée au dos. Fort heureusement, avant de partir Baymax a détecté des signes vitaux, Spiderman a entendu des battements de coeur. Alors moi et mes collègues avons accompagné la Magic League à Storybrooke afin de vous soigner, nous sommes actuellement dans leur hôpital. Vos proches vous attendent dehors.
- A... Storybrooke ? Mais... mais non, et notre planète ? Elle a besoin de nous, de vous... Notre système médical est bien plus avancé que le leur - je l'ai étudié, je sais de quoi je parle. C'est.. cette décision défie toutes les probabilités, conclut Honey, choquée.
Mais une petite voix lui soufflait cependant qu'ainsi elle pourrait revoir ses quelques nouveaux amis plus tôt et plus souvent que prévu.
- Terre-2 est encore secouée, nous avons gagné la guerre, mais le monde doit être reconstruit. Tous les hôpitaux les plus proches ont été détruits, il fallait vous soigner d'urgence. C'est pourquoi nous sommes venus à Storybrooke, expliqua Caitlyn.
- Raisonnement logique, approuva Honey.
Elle en aurait presque oublié que l'histoire n'était pas finie. Cisco et Caitlyn échangèrent un regard. Il l'incitait - apparemment - à faire une autre révélation importante. Honey s'impatientait. Elle en avait marre de ce match de ping pong pendant lequel elle se contentait d'observer sans comprendre les sous-entendus peinés.
Enfin, Caitlyn se lança.
- J'ai cependant une mauvaise nouvelle. Vos blessures sont très graves, l'accident a provoqué une lésion médullaire incomplète basse des nerfs lombaires L3 à L5. Je pense que vous l'avez compris, et je suis vraiment navrée de vous l'apprendre, nous avons fait tout ce qu'on a pu mais... je crains que vos jambes soient paralysées à vie.
Honey opina. Elle n'aurait pas eu besoin de cette dernière précision pour comprendre de quoi il retournait et cela expliquait beaucoup de choses, comme le fait qu'elle ne sentait pas ses jambes mais pouvait remuer ses hanches puisque le nerf lombaire qui s'occupait de les stimuler n'était pas atteint.
Ca faisait beaucoup d'informations à traiter à la fois. Les synapses de la jeune femme ne chômaient pas. Puisque rien ne pouvait remédier à ce petit souci moteur (l'art de l'euphémisme), sa principale préoccupation était de savoir si elle pourrait continuer à faire ce qu'elle aimait le plus au monde : réfléchir. A son avenir. A ses solutions. A la beauté de la physique. A tout. Un peu à rien, aussi.
- Je vois. Je me disais bien que les sensations n'étaient pas revenues en dessous des hanches. Quid de mes capacités intellectuelles ?
Tous les trois écarquillèrent les yeux, surpris. Honey se mordit la lèvre. Elle se demandait si elle aurait dû réagir autrement et si oui comment. Pleurer, peut-être.
- Aurais-je dit quelque chose ? Ou oublier de dire quelque chose ?
demanda-t-elle, un peu inquiète.
- A part quelques cicatrices superflues qui ne se verront quasiment plus d'ici quelques jours, le reste de votre corps est toujours parfaitement fonctionnel, dont votre cerveau, expliqua Wells.
Honey poussa un long soupir de soulagement avant de laisser tomber sa tête sur l'oreiller derrière elle.
- Alors je vois vraiment pas pourquoi on se prendrait la tête avec ça, alors. Les fauteuils roulants ça existe aussi dans ce monde et même le handisport. Je vais pouvoir continuer le tennis. Ca nécessitera quelques adaptations, c'est vrai, notamment la maison que Dyson nous a louée n'est pas aux normes, il va falloir déménager, je pense, ou entreprendre d'importants travaux. Ensuite je vais reprendre mes travaux et ça va rouler, vous en faites pas.
Honey avait bien trop conscience de sa chance pour s'apitoyer sur son sort. Qu'aurait pensé si Jim si elle s'était plainte ? Il aurait sans doute préféré voir son fils grandir depuis une chaise.
Pour en revenir à notre affaire, Cisco et Caitlyn étaient toujours aussi surpris :
- Oh, vous songiez rester sur Terre-1 ?
- Dans un premier temps, oui. Je suppose que les médecins ne me laisseront pas vadrouiller d'un univers à l'autre aussi rapidement alors il me faudra un pied à terre adapté. Vous ne croyez pas ? Mais je reprendrai mes recherches à la SFIT quand ils m'autoriseront à voyager. Pourquoi cette question ?
- Désormais, la guerre terminée, la porte complètement opérationnelle, vous pouvez rentrer chez vous. Et puis... nous ne sommes pas les seuls à avoir accompagné la Magic League pour vous. Les Indestructibles et les Nouveaux Héros sont venus également. Et surtout...
- Vos parents, compléta Caitlyn. Tout le monde a été informé concernant votre blessure et paralysie. Au moment de partir, Dyson, qui a traversé le portail en dernier, a reçu une communication via OMEGA, vos parents désiraient vous voir. Et ils ont hâte de vous ramener chez eux. Si vous voulez les voir, ça peut se faire immédiatement, ils sont derrière cette porte.
Honey resta silencieuse, se demandant qui avait eu la bonne idée d'inquiéter sa mère. Elle était malgré tout touchée qu'elle ait voyagé aussi loin pour elle - car, de la part de son père, ce n'était absolument pas surprenant. C'était de lui qu'elle tenait son inconscience scientifique.
- Ils me rameront très vite, j'en suis sûre, sourit la jeune femme. Vous voulez bien leur dire de rentrer et nous laisser un peu ? demanda-t-elle après un moment.
Cisco prit une mallette et jeta ses gants médicaux avant de ranger ses outils stérilisés dans ladite mallette.
- Vous et vos amis êtes peut-être invités pour des vacances à Storybrooke, mais nous trois repartons immédiatement. Nous allons rester là-bas pour aider à rebâtir le monde.
- Pardon de ne pas vous accompagner, j'ai un peu les jambes en coton, sourit Honey.
Il sourit et continua :
- Vous inquiétez pas pour le retard technologique d'ici, ils ont un Géo super fort, ça devrait le faire.
Ce fut à Honey de sourire.
- Le personnel hospitalier d'ici sera tout à fait compétent pour le reste de votre suivi médical, assura Wells.
Et Caitlyn de conclure :
- C'est donc un au revoir. Et à bientôt, nous viendrons vous rendre visite quand vous rentrerez tous sur Terre-2.
- J'y compte bien ! assura Honey.
Ils ouvrirent la prote et, sur un tout dernier au revoir de la main, quittèrent la chambre. Quelques secondes plus tard, les parents Lemon entraient, maman devant, pour se précipiter au chevet de sa fille pour l'embrasser et la serrer beaucoup trop fort :
- Honey chérie, on était tellement inquiets, si tu savais !
Honey accueillit cette étreinte avec bonheur.
- Non, non, non, ELLE était tellement inquiète, intervint son père dont la démarche plus décontractée indiquait l'assurance. Moi je sais que tu es ma fille et qu'il te faut plus qu'un immeuble pour être KO.
Il s'approcha à son tour pour poser un baiser sur son front. Hazel décocha un regard noir emprunt d'amour à son mari, Cinnamon.
- Parfois je me demande pourquoi j'ai épousé ton père, soupira Hazel.
- Pour l'amour du risque, assura l'intéressé avec toujours autant d'aplomb.
Il lui décocha un clin d'œil aguicheur qui avait toujours son petit effet sur maman. Parfois, Honey aurait préféré ne pas remarquer ces choses, d'ailleurs.
Et tous deux partirent dans un débat à ce propos dont Honey se retrouva bien malgré elle l'arbitre.
- Peut-être que vous pouvez régler ça ailleurs ? suggéra-t-elle lorsqu'il y eut un blanc suffisamment long pour qu'elle puisse en placer une.
- Oh pardon ma chérie, tu as besoin de repos ? s'inquiéta sa mère. Ne t'en fais pas, on repassera plus tard. Sauf si tu as besoin de quelque chose ?
Honey fit signe que non et ses parents s'en allèrent, probablement pour s'envoyer en l'air dans l'ascenseur après s'être ainsi échauffés à coup de piques bien placées. Honey secoua la tête à cette idée. On se demandait parfois pourquoi elle était aussi spéciale mais quand on voyait ses parents, on avait sans doute une partie de la réponse.
Honey ne fut pas seule dans sa chambre bien longtemps.
- Toc toc toc ?
dit la voix de Dyson alors que ses doigts s'en sortaient très bien tous seuls pour signaler sa présence en frappant la porte.
- Tu peux rentrer, inutile de t'encombrer des formalités.
Dyson sourit et entra.
- Je suis vraiment content que tu ailles bien, Honey. Désolé. Pour les jambes..., nota-t-il, en revanche.
Honey balaya sa remarque d'un revers de la main.
- Il y a bien pire que perdre l'usage de ses membres inférieurs, fit-elle remarquer. On peut perdre la vie, par exemple.
L'image de Jim traversa l'esprit de Honey. Elle aurait voulu réconforter Barbara, qu'elle appréciait énormément.
- C'est le principal, si tu ne te laisse pas abattre.
- Je suis le maitre de mon destin, je suis le capitaine de mon âme, récita Honey sans se demander s'il connaissait William Ernest Henley.
- J'ai dit à tes amis et tes parents de rester à Storybrooke pendant quelques semaines. Vous méritez ce repos. Mais avec la Magic League, j'aimerais qu'on se rende sur Terre-2 régulièrement, pour apporter notre aide dans la recherche des mutants et la reconstruction du monde. Mais pour aujourd'hui, j'ai dit à Harisson, Caitlyn et Cisco de m'attendre, je les accompagne, j'ai quelques personnes à trouver là-bas. Sur le chemin, je peux faire quelque chose pour toi ? Trouver quelque chose chez toi par exemple, ou n'importe quel service ? Je devrais être de retour pour ce soir.
- Tu pourrais récupérer A.S.T.R.I.D.? Il suffirait de la transférer sur une grosse clé usb, y en a plein au SFIT, Go Go peut te montrer.
- C'est noté. Je te vous ramène ce soir.
Honey sourit et Dyson également (#bisounours).
- Je suis content que tu ailles bien. Ho, encore une chose. Sur la tour STARK j'ai cru comprendre que... tu connaissais bien Jim Gordon et sa famille. Je vais aller voir Barbara et James Gordon aujourd'hui. Je peux leur dire quelque chose de ta part ?
Il fallut quelques instants à Honey pour trouver des mots à peu près juste :
- Dis-lui que je regrette de ne pas être là, qu'elle était mariée à un héros et que... un jour, peut-être lointain, ça fera un peu moins mal.
- Noté.
Honey opina, reconnaissante.
Dyson sourit pour la saluer puis s'approcha de la porte. Il l'ouvrit, s'en alla, mais revint bien vite sur ses pas pour ajouter :
- Un dernier tout petit détail, j'ai presque oublié que tu ne l'avais pas vu. Et il se peut que ça te surprenne. Il y a un homme dans ce couloir, qui est un peu confus de ce qui lui arrive. C'est... Baymax. Quand nous sommes arrivés à Storybrooke, il se trouve que la magie dans son atmosphère l'ait... totalement transformé en humain, de façon imprévue et... irréversible.
Honey ouvrit la bouche. Et elle la referma.
- Pour le moment je vais faire comme si tu n'avais rien et on va plutôt parler de mes lésions spinales, ça, c'est beaucoup moins effrayant, commenta la jeune femme.
Dyson lui adressa un sourire désolé et s'en alla pour de bon.
Mais une fois de plus, Honey ne resta pas seule.
La porte s'ouvrit en trombe sur une vision aussi grotesque que surprenante et plaisante.
Fred était assis dans un fauteuil roulant poussé à vive allure pas Go Go et Wasabi. Ils avaient manqué de défoncer la porte.
- Testé et approuvé par Fred, déclara le geek en se relevant pour reprendre sa posture absolument mauvaise pour ses lombaires.
- Tu vas t'éclater dans ce petit bolide, enchaina Go Go, au comble de la fierté. Ces crétins ne vendaient pas de modèle électrique alors si tu veux entretenir tes muscles c'est encore possible mais j'ai rajouté un petit moteur avec des pointes à 50 kilomètres par heure pour que ce soit un peu plus rapide, juste au cas où. Tu n'as qu'à appuyer sur les boutons de la télécommande que j'ai installée sur le bras droit, tu verras, c'est enfantin. N'importe qui pourrait le faire, mais pas aussi bien que moi, conclut la jeune femme en faisant exploser une bulle de chewing-gum.
- Mais attention, Honey, intervint Wasabi d'un air grave. Ca ne te dispense pas de t'arrêter aux stops et aux feux rouges, faut pas déconner avec les priorités sur la route.
Honey ne put s'empêcher de sourire. Elle imposa une étreinte groupée puis on lui imposa de sortir du lit (Wasabi la porta comme si elle était une plume) pour essayer son nouveau moyen de transport.
- Etant donné la configuration des lieux et sa population, je propose qu'on commence par du dix kilomètres par heure. On passera aux choses sérieuses une fois dehors, décida Go Go.
Quelques instants plus tard, après son premier test (sans doute contre avis médical mais personne n'avait pris le temps de demander à un médecin ce qu'il en pensait) Honey déclarait que l'idée de Go Go était fan-tas-tique.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

           

   
Las Palabras de Amor
 
Let me hear the Words of Love. Despacito mi amor. Love me slow and gently.
   

Chris L. Brooke


« Toon pour un
et un pour toons ! »


Chris L. Brooke


╰☆╮ Avatar : cняιs εvαηs ♒ ♥

Ѽ Conte(s) : ℓε мση∂ε ∂ε ηεмσ & ∂σяү ♒
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : cяυsн, ℓα тσятυε ℓα ρℓυs яαρι∂ε ∂υ cσυяαηт εsт αυsтяαℓιεη ♒

✓ Métier : αηcιεη мιℓιтαιяε. ρσℓιcιεя ∂ε sтσяүвяσσкε ♒
[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 Y0l2

☞ Surnom : cяυsн ♒
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 3395

[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 _


Actuellement dans : « Toon pour un et un pour toons ! »


________________________________________ Jeu 24 Mai - 18:33


I keep walking on your road.
Million flowers on the floor


C'était fini, cette guerre était fini. Ils n'avaient pas vaincu le Joker ou tout les méchants. Mais cette guerre qui menaçait la fin de Terre 2 était terminé. Une victoire bien mérité alors pourquoi il se sentait si dévasté ? Si triste. La perte de Gordon sûrement ou l'état de Honey. Ou sûrement les deux. Pourquoi Chris, lui n'avait pas l'impression d'avoir gagné ? Pourquoi il avait juste l'impression que plus le temps passé et plus son cœur était lourd. Le voilà de retour dans sa ville natale, de retour à la maison. Il avait l'impression que cela faisait des mois qu'il n'était pas revenu et pourtant cela ne faisait que deux jours.. Simplement deux jours. Il était mort de fatigue et avait quelques os brisés mais il refusait de se faire voir par un médecin, pas avant de savoir si Honey s'était enfin réveille. Alors il était assis un siège de la salle d'attente en tenue de civil. Chemise à carreau et pantalon. Il feuilletait de nombreux magasines avant de finalement les ranger pour prendre son porte-feuille en main. Il ouvrit ce dernier et sortit la photo de sa femme, le cœur serré. Voilà, il connaissait la raison de sa peine soudaine. Qui allait lui préparer à manger quand il allait renter, qui allait le bichonner et lui dire des mots d'amour. Qui.. qui allait lui dire que ce n'était pas de sa faute si Jim était mort, si Honey était dans cet état et qui allait empêcher ses souvenirs de guerre de remonter à la surface.

Il caressa la photo de Eleonore à l'aide de son pouce avant d'afficher un petit sourire. Sourire qui voulait dire ''je suis rentré.'' Après ça il rangea la photo à contre cœur avant de respirer un bon coup. Un médecin vint alors chercher Chris pour lui annoncer que Honey était réveillé et en pleine forme. Pleine forme était un grand mot.. Elle avait quand même perdue l'usage de ses jambes et la technologie d'ici n'avait rien à voir avec celle de Terre-2. Il aurait bien aimé que Robocop soit là pour donné un coup de pouce à la scientifique. Chris remercia gentiment le médecin avant de se lever pour se diriger vers la chambre de sa partenaire. Il y avait beaucoup de monde devant. La League et tout ceux qui étaient venus ici. Il afficha un petit sourire, une vrai petite équipe. Une vraie famille aussi. Il respira un bon coup avant de s'adosser contre le mur. Méritait-il ce genre de famille ? Chris vit alors Dyson sortit de la chambre de Honey avec Caitlyn, Cisco, et Harrison. Il avait entendu dire que ce dernier y retournait pour régler quelques trucs. Il n'était vraiment d'accord avec cette idée mais Dyson était le leader. Il afficha un petit sourire au brun avant que ce dernier ne s'arrête devant lui. Chris se redressa alors.

▬ « Oh, Chris ! Merci. Pour m'avoir aidé, à la fin, contre Magneto. »

▬ « C'était la moindre des choses. J'ai connu trop de pertes dans ma vie. Alors .. tu es vraiment obligé de repartir ? »

Il ne savait pas vraiment pourquoi il lui demandait ce genre de chose. Dyson faisait bien ce qu'il voulait, il était assez grand pour faire les choix de sa vie et puis.. Puis il ne savait plus quoi penser à vrai dire. Son regard océan se perdit dans les yeux sombres de son partenaire qui se mit à rire. Il avait toujours l'air si joyeux alors qu'il voyait bien la tristesse dans le regard de Dyson parfois. Comme maintenant. Cela ne devait pas être facile d'être leader et père d'une grande famille.

▬ « J'ai 300 ans, c'est pas maintenant que je vais mourir. Mais merci quand même. »
▬ « Wow moi qui avait l'impression d'être plus vieux.. »

Il haussa les sourcils vraiment surpris par ce qu'il venait d'apprendre. Dyson ne donnait pas l'impression d'être aussi âgé et pouratnt, il était bien plus sage que Chris. Son leader reprit rapidement le sérieux, comme si il avait une grave annonce à lui faire. Chris regarda autour de lui pour voir si quelqu'un écoutait mais non.

▬ « Oui, je n'en ai pas pour longtemps, quelques petites choses à faire, je reviendrai pour ce soir. Euhm... j'ai invité tout le monde à manger chez moi ce soir mais je me demandais si... on pouvait se revoir ? Genre... demain ? Soir, je peux payer le restaurant, je suis super riche et utilise jamais mon argent. »

Dyson l'avait invité au repas de la Magic League comme tout le monde d'ailleurs. Il se déroulait ce soir et chez lui. Mais il avait demandé quelque chose de plus. Dyson venait de l'inviter à dîner avec lui, demain. Chris se figea sur place, un peu perdu. Cela faisait si longtemps que personne ne lui avait fait ce genre d'invitation. Il se sentit obligé de regarder le ciel comme si il attendait l'autorisation de sa défunte femme mais il savait.. Eleonore ne voulait que son bonheur.

▬ « Ça fait longtemps qu'on ne m'avait pas invité.. » Il lâcha un petit rire nerveux avant de hocher doucement la tête. « Avec plaisir, Dyson. Et laisse moi payer vraiment. Tu m'as donné l'impression d'être un héro pour une fois dans ma vie alors j'insiste. »
▬ « Pour tout te dire, j'ai jamais eu l'occasion d'être avec quelqu'un en 300 ans. » Il afficha un petit sourire.  « D'accord. Mais je paye le suivant. »

Dyson un clin d’œil amusé avant de partir vers les scientifiques. Le prochain ? Il voulait vraiment sortir avec un mec aussi ? Un petit sourire se dessina sur le visage de Chris alors que ce dernier marcha rapidement en direction de Dyson et il lui attrapa directement l'avant bras pour le tirer vers lui. Puis sans réfléchir, il déposa délicatement ses lèvres sur la joue du brun avant de se décoller doucement de sa personne.

▬ « Attention à toi quand même. »
▬ « A vos ordres Captain. »

Puis Dyson partit pour Terre 2, encore une fois. Un soupir triste sortit de sa bouche alors qu'il vit Violette non-loin. Le blond décida alors d'avancer doucement vers elle. La jeune fille était proche de Honey alors il espérait qu'elle ne soit pas trop détruite. Il avança doucement vers la brune, déposant délicatement un main sur son épaule pour signaler sa présence avant de se mettre devant elle.

▬ « Violette.. J'espère que tu ne t'en veux pas. »
▬ « Si j'étais restée avec elle, elle n'en serait pas là maintenant. Comment ne pas m'en vouloir?

Il sentit alors sa gorge se serrer. Comment une fille aussi jeune pouvait prendre autant de responsabilité sur ses épaules. Comment pouvait-elle gérer tout ça sans craquer. Chris avait fait gérer tellement de chose à son propre fils. Il n'aimerait pas que Violette galère autant que James. Il prit alors délicatement les mains de la jeune femme dans les siennes.

▬ « Violette. T'en vouloir pour quelque chose que tu n'as pas fait, ne t'aidera pas. Et cela n'aidera pas ton amie non plus. Ce n'était pas de ta faute et tu le sais. Tu me comprends quand je te dis ça ? »
▬ « Oui dans un sens tu as raison.. mais elle ne mérite pas ce qui lui arrive. Je suis tellement en colère et triste pour Honey.. »

Chris afficha un petit sourire, il comprenait parfaitement ce qu'elle ressentait. C'était humain après tout et de ce qu'il avait comprit, elles étaient de bonnes amies. Mais Honey avait un mental très fort et il savait qu'elle trouvera une solution pour ses jambes. En attendant Chris devait rassurer Violette un maximum avant de partir. Il tendit doucement un beau bouquet de fleurs à Violette.

▬ « J'ai un service à te demander championne. Donne ce bouquet à Honey quand tu iras la voir. Mon fils m'attends à la maison donc je ne peux pas rester. Mais.. s'il te plaît. » Il tendit alors un morceau de papier à la jeune femme avec nom, adresse, numéro de téléphone personnel et même celui de la police. Si jamais elle avait une urgence. « Appels moi si quelque chose ne va pas. Ma maison te sera toujours ouverte. Violette, tu es quelqu'un d'extraordinaire. Mon fils penserait la même chose et pourtant il n'aime pas grand monde. » Il lâcha un petit rire avant de venir se blottir doucement contre elle. « Profites de ta famille.

Il posa délicatement son index sur le nez de la jeune femme avant de quitter les lieux. Chris en avait enfin fini avec l'hôpital. Les médecins avaient mit quelques pansements sur son visage et des bandages au niveau de ses côtes. Le plus important c'était qu'il arrivait à conduire pour rentrer rapidement chez lui. Il était enfin dans le garage de sa maison. Il coupa le moteur et relâcha tout son corps contre le siège de sa voiture. Il se sentait vidé et fatigué. Il jeta un coup d’œil à son téléphone et vit que Candice n'avait pas arrêté de lui envoyer des messages. Elle savait que sur Terre 2 il n'avait pas le même réseau quand même. Un soupir de désespoir sortit de sa bouche tandis qu'il composa le numéro de sa sœur. Il entendit le téléphone sonner un moment avant que la voix de Candice ne hurle dans son oreille.

▬ « Putain de merde ! Chris tu vas bien ? Tu n'es pas blessé et tu es en entier hein ? J'avais si peur grand-frère.. »


Il afficha un petit sourire, content d'entendre sa grande sœur parlait et pleurait dans son oreille. Rien n'avait changé ici. Candice était la même. Toujours aussi attachante et toujours aussi bruyante. Mais il aimait quand même sa sœur et il se sentit obligé de la réconforter. Le blond sortit alors de la voiture avant de s'arrêter devant un cheval à bascule en bois, celui de James quand il était petit.

▬ « Bien sûr que je vais bien. Tu sais que je suis un mec avec des muscles mais sans cervelle. Tu n'arrêtes pas de me le dire. Écoute, Candy.. Ramène tes sœurs avec toi. Je vais faire un goûté de famille. Venez pour 17h. James sera là. Je vous aimes. »

Il aurait du dire ses mots plus souvent dans sa vie. En tout cas aujourd'hui il ressentait le besoin de dire je t'aime à toute sa famille. Une fois l'appel terminé, il poussa un petit soupir. Il n'avait pas envie de mettre le pied dans cette maison, moralement et étrangement il ne se sentait pas prêt. Mais il n'avait pas le choix. Il devait y faire le ménage et préparer un goûter pour toute sa famille. Il se mordit la lèvre inférieur avant doucement mais sûrement vers sa demeure. Il inséra les clés dans le verrous et ouvrit difficilement la porte avant de la refermer violemment derrière lui. Il colla directement son dos contre le bois de cette dernière avant de respirer un bon coup. Il ne devait pas craquer, pas maintenant. Chris ouvrit rapidement les yeux quand il entendit du bruit en face de lui. Son regard se posa directement sur Adèle, sa belle sœur qui tenait fermement son balais en main. Il ouvrit à peine la bouche.

▬ « Adèle ? »

Sa voix tremblait mais elle n'eut pas le temps de remarquer ce petit détail, elle était bien trop surprise de le voir là.

▬ « CHRIS ! » Elle lâcha alors le balais et se précipita vers lui pour prendre son visage entre ses mains. « Mais qu’est-ce qui t’es arrivé ? Tu es blessé ? Tu as mal ? Quelqu’un ‘tas frappé à l’école ?! Mon dieu, j’avais dis à James que les réunions parents-professeur pouvaient être dangereuses mais là… Je dois appeler un médecin ? Je suis un peu infirmière mais je ne saurais pas soigner tout ça ! Et les pompiers ? Qui t’as fait ça ?! »

Elle n'arrêtait pas de toucher l'ancien soldat pour voir si il avait mal. Ce n'était pas la douleur physique le soucis. Loin de là. Il arrivait à supportait la douleur de son corps mais mais celle de son moral. Adèle était si intentionné avec elle mais il se sentit obligé de repousser doucement les mains de cette dernière tout en secouant négativement la tête.

▬ « Tu as oublié. J'étais partis en mission. Je suis de retour et.. Je vais bien. »
Il se racla doucement la gorge avant de regarder Adèle, les yeux brillant. « Adèle.. Elle me manque.. »

Bien sur qu'il parlait de sa femme. Elle était partie depuis si longtemps mais elle hantait encore son esprit. Eleonore ressemblait tellement à Adèle et la voir ici devant lui alors qu'il n'allait pas bien, ne l'aida pas vraiment. Ce pauvre Jim était mort en héros mais il avait laissé sa famille derrière lui, comme sa femme. C'était sûrement à cause de ça qu'il ne se sentait pas bien, parce qu'il réalisait encore et encore que sa femme ne rentrera pas à la maison. Mais c'était bien la première fois qu'il disait ce genre de chose à voix haute. Depuis tout ce temps il espérait que sa femme revienne mais elle était morte d'une maladie et elle ne reviendra pas. Cela faisait quand même 10 ans.. Adèle prit un air peiné. Elle n'aimait jamais voir James ou lui dans cet état. Elle prit délicatement les mains de Chris dans les siennes.

▬ « Je sais. Elle me manque aussi. »
Elle caressa délicatement la joue de Chris. « Mais… James est là. Et moi aussi. Enfin, James est au lycée mais… Moi, je suis là. »

Il était affreusement fatigué, c'était sûrement la raison de sa baisse de moral. Une bonne nuit de sommeil et il pourra repartir à zéro. Il ne devrait pas se sentir comme ça après une victoire pareille. Il aurait juste aimé que sa femme soit là. Il aurait aimé voir le sourire de sa femme, encore une fois. Il se blottit finalement contre sa sœur et il se lâcha pour la première fois. Il aimerait qu'elle oublie cette scène mais si elle ne le fait, il ne lui en voudra pas.

▬ « J'aurais du sauver Eleonore.. J'aurais du être là.. » Il essaya de se reprendre et respira un bon tout en s'essuyant rapidement le visage. « James va bien ? Et toi ? »
▬ « Tu as été là. » Murmura Adèle avant de l'observer tendrement. « Nous avons meilleure mine. » Elle poussa un petit soupir. « J’ai fait un gâteau. Je crois. Normalement… » La jeune femme jeta un coup d’œil à son poignet. Elle avait griffonné dessus, c'était son pense-bête. « Oui. Je l’ai fais. Je faisais le ménage mais il est fait. Tu en veux ? c’est bon les gâteaux. Avec du café. On dit que la pâtisserie met du baume au cœur, et tu as l’air d’en avoir bien besoin. »

La maison sentait si bon, elle si propre et si rangée. C'était comme si sa femme vivait encore mais dans Adèle.. Sa belle-sœur prenait tellement soin d'eux alors qu'elle n'y était pas obligé. Chris se sentit obligé de la remercier encore et encore. Le blond déposa alors tendrement ses lèvres sur le front de cette dernière tout en la berçant un peu.

▬ « Je t'aime Adèle. Et j'ai un peu faim, je veux bien. Et tu manges avec moi ! » Il jeta un bref regard sur le calendrier. « Ce soir j'ai un repas avec mon équipe mais faisons un goûté en famille avec James et mes sœurs. Tu restes là, hein ? D'ailleurs.. Cuisinons ensemble. »
▬ «  La cuisine, il n’y a que ça de vrai pour rapprocher une famille ! »

Elle avait l’air ravie ! Elle lui tapota le dos pour l’entraîner avec elle, observant le balai tomber par terre en semblant se demander ce qu'il faisait là. Chris lâcha un petit rire avant de la regarder faire. Mais son regard fit directement attiré par la présence de son fils qui se tenait droit, en bas des escaliers. Sa poitrine explosa tellement son cœur battait vite. James afficha un petit sourire alors que le blond courut rapidement vers son fils pour le prendre dans ses bras.

▬ « James ! Tu m'as manqué.. Mais tu n'es pas censé être en cours ? »

Le jeune homme rendit le contact à son père avant de secouer négativement la tête tout en finissant de descendre les escaliers avant de regarder Adèle qui cuisinait en chantonnant.

▬ « Je m'occupais d'elle. Elle oublie vraiment les choses importantes des fois. Et puis c'est agréable d'avoir une présence aussi douce à la maison tu ne penses pas ? »


Chris afficha un petit sourire tout en se tournant vers Adèle alors que James passa son bras sur les épaules de son père. Oui.. Chris Leon Brooke était à la maison et il savait que Eleonore était là dans un coin pour lui sourire et lui dire à quel point elle l'aimait, tout comme lui.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
La rose et l'armure - Suivant la longue métamorphose qui m'éloigne de mon passé j'ai croisé une rose qui ne pouvait pas avancer pas qu'elle n'ose pas la chose mais n'y avait jamais pensé. Alors j'ai mis la route en pause à ses cotés me suis posé puisque cette rose semblait morose d'être seule au jour achevé.

Dyson L. Walters


◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


Dyson L. Walters


╰☆╮ Avatar : Tom Holland

Ѽ Conte(s) : Oswald, le lapin chanceux
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Oswald

✓ Métier : Gérant et serveur du Comics Burger ✗ Leader de la Magic League ✗ Adjoint du maire ✗ Scénariste pour le cinéma
[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 Weqp

٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 17970

[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 _


Actuellement dans : ◊ Un génie, milliardaire, play-boy et philanthrope. ◊


________________________________________ Ven 25 Mai - 12:28

We won't stop 'till we're legends
Here we go, here we go, it's about time that we set it off. Here we go, here we go, red lights, I could never stop. A dreamer with the fever to be great was all I ever want, was all I ever wanted. A finder with the fever for the fame was all I ever want, was all I ever wanted. Got me singin' like : Bang Bang, Bang Bang, Bang Bang, let's fire the weapon, won't stop till we're legends.


Quelques heures plus tôt

Reposons-nous. Et nous reviendrons pour eux. Je suis fier de vous tous, Magic League.

J'avais dit ça, avant de regarder Gaston. Je savais que tout ça l'avait affecté. Les événements nous avaient tous affecté. Moi compris. Je me retenais, mais comme lui, j'avais de la colère en moi, je n'avais pas réussi à sauver tout le monde. Un sentiment que j'avais décidément beaucoup ces derniers mois...

Il fallait rester la tête haute, pour la suite. Résister encore un peu à tout ce qu'il se passait dans nos cœurs. Je m'étais approché du gorille blanc, le roi de Gorilla City.

Comment se porte votre peuple ?

Il inclina la tête.

Bien, grâce à vous, et au Wakanda. Leurs vaisseaux vont nous rapatrier chez nous, me dit-il d'une voix grave et rauque. Magneto et la Légion nous ont causé beaucoup de souffrance, mais nous n'avons perdu personne.

Je lui avais souris. Heureux de l'apprendre. Et que nous soyons du même camp, rajoutant, sachant que nous n'étions pas parti du bon pied, à cause de Magneto.

Grodd a toujours été un élément perturbateur dans le royaume, mais n'ayez crainte, nous ne faisons pas la guerre à ceux qui ne nous l’amènent pas.

A mon tour, j'avais incliné la tête, en signe de respect, avant de me tourner vers la princesse Shuri, qui se tenait aux côté de la chef des Dora Milaje.

Et le votre, de royaume ?

En envoyant tous les soldats du Wakanda ici, mon père a décidé d'ouvrir le royaume au reste du monde, expliqua la princesse avec fierté. Nous avons fini de vivre dans le secret, il est temps d'être plus qu'une légende.

C'est très honorable.

On vous l'a dit, la Magic League été très inspirante. Le champ de protection existera toujours pour nous protéger cela dit. Mais des mesures importantes ont été prises. Mon père commence à être fatigué, et il y a une raison pour laquelle mon frère n'a pas pris part au combat à nos côtés. Il va devenir roi.

T'Challa. Ok, vous en avez pas conscience, mais ça veut dire que j'ai réussi à recréer la fin du film, c'est vraiment génial.

Okoye et Shuri avaient échangé un regard, ne comprenant pas un traitre mot à ce que je venais de dire. J'avais balayé ma phrase d'un geste de la main.

Qu'importe, je suis content d'entendre ça. Ce fut un honneur de vous avoir à nos côtés.

Elles me rendirent mon sourire, puis je m'étais éloigné, m'approchant des débris de la tour Stark. Les amis de Honey était encore près d'elle après le combat. Je levais un regard vers Violette, triste, avant de soupirer. J'avais ramassé mon masque qui était par terre depuis un moment, dans la poussière de la rue, le nettoyant pour l'enfiler pour avoir les mains libres.

Je...

On avait levé les yeux vers moi puisque j'avais commencé à parler, mais je m'étais stoppé tout aussi tôt. Avec le masque de Spiderman, j'avais retrouvé les quelques pouvoirs qu'il me manquait quand je ne l'avais pas. Le spider-sens incluait également l’ouïe.

Son cœur bat.

J'avais dit ça, peu certain de ce que j'entendais. C'était un battement si faible que je ne l'avais pas perçu avant. Les regards vers moi étaient devenus interrogatifs, certains avaient levé des grands yeux vers Honey.

Baymax ! Peux-tu analyser Honey ?

Le robot s'approcha avec ses petits pas habituels, avant de sortir un scanner qui passa sur le corps de la chimiste. Tout le monde était suspendu aux lèvres (s'il en avait eu) du robot qui finit par donner le pronostics au bout de quelques instants. Honey était en vie, gravement blessée, et il était encore possible de la sauver.

Spidy !

Ça faisait déjà longtemps que je n'avais pas revu le robot. Celui-ci ne tarda cependant pas à revenir dans ma main. J'entendis également Caitlyn Snow, Cisco Ramon et Harisson Wells traverser la rue en courant en ayant entendu Baymax.

Il faut l'emmener dans un hôpital, je n'aurai pas tout le matériel médical nécessaire dans le bout de laboratoire qu'on a amené ici, annonça Caitlyn.

J'avais placé délicatement Spidy sous Honey, se déployant alors pour devenir un brancard sans la brusquer. je perçus cependant l'inquiétude de Cisco.

Ça va poser problème, toute la ville est détruite, le prochain hôpital est en ruine.

OMEGA ?

OMEGA me confirma ses dires, nous n'aurions pas le temps d'emmener Honey dans le premier hôpital encore fonctionnel avant qu'elle ne rende l'âme. J'avais tourné la tête vers l'accélérateur de particules.

Il y a encore un hôpital tout près d'ici. A Storybrooke. MAGIC LEAGUE ! On rentre immédiatement à Storybrooke, ouvrez le portail, changez vous rapidement, nous emmenons Honey !

Alors que tout le monde, aux côtés des Indestructibles et des Nouveaux Héros qui nous avaient accompagné pour être aux côtés de Honey, se précipita vers l'accélérateur qui ouvrira notre portail, c'était à ce moment là que j'avais entendu un téléphone. Celui de Gordon. OMEGA m'avait transféré l'appel : les parents de Honey Lemon voulaient la voir.

*****

Ah. Oui.

Nous venions tout juste de traverser le portail, arrivant dans le repaire de la Magic League, lorsque nous avions observé ce phénomène inattendu. J'avais incité les parents de Honey de suivre le reste du groupe qui se dirigeait vers l'hôpital. Puis, j'avais à mon tour réduit mon costume en collier, avant de ranger le collier auprès des autres.

Je m'étais retourné vers le nuage de fumée violette qui se dissipait, dévoilant un homme confus de cette nouvelle et étrange condition.

L'homme que je regardais... c'était Baymax.

Storybrooke fait ça sur beaucoup de choses. Mais je dois avouer que j'avais pas prévu que Baymax devienne humain.

Baymax baissa les yeux, et appuya sur son ventre avec un index, constatant qu'il ne rebondissait pas comme avant.

Humain ?

J'avais souris. Oui. Comme Hiro, mais en plus grand.

L'ancien robot continua de regarder tour à tour ceux qui l'entouraient et son propre corps.

Effectivement, je… Ressens des choses étranges dans mon enveloppe corporelle, dit-il sur un ton certes neutre mais toutefois intrigué.

Oh oui c'est vrai, il va falloir t'adapter, nous on a eu la chance d'avoir des souvenirs faux pour nous y faire, mais faut pas t'inquiéter ! Normalement tu es désormais capable de t'inquiéter je crois. Mais faut pas. On va t'aider.

L’adaptation n’est pas un problème, mon créateur m’a conçu pour m’adapter à toutes situations. Baymax venait d'avoir son tout premier sourire. Puis, il regarda ses mains, avant de se pencher pour tâter ses jambes, avant de remonter ses doigts dans ses cheveux. De faux souvenirs ?

Amusé, j'avais répondu : Normalement, ton corps devrait bouger comme celui que tu avais avant. Oublies cette histoire de souvenirs, c'est une longue histoire, je te la raconterai plus tard. Je m'étais approché de lui, posant une main sur son épaule. Ca va aller ? Nous devons rattraper Honey à l'hôpital, tu te sens bien ?

Il m'observa avant de répondre. D’accord. Je note que tu me le raconteras plus tard.  Il bougea un peu, et sembla trouver un équilibre qui le satisfit. Il fit alors d'autres pas. Je suis un robot, je suis censé me sentir toujours bien.

J'eus à mon tour un sourire satisfait. Ça c'est une bonne nouvelle, je te souhaite que ça reste le cas ! Et pour toute réponse, il leva alors le pouce en l'air.

*****

Nous attendions tous dans le couloir de l'hôpital. Caitlyn, Cisco et Harrison étaient encore en train d'opérer Honey pour la sauver, et nous n'avions eu d'autres choix que de l'attendre là.

Cependant, une infirmière s'approcha, et hocha la tête, optimiste, en me regardant. Avec un sourire, je m'étais approché de Hiro. Hey, il semblerait que ta tante soit réveillée. Tu veux la voir ?

Le jeune garçon était assis sur un siège en attendant des nouvelles, dormant presque dessus. Il sursauta lorsqu'il entendit ma voix.Tante Cassie va bien ?! Il se leva brusquement de son siège avant de hocher vivement la tête.

Chris et Honey l'avaient trouvé inconsciente à Gotham City. Elle était encore dans le vaisseau Wakandais à la fin du combat, nous l'avions donc emmené également, pour la soigner.
Bien sûr que je veux la voir qu'elle question. Je .. Merci pour ce que vous avez fait. Pour ma famille et mes amis. Il se gratta un peu l'avant bras, peut être pas habitué à dire merci.

Y a vraiment pas d'quoi, répondis-je avec une tape affectueuse à l'épaule.

L'infirmière l'emmena dans la chambre de sa tante. Celle-ci, un bras dans le plâtre, s'illumina lorsqu'elle vit entrer son neveux, se redressant sur son lit d'hôpital. Hiro ! Tu vas bien ?

*****


Quelques heures plus tard, c'était avec un sourire aux lèvres que je sortais de l'hôpital avec les trois docteurs de Central City. J'avais effleuré ma joue du bout des doigts, là où Chris m'avait embrassé. C'était... nouveau. Et très très confus.

Lucky !

La voix de Simon m'avait sorti de mes pensées, et c'est avec un très grand sourire aux lèvres que je m'étais retourné pour accueillir l'enfant dans mes bras. Mon frère avait du entendre les nouvelles qui courraient dans la ville : qu'un groupe d'hommes et de femmes étaient apparus dans les cuisines du Comics Burger, se dirigeant vers l'hopital avec une femme inconsciente. Bizarre pour tout le monde, mais lui savait d'où je venais.

Lui, et Soreth. Une sensation chaude, agréable, s'était formée dans mon ventre lorsque je vis mon second frère.

Soreth... je suis content de te voir, dis-je avec un sourire sincère, alors que Simon me lâchait.

Soreth soupira, soulagé de me revoir sain et sauf. Il esquissa un sourire. Ça fait plaisir de te retrouver. Et de pouvoir constater que tu es toujours en un seul morceau.

Il s'était approché de moi, et je l'avais pris dans mes bras, mon sourire ne quittant pas mon visage. J'étais vraiment content de le voir.
Toutefois, je me mordais la langue. Ça faisait des mois que j'essayais de ne plus penser à ce que je pouvais ressentir pour lui. Pour le moment, je voulais juste profiter du fait que nous nous entendons bien de nouveau. Puis... c'était clair que Chris m'attirait. Satisfait que trouver un semblant d'équilibre dans mon existence, je le lâchais, pour lui adresser un sourire amusé.

J'ai perdu ma tête dans l'Allemagne nazie de cet autre monde, mais j'ai réussi à rester en un seul morceau. Le talent, simplement.

Il haussa un sourcil qui me fit rigoler.

C'est censé être rassurant, ce détail ? Soreth pencha la tête sur le côté, partagé entre son envie de désespérer et son inquiétude qu'il avait manifestement eu. Cette dernière constatation me tira un sourire touché. Je compte sur toi pour me raconter tout ce qu'il s'est passé.

Ah bah moi, si je sais que tu as été inquiet pour moi, je suis content. T'inquiète pas, j'ai des jours entiers d'histoire à vous raconter.
Trop cool ! S'écria Simon.

Soreth leva les yeux au ciel avant de m'ébouriffer les cheveux. Tandis que j'essayais juste d'ignorer le fait que mon cerveau me criait qu'il était beau.

Ce qu'il faut pas entendre, des fois...

Tu vas bien toi ?

Il haussa les épaules en guise de première réponse. On se débrouille, dit-il avant d'avoir un sourire amusé. Simon et Castiel arrivent à mettre l'ambiance et... On a toujours pas fait brûler la maison avec leurs tentatives de cuisine approximative. Je suppose que c'est une bonne nouvelle.

Ne pas avoir fait bruler votre maison, c'est cool. J'ai vu trop d'explosion en deux jours, donc ça sonne comme une victoire, fis-je en riant.
Ce soir, je dine avec la Magic League et compagnie. Normalement j'ai demandé aux frères et soeurs de nous laisser la maison, mais je suis pas naïf, je sais qu'ils s'inviteront à table. Tu veux venir ?

Il resta silencieux un moment suite à sa proposition. Tu essaies de prévenir toutes les incrustations possibles ? Fit-il, amusé. Si tu te sens capable de me supporter alors que tu viens à peine de rentrer, je serai là.

Je serai toujours capable de te supporter. Je serais content de te voir.

*****


Une heure plus tard, Terre-2, Washington, Maison Blanche

C'est bon, je crois que je peux m'asseoir seule, merci, fit la présidente Brayden d'un ton agacé aux militaires qui l'accompagnaient.

Les deux hommes s'étaient regardé, hésitants. Devaient-il la laisser ? Mais devant le ton insistant et désagréable de la présidente, ceux-ci décidèrent de la laisser.
Petit à petit, les gens du monde entier se faisaient réhabiliter chez eux, pour ceux dont les foyers étaient encore debout. Ce qui incluait la présidente. La Maison Blanche avait été peinte d'un vert grossier, et l'intérieur était sans dessus-dessous, mais le nettoyage avançait.

Ces deux derniers jours lui avaient été désagréable. Le monde parlait de victoire et de héros. C'était pathétique : les dégâts matériels allaient vider les caisses de l'Etat, et ignorer les morts de cette guerre, ou encore les criminels puissants qui restaient introuvables était idiot.

Un soupir agacé s'échappa de sa bouche avant de s'affaler sur son fauteuil.

Ils ont oublié de nettoyer ce siège. Connaissant le Joker, je vérifierais avant de m'asseoir là.

La présidente se leva d'un bond, sursautant, avant de se tourner vers ma voix. Tendue, elle serra les dents, agacée, en voyant Spiderman la tête à l'envers, accroché à une toile au plafond.

Vous êtes un des criminels les plus recherchés dans ce pays. Vous êtes gonflé de venir voir sa présidente.

J'avais regagné le sol avant de hausser les épaules.

Attendez de retrouver internet, dans quelques heures, des sondages sur pleins de sites vont vous donner une idée de votre côte de popularité.

Je n'ai qu'à appuyer sur un bouton pour alarmer les militaires qui sont encore dans ce bâtiment.

Avec tout le respect que je vous dois (c'est à dire très peu), je vous signale que vous n'êtes plus le chef des armées. C'est moi qui dirige les militaires derrière cette porte. A partir d'aujourd'hui, les Etats-Unis ont perdu toutes leurs forces armées. L'Armée Rebelle va rester l'Armée Rebelle. Chacun d'entre eux ont refusé de servir de nouveau ce pays tant que vous êtes à sa tête. A la mort de Jim Gordon, ils m'ont désigné comme leur leader.

Elle rigola. Mais bien sûr. Je vous conseille de vous rendre immédiatement.

Elle appuya sur ledit bouton. Mais rien ne se passa.

C'est eux qui m'ont ouvert en fait. A partir d'aujourd'hui, vous êtes absolument la seule à vivre et travailler dans cette résidence. Quant à moi, je vous considère désormais comme l'ennemie de la Magic League. Vous participez à la destruction de ce pays, et c'est justement ce que je lutte. Alors tu vas bien m'écouter, Susan.

Je m'étais approché d'elle, très sérieux.

Si tu essaye encore de faire de la vie des américains un enfer, en diminuant l'éducation et les hôpitaux, je te retrouve, et je te jette du haut de la Statue de la Liberté. Je te rattraperai, mais c'est juste pour te donner un aperçu de ce que ça peut faire d'être à deux doigts de la mort quand on est à l’hôpital, mourant et qu'on ne peut pas être soigné parce que le budget ne le permet pas. J'ai regardé les registres : l'année dernière il y a eu autant de morts à cause de ça, dans ce pays, qu'il y en a eu durant l'Apocalypse dans le monde. Tu ne m'impressionne pas, et tu n'impressionne absolument personne dans ce pays. Tu leur as juste montré que, pendant que des héros se battaient, pendant que Jim Gordon a donné sa vie pour sauver tout le monde, tu t'inquiétais simplement des dégâts matériels.

Et finalement, je lui avais tapé l'épaule. Fais pas cette tête, je vais léguer ma place de directeur de l'Armée à quelqu'un qui saura vous faire vivre la même misère que moi. Mais au moins, vous aurez plus à me voir, c'est bien non ? Bon, allez la gueuse, on se reverra peut être quand tu seras virée de ton poste.

Peut-être que j'aurais du lui parler autrement, mais j'étais en colère contre elle. Je l'avais entendu parler, elle comptait trainer le nom de Gordon dans la boue, lui retirant les honneurs qu'il méritait à son enterrement. J'étais le nouveau directeur de l'Armée, j'avais pu m'assurer que Jim ait l'enterrement qu'il méritait. Je n'avais aucun respect à avoir avec cette femme.

Gotham City

Avant d'arriver à Gotham City, j'avais demandé l'aide de Nick Fury pour me déposer rapidement à San Fransokyo, pour récupérer A.S.T.R.I.D. à la demande de Honey, et le chat de Tante Cassie, à la demande de celle-ci.
Puis, j'avais pris le temps d'aller rendre visite à Barbara et James Gordon pour leur adresser mes condoléances et celles de Honey. Ça m'avait fendu le cœur, je n'étais pas fait pour ces moments. James avait perdu son père, et ça avait été très dur d'observer la tristesse infinie dans ses yeux et ceux de sa mère.

J'essayais de me changer les idées. Habillé d'un smoking, j'avais frappé à la porte de la dernière personne à qui je devais parler. Cette résidence était bien trop classe pour que je vienne là habillé simplement.

Bonjour ?
Alfred ! Fis-je au vieil homme qui m'avait ouvert, sans que lui ne sache comme je pouvais le connaitre. J'aime beaucoup les Alfred. Monsieur Wayne est là ?
Qui le demande ?

Je lui avais fait un clin d’œil. Spiderman, dis-je en chuchotant.

J'étais presque étonné du calme qu'il avait quand je lui ai dit ça. Comme-ci Bruce Wayne était bel et bien Batman (ce qui n'était pas le cas, la chronologie spéciale de ce monde ne l'avait pas rendu possible).

Monsieur Wayne, monsieur Spiderman est là pour vous.

Il m'avait fait entré, alors que j'avais souris, amusé. Bruce vint à ma rencontre, me serrant la main.

Vous savez que vous êtes recherché par la police, vous et tous vos amis ? Puis il rajouta, sur le ton de la confidence. Mais ils n'ont pas l'air de vraiment chercher en fait.

J'avais rigolé. Que me vaut l'honneur de votre visite ?
J'aimerais faire de vous le nouveau directeur de l'Armée Rebelle.

Il y eut un silence. Bruce était étonné de ce que je venais de lui dire.

L'Armée a décidé de rester rebelle et de quitter le pays. Ils ont fait de moi le directeur, après la mort de Gordon. Mais je ne peux pas l'être. Je suis d'un autre monde. Jim était votre ami, il aurait été heureux que vous ayez le poste.

Je n'ai rien d'un militaire, je ne peux pas accepter...

Dans mon monde, on connait le nom de Bruce Wayne comme étant Batman, dans les livres. Je suis certain, même sans être ce Batman, que ce poste vous ira parfaitement.

Il haussa les sourcils. Homme chauve-souris ? Et vous admirez un nom pareil ?

Je rigolais à sa remarque. Ecoutez, venez au moins dans le repaire de l'Armée Rebelle. Vous ne serez pas seul dans cette nouvelle aventure, j'ai quelqu'un qui va vous aider. Le monde a besoin de l'Armée, et de quelqu'un à sa tête, qui sera bien plus présent que moi.

Il soupira. Puis, après, un instant, il finit par me répondre. Montrez moi ce que vous avez, si vous pensez être aussi convainquant.

Un sourire malicieux se dessina sur mon visage. Je sortis de mon visage un petit boitier rond, illuminant en bleu. J'appuyais sur un bouton avant qu'un rayon n'en sorte soudainement, pour déchirer l'air devant nous. Le vent se souleva dans la pièce, alors qu'une ouverture apparu face à nous, donnant sur un bâtiment gigantesque. Après vous.

Bruce, impressionné, me regarda, puis regarda cette porte. Il finit alors par passer. Fier, je l'avais suivi de près, tandis que derrière nous, l'ouverture disparut.

Nous étions alors dans un immense bâtiment, avec des centaines de personnes qui s'activaient. Vaisseaux, armes, ordinateurs, technologies de pointes, il y avait même des agents du S.H.I.E.L.D. ça et là.

Vous êtes sous l'Océan Indien. Le repaire a été offert par le S.H.I.E.L.D. et est entièrement secret pour le reste du monde. Ils ont changé, puisque la présidente des Etats-Unis connait celui en Australie, qui a donc été abandonné. Nous avons déjà des demandes de recrutements qui viennent du monde entier. Si vous acceptez le job, vous aurez accès à des ressources illimitées pour assurer la sécurité du monde.

Il siffla, toujours impressionné, avant de me dire : Attendez, vous m'avez dit que vous aviez quelqu'un pour m'aider. Qui est-ce ?

L'homme à l'origine de toute cette technologie.

Ce sera un plaisir de faire affaire avec vous, monsieur Wayne, annonça Tony Stark en s'approchant.

*****


Storybrooke, 16h

Et me voilà enfin rentré. Je fermais le portail derrière moi, avant de ranger le collier du costume de Spiderman. Géo était encore là, mettant en ordre les nouvelles affaires que nous avions.

Bruce Wayne a accepté le poste ?

Yep ! C'est le nouveau directeur de l'Armée Rebelle. Et Tony Stark le fournira en technologie. Le fan de super-héros qui est en moi est vraiment SUPER content.

Géo rigola. Alors, ça va être quoi la suite ? Pour toi, je veux dire.

J'ai l'impression que tout rentre dans l'ordre dans ma vie alors... fêter la fin de la guerre ce soir. Puis passer du temps avec Soreth. Je vais abandonner le cabinet de psychologie, comme j'y songe depuis longtemps, pour me mettre aux comics. Mais avant... je veux absolument tout faire pour que mon rencard de demain soir se passe le plus parfaitement possible, fis-je avec un sourire en pensant encore au baiser de Chris.

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Amoureux perdus - Si les lourdeurs du coeur sont celles qui nous tueront, alors, mon amour, je n'ai pas de chance de survie. Mon cœur est rempli de souffrances : celles du passé, et celles causées à l'idée de te perdre.

Violette Parr


« Rien n’est impossible, pas même l’impossible ! »


Violette Parr


╰☆╮ Avatar : Danielle Campbell

Ѽ Conte(s) : Les Indestructibles
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Violette Parr

✓ Métier : Apprentie Policière
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 5598

[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 _


Actuellement dans : « Rien n’est impossible, pas même l’impossible ! »


________________________________________ Sam 26 Mai - 11:36






Magic League 2, Mission Apocalypse

Feat beaucoup de monde

L’Apocalypse avait pris fin. La guerre était finie. Les ennemis avaient déposé leurs armes. Non, ils avaient littéralement disparu. Maintenant, il fallait penser à la reconstruction, au renouveau. Cela allait être long, épuisant et difficile. Mais Violette avait confiance aux survivants de Terre-2, en sa famille. Néanmoins, avant de s’occuper de tout ça, il y avait quelque chose de plus important à traiter : Honey. Son corps avait montré des signes de vie. Faible, certes, mais présent. Il était donc parfaitement normal que les Indestructibles accompagnent Honey à Storybrooke pour se faire soigner. Eux-même avait besoin de quelques petits soins. Violette avait pas mal souffert et avait subi nombreuses blessures superficielles et coupures.

« Merci Docteur. » Une fois ses quelques blessures recousues avec des points de suture, Violette pu quitter sans attendre la salle de soin. Mais elle resta à l’Hôpital. Toute la Magic League était présente dans la salle d’attente, avec les Indestructibles. Tous voulaient voir une personne en particulier : Honey. Mais Chris ne semblait pas aimer les hôpitaux. Car une fois Violette sortie, il était venu lui dire au revoir et lui avait donné un bouquet. Il avait quitté l’hôpital, retournant à son ancienne vie qui était totalement inconnu à Violette, en faisant la promesse qu’ils pourraient garder contact. « Vous m’attendez ? » demanda-t-elle en se tournant vers sa famille. Les quatre indestructibles hochèrent en chœur la tête. « Oui, va-y. Fais ce que tu as à faire. Nous t’attendons dehors. » répondit Helen. « Euh. J’ai pas bien compris ce qu’elle voulait faire moi. » ré-enchérit Dash. « Flèche ! Réfléchis un peu. » rétorqua Helen. Violette ne répondit pas, elle se contenta de leur adresser un sourire puis de se blottir dans les bras de chacun en faisant attention de ne pas écraser les fleurs. Câlin collectif numéro 2. « Je suis tellement heureuse que la famille soit enfin réunie. » murmura-t-elle avant de se décoller. « Bon, je reviens. A toute à l’heure. » Puis Violette et le bouquet de Chris s’en allèrent vers les chambres des patients. Vi’ s’arrêta face à la porte de la chambre qu’occupait Honey. Elle toqua doucement avant d’entrer, en espérant ne pas la déranger.

« Coucou Honey… » Violette fit apparaître le bouquet de fleur qu’elle avait fait disparaître/rendu invisible juste avant de toquet. Elle le leva pour qu’Honey puisse bien le voir. « Petit cadeau. Pas de moi, en réalité. Elles sont de Chris. C’est très sympa de sa part ! » Violette s’était dirigé vers une petite table où il restait un vase libre. Elle décida de s’occuper du bouquet et de lui donner son rôle d’embellisseur en le mettant dans le vase. Tout ce petit manège permettait également à Violette de ne pas croiser le regard d’Honey. Elle se sentait tellement mal, elle se sentait tellement coupable de ce qui lui arrivait. Et même si Chris lui disait qu’elle n’y était pour rien, Violette n’en n’était pas persuadée. Elle aurait pu être plus réactive et protéger davantage Honey avec ses champs de force. Malheureusement lors de la dernière explosion, Violette n’en n’avait pas produit. Et c’était pour ça qu’elle s’en voulait. Vi’ était d’ailleurs sûre que Honey lui en voulait. C’était donc pour toutes ses raisons que la brunette prenait bien soin de ne pas se retourner et de ne pas croiser le regard d’Honey. Elle restait distante alors qu’au fond, tout ce qu’elle voulait c’était la serrer dans ses bras, lui montrer à quel point elle était désolée, à quel point elle tenait à elle. « Voilà. Là, elles sont parfaites. » Forcé de constater qu’elle n’allait pas pouvoir rester dans cette position indéfiniment, Violette se retourna. Mais elle fuya le regard d’Honey pour le poser sur la chaise roulante à côté d’elle. Un engin de compet’ ! « Ouawh ! Tu vas devenir plus rapide que Flèche avec ça ! » blagua-t-elle avant de se coller une légère tape sur le front. Qu’est-ce qu’elle était bête. Comment pouvait-elle blaguer face au nouvel handicap de son amie. C’était affreux. « Excuse -moi, désolée. Tout ça c’est de ma faute… » Violette se tourna enfin vers Honey. Elle ne lui laissa pas le temps de répondre. « Je comprends que tu puisses m’en vouloir. Mais je tenais à te dire que je suis désolée. Tu ne méritais pas de perdre l’usa….ce qui t’arrive. » Violette ne put s’empêcher de verser quelques larmes qu’elle n’avait pas réussi à retenir de ses yeux humides. Elle se baissa pour serrer Honey dans ses bras et sans attendre quelconque réponse ou réaction, Violette partit en essuyant ses larmes du revers de sa manche. Elle ne voulait pas affronter tout ça. Elle préférait fuir que de voir la réaction d’Honey.

« On peut y aller » annonça-t-elle à sa famille qu’elle venait de rejoindre à la sortie de l’Hopital. « Mais on va où ? » demanda Jack-Jack de sa petite voix fluette. « Oui Violette. Nous ne connaissons pas du tout cette ville. Alors où veux-tu qu’on aille ? » demanda cette fois-ci son père. « Faites-moi confiance. D’abord, je vais vous faire découvrir là où j’ai vécu pendant ces quelques mois. On pourra boire un petit verre en famille. Puis si ça vous tente, on pourra également découvrir quelques endroits sympas de Storybrooke. » Sur ces belles paroles, Violette guida la petite troupe à travers cette nouvelle ville. Elle était parfaitement conscience que son retour n’était que provisoire mais il fallait profiter de ces deux semaines de vacances que leur offrait Dyson. Beaucoup de repos, évidemment, mais aussi beaucoup d’amusement pour les retrouvailles familiales. « Par contre, n’oublions pas la petite soirée de Dyson pour fêter cette victoire. » ajouta Helen sur la route vers le domicile.

Après avoir sillonné quelques endroits de la ville, la famille Parr était rentrée dans la maison qu’occupaient Honey et Violette. Mais Honey n’était pas là…Elle était toujours à l’hôpital et cette maison risquait d’être compliqué à vivre pour la blondinette. Il fallait mettre la maison aux normes pour coller à l’handicap de son amie. Mais penser à tout ça attristait Violette. Peut-être qu’Honey allait vouloir vivre seule ? De toute façon, ce n’était que temporaire pour les Parr. Dans deux semaines, ils allaient retourner dans leur ville et participer à la reconstruction de leur monde. Mais pour l’instant, le cœur devait être à la fête. Dyson avait pensé à tout. En effet, les Parr étaient venu de leur monde simplement vêtu de leur costume de super-héros. Et chaque membre des Indestructibles avaient trouvé sur la table du salon, une tenue. Pour Helen et Violette il s’agissait de jolies robes. Et pour les garçons, des tenues décontractées mais élégantes : jeans et petites chemises. Une fois les tenues enfilées, ils partirent tous à la fête de Dyson.

Une fois arrivés au seuil de la porte, c’est Helen qui se chargea d’indiquer la présence de la famille en appuyant sur la sonnette. Presque aussitôt, Dyson leur ouvrit la porte en les accueillant chaleureusement. « Hey ! Content de vous voir, entrez ! Vous avez passé une bonne journée ? Storybrooke peut être une ville surprenante la première fois qu'on la visite, mais Violette a du être une excellente guide. » Toute la famille hocha la tête. « Mais ce que j’ai préféré, c’est le magasin de comics ! C’est géant de voir les héros qu’on connaît de notre monde. » ajouta Flèche tout joyeux. « Moi ce que je préfère c’est là où y a les balançoires, et le toboggan. » expliqua le petit Jack-Jack, trop craquant dans sa jolie tenue. Violette leva les yeux au ciel en affichant un sourire amusée. Elle balaya la salle du regard tandis que Dyson et sa famille continuaient à discuter entre eux. Il y avait énormément de monde. Toute la Magic League était présente, dont Honey qu’elle voyait en compagnie de ses amis. En repensant à sa réaction immature de ce matin, Violette s’en voulait et se jura d’aller voir Honey pour lui présenter ses excuses et prendre enfin de ses nouvelles. Chose que toute amie qui se respecte devrait faire, et c’était quelque chose que Violette n’avait même pas fait ce matin. Violette remarqua aussi un homme que se tenait à côté de Geo. Elle ne le connaissait pas mais il semblait proche de Geo. (Il s’agit d’Alfred, mais Violette ne le connait pas.). Et pour ce qui est du reste, Violette ne connaissait personne…sauf…BARRY ! En le voyant au loin, son cœur manqua un battement. Il fallait qu’elle le voie. Vi’ reposa son regard sur Dyson en affichant un léger sourire. Elle n’avait pas du tout suivi la conversion précédente – trop perdue dans son observation de la salle – mais décida d’intervenir tout de même pour clôturer ce qu’ils avaient commencé à dire. « On a pas eu le temps de tout visiter. Mais je leur ai montré les endroits les plus remarquables de Storybrooke. Même si je suis persuadée qu'il doit y en avoir que je ne connais pas. » La brunette se retourna vers sa famille. « On profitera de ces vacances pour mieux visiter. Mais en attendant... » Elle se tourna de nouveau vers Dyson sans pour autant le regarder « Je vais vous laisser. J'ai quelqu'un à aller voir ! » Même si Violette ne le regardait pas directement, elle avait bien remarqué le changement d’expression sur son visage. Dyson avait froncé les sourcils. « Ah bon ? Qui ? » Il semblait étonné, cherchant qui elle pourrait vouloir retrouver parmi les invités de la soirée. Il était vrai que Dyson n’avait jamais été mis au courant du fait que son fils et elles s’étaient rencontrés et avaient passé du temps ensemble. Peut-être fallait-il qu’il soit enfin mis au courant ? Violette posa son regard sur Dyson en lui adressant un sourire gêné. « Hum….Barry… » Violette commença à devenir invisible. Ses mains avaient disparu et son visage rougi par la timidité commençait lui aussi à disparaître. C’était le moment de partir. Violette prit une grande inspiration, contrôlant de nouveau son corps et sa visibilité puis parti rejoindre Barry.

Il n’était pas très loin. Il se trouvait devant le buffet, se servant à boire et à manger. Violette se rapprocha de lui. Une fois derrière lui, elle tapa de son index sur son épaule, le faisant automatiquement se retourner. Sa réaction fut sans appel. Au moment où il aperçut Violette, il l’avait pris dans ses bras, content et soulagé de la revoir vivante. Violette resta quelques instants blotti contre lui. Elle était elle aussi contente et soulagée de lui voir. « Je suis tellement heureuse de te revoir. » lui annonça-t-elle en se décollant doucement. « Finalement on va rester un peu à Storybrooke. Normalement on repart dans notre monde dans deux semaines. Mais on pourrait peut-être reprendre là où on s’est arrêté ?! » lui demanda-t-elle avec un sourire gênée. Ce qu’elle avait vécu ces derniers jours lui avait quelque peu modifié sa vision de la vie. Il fallait absolument qu’elle profite du moment présent, car la vie pouvait être très courte et s’arrêter si brusquement. Elle en avait eu la preuve avec les morts de la mission, avec les blessés de la mission. « Tu ne sais pas à quel point je suis soulagé de te voir. Tu vas bien ? » Barry lui fit un sourire en même qu’il prenait de jolies couleurs sur le visage. « Oui. » Réponse simple et courte par rapport à la question que Violette lui avait posé quelques instants plus tôt. Face à cette réponse positive, Violette ne put s’empêcher de lui sourire à pleine dent avant de lui déposer délicatement un bisou sur la joue. Oui. Il fallait qu’ils profitent du moment présent.



☾ anesidora

♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Supercallifragilisticexpialidocious ?

by Wiise
http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81260-a-lone-girl-a-lone-wo http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t48234-tu-veux-dire-papa-est-dans-un-probleme-ou-papa-est-le-probleme-rosalie http://www.ouat-storybrooke-rpg.com/t81497-_littlehappyvi En ligne

Gaston Hawk


« Mangez 5 fruits
et légumes par jour ! »


Gaston Hawk


╰☆╮ Avatar : Matt Bomer

Ѽ Conte(s) : La belle et la bête
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Gaston

✓ Métier : Gérant de la salle de sport
[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 Yg47

☞ Surnom : Noa
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 830

[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 _


Actuellement dans : « Mangez 5 fruits et légumes par jour ! »


________________________________________ Sam 26 Mai - 19:50

Une aventure épique

Ça y est, ils étaient déjà de retour à Storybrooke. De retour à la vie normale, même si dans les deux prochaines semaines ils allaient de nouveau prendre le costume et retourner sur Terre-2, ils étaient quand même rentrés. Gaston était assis dans le couloir de l’hôpital, pensant à tout ce qu’il avait vécu là-bas, les divers endroits, les personnes affrontées, les personnes rencontrées, les combats, les pertes…Cela avait été une sacré expérience, et il rentrait ici plus tout à fait le même qu’en partant.
Ils avaient appris qu’Honey s’était réveillée, et était sauvée malgré ses jambes, il avait été très soulagé. Il aurait vécu difficilement sa perte. C’était la première fois qu’il risquait de perdre quelqu’un à qui il s’était attaché, ça ne lui été jamais arrivé avant.

Avant que Chris ne parte de l’hôpital, il l’avait croisé. Il lui avait tendit la main, pour la serrer.
"Belle mission collègue, ravi de l'avoir passée à tes côtés"
Chris regarda Gaston en souriant grandement avant de finalement lui serrer la main tout en hochant doucement la tête.
"Appelle moi Chris et j'ai été ravi de me battre avec toi Gaston. J'ai entendu dire que tu gérais une salle de sport ? J'irai sûrement faire un tour alors. "
"Pas de souci viens quand tu veux !"

Puis il était temps pour lui aussi de quitter l’hôpital, sachant Honey sauvée. Lui n’avait pas eu besoin de soins, grâce à la capacité de régénération de Firestorm, il pouvait donc partir quand il le souhaitait. Il était entré dans la chambre de Honey, il souhaitait la voir avant de partir, comme il ne la verrai pas le soir au repas de Dyson.
Il entre dans sa chambre et lui sourit.
"Alors miss Honey, tu nous a fait une bien belle frousse ! Je suis content que tu sois réveillée. T'as été une super partenaire de mission, j’aurais eu du mal à encaisser ta perte."
Il n’était pas très à l’aise et bafouillait un peu, c’était nouveau pour lui ce genre de discours. Mais il tenait à lui dire.
"J'aurais eu du mal à encaisser la tienne mais tu as l'air en forme ! "
"Ça va oui, je compte me reposer un peu quand même...Et essayer de penser à autre chose, même si ça va être compliqué"
"Tu y arriveras, j'en suis sûre ! Tu as l'air plein de ressources ! "
"Je te remercie. Bon c'est pas le tout, mais je vais te laisser te reposer. Si tu veux venir muscler tes petits bras avec ton fauteuil, je te préparerai un parcours spécial à la salle !"
Il n’était pas sûr que cette proposition soit bien venue, il avait peur d’être maladroit.
"Euh... J'ai jamais été trop sportive mais merci"
Sur ce il lui fit un signe de la main, et s’éclipsa de la pièce.

Alors qu’il allait partir, il aperçut Violette, dans un couloir. Elle n’avait pas l’air au mieux, malgré la retrouvaille avec ses parents, elle semblait encore un peu préoccupée. C’était une jeune fille qui gagnait aussi à être connue, en la voyant ainsi, il ne put s’empêcher d’aller la voir.
Il posa une main sur son épaule, d’un air conciliant.
"Je suis content de t'avoir rencontré Violette, tu es vraiment une personne particulière et courageuse. Profite bien de ta famille, tu l'as bien mérité."
Il lui fit un semblant de câlin maladroit, ça non plus c’était quelque chose auquel il n’était pas habitué.
"Merci beaucoup Gaston ! Si je peux profiter de ma famille c'est en partie grâce à toi tu sais ! J'espère qu'on aura l'occasion de se revoir !"
Elle le serra dans ses bras, d’une meilleure manière que la sienne.

Il partit de l’hôpital quelque peu nostalgique, et quelque part au fond de lui frustré, n’ayant pas vraiment eu l’impression d’avoir terminé sa mission. Il avait un arrière-goût de non achevé, qui lui trottait en tête, et qui ne lui plaisait pas. Pour lui ils avaient gagné une bataille, mais ils n’avaient pas gagné la guerre. Ce Joker l’effrayait réellement.
Il n’avait pas voulu rentrer chez lui, il avait souhaité être seul. Son colocataire était très sympathique, mais un peu trop enjoué et dynamique pour l’état actuel de Gaston. Il n’était pas encore prêt à rentrer dans le train train quotidien, il avait été trop affecté. Comment revenir à une vie normale et quotidienne après avoir vécu tout cela ?
Il était allé en forêt, au calme, s’était promené un peu, avant de s’asseoir sous un arbre, pour réfléchir de nouveau, et s’apaiser.
Le soir tombant, il avait tout de même fait un saut par chez lui, pour se préparer pour la soirée. Il allait faire ce qu’il savait le mieux faire, pour se renouer avec lui-même. Il passa donc un moment très, très long dans la salle de bain, pour se préparer, s’admirer, se faire beau. Il allait se présenter en forme ce soir à la fête, et se présenter sous son meilleur jour, pour oublier un peu toute cette morosité.

Il était donc arrivé en retard à la soirée, ce n’était pas une surprise. Ce fut Dyson qui lui ouvrit la porte. Gaston était un peu gêné face à lui, par rapport à sa réaction à la fin de la mission. Il profita de cet instant pour lui dire ce qu’il pensait.
"Salut...désolé de m’être énervé...je peux avoir un sale caractère quand je m’y mets. Merci pour la mission, pour ta confiance. Tu es réellement un super leader, très inspirant"
Dyson lui sourit.
"J'étais énervé aussi. T'excuse pas, Gaston." Il se poussa de l'entrée pour le laisser passer. "Et tu es un vrai héros. C'est un honneur de combattre à tes côtés."
Gaston lui mit une main sur son épaule. "Merci c'était un réel honneur aussi" puis il entra
"N'hésite surtout pas à me contacter si Firestorm doit revêtir le costume, ou s'il y a besoin d'une quelconque aide"
"J'y compte bien. Magic League un jour, Magic League toujours !"
Puis, il rajouta "L'histoire est loin d'être terminée. On va devoir se rendre sur Terre-2, pour réparer le monde, puis d'autres combats sont à venir. D'autres intrigues, d'autres méchants. C'est ce qui fait un bon comics après tout. Je compte écrire nos histoires, alors j'espère qu'elles seront épiques."
"Compte sur nous pour le côté épique" répondit Gaston d’un clin d’œil, avant de se fondre dans la foule.

Il y avait beaucoup de monde invité, et beaucoup de têtes inconnues pour Gaston. Il se servit un verre, puis aperçut une tête blonde qu’il connaissait. Il se dirigea vers elle, pour trinquer.
"Bon, pas d’explosion prévue ce soir j'espère ?" lui dit-il avec un sourire amusé.
Kara ria et trinqua "Non, c'est pas prévu pour le moment". Elle sourit avant de réajuster ses lunettes "Mon costume de Supergirl est rangé jusqu'à la prochaine fois !"
"Parfait, buvons tranquillement alors ! J'étais content d'être ton partenaire de l'espace, et d'avoir partagé la mission avec toi, et le groupe ! " Il but une gorgée avant d’ajouter "Je vais aller voir Geo, je te laisse. Si tu veux refaire un tour dans l'espace, ou juste dire bonjour, fais-moi signe !"
"Avec plaisir !"

Gaston se dirigea de manière enjoué vers Géo, il était vraiment content de le voir. C’était l’une des personnes qui l’avait le plus touché pendant cette aventure, il faut dire qu’ils avaient partagé un lien spécial.
"Alors mon super partenaire, comment vous allez depuis le retour ? Ça fait bizarre de se parler en face à face" Il eut un petit rire.
Géo ria à son tour. "Mais je dois avouer que ça fait aussi du bien de marcher."
Il baisa les yeux et baissa le col de son tee-shirt pour montrer quelque chose
sur son torse. Un objet futuriste bleu, qui illuminait, la veste de Géo empêchai la lumière de rayonner.
"Grâce à Tony Stark et les docteurs de STAR Labs, ça va. Il paraîtrait que mon corps est chargé d'énergie originelle de Terre-2 et avec le nucléaire, ça aurait pu me tuer. Mais ceci me permet d'aller parfaitement bien. "
Gaston toucha du bout du doigt, émerveillé. "Fiou belle technologie !!"
Puis il trinqua avec lui. "A ton retour en forme mon Geo, et à un super duo"
Il trinqua volontiers. "A notre super duo, soldat Firestorm !"
Ils burent leur verre, observant tout le monde dans la salle, la Magic League, la famille de Dyson…puis ils s’attablèrent, Gaston restant à côté de Géo, et pendant qu’ils mangeaient Gaston songea déjà au fait qu’il avait hâte de retourner sur Terre-2, et peu hâte de retrouver sa vie à Storybrooke.




Codage par Libella sur Graphiorum


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥

Party like you don't care.


Kara L. Walters


« Love it Light ! »


Kara L. Walters


╰☆╮ Avatar : Melissa Benoist

Ѽ Conte(s) : Les Toons.
Ѽ Dans le monde des contes, je suis : Kara, la gentille lapine et puis Lucy, la méchante chat qui est piégée dans la tête de Kara.

✓ Métier : Journaliste
[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 2qk731e

☞ Surnom : Smarties
٩(͡๏̯͡๏)۶ Cadavres : 1541

[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 _


Actuellement dans : « Love it Light ! »


________________________________________ Sam 26 Mai - 23:37

Bats toi comme si ta vie en dépendait
Je m'appelle Kara Zor-El. Je viens de Krypton. Je suis une réfugiée sur cette planète. J'ai été envoyée sur Terre pour protéger mon cousin mais mon vaisseau a été dévié et quand je suis enfin arrivée mon cousin avait déjà grandi et était devenu Superman. J'ai caché qui j'étais vraiment jusqu'au jour où un accident m'a forcée à me révéler au monde


Et voilà, tout était terminé. Nous voilà de retour à Storybrooke. J’étais redevenue Kara, juste Kara et bien que ça me plaisait, la ténacité et la force de Supergirl me manquait mais c’était comme ça. J’avais « abandonné » le groupe et j’étais rentrée au studio. Sans dire mot, j’avais enlevé mes chaussures et j’étais montée dans la salle de bain. Je m’étais fait coulée un bain et je m’étais glissée dans l’eau chaude. Papa avait organisé une fête le soir-même et j’allais y retrouver tout le monde. Cependant, pour l’instant, je voulais simplement me détendre et tenter de calmer la douleur que je ressentais encore. Parce que oui, mon petit corps avait quand même subit quelques dommages.

La musique dans les oreilles, je ferme les yeux et me laisse aller à la détente totale. Une bonne heure plus tard, je me décide enfin à sortir du bain alors que mes doigts sont tous fripés. Je me rends dans ma chambre et m’habille avec l’une de mes tenues habituelles et une fois coiffée et légèrement maquillée. Je me rends au super-marché. Une boîte de chocolat dans la main, je me rends à l’hôpital avant de demander la chambre de Honey. M’approchant de la porte, je frappe et ouvre avant de laisser apparaître mon visage dans l’entrebâillement de la porte.

« Je peux entrer ? 
- Mais bien sûr que tu peux ! C’est pas comme si j’avais grand chose à faire ici. »

Je souris et entre dans la chambre de la jeune femme avant de refermer la porte derrière moi et de lui tendre la boîte de chocolats.

« Tiens, je t’ai amené des chocolats, je savais pas ce que tu voulais…eh puis comme t’as déjà eu des fleurs, c’est…euh…t’aimes bien le chocolat rassures-moi ?
- Tout le monde aime le chocolat » s’écria Honey enjouée en attrapant la boite. « Enfin techniquement, c’est faux, y’a des gens qui n’aiment pas mais tout le monde devrait. 
- Je suis totalement d’accord ! »

Elle ouvre la boite et en prends un avant de me la tendre.

« Tiens, t’en veux un ? »

Je lui souris et m’assieds sur la chaise à côté d’elle avant de prendre un chocolat et de l'enfourner dans ma bouche.

« c'est tellement bon le chocolat ! »

Je réajuste mes lunettes sur mon nez avant de reprendre la parole.

« Alors, je suis contente de voir que tu as le moral malgré tout ! J'ai eu vraiment peur pour toi tu sais, mais t'es une battante, je suis contente de voir que tu vas bien malgré...malgré ta paralysie des tes jambes. 
- Pourquoi j'irais mal ? » s'étonna Honey. « Je peux encore penser, rire, travailler, je peux faire un tas de choses. Bon, danser ça sera peut-être difficile, c'est vrai. Mais je suis en vie. Tout le monde n'a pas eu cette chance » ajouta-t-elle sobrement. « Tiens, regarde, je vais te montrer. »
« C'est pas faux. Je suis rassurée, t'es encore pleine de vie et ça c'est cool ! »

Elle prend une radio dans son dossier et me la tend, enfin elle me l’a mets surtout sous le nez en pointant du doigt, l’endroit que je devais regarder.

« Tu vois, ça ce sont les nerfs lombaires. Chez moi le 3e, le 4e et le 5e ne fonctionnent plus. Mais tout le reste va très bien je t'assure ! »

Je regarde attentivement ce que me montre Honey en bougeant la tête de haut en bas, faisant mine de tout comprendre, ce qui n’était pas le cas mais elle n’était pas obligée de le savoir ça.

« Je suis sûre qu'il existe des cours de danse pour les fauteuils et puis, tu va pouvoir faire du sport et tant que ton cerveau fonctionne à plein régime, c'est la belle vie ! »

Je lui souris et lui fais un clin d’oeil avant de regarder autour de moi.

« Alooooors…Qu’est-ce-qu’ils te font faire de beau ?
- Ils m'ont donné accès à la télé et dieu merci Go Go m'a rapporté mon ordinateur. Oh tu veux dire médicalement ? Ils attendent de comprendre que ça va pour me laisser sortir. »

Je lui souris.

« Les médecins de Storybrooke ont toujours été longs à la détente ! » dis-je en riant avant de reprendre mon sérieux « Tu vas rester à Storybrooke du coup ou tu veux retourner dans ton monde ? »
« Je veux rentrer chez moi, bien sûr ! Je veux dire… Je vous adore tous mais je n’appartiens pas à ce monde » nuança Honey, consciente sans doute de son enthousiasme qui manquait de tact.
« Oh t’inquiètes pas ! je te comprends ! »

Je lui souris avant de regarder l’heure, la fête n’attendrait pas et je me devais de ne pas être en retard.

« Il faut que je file, je repasserais te voir ! »

Je lui souris en me dirigeant vers la porte avant d’ouvrir cette dernière mais ne pas manquer d’ajouter.

« Et mange pas tous les chocolats ! »

Un clin d’oeil plus tard, me voilà partie.

xxxxxxxxxxxx

La fête.

La fête battait son plein, j’avais discuté avec toute la Magic League, il faudrait aussi que je prenne le temps de discuter avec Violette. D’ailleurs, mon regard croisa celui de mon frère, et je lui souris. Un verre de champagne en main, je buvais mes gorgées tranquillement avant d’entendre la douce voix de mon père.

« Kara ! »

Il cri mon nom en chuchotant, oui allez chercher la logique de mon père, moi-même par moment, j’ai du mal à comprendre. Je pose mon regard sur mon père et lui souris avant qu’il ne me rejoigne.

« Je crois que Violette sort avec Barry ! »

Et en plus, il a l’air confus et perturbé. Moi je vous le dis, ça lui réussit pas d’avoir autant de gamins hein. Il vient d’ailleurs de me montrer du regard Violette qui vient d’embrasser mon p’tit frère sur la joue. Un sourire né sur mon visage.

« Ah mais je suis au courant déjà… »

Il fait les gros yeux en plus.

« Quoi ? Ça dure depuis longtemps ? Mais vous pouvez tomber amoureux à votre âge ? Vous êtes encore tous petits ! Wow attendez, on m’a jamais préparé à ça moi ! »

Ça va, on est au 21ème siècle hein et on est plus des animaux…Cette phrase peut être vue très étrangement si on n’a pas l’esprit sain. Je pose mon verre et prends mon père par les épaules pour le rassurer.

« Détends toi papa, c'est tout à fait normal. Et tu sais...On a plus deux ans, mais si ça peut te rassurer, ils ont pas encore fait les trucs...enfin pas à ma connaissance en tout cas. »

Bah quoi ? J’essaie de rassurer mon père comme je peux hein.

« OH MON DIEU ! Les "trucs", vous connaissez les "trucs" ? Vous pouvez pas connaitre les trucs ! Hééééé attendez j'vous ai même pas fait le discours parental sur les protections et tout ! Par les esprits perdus de Wasteland, ça vous va si j'envoie votre oncle vous parler de ça ? Soreth me doit bien un service. Où Pablo et Javier ! Ah non ça serait trop bizarre ça. Où alors il y a une maigre chance que votre mère vous ait parlé de ça avant de devenir une sorcière satanique ? »

C’est bon, on a perdu papa là.

Il pose son verre pour reprendre son souffle, v’là qu’il risque de nous faire une syncope papa dydy.

« Ça fait que un an que j'suis votre père, vous pouvez pas attendre que Lukas atteigne cet âge là pour connaitre vos premiers amours ? »

Je pose mon regard sur Oliver, Cait’ et Sarah qui se retiennent secrètement de rire, ce qui fait naître un sourire sur mon visage alors que mon portable vibre. Chris’ ! J’avais oublié de le rappeler. Je lui envoie un sms rapide avant de croiser le regard de mon père. Seigneur, je suis en train de vivre, le truc que je pensais jamais vivre…Mon père se comporte comme un gosse…Enfin vous m’avez compris.

« Hé hé hé, c'était qui, tu vois quelqu'un toi aussi ? Par les esprits perdus de Wasteland, mes bébés vont se marier. 
- Aloooors...Oui, on connaît les trucs, on est grands tu sais mais t'inquiète pas, on est prudent, enfin moi en tout cas, après Ba', je sais pas mais je pense pas qu'il soit pas prudent....C'est Barry hein. »

Je pose mon regard sur mon père.

« Papa, détends toi, y'a pas de soucis, t'inquiètes pas, on est tous préparés, tu as encore du temps devant toi, tu pourras en parler à Lucas quand il sera plus grand. Nous, on est apte à se débrouiller tu sais. Oui, ça fait qu'un an mais t'es un papa génial, c'est juste un peu tard pour nous mais pas pour Lukas. »

Je lui souris avant d’ajouter en rougissant légèrement.

« Oh pas le mariage, hein, c'est pas pour tout de suite ! » dis-je paniquée avant de reprendre mon calme « Je pense que tu le connais, c'est le glacier… »

Il papillonne du regard, il était clairement pas prêt. Ouais, vu le teint livide de son visage, il était pas prêt du tout. Il se tourne vers Oliver, Caitlyn et Sarah.

« Si je vais avoir d'autres belles-filles et beau-fils, c'est maintenant ou jamais pour me l’annoncer. »

Il soupire.

« Il m’a fallu 300 ans pour prendre mon premier coup d’vieux, ça donne le vertige. »

Tante Koléana s’approche avec un sourire moqueur avant de poser sa main libre sur mon épaule, vu que l’autre tenait un verre.

« J'ai eu mon premier coup de vieux à 200 ans, quand tu es né, Oswald. Alors ne me vexe pas. »

Elle tourne un regard amusé vers moi.

« Dis toi au moins que vous lui servez d'entrainement psychologique pour le jour où Lukas va se marier. »

Je ris avant de poser mon regard sur Koléana.

« Tu crois qu'il va supporter ça ? 
- Non, je n'pense pas. Il sauve le monde, d'accord, mais tu lui en demande trop, donne lui du temps. » dit-elle dans un chuchotement, ce qui fait naître un sourire sur mes lèvres.

Je pose mon regard sur papa.

« Dis toi que ta Supergirl grandie papa. Mais tu sais...ça ne veut pas dire que je ne vais pas avoir besoin de mon papa hein. Puis, il y a Lucy aussi… »

Je soupire avant d’ajouter.

« d’ailleurs, j'aimerais te parler de Lucy papa. »

Il sourit.

« Ecoutez, qu'importe, au moins on est ensemble. On a tout le loisir de parler maintenant. 
- Papa, il fallait que je te le dise mais t'as trop la classe en Spiderman ! Tu m'autoriserais à écrire un article sur toi ?
- Écris un article sur toute la Magic League. Le début d'une grande aventure. »

C’est clair que pour le coup, j’allais faire fureur avec cet article ! Le reste de la soirée passa tranquillement et finalement, je pu m’eclipser pour rejoindre Chris’ afin de tout lui raconter et de pouvoir avoir le droit à ma glace préférée. Vanille, mangue et chocolat.
CODAGE PAR AMATIS


♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥
Je n'ai jamais été humaine
je n'étais pas une enfant...j'étais un lapin.

Contenu sponsorisé







[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse - Page 8 _


Actuellement dans :

________________________________________

 Page 8 sur 9
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

[FE] Evénement #93 : Magic League 2, Mission Apocalypse





♥°•.¸ Once ☆ Upon ★ a ☆ Time ¸.•*´♥´*•.¸°•.¸ Disney ☆ R ♥ P ☆ G ♥ :: ➸ Monde des Contes et Monde Réel :: ✐ Le monde enchanté :: ➹ Les autres mondes :: Terre-2